Discussion:
L'amateurisme diplomatique de Macron coûte très cher à la France
Add Reply
Cardinal de Hère
2020-02-14 13:06:30 UTC
Réponse
Permalink
Signalé par Asselineau sur le site de l'UPR, voici encore un fiasco de
cet imbécile de Macron qui s'est mis à dos les autorités égyptiennes en
leur faisant la leçon en public. La vengeance a été implacable :
l'industrie française de l'armement a perdu ses contrats en Égypte !

<https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/armement-nouvelle-claque-de-la-france-en-egypte-838726.html>

Pourquoi l'Egypte oublie la France

Lors de sa conférence de presse du 28 janvier 2019, Emmanuel Macron,
sous la pression des ONG, s'était autorisé, sans concertation avec son
homologue, à faire la leçon de morale sur la société civile et les
droits de l'homme au président égyptien le maréchal Abdel Fattah Sissi.
"On ne donne pas la leçon au Pharaon chez lui sans le prévenir", nous
avait expliqué un industriel à l'époque. Une erreur fatale dans les
relations entre la France et l'Egypte, qui fait payer à Paris cet affront.

Le résultat a été très rapide : l'attaché d'armement français a été
convoqué dans la foulée de la visite du président français pour se voir
signifier la fin de la relation armement privilégiée avec la France,
inaugurée en 2015 par l'ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le
Drian, aujourd'hui ministre des Affaires étrangères (vente de quatre
corvette Gowind Combat, de deux Mistral, d'une frégate FREMM et de 24
Rafale). Désormais, la France devra affronter la concurrence, le gré à
gré étant terminé et l'âge d'or au Caire révolu.

Le désastre français en Egypte

Résultat, tous les projets français dans le domaine de l'armement ont
pris l'eau. Les 12 Rafale supplémentaires jugés trop chers ont été mis
de côté, et ce indépendamment du problème d'autorisation export du
missile Meteor (ITAR) qu'Israël ne souhaite pas voir sur les avions de
combat égyptiens. Les Égyptiens pourraient acheter du F-15. Le dossier
des hélicoptères pour l'armée de l'air (12 H225M) est également jugé
cher et pas assez convaincant sur le plan technique. De son côté,
Leonardo Helicopters semble avoir signé un contrat d'exportation d'une
vingtaine d'appareils destinés au transport de troupes à terre et à bord
des navires (AW149 ). Enfin, l'option des deux corvettes Gowind Combat
(Naval Group) semble enterrée.

La France s'est fait complètement sortir ou presque du marché de
l'armement égyptien. La nature ayant horreur du vide, la concurrence
s'est engouffrée dans la faille créée par l'erreur diplomatique
incroyable d'Emmanuel Macron...
"René Groumal
2020-02-14 13:34:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Signalé par Asselineau sur le site de l'UPR, voici encore un fiasco de
cet imbécile de Macron qui s'est mis à dos les autorités égyptiennes en
l'industrie française de l'armement a perdu ses contrats en Égypte !
<https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/armement-nouvelle-claque-de-la-france-en-egypte-838726.html>
Pourquoi l'Egypte oublie la France
Lors de sa conférence de presse du 28 janvier 2019, Emmanuel Macron,
sous la pression des ONG, s'était autorisé, sans concertation avec son
homologue, à faire la leçon de morale sur la société civile et les
droits de l'homme au président égyptien le maréchal Abdel Fattah Sissi.
"On ne donne pas la leçon au Pharaon chez lui sans le prévenir", nous
avait expliqué un industriel à l'époque. Une erreur fatale dans les
relations entre la France et l'Egypte, qui fait payer à Paris cet affront.
Le résultat a été très rapide : l'attaché d'armement français a été
convoqué dans la foulée de la visite du président français pour se voir
signifier la fin de la relation armement privilégiée avec la France,
inaugurée en 2015 par l'ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le
Drian, aujourd'hui ministre des Affaires étrangères (vente de quatre
corvette Gowind Combat, de deux Mistral, d'une frégate FREMM et de 24
Rafale). Désormais, la France devra affronter la concurrence, le gré à
gré étant terminé et l'âge d'or au Caire révolu.
Le désastre français en Egypte
Résultat, tous les projets français dans le domaine de l'armement ont
pris l'eau. Les 12 Rafale supplémentaires jugés trop chers ont été mis
de côté, et ce indépendamment du problème d'autorisation export du
missile Meteor (ITAR) qu'Israël ne souhaite pas voir sur les avions de
combat égyptiens. Les Égyptiens pourraient acheter du F-15. Le dossier
des hélicoptères pour l'armée de l'air (12 H225M) est également jugé
cher et pas assez convaincant sur le plan technique. De son côté,
Leonardo Helicopters semble avoir signé un contrat d'exportation d'une
vingtaine d'appareils destinés au transport de troupes à terre et à bord
des navires (AW149 ). Enfin, l'option des deux corvettes Gowind Combat
(Naval Group) semble enterrée.
La France s'est fait complètement sortir ou presque du marché de
l'armement égyptien. La nature ayant horreur du vide, la concurrence
s'est engouffrée dans la faille créée par l'erreur diplomatique
incroyable d'Emmanuel Macron...
Les exportations d'armes n'ont jamais été un sujet d’orgueil pour la
France sauf pour les nationaleux de droite

--
Gloops
2020-02-14 13:46:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Lors de sa conférence de presse du 28 janvier 2019, Emmanuel Macron,
sous la pression des ONG, s'était autorisé, sans concertation avec son
homologue, à faire la leçon de morale sur la société civile et les
droits de l'homme au président égyptien le maréchal Abdel Fattah Sissi.
Non ... Tu parles bien de l'homme qui envoie agresser ses opposants à
coups d'armes de guerre ? Celui qui a fait mettre les Champs Élysées à
sac devant les caméras de télévision du monde entier ?

Avec quoi il se gratte, lui ?
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Joe Rodriguez, CMP
2020-02-14 14:21:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by Gloops
Post by Cardinal de Hère
Lors de sa conférence de presse du 28 janvier 2019, Emmanuel Macron,
sous la pression des ONG, s'était autorisé, sans concertation avec son
homologue, à faire la leçon de morale sur la société civile et les
droits de l'homme au président égyptien le maréchal Abdel Fattah Sissi.
Non ... Tu parles bien de l'homme qui envoie agresser ses opposants à
coups d'armes de guerre ? Celui qui a fait mettre les Champs Élysées à
sac devant les caméras de télévision du monde entier ?
Avec quoi il se gratte, lui ?
Il se gratte avec un hérisson :

--

CMP : chevalier du Mérite palmipède
Gloops
2020-02-14 17:38:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by Joe Rodriguez, CMP
Post by Gloops
Post by Cardinal de Hère
Lors de sa conférence de presse du 28 janvier 2019, Emmanuel Macron,
sous la pression des ONG, s'était autorisé, sans concertation avec
son homologue, à faire la leçon de morale sur la société civile et
les droits de l'homme au président égyptien le maréchal Abdel Fattah
Sissi.
Non ... Tu parles bien de l'homme qui envoie agresser ses opposants à
coups d'armes de guerre ? Celui qui a fait mettre les Champs Élysées à
sac devant les caméras de télévision du monde entier ?
Avec quoi il se gratte, lui ?
http://youtu.be/z6ZDK461dPc
:)

Il paraît que le premier ministre aussi.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Loading...