Discussion:
« Trois ans de cohabitation conduiront Le Pen à s’épuiser »
Add Reply
Canta Galet
2024-06-11 17:30:43 UTC
Réponse
Permalink
C'est bien toute la question et certainement là l'intention de Macron.

L'incompétence des dirigeants RN devrait normalement éclater au grand
jour d'autant que tous se gardent d'aller au fond des sujets quand ils
paradent sur les plateaux télé.

Pour la bonne raison qu'ils n'ont de solution à rien, sinon de dépenser
plus pour ruiner plus !
100 milliards de promesses auxuqelles il faut rajouter les 150 milliards
à trouver pour combler les déficits.
Sans réformes bien évidemment puisque les réformes ne sont pas
populaires.

Mais ça tout le monde le sait.

Dans tous les cas nous devrons payer... et cher !

Ceci étant le seul moyen de discréditer le RN, de le mettre en face de
ses mensonges, de ses contradictions, c'est de le mettre au gouvernement.

La réalité va les ramener à la raison et le RN rentrera dans le rang
dès lors qu'il aura et à assumer ses échecs et surtout à renier les
engagements qu'il ne pourra pas tenir.

Ensuite les français retourneront aux urnes dans trois ans...
Et de nouveau ils décideront.

Mais à ma connaissance jamais un parti n'est resté au pouvoir pour
l'éternité.
Qui sait si celui là ne battra pas des records de durée mais en terme de
brièveté !



Si la presse internationale tente de saisir les raisons du choix
d’Emmanuel Macron, l’hypothèse d’une cohabitation ne lui échappe
pas. L’influent quotidien turinois libéral La Stampa explore le
stratagème qui viserait à consumer le RN au contact du pouvoir : «
Trois ans de cohabitation (épuisante) entre Macron et l’extrême droite
conduiront aussi Le Pen et ses partisans à s’épuiser. A devoir
abandonner leurs tons d’opposants pour endosser ceux, souvent bien plus
inconfortables, d’institutions responsables. » L’objectif serait
aussi de « préserver le seul homme en qui Macron a vraiment confiance en
ce moment et dans lequel il pourrait investir pour l’avenir, son jeune
premier ministre, Gabriel Attal », avec l’élection présidentielle de
2027 en ligne de mire.


Un scénario repris par Le Temps. Dans son éditorial, le quotidien suisse
essaie de comprendre l’objectif de la manœuvre d’Emmanuel Macron. Une
fois installé à Matignon, l’« incompétence [du RN] sera alors
visible, spectaculaire, indéniable. Depuis la dernière élection
présidentielle, le RN mise tout, en effet, sur la discrétion et évite
toute polémique, quitte à ne pratiquement jamais s’exprimer sur le
fond des dossiers les plus compliqués ». Un stratagème cynique
« extrêmement dommageable (…). Avec un programme RN jugé
irresponsable, ne serait-ce qu’en termes budgétaires, le prix de ce
coup de poker serait énorme ». En mentionnant la popularité de
l’ancien président américain, Donald Trump, Le Temps rappelle que la
pratique du pouvoir par des populistes ne garantit en rien de futurs
échecs électoraux.
San Antonio
2024-06-11 17:46:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
C'est bien toute la question et certainement là l'intention de Macron.
pour l'instant, on peut constater que tout le monde s'est lassé de
macron qui a tout de même eu la prouesse de faire passer le RN en
première force politique du pays.
Post by Canta Galet
L'incompétence des dirigeants RN
procès d'intention... d'ailleurs ça ne peut qu'être qu'un voeu pieu
Post by Canta Galet
devrait normalement éclater au grand jour
ce qui va se passer si le RN une fois locataire de l'Elysée ne parvient
pas à imposer sa politique, ce qui risque de se passer c'est le divorce
entre la France et le totalitarisme européen.
Et ça sera tant mieux !
Post by Canta Galet
d'autant que tous se gardent d'aller au fond des sujets quand ils paradent
sur les plateaux télé.
Pour la bonne raison qu'ils n'ont de solution à rien, sinon de dépenser plus
pour ruiner plus !
100 milliards de promesses auxuqelles il faut rajouter les 150 milliards à
trouver pour combler les déficits.
Sans réformes bien évidemment puisque les réformes ne sont pas populaires.
Mais ça tout le monde le sait.
Dans tous les cas nous devrons payer... et cher !
Ceci étant le seul moyen de discréditer le RN, de le mettre en face de ses
mensonges, de ses contradictions, c'est de le mettre au gouvernement.
La réalité va les ramener à la raison et le RN rentrera dans le rang dès lors
qu'il aura et à assumer ses échecs et surtout à renier les engagements qu'il
ne pourra pas tenir.
Ensuite les français retourneront aux urnes dans trois ans... Et de nouveau
ils décideront.
Mais à ma connaissance jamais un parti n'est resté au pouvoir pour
l'éternité.
Qui sait si celui là ne battra pas des records de durée mais en terme de
brièveté !
Si la presse internationale tente de saisir les raisons du choix d’Emmanuel
Macron, l’hypothèse d’une cohabitation ne lui échappe pas. L’influent
quotidien turinois libéral La Stampa explore le stratagème qui viserait à
consumer le RN au contact du pouvoir : « Trois ans de cohabitation
(épuisante) entre Macron et l’extrême droite conduiront aussi Le Pen et ses
partisans à s’épuiser. A devoir abandonner leurs tons d’opposants pour
endosser ceux, souvent bien plus inconfortables, d’institutions responsables.
» L’objectif serait aussi de « préserver le seul homme en qui Macron a
vraiment confiance en ce moment et dans lequel il pourrait investir pour
l’avenir, son jeune premier ministre, Gabriel Attal », avec l’élection
présidentielle de 2027 en ligne de mire.
Un scénario repris par Le Temps. Dans son éditorial, le quotidien suisse
essaie de comprendre l’objectif de la manœuvre d’Emmanuel Macron. Une fois
installé à Matignon, l’« incompétence [du RN] sera alors visible,
spectaculaire, indéniable. Depuis la dernière élection présidentielle, le RN
mise tout, en effet, sur la discrétion et évite toute polémique, quitte à ne
pratiquement jamais s’exprimer sur le fond des dossiers les plus
compliqués ». Un stratagème cynique « extrêmement dommageable (…). Avec un
programme RN jugé irresponsable, ne serait-ce qu’en termes budgétaires, le
prix de ce coup de poker serait énorme ». En mentionnant la popularité de
l’ancien président américain, Donald Trump, Le Temps rappelle que la pratique
du pouvoir par des populistes ne garantit en rien de futurs échecs
électoraux.
--
_-_-_-_-_-_-_
Nique ta mère [immigré nord africain]
MH
2024-06-11 18:30:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
C'est bien toute la question et certainement là l'intention de Macron.
Exacte. Mais qu'est-ce qui pousse des gens à se battre pour gouverner un
état failli? Sans plus aucune ressource pour reconstruire. Un état qui ne vit
que sur de la dette: 3200 milliards d'euros.

MH
--
- 380.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning , Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
- Navalny, Ioulia Tymochenko, Roman Protassevitch, Zelensky, 4 taupes US dans
les pays de l'Est.
- Destruction des Northstrean: un acte de guerre contre euromerde de la part
des racailles US et Norvégiennes.
- 34 états racailles participent au bombardement de populations civiles
russophones avec des bombes à sous munitions interdites.
- 400.000 ukrainiens esclaves envoyés se faire massacrer sur le front pour le
compte des USA.
MAIxxxx
2024-06-12 08:07:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by MH
Post by Canta Galet
C'est bien toute la question et certainement là l'intention de Macron.
Exacte. Mais qu'est-ce qui pousse des gens à se battre pour gouverner un
état failli? Sans plus aucune ressource pour reconstruire. Un état qui ne vit
que sur de la dette: 3200 milliards d'euros.
MH
Vous avez envie d'être gouverné, vous ? En tous cas pas par des gus haineux ou
méprisants. Peut-être qu'une IA ferait l'affaire. Mais on n'en est pas encore
là. Actuellement, c'est seulement McKinsey et ils font pas mal de boulettes.

Quant aux euros, ils se dévaluent vitesse V. D'où l'intérêt (?) d'être endetté
dans sa propre (?) devise.

Loading...