Discussion:
Médecins belges : la covid grave causée par une carence en zinc et en sélénium
Add Reply
Cardinal de Hère
2021-10-12 17:17:08 UTC
Réponse
Permalink
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>

Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem

Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence alimentaire
chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.

En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.

"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement malades
ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en sélénium et
en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde l’étude après
l’analyse du sang de 138 malades. "Nous voulions vérifier le niveau de
certains nutriments dans le sang des patients. Nous savions, grâce à des
études antérieures, que les personnes présentant des carences en
certains nutriments sont beaucoup plus gravement atteintes par certaines
infections virales. Nous voulions savoir s’il en était de même pour le
Covid-19", résume le professeur Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.

Carence en sélénium et en zinc

Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave carence en
sélénium et en zinc : "Les patients qui ne présentaient pas cette
carence, ou chez qui elle était moins prononcée, ont quant à eux plus
souvent survécu au Covid-19 et se sont rétablis plus rapidement. Ils
sont tombés nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs,
ces carences seraient même un facteur de risque plus important que celui
de la présence du diabète ou de l’obésité.

Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de
surveiller davantage l’alimentation dans les établissements accueillant
les personnes âgées : "Si vous savez qu’il y a beaucoup de personnes
vulnérables, il faut accorder une attention particulière au sélénium et
au zinc dans l’alimentation. (…) Actuellement, les personnes âgées
vivant dans des centres de soins résidentiels reçoivent principalement
des suppléments de fer ou de vitamine D en plus de leur régime
alimentaire, alors que beaucoup ont également besoin de sélénium et de
zinc pour le bon fonctionnement de leur système immunitaire".
Trimble
2021-10-12 17:28:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques
dans les formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence
alimentaire chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont
peut-être trouvé un point commun entre tous les patients
atteints par des formes graves du Covid-19. Selon une étude
rapportée par des médias belges, tous ces malades
souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber
gravement malades ou même mourir à l’hôpital présentaient une
grave carence en sélénium et en zinc dans leur sang à
l’admission", met en garde l’étude après l’analyse du sang de
138 malades. "Nous voulions vérifier le niveau de certains
nutriments dans le sang des patients. Nous savions, grâce à
des études antérieures, que les personnes présentant des
carences en certains nutriments sont beaucoup plus gravement
atteintes par certaines infections virales. Nous voulions
savoir s’il en était de même pour le Covid-19", résume le
professeur Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.
Carence en sélénium et en zinc
Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave
carence en sélénium et en zinc : "Les patients qui ne
présentaient pas cette carence, ou chez qui elle était moins
prononcée, ont quant à eux plus souvent survécu au Covid-19
et se sont rétablis plus rapidement. Ils sont tombés
nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs, ces
carences seraient même un facteur de risque plus important
que celui de la présence du diabète ou de l’obésité.
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur
recommande de surveiller davantage l’alimentation dans les
établissements accueillant les personnes âgées : "Si vous
savez qu’il y a beaucoup de personnes vulnérables, il faut
accorder une attention particulière au sélénium et au zinc
dans l’alimentation. (…) Actuellement, les personnes âgées
vivant dans des centres de soins résidentiels reçoivent
principalement des suppléments de fer ou de vitamine D en
plus de leur régime alimentaire, alors que beaucoup ont
également besoin de sélénium et de zinc pour le bon
fonctionnement de leur système immunitaire".
Tiens tiens, ce n'est pas ce que disait Raoult dès le début, ça
? (peut-être pas le sélénium mais au moins le zinc et la
vitamine D).
--
Trimble
Calamity Jade
2021-10-12 17:45:16 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Carence en sélénium et en zinc
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de surveiller
davantage l’alimentation dans les établissements accueillant les personnes âgées
: "Si vous savez qu’il y a beaucoup de personnes vulnérables, il faut accorder
une attention particulière au sélénium et au zinc dans l’alimentation. (…)
Actuellement, les personnes âgées vivant dans des centres de soins résidentiels
reçoivent principalement des suppléments de fer ou de vitamine D en plus de leur
régime alimentaire, alors que beaucoup ont également besoin de sélénium et de
zinc pour le bon fonctionnement de leur système immunitaire".
Tiens tiens, ce n'est pas ce que disait Raoult dès le début, ça?
Non, certainement pas...
Trimble
Calamity
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Youtube Jade Disco HD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs & Movies I - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesI
Y+ Jade Docs & Movies II - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesII
Twitter Jade Disco HD - https://twitter.com/JadeDiscoHD
Twitter Jade Pix, Docs & Movies - https://twitter.com/JadeDocsMovies
PostImages Gallery Jade - https://postimg.cc/gallery/ikhwdv9m/
Jade Pornhub Channel - https://www.pornhub.com/users/jadepornchannel
CJ: "Parfois, pour faire triompher le bien, nous devons faire le mâle!"
Cardinal de Hère
2021-10-12 18:00:37 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence
alimentaire chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement
malades ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en
sélénium et en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde
l’étude après l’analyse du sang de 138 malades. "Nous voulions
vérifier le niveau de certains nutriments dans le sang des patients.
Nous savions, grâce à des études antérieures, que les personnes
présentant des carences en certains nutriments sont beaucoup plus
gravement atteintes par certaines infections virales. Nous voulions
savoir s’il en était de même pour le Covid-19", résume le professeur
Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.
Carence en sélénium et en zinc
Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave carence en
sélénium et en zinc : "Les patients qui ne présentaient pas cette
carence, ou chez qui elle était moins prononcée, ont quant à eux plus
souvent survécu au Covid-19 et se sont rétablis plus rapidement. Ils
sont tombés nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs,
ces carences seraient même un facteur de risque plus important que
celui de la présence du diabète ou de l’obésité.
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de
surveiller davantage l’alimentation dans les établissements
accueillant les personnes âgées : "Si vous savez qu’il y a beaucoup de
personnes vulnérables, il faut accorder une attention particulière au
sélénium et au zinc dans l’alimentation. (…) Actuellement, les
personnes âgées vivant dans des centres de soins résidentiels
reçoivent principalement des suppléments de fer ou de vitamine D en
plus de leur régime alimentaire, alors que beaucoup ont également
besoin de sélénium et de zinc pour le bon fonctionnement de leur
système immunitaire".
Tiens tiens, ce n'est pas ce que disait Raoult dès le début, ça ?
(peut-être pas le sélénium mais au moins le zinc et la vitamine D).
Une bonne occasion de consommer des fruits de mer :

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=selenium_nu

https://alvityl.fr/oligo-elements/zinc/
Se_jam
2021-10-12 20:46:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence
alimentaire chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement
malades ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en
sélénium et en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde
l’étude après l’analyse du sang de 138 malades. "Nous voulions
vérifier le niveau de certains nutriments dans le sang des patients.
Nous savions, grâce à des études antérieures, que les personnes
présentant des carences en certains nutriments sont beaucoup plus
gravement atteintes par certaines infections virales. Nous voulions
savoir s’il en était de même pour le Covid-19", résume le professeur
Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.
Carence en sélénium et en zinc
Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave carence en
sélénium et en zinc : "Les patients qui ne présentaient pas cette
carence, ou chez qui elle était moins prononcée, ont quant à eux plus
souvent survécu au Covid-19 et se sont rétablis plus rapidement. Ils
sont tombés nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs,
ces carences seraient même un facteur de risque plus important que
celui de la présence du diabète ou de l’obésité.
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de
surveiller davantage l’alimentation dans les établissements
accueillant les personnes âgées : "Si vous savez qu’il y a beaucoup de
personnes vulnérables, il faut accorder une attention particulière au
sélénium et au zinc dans l’alimentation. (…) Actuellement, les
personnes âgées vivant dans des centres de soins résidentiels
reçoivent principalement des suppléments de fer ou de vitamine D en
plus de leur régime alimentaire, alors que beaucoup ont également
besoin de sélénium et de zinc pour le bon fonctionnement de leur
système immunitaire".
Tiens tiens, ce n'est pas ce que disait Raoult dès le début, ça ?
(peut-être pas le sélénium mais au moins le zinc et la vitamine D).
Qui sont une source majeure de cholestérol si je me souviens bien ?
Post by Cardinal de Hère
https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=selenium_nu
https://alvityl.fr/oligo-elements/zinc/
Cardinal de Hère
2021-10-12 21:56:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence
alimentaire chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement
malades ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en
sélénium et en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde
l’étude après l’analyse du sang de 138 malades. "Nous voulions
vérifier le niveau de certains nutriments dans le sang des patients.
Nous savions, grâce à des études antérieures, que les personnes
présentant des carences en certains nutriments sont beaucoup plus
gravement atteintes par certaines infections virales. Nous voulions
savoir s’il en était de même pour le Covid-19", résume le professeur
Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.
Carence en sélénium et en zinc
Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave carence en
sélénium et en zinc : "Les patients qui ne présentaient pas cette
carence, ou chez qui elle était moins prononcée, ont quant à eux plus
souvent survécu au Covid-19 et se sont rétablis plus rapidement. Ils
sont tombés nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs,
ces carences seraient même un facteur de risque plus important que
celui de la présence du diabète ou de l’obésité.
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de
surveiller davantage l’alimentation dans les établissements
accueillant les personnes âgées : "Si vous savez qu’il y a beaucoup de
personnes vulnérables, il faut accorder une attention particulière au
sélénium et au zinc dans l’alimentation. (…) Actuellement, les
personnes âgées vivant dans des centres de soins résidentiels
reçoivent principalement des suppléments de fer ou de vitamine D en
plus de leur régime alimentaire, alors que beaucoup ont également
besoin de sélénium et de zinc pour le bon fonctionnement de leur
système immunitaire".
Tiens tiens, ce n'est pas ce que disait Raoult dès le début, ça ?
(peut-être pas le sélénium mais au moins le zinc et la vitamine D).
Qui sont une source majeure de cholestérol si je me souviens bien ?
Qui mange du homard, de la langouste, du crabe ou des crevettes tous les
jours ?
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=selenium_nu
https://alvityl.fr/oligo-elements/zinc/
Rififi dans la mare pour les canards
2021-10-12 19:09:53 UTC
Réponse
Permalink
Tiens tiens, ce n'est pas ce que disait Raoult dès le début, ça ?
(peut-être pas le sélénium mais au moins le zinc et la vitamine D).
La vitamine D empêche les protéines à pointes de se fixer sur les
récepteurs ACE2.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7362103/
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Se_jam
2021-10-12 18:33:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence alimentaire
chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement malades
ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en sélénium et
en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde l’étude après
l’analyse du sang de 138 malades. "Nous voulions vérifier le niveau de
certains nutriments dans le sang des patients. Nous savions, grâce à des
études antérieures, que les personnes présentant des carences en
certains nutriments sont beaucoup plus gravement atteintes par certaines
infections virales. Nous voulions savoir s’il en était de même pour le
Covid-19", résume le professeur Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.
Carence en sélénium et en zinc
Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave carence en
sélénium et en zinc : "Les patients qui ne présentaient pas cette
carence, ou chez qui elle était moins prononcée, ont quant à eux plus
souvent survécu au Covid-19 et se sont rétablis plus rapidement. Ils
sont tombés nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs,
ces carences seraient même un facteur de risque plus important que celui
de la présence du diabète ou de l’obésité.
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de
surveiller davantage l’alimentation dans les établissements accueillant
les personnes âgées : "Si vous savez qu’il y a beaucoup de personnes
vulnérables, il faut accorder une attention particulière au sélénium et
au zinc dans l’alimentation. (…) Actuellement, les personnes âgées
vivant dans des centres de soins résidentiels reçoivent principalement
des suppléments de fer ou de vitamine D en plus de leur régime
alimentaire, alors que beaucoup ont également besoin de sélénium et de
zinc pour le bon fonctionnement de leur système immunitaire".
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes surfaces(3€ par mois pour une overdose de tout), mais il faut être capable de lire le dosage ! Ceux qui font cela, surveillent aussi leur consommation de sucre, de sel, leur poids, font de l'exercice, évitent l'alcool, le tabac, ... ils gèrent aussi la qualité de l'air dans les habitations dont l'hygrométrie qui doit rester au-dessus de 40%, ou mieux encore plus de 50%, ils se tiennent à bonne distance des tousseurs au nez rouge :-), ils évitent aussi tant que faire se peut la pharmacie. Mais un jour viendra où la machine ne fonctionnera plus suffisamment bien et ce jour-là, tous les efforts seront vains.

Sejam
Rififi dans la mare pour les canards
2021-10-12 19:13:24 UTC
Réponse
Permalink
Post by Se_jam
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes surfaces(3€ par mois pour une overdose de tout)
Voi-là !
Post by Se_jam
évitent l'alcool, le tabac
Ah non, les fumeurs sont absents chez les cas graves.
Post by Se_jam
évitent aussi tant que faire se peut la pharmacie
J'ai acheté de la quercétine en pharmacie, c'est un ionophore du zinc
qui remplace très bien la quinine/chloroquine. Je ne la consomme pas
tant que ça va bien, je me contente de manger ce qui en a : oignons,
câpres, pommes...
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Le très gentil Luciole135
2021-10-12 20:10:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Rififi dans la mare pour les canards
Post by Se_jam
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps
avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes surfaces(3€
par mois pour une overdose de tout)
Voi-là !
Post by Se_jam
évitent l'alcool, le tabac
Ah non, les fumeurs sont absents chez les cas graves.
Post by Se_jam
évitent aussi tant que faire se peut la pharmacie
J'ai acheté de la quercétine en pharmacie, c'est un ionophore du zinc
qui remplace très bien la quinine/chloroquine. Je ne la consomme pas
tant que ça va bien, je me contente de manger ce qui en a : oignons,
câpres, pommes...
Quelle marque cette Quercétine ?
dans les magasins bio, la marque Solgar coûte pas loin de 40,00 €
Rififi dans la mare pour les canards
2021-10-12 20:49:52 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Rififi dans la mare pour les canards
Post by Se_jam
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps
avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes
surfaces(3€ par mois pour une overdose de tout)
Voi-là !
Post by Se_jam
évitent l'alcool, le tabac
Ah non, les fumeurs sont absents chez les cas graves.
 > évitent aussi tant que faire se peut la pharmacie
J'ai acheté de la quercétine en pharmacie, c'est un ionophore du zinc
qui remplace très bien la quinine/chloroquine. Je ne la consomme pas
tant que ça va bien, je me contente de manger ce qui en a : oignons,
câpres, pommes...
Quelle marque cette Quercétine ?
dans les magasins bio, la marque Solgar coûte pas loin de 40,00 €
17,90 €, 60 gélules à 350 mg, marque Vit'all+, fabriqué dans la Sarthe,
grande pharmacie rue du Commerce 75015, au sous-sol.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Le très gentil Luciole135
2021-10-13 04:57:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by Rififi dans la mare pour les canards
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Rififi dans la mare pour les canards
Post by Se_jam
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps
avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes
surfaces(3€ par mois pour une overdose de tout)
Voi-là !
Post by Se_jam
évitent l'alcool, le tabac
Ah non, les fumeurs sont absents chez les cas graves.
 > évitent aussi tant que faire se peut la pharmacie
J'ai acheté de la quercétine en pharmacie, c'est un ionophore du zinc
qui remplace très bien la quinine/chloroquine. Je ne la consomme pas
tant que ça va bien, je me contente de manger ce qui en a : oignons,
câpres, pommes...
Quelle marque cette Quercétine ?
dans les magasins bio, la marque Solgar coûte pas loin de 40,00 €
17,90 €, 60 gélules à 350 mg, marque Vit'all+, fabriqué dans la Sarthe,
grande pharmacie rue du Commerce 75015, au sous-sol.
Merci.
Cardinal de Hère
2021-10-13 12:03:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Rififi dans la mare pour les canards
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Rififi dans la mare pour les canards
Post by Se_jam
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps
avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes
surfaces(3€ par mois pour une overdose de tout)
Voi-là !
Post by Se_jam
évitent l'alcool, le tabac
Ah non, les fumeurs sont absents chez les cas graves.
 > évitent aussi tant que faire se peut la pharmacie
J'ai acheté de la quercétine en pharmacie, c'est un ionophore du
zinc qui remplace très bien la quinine/chloroquine. Je ne la
consomme pas tant que ça va bien, je me contente de manger ce qui en
a : oignons, câpres, pommes...
Quelle marque cette Quercétine ?
dans les magasins bio, la marque Solgar coûte pas loin de 40,00 €
17,90 €, 60 gélules à 350 mg, marque Vit'all+, fabriqué dans la
Sarthe, grande pharmacie rue du Commerce 75015, au sous-sol.
Merci.
J'en ai trouvé pour 14 euros sur le Net avec un dosage moindre (239g de
mémoire).

Cardinal de Hère
2021-10-12 19:35:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence alimentaire
chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement malades
ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en sélénium et
en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde l’étude après
l’analyse du sang de 138 malades. "Nous voulions vérifier le niveau de
certains nutriments dans le sang des patients. Nous savions, grâce à des
études antérieures, que les personnes présentant des carences en
certains nutriments sont beaucoup plus gravement atteintes par certaines
infections virales. Nous voulions savoir s’il en était de même pour le
Covid-19", résume le professeur Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.
Carence en sélénium et en zinc
Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave carence en
sélénium et en zinc : "Les patients qui ne présentaient pas cette
carence, ou chez qui elle était moins prononcée, ont quant à eux plus
souvent survécu au Covid-19 et se sont rétablis plus rapidement. Ils
sont tombés nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs,
ces carences seraient même un facteur de risque plus important que celui
de la présence du diabète ou de l’obésité.
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de
surveiller davantage l’alimentation dans les établissements accueillant
les personnes âgées : "Si vous savez qu’il y a beaucoup de personnes
vulnérables, il faut accorder une attention particulière au sélénium et
au zinc dans l’alimentation. (…) Actuellement, les personnes âgées
vivant dans des centres de soins résidentiels reçoivent principalement
des suppléments de fer ou de vitamine D en plus de leur régime
alimentaire, alors que beaucoup ont également besoin de sélénium et de
zinc pour le bon fonctionnement de leur système immunitaire".
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes surfaces(3€ par mois pour une overdose de tout), mais il faut être capable de lire le dosage ! Ceux qui font cela, surveillent aussi leur consommation de sucre, de sel, leur poids, font de l'exercice, évitent l'alcool,
Le vin en petite quantité est bénéfique.
Post by Se_jam
le tabac, ... ils gèrent aussi la qualité de l'air dans les habitations dont l'hygrométrie qui doit rester au-dessus de 40%, ou mieux encore plus de 50%, ils se tiennent à bonne distance des tousseurs au nez rouge :-), ils évitent aussi tant que faire se peut la pharmacie. Mais un jour viendra où la machine ne fonctionnera plus suffisamment bien et ce jour-là, tous les efforts seront vains.
Sejam
Rififi dans la mare pour les canards
2021-10-12 19:52:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence alimentaire
chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement malades
ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en sélénium et
en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde l’étude après
l’analyse du sang de 138 malades. "Nous voulions vérifier le niveau de
certains nutriments dans le sang des patients. Nous savions, grâce à des
études antérieures, que les personnes présentant des carences en
certains nutriments sont beaucoup plus gravement atteintes par certaines
infections virales. Nous voulions savoir s’il en était de même pour le
Covid-19", résume le professeur Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.
Carence en sélénium et en zinc
Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave carence en
sélénium et en zinc : "Les patients qui ne présentaient pas cette
carence, ou chez qui elle était moins prononcée, ont quant à eux plus
souvent survécu au Covid-19 et se sont rétablis plus rapidement. Ils
sont tombés nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs,
ces carences seraient même un facteur de risque plus important que celui
de la présence du diabète ou de l’obésité.
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de
surveiller davantage l’alimentation dans les établissements accueillant
les personnes âgées : "Si vous savez qu’il y a beaucoup de personnes
vulnérables, il faut accorder une attention particulière au sélénium et
au zinc dans l’alimentation. (…) Actuellement, les personnes âgées
vivant dans des centres de soins résidentiels reçoivent principalement
des suppléments de fer ou de vitamine D en plus de leur régime
alimentaire, alors que beaucoup ont également besoin de sélénium et de
zinc pour le bon fonctionnement de leur système immunitaire".
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps
avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes surfaces(3€
par mois pour une overdose de tout), mais il faut être capable de lire
le dosage ! Ceux qui font cela, surveillent aussi leur consommation de
sucre, de sel, leur poids, font de l'exercice, évitent l'alcool,
Le vin en petite quantité est bénéfique.
Oui, pas plus de deux bouteilles par jour.
Post by Cardinal de Hère
Post by Se_jam
le tabac, ... ils gèrent aussi la qualité de l'air dans les
habitations dont l'hygrométrie qui doit rester au-dessus de 40%, ou
mieux encore plus de 50%, ils se tiennent à bonne distance des
tousseurs au nez rouge :-), ils évitent aussi tant que faire se peut
la pharmacie. Mais un jour viendra où la machine ne fonctionnera plus
suffisamment bien et ce jour-là, tous les efforts seront vains.
Sejam
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Cardinal de Hère
2021-10-12 21:59:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by Rififi dans la mare pour les canards
Post by Cardinal de Hère
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence alimentaire
chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement malades
ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en sélénium et
en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde l’étude après
l’analyse du sang de 138 malades. "Nous voulions vérifier le niveau de
certains nutriments dans le sang des patients. Nous savions, grâce à des
études antérieures, que les personnes présentant des carences en
certains nutriments sont beaucoup plus gravement atteintes par certaines
infections virales. Nous voulions savoir s’il en était de même pour le
Covid-19", résume le professeur Gijs Du Laing interrogé par le média 7sur7.
Carence en sélénium et en zinc
Ainsi, sept patients sur dix souffriraient d’une grave carence en
sélénium et en zinc : "Les patients qui ne présentaient pas cette
carence, ou chez qui elle était moins prononcée, ont quant à eux plus
souvent survécu au Covid-19 et se sont rétablis plus rapidement. Ils
sont tombés nettement moins gravement malades". Selon les chercheurs,
ces carences seraient même un facteur de risque plus important que celui
de la présence du diabète ou de l’obésité.
Alors, pour limiter au maximum les risques, le chercheur recommande de
surveiller davantage l’alimentation dans les établissements accueillant
les personnes âgées : "Si vous savez qu’il y a beaucoup de personnes
vulnérables, il faut accorder une attention particulière au sélénium et
au zinc dans l’alimentation. (…) Actuellement, les personnes âgées
vivant dans des centres de soins résidentiels reçoivent principalement
des suppléments de fer ou de vitamine D en plus de leur régime
alimentaire, alors que beaucoup ont également besoin de sélénium et de
zinc pour le bon fonctionnement de leur système immunitaire".
Tous ceux qui ont un cerveau se complémentent depuis bien longtemps
avec des produits qui ne coutent quasiment rien en grandes
surfaces(3€ par mois pour une overdose de tout), mais il faut être
capable de lire le dosage ! Ceux qui font cela, surveillent aussi
leur consommation de sucre, de sel, leur poids, font de l'exercice,
évitent l'alcool,
Le vin en petite quantité est bénéfique.
Oui, pas plus de deux bouteilles par jour.
Vous ne seriez pas tombé dans le tonneau quand vous étiez petit, façon
Obélix ?
Rififi dans la mare pour les canards
2021-10-12 19:08:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence alimentaire
chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement malades
ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en sélénium et
en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde l’étude après
l’analyse du sang de 138 malades.
C'est connu, ça fait un an que Saturnin le dit.

Symptôme de la carence en zinc : perte de goût et d'odorat.

Le zinc nique les virus, 2010 :
https://journals.plos.org/plospathogens/article?id=10.1371/journal.ppat.1001176

Selenium, 2001 :

https://www.caducee.net/actualite-medicale/2272/une-deficience-en-selenium-favoriserait-l-emergence-de-virus-plus-virulents.html
--

Cardinal de Hère
2021-10-12 19:34:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Rififi dans la mare pour les canards
Post by Cardinal de Hère
<https://fr.news.yahoo.com/covid-19-malades-point-commun-carence-alimentaire-100614251.html>
Covid-19 : les carences alimentaires, facteurs de risques dans les
formes graves ?
Johanna Amselem
Des recherches ont mis en évidence la présence d'une carence
alimentaire chez les patients hospitalisés pour un Covid-19.
En Belgique, des scientifiques de l’université de Gand ont peut-être
trouvé un point commun entre tous les patients atteints par des formes
graves du Covid-19. Selon une étude rapportée par des médias belges,
tous ces malades souffriraient d’une carence alimentaire.
"Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement
malades ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en
sélénium et en zinc dans leur sang à l’admission", met en garde
l’étude après l’analyse du sang de 138 malades.
C'est connu, ça fait un an que Saturnin le dit.
Symptôme de la carence en zinc : perte de goût et d'odorat.
https://journals.plos.org/plospathogens/article?id=10.1371/journal.ppat.1001176
https://www.caducee.net/actualite-medicale/2272/une-deficience-en-selenium-favoriserait-l-emergence-de-virus-plus-virulents.html
Rien de neuf sous le soleil.
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...