Discussion:
chloroquine et de l’hydroxychloroquine : Risque de mortalité de 34 à 45 % plus élevé
Add Reply
Canta Galet
2020-05-22 19:15:44 UTC
Réponse
Permalink
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.

Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
MH
2020-05-22 19:22:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus
SARS-CoV-2...
Ok, ok, de toute manière si je l'attrape je veux le traitement du grand
druide marseillais.

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning, Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
sts99
2020-05-26 09:19:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by MH
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le
virus SARS-CoV-2...
Ok, ok, de toute manière si je l'attrape je veux le traitement du
grand druide marseillais.
Au début de la maladie, pas quand c'est trop tard, il faut se battre pour
avoir le bon traitement au bon moment, c'est incroyable, même en signant une
décharge, c'est niet, la chloroquine est hors la loi parce qu'elle n'est pas
assez chère.

Salut.
"René Groumal
2020-05-26 12:38:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by sts99
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par
le virus SARS-CoV-2...
    Ok, ok, de toute manière si je l'attrape je veux le traitement du
grand druide marseillais.
Au début de la maladie, pas quand c'est trop tard, il faut se battre
pour avoir le bon traitement au bon moment, c'est incroyable, même en
signant une décharge, c'est niet, la chloroquine est hors la loi parce
qu'elle n'est pas assez chère.
Faux .
Elle est toujours prescrite et administrée.
MH
2020-05-26 18:53:45 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
Post by sts99
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le
virus SARS-CoV-2...
    Ok, ok, de toute manière si je l'attrape je veux le traitement du
grand druide marseillais.
Au début de la maladie, pas quand c'est trop tard, il faut se battre pour
avoir le bon traitement au bon moment, c'est incroyable, même en signant
une décharge, c'est niet, la chloroquine est hors la loi parce qu'elle
n'est pas assez chère.
Faux .
Elle est toujours prescrite et administrée.
Uniquement les hôpitaux.

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning, Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
MH
2020-05-26 18:55:54 UTC
Réponse
Permalink
Post by sts99
Post by MH
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le
virus SARS-CoV-2...
Ok, ok, de toute manière si je l'attrape je veux le traitement du grand
druide marseillais.
Au début de la maladie, pas quand c'est trop tard, il faut se battre pour
avoir le bon traitement au bon moment, c'est incroyable, même en signant une
décharge, c'est niet, la chloroquine est hors la loi parce qu'elle n'est pas
assez chère.
Et à aucun moment on ne donne d'alternative avec résultats, effets
secondaires, etc. Autrement dit on ne soigne pas, on laisse le système
immunitaire se démerder. Au final c'est Bercy qui empoche pour boucher les
trous.

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning, Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
Le très gentil Luciole135
2020-05-22 19:33:33 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.
Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
Mouâd Boutaour Kandil en parle, je recopie son message :

Une étude publiée aujourd'hui sur le journal Le Lancet est plébiscitée
par les détracteurs du professeur Raoult.
Je pense que ces personnes n'ont pas lu cet extrait qui figure dans
cette étude (traduction avec Google):
Notre étude à plusieurs limites. L'association d'une diminution de la
survie avec des schémas thérapeutiques à base d'hydroxychloroquine ou de
chloroquine doit être interprétée avec prudence. En raison de la
conception de l'étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la
possibilité de facteurs de confusion non mesurés, bien que nous ayons
noté de manière rassurante la cohérence entre l'analyse primaire et les
analyses appariées des scores de propension. Néanmoins, une relation de
cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être
déduite

https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/permalink/263021118327038/
Canta Galet
2020-05-22 19:53:10 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.
Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
Une étude publiée aujourd'hui sur le journal Le Lancet est plébiscitée
par les détracteurs du professeur Raoult.
Je pense que ces personnes n'ont pas lu cet extrait qui figure dans
Notre étude à plusieurs limites. L'association d'une diminution de la
survie avec des schémas thérapeutiques à base d'hydroxychloroquine ou de
chloroquine doit être interprétée avec prudence. En raison de la
conception de l'étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la
possibilité de facteurs de confusion non mesurés, bien que nous ayons
noté de manière rassurante la cohérence entre l'analyse primaire et les
analyses appariées des scores de propension. Néanmoins, une relation de
cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être
déduite
https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/permalink/263021118327038/
Ni la chloroquine, ni son dérivé l’hydroxychloroquine ne se montrent efficaces contre le Covid-19 chez les malades hospitalisés, et ces molécules augmentent même le risque de décès et d’arythmie cardiaque, prévient une vaste étude parue ce vendredi 22 mai dans The Lancet, qui recommande de ne pas les prescrire en dehors des essais cliniques.

Une étude menée sur près de 15 000 malades parue ce vendredi 22 mai conclut que ces deux molécules sont inefficaces à traiter le Covid-19 et augmenterait le risque de décès. Il s’agit de la « première étude à large échelle » à montrer une « preuve statistique robuste » que ces deux traitements qui font couler tant d’encre, « ne bénéficient pas aux patients du Covid-19 », déclare dans un communiqué le Dr Mandeep Mehra, auteur principal de l’étude publiée dans la prestigieuse revue médicale.
Zulu
2020-05-26 23:38:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.
Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
Une étude publiée aujourd'hui sur le journal Le Lancet est plébiscitée
par les détracteurs du professeur Raoult.
Je pense que ces personnes n'ont pas lu cet extrait qui figure dans
Notre étude à plusieurs limites. L'association d'une diminution de la
survie avec des schémas thérapeutiques à base d'hydroxychloroquine ou de
chloroquine doit être interprétée avec prudence. En raison de la
conception de l'étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la
possibilité de facteurs de confusion non mesurés, bien que nous ayons
noté de manière rassurante la cohérence entre l'analyse primaire et les
analyses appariées des scores de propension. Néanmoins, une relation de
cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être
déduite
https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/permalink/263021118327038/
Ni la chloroquine, ni son dérivé l’hydroxychloroquine ne se montrent efficaces contre le Covid-19 chez les malades hospitalisés, et ces molécules augmentent même le risque de décès et d’arythmie cardiaque, prévient une vaste étude parue ce vendredi 22 mai dans The Lancet, qui recommande de ne pas les prescrire en dehors des essais cliniques.
Une étude menée sur près de 15 000 malades parue ce vendredi 22 mai conclut que ces deux molécules sont inefficaces à traiter le Covid-19 et augmenterait le risque de décès. Il s’agit de la « première étude à large échelle » à montrer une « preuve statistique robuste » que ces deux traitements qui font couler tant d’encre, « ne bénéficient pas aux patients du Covid-19 », déclare dans un communiqué le Dr Mandeep Mehra, auteur principal de l’étude publiée dans la prestigieuse revue médicale.
Lynchage organisé de la chloroquine par les médias, basé sur une étude
aux données non vérifiées, ni vérifiables

Feu d’artifice de l’AFP et de quasiment tous les journaux français à
propos d’une pseudo-étude financée par big pharma, prétendant que la
chloroquine augmenterait la mortalité du covid19 !

Le journalisme serait-il passé à la trappe et la désinformation bien
organisée le remplacerait-il définitivement ? Journalisme, victime
décédée du Covid19, incinérée sans autopsie possible !

Depuis ce vendredi 21 Mai, quasiment tous les médias français (Le
Figaro, Le Monde, Marianne, L’Obs, LCI, etc…) presse écrite et
audiovisuelle, se livrent à un lynchage en règle de la chloroquine,
citant ce qu’ils considèreraient comme « la plus grande étude
internationale » sur le sujet.

Manifestement, ils ne l’ont pas lue ou ne savent pas ce qu’est une
étude scientifique. L’étude citée n’est même pas une macroanalyse (étude
critique de la littérature médicale, synthétisant les articles
internationaux parus sur une base de données fiables, comme PUBMED, et
référencés sur un sujet). Ici, nous n’avons à faire en réalité qu’à un
large ramassis de données non étayées, reposant sur des éléments non
vérifiables, récupérés par un site privé à but lucratif.

suite...
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lynchage-organise-de-la-224633
🏡Mamamouchi🍒de🌿®Ripoublique🌼🌱Française🐝∴ ©🌸
2020-05-26 23:48:37 UTC
Réponse
Permalink
En plus les detracteurs ne sont meme pas coherents a les lire, a les croire, les produits incriminés n'auraient plus le droit d'etre mis sur le marche tant ils sont nocifs... or, ils reconnaissent que l'AMM est valable.

La france a encore plein de collabos, la france n'a pas épuré

Canta Galet
2020-05-22 19:55:19 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.
Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
Une étude publiée aujourd'hui sur le journal Le Lancet est plébiscitée
par les détracteurs du professeur Raoult.
Je pense que ces personnes n'ont pas lu cet extrait qui figure dans
Notre étude à plusieurs limites. L'association d'une diminution de la
survie avec des schémas thérapeutiques à base d'hydroxychloroquine ou de
chloroquine doit être interprétée avec prudence. En raison de la
conception de l'étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la
possibilité de facteurs de confusion non mesurés, bien que nous ayons
noté de manière rassurante la cohérence entre l'analyse primaire et les
analyses appariées des scores de propension. Néanmoins, une relation de
cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être
déduite
https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/permalink/263021118327038/
luciole 135 :
Les chinois ont vaincu avec l'hydroxychloroquine. Cela ne vous suffit pas ?

Comme le dit le professeur Raoult, chacun peut avoir une opinion. Oui,
une opinion, car il s'agit bien de cela ici : d'une opinion.
https://groups.google.com/forum/#!topicsearchin/fr.soc.politique/authorname$3Aluciole135/fr.soc.politique/Bi4Gv9hF6I4



"... le principal épidémiologiste chinois, a expliqué que certes des patients avaient été testés négativement, mais que les résultats n’ont pas encore été confirmés par des expériences rigoureusement contrôlées et qu’il est trop tôt pour dire si le médicament est efficace..."


Les chercheurs chinois ont été les premiers à rapporter des effets de l’ancienne molécule contre le SARS-CoV-2. Ils évaluent désormais l’intérêt d’une molécule proche, l’hydroxychloroquine.
Utilisée en Chine depuis les années 1950 essentiellement contre le paludisme, la chloroquine l’est également depuis quelques semaines pour combattre le Covid-19 mais avec précaution.

En aucun cas, elle n’est présentée par Pékin comme le remède miracle contre l’épidémie.

De fait, en février, un groupe de chercheurs de l’Académie des sciences a déclaré avoir utilisé avec succès la chloroquine contre la reproduction du SARS-CoV-2. Chen Caixian, un académicien, déclare le 12 février que la chloroquine « a de bonnes capacités antivirales contre le coronavirus évaluées in vitro ».

Elle a ensuite été testée auprès de 135 malades se trouvant dans une dizaine d’hôpitaux à Pékin et dans la province du Guangdong. 130 d’entre eux ne présentaient que des symptômes bénins ou modérés, cinq avaient des symptômes sévères. Selon Xu Nanping, vice-ministre des sciences et de la technologie, aucun des 130 patients n’a vu son état s’aggraver. Quatre des cinq patients gravement atteints ont pu sortir de l’hôpital et le cinquième a vu son symptôme régresser de « grave » à « normal ». Par ailleurs, un patient de 54 ans atteint du Covid-19 a été testé négatif après avoir reçu un traitement de phosphate de chloroquine a révélé, le 17 février, Sun Yanrong, la vice-directrice du centre de biologie du ministère des sciences et technologies.
Le 19 février, la Commission nationale de la santé a introduit la chloroquine parmi les remèdes préconisés pour combattre le coronavirus. Mais aucun des médicaments préconisés ne doit être pris durant plus de dix jours, précise-t-elle. Or, depuis, la Chine se montre prudente. Commentant les essais effectués, Zhong Nanshan, considéré depuis la crise du SRAS comme le principal épidémiologiste chinois, a expliqué que certes des patients avaient été testés négativement, mais que les résultats n’ont pas encore été confirmés par des expériences rigoureusement contrôlées et qu’il est trop tôt pour dire si le médicament est efficace.

Dès le vendredi 21 février, la commission de la santé de la province du Hubei, épicentre de l’épidémie, a prévenu tous les médecins de « surveiller attentivement » les effets secondaires de la chloroquine. L’institut de virologie de l’Académie des sciences a précisé que la dose mortelle se situe entre 2 et 4 grammes par adulte et que « des effets contraires peuvent inclure la mort instantanée ». Les hôpitaux qui mènent ces tests doivent rapporter tout effet contraire.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/24/coronavirus-la-chloroquine-testee-avec-prudence-en-chine_6034215_3244.html
Canta Galet
2020-05-22 19:58:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.
Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
Une étude publiée aujourd'hui sur le journal Le Lancet est plébiscitée
par les détracteurs du professeur Raoult.
Je pense que ces personnes n'ont pas lu cet extrait qui figure dans
Notre étude à plusieurs limites. L'association d'une diminution de la
survie avec des schémas thérapeutiques à base d'hydroxychloroquine ou de
chloroquine doit être interprétée avec prudence. En raison de la
conception de l'étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la
possibilité de facteurs de confusion non mesurés, bien que nous ayons
noté de manière rassurante la cohérence entre l'analyse primaire et les
analyses appariées des scores de propension. Néanmoins, une relation de
cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être
déduite
https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/permalink/263021118327038/
L'article de O Globo reprend en conclusion une information de  (qui se dédie à l'étude des fraudes scientifiques)  selon laquelle les récentes publications de Didier Raoult sont en cours d'analyse par l'éditeur Elsevier (qui publie la revue où elles sont parues), faisant suite à des doutes émis dans la communauté scientifique sur la réalité d'une revue indépendante par les pairs, d'une part, et sur l'éthique de la démarche adoptée, d'autre part.


https://blogs.mediapart.fr/michel-delarche/blog/130420/le-bresil-arrete-un-essai-clinique-de-la-chloroquine-contre-le-coronavirus
Canta Galet
2020-05-22 20:01:05 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.
Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
Une étude publiée aujourd'hui sur le journal Le Lancet est plébiscitée
par les détracteurs du professeur Raoult.
Je pense que ces personnes n'ont pas lu cet extrait qui figure dans
Notre étude à plusieurs limites. L'association d'une diminution de la
survie avec des schémas thérapeutiques à base d'hydroxychloroquine ou de
chloroquine doit être interprétée avec prudence. En raison de la
conception de l'étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la
possibilité de facteurs de confusion non mesurés, bien que nous ayons
noté de manière rassurante la cohérence entre l'analyse primaire et les
analyses appariées des scores de propension. Néanmoins, une relation de
cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être
déduite
https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/permalink/263021118327038/
Publiée le 20 mars dernier dans « The International Journal of Antimicrobial Agents », l’étude sur l’utilisation d’hydroxychloroquine et d’azithromycine pour traiter le Covid-19 conclut que, après 6 jours sous hydroxychloroquine (600 mg/jour), 70 % des patients ne présentent plus de charge virale (et 100 % des 6 patients ayant en plus reçu de l’azithromycine), alors que c’est le cas chez seulement 12,5 % des 16 patients du groupe témoin. Des résultats extrêmement positifs, si l’étude n’était pas truffée de biais la rendant inexploitable. La communauté scientifique ne manque pas de les relever : cet essai clinique ouvert et non-randomisé ne répond pas aux standards scientifiques internationaux, l’un des 18 signataires est l’éditeur de la revue qui publie, et l’essai ne concerne que 20 patients. Pire, quatre patients ont été sciemment exclus – trois lorsqu’ils ont été transférés en soins intensifs et un lorsqu’il est décédé. La méthode de mesure de la charge virale est également sujette à caution. Tout comme la méthodologie d’inclusion des patients. De plus, les résultats publiés ne donnent aucune information sur l’état clinique des patients ou la durée d’hospitalisation.

https://www.lequotidiendupharmacien.fr/actualite-pharmaceutique/article/2020/03/31/chloroquine-decryptage-dune-controverse_283146
Canta Galet
2020-05-22 20:02:32 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.
Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
Une étude publiée aujourd'hui sur le journal Le Lancet est plébiscitée
par les détracteurs du professeur Raoult.
Je pense que ces personnes n'ont pas lu cet extrait qui figure dans
Notre étude à plusieurs limites. L'association d'une diminution de la
survie avec des schémas thérapeutiques à base d'hydroxychloroquine ou de
chloroquine doit être interprétée avec prudence. En raison de la
conception de l'étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la
possibilité de facteurs de confusion non mesurés, bien que nous ayons
noté de manière rassurante la cohérence entre l'analyse primaire et les
analyses appariées des scores de propension. Néanmoins, une relation de
cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être
déduite
https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/permalink/263021118327038/
Les chances d’améliorer les patients Covid avec ce traitement « plutôt minces »
Soulignant que des études préliminaires à petite échelle ont déjà « échoué à identifier des preuves robustes d’un bénéfice » de ces deux traitements, « nous savons maintenant avec notre étude que les chances d’améliorer » l’état des malades du Covid-19 « sont plutôt minces », écrit le Dr Frank Ruschitzka, du centre hospitalier universitaire de Zurich, coauteur.
Canta Galet
2020-05-22 20:04:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Canta Galet
L’étude a analysé des données d’environ 96 000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15 000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.
Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu’au sein du groupe témoin (qui était de 9,3 %) : 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l’antibiotique ; 18 % pour l’hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-hydroxychloroquine-et-la-chloroquine-pas-efficaces-et-meme-nefastes-selon-une-etude-6843447
Une étude publiée aujourd'hui sur le journal Le Lancet est plébiscitée
par les détracteurs du professeur Raoult.
Je pense que ces personnes n'ont pas lu cet extrait qui figure dans
Notre étude à plusieurs limites. L'association d'une diminution de la
survie avec des schémas thérapeutiques à base d'hydroxychloroquine ou de
chloroquine doit être interprétée avec prudence. En raison de la
conception de l'étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la
possibilité de facteurs de confusion non mesurés, bien que nous ayons
noté de manière rassurante la cohérence entre l'analyse primaire et les
analyses appariées des scores de propension. Néanmoins, une relation de
cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être
déduite
https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/permalink/263021118327038/
"tout le monde s'accorde sur la faible fiabilité de ses papiers..."
et le type connaît Raoult !

«En privé», m'a écrit le chercheur, «tout le monde s'accorde sur la faible fiabilité / reproductibilité de la plupart des papiers sortant de son laboratoire.» (Il a demandé à parler de manière anonyme afin de ne pas irriter Raoult, qu'il connaît.) En 2018, après des évaluations accablantes, les principaux laboratoires de Raoult ont été déchus de leur association avec deux des plus grands instituts de recherche publics français. Raoult s'est avéré avoir produit un nombre extraordinaire de publications mais peu de grande qualité. "Il est très facile de publier [explétif] lorsque vous savez comment fonctionne la publication", a déclaré Karine Lacombe,
"une étude considérée pour rendre les résultats dénués de sens....!"

Au-delà de ses erreurs et omissions apparentes, la conception de l'étude - sa petite taille, son contrôle défectueux, l'affectation non randomisée des patients aux groupes de traitement et de contrôle - a été largement considérée pour rendre ses résultats dénués de sens. Fauci a appelé à plusieurs reprises ses résultats «anecdotiques»; le biostatisticien qui a analysé l'article au nom du comité consultatif du gouvernement français sur les coronavirus a écrit qu'il était «impossible d'interpréter l'effet décrit dans ce document comme étant attribuable au traitement par l'hydroxychloroquine».
Loading...