Discussion:
États-Unis : la Cour suprême inflige un cinglant revers à Trump sur ses déclarations d'impôt
Add Reply
Canta Galet
2021-02-22 18:12:05 UTC
Réponse
Permalink
Dur dur d'être un looser !

S'ils le mettent en taule, il sera bien entouré avec ses potes, les larbins du Capitole.

Sinon la trouducusphère va être contente.
Eux qui voulaient des preuves ils risquent d'être servis.

Mais peut être pas pour la fraude qu'ils ont inventée.


Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire l'objet d'une grâce par le président américain.

Pour un milliardaire qui n'a rien à se reprocher, il eut été plus simple qu'il les donne.
Depuis 5 ans que la justice les lui demande.


Les juges ont refusé d'intervenir pour annuler la décision d'un juge fédéral qui a ordonné la remise des archives comptables de l'ancien magnat de l'immobilier à un procureur new-yorkais.

Initialement centrée sur des paiements effectués, avant la présidentielle de 2016, à deux maîtresses présumées du milliardaire, l'enquête de Cyrus Vance, instruite à huis clos devant un grand jury, examine désormais aussi de possibles allégations de fraude fiscale, fraude aux assurances, ou fraude bancaire. Selon des médias américains, les enquêteurs ont récemment interrogé des employés de la Deutsche Bank - longtemps appui financier de Donald Trump et de sa holding, la Trump Organization - et de sa compagnie d'assurances, Aon. Ils ont aussi réinterrogé l'ex-avocat personnel du président, Michael Cohen, qui purge une peine de prison. Il avait affirmé au Congrès que Trump et sa société gonflaient ou réduisaient artificiellement la valeur de leurs actifs, pour alternativement obtenir des prêts bancaires ou réduire leurs impôts.
Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire l'objet d'une grâce par le président américain. La procureure démocrate de l'État de New York, Letitia James, enquête aussi sur ces allégations de fraude bancaire et fraude aux assurances, dans le cadre d'une procédure au civil. Donald Trump n'a pas immédiatement réagi lundi à la décision de la Cour suprême. Mais il a qualifié dans le passé l'enquête de «pire chasse aux sorcières de l'histoire des États-Unis».

Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de la télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer dans son club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses déclarations d'impôts.

https://www.lefigaro.fr/international/etats-unis-la-cour-supreme-inflige-un-cinglant-revers-a-trump-sur-ses-declarations-d-impot-20210222
Joe Rodriguez et son requin
2021-02-22 20:19:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de
la télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer
dans son club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses
déclarations d'impôts.
Phobie administrative.
Pas publié ne veut pas dire "pas fait"
--

Canta Galet
2021-02-23 00:12:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by Joe Rodriguez et son requin
Post by Canta Galet
Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de
la télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer
dans son club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses
déclarations d'impôts.
Phobie administrative.
Pas publié ne veut pas dire "pas fait"
Il faut juste qu'il les remette au juge.

Mais comme il n'a rien à craindre, c'est cool !
Canta Galet
2021-02-22 23:54:56 UTC
Réponse
Permalink
Canta Galet a écrit
Post by Canta Galet
Dur dur d'être un looser !
S'ils le mettent en taule, il sera bien entouré avec ses potes, les larbins
du Capitole.
Sinon la trouducusphère va être contente.
Eux qui voulaient des preuves ils risquent d'être servis.
Mais peut être pas pour la fraude qu'ils ont inventée.
Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils
exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux
délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire
l'objet d'une grâce par le président américain.
Pour un milliardaire qui n'a rien à se reprocher, il eut été plus simple
qu'il les donne. Depuis 5 ans que la justice les lui demande.
Les juges ont refusé d'intervenir pour annuler la décision d'un juge fédéral
qui a ordonné la remise des archives comptables de l'ancien magnat de
l'immobilier à un procureur new-yorkais.
Initialement centrée sur des paiements effectués, avant la présidentielle de
2016, à deux maîtresses présumées du milliardaire, l'enquête de Cyrus Vance,
instruite à huis clos devant un grand jury, examine désormais aussi de
possibles allégations de fraude fiscale, fraude aux assurances, ou fraude
bancaire. Selon des médias américains, les enquêteurs ont récemment interrogé
des employés de la Deutsche Bank - longtemps appui financier de Donald Trump
et de sa holding, la Trump Organization - et de sa compagnie d'assurances,
Aon. Ils ont aussi réinterrogé l'ex-avocat personnel du président, Michael
Cohen, qui purge une peine de prison. Il avait affirmé au Congrès que Trump
et sa société gonflaient ou réduisaient artificiellement la valeur de leurs
actifs, pour alternativement obtenir des prêts bancaires ou réduire leurs
impôts. Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils
exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux
délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire
l'objet d'une grâce par le président américain. La procureure démocrate de
l'État de New York, Letitia James, enquête aussi sur ces allégations de
fraude bancaire et fraude aux assurances, dans le cadre d'une procédure au
civil. Donald Trump n'a pas immédiatement réagi lundi à la décision de la
Cour suprême. Mais il a qualifié dans le passé l'enquête de «pire chasse aux
sorcières de l'histoire des États-Unis».
Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de la
télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer dans son
club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses déclarations d'impôts.
https://www.lefigaro.fr/international/etats-unis-la-cour-supreme-inflige-un-cinglant-revers-a-trump-sur-ses-declarations-d-impot-20210222
Al Capone était déjà tombé pour une histoire d'impôt !
Capone était quand même plus honnête que Trump.
➤ pp-DCD
2021-02-24 00:01:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
Canta Galet a écrit
Post by Canta Galet
Dur dur d'être un looser !
S'ils le mettent en taule, il sera bien entouré avec ses potes, les larbins
du Capitole.
Sinon la trouducusphère va être contente.
Eux qui voulaient des preuves ils risquent d'être servis.
Mais peut être pas pour la fraude qu'ils ont inventée.
Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils
exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux
délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire
l'objet d'une grâce par le président américain.
Pour un milliardaire qui n'a rien à se reprocher, il eut été plus simple
qu'il les donne. Depuis 5 ans que la justice les lui demande.
Les juges ont refusé d'intervenir pour annuler la décision d'un juge fédéral
qui a ordonné la remise des archives comptables de l'ancien magnat de
l'immobilier à un procureur new-yorkais.
Initialement centrée sur des paiements effectués, avant la présidentielle de
2016, à deux maîtresses présumées du milliardaire, l'enquête de Cyrus Vance,
instruite à huis clos devant un grand jury, examine désormais aussi de
possibles allégations de fraude fiscale, fraude aux assurances, ou fraude
bancaire. Selon des médias américains, les enquêteurs ont récemment interrogé
des employés de la Deutsche Bank - longtemps appui financier de Donald Trump
et de sa holding, la Trump Organization - et de sa compagnie d'assurances,
Aon. Ils ont aussi réinterrogé l'ex-avocat personnel du président, Michael
Cohen, qui purge une peine de prison. Il avait affirmé au Congrès que Trump
et sa société gonflaient ou réduisaient artificiellement la valeur de leurs
actifs, pour alternativement obtenir des prêts bancaires ou réduire leurs
impôts. Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils
exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux
délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire
l'objet d'une grâce par le président américain. La procureure démocrate de
l'État de New York, Letitia James, enquête aussi sur ces allégations de
fraude bancaire et fraude aux assurances, dans le cadre d'une procédure au
civil. Donald Trump n'a pas immédiatement réagi lundi à la décision de la
Cour suprême. Mais il a qualifié dans le passé l'enquête de «pire chasse aux
sorcières de l'histoire des États-Unis».
Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de la
télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer dans son
club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses déclarations d'impôts.
https://www.lefigaro.fr/international/etats-unis-la-cour-supreme-inflige-un-cinglant-revers-a-trump-sur-ses-declarations-d-impot-20210222
Al Capone était déjà tombé pour une histoire d'impôt !
Capone était quand même plus honnête que Trump.
il niquait ses concitoyens donc Al Capote devait etre de gauche... comme dsk


--
Usenet Reader for Android
http://android.newsgroupstats.hk
Canta Galet
2021-02-24 09:44:36 UTC
Réponse
Permalink
Post by ➤ pp-DCD
Post by Canta Galet
Canta Galet a écrit
Post by Canta Galet
Dur dur d'être un looser !
S'ils le mettent en taule, il sera bien entouré avec ses potes, les larbins
du Capitole.
Sinon la trouducusphère va être contente.
Eux qui voulaient des preuves ils risquent d'être servis.
Mais peut être pas pour la fraude qu'ils ont inventée.
Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils
exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux
délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire
l'objet d'une grâce par le président américain.
Pour un milliardaire qui n'a rien à se reprocher, il eut été plus simple
qu'il les donne. Depuis 5 ans que la justice les lui demande.
Les juges ont refusé d'intervenir pour annuler la décision d'un juge fédéral
qui a ordonné la remise des archives comptables de l'ancien magnat de
l'immobilier à un procureur new-yorkais.
Initialement centrée sur des paiements effectués, avant la présidentielle de
2016, à deux maîtresses présumées du milliardaire, l'enquête de Cyrus Vance,
instruite à huis clos devant un grand jury, examine désormais aussi de
possibles allégations de fraude fiscale, fraude aux assurances, ou fraude
bancaire. Selon des médias américains, les enquêteurs ont récemment interrogé
des employés de la Deutsche Bank - longtemps appui financier de Donald Trump
et de sa holding, la Trump Organization - et de sa compagnie d'assurances,
Aon. Ils ont aussi réinterrogé l'ex-avocat personnel du président, Michael
Cohen, qui purge une peine de prison. Il avait affirmé au Congrès que Trump
et sa société gonflaient ou réduisaient artificiellement la valeur de leurs
actifs, pour alternativement obtenir des prêts bancaires ou réduire leurs
impôts. Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils
exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux
délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire
l'objet d'une grâce par le président américain. La procureure démocrate de
l'État de New York, Letitia James, enquête aussi sur ces allégations de
fraude bancaire et fraude aux assurances, dans le cadre d'une procédure au
civil. Donald Trump n'a pas immédiatement réagi lundi à la décision de la
Cour suprême. Mais il a qualifié dans le passé l'enquête de «pire chasse aux
sorcières de l'histoire des États-Unis».
Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de la
télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer dans son
club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses déclarations d'impôts.
https://www.lefigaro.fr/international/etats-unis-la-cour-supreme-inflige-un-cinglant-revers-a-trump-sur-ses-declarations-d-impot-20210222
Al Capone était déjà tombé pour une histoire d'impôt !
Capone était quand même plus honnête que Trump.
il niquait ses concitoyens donc Al Capote devait etre de gauche... comme dsk
Oui mais Capone n'a jamais envoyé ses larbins attaquer le Capitole.
Pour ensuite exiger qu'ils soient sévèrement condamnés pour sauver sa peau.

C'était un vrai républicain, lui.

MH
2021-02-23 11:40:54 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de
la télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer
dans son club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses
déclarations d'impôts.
Phobie administrative.
Non, corruption administrative. Voyez comment Frédéric Pierucci (Alstom) a
été pris en otage par des magistrats véreux d'institutions véreuses pour
magouiller des tractations commerciales.



MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning, Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
René GROUMAL
2021-02-23 15:32:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de
la télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer
dans son club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses
déclarations d'impôts.
Phobie administrative.
    Non, corruption administrative. Voyez comment Frédéric Pierucci
(Alstom) a été pris en otage par des magistrats véreux d'institutions
véreuses pour magouiller des tractations commerciales.
http://youtu.be/dejeVuL9-7c
MH
Ne tournez pas autour du pot. Pourquoi Trump a-il été le SEUL président
élu à refuser de communiquer ses déclarations d'impôt ? le SEUL parmi 44
élus ?
La Cour Suprême vient de lui infliger un camouflet de plus en
l'obligeant à le faire.
On connaîtra alors la vérité.
--
Edifions l'Europe, notre commune nation !
➤ pp-DCD
2021-02-23 23:57:18 UTC
Réponse
Permalink
les etats unis n'ont.pkus rien a envier a la russie... les opposants sont vole, ruine et jeté au goulag
Post by Canta Galet
Dur dur d'être un looser !
S'ils le mettent en taule, il sera bien entouré avec ses potes, les larbins du Capitole.
Sinon la trouducusphère va être contente.
Eux qui voulaient des preuves ils risquent d'être servis.
Mais peut être pas pour la fraude qu'ils ont inventée.
Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire l'objet d'une grâce par le président américain.
Pour un milliardaire qui n'a rien à se reprocher, il eut été plus simple qu'il les donne.
Depuis 5 ans que la justice les lui demande.
Les juges ont refusé d'intervenir pour annuler la décision d'un juge fédéral qui a ordonné la remise des archives comptables de l'ancien magnat de l'immobilier à un procureur new-yorkais.
Initialement centrée sur des paiements effectués, avant la présidentielle de 2016, à deux maîtresses présumées du milliardaire, l'enquête de Cyrus Vance, instruite à huis clos devant un grand jury, examine désormais aussi de possibles allégations de fraude fiscale, fraude aux assurances, ou fraude bancaire. Selon des médias américains, les enquêteurs ont récemment interrogé des employés de la Deutsche Bank - longtemps appui financier de Donald Trump et de sa holding, la Trump Organization - et de sa compagnie d'assurances, Aon. Ils ont aussi réinterrogé l'ex-avocat personnel du président, Michael Cohen, qui purge une peine de prison. Il avait affirmé au Congrès que Trump et sa société gonflaient ou réduisaient artificiellement la valeur de leurs actifs, pour alternativement obtenir des prêts bancaires ou réduire leurs impôts.
Si ces soupçons étaient avérés et que Donald Trump était inculpé, ils exposeraient l'ex-président à une possible incarcération. Contrairement aux délits fédéraux, les violations de lois des États ne peuvent pas faire l'objet d'une grâce par le président américain. La procureure démocrate de l'État de New York, Letitia James, enquête aussi sur ces allégations de fraude bancaire et fraude aux assurances, dans le cadre d'une procédure au civil. Donald Trump n'a pas immédiatement réagi lundi à la décision de la Cour suprême. Mais il a qualifié dans le passé l'enquête de «pire chasse aux sorcières de l'histoire des États-Unis».
Contrairement à ses prédécesseurs, le promoteur immobilier et ex-star de la télé-réalité, qui a quitté définitivement New York pour s'installer dans son club de Mar-a-Lago en Floride, n'a jamais publié ses déclarations d'impôts.
https://www.lefigaro.fr/international/etats-unis-la-cour-supreme-inflige-un-cinglant-revers-a-trump-sur-ses-declarations-d-impot-20210222
--
Usenet Reader for Android
http://android.newsgroupstats.hk
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...