Discussion:
Le réseau électrique Européen au bord de l'effondrement en juin
Add Reply
Paul Aubrin
2019-08-08 19:38:21 UTC
Réponse
Permalink
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.

https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
oscar nügel
2019-08-08 20:02:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
qu'est ce que ce sera en hiver ?

d'un autre côté, plus tôt l'effondrement arrivera, plus tôt on se rendra
compte de l'impasse de la tranzitionénergétik.

oscar nügel
Dork
2019-08-08 20:07:54 UTC
Réponse
Permalink
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a
été à plusieurs reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué
plusieurs fois à un point tel que l'ensemble du réseau
électrique européen a été mis en danger. Des fonderies
d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour éviter
un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
qu'est ce que ce sera en hiver ?
d'un autre côté, plus tôt l'effondrement arrivera, plus
tôt on se rendra compte de l'impasse de la
tranzitionénergétik.
oscar nügel
Il suffit d'une directive européenne interdisant au vent de
s'arrêter de souffler.
Cardinal de Hère
2019-08-09 10:13:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
qu'est ce que ce sera en hiver ?
d'un autre côté, plus tôt l'effondrement arrivera, plus tôt on se rendra
compte de l'impasse de la tranzitionénergétik.
Sur le papier c'est super et je souscris à l'idée car la méthode
expérimentale, il n'y a rien de tel pour apprendre. Cela étant dit il y
a tout de même un petit problème : l'effondrement ça sera pour la France
et les Français ! :(((
bilou
2019-08-11 21:29:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
qu'est ce que ce sera en hiver ?
d'un autre côté, plus tôt l'effondrement arrivera, plus tôt on se rendra
compte de l'impasse de la tranzitionénergétik.
oscar nügel
Je trouve ce titre exagérément alarmiste car si le réseau Européen est
si mal foutu ,incapable de réaliser des délestages et condamné a
"s'effondrer" a tout bout de champ il y a urgence a revoir la
distribution avant même de penser production ou stockage.
L'exemple récent en Angleterre prouve que ce n'est pas du tout le cas.
Pendant la tempête "dite du siècle" j'avais un PC en région parisienne
sans onduleur il ne s'est pas arrêté.
Par contre depuis Juillet j'en suis a mon deuxième jour sans téléphone.
Paul Aubrin
2019-08-12 04:55:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by bilou
Je trouve ce titre exagérément alarmiste car si le réseau Européen est
si mal foutu ,incapable de réaliser des délestages et condamné a
"s'effondrer" a tout bout de champ il y a urgence a revoir la
distribution avant même de penser production ou stockage.
Le titre n'est pas exagérément alarmiste. Il est réaliste. Le réseau
n'est pas mal foutu. C'est la règle qui donne la priorité d'accès aux
générateurs dont la production est contrôlée par la météo qui réduit les
marges de sécurité. Là où les opérateurs de réseau intervenaient une fois
ou deux par jour il y a vingt ans, ils interviennent des dizaines de
fois. La double panne anglaise, une forte fluctuation éolienne qui se
combine avec un événement imprévu sur une unité contrôlable à la demande,
ressemble complètement à celle qui avait mis le réseau de l'Australie du
Sud au tapis fin 2016.
Cardinal de Hère
2019-08-12 07:02:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by bilou
Je trouve ce titre exagérément alarmiste car si le réseau Européen est
si mal foutu ,incapable de réaliser des délestages et condamné a
"s'effondrer" a tout bout de champ il y a urgence a revoir la
distribution avant même de penser production ou stockage.
Le titre n'est pas exagérément alarmiste. Il est réaliste. Le réseau
n'est pas mal foutu. C'est la règle qui donne la priorité d'accès aux
générateurs dont la production est contrôlée par la météo qui réduit les
marges de sécurité. Là où les opérateurs de réseau intervenaient une fois
ou deux par jour il y a vingt ans, ils interviennent des dizaines de
fois. La double panne anglaise, une forte fluctuation éolienne qui se
combine avec un événement imprévu sur une unité contrôlable à la demande,
ressemble complètement à celle qui avait mis le réseau de l'Australie du
Sud au tapis fin 2016.
Le paradoxe de la transition énergétique réside dans le fait que pour
fournir la même quantité d'énergie que les non intermittentes et dans
les mêmes conditions elle est obligée de dépenser entre 5 et 20 fois
plus de ressources naturelles non renouvelables comme le prouve cette
étude de Jancovici :
<https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/>
siger
2019-08-12 07:31:18 UTC
Réponse
Permalink
Le paradoxe de la transition énergétique réside dans le fait que pour fournir
la même quantité d'énergie que les non intermittentes et dans les mêmes
conditions elle est obligée de dépenser entre 5 et 20 fois plus de ressources
<https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/>
Hors sujet une nouvelle fois.

Et là tu utilises une méthode classique de propagande : faire dire
quelque chose à l'autre afin de pouvoir y répondre, faute de pouvoir
répondre à ce qu'il dit réellement.

Ici c'est : "pour fournir la même quantité d'énergie que les non
intermittentes et dans les mêmes conditions", surtout le "même
quantité".
Il n'a jamais été question de ça, bien au contraire. Les premières
sources d'énergie aujourdhui sont :
- l'arrêt du gaspillage
- la suppression de consommations débiles
- une consommation raisonnable et responsable

Les énergies renouvelables vont avec ça. Le problème est qu'on les
développe tout en continuant à consommer comme des cons.

C'est seulement quand on sera arrivé aux 3 points cités qu'on saura
réellement de quelle quantité d'énergie nous avons besoin, et donc
comment la produire. C'est à dire que c'est pas pour demain car d'une
part c'est long et d'autre part on prend la direction inverse.

Critiquer les énergies renouvelables est donc pour l'instant un faux
combat, qui n'a pour but que de cacher notre honte (mais aussi notre
désir) de consommer comme des porcs.
--
siger
Cardinal de Hère
2019-08-12 07:46:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by Cardinal de Hère
Le paradoxe de la transition énergétique réside dans le fait que pour
fournir la même quantité d'énergie que les non intermittentes et dans
les mêmes conditions elle est obligée de dépenser entre 5 et 20 fois
plus de ressources naturelles non renouvelables comme le prouve cette
<https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/>
Hors sujet une nouvelle fois.
Et là tu utilises une méthode classique de propagande : faire dire
quelque chose à l'autre afin de pouvoir y répondre, faute de pouvoir
répondre à ce qu'il dit réellement.
Ici c'est : "pour fournir la même quantité d'énergie que les non
intermittentes et dans les mêmes conditions", surtout le "même quantité".
Il n'a jamais été question de ça, bien au contraire. Les premières
- l'arrêt du gaspillage
- la suppression de consommations débiles
- une consommation raisonnable et responsable
Tu as les faits qui montrent que pour extraire de l'énergie du vent il
faut dépenser 5 fois plus de ressources non renouvelables qu'avec le
nucléaire et 20 fois plus pour l'extraire du soleil.

C'est tout ce qui compte, les faits :

<https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/>

Tout le reste c'est de la foutaise. On part des faits pas de la
propagande débile des écologistes.
bilou
2019-08-12 07:58:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by bilou
Je trouve ce titre exagérément alarmiste car si le réseau Européen est
si mal foutu ,incapable de réaliser des délestages et condamné a
"s'effondrer" a tout bout de champ il y a urgence a revoir la
distribution avant même de penser production ou stockage.
Le titre n'est pas exagérément alarmiste. Il est réaliste. Le réseau
n'est pas mal foutu. C'est la règle qui donne la priorité d'accès aux
générateurs dont la production est contrôlée par la météo qui réduit les
marges de sécurité. Là où les opérateurs de réseau intervenaient une fois
ou deux par jour il y a vingt ans, ils interviennent des dizaines de
fois. La double panne anglaise, une forte fluctuation éolienne qui se
combine avec un événement imprévu sur une unité contrôlable à la demande,
ressemble complètement à celle qui avait mis le réseau de l'Australie du
Sud au tapis fin 2016.
Bon alors concrètement "effondrement" ça consiste en quoi pour
l'électricité ?
L'absence de vent la météo "Européenne" est incapable de la prévoir ?
Les tsunamis par contre ?
En période de canicule la production photo voltaïque aussi elle s'effondre ?
Pour moi il y a clairement une récupération systématique du moindre
"non événement" par les environnementalistes de tous poils.
Paul Aubrin
2019-08-12 09:31:45 UTC
Réponse
Permalink
Post by bilou
Bon alors concrètement "effondrement" ça consiste en quoi pour
l'électricité ?
Effondrement, c'est par exemple quand la fréquence tombe en dehors de la
plage acceptée par les générateurs. Tous s'arrêtent et il faut redémarrer
le système électrique à froid. C'est ce qui s'est produit en Australie du
Sud le 28 septembre 2016. La Grande-Bretagne n'est pas passée loin le 9
août. Il se sont sauvés en sollicitant à fond installation de pompage/
turbinage (STEP) et en délestant Le grand Londres, le pays de Galles, la
Cornouailles, le nord-est, le sud-est, etc. Ils n'ont donc pas eu à
redémarrer à froid.

siger
2019-08-08 20:06:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
Je suppose qu'il s'agit d'usines de production d'aluminium, et non de
fonderies.

Il est évidemment hors de question de mieux recycler l'aluminium,
pourtant on voit que ça aurait un impact.

Consommons, consommons, et continuons à nous poser les mauvaises
questions, puisque que c'est ce que les électeurs veulent.
--
siger
Cardinal de Hère
2019-08-09 10:15:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à
plusieurs reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs
fois à un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été
mis en danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du
réseau pour éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
Je suppose qu'il s'agit d'usines de production d'aluminium, et non de
fonderies.
Il est évidemment hors de question de mieux recycler l'aluminium,
pourtant on voit que ça aurait un impact.
Consommons, consommons, et continuons à nous poser les mauvaises
questions, puisque que c'est ce que les électeurs veulent.
Le recyclage consomme beaucoup d'énergie aussi. En particulier celui des
trucs bien complexes comme les batteries de voitures ou encore les
avions (qui contiennent beaucoup d'aluminium).
Thierry M.
2019-08-08 20:57:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Panne de vent
rien de nouveau

regardez donc l'audtin de jancovici a l'Assemblée Nationale
(pourtant Jancovici, le magnétophone du GIEC)
en gros, mas on s'en doutait :
- ya pas de vent, ça sert à rien
- ya du vent, on n'en a pas b'zoin
--
Thierry
La gauche est une salle d'attente pour le fascisme
Léo Ferré
Le programme du fascisme est un programme de gauche
Alain Decaux

Roaringriri
2019-08-09 09:06:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
Le nucléaire français a réussi un tour de force que le monde entier nous
envie.
Conçu et dimensionné, pour un appareil industriel en pleine forme, qui a
eu le mauvais goût de se barrer en extrême orient, il a réussi a
remplacer la demande manquante par un gaspillage organisé avec soin et
méthode.
Aujourd'hui, les vendeurs de facture "Libéraux", veulent augmenter leurs
marges et nous parlent de pénurie.
Philippe RAI
2019-08-11 21:53:32 UTC
Réponse
Permalink
Post by Roaringriri
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
Le nucléaire français a réussi un tour de force que le monde entier nous
envie.
Conçu et dimensionné, pour un appareil industriel en pleine forme, qui a
eu le mauvais goût de se barrer en extrême orient, il a réussi a
remplacer la demande manquante par un gaspillage organisé avec soin et
méthode.
Qui "il" ? les différents gouvernements depuis les année 80 qui ont
méthodiquement détruit l'organisation d'EDF, au nom de l'idéologie
européenne.
La structure qui avait permis de lancer 58 tranches nucléaires en
environ 25 ans a été détruite. Résultat EDF n'a pas été capable de
mettre en service un seul EPR en 15 ans !
Des ingénieurs issus de cette ancienne struture ont été envoyés en Chine
pour aider les Chinois qui ont donc mis plusieurs tranches classiques en
service, et 2 EPR pourtant commencés bien avant la française.

Les Français se sont vraiment choisis des cons pour les gouverner !
Cardinal de Hère
2019-08-09 10:10:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
On n'en a pas parlé en France. Bizarre, bizarre, chercherait-on à nous
cacher l'extrême danger des intermittentes ? :)
Savio
2019-08-09 10:16:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
On n'en a pas parlé en France. Bizarre, bizarre, chercherait-on à nous
cacher l'extrême danger des intermittentes ? :)
Sans aller jusqu'à parler de leur dangerosité on peut souligner leur
ruineuse utilité marginale voire anecdotique.
Cardinal de Hère
2019-08-09 11:03:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by Savio
Post by Cardinal de Hère
On n'en a pas parlé en France. Bizarre, bizarre, chercherait-on à nous
cacher l'extrême danger des intermittentes ? :)
Sans aller jusqu'à parler de leur dangerosité on peut souligner leur
ruineuse utilité marginale voire anecdotique.
Macron veut faire disparaître la consommation de pétrole, de charbon et
de gaz d'ici une trentaine d'années et en même temps arrêter totalement
le nucléaire civil. Si cela se fait ça sera une catastrophe complète
pour 99% au moins de la population française.

Pourquoi cela ? Quand on passe au 100% intermittentes il faudra
consacrer 90% des ressources énergétiques produites par ces
intermittentes pour simplement construire les éoliennes, les panneaux
solaires, extraire les minerais nécessaires à cette construction, les
travailler pour fabriquer les fils électriques, poser les fils,
terrasser les chemins menant aux champs d'éoliennes et de panneaux
solaires. La production d'électricité diminuera d'au moins 50% et sur
ces 50% il faudra consacrer 90% à entretenir le réseau. Il ne restera
que 5% de l'actuelle consommation électrique pour tout le reste dont les
transports. Or actuellement les transports fonctionnent à plus de 90% au
pétrole pas à l'électricité.

Est-ce que tu comprends ce que cela signifie ? Les médicaments seront
peut-être encore fabriqués mais en petite quantité et autour des
barrages pour une distribution locale. Quand les barrages cèderont il
n'y aura plus suffisamment d'énergie pour en faire d'autres. La
nourriture sera produite localement c'est-à-dire à une centaine de mètre
au plus du lieu de vie. Elle nécessitera la main d'oeuvre infantile ou
servile. La société deviendra très inégalitaire : ceux qui auront
l'énergie d'un barrage ou d'une ferme d'éoliennes la garderont pour eux
et élimineront ceux qui tenteront de les déloger. Par la force des
choses la famine, les épidémies, l'esclavage, les guerres de proximité,
les génocides feront leur grand retour.

Ces choses sont évidentes mais les Français éperdus se mettent à
balbutier et disjonctent devant une chose qu'ils ne veulent pas
envisager. Politique de l'autruche qui nous a menés au bord du
décrochage économique et industriel et ça ne fait que commencer.
Paul Aubrin
2019-08-09 12:05:32 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à
plusieurs reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois
à un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis
en danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau
pour éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-
stromnetz-
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
juni-vor-kollaps/
On n'en a pas parlé en France. Bizarre, bizarre, chercherait-on à nous
cacher l'extrême danger des intermittentes ? :)
Les journalistes des media sont d'une telle inculture scientifique et
technique et ont un tel biais cognitif en faveur des néo-malthusiens que
ce genre d'information ne filtrera jamais en France.
Cardinal de Hère
2019-08-09 12:40:30 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à
plusieurs reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois
à un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis
en danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau
pour éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-
stromnetz-
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
juni-vor-kollaps/
On n'en a pas parlé en France. Bizarre, bizarre, chercherait-on à nous
cacher l'extrême danger des intermittentes ? :)
Les journalistes des media sont d'une telle inculture scientifique et
technique et ont un tel biais cognitif en faveur des néo-malthusiens que
ce genre d'information ne filtrera jamais en France.
Ce qui constitue un gravissime problème de manquement à la démocratie.
siger
2019-08-10 09:19:04 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-
stromnetz-juni-vor-kollaps/
On n'en a pas parlé en France. Bizarre, bizarre, chercherait-on à nous
cacher l'extrême danger des intermittentes ? :)
Les journalistes des media sont d'une telle inculture scientifique et
technique et ont un tel biais cognitif en faveur des néo-malthusiens que
ce genre d'information ne filtrera jamais en France.
Ce qui constitue un gravissime problème de manquement à la démocratie.
En effet, et c'est valable pour beaucoup de sujets. Il n'y a plus de
journaliste dans les médias dominants, c'est une forme de dictature
sans violence ou presque.
--
siger
Cardinal de Hère
2019-08-10 10:21:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-
stromnetz-juni-vor-kollaps/
On n'en a pas parlé en France. Bizarre, bizarre, chercherait-on à nous
cacher l'extrême danger des intermittentes ? :)
Les journalistes des media sont d'une telle inculture scientifique et
technique et ont un tel biais cognitif en faveur des néo-malthusiens que
ce genre d'information ne filtrera jamais en France.
Ce qui constitue un gravissime problème de manquement à la démocratie.
En effet, et c'est valable pour beaucoup de sujets. Il n'y a plus de
journaliste dans les médias dominants, c'est une forme de dictature sans
violence ou presque.
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets Jaunes
par le pouvoir médiatico-politique de Macron.
Duzz'
2019-08-10 10:25:37 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets Jaunes
par le pouvoir médiatico-politique de Macron.
Ce qui explique, à l'évidence, les risques d'effondrement du réseau
électrique en Europe.
siger
2019-08-10 12:07:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
En effet, et c'est valable pour beaucoup de sujets. Il n'y a plus de
journaliste dans les médias dominants, c'est une forme de dictature sans
violence ou presque.
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets Jaunes par
le pouvoir médiatico-politique de Macron.
C'était le "ou presque". Car cette violence est bien moins importante
que celle des dictatures militaires classiques, mais largement
suffisante pour qu'on ne soit pas en démocratie.
--
siger
Cardinal de Hère
2019-08-10 13:19:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
En effet, et c'est valable pour beaucoup de sujets. Il n'y a plus de
journaliste dans les médias dominants, c'est une forme de dictature
sans violence ou presque.
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets
Jaunes par le pouvoir médiatico-politique de Macron.
C'était le "ou presque". Car cette violence est bien moins importante
que celle des dictatures militaires classiques, mais largement
suffisante pour qu'on ne soit pas en démocratie.
La seule différence entre Macron et Videla c'est 30.000 dollars par an
et par habitant en plus. Qu'ils viennent à disparaître - et grâce à la
transition énergétique et à l'arrêt du nucléaire civil ils disparaîtront
- et les Français y auront droit.
Calamity Jade
2019-08-12 06:19:37 UTC
Réponse
Permalink
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets Jaunes par le
pouvoir médiatico-politique de Macron.
La "violence" de la répression policière en France, est bien moins forte
et importante que la violence gratuite de vos amis casseurs et tabasseurs
anarchistes GJ.
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Youtube JadeDiscoHD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs&Movies I - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesI
Y+ Jade Docs&Movies II - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesII
D+ Jade Docs&Movies - https://www.dailymotion.com/jade-docs--movies
Calamity Jade Pornhub - https://www.pornhub.com/users/mara-jade
PostImages Gallery Jade - https://postimg.cc/gallery/ikhwdv9m/
Mensonges de Poutine - https://www.stopfake.org/fr/accueil/
Bobylouze: "Sur Sputnik et RT, tout est propre, net et sans mensonges"
Paul Aubrin
2019-08-12 06:36:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by Calamity Jade
Post by Cardinal de Hère
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets
Jaunes par le pouvoir médiatico-politique de Macron.
La "violence" de la répression policière en France, est bien moins forte
et importante que la violence gratuite de vos amis casseurs et
tabasseurs anarchistes GJ.
Les groupuscules de casseurs ont vainement fait tout ce qu'ils ont pu
pour avoir enfin un martyr. Avec les gilets jaunes, dont beaucoup
n'avaient aucune expérience des manifestations, ils jouaient sur du
velours en les envoyant au casse-pipe. Mais au total, leur bilan est
plutôt maigre. En dépit de quelques excès du côté des forces de l'ordre,
la balance de la violence continue à pencher du côté des casseurs qui en
sont réduits à hurler plus fort.
Cardinal de Hère
2019-08-12 07:03:02 UTC
Réponse
Permalink
Post by Calamity Jade
Post by Cardinal de Hère
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets
Jaunes par le pouvoir médiatico-politique de Macron.
La "violence" de la répression policière en France, est bien moins forte
et importante que la violence gratuite de vos amis casseurs et tabasseurs
anarchistes GJ.
Combien de flics éborgnés, mutilés ou assassinés ?
Paul Aubrin
2019-08-12 08:13:36 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Calamity Jade
Post by Cardinal de Hère
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets
Jaunes par le pouvoir médiatico-politique de Macron.
La "violence" de la répression policière en France, est bien moins
forte et importante que la violence gratuite de vos amis casseurs et
tabasseurs anarchistes GJ.
Combien de flics éborgnés, mutilés ou assassinés ?
D'après Libération, il y a eu 1000 blessés dans les rangs des forces de
l'ordre entre le 27 novembre et le 27 janvier. Toujours selon le journal,
il est difficile de faire une comparaison de la gravité des blessures.
Mais certains policiers ont eu la main arrachée, ont été gravement
blessés à l'œil par jets d'écrous ou ont subi des traumatismes crâniens.

Mon opinion, est que des groupes de provocateurs ont volontairement
cherché à susciter des réactions excessives des policiers ou des
gendarmes en les harcelant alors qu'ils étaient en attente d'ordres pour
pouvoir répliquer. Ils ont partiellement réussi.
Cardinal de Hère
2019-08-12 08:23:56 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Cardinal de Hère
Combien de flics éborgnés, mutilés ou assassinés ?
D'après Libération, il y a eu 1000 blessés dans les rangs des forces de
l'ordre entre le 27 novembre et le 27 janvier. Toujours selon le journal,
il est difficile de faire une comparaison de la gravité des blessures.
Mais certains policiers ont eu la main arrachée, ont été gravement
blessés à l'œil par jets d'écrous ou ont subi des traumatismes crâniens.
Mon opinion, est que des groupes de provocateurs ont volontairement
cherché à susciter des réactions excessives des policiers ou des
gendarmes en les harcelant alors qu'ils étaient en attente d'ordres pour
pouvoir répliquer. Ils ont partiellement réussi.
Le nombre de GJ gravement blessés dépasse les 200. On ne compte pas les
centaines de milliers qui ont reçu des coups de matraque, ont été
asphyxiés par les gaz, jetés sur le sol, battus, humiliés. Chez les
flics tout est compté, chez les manifestants on ne parle que des cas les
plus graves.

La police a montré à tous qu'elle est une milice au service des riches,
des criminels, des trafiquants et des assassins. Et les Français ne sont
pas près de l'oublier.
siger
2019-08-12 07:34:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by Calamity Jade
Post by Cardinal de Hère
La violence est dans la rue avec la répression cruelle des Gilets Jaunes
par le pouvoir médiatico-politique de Macron.
La "violence" de la répression policière en France, est bien moins forte
et importante que la violence gratuite de vos amis casseurs et tabasseurs
anarchistes GJ.
Elle n'est pas toujours gratuite, parfois, souvent, elle est ciblée.

Mais ce n'est as le problème : je trouve incryable qu'on puisse dire de
telles choses sans plaisanter, tellement les preuves sont accablantes
contre, non pas la police, mais un certain nombre de voyous en
uniforme.
--
siger
Se_jam
2019-08-09 11:50:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-
juni-vor-kollaps/
Dans certains contrats de fourniture d'électricité destinés aux industrielles, la déconnexion du réseau en cas de surcharge est acceptée par le client, ceci lui permet d'obtenir l'électricité à un moindre coût. C'est probablement le cas de ces fonderies d'aluminium. La déconnexion n'est pas brutale mais établie de manière à permettre au client de s'adapter.

C'est une des composantes de la 'smartgrid', ce choix est offert sur tous les réseaux du monde, avec ou sans électricité vert car tous les réseaux connaissent des surcharges.

Sejam
Paul Aubrin
2019-08-09 12:13:33 UTC
Réponse
Permalink
Post by Se_jam
Dans certains contrats de fourniture d'électricité destinés aux
industrielles, la déconnexion du réseau en cas de surcharge est acceptée
par le client, ceci lui permet d'obtenir l'électricité à un moindre
coût.
C'est probablement le cas de ces fonderies d'aluminium. La déconnexion
n'est pas brutale mais établie de manière à permettre au client de
s'adapter.
En Australie du Sud, où des problèmes analogues se posent, les usines
d'aluminium reçoivent l'ordre de s'arrêter. C'est sûr que cela leur
permet plus de limiter les dégâts qu'un blackout sauvage comme celui de
décembre 2016. A l'époque, à l'usine Alcoa de Portland, l'aluminium
s'était solidifié endommageant le tiers de la capacité de production de
l'usine. Les réparations avaient coûté 30 millions de $ australiens (20
millions d'euros) et avaient duré 6 mois pour récupérer la moitié de la
capacité perdue.
Se_jam
2019-08-09 15:16:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Se_jam
Dans certains contrats de fourniture d'électricité destinés aux
industrielles, la déconnexion du réseau en cas de surcharge est acceptée
par le client, ceci lui permet d'obtenir l'électricité à un moindre
coût.
C'est probablement le cas de ces fonderies d'aluminium. La déconnexion
n'est pas brutale mais établie de manière à permettre au client de
s'adapter.
En Australie du Sud, où des problèmes analogues se posent, les usines
d'aluminium reçoivent l'ordre de s'arrêter. C'est sûr que cela leur
permet plus de limiter les dégâts qu'un blackout sauvage comme celui de
décembre 2016. A l'époque, à l'usine Alcoa de Portland, l'aluminium
s'était solidifié endommageant le tiers de la capacité de production de
l'usine. Les réparations avaient coûté 30 millions de $ australiens (20
millions d'euros) et avaient duré 6 mois pour récupérer la moitié de la
capacité perdue.
Pfff !

Oh ! Les pauvres petits d'Alcoa qui étaient à la merci d'une panne du réseau d'électricité. Qui a payé pour les dégâts ? Il produisent 1000t d'alu par jour, il faut IIRC 13kWh pour produire un kg d'aluminium à partir de bauxite, cette unité consomme donc 13e6 kWh/j ou~ 0.5e6kWh/h soit P=0.5e6W soit 1/2 tranche nucléaire.

En 2019, Alcoa déconnecté ...1 kWh = 0.01€ = 1 centime et 400MW ... pas loin de ma demi tranche nucléaire.
https://www.afr.com/business/energy/electricity/adelaide-melbourne-sweat-in-extreme-heat-customers-ask-to-cut-energy-use-20190124-h1afyc

Sejam
Se_jam
2019-08-09 15:41:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by Se_jam
Post by Paul Aubrin
Post by Se_jam
Dans certains contrats de fourniture d'électricité destinés aux
industrielles, la déconnexion du réseau en cas de surcharge est acceptée
par le client, ceci lui permet d'obtenir l'électricité à un moindre
coût.
C'est probablement le cas de ces fonderies d'aluminium. La déconnexion
n'est pas brutale mais établie de manière à permettre au client de
s'adapter.
En Australie du Sud, où des problèmes analogues se posent, les usines
d'aluminium reçoivent l'ordre de s'arrêter. C'est sûr que cela leur
permet plus de limiter les dégâts qu'un blackout sauvage comme celui de
décembre 2016. A l'époque, à l'usine Alcoa de Portland, l'aluminium
s'était solidifié endommageant le tiers de la capacité de production de
l'usine. Les réparations avaient coûté 30 millions de $ australiens (20
millions d'euros) et avaient duré 6 mois pour récupérer la moitié de la
capacité perdue.
Pfff !
Oh ! Les pauvres petits d'Alcoa qui étaient à la merci d'une panne du réseau d'électricité. Qui a payé pour les dégâts ? Il produisent 1000t d'alu par jour, il faut IIRC 13kWh pour produire un kg d'aluminium à partir de bauxite, cette unité consomme donc 13e6 kWh/j ou~ 0.5e6kWh/h soit P=0.5e6W soit 1/2 tranche nucléaire.
En 2019, Alcoa déconnecté ...1 kWh = 0.01€ = 1 centime et 400MW ... pas loin de ma demi tranche nucléaire.
https://www.afr.com/business/energy/electricity/adelaide-melbourne-sweat-in-extreme-heat-customers-ask-to-cut-energy-use-20190124-h1afyc
Sejam
Ooops : soit P=0.5e6KW soit 1/2 tranche nucléaire (perdu le K en chemin)
Paul Aubrin
2019-08-09 17:52:42 UTC
Réponse
Permalink
Post by Se_jam
Oh ! Les pauvres petits d'Alcoa qui étaient à la merci d'une panne du
réseau d'électricité. Qui a payé pour les dégâts ? Il produisent 1000t
d'alu par jour, il faut IIRC 13kWh pour produire un kg d'aluminium à
partir de bauxite, cette unité consomme donc 13e6 kWh/j ou~ 0.5e6kWh/h
soit P=0.5e6W soit 1/2 tranche nucléaire.
Exportations d'aluminium australiennes : 2,15 milliards de dollars.
Duzz'
2019-08-09 14:04:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Panne de vent : en juin, le réseau électrique européen a été à plusieurs
reprises à la limite de l'effondrement.
Récemment, la fréquence du réseau en Allemagne a diminué plusieurs fois à
un point tel que l'ensemble du réseau électrique européen a été mis en
danger. Des fonderies d'aluminium ont dû être retirées du réseau pour
éviter un blackout.
https://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2019/07/02/europas-stromnetz-juni-vor-kollaps/
Ce n'est pas une première :
<https://www.lemondedelenergie.com/europe-blackout-electricite/2019/01/17/>
François Guillet
2019-08-09 17:04:16 UTC
Réponse
Permalink
Duzz' a émis l'idée suivante :
...
Post by Duzz'
<https://www.lemondedelenergie.com/europe-blackout-electricite/2019/01/17/>
"...une baisse de 5% de la tension du réseau de distribution. “Le
consommateur ne le ressent presque pas. L’ampoule brille juste un peu
moins et le téléphone se recharge un peu moins vite”
confirme RTE."

Faux. Ce qui est vrai pour l'ampoule est faux pour les chargeurs de
téléphone qui consomment la même puissance sur toute leur plage de
fonctionnement, soit de 100v à 240v. La consommation en ampère augmente
quand la tension est plus faible, de sorte que la puissance consommée
reste la même. Je viens d'ailleurs de l'expérimenter en Amérique du
Nord où le réseau est à 120v.
bilou
2019-08-09 18:52:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
...
Post by Duzz'
<https://www.lemondedelenergie.com/europe-blackout-electricite/2019/01/17/>
"...une baisse de 5% de la tension du réseau de distribution. “Le
consommateur ne le ressent presque pas. L’ampoule brille juste un peu
moins et le téléphone se recharge un peu moins vite”
confirme RTE."
Faux. Ce qui est vrai pour l'ampoule est faux pour les chargeurs de
téléphone qui consomment la même puissance sur toute leur plage de
fonctionnement, soit de 100v à 240v. La consommation en ampère augmente
quand la tension est plus faible, de sorte que la puissance consommée
reste la même. Je viens d'ailleurs de l'expérimenter en Amérique du Nord
où le réseau est à 120v.
+1
Et c'est vrai pour plein d'appareils modernes.
Si la tension baisse le courant augmente.
Et les pertes en ligne aussi.
Tout l'inverse de l'effet recherché
Paul Aubrin
2019-08-09 19:06:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Faux. Ce qui est vrai pour l'ampoule est faux pour les chargeurs de
téléphone qui consomment la même puissance sur toute leur plage de
fonctionnement, soit de 100v à 240v. La consommation en ampère augmente
quand la tension est plus faible, de sorte que la puissance consommée
reste la même. Je viens d'ailleurs de l'expérimenter en Amérique du
Nord où le réseau est à 120v.
+1 Et c'est vrai pour plein d'appareils modernes.
Si la tension baisse le courant augmente.
Et les pertes en ligne aussi.
Tout l'inverse de l'effet recherché
C'est exact pour tous les appareils électroniques. Pour les ampoules à
LED, je ne sais pas. Mais l'éclairage compte désormais pour assez peu
dans la consommation électrique. En hiver, en revanche, les radiateurs
électriques sont des résistances. Une baisse de tension provoque une
baisse rapide (P=U²/R) de la puissance appelée.
Loading...