Discussion:
Il nous font ch... avec leur Shoa
(trop ancien pour répondre)
c***@mailvault.com
2006-08-25 19:41:53 UTC
Permalink
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs tués lors de la 2ème guerre mondiale...
Rengaine et intoxication à laquelle nul n'a le droit de répondre
depuis la loi initiée par le communiste M. Gayssot.
Les crimes d'aujourd'hui et ceux commis depuis 1948 : en Palestine, au
Liban et ailleurs par les survivants et descendants de la Shoa
importent peu. Ils sont politiquement et religieusement correct. Dieu
ne leur a t'il pas dit d'exterminer Amalec ?
Désolé mais je n'en ai rien à foutre du génocide "si énorme"
commis il y a 60 ans s'il ne sert qu'à permettre de banaliser les
crimes d'aujourd'hui.
abourick
2006-08-25 20:23:26 UTC
Permalink
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs tués lors de la 2ème guerre mondiale...
Rengaine et intoxication à laquelle nul n'a le droit de répondre
depuis la loi initiée par le communiste M. Gayssot.
Les crimes d'aujourd'hui et ceux commis depuis 1948 : en Palestine, au
Liban et ailleurs par les survivants et descendants de la Shoa
importent peu. Ils sont politiquement et religieusement correct. Dieu
ne leur a t'il pas dit d'exterminer Amalec ?
Désolé mais je n'en ai rien à foutre du génocide "si énorme"
commis il y a 60 ans s'il ne sert qu'à permettre de banaliser les
crimes d'aujourd'hui.
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination absolue,
totale, complète du monde, a exterminé 700 millions d'êtres humains depuis
son apparition sur terre et je ne compte pas les personnes violées,
torturées, affamées, déportées, asservies. Uniquement la conquête de l'Inde
par l'islam a fait selon les historiens indiens plus de 85 millions de
morts. Entre les années 1984 et 2004 les Arabes musulmans ont exterminé 2
millions de Noirs chrétiens ou animistes au Sud Soudan (et à nouveau je ne
compte pas les personnes violées, torturées, affamées, déportées, asservies)
et 300 mille Noirs musulmans dans l'ouest du Soudan. Comme le rappelle le
lien suivant au XXe siècle la racaille islamo-arabe s'est alliée aux nazis
dans le but d'exterminer les juifs :

http://www.alliancefr.com/actualite/desinformat/nazispalestiniens2.htm


Et aujourd'hui la racaille islamo-fasciste shi'ite revendique le droit
d'atomiser Israël et d'exterminer les juifs.

Et qu'entendons-nous dans la bouche de cet impitoyable bourreau des peuples
? Les sanglots de haines, de rage et de frustration parce que les juifs ne
se laissent plus faire comme en 42-44 et rendent coups pour coups.

Prends patience, petit rat nazislamiste, car ta fin approche. Il arrive le
jour de la libération des peuples, le jour où la bête immonde rendra gorge
et crèvera dans la honte, le déshonneur et l'abjection. Car comme le nazisme
hier demain le nazislam sera détruit.


Voici un lien qui relate une infime partie des méfaits de l'islam et du
nazislam :

http://www.atheisme.org/listeislam.html
Tonton69
2006-08-25 21:30:03 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs tués lors de la 2ème guerre mondiale...
Rengaine et intoxication à laquelle nul n'a le droit de répondre
depuis la loi initiée par le communiste M. Gayssot.
Les crimes d'aujourd'hui et ceux commis depuis 1948 : en Palestine, au
Liban et ailleurs par les survivants et descendants de la Shoa
importent peu. Ils sont politiquement et religieusement correct. Dieu
ne leur a t'il pas dit d'exterminer Amalec ?
Désolé mais je n'en ai rien à foutre du génocide "si énorme"
commis il y a 60 ans s'il ne sert qu'à permettre de banaliser les
crimes d'aujourd'hui.
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination absolue,
totale, complète du monde, a exterminé 700 millions d'êtres humains depuis
son apparition sur terre
Pas depuis 60 ans ? Mais bon, vous confondez extermination moderne,
politique, avec l'histoire.
[Snip le reste désolé]

Maintenant, depuis que :
Le christianisme esiste, combien de morts ?
L'islam existe, combien de morts ?
L'indouhisme existe, combien de morts ?
Les diverses religions antiques ?

Et en plus, allons plus en avant :
Les divers courants 'polluants' les religions, combien de morts ?

J'ai la chance de vivre dans une citée où, lors de réunions de voisins, tout
le monde se respecte et j'ai même bien rigolé, avec les concernés, lors d'un
barbeque. Juifs et Musulmans n'ont pas mangé de porc, et se sont bien marrés
ensemble, quand je leur ai proposé le plat. Elle est pas belle la vie ?
webmaster
2006-08-26 04:38:39 UTC
Permalink
Post by Tonton69
J'ai la chance de vivre dans une citée où, lors de réunions de voisins,
tout le monde se respecte et j'ai même bien rigolé, avec les concernés,
lors d'un barbeque. Juifs et Musulmans n'ont pas mangé de porc, et se sont
bien marrés ensemble, quand je leur ai proposé le plat. Elle est pas belle
la vie ?
Vie de con.....proposer un plat des grillades à des juifs et musulmans!
Ils auraient du te foutre leurs pieds au cul!
Yark
2006-08-26 05:53:59 UTC
Permalink
Post by webmaster
Post by Tonton69
J'ai la chance de vivre dans une citée où, lors de réunions de voisins,
tout le monde se respecte et j'ai même bien rigolé, avec les concernés,
lors d'un barbeque. Juifs et Musulmans n'ont pas mangé de porc, et se
sont bien marrés ensemble, quand je leur ai proposé le plat. Elle est pas
belle la vie ?
Vie de con.....proposer un plat des grillades à des juifs et musulmans!
Ils auraient du te foutre leurs pieds au cul!
Puisqu'il vous dit qu'ils en rièrent! On présume qu'il y avait autre chose à
se mettre sous la dent...
L'humour, cher webmaster, l'ADM de l'intelligence face à la stupidité
humaine.
webmaster
2006-08-26 10:02:35 UTC
Permalink
Post by Yark
Post by webmaster
Post by Tonton69
J'ai la chance de vivre dans une citée où, lors de réunions de voisins,
tout le monde se respecte et j'ai même bien rigolé, avec les concernés,
lors d'un barbeque. Juifs et Musulmans n'ont pas mangé de porc, et se
sont bien marrés ensemble, quand je leur ai proposé le plat. Elle est
pas belle la vie ?
Vie de con.....proposer un plat des grillades à des juifs et musulmans!
Ils auraient du te foutre leurs pieds au cul!
Puisqu'il vous dit qu'ils en rièrent! On présume qu'il y avait autre chose
à se mettre sous la dent...
L'humour, cher webmaster, l'ADM de l'intelligence face à la stupidité
humaine.
L'humour, chez tonton69....j'en doute!
abourick
2006-08-26 06:11:06 UTC
Permalink
Post by Tonton69
Post by abourick
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond
la musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs tués lors de la 2ème guerre mondiale...
Rengaine et intoxication à laquelle nul n'a le droit de répondre
depuis la loi initiée par le communiste M. Gayssot.
Les crimes d'aujourd'hui et ceux commis depuis 1948 : en Palestine,
au Liban et ailleurs par les survivants et descendants de la Shoa
importent peu. Ils sont politiquement et religieusement correct.
Dieu ne leur a t'il pas dit d'exterminer Amalec ?
Désolé mais je n'en ai rien à foutre du génocide "si énorme"
commis il y a 60 ans s'il ne sert qu'à permettre de banaliser les
crimes d'aujourd'hui.
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination
absolue, totale, complète du monde, a exterminé 700 millions d'êtres
humains depuis son apparition sur terre
Pas depuis 60 ans ? Mais bon, vous confondez extermination moderne,
politique, avec l'histoire.
[Snip le reste désolé]
Ben voyons ! Snippons, snippons puisque cela fait passer à la trappe les 2,3
millions de victimes noires des deux génocides soudanais perpétrés par les
Arabes musulmans et les 6 millions de victimes du génocide nazi auquel les
Arabes musulmans ont participé. Sans doute font-elles partie de l'histoire
et n'ont-elles pas droit aux honneur du "génocide politiquement incorrect".
De plus que signifie ce mépris de l'histoire ? Si une doctrine religieuse
n'a cessé depuis son apparition de causer meurtres, sur meurtres, génocides
sur génocides, asservissements sur asservissements, exterminations de juifs
sur extermination de juifs n'est-il pas important, vital même de le rappeler
contre le discours mensonger de ceux qui font de l'islam une religion de
paix et d'amour ?
Post by Tonton69
Le christianisme esiste, combien de morts ?
Une dizaine de millions de crimes perpétrés au nom du christianisme. Et ces
crimes perpétrés au nom du christianisme le sont contre le message d'amour
universel du Christ, contre le Christ, contre la parole de Dieu. Ces crimes
perpétrés au nom de ce que certains s'imaginent être le christianisme sont
des crimes anti-chrétiens. Par contre les crimes perpétrés par les
marxistes, par les nationaux-socialistes, par les islamistes ou par les
nazislamistes sont des crimes perpétrés en accort avec leurs religions
dualistes intrinsèquement haineuses, racistes, violentes, criminelles et
génocidaires.
Post by Tonton69
L'islam existe, combien de morts ?
700 millions.
Post by Tonton69
L'indouhisme existe, combien de morts ?
L'hindouisme n'a aucun projet de domination du monde par la guerre,
l'asservissement, le génocide et le viol.
Post by Tonton69
Les diverses religions antiques ?
Moins que l'islam. Les athéismes dualistes ont tué environ 500 millions de
personnes. Ce sont, après l'islam et le nazislam, les religions les plus
meurtrières et génocidaires.
Post by Tonton69
Les divers courants 'polluants' les religions, combien de morts ?
L'écologisme est également un dualisme proche du nazisme.
Post by Tonton69
J'ai la chance de vivre dans une citée où, lors de réunions de
voisins, tout le monde se respecte et j'ai même bien rigolé, avec les
concernés, lors d'un barbeque. Juifs et Musulmans n'ont pas mangé de
porc, et se sont bien marrés ensemble, quand je leur ai proposé le
plat. Elle est pas belle la vie ?
Les Soudanais noirs, chrétiens, juifs, , musulmans, animistes qui se font
spolier, affamer, torturer, violer, déporter, asservir, assassiner,
exterminer par leurs voisins Arabes musulmans apprécient certainement vos
saignant(e)s "barbeques" où de gros bofs avinés se rient de leurs malheurs
et de leurs souffrances.
Berurier
2006-08-25 22:21:02 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond
la musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs tués lors de la 2ème guerre mondiale...
Rengaine et intoxication à laquelle nul n'a le droit de répondre
depuis la loi initiée par le communiste M. Gayssot.
Les crimes d'aujourd'hui et ceux commis depuis 1948 : en
Palestine, au Liban et ailleurs par les survivants et descendants
de la Shoa importent peu. Ils sont politiquement et religieusement
correct. Dieu ne leur a t'il pas dit d'exterminer Amalec ?
Désolé mais je n'en ai rien à foutre du génocide "si énorme"
commis il y a 60 ans s'il ne sert qu'à permettre de banaliser les
crimes d'aujourd'hui.
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination
absolue, totale, complète du monde, a exterminé 700 millions
d'êtres humains depuis son apparition sur terre et je ne compte pas
les personnes violées, torturées, affamées, déportées, asservies.
Et les juifs plus les catho depuis le temps ça fait largement autant
sinon plus petit con ! Trou du cul tremblant de peur dans tes pampers.
abourick
2006-08-26 06:10:54 UTC
Permalink
Post by Berurier
Post by abourick
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination
absolue, totale, complète du monde, a exterminé 700 millions
d'êtres humains depuis son apparition sur terre et je ne compte pas
les personnes violées, torturées, affamées, déportées, asservies.
Et les juifs plus les catho depuis le temps ça fait largement autant
sinon plus petit con ! Trou du cul tremblant de peur dans tes pampers.
C'est faux. Les juifs n'ont que très peu massacré et les chrétiens encore
moins. Par contre depuis deux siècles les dualismes athées ont tué 500
millions d'êtres humains.

Quant à tes insultes elles ne prouvent qu'une chose : l'extrême médiocrité
de ton niveau intellectuel.
Girouette
2006-08-26 06:14:06 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Berurier
Post by abourick
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination
absolue, totale, complète du monde, a exterminé 700 millions
d'êtres humains depuis son apparition sur terre et je ne compte pas
les personnes violées, torturées, affamées, déportées, asservies.
Et les juifs plus les catho depuis le temps ça fait largement autant
sinon plus petit con ! Trou du cul tremblant de peur dans tes pampers.
C'est faux. Les juifs n'ont que très peu massacré et les chrétiens encore
moins. Par contre depuis deux siècles les dualismes athées ont tué 500
millions d'êtres humains.
Quant à tes insultes elles ne prouvent qu'une chose : l'extrême médiocrité
de ton niveau intellectuel.
Oui mais bon avec "Berurier" comme pseudo faut quand même pas
s'attendre à du Hegel :-)
abourick
2006-08-26 06:41:54 UTC
Permalink
Post by Girouette
Post by abourick
Post by Berurier
Post by abourick
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination
absolue, totale, complète du monde, a exterminé 700 millions
d'êtres humains depuis son apparition sur terre et je ne compte pas
les personnes violées, torturées, affamées, déportées, asservies.
Et les juifs plus les catho depuis le temps ça fait largement autant
sinon plus petit con ! Trou du cul tremblant de peur dans tes pampers.
C'est faux. Les juifs n'ont que très peu massacré et les chrétiens
encore moins. Par contre depuis deux siècles les dualismes athées
ont tué 500 millions d'êtres humains.
Quant à tes insultes elles ne prouvent qu'une chose : l'extrême
médiocrité de ton niveau intellectuel.
Oui mais bon avec "Berurier" comme pseudo faut quand même pas
s'attendre à du Hegel :-)
LOL
cessonsla
2006-08-26 08:01:50 UTC
Permalink
Post by abourick
...
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination absolue,
totale, complète du monde, a exterminé 700 millions d'êtres humains depuis
son apparition sur terre
Sources ?
Post by abourick
et je ne compte pas les personnes violées,
torturées, affamées, déportées, asservies. Uniquement la conquête de l'Inde
par l'islam
Pour un pays composé de 13,7% de musulmans, peut on parler de conquête ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Inde#Religions
Post by abourick
a fait selon les historiens indiens plus de 85 millions de
morts.
Sources ?
Post by abourick
Entre les années 1984 et 2004 les Arabes musulmans ont exterminé 2
millions de Noirs chrétiens ou animistes au Sud Soudan (et à nouveau je ne
compte pas les personnes violées, torturées, affamées, déportées, asservies)
Ben c'est étonnant ce que vous dites, même sur le site que vous avez donné
dans un autre message ils ne parlent que d'un million de morts, ce qui est
déjà beaucoup trop je vous l'accorde.
http://www.atheisme.org/fascisme-co.html
D'où tenez vous vos chiffres ?

Quand au conflit du Darfour, il me semble que vous confondez sans aucun
doute le sud et l'ouest du Soudan.
Le conflit dans le Sud a duré entre 1956 et 2002 (à peu de chose près).
Le conflit du Darfour est l'Ouest du Soudan.
http://alternativelibertaire.org/index.php?dir=journal/al133&page=133_17.htm&n=1
Post by abourick
et 300 mille Noirs musulmans dans l'ouest du Soudan.
Autrement dit le Darfour.
Post by abourick
Comme le rappelle le
lien suivant au XXe siècle la racaille islamo-arabe s'est alliée aux nazis
http://www.alliancefr.com/actualite/desinformat/nazispalestiniens2.htm
Et aujourd'hui la racaille islamo-fasciste shi'ite revendique le droit
d'atomiser Israël et d'exterminer les juifs.
Qui eux mêmes possèdent la bombe.
Post by abourick
Et qu'entendons-nous dans la bouche de cet impitoyable bourreau des peuples
? Les sanglots de haines, de rage et de frustration parce que les juifs ne
se laissent plus faire comme en 42-44 et rendent coups pour coups.
Prends patience, petit rat nazislamiste, car ta fin approche. Il arrive le
jour de la libération des peuples, le jour où la bête immonde rendra gorge
et crèvera dans la honte, le déshonneur et l'abjection. Car comme le nazisme
hier demain le nazislam sera détruit.
Voici un lien qui relate une infime partie des méfaits de l'islam et du
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Voir aussi pour les autres religions quelques liens, discutables à mon avis,
mais issus du même site
http://www.atheisme.org/onfray2.html
http://www.atheisme.org/femmes.html
http://www.atheisme.org/laicite-c.html
abourick
2006-08-26 08:50:48 UTC
Permalink
Post by cessonsla
Post by abourick
...
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination
absolue, totale, complète du monde, a exterminé 700 millions d'êtres
humains depuis son apparition sur terre
Sources ?
repost :


ISLAM : 700.000.000 DE VICTIMES



A Qu'est-ce que la civilisation arabo-musulmane ?

Elle n'existe pas et n'a jamais existé. Ce que l'on nomme civilisation
arabo-musulmane n'est rien d'autre que les civilisations grecque, perse et
indienne conquises par des esclavagistes-génocidaires arabes et musulmans
totalement illettrés et incapables de compter les poux sur le cul de leur
chamelier pédophile. Les savants et les lettrés asservis par l'islam ont mis
leur culture et leur science au service de la prétendue civilisation
arabo-musulmane jusqu'à ce que l'islam ne stérilise l'ensemble des nations
soumises à sa superstition aveugle. Car l'islam est non seulement un pillard
et voleur de terres, de richesses et d'êtres humains mais il est aussi un
voleur de civilisations qu'il s'approprie pour les détruire en quelques
générations. Car par lui-même l'islam ne produit rien : il pille, vole,
extorque, asservit et assassine.




B Les crimes de l'islam comparés à ceux de la chrétienté :

Il est arrivé que des chrétiens aient été criminels. Mais contrairement aux
musulmans qui sont pillards, esclavagistes, assassins et génocidaires parce
qu'ils suivent l'enseignement de mort du coran, les chrétiens le sont contre
l'enseignement d'amour et de liberté du Christ, parce qu'ils ont rejeté cet
enseignement et que ce faisant ils ne sont plus chrétiens mais païens comme
des musulmans. Mais même ainsi les chrétiens ont été infiniment moins
génocidaires que les musulmans. En voici la preuve :

- Aujourd'hui plus de 80% des latino-américains ont du sang amérindien qui
coule dans leur veine et les Amérindiens "purs" ou faiblement métissés
représentent plus de la moitié des latino-américains. Il n'est pas un pays
d'Amérique latine qui ne connaisse leur présence visible et massive. Même
l'Argentine, pays de très forte immigration européenne, a de nombreuses
communautés amérindiennes dans sa partie andine. L'Eglise a toujours défendu
et protégé les Amérindiens contre les païens mal christianisés qui
cherchaient à leur nuire. Les écrits et les actes de Las Casas, de Sahagún,
des jésuites de Misiones, des missions chrétiennes de Patagonie... en
témoignent. Aujourd'hui les Amérindiens libres accèdent partout au pouvoir,
depuis le Pérou et la Bolivie jusqu'au Mexique et au Venezuela les
dirigeants sont amérindiens ou ont, comme la présidente chilienne, du sang
amérindien dans leurs veines. Il y a certes eu des massacres massifs
d'Amérindiens mais pour la plupart après les indépendances, lorsque les
bourgeoisies locales maçonniques se sont emparées du pouvoir. L'impact des
massacres sur la population amérindienne a été évaluée à quelques pour cent,
le gros des populations ayant été tuées par le choc microbien. A combien
peut-on évaluer la population amérindienne avant la conquête ? En dehors des
deux centres méso-américain et méso-andin ayant connus la révolution
néolithique et l'agriculture et ayant développé de grandes civilisations,
l'Amérique était peuplée de chasseurs-cueilleurs vivant en très petit nombre
sur d'immenses territoires. On estime à une vingtaine de millions les
Méso-Américains et à un peu moins les Méso-Andins. Pour le reste des
Amériques il ne faut guère compter sur plus de 10 millions. Donc au grand
maximum une cinquantaine de millions. Le choc microbien (le virus de la
grippe par exemple était inconnu aux Amériques et les Amérindiens dépourvus
de défenses immunitaires tombaient comme des mouches lorsqu'ils le
contractaient) a probablement réduit des deux tiers la population des zones
de civilisation ce qui fait que vers le milieu du XVIe siècle il devait
rester 10 millions de chasseurs cueilleurs et une quinzaine de millions
d'agriculteurs. La population amérindienne a été divisée par 2. Aujourd'hui
on peut estimer à environ 250 millions la population d'origine amérindienne
(plus de 60 millions dans le seul Mexique, plus de 50 millions au Brésil).
On est loin, très loin de la situation qui prévaut dans les pays arabes où
les autochtones ont complètement disparu ou continuent (comme au Maghreb, en
Mauritanie, en Egypte et au Soudan) aujourd'hui encore de subir brimades,
oppressions, humiliations, exactions, asservissements, crimes et génocides.
En Egypte par exemple les coptes qui sont les descendants des antiques
Egyptiens sont régulièrement kidnappés, assassinés, massacrés et ne
représentent qu'une part infime de la population.

- Aujourd'hui les descendants des esclaves noirs sont présents et visibles
dans toutes les Amériques. On peut estimer leur population à une soixantaine
de millions de personne. Ils accèdent au pouvoir politique dans les Antilles
où ils sont largement majoritaires, en Guyane, au Surinam et au Guyana où
ils ne le sont pas. La traite négrière européenne a prélevé une dizaine de
millions d'Africains, presque autant que la traite musulmane qui en a
prélevés une quinzaine de millions. Or on a beau scruter, leur absence est
flagrante dans les pays musulmans. Où sont-ils passés ? Bernard Lewis nous
l'explique dans son livre 'Race et esclavage au Proche-Orient'. Les esclaves
noirs faisait l'objet d'un racisme féroce de la part des Arabes puis des
Turcs qui les méprisaient et leurs réservaient les tâches les plus pénibles
comme l'assèchement des marais dans le Sud de l'Irak ou le travail dans les
fermes agricoles de l'islam où l'espérance de vie dépassait rarement 3 ans.
De plus la pratique de la castration des esclaves noirs mâles était
systématique. On retrouve aujourd'hui encore des manifestations sanglantes
de cette haine que les Arabes vouent aux Noirs. Doit-on rappeler les 2,5
millions de Noirs soudanais, chrétiens, animistes ou musulmans massacrés
depuis 20 ans par les milices arabes ? Doit-on rappeler qu'au début de la
seconde intifada des arabes libyens ont ratonné et lynché des milliers de
musulmans noirs dans un mouvement de pure haine raciale ? Doit-on rappeler
comment les polices égyptiennes et marocaines traitent les réfugiés noirs ?

- Aujourd'hui 99,99...% des juifs vivent en terre chrétienne et 0,00...% en
terre d'islam. Au Xe siècle 3% des juifs vivaient en terre chrétienne et 97%
en terre d'islam. Comment en est-on arrivé là ?

Selon Wikipedia dont je reproduis l'article ci-dessous au Xe siècle les
juifs vivant en terre chrétienne représentait 3% de la population juive
totale et les juifs vivants en terre musulmane 97%. A la veille de
l'holocauste en 1931 les juifs vivant en terre chrétienne représentaient
plus de 92% des juifs et ceux vivant en terre musulmanes 7%. Les conditions
de vie sont restées meilleures en terre d'islam entre le Xe et le XVe
siècle. Entre le XVe et le XVIIIe siècle elles sont sensiblement égales. A
partir du XIXe elles deviennent meilleures en terre chrétienne. Conclusion :
en dépit des massacres perpétrés par les chrétiens, en dépit de la fuite de
nombreux juifs espagnols en terre d'islam les juifs ont infiniment mieux
vécus en terre chrétienne qu'en terre d'islam. La machine à exterminer les
juifs a été infiniment plus performantes chez les musulmans que les
chrétiens. Il ne fait aucun doute que l'islam nuit gravement à la santé du
peuple juif et qu'il a passé son temps à l'exploiter, à le pressurer, à le
spolier, à l'humilier, à le battre, à le tuer, à le massacrer. Les juifs
constituent-ils un cas à part ? Nullement. La seule conquête des Indes par
l'islam s'est traduite par 80 millions de morts. Il ne fait aucun doute que
depuis ses tout débuts l'islam est un massacreur d'hommes et tout
particulièrement des juifs qu'il exècre pour des raison métaphysique et
religieuse. Il ne fait aucun doute qu'aujourd'hui plus encore que hier les
juifs sont devenus le gibier sacrificiel préféré des Arabes musulmans qui
ont repris avec sa propagande antisémite le projet exterminateur de Hitler.


L'auteur du passage de wikipedia qui suit appelle Sépharades non seulement
les juifs espagnols (vivant en terre d'islam ou chrétienne) mais aussi tous
les juifs vivants en terre d'islam. Les seuls juifs vivants en terre
chrétienne sont les Ashkénazes, quelques communautés sépharades (espagnoles)
et les juifs de la péninsules ibérique de plus en plus nombreux en terres
chrétiennes au fur et à mesure de la Reconquista jusqu'à ce qu'en 1492 il
n'en reste plus un seul en Espagne.

http://en.wikipedia.org/wiki/Ashkenazi

In an essay on Sephardic Jewry, Daniel Elazar at the Jerusalem Center for
Public Affairs [12] summarized the demographic history of Ashkenazi Jews in
the last thousand years, noting that at the end of the 11th Century, 97% of
world Jewry was Sephardic and 3% Ashkenazic; in the mid-seventeenth century,
"Sephardim still outnumbered Ashkenazim three to two," but by the end of the
18th Century "Ashkenazim outnumbered Sephardim three to two, the result of
improved living conditions in Christian Europe as against the Muslim world."
[13] By 1931, Ashkenazi Jews accounted for nearly 92 percent of world Jewry.
[14]

Today, Ashkenazi Jews constitute approximately eighty percent of world Jewry




C Peut-on chiffrer les crimes et génocides de l'islam ?

- Uniquement lors de la conquête des Indes les historiens indiens évaluent à
100 millions sur 5 siècles le nombre des victimes de l'islam.

http://en.wikipedia.org/wiki/Islamic_invasion_of_India

Islamic conquest of South Asia
From Wikipedia, the free encyclopedia
(Redirected from Islamic invasion of India)


- Le calcul :
Sachant que l'islam a pillé, rançonné, guerroyé, conquis, asservi et
exterminé sans relâche depuis sa création, ainsi que le prouve ce lien :

http://www.atheisme.org/listeislam.html

nous sommes donc confrontés à 1400 ans de prédation intense sur un
territoire plus vaste et plus peuplé que l'Inde. Posons que le nombre des
victimes de l'islam est proportionnel à la population à laquelle il
s'attaque et au temps pendant lequel il s'y est attaqué. Sachant que l'islam
a frappé toutes les côtes chrétiennes depuis la Mediterrannée jusqu'à
l'Islande, sachant qu'il a prélevé de façon ininterrompue des esclaves en
Afrique et en dans les terres slaves on peut estimer que les terres ravagées
par l'islam comptaient 2 fois et demi la population indienne.

N=K*T*P
avec N : nombre de victimes de l'islam ; K : coefficient de proportionnalité
; T : temps durant lequel l'islam a sévi ; P : nombre de personnes contre
lesquels il a sévi (exprimé en population indienne).

Calcul de K :
En Inde N=100 millions, T=5 siècles, P=1

K=N/(T*P)=100/(5*1)=20 millions par siècle et par population indienne

Calcul de N pour l'ensemble du monde :
K=20 ; T=14 ; P=2,5

N=20*14*2,5=700

700 millions de victimes pour la folie peurtrière de l'islam alors que celle
que l'on peut attribuer à des païens mal christianisés ne dépasse pas les 10
millions.


On comprend mieux les raisons de la disparition des Noirs, des Juifs, des
Coptes, des Kabyles, des Slaves... en terre musulmane. L'islam est une
machine à broyer et à exterminer les peuples.
Post by cessonsla
Post by abourick
et je ne compte pas les personnes violées,
torturées, affamées, déportées, asservies. Uniquement la conquête de l'Inde
par l'islam
Pour un pays composé de 13,7% de musulmans, peut on parler de
conquête ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Inde#Religions
Quel ignare ! Le Pakistan faisait partie de l'Inde, de même le Bengladesh.
Pourcentage de muslims au Pakistan et au Bengladesh ? Plus de 99% de la
population. Et puis quel crétin aussi ! Avant la conquête des Indes par les
Anglais l'Inde était dirigée par des muslims. Nul ne doute que si les
Anglais n'étaient pas venu fourrer leur long nez aux Indes il y aurait plus
de 90% de muslims aujourd'hui dans toutes les Indes.
Post by cessonsla
Post by abourick
a fait selon les historiens indiens plus de 85 millions de
morts.
Sources ?
Voir ci-dessus.
Post by cessonsla
Post by abourick
Entre les années 1984 et 2004 les Arabes musulmans ont exterminé 2
millions de Noirs chrétiens ou animistes au Sud Soudan (et à nouveau
je ne compte pas les personnes violées, torturées, affamées,
déportées, asservies)
Ben c'est étonnant ce que vous dites, même sur le site que vous avez
donné dans un autre message ils ne parlent que d'un million de morts,
ce qui est déjà beaucoup trop je vous l'accorde.
http://www.atheisme.org/fascisme-co.html
D'où tenez vous vos chiffres ?
Deux millions de morts au Sud Soudan est le chiffre le plus communément
retenu pour le génocide des Noirs du Sud Soudan.

Par exemple :

http://www.religioustolerance.org/geno_su.htm

Government-sponsored genocide in Sudan:
About 75% of the people of Sudan are Sunni Muslim. Most of the rest are
Animists and Christians. The predominately Muslim-controlled government in
the north of the country has waged a civil war in Sudan since 1983. On
2000-MAY-02, Newsroom wrote that the conflict has resulted in the deaths
of about 2 million people, "mostly Christians and followers of animist
religions. While the conflict has many contributing causes, religious
factors are the key.
Post by cessonsla
Quand au conflit du Darfour, il me semble que vous confondez sans
aucun doute le sud et l'ouest du Soudan.
Le Darfour c'est l'Ouest Soudan. Il y a eu deux génocides de population
noire par les Arabes au Soudan : celui du Sud Soudan chrétien ou animiste (2
millions de morts sans compter les personnes affamées, spoliées, déportées,
torturées, violées, asservies) et celui du Darfour dans l'Ouest du Soudan
perpétré à l'encontre de Noirs musulmans (300.000 morts).
Post by cessonsla
Le conflit dans le Sud a duré entre 1956 et 2002 (à peu de chose
près). Le conflit du Darfour est l'Ouest du Soudan.
http://alternativelibertaire.org/index.php?dir=journal/al133&page=133_17.htm&n=1
Post by abourick
et 300 mille Noirs musulmans dans l'ouest du Soudan.
Autrement dit le Darfour.
Post by abourick
Comme le rappelle le
lien suivant au XXe siècle la racaille islamo-arabe s'est alliée aux
http://www.alliancefr.com/actualite/desinformat/nazispalestiniens2.htm
Et aujourd'hui la racaille islamo-fasciste shi'ite revendique le
droit d'atomiser Israël et d'exterminer les juifs.
Qui eux mêmes possèdent la bombe.
Mais qui n'ont jamais fait part de leur intention de rayer l'Iran ou
l'Arabie saoudite de la carte ni de leur intention d'exterminer tous les
Arabes.
Post by cessonsla
Post by abourick
Et qu'entendons-nous dans la bouche de cet impitoyable bourreau des peuples
? Les sanglots de haines, de rage et de frustration parce que les
juifs ne se laissent plus faire comme en 42-44 et rendent coups pour
coups. Prends patience, petit rat nazislamiste, car ta fin approche. Il
arrive le jour de la libération des peuples, le jour où la bête
immonde rendra gorge et crèvera dans la honte, le déshonneur et
l'abjection. Car comme le nazisme
hier demain le nazislam sera détruit.
Voici un lien qui relate une infime partie des méfaits de l'islam et
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Voir aussi pour les autres religions quelques liens, discutables à
mon avis, mais issus du même site
http://www.atheisme.org/onfray2.html
http://www.atheisme.org/femmes.html
http://www.atheisme.org/laicite-c.html
L'athéisme 500 millions de morts en deux siècles. Pas mal non plus !
c***@mailvault.com
2006-08-26 11:26:20 UTC
Permalink
Post by abourick
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination
absolue, totale, complète du monde, a exterminé 700 millions d'êtres
humains depuis son apparition sur terre
Non. Non. C'est beaucoup plus que ça. C'est 7 milliards, 70 milliards
peut être.
abourick
2006-08-26 13:13:47 UTC
Permalink
Post by c***@mailvault.com
Post by abourick
L'islam, religion dualiste dont le but avoué est la domination
absolue, totale, complète du monde, a exterminé 700 millions
d'êtres humains depuis son apparition sur terre
Non. Non. C'est beaucoup plus que ça. C'est 7 milliards, 70 milliards
peut être.
Dans tes rêves de nazislamophile génocidaire sans aucun doute...
Uly
2006-08-26 14:33:02 UTC
Permalink
"abourick" <***@yahoo.br> a écrit dans le message de news:
_TTHg.136055$***@fe06.highwinds-media.phx...
................
Post by abourick
A Qu'est-ce que la civilisation arabo-musulmane ?
Elle n'existe pas et n'a jamais existé.
Tête de noeuds c'est comme l'empire romain une invention.
abourick
2006-08-26 15:31:06 UTC
Permalink
Post by Uly
................
Post by abourick
A Qu'est-ce que la civilisation arabo-musulmane ?
Elle n'existe pas et n'a jamais existé.
Tête de noeuds c'est comme l'empire romain une invention.
Un fait, c'est uniquement un fait, déplaisant pour toi semble-t-il. Sniper
mes explications et vociférer grossièrement ne constitue pas une réfutation.
sinpa
2006-08-26 13:07:54 UTC
Permalink
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
C'est n'importe quoi ce site. Exemple : 1934 et 1935 pogroms à Constantine
et en Algérie.
Les juifs étaient citoyens français et les musulmans n'avaient aucun pouvoir
à cette époque !!!!
S'il y avait eu pogrom, ç'aurait été contre les musulmans...
abourick
2006-08-26 15:30:55 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
C'est n'importe quoi ce site. Exemple : 1934 et 1935 pogroms à
Constantine et en Algérie.
Les juifs étaient citoyens français et les musulmans n'avaient aucun
pouvoir à cette époque !!!!
S'il y avait eu pogrom, ç'aurait été contre les musulmans...
Une petite partie des crimes de l'islam contre les juifs depuis les origines
jusqu'à 1979


*624 : après la victoire de Badr, début de l'élimination des juifs

*625 : expulsion du clan juif des Al Nadir

*626 : massacre des juifs Beni Khazradj et partage des familles et du butin

*626 ? : expédition contre les juifs beni Qoraizha,insultés par mahomet: "O
vous, singes et cochons..."

*626 ? : massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha,liés pendant trois jours, puis
égorgés au dessus d'un fossé,avec les jeunes garçons

*626 c : meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poête satiriste, et de sa
femme qui s'était moqué de Mahomet

*626 c : expédition contre les juifs de Kaihbar

*626 c : meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam abou rafi

*626 c : Mahomet fait couper les palmiers de l'oasis des juifs Beni Nadhir

*626 c : Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle
comme par du butin

*627 : élimination du clan juif des Qurayza à Médine

*627 : massacre des juifs de Médine; partage des familles et des biens

*627 : début de la politique d'agression systématique des autres tribus

*627 : agression de la tribu des Bani Moustalik

*628 : Mahomet aux juifs beni Qainoqa: "si vous n'embrassez par l'islam, je
vous déclare la guerre

*628 ? : attaque des juifs de Khaïbar, et torture des prisonniers

*628 ? : prise de l'oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet

*628 c : soumission des juifs de Wadil Qora

*630 : soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba

*630 : massacre de la tribu des beni Djadsimaa

*631 c : destruction par Mahomet de l'idole des Beni Tay

*633 : ordre de tuer Tolaïha de la tribu des Beni Asad

*633 : décapitation de Qorra chef des beni Amir apostats puis massacre de la
tribu

*633 : ordre par Abou Bakr de détruire la tribu ds apostats Beni Kinda

*635 : prise de Jérusalem

*637 : prise de Jérusalem

*638 : expulsion des juifs de Jérusalem

*640 : expulsion des juifs du Hedjez

*643 : expulsion des juifs de Khaibar par Omar

*715 : Tariq vole la table de Salomon à Cordoue

*940 c : décapitation de l'exilarque juif de Bagdad pour avoir souillé le
nom de Mahomet

*945 c : assassinat par une foule de fanatiques du dernier exilarque juif de
Bagdad

*948 : fermeture de l'école de théologie juive de Bagdad "Sora"

*1004 : juifs et chrétiens doivent porter un turban et une ceinture noirs en
Egypte

*1009 : juifs et chrétiens d'Egypte doivent porter une croix ou des
clochettes dans les bains

*1009 : vague de conversions forcées par le sultan Al Hakim en Egypte

*1010 : début de massacre de centaines de juifs autour de Cordoue => 1013

*1010 : persécution des chrétiens, juifs et sunnites par le calife fatimide
Al Hakim

*1016 : les juifs sont persécutés et chassés de Kairouan

*1032 : 5 à 6000 juifs tués dans une émeute à Fez

*1032 : prise de Fès par les Zirides et pillage

*1032 : massacre de 6000 juifs de Fès et expulsion des survivants

*1040 : décapitation du théologien juif Gaon Chiskiya chef d'une école
talmudique

*1057 : prise et pillage de Kairouan par les tribus hilaliennes; expulsion
des juifs et de certains musulmans

*1057 : pillage de Kairouan par les bédouins voisins

*1066 : au cours du massacre de Grenade, assassinat du Nagid de la
communauté, successeur de Samuel Ha Nagid

*1066 : massacre de milliers de juifs à Grenade

*1071 : massacre des habitants de Jérusalem, Gaza et Ramallah par les
Turkmens

*1071 : les Turcs Seldjoukides prennent Jérusalem et interdisent le
pélerinage vers les Lieux saints

*1073 : début des persécutions contre juifs et chrétiens par les Turcs à
Jérusalem

*1077 : massacre de 3000 infidèles à Jérusalem par le chef turkmène Atsiz

*1086 : publication des "Règles des Rois" par Nizam al Mulk, très intolérant
envers les hérétiques et les nfidèles,considérés comme monstrueux

*11171 : en Egypte, décret rappelant à l'obéissance des ordonnances
concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort

*1127 : au Maroc, après l'échec du mouvement prophétique du messie juif
Moshe Dhery, vague de persécutions et conversions forcées

*1130 : en Egypte, décret rappelant à l'obéissance des ordonnances
concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort

*1142 : début des persécutions contre les juifs par les Almohades; massacre
à Tlemcen, Bougie, Oran=>1147

*1145 : les juifs de Tunis doivent choisir entre la conversion et l'exil

*1146 : prise de Meknès par les Almohades; persécution des juifs

*1147 : prise de Tlemcen par les Almohades; persécution des juifs

*1147 : invasion des Almohades en Espagne: expulsion des juifs ou
conversions forcées

*1147 : prise de Marrakech par les Almohades; persécution des juifs

*1147 : début des persécutions des Almohades contre les juifs d'Afrique du
Nord

*1148 : début de l'exode de Maïmonide fuyant l'intolérance des Almohades

*1152 : avènement d'Abd el Moumin au Maroc; choix pour les chrétiens et
juifs entre la conversion ou la mort

*1159 : controverse entre Maïmonide et le rabbin de Fès sur l'attitude face
aux convertis de force

*1160 : prise de l'Ifriqiya par les Marocains d'Abd el Moumen; juifs et
chrétiens doivent choisir entre la mort et la conversion; les juifs sont
convertis de force et superficiellement.

*1165 : fuite de Maïmonide vers l'Egypte pour échapper aux Almohades

*1165 : conversion forcée des juifs du Yémen

*1184 : Almohades obligent les juifs à porter des insignes distinctifs

*1184 : les Almohades imposent des signes distinctifs aux chrétiens et aux
juifs en Espagne

*1198 : conversion forcée des juifs d'Aden

*1212 : le sultan de Rum demande au juriste Ibn Arabi comment on doit
traiter les infidèles: il reprend la convention d'Omar et déclare qu'il faut
exhalter les croyants et abaisser les infidèles

*1224 : toutes les synagogues de Fès au Maroc sont détruites

*1232 : massacre des juifs de Marrakech

*1266 : le caveau des Patriarches d'Hébron est converti en mosquée et
interdit aux juifs et aux chrétiens

*1267 : le sultan mamelouk Baybars interdit aux juifs de pénétrer dans la
caveau des Patriarches à Hébron; l'interdiction prend fin en 1967

*1270 c : ségrégation généralisée des juifs en Andalousie

*1276 : émeute anti juive à Fès

*1284 : a Bagdad, le médecin juif Ibn Kammuna meurt enfermé dans une malle
après avoir écrit "un livre dans lequel il faisait preuve d'irrévérence
envers les prophéties"; il échappe à un lynchage et on le menace du bucher.

*1291 : mort du juif converti Sad al Dawla grand vizir d'Argun Khan en Iran,
rang qui provoquait la colère de la cour musulmane

*1291 : conversion forcée des juifs de Tabriz en Perse

*1301 : début de la persécution des juifs en Egypte

*1318 : décapitation de Rashid aldin Tabid historien et ministre perse, juif
converti qui provoqua la colère des élites musulmanes

*1318 : conversion forcée des juifs de Tabriz en Perse

*1333 : conversions forcées des juifs de Bagdad

*1333 : le voyageur Ibn Battuta se plaint du fait que Djenkchi Khan
djagataï, permette aux juifs et aux chrétiens de réparer leurs lieux de
culte

*1334 : conversions forcées des juifs de Bagdad

*1344 : conversion forcée des juifs de Bagdad

*1351 : procès de Juifs (au Caire?) accusés de profanation, qui doivent
choisir entre la conversion ou la mort

*1358 : fatwa du juriste 'égyptien al Nakkash: " les musulmans ne peuvent
pas offrir aux incroyants ni leur amitié ni des postes; les musulmans ne
peuvent avoir d'autres sentiments pour les incroyants que la haine"

*1390 : fondation du premier ghetto juif à Fès

*1391 : au Maroc, persécution des juifs venus d'Espagne

*1420 c : le Zafernahme décrit l'action de Tamerlan: "Le Coran répète que la
plus haute dignité à laquelle un croyant peut prétendre est de pourchasser
les ennemis de la foi. C'est pourquoi le grand Tamerlan était toujours
soucieux d'exterminer les infidèles"

*1438 : création de ghettos pour les juifs dans les villes du Maroc, sous le
nom de "mellah"

*1448 : en Egypte, décret rappelant à l'obéissance des ordonnances
concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort

*1450 : procès de juifs accusés d'avoir écrit le nom de Mahomet dans leur
synagogue de Fustat; ils sont convertis de force

*1465 : à Fès, pogroms après la découverte dans le quartier juif de la tombe
du fondateur de la ville, descendant de Mahomet...; les juifs sont obligés
de se déplacer vers le ghetto.

*1492 : communauté juive de Touat au Maroc est massacrée; synagogues
détruitees

*1516 : les juifs algériens reçoivent le statut officiel de dhimmi de la
part des Ottomans; certains couleurs leur sont interdites (rouge et vert);
ils n'ont pas le droit de monter à cheval ou de porter des armes; ils
doivent payer la taxe discriminatoire; leur représentant est rituellement
giflé au moment de la remise du tribut aux autorités.

*1521 : expulsion des juifs de Belgrade par les Ottomans

*1524 : expulsion des juifs de Buda en Hongrie par les Ottomans

*1535 : pogrom puis expulsion des juifs de Tunisie

*1554 : pillage et persécutions contre la population juive de Marrakech par
les Turcs qui ont pris la ville

*1574 : guerre civile au Maroc entre trois prétendants; les juifs sont
victimes pour tous les camps

*1608 : persécution pendant deux ans des juifs de Taroudat par les Berbères

*1622 : conversion forcée des juifs de Perse

*1624 : mort du soufi moghol Ahmad Sirhindi, qui s'était proclamé
"rénovateur du second siècle de l'Islam"; il a écrit de très nombreuses
lettres parmi lesquelles:(n° 163) " l'honneur de l'islam réside dans
l'injure faite aux infidèles et mauvais croyants? Celui qui respecte les
infidèles déshonore les croyants."

*1631 : décret ottoman sur les interdictions concernant les communautés
infidèles: ne pas monter à cheval, avoir des costumes discrets, rester
humble.

*1650 : les juifs de Tunisie sont déportés dans des quartiers spéciaux
appelés "hara"

*1650 c : conversion forcée des juifs de Perse, sous le shah Abbas II

*1656 : projet de massacre de toutes les minorités à Constantinople déjoué
par le grand Vizir

*1656 : juifs chassés d'Ispahan en Iran

*1676 : expulsion des juifs de Sanaa au Yémen

*1678 : conversion forcée des juifs du Yémen

*1700 : massacre des juifs au Yémen

*1758 : exécutions d'un juif et d'un Arménien à Constantinople pour
infraction à la législation sur les vêtements des infidèles

*1770 : expulsion des juifs de Jeddah en Arabie

*1790 : massacre de juifs à Tétouan (Maroc)

*1790 : destruction de la plupart des communautés juives du Maroc

*1805 : pogrom contre les juifs d'Alger après une famine

*1805 : exil des juifs d'Alger vers Tunis et Livourne

*1805 : pogroms de juifs en Algérie

*1806 : expulsion par fatwa des juifs de Sali au Maroc

*1806 : interdiction pour les juifs marocains d'avoir des vêtements
occidentaux

*1806 : les janissaire du dey d'Alger massacrent et pillent dans le quartier
juif

*1807 : expulsion des juifs de Tétouan

*1815 : les juifs d'Alger sont forcés à lutter contre une invasion de
sauterelles

*1816 : en Algérie, interdiction de porter des armes pour les juifs et les
chrétiens

*1828 : massacre de juifs à Bagdad

*1830 : début de la persécution des juifs en Perse, provoquée par l'avance
russe dans le Caucase.

*1834 : massacre de juifs à Safed

*1839 : conversion forcée des juifs de Machhad en Iran

*1839 : massacre de juifs à Machhad et conversion forcée des survivants

*1839 : campagne de conversions forcées des juifs iraniens

*1840 : persécution des juifs de Damas; affaire des meurtres rituels

*1840 : conversion forcée des juifs de Machhad en Iran

*1840 : massacre de juifs à Damas

*1840 : pogrom à Damas

*1841 : meurtres massifs de juifs au Maroc; le sultan est obligé de
considérer les juifs comme sa propriété personnel, ce qui contribue à les
protéger.

*1848 : disparition totale des juifs de Machhad en Iran

*1852 : profanation de la synagogue de Naplouse par des soldats turcs

*1854 : pogrom antijuif à Demnate au Maroc

*1857 : décapitation à Tunis du cocher juif Batou Sfez, accusé de blasphème,
alors qu'il était ivre.

*1867 : massacre de juifs à Barfurush

*1889 : après les funérailles d'un rabbin, jugées trop peu discrêtes, le
cimetière juif de Bagdad est confisqué

*1889 : pillage du quartier juif de Bagdad

*1904 : massacre de juifs au Yémen

*1909 : pogroms à Kermanshah (Iran)

*1909 : profanation de la synagogue de Suleymanié en Irak

*1909 : commentaire du vice consul britannique de Mossoul: "L'attitude des
musulmans envers les chrétiens et les juifs est celle d'un maître envers ses
esclaves."

*1912 : pogroms de Fès au Maroc

*1914 : expulsion des juifs de Palestine en âge de porter les armes par les
Ottomans.

*1922 : loi de conversion forcée des orphelins au Yémen, concernant les
juifs y compris à l'âge adulte

*1929 : août: les juifs demandent l'aménagement du mur des Lamentations;
pogroms à Jérusalem, Hébron, Safed; pour faire cesser les violences, les
Britanniques repoussent cette demande.

*1934 : pogrom de Constantine; pillage et 25 morts

*1934 : interdiction de l'enseignement de l'hébreu en Irak

*1934 : pogrom à Constantine

*1934 : pogrom de Constantine: 25 morts

*1935 : pogroms en Algérie

*1936 : C.G. Jung à propos d'Hitler: " La religion d'Hitler est la plus
proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum
de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec
lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à goûter le
plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée." (Entretiens et
Interview, p. 94...)

*1938 : boycott des juifs en Egypte

*1939 : découverte de 3 bombes dans des synagogues du Caire

*1939 : publication de Mein Kampf en arabe par le frère de Nasser

*1940 : création à Berlin d'une commission pour la coopération des pays
arabes

*1940 : fondation de l'organisation Jeunes Musulmans par Izetbegovitch sur
le modèle des islamistes égyptiens, qui collabore ensuite avec les nazis.

*1941 : installation du dirigeant palestinien Al Husayin en Allemagne

*1941 : persécution des juifs en Libye

*1941 : massacre de juifs à Bagdad, avec l'appui des autorités: env. 170
morts

*1941 : mars: fondation en Yougoslavie du parti Mladi Musulmani, ""Jeunes
Musulmans", toléré ensuite par les nazis

*1941 : avril: les fascistes de l'Etat Croate tolèrent la minorité musulmane
alliée aux nazis

*1941 : constitution sous la protection du mufti de Jérusalem al Husseini
d'une division SS musulmane Handjar ("le Poignard")

*1941 : l'ancien mufti de Jérusalem al Husseini dirige l'Institut Islamique
de Berlin

*1941 : pogrom à Badgad

*1941 : novembre: rencontre scellée par une poignée de main entre Hitler et
le grand mufti de Jérusalem

*1941 : massacre de la gorge de Koritska Jama en Bosnie par la division SS
Hanjar

*1942 : loi fiscale discriminatoire du Varlik Vergisi en Turquie contre
juifs et chrétiens; nombreuses ruines; imitation des régimes fascistes
=>1944

*1942 : pillage des biens juifs à Benghazi et déportation dans le désert

*1943 : déclaration d'Himmler: "Je n'ai rien contre l'islam, parce que cette
religion se charge elle-même d'instruire les hommes, en leur promettant le
ciel s'ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille:
bref, c'est une religion très pratique et séduisante pour un soldat.

*1943 : organisation par le mufti de Jérusalem Al Husseini de la division SS
Hanjar (Sabre) de 20 000 hommes environ

*1943 : Izetbegovitch accueille à Sarajevo Faiçal Al Hussein, inspirateur
des divisions SS musulmanes

*1944 : attaque du quartier juif de Damas

*1945 : émeutes antijuives et antichrétiennes en Egypte; églises et
synagogues détruites

*1945 : pogrom à Tripoli en Libye

*1945 : pogroms en Libye

*1945 : la Voie Droite Bosniaque est dissoute pour collaboration avec les
nazis

*1945 : élaboration des statuts de la Ligue Arabe: aucune allusion aux
minorités dans les pays arabes et aucune référence aux Droits de l'Homme

*1947 : mesures de ségrégation contre les juifs en Egypte

*1947 : pogrom en Libye; env. 130 morts

*1947 : pogrom à Aden ; environ 100 morts

*1948 : pogrom à Alexandrie pendant une semaine; environ 150 morts

*1948 : pogroms en Libye

*1948 : pogroms au Maroc

*1948 : pogroms en Libye

*1948 : attentats des Frères Musulmans égyptiens contre des commerçants
juifs

*1949 : pogroms en Syrie

*1950 c : départ massif des juifs des pays arabes

*1951 : assassinat du roi Abdallah de Jordanie par un membre du Jihad
Mukadess, organisation terroriste de l'ancien mufti de Jérusalem

*1951 : impression massive du Protocole des Sages de Sion en Egypte

*1952 : pogroms anti juifs et chrétiens à Suez

*1953 : politique d'islamisation du quartier chrétien de Jérusalem par le
gouvernement jordanien: interdiction d'achat de terrain et contrôle des
institutions.

*1955 : émeutes anti juives et chrétiennes en Turquie; pillage des églises
et des magasins

*1955 : septembre: émeutes antijuives à Izmir

*1956 : en réponse à l'attaque sur Suez, Nasser expulse des dizaines de
milliers de juifs et confisque leurs biens.

*1958 : pogrom à Aden

*1960 : un journal saoudien décrit Eichmann: "l'homme qui peut être fier
d'avoir tué cinq millions de juifs."

*1961 : pogroms en Tunisie pendant la crise de Bizerte.

*1961 : juin: en Algérie, assassinat du musicien juif Sheik Raymond

*1962 : profanation du cimetière juif d'Oran

*1962 : juillet: pogrom d'Oran

*1964 : l'hebdomadaire de l'armée égyptienne note: "Par essence, le juif n'a
aucune qualité pour porter les armes."

*1964 : Nasser déclare à un journal néo-nazi allemand: "Personne ne prend au
sérieux le mensonge des 6 millions de juifs assassinés."

*1965 : le manuel militaire égyptien présente la guerre contre Israel comme
un djihad et cite le Coran: "tuez les partout où vous les atteindrez"

*1965 : vague d'antisémitisme en Algérie; fuite de la communauté juive

*1965 : pogrom à Aden

*1965 : les oulémas de al Azhar édictent une fatwa autorisant l'assassinat
du président de la Tunisie Bourguiba, qui avait émis l'idée d'une paix avec
Israel

*1967 : slogan syrien employé au cours de la guerre des six jours:"d'abord
les gens du samedi, puis les gens du dimanche"

*1967 : les juifs égyptiens sont parqués dans des camps au cours de la
guerre des 6 jours

*1967 : pogrom en Libye à l'occasion de la guerre des six jours

*1967 : pogroms en Tunisie

*1967 : le Congrès Islamique Mondial d'Amman déclare qu'il faut considérer
les juifs vivants dans les pays arabes comme "des ennemis mortels"

*1967 : pogrom à Aden

*1967 : incendie volontaire de la grande synagogue de Tunis

*1967 : septembre: Congrès Mondial Islamique en Jordanie; on y décide que
tous les gouvernements musulmans doivent traiter les juifs "en ennemis
mortels".

*1967 : publication en Egypte du texte antisémite "Le protocole des Sages de
Sion"

*1967 : pogrom et pillage des magasins juifs en Tunisie

*1969 : Khomeyni prononce à Nadjaf 13 discours qui seront la base de son
livre "Le Gouvernement Islamique"; il y développe le thème de la haîne des
juifs, accusés de conspirer partout contre l'islam

*1969 : exécution de juifs à Bagdad

*1970 : victoire aux élections étudiantes des islamistes afghans

*1971 : assassinat d'un rabbin dans une rue de Tunis

*1979 : début de la fuite de 200 000 juifs iraniens après la révolution
islamiste
sinpa
2006-08-26 17:04:22 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Une petite partie des crimes de l'islam contre les juifs depuis les origines
jusqu'à 1979
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
abourick
2006-08-26 18:28:12 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Une petite partie des crimes de l'islam contre les juifs depuis les origines
jusqu'à 1979
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
...par le nazislam et ses séides. Etonnant, n'est-il pas sinpa ?
sinpa
2006-08-26 19:33:55 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Une petite partie des crimes de l'islam contre les juifs depuis les origines
jusqu'à 1979
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
...par le nazislam et ses séides. Etonnant, n'est-il pas sinpa ?
Si tu penses que ce site est une source reconnue (par tout le monde) dis moi
alors à qui il appartient...
abourick
2006-08-26 19:39:26 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Une petite partie des crimes de l'islam contre les juifs depuis les origines
jusqu'à 1979
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
...par le nazislam et ses séides. Etonnant, n'est-il pas sinpa ?
Si tu penses que ce site est une source reconnue (par tout le monde)
dis moi alors à qui il appartient...
Pas à ton gros sheik !
sinpa
2006-08-26 19:41:30 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
...par le nazislam et ses séides. Etonnant, n'est-il pas sinpa ?
Si tu penses que ce site est une source reconnue (par tout le monde)
dis moi alors à qui il appartient...
Pas à ton gros sheik !
Je suis athée, je suis d'accord avec pas mal de choses contenues sur le
site, mais par exemple tu ne réponds pas quand je dis :
"Exemple : 1934 et 1935 pogroms à Constantine et en Algérie. Les juifs
étaient citoyens français et les musulmans n'avaient aucun pouvoir à cette
époque !!!!"
abourick
2006-08-26 20:13:01 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
...par le nazislam et ses séides. Etonnant, n'est-il pas sinpa ?
Si tu penses que ce site est une source reconnue (par tout le monde)
dis moi alors à qui il appartient...
Pas à ton gros sheik !
Je suis athée, je suis d'accord avec pas mal de choses contenues sur
"Exemple : 1934 et 1935 pogroms à Constantine et en Algérie. Les
juifs étaient citoyens français et les musulmans n'avaient aucun
pouvoir à cette époque !!!!"
Tu n'as pas non plus répondu sur les milliers d'autres cas de crimes de
l'islam.

Il se pourrait que ces deux pogroms aient été attribués par erreur à l'islam
(on ne prête qu'aux riches) et qu'ils soient en fait imputables aux Pieds
Noirs antisémites. Je vais tenter de me renseigner.
sinpa
2006-08-26 21:25:55 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
...par le nazislam et ses séides. Etonnant, n'est-il pas sinpa ?
Si tu penses que ce site est une source reconnue (par tout le monde)
dis moi alors à qui il appartient...
Pas à ton gros sheik !
Je suis athée, je suis d'accord avec pas mal de choses contenues sur
"Exemple : 1934 et 1935 pogroms à Constantine et en Algérie. Les
juifs étaient citoyens français et les musulmans n'avaient aucun
pouvoir à cette époque !!!!"
Tu n'as pas non plus répondu sur les milliers d'autres cas de crimes de
l'islam.
Il se pourrait que ces deux pogroms aient été attribués par erreur à l'islam
(on ne prête qu'aux riches) et qu'ils soient en fait imputables aux Pieds
Noirs antisémites. Je vais tenter de me renseigner.
Je ne suis pas un spécialiste des crimes des religions. Mais je sais bien
qu'il y a eu des crimes commis au nom de la religion (quelle qu'elle soit).
A partir du moment où il y a des mensonges dans un site, celui-ci n'est pas
crédible. Et je répète : ce site n'est pas une source reconnue par tout le
monde...
abourick
2006-08-26 22:42:49 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
...par le nazislam et ses séides. Etonnant, n'est-il pas sinpa ?
Si tu penses que ce site est une source reconnue (par tout le
monde) dis moi alors à qui il appartient...
Pas à ton gros sheik !
Je suis athée, je suis d'accord avec pas mal de choses contenues sur
"Exemple : 1934 et 1935 pogroms à Constantine et en Algérie. Les
juifs étaient citoyens français et les musulmans n'avaient aucun
pouvoir à cette époque !!!!"
Tu n'as pas non plus répondu sur les milliers d'autres cas de crimes
de l'islam.
Il se pourrait que ces deux pogroms aient été attribués par erreur à l'islam
(on ne prête qu'aux riches) et qu'ils soient en fait imputables aux
Pieds Noirs antisémites. Je vais tenter de me renseigner.
Je ne suis pas un spécialiste des crimes des religions. Mais je sais
bien qu'il y a eu des crimes commis au nom de la religion (quelle
qu'elle soit). A partir du moment où il y a des mensonges dans un
site, celui-ci n'est pas crédible. Et je répète : ce site n'est pas
une source reconnue par tout le monde...
Décidemment il semblerait que tu n'aies pas de bol, petit rat nazislamiste.
J'ai commencé par demander des renseignements au père Ubu qui ne m'a pas
répondu. Puis j'ai fait ce que tout homme sensé fait : j'ai cherché sur
internet et j'ai trouvé. J'ai trouvé que ce sont bien les muslims qui sont
les auteurs des pogroms antijuifs.

<http://72.14.221.104/search?q=cache:tfbfNcCjYZwJ:www.mmsh.univ-aix.fr/telemme/textes/publi/PubliEnsCherch/Le%2520Pogrom%2520de%2520Constantine.pdf+pogrom%2Balg%C3%A9rie&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=4>




--------------------------------------------------------------------------------
Page 1
LE MALAISE COLONIAL DE L'ALGÉRIE DES ANNEES TRENTE AU MIROIR DU POGROM DE
CONSTANTINE (août 1934)Geneviève DERMENJIAN,Maître de conférences, UMR
TELEMMEA paraître dans les Actes du colloque « Juifs en terre d'islam et
dans les Balkans, XIXe-XXe siècle », Ecole française d'Athènes, 2-4 avril
2000
--------------------------------------------------------------------------------
Page 2
2Le pogrom de Constantine d'août 1934 a déjà donné lieu à un certain
nombred'études
historiques. Il s'agit ici de montrer comment l'émeute a pris l'idéologie et
la symbolique républicaines en défaut, provoquant un vaste mouvement
d'opinion, enAlgérie comme en Métropole. Les contradictions, les conflits et
les débats principauxde l'époque se manifestent dans cette crise, entre
autres la complexité des relationsentre les diverses populations
algériennes, la distance entre discours et pratiques,l'antisémitisme,
l'islam, les premiers pas du mouvement national algérien.Lorsque commence le
mois d'août 1934, le maire Émile Morinaud, le préfet deConstantine et le
gouverneur général de l'Algérie Carde sont en vacances ; lesdécisions sont
prises dans la ville par un adjoint au maire, Barkatz, et par le
secrétairegénéral de la préfecture, Landel. Le vendredi 3 août 1934, un juif
ivre, Eliaou Khalifa,injurie par une fenêtre des musulmans procédant à leurs
ablutions dans la mosquée deSidi Lakhdar. Une fausse rumeur rapporte qu'il a
aussi uriné contre le mur du lieu saint.La foule s'ameute, des injures et
des coups sont échangés entre juifs et musulmans, sixbijouteries juives sont
dévastées. Les membres présents de la municipalité et du Conseilgénéral et
les représentants des forces de l'ordre ramènent le calme comme ils
lepeuvent face à une foule musulmane outragée et réclamant vengeance. La
journéedu samedi est calme, ponctuée de réunions entre musulmans à la
mosquée et entreélus de religion juive et de religion musulmane à la
préfecture. Les notables des deuxconfessions prêchent l'apaisement parmi
leurs coreligionnaires et des proclamationsdans ce sens sont affichées en
français et en arabe. Du fait du caractère religieux desaffrontements, le
maire adjoint Barkatz, de religion juive, décide de remettre sespouvoirs le
temps que le calme revienne.Le lendemain, dimanche 5 août, de nombreux
musulmans des alentours convergentau matin vers la ville, en chemin de fer
ou en camionnettes. Après l'avortement d'uneréunion de musulmans dans le
bois des Pins, face à la ville, l'émeute commence versneuf heures. Les
boutiques des juifs sont systématiquement pillées dans un petitpérimètre du
centre, les tissus lacérés, jetés dans les rues avant qu'on y mette le
feu.Brusquement, vers dix heures et demi, les émeutiers s'en prennent à la
vie même desjuifs, là aussi du fait de rumeurs déformées et aggravées et
parce que des coups defeu ont été tirés depuis des maisons juives.
Vingt-quatre personnes de religion juiveentre quatre et soixante-sept ans
sont égorgées, une vingt-cinquième meurt aprèsquelques jours, des suites de
ses blessures. Deux musulmans perdent aussi la vie aucours des trois
premiers jours.Plus de soixante-dix personnes sont blessées en tout le 5
août, dont vingt-sept juifs etvingt-et-un musulmans. Plus de deux cents
magasins sont pillés. L'armée, à qui, peut-être en raison d'un malentendu,
on n'a pas distribué de cartouches mais dont les fusilssont armés de
baïonnettes, attend des ordres qui ne viennent pas et assiste
sansintervenir, mais parfois avec bienveillance, à ce massacre. La
population européennefait de même. Beaucoup de musulmans, quelques européens
et quelques soldatsoutrepassant leurs ordres, sauvent des juifs du
massacre.La confusion semble avoir été totale parmi le personnel politique
chargé de maintenirl'ordre et qui refusa de faire respecter l'ordre, voire
de tirer sur la foule en furie en dépitdu trouble, du sac des magasins et de
la mort des assiégés. L'arrivée du maire ÉmileMorinaud, en villégiature sur
la côte algérienne à Duquesne, change les données duproblème. Les cartouches
sont distribuées, on fait charger les militaires. Rapidement les
--------------------------------------------------------------------------------
Page 3
3troubles s'arrêtent. L'arrivée dans la nuit de Tirailleurs sénégalais fait
forte impression etcontribue à maintenir le calme. Les jours suivants, on
opère 247 arrestations dont 187sont maintenues. Après les faits, l'ordre
reste longtemps fragile dans la ville émotionnéeet plusieurs localités des
environs enregistrent des troubles. Les musulmans deConstantine et, dans une
moindre mesure de la région, font peser sur le commerce juifun fort
mouvement de boycott pendant six mois. Une Commission d'enquête estnommée
rapidement et rend son rapport en octobre 1934. Celui-ci ne fut jamais
publiébien qu'il ait pris le parti de minimiser le plus possible la
responsabilité de la ville et decharger les juifs, rendus responsables de
l'émeute du fait de leur usure « coutumière » eten raison de leur attitude
offensive pendant les troubles.Comme il est fréquent en pareil cas, les
témoignages et les opinions sont péremptoireset contradictoires. On parle de
nombreux coups de feu tirés par les juifs et ayantexaspéré la foule, de
rumeur ayant répandu l'annonce de la mort du docteurMohamed Benjelloul, élu
musulman très aimé de ses coreligionnaires. Ces rumeursauraient déchaîné la
folie meurtrière des émeutiers, déjà échauffés par les pillages. Plusgrave,
au-delà de la recherche des causes purement factuelles de l'émeute,
onévoque, entre autres préméditations, celle fomentée par des nationalistes
indigènes« antifrançais » ou « cherchant à dominer l'élément français ». La
question dunationalisme algérien et donc, par ricochet, de l'autorité
française en Algérie, estclairement posée.Une négation des valeurs
républicaines« Ce jour-là », de neuf heures à dix-sept heures, « la France
était absente deConstantine ». Cette phrase du président du Consistoire
israélite H. Lellouche serépandit comme une traînée de poudre dans toute
l'Algérie. Elle suscita l'approbationconsternée comme la révolte, donnant
ainsi la preuve que les mots proférésatteignaient au coeur l'ensemble des
consciences politiques.Un cadre idéologique pris en défautOn prend davantage
conscience de la stupeur et de l'effroi provoqués par le pogrom,négation de
l'esprit français et de la civilisation française comme on disait alors, si
l'onrappelle le cadre idéologique et symbolique fort dans lequel baignait
l'Algérie desannées trente, notamment en milieu urbain, parmi les Européens
et les élitesmusulmanes.L'historiographie française récente et notamment les
travaux de Maurice Agulhon1àqui quelques emprunts sont faits ici, ont montré
à quel point les valeurs républicainesétaient porteuses d'une idéologie
complexe et vivante, formant un système de penséenon encore refroidi par les
conséquences des guerres et par ses propres hésitations etcontradictions.
Cette idéologie et ces valeurs structuraient la pensée politique
desindividus et étaient d'une évocation quotidienne en Algérie2où l'on était
« républicainpar essence », où la proximité morale, sentimentale et
politique avec la Métropole étaitressentie comme capitale pour la survie de
la colonie. En effet, la conquête du solsemblait bien achevée mais elle
était ressentie comme instable, du fait de lamultiplicité des cultures
souvent éloignées de la culture politique dominante et en raison du poids
des indigènes, toujours soupçonnés de vouloir secouer le joug de laFrance.
Et, d'ailleurs, à ce point de vue, le pogrom est une preuve du non-respect
dusimple principe d'autorité par les musulmans qui, selon les paroles de
Morinaud, reprisesdans La Dépêche algérienne du 15 août 1934 « se sentant
offensés dans leur religionont entendu se faire justice
eux-mêmes. »L'attirance de la France est puissante à Constantine, même si la
ville est moins marquéepar la présence française que les autres grandes
villes d'Algérie. Tout le monde se
--------------------------------------------------------------------------------
Page 4
4pense en France, au coeur d'un département français et dans le cadre des
institutionsfrançaises. Ce qui n'est pas conforme à la France est, dans une
certaine mesureméprisé, ignoré, repoussé. Le côtoiement de tous les jours
avec les symbolesrépublicains et l'accession à la citoyenneté ont donné aux
populations autochtonesd'Algérie concernées une échelle de valeurs toute
française en laquelle elles croienttrès fort. Le pogrom donne aux juifs et
aux musulmans, pour des raisons parfoisopposées, l'occasion de mesurer la
distance entre les principes et leur application etd'en tirer ou non des
conséquences sur le moment.La première valeur malmenée par le pogrom, est
celle de Nation et de République.Tout le monde est très attaché en Algérie à
l'idée de Nation-France. La République uneet indivisible incarne la
légitimité nationale, elle « est censée se conduire, devoir seconduire ou
ayant mission de se conduire selon le droit. » (Agulhon). France
etRépublique se confondent, la démocratie prend ses racines dans la
solidarité et levouloir vivre ensemble, la République se présente comme la
protectrice des libertés etdes droits de chacun. La devise Liberté, égalité,
fraternité, s'affiche au fronton dechaque édifice public et parle
d'elle-même.Quelle que soit leur origine géographique et leur religion,
Israélites ou Musulmansnaturalisés sont, aux yeux de la loi, dans l'égalité
intrinsèque entre individus, donc avecles Français d'origine et les néos,
européens nés sur territoire français et naturalisés enmasse par une loi de
1889. Dans les faits, le pogrom démontre aux israélites l'ambiguïtédes
principes idéologiques enseignés depuis l'école primaire et prouve
l'inégalité de faitdes citoyens entre eux. La République ne protège pas
uniformément les libertés et lesdroits de chacun puisque « l'incurie, la
carence, l'inconscience » des pouvoirs publicsont permis pendant huit heures
la mise à sac d'un quartier commerçant juif etl'assassinat de ses habitants,
les autres fractions de la population n'étant pas menacéeset aucune décision
efficace n'étant prise pour arrêter l'émeute. Le mensuel parisienl'Univers
israélite du 28 septembre 1934 résume l'opinion des juifs lorsqu'il
expliquecomment, pour les autorités françaises,« il existait deux catégories
de citoyens français, les juifs et les autres. Les premierspeuvent être
massacrés dans une certaine mesure à la condition qu'on ne touche pasaux
seconds. »Deux symboles républicains sont bousculés par le pogrom : le
drapeau national etl'armée. L'armée est traditionnellement l'école où
s'apprend le culte de la Nation et dudrapeau. Elle forme et instruit les
jeunes gens, elle se confond avec l'idéal républicain.Elle est « instrument
de promotion et d'émancipation, d'initiation à la liberté etd'accession à la
dignité citoyenne.3» Or, voici une armée frappée d'immobilisme,gardienne «
illusoire » de l'ordre public, qui dresse des barricades qu'on
peutcontourner, assiste sans intervenir à des massacres de familles entières
et prend àl'occasion partie pour l'émeute. Car on a vu dans le courant du 5
août 1934 des soldatsse parfumer avec les essences volées aux juifs et
offertes par les émeutiers. Des voituresles rues en révolution et sans
intervenir.À l'issue des troubles, un journaliste juif a pu écrire: « Nous
avons assisté à la faillite du prestige militaire dans un pays où,
jusqu'alors, laseule présence de l'uniforme suffisait à calmer les
passions4».Le drapeau est le signe visible d'identité et d'appartenance
nationale, d'égalité entretous les Français, « même famille spirituelle qui
s'abrite à l'ombre de ses plis ». Ledrapeau tricolore est le symbole de la
patrie et de la continuité historique, derrièrelequel on défile les jours de
fête et près duquel on meurt pendant les guerres. Les troiscouleurs
rappellent en permanence aux passants algériens la présence française et
sasymbolique. Pour tout dire, la puissance de mobilisation affective du
drapeau est trèsforte. Mais l'émeute du 5 août 1934 est une négation des
valeurs représentées par cesymbole puisqu'il a pu être utilisé contre des
citoyens français comme emblème à
--------------------------------------------------------------------------------
Page 5
5signification antisémite et sans que les forces de l'ordre ne le fassent
disparaître. C'estainsi qu'une « Une grande banderole bleu, blanc et rouge
avait été tendue à l'entréedu pont de Sidi Rached et, au-dessous, un autre
calicot portait, en français et enarabe, « Vive la France !5»Le message
était clair et destiné aux Européens de Constantine, dont l'antisémitismequi
remontait au XIXe siècle était connu des émeutiers jusque dans le détail. En
seplaçant sous la protection du drapeau et en reprenant le slogan « Vive la
France ! »utilisé par les antisémites européens et généralement accompagné
du cri de « A basles juifs ! », les émeutiers soulignaient sans le dire
qu'ils ne voulaient du mal qu'aux juifs,simples français de papier,
usurpateurs, selon les antisémites, d'un titre vénéré qui leurrestait
étranger. Le drapeau, chargé de symbolique républicaine et sensé
réunirfraternellement tous les Français autour de lui, était devenu le
masque d'un antisémitisme meurtrier et du rejet d'une catégorie de
citoyens.Les Européens reprennent immédiatement à leur compte cette
distinction entre juifs etfrançais, antijuifs et antifrançais lorsqu'il faut
trouver une signification politique aupogrom. La crainte première est, pour
les Français d'origine, de se trouver en faced'une émeute antifrançaise,
c'est-à-dire opposée à la souveraineté de la France.Certains organes de
presse remarquent rapidement, et avec soulagement que lamanifestation n'a
pas été antifrançaise mais simplement dirigée contre les juifs. « Jevous
précise », lit-on dans La Dépêche de Constantine du 7 août 1934, « que
lemouvement n'a rien d'antifrançais, bien au contraire ». Ces remarques
restrictives etscandaleuses au regard de l'idée nationale sont reprises par
le ministère de l'intérieur etsuscitent la réprobation de la grande presse
algérienne. Pour L'Écho d'Alger, dire qu'onn'est pas en présence d'un
mouvement antifrançais mais simplement d'un mouvementantijuif est une «
constatation effarante », l'un ne devant pas se dissocier de l'autre.La
notion de français en débatMalmenées, étirées dans tous les sens, les
notions de français, d'idée française sont aucentre du débat politique dans
les jours qui suivent l'émeute. « Qu'est-ce qu'un français? » Dans le
langage politique et quotidien, le qualificatif de français est chargé
deconnotation flatteuse qui suppose l'adhésion à un idéal politique et moral
élevé.Observer les préceptes de la République, être patriote, c'est agir en
français, en bonfrançais. Vouloir apporter la civilisation aux peuples
colonisés, c'est servir la causefrançaise. « L'âme française est noble et
chevaleresque » honnête, loyale. Elle sert desidéaux élevés et suit « les
traditions françaises de civilisation et de souverainetégénéreuse ». Par
opposition, la persécution des êtres humains dans leur chair et dansleurs
biens, « cet accablement injuste du plus faible, n'est pas français ».En ce
qui concerne le droit, cela a déjà été souligné, les citoyens sont
considéréscomme fondus dans la masse, rien ne les distingue les uns des
autres, ni la religion, nil'origine ethnique. Le docteur Benjelloul qui, au
soir du 3 août 1934, agresse un inspecteur de police - celui-ci venait
d'interpeller un Musulman- et parle de la défensede « ses électeurs », se
voit remettre en place par le Procureur de la République, « il n'ya ici que
des citoyens ». Il suffit toutefois de descendre dans les rues de
Constantinepour mesurer la distance entre le discours républicain et la
pratique journalière. Enpremier lieu, la communauté de vie entre français
n'est pas tout à fait réelle. Il existe unpremier niveau de fractionnement
de la population, commun aux grandes villesd'Algérie : la séparation
physique en quartiers à dominante arabe (ici le bas de la ville),française
(milieu de la ville), israélite (haut de la ville). L'émeute s'est produite
au pointde contact des deux quartiers : la place des Galettes et la rue
Nationale ainsi que dansles faubourgs.
--------------------------------------------------------------------------------
Page 6
6Chaque groupe vit replié sur lui-même et, pour évoquer la population, on
parled'éléments ethniques, de familles ethniques ou tout simplement de
français, d'israélites,de musulmans, dénominations qui sont reprises ici par
commodité dans le cours dudébat. Cela pourrait être une simple dénomination
pratique -et c'est souvent le cas- si,dans le cours des événements sanglants
du 5 août, on n'entendait pas parler depassants français pour désigner ceux
qu'on ne peut molester ni assassiner et si le maireMorinaud, alors entre
deux périodes antijuives, n'employait lui-même quelques joursaprès les faits
l'expression de français pour l'opposer aux juifs et aux musulmans,montrant
ainsi le fossé qui séparait les juifs du reste de la population de
nationalitéfrançaise. Mais ce n'est pas tout. Pour certains, le terme
français s'oppose aussi à néosqui désigne des français de fraîche date,
encore mal acceptés de ceux qui sedonnent le qualificatif de vrais français.
Ainsi, le terme de français, qui devait concernerau départ l'ensemble des
citoyens de nationalité française, en vient tout simplement àdésigner une
seule composante de la population, les français d'origine, qui s'estimenten
dernier ressort les seuls détenteurs du titre en tant que représentants de
la nationvictorieuse, maîtres légitimes du sol algérien, obtenu par
conquête.Le terme algérien est lui aussi polysémique à l'époque et reflète
les positions politiqueset idéologiques des personnes qui l'emploient. La
Fédération des Élus musulmans,composée de nationalistes modérés, considère
comme Algériens tous les habitants dupays, quelle que soit leur origine.
Ferhat Abbas, qui pourtant appartient à cetteorganisation politique, écarte
de la définition les néos, mais inclut les juifs. Despersonnalités
religieuses musulmanes assimilent le terme aux seuls musulmans et
lesEuropéens, de leur côté, écartent les musulmans de la définition.L'idée
française vécue se révèle bien plus mouvante que la théorie même.
Pourtant,devenus citoyens par le décret Crémieux du 24 octobre 1870, les
juifs n'envisagent nullepart de suivre une autre voie que celle du
républicanisme et de l'attachement à lamère-patrie. Cette attitude est celle
de la reconnaissance et de la confiance en unpays qui leur a ouvert ses
portes. Devenus français sans que la perte du statut personnelait fait
question, les juifs n'ont aucune solution de rechange au patriotisme et
àl'appartenance nationale. Leur engagement paraît sans retour et leur
discours sanséquivoque, la construction du sentiment national est chez eux
récente mais intériorisée.La position des indigènes exprimée dans les
discours et les journaux est plus complexe.Ils sacrifient officiellement à
la mystique nationale et reconnaissent l'oeuvre de lacivilisation française
mais cherchent à faire aboutir leurs revendications concernantl'entrée dans
la nationalité sans perte des spécificités religieuses. À la conviction que
lanation est la fin politique suprême s'oppose le système de pensée musulman
pour qui lafin suprême réside dans le service de la religion. L'idée
nationale française, construitesur le républicanisme et la laïcité, trouve
ici ses limites.La question reste pour les juifs d'être reconnus par les
autres français comme élémentstotalement intégrés de cette idée française,
et pour les musulmans d'y prendre placesans abandonner leur statut
personnel. Car ce que la France a donné ou donnerait,juifs et musulmans
pensent non seulement l'avoir mérité par leur amour de la nationmais aussi
l'avoir payé de retour par leur participation à la guerre mondiale. Le
discoursdes associations d'anciens combattants souligne la force du souvenir
et le gage depatriotisme désintéressé qu'ont représenté les épreuves vécues
sous le drapeau. Lessignes envoyés par la République et les gestes posés par
eux-mêmes font penser auxjuifs que leur appartenance à la France est totale
et aux musulmans qu'on peutaccorder une plus grande attention à leurs
revendications.Attaqués en tant qu'israélites considérés comme non-français
par les émeutiers etrejetés pour la même raison par les antisémites, les
israélites répondent en tant quefrançais, bons français, juifs français et
au nom de l'intérêt français. Ils proclament leur
--------------------------------------------------------------------------------
Page 7
7patriotisme, rappellent leurs morts de la Grande Guerre et demandent
l'apaisementpour que la paix française puisse se rétablir. Ce serait
justice, disent-ils, mais ce seraitprudent aussi pour la survie de la France
en Algérie, car ce pogrom est en fait à leursyeux une tentative politique
contre la puissance française. Pour le Bulletin de lafédération des sociétés
juives d'Algérie d'octobre 1934, la nature politique du pogromne fait pas de
doute et annonce de plus mauvais jours encore : « la violence appelle
laviolence et le pogrom de Constantine, émeute antifrançaise, ne doit pas
être lapréface sanglante d'une révolte généralisée. »Les Élus musulmans,
représentants d'un « peuple qui n'a que le tort d'aimer la
France »,répondent aussi avec un langage pétri d'esprit et de vocabulaire
républicains sur leregistre de « l'intérêt supérieur de la France ».
Dénoncés par la propagande de droiteet d'extrême droite comme «
révolutionnaires, moscoutaires, nationalistes, wahabites,anti-français »,
les journaux comme La Voix indigène qui suit les positions de laFédération
des Élus musulmans rappellent les sacrifices fournis par les soldats
musulmanspendant la guerre de 1914-1918 « sur la Somme ou à Verdun » et au
Maroc en 1925. Ilsprennent la France au mot pour qu'elle fasse avancer les
réformes, en fonction de son génie civilisateur et veulent continuer dans
cette voie car « raison ou pas raison, disent-ils, nous ferons quand même
notre devoir de français. »Le pogrom comme révélateur des
conflitsL'antisémitisme des européens d'AlgérieLes Européens d'Algérie
étaient habités par un antisémitisme largement répandudepuis le XIXe siècle
dans toutes les couches de la population6. Une pause avait étéapportée à cet
antisémitisme entre le début du siècle et 1925 environ, date à laquelle ilse
développa à nouveau, d'abord en Oranie puis dans le reste du pays.
Desmouvements violents eurent lieu à Tlemcen en 1933 et Alger en 1934.
Politiquementparlant, l'extrême droite répandait un antisémitisme violent
auquel de nombreuxeuropéens étaient favorables. Les Ligues comme l'Action
française, les Croix de feu,Jeunesse patriote, Solidarité française
excluaient les juifs de leurs organisations et lesattaquaient régulièrement
dans leur propagande.À Constantine même et dans tout le département, les
observateurs indiquent unhabituel et fort rejet des juifs par la population
européenne. 2000 exemplaires d'unhebdomadaire antijuif L'Eclair, publié par
Henri Lautier, semblent bien avoir étédistribués gratuitement à la
population musulmane de la ville dans les jours quiprécédèrent le pogrom.
D'autres feuilles antijuives sont également publiées dans la ville, par
exemple Tam-Tam et Tribune Libre et d'autres encore sont vendues,
quiviennent de centres urbains voisins ou plus lointains. Dans le quotidien
des jours, les juifsne sont pas employés chez les français ou alors à
contrecoeur, des altercationsopposent régulièrement les jeunes israélites et
les autres français de leur âge. Depuisplus d'un an, les murs, les ponts,
les remparts de la ville, surnommée youpinville, sontcouverts de graffitis
et de papillons antijuifs. En mai 1933, à la suite d'un match dewater-polo
perdu par une équipe israélite contre une équipe chrétienne, unecinquantaine
de jeunes israélites manifestent en criant « Vive la guerre ! A bas Hitler !
Abas l'Allemagne ! Vive la France ! » Le rapport de police signale que
cettemanifestation a produit une « impression généralement fâcheuse » du
fait del'évocation de la guerre, et que « beaucoup de jeunes ne cachent pas
leurs sentimentsantisémites ». Il s'ensuit une série de bagarres, des
lancers de pierre contre un cinémaappartenant à un juif, des menaces de
représailles et de campagne antisémite.Cet antisémitisme s'exprime
ouvertement par stéréotypes dans les opinions de chacun,sans esprit critique
et sans aucune connaissance réelle des personnes dont on parle.Or, la
population juive est désormais bien scolarisée et mieux que les autres
fractions
--------------------------------------------------------------------------------
Page 8
8européennes de la population, elle élargit sa composante
socioprofessionnelle etaccède à une plus grande aisance économique7. En
dépit de cette situation, elle estprésentée sans nuances par certains
administrateurs de haut rang, à l'égal de lapopulation musulmane, comme
formée « d'éléments peu évolués, peu ou pas instruits,attachés à leurs
coutumes ancestrales » et constituant « un réel obstacle audéveloppement du
pays en général8. »Le 5 août 1934, les français affichent leur
antisémitisme. Ils sont décrits par les diversessources comme installés à
leur fenêtre, regardant sans réagir les groupes d'émeutiersprocéder au
pillage puis aux assassinats. « Hou ! hou ! » s'écrie un groupe
d'européensqui a assisté au siège sans intervenir lorsqu'une dame embrasse
la main du commissairequi vient de sauver sa famille. Un rapport de la
sûreté départementale du 8 août 1934montre cette réalité de l'antisémitisme
ambiant des Européens de Constantine et, au-delà, son cynisme :« La
population française de la ville, tout en se réjouissant du saccage des
magasinsisraélites par les émeutiers, déplore la mise à mort des jeunes
enfants et des femmes.« Quant à la note à payer, disent-ils, ce n'est pas
nous qui la paieront. Nous nousrévolterons plutôt et ferons la même chose.
C'est aux israélites à payer et non à nousqui ne sommes pas
responsables9. »De façon coutumière en Algérie dans une telle circonstance,
les journaux antisémitescherchent à se rapprocher des musulmans dans le but
de faire convergerl'antisémitisme diffus des Indigènes avec leur propre
mouvement et de constituer ainsiun courant irrépressible. Les journaux
trouvent aux arabes des vertus de courage et denoblesse qui ne sont jamais
l'apanage des juifs.Lorsque la France s'est installée en Algérie, écrit le
journal antisémite de Constantine Tam -Tam du 15 septembre 1934,nous
avions« d'un côté les Indigènes défendant leur sol, de l'autre les Français,
soldats du droit etde la civilisation. Seules ces deux races ont arrosé de
leur sang le sol et ont traité debonne foi après le combat. Le juif n'était
pas là, alors. Pourquoi viendrait-il maintenantdiriger et les uns et les
autres ? »Pour ce même journal, les juifs eux-mêmes, dans la personne de
leurs hommespolitiques, sont responsables du 5 août 1934 :Le journal «
prouvera à la masse juive, innocente de tous les péchés dont on la
charge,que seuls certains de leurs élus, qui n'ont pas le sens des
responsabilités, qui n'ont pasobservé aucune mesure, qui ont oublié
totalement les principes les plus élémentairesdu respect d'autrui, que seuls
ces élus sont responsables des tueries que tout êtrehumain réprouve
sincèrement10. »Afin d'empêcher le retour des troubles et de répondre aux
demandes des musulmans,les antisémites proposent une nouvelle fois le
retrait du décret Crémieux qui symbolise,selon Tam-Tam, « notre déloyauté »
à leur égard. Ne serait-ce que pour cela, il doitdisparaître11». Dès le
lendemain du pogrom, une pétition en ce sens circule en ville.Une autre
proposition est faite, qui revient elle aussi régulièrement depuis les
débuts dela IIIe République : qu'on supprime les élections en Algérie. Il
n'y aurait plus de luttespolitiques et la « cohésion du bloc français »
pourrait se reconstituer. Les juifs seraientsoustraits aux luttes
électorales et les revendications politiques des indigènes seraientsans
objet. Cette mesure serait poursuivie « jusqu'au jour où l'évolution de
l'indigène,arabe et juif, en aurait fait un être apte à prendre sa place
dans la nation française12».Cette phrase révèle un point essentiel de la
pensée politique de très nombreux Françaisd'origine, le juif devenu Français
est resté un indigène et l'arabe n'a pas acquis lesqualités requises pour
entrer dans la citoyenneté.
--------------------------------------------------------------------------------
Page 9
9L'antisémitisme, bien que très répandu, n'est bien entendu pas général. Il
existe desoppositions européennes et certains organes de presse défendent
énergiquement lesisraélites. Un hebdomadaire bônois, Bonjour, se fait un
honneur d'avoir réagi contre lesmassacres : « Vous avez défendu les juifs !
Nous a-t-on dit. Nous avons répondu : oui !Parce que de la façon la plus
ignoble on les a assassinés13. » Pour L'Écho d'Alger du 22septembre 1934,
« il est évident que ce trouble a été exploité odieusement par lapropagande
antijuive. » Les couches non antijuives de la population refusent le
retraitdu décret Crémieux et rendent les antisémites européens responsables
de l'émeute enraison de leur attitude avant et pendant les troubles. De son
côté, le Bulletin de laFédération des sociétés juives d'Algérie d'octobre
1934, enrage contre les « français derace pure, à sang rouge vif » qui
affichent sur leurs journaux après le meurtre de vingt-cinq personnes «
youpins en folie ». « Voici ces français authentiques qui, par leurcampagne
de violence, ont voulu cette horrible chose ». Cet organe de presse
ses'interroge en juillet 1935 sur ce comportement à son avis lourd de
menaces pour laFrance même :« Quelle oeuvre poursuit-elle donc, cette presse
européenne immonde, quand elle saitcomment la propagande hitlérienne agit
sournoisement dans toute l'Afrique du Nordpour saper, détruire, la
prépondérance française? »Les antisémites flirtent avec le nazisme, au
pouvoir en Allemagne depuis 1933 et dontl'antisémitisme agissant est bien
connu. Les papillons et les slogans antijuifs associentHitler à la
condamnation des juifs, qualifiée de « race maudite ». La droite et
surtoutl'extrême droite sont sensibles au nazisme comme à une espèce
d'internationalecontre-révolutionnaire autoritaire et raciste. Le cri de «
Vive Hitler ! A bas les Juifs ! »,écrit sur les murs de Constantine ou
prononcé lors des altercations, est un excellentrésumé elliptique de la
question. Pour ramener l'ordre et protéger les intérêts de la France, la
grande presse algérienne demande l'interdiction des feuilles antisémites
quivont « chercher les bulletins de vote jusque dans la boue et le
sang. »L'antisémitisme des musulmansDe nombreux incidents entre musulmans et
israélites sont répertoriés dans les annéesqui précèdent le pogrom, à
Constantine et dans tout le département où l'on signale lemaintien d'un «
état d'esprit inquiétant ». De façon générale, l'éventualité de troublesest
ressentie comme fortement probable, même si on n'imagine pas le « degré
desauvagerie atteint à Constantine ».Les incidents sont d'abord de
voisinage. On parle(d) Tj 41 0 0 41 560 Tm (7 0 Tm (l) Tj 41 0 0 41 29999 0
0 0.2e5 Q q 28 30.00077 537.83997 780.95996 re W 4 /Cs1 cs 0 0 0 sc
q0.23999999 0 0 0.23999999 85.119) Tj 41 0 0 41 18 0 Tm (,) Tj 41 0 0 41 300
Tm ( ) Tj ET Q Q q 28 30.040077 537.83997 780.95996 re 3 41 BTs 0 0 0 sc
q0.23999999 0 0 0.23999999 85.119d344.20007 cm BT41 0 0 4'5 479.08008cm BT
41 0 0vr
--------------------------------------------------------------------------------
Page 10
10Plusieurs causes extérieures et agissant sur l'ensemble du monde
coloniséméditerranéen contribuent à accentuer les tensions. Le nazisme
attire les indigènes etnotamment la personne de Hitler parfois qualifié de
« grand capable ». La proximité dela Tunisie permet à des propagandistes de
s'infiltrer et de prêcher le panislamisme et lalutte contre le Foyer juif en
Palestine. Cette dernière question est très sensible auxmusulmans comme le
montre l'exemple suivant.En 1933, une conférencière, FannyWeill, ne peut se
produire publiquement à Constantine sur la question du Foyer juif enraison
de l'hostilité des musulmans qui dénoncent « une violente, donc
antifrançaise,campagne sioniste ». Les notabilités juives et en particulier
le grand rabbin insistent pourqu'elle quitte la ville sans
s'exprimer.Au-delà des réactions épidermiques et des influences extérieures,
qu'en est-il de cetantisémitisme réel ou supposé des musulmans d'Algérie ?
Certains observateurseuropéens sont sceptiques et ne croient pas à un réel
mouvement antisémitique : « Y a-t-il eu mouvement antisémite ? » demande
L'Écho d'Alger du 10 août 1934. « Non, il yeut un réflexe instantané
soulevant des gens qui sont antijuifs à l'état endémique. »Globalement, les
israélites ne croient pas non plus à l'antisémitisme des musulmans « quiest
un gros mensonge » à leurs yeux. Ils partagent même avec les musulmans
etd'autres observateurs et en dépit de certains faits la croyance que les
relations étaientjusque-là excellentes entre les deux communautés, aussi
bien dans le passé procheque lointain14.Le rabbin Eisenbeth, ancien rabbin
de Constantine, donne rapidement son avis surcette question dans L'Univers
israélite du 30 août 1934 :« Il n'est pas exact que l'Arabe soit «
antisémite », c'est plutôt absurde. Ce qui est vrai,c'est qu'il n'aime pas
les « non-musulmans ». Un siècle de pacification ne lui a pas faitoublier la
conquête et le mouvement pan-musulman réveille en lui des ressentiments
etdes espoirs qui sont après tout à son honneur. »Pour les commerçants juifs
interrogés dans les journaux, il faut voir la raison del'exaspération
constatée chez les musulmans dans l'évolution qui a marqué lechangement de
statut des juifs depuis 1830 alors même que « le dernier des illettrés oudes
meskines du bled estime qu'il est encore à cent coudées au-dessus de
n'importequel israélite ' . Il existe également un intérêt financier à
éliminer le commerce juifpuisque « les arabes empruntent, achètent et ne
veulent pas rembourser.15»Du 3 au 5 août, dans le feu de l'action, les Élus
musulmans suivent officiellement lesdécisions prises entre notabilités de la
ville : proclamation demandant le calme lesamedi 4 août et réunion le même
jour pour calmer le jeu, présence dans les quartierstouchés par l'émeute le
dimanche 5 août pour empêcher les débordements, sans yparvenir toutefois.
Après les obsèques des victimes, ils déclarent prendre « leur part dela
douleur et du deuil. »Les journaux musulmans de langue française comme La
Vie Indigène expriment de leurcôté en premier lieu leur étonnement devant
les débordements du 5 août, où un « ventde folie » a soufflé sur la ville.
Aucune raison tangible ne leur parait expliquer a priori ce« divorce brutal
entre les deux communautés », les musulmans n'ayant selon lui« aucune raison
d'en vouloir particulièrement aux israélites ». La Voix indigène souligneau
contraire dans son numéro du 30 août 1934 les sympathies et les affinités
indéniablesdes deux communautés. « La fatalité a simplement désigné (les
juifs) comme victimesinnocentes. »Avec détermination, le même journal
propose aux juifs et aux musulmans de se tendrela main. Par nécessité car
« ils sont contraints à des relations quotidiennes » et « nepeuvent pas se
passer des uns des autres. » Et par respect de l'autre. Le 16 août 1934 La
--------------------------------------------------------------------------------
Page 11
11Voix indigène tente de stopper les suites du pogrom telles qu'elles
commencent à sedessiner dans la ville : « Ni bouderie ni boycottage,
mettez-vous à la hauteur desévénements ». Deux jours auparavant, un
communiqué des Élus musulmans paraissaitdans La Dépêche algérienne avec la
même demande :« Il faut oublier le passé, construire l'avenir, la justice
doit passer.Vive La paix entre les races !Vive la France ! »A première vue,
donc, les notabilités musulmanes regrettent les événements et semontrent
décidés à les surmonter. Toutefois, personne parmi les notables et
lesjournalistes ne condamne nommément le mouvement en lui-même ou
l'antisémitismeen général. Les journaux soulignent ce qu'ils appellent les
torts des juifs dans ledéclenchement des émeutes et leur rôle considéré
comme abusif dans l'économie etla politique. À leur avis, « on n'a pas
toujours été très raisonnable du côté de nos amisisraélites ». Dans les
remèdes à apporter, il est demandé aux juifs d'avoir une
meilleureappréciation des liens qui les unissent aux musulmans et de mieux
se tenir.Cependant, si nous regardons la traduction des journaux écrits en
arabe, nousremarquons qu'il est fait état de reproches plus vifs contre les
juifs et l'on souligne« l'antagonisme des deux éléments de la population
algérienne, antagonisme qui nesouffre ni amendement ni modération.16»Début
septembre, la parution des rapports Lellouche -président du Consistoire
israéliteet Conseiller général- et Sultan -conseiller municipal et président
de la Fédérationlocale des Droits de l'homme- envenime les relations entre
juifs et musulmans. Ces deuxnotables israélites étaient présents et actifs
du 3 août au 5 août et ils stigmatisentl'attitude de la municipalité et des
forces de l'ordre pendant le déroulement dupogrom. Ils portent aussi un
jugement négatif sur les élus musulmans en expliquant quece fut une « erreur
fatale » de parler devant eux du faible contingent militaireprotégeant la
ville. Ces derniers sortent alors de leur réserve et expriment
violemmentleurs reproches vis-à-vis des juifs et de leurs responsables :
provocations religieuses,absence des quartiers au moment des troubles,
notamment celle du grand rabbin,alors que le mufti s'interposait dans les
rues...La lecture journalière des organes de presse révèle une progression
de l'hostilité enversles juifs. La Voix indigène, qui avait prêché la
concorde au début des troubles etreconnu les liens entre musulmans et
israélites « issu de la même souche » s'inscritensuite dans un antisémitisme
de plume affiché. On remarquera dans les extraits quisuivent la reprise de
thèmes antisémites européens :« On a parlé d'antisémitisme indigène. A
l'origine, c'était une importation des terreschrétiennes mais il s'est
greffé des appendices locaux qui en ont fait un tout algérien.(...) Le
problème juif tel qu'il se pose au monde entier repose sur la situation que
les juifsse sont créés. Les israélites se servent de leurs défauts pour les
élever au rang de vertuqui les aidera à dominer le monde, quand les
indigènes s'efforcent de les surmonterpour mériter le titre (celui de
citoyens français) qu'on nous contestera delongtemps.17»Le décret Crémieux,
cheval de bataille des antisémites européens, est indiqué par lesmusulmans
comme une des causes de leur mésentente avec les juifs, non par
jalousiecomme le pensaient les antisémites, mais parce que les juifs, depuis
le décretCrémieux, auraient changé d'attitude envers eux. C'est le reproche
fait en arabe parl'organe de la société des Oulemas de cheikh El Okbi :«
Depuis la loi Crémieux, ils devinrent libertaires, contestèrent les
bienfaits et se mirent àdétester leurs frères arabes et leurs voisins les
musulmans. Ils se réclament de l'autorité
--------------------------------------------------------------------------------
Page 12
12française qui leur accorde tout ce qu'ils désirent ». « Les arabes sont
devenus leursesclaves et leurs domestiques.18»Il faut aller un peu plus loin
dans le temps pour trouver des opinions antisémitesclairement exprimées en
français par des hommes politiques proprement dits.FerhatAbbas, élu musulman
à Sétif et appartenant à la Fédération des élus musulmans dudocteur
Benjelloul, dénonce en mai 1935 dans La Dépêche algérienne la présencejuive
en Algérie en précisant que « L'après-guerre les a trouvés partout, dans les
logesmaçonniques, dans les partis dits de gauche, dans la Ligue des Droits
de l'homme ».En février 1939, le même homme politique s'exprime sur le
racisme :« L'après-guerre voit revivre le dogme racial en tant que facteur
politique et social.Revendiqué par des collectivités attachées au sol depuis
des millénaires, le dogme touten restant contestable peut paraître naturel,
c'est-à-dire inhérent à l'esprit humain et àl'instinct individuel.19»Quelles
significations donner au pogrom ?Le pogrom pose un certain nombre de
questions quant à son déroulement et à sescauses.Les explications proposées
ont été, dès le moment des faits, très variées etdivergentes. La carence des
pouvoirs publics semble bien avoir été totale. Il est certain que les
hésitations, le manque de volonté clairement exprimée, le refus des
solutionsimposées par la force publique ont retardé la fin des troubles
jusqu'à l'arrivée du maire.Le personnel d'encadrement était-il complètement
dépassé par les événements ousoucieux de « faire la part du feu » comme
l'ont avancé certains témoins afin de ne pasdévier la colère des émeutiers
sur le reste de la ville ? La Commission d'enquête n'a paspermis d'éclaircir
ce fait.Le déroulementDes rapports formulés devant la Commission d'enquête
et divers témoignagesémanant de personnes condamnant l'émeute indiquent
qu'il y eut une actionconcertée contre les juifs : Les voitures françaises,
et même les véhicules militaires, ontété signalées aux émeutiers par des
tissus volés dans les magasins juifs qu'on fixait auxportières ou sur le
capot. Simple décoration dans le cas des véhicules militaires, les
tissusdevenaient protection pour les particuliers. Un français dont la
boutique avait été pilléepar erreur reçut le lendemain les excuses de
musulmans. Seuls les juifs ont été attaquésdans leurs biens et dans leur
vie, les français de Constantine étant épargnés quand ilsdéclinaient leur
appartenance à cette composante de la population etraccompagnés le cas
échéant chez eux par un émeutier. Un jeune homme a étéobligé de se
déshabiller sur le pont Sidi Rached pour prouver sa non-judéité et
pouvoircontinuer tranquillement son chemin. Selon La Dépêche algérienne du 7
août 1934, unautre automobiliste arrêté sur le pont a été interrogé : «
Qu'est-ce que tu es toi, tu esroumi ou youdi ? » demande celui qui contrôle
le passage (...) » « Je suis français. » « Tues français, c'est bien, tu es
donc des nôtres. Vive la France ! Vive les français ! »Manifestement, on
voulait frapper les juifs et eux seuls. Pour autant, peut-on parler
depréméditation à caractère plus large et établie de longue date, sorte de
coup desonde pour tester la résistance française face à la masse algérienne
? Peut-on parleraussi de volonté délibérée et concertée de sacrifier les
juifs dans leurs biens puis dansleur vie, pour montrer au gouvernement
français que la situation des musulmans étaitdevenue insupportable ? La
figure du juif bouc émissaire, employée au temps desdeys, aurait ainsi été
parfaitement reconstituée. Par ailleurs, quel sens donner auxassassinats ?
Les représentants des musulmans et en particulier A. Ben Badis,
insistentfortement, dès le 3 août et donc avant le gros des troubles, sur la
crainte que suscite
--------------------------------------------------------------------------------
Page 13
13chez les musulmans les armes récemment achetées en grand nombre par les
juifs.Après le 5 août, il revient continuellement sur le sentiment de
légitime défense que lescoups de feu tirés des maisons juives auraient fait
naître chez ses coreligionnaires. Ilsexpliqueraient à son avis les
débordements meurtriers du 5 août. Toutefois, plusieursaccusations portées
contre les juifs ayant soi-disant tiré contre la foule ont étécontrouvées.
Par ailleurs, le soir du 3 août, un musulman porté sur les épaules
avaitprononcé en arabe un appel à se dresser contre les juifs qui ne fut pas
traduit sur lemoment en français. Il aurait dit : « Ne nous laissons pas
faire ! Avant qu'ils ne nousvolent, volons-les ! Avant qu'ils ne nous
blessent, blessons-les ! Avant qu'ils ne nous tuent,tuons-les !20»Alors,
préméditation, laisser-faire ou encouragement ? L'étude de l'archive
concernantle pogrom est très difficile à mener, les témoignages et les
opinions sont touffus etopposés. Les analyses des historiens sont également
contradictoires. Pour ceux quireprennent à leur compte les analyses de 1934
des juifs de Constantine, le mouvementa été préparé à l'avance. Le pillage
organisé des maisons juives, l'existence possibled'équipes différentes pour
défoncer les portes et les coffre-forts, pour égorger lesfamilles, pour
rechercher et détruire les papiers de commerce sont pour ces historiensparmi
les éléments prouvant cette préméditation qui entre, selon eux, dans le
cadre del'essor du mouvement national algérien, encore à ses débuts. Les
élites musulmanesvoulant prouver la nécessité des réformes auraient mis sur
pied cette sinistre mise enscène. La répression, cependant, et contrairement
à leurs espoirs, aurait fait prendre duretard à leur cause. Pour d'autres
historiens, la préméditation fomentée par les élitesalgériennes n'est pas
prouvée, et le pogrom est le résultat de la misère et du sentimentreligieux
exacerbé.Les renseignements provenant de l'intérieur du département firent
valoir, « à tort ou àraison », que le docteur Benjelloul était responsable
des troubles. En quoi ? ces rapportsrestent muets. Une lettre d'un
conseiller général au ministre de l'intérieur, en date du 19juillet (sic)
1934, rapporte une conversation qu'il aurait eue avec des musulmans,
etcelle-ci engage lourdement la responsabilité du docteur Benjelloul qui
aurait dit à sescoreligionnaires :« Allez, pillez, tuez les juifs. Ne
touchez pas à un cheveu de français. Mais le sang et l'ordes juifs vous
appartiennent. On ne vous dira rien. Les troupes n'ont pas de
cartouches,l'administration elle-même veut donner une leçon aux
juifs.21»Cependant, à Constantine, un inspecteur indigène fournit une
explication plausible.Préméditation ? Non, on l'aurait su. Cette affirmation
d'un fonctionnaire indigène quisait comment les bruits courent parmi ses
coreligionnaires et quel est le poids etl'efficacité de la surveillance qui
pèse sur eux paraît pertinente. Plutôt que depréméditation à l'avance, de
coup de sonde contre l'autorité française, il faudraitplutôt parler
d'encouragement, sur le moment même, au pillage, voire au meurtre, cequi est
déjà beaucoup. Le docteur Benjelloul, si nous reprenons l'explication de
cefonctionnaire, aurait voulu prouver aux pouvoirs publics sa
représentativité auprès desmusulmans. Il aurait tardé à calmer le jeu afin
de se faire prier et, ensuite, débordé parles excès des meurtres et des
pillages, il n'aurait pu stopper l'émeute. L'étourderie etl'impétuosité de
l'un et le fanatisme des autres, auraient transformé cette
tentativehasardeuse en un échec sanglant. Enfin, le projet d'une
manifestation de force dirigéecontre la France semble totalement étrangère à
l'idéologie du nationalisme naissant telque le pratiquent Benjelloul et ses
amis. Au contraire, tous tentent de faire admettreleur parfait loyalisme
envers la patrie et ses idéaux. Agir contre elle aurait été iillogiqueà
leurs yeux. Mais la croyance à un complot anti-français est au contraire
largementrépandue parmi les Européens qui ne voient en permanence dans la
revendication politique des musulmans qu'une attaque dirigée par des
révolutionnaires contrel'autorité française à détruire.
--------------------------------------------------------------------------------
Page 14
14Les Élus musulmans et La Voix Indigène ont largement disserté dans les
mois qui ont suivile pogrom sur la nécessité de procéder à d'urgentes
réformes pour faire oublier auxmusulman leur « susceptibilité morbide ».
Cela ne semble pas un argument suffisantpour prouver la préméditation comme
on l'a dit parfois. Pourquoi ? Après les faits,chacun a essayé d'en tirer le
maximum pour son camp en développant ses conclusionspersonnelles, même les
plus éloignées de la réalité. Pour les communistes, par exemple,« Tout
prouve que ce soulèvement des indigènes a été dirigé par notre
gouverneurgénéral pour avoir un prétexte de l'augmentation de ses forces de
police qui neserviront qu'à une répression féroce contre la poussée
révolutionnaire des massesouvrières algériennes voulant se dégager de
l'oppression impérialiste. Le complot étaitbien préparé, une propagande
antisémite organisée, sous l'oeil bienveillant de toutesles autorités
locales et supérieures par des organisations fascistes. (...) Il y a eu
complotpour essayer de briser ensuite le mouvement de front commun que
l'impérialismefrançais appelle tentative de désordre.22»Quelques causes
profondesLe phénomène religieux capital des années trente en Algérie est le
renouveau del'islam, particulièrement vif dans le Constantinois où les
musulmans sont très pieux. Uneaffaire comme celle de la mosquée avait toutes
les chances d'impressionner fortementdes populations religieusement très
susceptibles et déjà écrasées par les dettes et lesmauvaises récoltes. C'est
à Constantine que Abdelhamid Ben Badis (1889-1940), fils degrande famille,
fonde en 1927 l'Association des Oulemas réformistes dont il dépose
lesstatuts le 5 mai 1931 à Alger. Il souhaite restaurer un islam pur en
luttant contre lesmarabouts et les confréries religieuses. Son influence est
très grande dans les milieuxconstantinois où il demeure la principale
référence en matière de religion.Poser la question de la signification du
pogrom oblige à s'interroger sur l'histoire desidées politiques et sur celle
des comportements de groupe. En détruisantsystématiquement les biens des
juifs, les émeutiers voulaient vraisemblablement délivrerun message
politique, social et religieux. Mais en assassinant des familles
entières,étaient-ils les instruments d'une idéologie ou les hommes de leur
époque et de leurmilieu ? L'histoire des idées, on le voit bien ici, ne
recouvre pas la totalité descomportements. Il y a bien de l'idéologie dans
l'antisémitisme, dans le désir devengeance d'une offense religieuse réelle
ou supposée ou dans un mouvement derevendication tel que celui invoqué en
dernière analyse par les commentateurs, maisc'est autre chose qui se joue
lorsque, toute bornes franchies, on assassine les petitsenfants.Comment
rendre compte des facteurs les plus intimes qui poussent des hommes engroupe
à en tuer d'autres, à agir contre leur intérêt à long terme si l'on songe à
la répression à venir, et contre les principes de leur religion qui dirige
au plus haut pointleur vie ? Il nous faut chercher les raisons de ce
débordement tout au fond descomportements. Toujours en suivant Maurice
Agulhon disons que les caractèresmentaux communs à un groupe d'hommes
prennent une partie de leurs racines dansun inconscient collectif différent
des idées, des opinions, des programmes politiquesétablis et donc clairement
exprimés. Ces caractères sont le résultat d'une lenteimprégnation de l'être
qui structure les comportements et se forme plus ou moinsconsciemment à
partir de l'expérience vécue et quotidienne, des échanges entreéléments
ethniques de la population, des préjugés de l'entourage...
L'antisémitisme,conditionnement profond et durable des sociétés algériennes
aussi bien européennesque musulmanes, ressortit partiellement de l'histoire
des sensibilités et desreprésentations collectives. Le brusque passage du
pillage systématique à l'assassinataveugle montre l'existence de deux
niveaux d'action à l'oeuvre parmi les émeutiers, unniveau conscient et
soumis à une volonté précise, oblitéré brutalement par un niveauinconscient
qui laisse remonter les forces profondes. La différence entre les émeutiers
et
--------------------------------------------------------------------------------
Page 15
15leurs représentants qui sillonnent les quartiers pour apaiser les esprits
est que la politiqueet le sens du discernement ne sont qu'une composante de
la mentalité des émeutierset sans doute pas la première.Un mouvement social
et politiqueLe pogrom souligne chez les musulmans une hostilité envers tous
ceux qui, à leurs yeux,profitent de l'Algérie. Les juifs sont lancés dans
une francisation rapide, tant en ce quiconcerne leur mode de vie que leurs
activités et ne sont plus aussi proches d'eux qu'ilsl'étaient auparavant. La
proximité n'empêchait alors pas les affrontements mais, grâceà elle, les
deux communautés vivaient dans une forte compréhension mutuelle. Ainsi,les
musulmans n'avaient joué pratiquement aucun rôle autonome dans les
émeutesantijuives de la fin du XIXe siècle et beaucoup avaient aidé les
juifs en cas de besoin.En trente ans, le fossé culturel s'est élargi entre
ces deux composantes de la population.A l'éloignement affectif s'ajoute la
vision de la réussite sociale et économique, mêmeminime, de beaucoup de
juifs. La rancoeur aidant, une étincelle pouvait embraser lesesprits.En
dehors des juifs sont également mis en cause les gros colons et autres «
objecteursde portefeuille », exploiteurs de l'Algérie, cette « vache à
lait » intarissable dont lesEuropéens ne veulent pas partager les bénéfices.
Le cas des néos, qui viennentd'Espagne ou d'Italie pour prendre aux
autochtones « le peu qu'il leur reste » fait biencomprendre la position des
musulmans face à l'envahissement étranger. Occupésdepuis une centaine
d'années, ils sont tenus aux marges de la citoyenneté et desbénéfices créés
par la société coloniale. Avec 51 445 personnes recensées en 1931, ilssont à
peine plus nombreux à Constantine que les européens (36 092) et les
israélites(12058) réunis. Ils ont observé le changement de statut des
israélites mais aussi la placegrandissante de ces néos, nouvellement
débarqués, dans l'espace public algérien. « Lemusulman français d'Algérie a
fait des comparaisons. Il a vu qu'on faisait toujours unedifférence entre
lui et les éléments européens débarqués de la veille, différence quis'est
toujours manifestée à son désavantage ». Ces nouveaux venus mieux traités
queles autochtones occupent des fonctions publiques et ont souvent la
chargeadministrative des indigènes. Si les musulmans supportent sans trop
broncher le poidsdes français, ils ne tolèrent pas que d'autres européens
fassent, chez eux, la loi sur euxet ils ne ratent pas une occasion
d'exprimer leur rancoeur à ce sujet. Ils ressentent un vifcomplexe
d'encerclement et un sentiment d'injustice qu'ils supportent, disent-ils,«
jusqu'à nouvel ordre ». Mais lorsque les néos d'Algérie, tel le maire Lucien
Bellat à Sidi-Bel-Abbès et « gaulois via l'Espagne », rayent des listes
électorales les juifs naturalisés parle décret Crémieux, Ferhat Abbas, prend
parti contre eux, ce qui n'en fait pas un totalami des juifs mais éclaircit
sa pensée sur qui est Algérien et qui ne l'est pas :« Le racisme devient
incontestablement ridicule lorsqu'il est appliqué par les derniersvenus sur
un sol qui ne leur appartient pas et où ils ont été recueillis généreusement
il ya à peine trois quarts de siècle ». « Il serait intolérable que certains
néo-françaisveuillent faire la loi chez nous et contre nous. » « Faire du
racisme en Algérie contre lesAlgériens, halte-là.23»Les aspirations des
musulmans à l'égalité et à la reconnaissance de leur identitéreligieuse dans
le cadre politique se dessinent à Constantine comme dans le reste
del'Algérie depuis les années vingt. De façon générale, la contestation
marque les jeunesgénérations musulmanes dont l'attitude « d'arrogance », «
d'insolence » et de« revendication tranche, selon les observateurs
européens, avec l'attitude toute de« loyauté » des plus anciennes24. Cette
contestation est relayée par les nouveauxhommes politiques formés à l'école
française et acquis aux principes d'émancipationet d'égalité appris sur les
bancs de l'école. Le mouvement réformiste des Oulemas deA. Ben Badis
revendique pour les musulmans l'application des principes de 1789 et
--------------------------------------------------------------------------------
Page 16
16réclame pour eux l'égalité des droits puisqu'ils ont les devoirs. Son
slogan est « L'arabeest ma langue, l'Algérie est mon pays, l'islam est ma
religion ».La Fédération des Élus musulmans regroupe les premiers
intellectuels et les bourgeoisautour de M. Benjelloul et de A. Ben Badis.
Elle est née de l'éclatement de la fédérationdes Elus Musulmans d'Algérie
créée en 1924 et à laquelle ont succédé des fédérationsdépartementales et
espère obtenir l'égalité des droits dans le cadre de la
souverainetéfrançaise sans abandon du statut personnel25. Disons pour mieux
situer ce courant qu'ilse déclara dans un premier temps satisfait des
promesses du projet Blum-Viollette de1936. L'Etoile Nord-Africaine de
Messali Hadj, fondée en 1926 et réclamantl'indépendance, est pour le moment
le seul mouvement réellement nationaliste. Ilreprend à son compte la lutte
contre l'impérialisme et le capitalisme mais possèdeencore relativement peu
d'audience dans le Constantinois.Après le pogrom, le champ idéologique se
fissure et se recompose. L'épisode du 5 aoûtincite les communistes, peu
nombreux à Constantine26, à renforcer la lutte des classeset la lutte contre
l'impérialisme27. Pour un grand nombre de français, le pogrom est
sansconteste une manoeuvre antifrançaise ou encore antinationale fomentée
par desmeneurs qui veulent rejeter la France à la mer. Les événements du 5
août 1934 révèlentselon eux une crise d'autorité du régime colonial. Pour la
surmonter, il faut empêcher lespropagandes extérieures de se manifester et
accentuer la répression tout en faisantvenir davantage de militaires dans la
région afin d'aider au maintien de l'ordre. Il fautcorrélativement, ajoutent
les antisémites, « relever le prestige français en nettoyantnotre politique
constantinoise, en la débarrassant de tous les responsables de lasituation
actuelle », c'est-à-dire les conciliateurs « qui ont ravalé les français au
rang deserviteurs du judaïsme ». D'autres, ou parfois les mêmes, pensent
qu'il faut faire unemeilleure place aux musulmans, leur proposer des «
mesures économiques et politiquesmoins absurdes », qui consisteraient en
somme à « faire entrer les musulmans dans la famille française, selon les
propositions de l'ancien gouverneur général Viollette. Sinon,disent les uns
et les autres, c'est la présence française en Algérie qui est menacée
alorsque « l'Algérie terre française doit rester française. Il ne faudrait
tout de même pasmettre la France, un jour, dans l'obligation de faire une
nouvelle conquête del'Algérie28»De leur côté, les juifs prennent brutalement
conscience de la persistance de leur non-intégration dans la nation et des
dangers toujours menaçants de l'antisémitisme. Leurinquiétude perce : « il
faut réagir et placer la question sur le plan humanitaire etnational. » La
rancoeur contre les pouvoirs publics qui ont laissé la situation
dégénérerpendant plusieurs heures se manifeste chez les notables. La fusion
n'est plus totale avecl'idéologie républicaine dont l'émeute a montré les
failles et les contradictions. Les juifsd'Algérie mettent en balance les
sacrifices faits pour la patrie et leur peu de valeur auxyeux des racistes
invétérés : « pouvait-on penser qu'au lendemadela tragédieêp( ) Tj 41 0 0 41
1412 0 Tm (l) Tj 41 0 0 413 711 0 Tm (a ) Tj41 0 0 41 6362 0 Tm (v) Tj 41 0
0 41 1 16 0 Tm (i) Tj 41 0 0 411 394 0 m (o) Tj 41 0 0 41 1170 0 Tm (l) Tj
41 0 0 41 3120 0 Tm (e) Tj 41 0 0 41 4570 Tmn (c) Tj 41 0 0 41 0519 0 Tm (e)
Tj 41 0 0 41 3256 0 Tm (,) Tj 41 0 041 4607 0 Tm ( ) Tj 41 0 0 4151172 0 Tm
(r) Tj 41 0 0 4158854 0 Tm ( )Tj 41 0 0 41 1177 0 Tm (p) Tj 41 0 0 4163059 0
Tm (u) Tj 41 0 0 4166285 0Tmdntéresésfvispr.rdonsntantiecvl usieesdé larnatt
ss detalesjuifsvitrs levnsensd uerierdancef renli cljnaetai rc«»
evftereuigé'o ooplruoéla e des n
--------------------------------------------------------------------------------
Page 17
17côté pendant une conférence en France, » je raye de mon vocabulaire les
motscélèbres, l'Algérie est le prolongement de la France.30»Ces phrases,
répétées par tous les organes de presse, sont longtemps utilisées contre
lesjuifs de Constantine comme une preuve de leur manque de patriotisme.
Toutefois, la coupure ne se fait pas entre les juifs et la France même, bien
au contraire. Lesmanifestations d'affection et de proximité continuent
d'autant plus qu'on a laconviction de ne pas avoir été frappé par elle, la
« véritable mère » des Juifs d'Algérie.Pour les juifs comme pour les
musulmans, les torts viennent toujours des Françaisd'Algérie et de
l'administration coloniale, la Métropole elle-même reste au-dessus detout
soupçon, auréolée de ses valeurs républicaines et toujours digne de l'amour
et dessacrifices de ses enfants : « J'entends bien que la France est terre
de liberté. Et nous,juifs français, nous l'aimons passionnément, ce pays
libéral. Cet amour est inscrit enlettres de sang sur les fronts de guerre et
aussi dans la chair de nos mutilés.31»De leur côté, à la lumière des
événements du 5 août, les musulmans prennent encoremieux conscience de la
réalité de la colonisation. L'égalité entre citoyens françaissemble, pour
eux aussi, un leurre, « une comédie ». Remarquant que le maire diminuede
moitié le nombre des policiers israélites et musulmans afin de franciser la
police, LaVoix Indigène du 27 septembre 1934 ironise : « Cette francisation
cadre très bien avecles ronflades de M. Morinaud à savoir qu'en Algérie il
n'y a que des Français sansdistinction de race et de religion ».Venant après
la célébration du Centenaire de l'Algérie qui avait montré aux indigènesleur
statut inférieur de sujets au sein de la République française, la répression
dupogrom manifeste plus encore la dureté du régime colonial et son
incapacité à seréformer, elle met le doigt sur la distance entre les mots de
la République, lareprésentation qu'on s'en était faite et la réalité des
prisons républicaines. Cette prisede conscience conforte malgré tout les
Elus musulmans dans la volonté de faireprogresser les réformes à tout prix
mais « en bons français », en suivant les chemins de lavie politique
républicaine traditionnelle. Il n'y a pas rupture entre la France et la
Fédération des Élus musulmans qui souhaite obtenir une représentation
parlementaireet pouvoir travailler à égalité avec les français. Elle réclame
également pour lesmusulmans l'accession à la citoyenneté française sans
perte du statut personnel. « Vivela France ! Vive l'Algérie musulmane ! »
est son slogan de l'époque.La rupture avec le système colonial est cependant
déjà totale en ce qui concerne lemouvement de Messali Hadj pour qui le
procès des juifs est sans appel car ils se sontperdus eux-mêmes en entrant
dans le jeu du pouvoir français :« De toutes façons, le responsable, pour
nous, c'est le capitalisme. Antisémites, non etnon ! mais
anti-impérialistes, oui !... Les juifs en Algérie sont les alliés du
colonialisme etses meilleurs serviteurs. Il y a plus, c'est qu'ils sont
français, c'est-à-dire qu'ils sont allés ducôté du plus fort, ils ont trahi
ceux qui leur avaient donné l'hospitalité, le titre decitoyens algériens,
alors qu'il y a quelques siècles toute l'Europe les chassa de partout.Non
seulement ils n'ont jamais été reconnaissants mais [ils ont profité] du
fameux décretCrémieux qui leur accorda le droit de citoyens français, pour
se dresser contre lesmusulmans. Donc la lutte contre les juifs, alliés du
colonialisme, est la lutte contrel'impérialisme.32»Disons pour terminer que
le pogrom d'août 1934 résume sinon tout, du moinsbeaucoup en ce qui concerne
les difficultés politiques et sociales de l'Algérie del'entre-deux-guerres.
Parmi celles-ci le malaise et les ambiguïtés du régime colonial, laforce de
l'antisémitisme chez les Européens et même chez les musulmans,
l'importanceprimordiale de l'islam pour ces derniers. Au plan de la question
nationale algérienne, le
--------------------------------------------------------------------------------
Page 18
18pogrom permet aux différentes sensibilités de s'exprimer. La répression,
toutefois,succède au pogrom et, en mars 1935, le ministère de l'intérieur
Régnier, inaugure unepolitique de répression contre le « malaise algérien »
qui frappe le nationalismebalbutiant33.Pour les juifs et les musulmans, le
pogrom de Constantine n'engendre pas de ruptureavec les valeurs
républicaines mais il est un jalon, une prise de conscience, tant au plande
l'idéologie nationale qu'à celui de la coexistence des religions. L'effroi
qu'il inspireconduit les responsables de l'islam et du judaïsme à se réunir
avec les chrétiens au sein de l'Union des croyants monothéistes et à renouer
le dialogue pour éviter la répétitiondu drame. Un pari qui semble tenu si
l'on en juge par l'attitude des musulmans enversles juifs pendant la Seconde
Guerre mondiale. A quelques exceptions près, cetteattitude fut toute de
dignité et de fraternité envers une population par ailleurs bienmalmenée.
--------------------------------------------------------------------------------
Page 19
19SOURCES ET BIBLIOGRAPHIECentre des archives d'outre-mer d'Aix-en-Provence
(CAOM), 9H 52 à 9H 55,Journaux :Bulletin de la fédération des sociétés
juives d'Algérie, 1933-1939L'Algérie ouvrière, 1934La Dépêche algérienne,
extraits 1934La dépêche de Constantine, extraits, 1934L'Écho d'Alger
1934-1935La Presse libre, extraits 1934Le Rappel, extraits 1934Le
Républicaine de Constantine, 1934L'Univers israélite, 1934-1935La Voix
indigène, 1934-1935AGERON Charles-Robert, 1979, Histoire de l'Algérie
contemporaine, tome 2, 1871-1954,PUF, 646 pages.AGULHON Maurice, Histoire
vagabonde, 1986, tome 1; 1990, tome 2 ; 1996 tome 3.AOUATE Yves-Claude,
Constantine 1934 : Un pogrome « classique », Les nouveauxcahiers,ATTAL
Robert, 1985, 5 août 1934 : les émeutes de Constantine. Paris, 144
pages.AUTREMENT, mars 1999, n°55, « Alger 1860-1939, Le modèle ambigu du
triomphecolonial », 232 pages.CHEMOUILLI Henri, 1976, Une diaspora méconnue,
les juifs d'Algérie, Paris, 327 pages.CHOURAQUI André, 1998, Histoire des
juifs d'Afrique du Nord, tome 2, Le retour enorient, Paris, ed. 344
pages.DERMENJIAN Geneviève, 1986, La crise anti-juive oranaise (1895-1905),
l'antisémitismedans l'Algérie coloniale, Paris, L'Harmattan, 272
pages.GIRARDET Raoul, 1984, Les trois couleurs, in Pierre NORA (dir.) Les
Lieux de mémoire, I LaRépublique, pp. 5-35.STORA Benjamin, 1991, Histoire de
l'Algérie coloniale, 1830-1962, Paris, La Découverte,130 pages.
--------------------------------------------------------------------------------
Page 20
201AGULHON M.,1986, tome 1; 1990, tome 2 ; 1996 tome 3.2L'idéologie
républicaine n'est toutefois pas uniformément respectée en Algérie. L'étude
du spectrepolitique révèle non l'uniformité mais les transitions, les
discontinuités, les dégradés de la mystiquerépublicaine. Pour s'en tenir aux
partis européens, les principess républicains y sont attaqués sur leursdeux
extrémités. D'un côté, le communisme suggère de recourir à la lutte
antiimpérialiste etanticapitaliste. De l'autre côté, les idéologies
fascistes attirent une partie des « nationaux français » c'est àdire
l'extrême droite européenne d'Algérie. L'Italie fasciste, voisine bien
armée, conquérante, est pourtantune menace virtuelle pour l'Algérie.
L'Allemagne nazie attire aussi l'extrême droite par son régimeautoritaire et
son antisémitisme.3Girardet, 1984, page 284Cité âr Attal, 19855La Presse
Libre, 11 août 19346Dermenjian, 1986777Malgré tout, il reste en 1939 chez
les israélites à peu près 20% d'oisifs, c'est-à-dire en fait
desmendiants.8Centre des Archives d'Outre-Mer -désormais CAOM- 9h53, 10
septembre 19349CAOM 9H5210Tam Tam, 1 septembre 1934s11Tam Tam,15 septembre
193412L'Opinion Libre, 215 août 1934.13Bonjour, 19 août 193414Cette
distorsion de la mémoire serait intéressante à étudier dans le détail. Le
conseiller généralLellouche, commençant son rapport sur les troubles
affirme, en opposition totalee avec l'actualité récente,que juifs et
musulmans n'ont connu aucun affrontement depuis plusieurs années et que
l'accord le pluscomplet n'a cessé de régner entre les deux éléments comme
dans les assemblées électives, ce que contesteA. Benbadis.Une seconde
contradiction réside dans l'appréciation des relations historiques entre les
deux communautésautochtones telles qu'on peut les appréhender à travers les
articles de journaux, les brochures, les rapports.Les juifs et les musulmans
se donnent mutuellement une même base ethnique, une même histoire et
desattitudes communes. Ils rappellent avec raison que les Juifs ont trouvé
refuge en Afrique du Nord après1492, à une époque où ils étaient chassés de
l'Europe entière. Les deux parties sont aussi d'accord pourreconnaître dans
les analyses qu'elles font du pogrom, sinon une parfaite entente entre les
deuxcommunautés dans les siècles qui précédèrent l'arrivée des Français, du
moins l'absence de crises aigues,marquées par des assassinats et des
destructions massives. Les commentateurs s'interrogent même sur cefait, «
comment s'est-il donc fait (c'est même un métropolitain qui parle) que le
fanatisme musulmans sesoit tout à coup manifesté en haine sanguinaire ?
Comment cette haine a-t-elle attendu pour éclater quel'Arabe dominateur soit
devenu à son tour sujet du conquérant français ? » Le droit de vivre, août
1934.Or, si l'on examine les siècles de la domination ottomane la situation
des juifs s'aggrave par rapport àla période précédente, les crises ne
manquent pas et certaines sont d'une gravité extrême. En 1805 à Alger,un
membre de la famille Busnach est assassiné et quarante-sept juifs également.
En 1806, ce sont troiscents juifs qui sont assassinés, encore à Alger. En
1818, la communauté juive de Constantine est pillée,dix-sept jeunes filles
sont enlevées à leur famille et offertes au dey d'Alger ( Cf les rapports du
consul deFrance Dubois-Thinville aux A.N.O.M. ; voir aussi pour une vue
d'ensemble
; André Chouraqui,Histoire des Juifs d'Afrique du Nord, tome 1, pages
14-15). Comment alors un journal écrit par des juifspeut-il laisser passer
que : « israélites et musulmans jamais n'avaient eu entre eux, même avant
laconquête française, de heurt aussi violent, aussi brutal que celui du 5
août » Bulletin de la Fédératopn desSociétés juives d'Algérie, juillet 1935.
Même si l'on considère que ces drames auraient été le fait des
seulsottomans, la situation des juifs était marquée dans toute la société
algérienne des siècles précédant l'arrivéedes Français par l'infériorité de
leur statut, le mépris, les affrontements.Pourquoi cet oubli des faits,
notamment de la part des victimes ? Le second aurait-il, selon
l'expressionconnue
en Algérie, fait oublier le premier ? Notons simplement que, pour les juifs
de Constantine, maisaussi pour les autres composantes de la population, le
souvenir qui perdure pendant l'entre-deux-guerresn'est pas celui des pogroms
d'autrefois mais bien celui de la crise antijuive de la fin du 19e siècle,
trèsvive à Constantine comme dans les autres grandes villes d'Algérie.15La
Presse Libre, 10 août 193416En Nadjah, 26 août 193417La Voix indigène, 20
septembre 1934.18Eth Thabet, 14 août 193419Bulletin de la Fédération des
sociétés juives d'Algérie.20in Attal, 1985
--------------------------------------------------------------------------------
Page 21
2121CAOM 9H5222L'Algérie ouvrière, 21 août 193423Bulletin de la fédération
des sociétés juives d'Algérie, février 1939.24CAOM 9h53, rapport Vallet 31
août 1934. « Il reste en Algérie un fond de population qui estreconnaissant
à la France de la tâche sociale accomplie par elle en Afrique du Nord. Les
bons bergers dontil a été parlé aux Délégations Financières résistent encore
à l'assaut des propagandes haineuses. Mais ilssont menacés de plus en plus
d'être submergés. On dresse contre eux des textes tronqués du Coran, on
lesdénonce comme de mauvais musulmans. Les vieux marabouts qui détenaient
l'autorité religieuse commeun héritage ancestral et cadré se voient
remplacés d'office par la pléiade de jeunes ulémas, professeursprétentieux
de droit coranique et préparateurs de catastrophes. »25Le premier qui ait
formulé expressément cette revendication était l'émir Khaled, fondateur du
mouvementJeune Algérien. En 1912, le mouvement sollicita, en contreparttie
de la conscription, l'égalité des droitspolitiques et une représentation
parlementaire.26Le parti constantinois regroupe en 1934 trente trois
français, vingt-deux juifs et seulement troismusulmans.27L'Algérie ouvrière,
déclare le 7 août 1934 que "La lutte antisémite ne peut apporter
d'amélioration sipetite soit-elle aux masses arabes même quand elles sont
vainqueurs. Elle ne fait que le jeu des racistes,des fascistes, des
hitlériens français, des capitalistes nos exploiteurs qui entretiennent et
excitent la lutteraciste, pour cacher aux masses les difficultés
intérieures, extérieures qu'engendre leur régime moribond demisère et de
sang.La lutte, de la vraie lutte, qui apporterait l'amélioration si petite
soit-elle aux exploités, est la lutte desclasses, la lutte anti-impérialiste
et la lutte contre les trusts de transport, les industriels, les colons,
pourla journée de huit heures et le salaire syndical contre les usuriers et
les impôts.« La lutte contre l'exploiteurs israélite, musulman ou européen
sans distinction de conception religieuse.La lutte enfin contre l'oppresseur
et tous ceux qui le défendent ».28CAOM 9H52, 25 août 193429Bulletin de la
Fédération des sociétés juives d'Algérie, juillet 193530Tam Tam 22 sept
34.31Bulletin de la fédération des sociétés juives d'Algérie, octobre
1934.32El Ouma, 20 août 193433in Attal, 1985

FIN DU TEXTE


Conclusion : En Algérie hier comme en France aujourd'hui les Français ont
majoritairement assisté aux pogroms perpétrés par les musulmans sans
intervenir pour protéger les juifs.

L'avenir des juifs de France est en Israël, aux USA ou en Asie non musulmane
mais pas en Europe et surtout pas en France.
sinpa
2006-08-27 08:14:44 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by sinpa
Je ne suis pas un spécialiste des crimes des religions. Mais je sais
bien qu'il y a eu des crimes commis au nom de la religion (quelle
qu'elle soit). A partir du moment où il y a des mensonges dans un
site, celui-ci n'est pas crédible. Et je répète : ce site n'est pas
une source reconnue par tout le monde...
Décidemment il semblerait que tu n'aies pas de bol, petit rat
nazislamiste.
J'ai commencé par demander des renseignements au père Ubu qui ne m'a pas
répondu. Puis j'ai fait ce que tout homme sensé fait : j'ai cherché sur
internet et j'ai trouvé. J'ai trouvé que ce sont bien les muslims qui sont
les auteurs des pogroms antijuifs.
J'ai fait comme toi, j'ai cherché sur Google : IL N'Y A PAS EU DE POGROM, Il
y a eu des morts et des blessés des 2 côtés.
Moi, je ne donne pas une seule source, mais plusieurs :
Benjamin Stora (Juif de Constantine) parle en même temps de pogrom et
d'émeute : http://www.algerie-dz.com/article862.html
Il parle d'affrontements sanglants entre juifs et musummans:
http://www.georgetown.edu/users/paj6/faculty/stora/Enfance_Constantine.pdf
http://www.constantine.free.fr/LaVille/histoire.htm
http://www.cirta-dz.info/article.php3?id_article=162
http://www.sefarad.org/publication/lm/028/leslie.html
http://www.zlabia.com/constantine.htm
http://war.megabaze.com/page_html/149-TheJews%20of%20Constantine-1934
http://www.lesoirdalgerie.com/pdf/2006/08/05/p24.pdf#search=%22constantine%20aout%201934%22
abourick
2006-08-27 10:28:24 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
Je ne suis pas un spécialiste des crimes des religions. Mais je sais
bien qu'il y a eu des crimes commis au nom de la religion (quelle
qu'elle soit). A partir du moment où il y a des mensonges dans un
site, celui-ci n'est pas crédible. Et je répète : ce site n'est pas
une source reconnue par tout le monde...
Décidemment il semblerait que tu n'aies pas de bol, petit rat nazislamiste.
J'ai commencé par demander des renseignements au père Ubu qui ne m'a
pas répondu. Puis j'ai fait ce que tout homme sensé fait : j'ai
cherché sur internet et j'ai trouvé. J'ai trouvé que ce sont bien
les muslims qui sont les auteurs des pogroms antijuifs.
J'ai fait comme toi, j'ai cherché sur Google : IL N'Y A PAS EU DE
POGROM, Il y a eu des morts et des blessés des 2 côtés.
Benjamin Stora (Juif de Constantine) parle en même temps de pogrom et
Voici les sites qui parlent des victimes tuées pendant le pogrom de
Constantine de 1934 :


a. Ce site ne fait que mentionner l'existence de victimes assassinées sans
plus de précision :

http://www.zlabia.com/histoire.htm

C'est dans ce conteC'est dans ce contexte,qu'en 1934,un pogrom meurtrier va
eclater a Constantine.



b. Sur le site :
http://www.sefarad.org/publication/lm/028/leslie.html
on trouve un curieux couac. Alors que ce site fait état de blessés et d'une
victime musulmane on trouve un morceau de phrase égaré qui dit :

"juifs furent incendiés et des familles juives furent égorgées dans leurs
maisons. On guettait les véhicules qui circulaient sur les artères
principales de la ville, ainsi que par ses issues, afin d'attraper des Juifs
qui tâchaient d'échapper au carnage. "

Est-ce le reste d'une rédaction antérieure qui aurait échappée à la censure
de quelque juif islamophile et antisémite (nous savons qu'il en existe de
redoutables comme Israël Shamir, Charles Enderlin, Esther Benbassa, Rony
Brauman...) ? Nous verrons l'explication de ce couac plus loin. Elle n'est
pas glorieuse pour les auteurs de ce site.


c. Voicile témoignage de René-Samuel Sirat, grand rabbin des Sépharades de
France :

http://www.col.fr/arche/article.php3?id_article=380

J'ai présent à l'esprit ce que l'on m'a raconté à propos du pogrom de 1934.
Alors que des dizaines de Juifs étaient assassinés par des Musulmans à
Constantine, rien ne s'était passé à Bône. Il se trouve en effet que le
grand rabbin Naouri et son ami le mufti de Bône avaient, la veille du
pogrom, parcouru bras-dessus bras-dessous les rues où habitaient les Juifs
et les Musulmans. La population, voyant que le grand rabbin et le mufti
continuaient leurs promenades amicales comme par le passé, est rentrée chez
elle et il n'y a pas eu de sang versé. C'est cela, le rôle d'un dirigeant
religieux : envers et contre tout, donner l'exemple et prêcher en faveur de
la paix.



d. Comme je l'ai dit précedemment, en cherchant on finit toujours par
trouver : j'ai même trouvé le même texte que sur
http://www.sefarad.org/publication/lm/028/leslie.html avec le passage
censuré dans son intégralité. Moralité, si l'on peut dire, le site
sefarad.org se comporte envers les juifs sépharades constantinois comme
Judas envers son rabbi. Honte et mépris sur les juifs renégats qui vendent
leur âme au pires ennemis du peuple juif.
Voici le site et le texte non expurgé avec sa référence bibliographique,
celle d'un témoin occulaire des faits Paul Leslie qui les relate dans son
ouvrage "Les Juifs de Constantine

http://www.constantine.free.fr/LaVille/histoire.htm

3 et 5 août 1934 : Pogrom de Constantine

" A première vue, il n'y avait aucune raison de craindre les suites d'une
dispute intervenue le soir de vendredi 3 août 1934 entre Eliaou Khalifa, un
zouave juif pris de boisson, et un petit groupe de Musulmans, rassemblés
dans la cour d'une mosquée de Constantine assez célèbre, Sidi Lakhdar.[.]
Même inventée par des militants antisémites venus de la métropole ou par des
anti-juifs issus de la population coloniale, la propagande antisémite
pouvait influencer un nombre assez considérable des habitants les plus
défavorisés ou les plus mécontents - qui n'étaient pas rares à nourrir de
vives rancours nationalistes et religieuses. Les propagandistes jugeaient
souvent utile de simuler une certaine " arabophilie ". Aussi des Musulmans
furent-ils amenés à regarder les communautés juives de leur pays d'un oil
jaloux et à leur envier le mieux-être économique (relatif) qui découlait de
leur statut de citoyen français.[.]
Les désordres qui s'ensuivirent - foules d'émeutiers de plus en plus
nombreuses, attroupements menaçants dans le quartier juif, de façon à "
assiéger " plusieurs habitants juifs dans leurs logements, agressions sur
des passants juifs, bon nombre de magasins juifs saccagés - durèrent presque
toute la nuit du 3 au 4 août, jusqu'à la répression sévère des violences par
les forces de l'armée et de la police. Le bilan des conséquences
immédiates - 15 blessés, un Musulman mort après avoir été grièvement blessé
par balle.[.]
Le lendemain, on vit des personnages marquants juifs et musulmans s'activer
à prêcher la modération à leurs coreligionnaires - d'un côté, M. Lellouche,
président du Consistoire et conseiller général, et le Grand Rabbin Halimi;
de l'autre côté, le Grand Mufti de Constantine, le Cheikh Ben Badis, grand
réformiste religieux, et le Docteur Bendjelloul, conseiller général et un
des chefs du mouvement nationaliste du Constantinois.[.]
L'afflux important aussi bien d'habitants de la région environnante que de
Constantine elle-même vers le quartier du Marché et en particulier vers la
Place des Galettes n'avait rien d'inhabituel en soi. Néanmoins, comme pour
distinguer le dimanche 5 août des jours de marché normaux, de nombreux
hommes jeunes étaient armés, le plus souvent de couteaux, de rasoirs ou de
matraques; certains portaient même des armes à feu, malgré l'interdiction
légale qui visait les indigènes musulmans.[.]
Des rixes judéo-musulmanes qui éclatèrent au quartier du Marché ne tardèrent
pas à prendre de l'ampleur. Au cours de la première phase des troubles du 5
août, deux groupes de Juifs tirèrent de nombreux coups de feu par les
fenêtres de leurs appartements - actes imprudents d'autodéfense préventive
? - ne manquant pas ainsi d'enflammer les passions des émeutiers.[.]
Les magasins juifs furent incendiés et des familles juives furent égorgées
dans leurs maisons. On guettait les véhicules qui circulaient sur les
artères principales de la ville, ainsi que par ses issues, afin d'attraper
des Juifs qui tâchaient d'échapper au carnage.[.]
Suivant des consignes de non-intervention, soldats et officiers (à de rares
exceptions près) ne firent que jouer le rôle de spectateurs, ne disposant
d'ailleurs que d'armes dépourvues de cartouches.
Environ quatre heures après le retour du député-maire Morinaud à
Constantine, au début de l'après-midi, on fit distribuer aux troupes les
munitions nécessaires pour rétablir l'ordre. Ces consignes nouvelles ne
purent rien changer aux conséquences tragiques des atrocités déjà
perpétrées - les vingt-huit morts - pour la plupart des femmes, des enfants
et des vieillards, ainsi que les dizaines de blessés, de victimes de toute
sorte de violences barbares. Les habitants français et européens s'étaient
bien gardés d'intervenir de quelque façon que ce fut. Par contre, certains
rescapés du massacre avaient la vie sauve grâce au dévouement et au courage
de quelques Constantinois musulmans, qui les avaient cachés et protégés. Les
dommages s'élevant à 150 millions de francs-Poincaré environ, le total de
sinistrés à Constantine fut évalué à 1777. "
Extraits d'un texte de Paul Leslie "Les Juifs de Constantine"

Une de mes correspondante tient à préciser ce qui suit :
" Le 8 aout 1934, des chrétiens ont aussi sauvé des juifs. J'ai à ce sujet
un témoignage de 1er ordre. Ma grand-mère maternelle qui a 91 ans etait
présente ce jour là dans la ville. Elle a vu des gens massacrés, des
magasins pillés. Elle a vu son patron chrétien cacher une famille de
commercants. "

fin du texte

Je rappelle le bilan des pogroms de Constantine : vingt-huit morts - pour la
plupart des femmes, des enfants et des vieillards, ainsi que les dizaines de
blessés



e. Encore un autre témoignage. Il s'agit de la recension du livre d'un
témoin qui a échappé au massacre :

version PDF :
<http://assr.revues.org/docannexe2171.html#search=%22pogrom%2Bconstantine%22>

version html :
<http://72.14.221.104/search?q=cache:tpNs9UHUMuUJ:assr.revues.org/docannexe2171.html+pogrom%2Bconstantine&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=4>

ATTAL (Robert).

Les Émeutes de Constantine. 5 aôut 1934.

Paris, Romillat, 2002, 215 p. (bibliogr., cartes, photos) (coll. « Terra
Hebraïca »).

Le 5 août 1934, un pogrom exécuté par une foule musulmane fanatisée, déferle
sur le quartier juif de Constantine, alors chef-lieu d'un département
français. La foule égorge, pille impunément pendant toute une journée. On
dénombrera 27 morts, dont 25 citoyens français de religion juive : parmi eux
5 enfants (âgés de quelques mois à 10 ans), 6 femmes, 14 hommes.

L'auteur, professeur d'histoire, président un temps de la Société d'Histoire
et d'Archéologie du Soissonnais, est un survivant de ce pogrom (il avait 8
ans) dans lequel une partie de sa famille disparut. Tout en étant un ouvrage
d'historien, fondé sur des sources, des archives indiscutables, l'A. ne
censure pas ses propres souvenirs, ses émotions, lorsqu'il relate le
massacre de sa propre famille dans le chapitre V, "le Pogrom", qui s'ouvre
sur 4 pages bouleversantes : "en guise de prologue : un enfant devant le
mal".

Comment en est-on arrivé là ? L'A. rappelle la place des juifs en terre
d'islam, les conséquences de la conquête française en 1830 sur les
populations autochtones, les relations des juifs d'Algérie avec la France,
les inter-relations des juifs, des musulmans, des Français en Algérie. On
peut dire que l'antisémitisme dans l'Algérie coloniale était un fait de
société. Territoire, puis département français, l'Algérie coloniale était
une société profondément hiérarchisée selon des clivages ethnico-religieux :
en haut de l'échelle, se trouvaient "les Français métropolitains", au bas de
l'échelle la masse indigène, ceux que l'on appelait indistinctement "les
arabes".
Entre les deux, deux catégories de citoyens français : les "petits blancs
chrétiens" : Espagnols, Italiens, Maltais, naturalisés, formaient une couche
populaire, souvent pauvre, et les juifs, d'origine "indigène", naturalisés
collectivement en 1870, mais dans leur majorité acquis aux valeurs de la
République française dès les débuts de la conquête. Cette population qui
s'élevait de 15 à 17 000 personnes en 1830 (à côté d'une population de 2
millions de musulmans), atteignait 130 000 personnes (à côté d'une
population de 8 millions et demi de musulmans, et 900 000 "pieds noirs") en
1962, au moment de l'indépendance de l'Algérie

Avant la conquête, comme sur toute terre musulmane, les juifs étaient des
dhimmi, soumis plus que protégés, tolérés, objets de tous les arbitraires.
Les juifs d'Algérie habitaient le pays bien avant la conquête arabe,
probablement avant le début de l'ère commune, avant même que ce nom soit
donné à ces territoires du Maghreb sous domination ottomane : mais ils
n'avaient aucun droit. Au moment de la conquête française (1830), c'était
une communauté vivant, dans l'ensemble, dans une grande pauvreté. Ils
représentaient alors la dernière marche de l'échelle sociale, interdits de
posséder une terre, une monture, ou même un âne. Ils étaient humiliés à tout
moment dans leur vie quotidienne, ne bénéficiant d'aucune protection,
toujours condamnés si un litige les opposait à un musulman, voire même
exposés par intermittence aux violences des foules. Leur "marche vers
l'Occident" fit des dhimmis des citoyens égaux en droits et en devoirs. À
l'instar des autres communautés juives, ils entrèrent dans le "mouvement
d'Émancipation" qui signa leur sortie des ghettos et leur entrée dans la
modernité : ils firent de leur appartenance juive une affaire privée. Comme
les juifs de France avant eux, ils acceptèrent l'abandon de leur statut
personnel, l'abandon du statut de "Nation juive". Ils acceptèrent d'être
régis par la loi française. Dès 1830, ils envoyèrent leurs enfants à l'école
"française", troquèrent peu à peu leurs vêtements traditionnels pour des
vêtements occidentaux, apprirent à parler français et reléguèrent, avant de
l'abandonner, leur langue (le judéo-arabe) à la sphère privée. Beaucoup
devinrent
médecins, enseignants, journalistes, quittant leurs échoppes de marchands de
tissus ou de bijoutiers indigènes. Cet amour des juifs d'Algérie pour la
République française et les valeurs républicaines ne fut guère payé de
retour par les autres Français d'Algérie, qui leur manifestèrent de manière
quasi constante une haine anti-juive. Elle se traduisit par de nombreuses
exactions physiques contre eux. Des partis "anti-juifs" se développèrent par
ailleurs, et permirent l'élection de nombreux maires anti-juifs, notamment
dans les grandes villes. Drumont, l'auteur du pamphlet antisémite "la France
juive" fut élu député. Ainsi des crises anti-juives fomentées par les
politiciens de droite soutenus souvent par l'administration coloniale,
farouchement antisémite, secouèrent périodiquement l'Algérie, parfois
intensément, comme lors de la promulgation du décret Crémieux, ou pendant
l'Affaire Dreyfus.

Dans les années vingt, de grandes villes sont dirigées par des maires élus
pour leurs positions antijuives : l'abbé Lambert à Oran, Émile Morinaud à
Constantine, où il crée "une organisation de défense contre les juifs",
Lucien Bellat à Sidi bel Abbès, où il raye des listes électorales une partie
des électeurs juifs, soupçonnés de voter "à gauche". La propagande antijuive
se déchaîne, stimulée par les importantes sections que gèrent en Algérie les
partis d'extrême droite (le Parti populaire français, le Parti social
français, les Croix de feu). De ces mouvements politiques et idéologiques,
les musulmans dans leur immense majorité, sont absents. Mais dans le climat
de haine créé et entretenu par cette propagande éclate, à travers le pays,
une série d'émeutes sanglantes, dont les arabes seront les instruments, et
les juifs les victimes. Dans la seule ville de Constantine, on dénombre
entre 1871 et 1934 une dizaine d'émeutes violentes de ce type : toutes ont
pour dénominateur commun l'attitude indulgente d'une partie de l'armée et
des édiles municipaux envers les émeutiers, et le rejet de la responsabilité
des désordres sur les juifs eux-mêmes.

Constantine et les villages alentour, seront les seuls territoires (alors)
français qui connaîtront en 1934, la même explosion de violence sanglante
antisémite qui caractérisa les sociétés européennes de la fin du XIXe siècle
et de la première moitié du XXe. Dans un climat de crise économique
mondiale, le chômage, la misère atteignent de plein fouet les plus pauvres,
essentiellement les musulmans. La propagande antijuive les influencera
d'autant plus que les propagandistes manifestaient une apparente arabophilie
: ainsi depuis plusieurs mois le quotidien local menait une campagne
haineuse contre les juifs d'Algérie suspectés d'être les responsables de
tous les maux du pays, et en particulier des souffrances de la population
musulmane.

Que s'est-il passé ? Le 3 août des rumeurs incontrôlables mettent en cause
un soldat juif ivre qui aurait uriné contre une mosquée, et diffusent la
nouvelle de l'assassinat d'un chef nationaliste arabe par des juifs : le
chef en question, le Dr Bendjelloul était en fait absent de la ville, mais
bel et bien vivant.... Entre le 3 et le 5 août, une foule d'émeutiers
arabes, venus des environs de Constantine, déferlent sur le quartier juif de
la ville, pillent un grand nombre de magasins, cambriolent des logements,
assiègent et égorgent dans leur maison des familles juives et blessent à
l'arme blanche des dizaines de juifs qui tentent d'échapper au massacre.

Pendant tout le temps de l'émeute, l'administration française n'intervient
pas, ou peu. Soldats et officiers, en nombre plus faible que d'habitude
(beaucoup étaient en permission) munis d'armes dépourvues de cartouches,
jouèrent les spectateurs... L'officier le plus gradé pendant la durée de
l'émeute, est un sous-officier, qui ne peut donner l'ordre de tirer cela
relevant, dans l'armée française, du pouvoir des seuls officiers. Le maire,
Émile Morinaud, était fort opportunément absent de la ville, ainsi que le
commissaire principal. Le carnage ne s'arrêta qu'après le retour du maire et
la reprise en main de la situation par l'armée. L'administration mit en
cause des "provocations juives" (des groupes d'autodéfense juifs avaient
tenté de s'interposer entre les émeutiers et la population), le gouverneur
général de l'Algérie n'assista pas aux obsèques des victimes (dont plusieurs
enfants en bas âge), le pouvoir colonial ordonna à la population juive de
"s'abstenir de toute provocation et de montrer moins de morgue".

Très rapidement, dès le lendemain du 5 août, quelques notables musulmans
condamnèrent vigoureusement ce qui venait de se passer, désapprouvant
publiquement le pogrom. Avec des notables juifs, ils unirent leurs efforts
pour éviter de nouveaux affrontements. Au plus fort de l'émeute, nombre de
juifs furent sauvés par des arabes, qui les cachèrent. Cette émeute a
profondément marqué les juifs d'Algérie. À Constantine, pendant plusieurs
mois, les relations entre les juifs et les arabes restèrent tendues.
Pourtant, en 1940, lorsque les dirigeants pétainistes appliquèrent avec un
zèle tout particulier les lois raciales liées "au statut des juifs" en
Algérie : abrogation du Décret Crémieux (les juifs d'Algérie redevenaient
"indigènes"), renvoi des élèves et des enseignants juifs des établissements
publics, mise sous tutelle des biens juifs, ils ne rencontrèrent pas
l'enthousiasme attendu des populations musulmanes.

On aura compris l'ambiguïté des relations entre juifs et arabes en Algérie :
non seulement en raison du passé au cours duquel des périodes de
coexistence, inégalitaire mais sans affrontement, ont alterné avec des
périodes d'affrontements violents, mais encore à cause de la situation
coloniale. Aux yeux du colonisateur, juifs et arabes sont des "indigènes" :
ils parlent quasiment la même langue, portent des vêtements de même type,
partagent une même cuisine, ont des comportements et des coutumes proches.
Mais sur le plan juridique, le décret Crémieux délivrera les juifs de leur
statut d'indigène, qui plus est dhimmi, pas de la haine, "qui conduisit une
population musulmane exaspérée par la sujétion coloniale à succomber à
l'intoxication anti-juive".

Pour l'A, ce pogrom n'est en rien fortuit. Il est le résultat de l'histoire
de l'Algérie, avant et après la conquête : pour lui "l' histoire de
l'Afrique du Nord est éclaboussée de sang juif...la conquête arabe avec sa
religion triomphante, a relégué le juif dans une position subalterne, non
exempte de violence. La France, du moins dans sa projection outre-mer, n'a
pu empêcher les communautés juives d'être en butte à l'hostilité et à la
discrimination". Le pogrom, conclut-il dans cet ouvrage passionnant et
lucide, "s'inscrit dans le droit fil de cette double tentation".

Joëlle Allouche Benayoun.


f. Et encore :

http://www.algerie-dz.com/article862.html

Entre juifs et musulmans, la cohabitation obligée est depuis longtemps
acceptée. Mais l'harmonie a été brisée par les émeutes du 5 août 1934. Ce
jour-là, un pogrom a déferlé sur Constantine et ses environs, sans
intervention de la police ou de l'armée. On releva 27 morts, dont 25 juifs,
et parmi eux 5 enfants, 6 femmes et 14 hommes.



g. Et encore :

http://korkos.club.fr/romans1bis.htm



Mes connaissances étant largement insuffisantes, il m'a fallu lire de
nombreux ouvrages historiques, ethnologiques, etc. C'est ainsi que j'ai
découvert qu'avait eu lieu à Constantine un pogrom qui fit vingt-cinq morts
et quatre-vingt-un blessés en août 1934.




Pourquoi les ordures "sinpa" tentent-elles par tous les moyens de nier les
faits ? Parce que leur but est de transformer les bourreaux en victimes et
les victimes en bourreaux. C'est ce que fait avec le génocide rwandais une
ordure nommée al Galloz qui sert de vil pin à Chirac. C'est ce que font les
génocidaires nazislamistes qui jouent au bourreau geignard et larmoyant.
C'est ce que font les génocidaires nazis lorsqu'ils se présentent comme
victimes de ceux qu'ils ont exterminés.

Quant à Nora n'est-ce pas un pote à Mitterrand le boucher du Rwanda,
celui-là même qui fut avec Védrine, Dijoud et Villepin responsable de la
mort de plus d'un million d'Africains ?

Que du beau monde, que de belles et précieuses ordures qui n'ont que le
devoir de mémoire à la bouche pour mieux détourner les hommes et les femmes
de la connaissance de leur passé.
sinpa
2006-08-27 12:27:21 UTC
Permalink
Post by abourick
Voici les sites qui parlent des victimes tuées pendant le pogrom de
Tu choisis les sites que tu veux, moi, je prends tout...
Il n'y a pogrom que du point du vue de certains...
abourick
2006-08-27 12:43:17 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Voici les sites qui parlent des victimes tuées pendant le pogrom de
Tu choisis les sites que tu veux, moi, je prends tout...
Il n'y a pogrom que du point du vue de certains...
J'ai pris tous les sites et j'ai montré comment l'un des sites qui étouffent
la vérité et nie le pogrom manipule le texte-source de manière grossière,
tellement qu'il reste encore les traces de ces manipulations.



Sur le site :
http://www.sefarad.org/publication/lm/028/leslie.html
on trouve un curieux couac. Alors que ce site fait état de blessés et d'une
victime musulmane on trouve un morceau de phrase égaré qui dit :

"juifs furent incendiés et des familles juives furent égorgées dans leurs
maisons. On guettait les véhicules qui circulaient sur les artères
principales de la ville, ainsi que par ses issues, afin d'attraper des Juifs
qui tâchaient d'échapper au carnage. "

Est-ce le reste d'une rédaction antérieure qui aurait échappée à la censure
de quelque juif islamophile et antisémite (nous savons qu'il en existe de
redoutables comme Israël Shamir, Charles Enderlin, Esther Benbassa, Rony
Brauman...) ? Nous verrons l'explication de ce couac plus loin. Elle n'est
pas glorieuse pour les auteurs de ce site.



Voici la source de ce fragment de texte mal expurgé par les manipulateurs de
sefarad.org :

http://www.constantine.free.fr/LaVille/histoire.htm

3 et 5 août 1934 : Pogrom de Constantine

" A première vue, il n'y avait aucune raison de craindre les suites d'une
dispute intervenue le soir de vendredi 3 août 1934 entre Eliaou Khalifa, un
zouave juif pris de boisson, et un petit groupe de Musulmans, rassemblés
dans la cour d'une mosquée de Constantine assez célèbre, Sidi Lakhdar.[.]
Même inventée par des militants antisémites venus de la métropole ou par des
anti-juifs issus de la population coloniale, la propagande antisémite
pouvait influencer un nombre assez considérable des habitants les plus
défavorisés ou les plus mécontents - qui n'étaient pas rares à nourrir de
vives rancours nationalistes et religieuses. Les propagandistes jugeaient
souvent utile de simuler une certaine " arabophilie ". Aussi des Musulmans
furent-ils amenés à regarder les communautés juives de leur pays d'un oil
jaloux et à leur envier le mieux-être économique (relatif) qui découlait de
leur statut de citoyen français.[.]
Les désordres qui s'ensuivirent - foules d'émeutiers de plus en plus
nombreuses, attroupements menaçants dans le quartier juif, de façon à "
assiéger " plusieurs habitants juifs dans leurs logements, agressions sur
des passants juifs, bon nombre de magasins juifs saccagés - durèrent presque
toute la nuit du 3 au 4 août, jusqu'à la répression sévère des violences par
les forces de l'armée et de la police. Le bilan des conséquences
immédiates - 15 blessés, un Musulman mort après avoir été grièvement blessé
par balle.[.]
Le lendemain, on vit des personnages marquants juifs et musulmans s'activer
à prêcher la modération à leurs coreligionnaires - d'un côté, M. Lellouche,
président du Consistoire et conseiller général, et le Grand Rabbin Halimi;
de l'autre côté, le Grand Mufti de Constantine, le Cheikh Ben Badis, grand
réformiste religieux, et le Docteur Bendjelloul, conseiller général et un
des chefs du mouvement nationaliste du Constantinois.[.]
L'afflux important aussi bien d'habitants de la région environnante que de
Constantine elle-même vers le quartier du Marché et en particulier vers la
Place des Galettes n'avait rien d'inhabituel en soi. Néanmoins, comme pour
distinguer le dimanche 5 août des jours de marché normaux, de nombreux
hommes jeunes étaient armés, le plus souvent de couteaux, de rasoirs ou de
matraques; certains portaient même des armes à feu, malgré l'interdiction
légale qui visait les indigènes musulmans.[.]
Des rixes judéo-musulmanes qui éclatèrent au quartier du Marché ne tardèrent
pas à prendre de l'ampleur. Au cours de la première phase des troubles du 5
août, deux groupes de Juifs tirèrent de nombreux coups de feu par les
fenêtres de leurs appartements - actes imprudents d'autodéfense préventive
? - ne manquant pas ainsi d'enflammer les passions des émeutiers.[.]
Les magasins juifs furent incendiés et des familles juives furent égorgées
dans leurs maisons. On guettait les véhicules qui circulaient sur les
artères principales de la ville, ainsi que par ses issues, afin d'attraper
des Juifs qui tâchaient d'échapper au carnage.[.]
Suivant des consignes de non-intervention, soldats et officiers (à de rares
exceptions près) ne firent que jouer le rôle de spectateurs, ne disposant
d'ailleurs que d'armes dépourvues de cartouches.
Environ quatre heures après le retour du député-maire Morinaud à
Constantine, au début de l'après-midi, on fit distribuer aux troupes les
munitions nécessaires pour rétablir l'ordre. Ces consignes nouvelles ne
purent rien changer aux conséquences tragiques des atrocités déjà
perpétrées - les vingt-huit morts - pour la plupart des femmes, des enfants
et des vieillards, ainsi que les dizaines de blessés, de victimes de toute
sorte de violences barbares. Les habitants français et européens s'étaient
bien gardés d'intervenir de quelque façon que ce fut. Par contre, certains
rescapés du massacre avaient la vie sauve grâce au dévouement et au courage
de quelques Constantinois musulmans, qui les avaient cachés et protégés. Les
dommages s'élevant à 150 millions de francs-Poincaré environ, le total de
sinistrés à Constantine fut évalué à 1777. "
Extraits d'un texte de Paul Leslie "Les Juifs de Constantine"

Une de mes correspondante tient à préciser ce qui suit :
" Le 8 aout 1934, des chrétiens ont aussi sauvé des juifs. J'ai à ce sujet
un témoignage de 1er ordre. Ma grand-mère maternelle qui a 91 ans etait
présente ce jour là dans la ville. Elle a vu des gens massacrés, des
magasins pillés. Elle a vu son patron chrétien cacher une famille de
commercants. "

fin du texte

Je rappelle le bilan des pogroms de Constantine : vingt-huit morts - pour la
plupart des femmes, des enfants et des vieillards, ainsi que les dizaines de
blessés



Je parie que tu es muslims, probablement algérien, pour nier la vérité et
t'acharner ainsi dans le mensonge.
sinpa
2006-08-27 14:02:18 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Voici les sites qui parlent des victimes tuées pendant le pogrom de
Tu choisis les sites que tu veux, moi, je prends tout...
Il n'y a pogrom que du point du vue de certains...
J'ai pris tous les sites et j'ai montré comment l'un des sites qui étouffent
la vérité et nie le pogrom manipule le texte-source de manière grossière,
tellement qu'il reste encore les traces de ces manipulations.
tu n'arrêtes pas de faire du copier-coller de texte que tu choisis sans
réfléchir une seconde.
Fais travailler un peu ta cervelle, c'est toi le manipulateur...
abourick
2006-08-27 14:39:52 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Voici les sites qui parlent des victimes tuées pendant le pogrom de
Tu choisis les sites que tu veux, moi, je prends tout...
Il n'y a pogrom que du point du vue de certains...
J'ai pris tous les sites et j'ai montré comment l'un des sites qui étouffent
la vérité et nie le pogrom manipule le texte-source de manière
grossière, tellement qu'il reste encore les traces de ces
manipulations.
tu n'arrêtes pas de faire du copier-coller de texte que tu choisis
sans réfléchir une seconde.
Fais travailler un peu ta cervelle, c'est toi le manipulateur...
J'ai démontré comment le site sefarad.org manipule le texte. Facile
puisqu'il reste des traces du texte d'origine ! Tu te contentes de sniper et
rabâcher, allah musulmane pourrait-on dire...
sinpa
2006-08-27 17:39:39 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by sinpa
tu n'arrêtes pas de faire du copier-coller de texte que tu choisis
sans réfléchir une seconde.
Fais travailler un peu ta cervelle, c'est toi le manipulateur...
J'ai démontré comment le site sefarad.org manipule le texte. Facile
puisqu'il reste des traces du texte d'origine !
Tu n'as rien démontré...
abourick
2006-08-27 20:32:03 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
J'ai démontré comment le site sefarad.org manipule le texte. Facile
puisqu'il reste des traces du texte d'origine !
Tu n'as rien démontré...
Bien sûr que si.
Girouette
2006-08-27 03:52:04 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Une petite partie des crimes de l'islam contre les juifs depuis les origines
jusqu'à 1979
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
En effet. Pas une once de crédibilité.
abourick
2006-08-27 06:16:41 UTC
Permalink
Post by Girouette
Post by sinpa
Post by abourick
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Une petite partie des crimes de l'islam contre les juifs depuis les origines
jusqu'à 1979
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
En effet. Pas une once de crédibilité.
Si vous avez suivi le fil j'ai prouvé que les faits mis en doute par votre
rathon sinpa étaient avérés. La liste a été établie de manière scrupuleuse
et ce qu'il dénonçait comme erreur est un fait avéré.

Cette partie de la liste :

*1934 : pogrom à Constantine

*1934 : pogrom de Constantine: 25 morts

*1935 : pogroms en Algérie

mise en doute par rathon sinpa ou l'un de ses clones est documenté par un
prof de fac :

<http://72.14.221.104/search?q=cache:tfbfNcCjYZwJ:www.mmsh.univ-aix.fr/telemme/textes/publi/PubliEnsCherch/Le%2520Pogrom%2520de%2520Constantine.pdf+pogrom%2Balg%C3%A9rie&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=4>


A plus, chère princesse japonaise.
Girouette
2006-08-27 07:00:49 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Girouette
Post by sinpa
Post by abourick
Post by abourick
http://www.atheisme.org/listeislam.html
Une petite partie des crimes de l'islam contre les juifs depuis les origines
jusqu'à 1979
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
En effet. Pas une once de crédibilité.
Si vous avez suivi le fil j'ai prouvé que les faits mis en doute par votre
rathon sinpa étaient avérés. La liste a été établie de manière scrupuleuse
et ce qu'il dénonçait comme erreur est un fait avéré.
Non non, excusez moi mais en effet je n'ai pas suivi le fil.
Il est excessivement rare que je le fasse. Il est des intervenants
que je suis + ou - régulièrement et des fils dont j'ouvre quelques
post au hasard
pour voir si par hasard ça ne serait pas interessant c'est tout.
Post by abourick
*1934 : pogrom à Constantine
*1934 : pogrom de Constantine: 25 morts
*1935 : pogroms en Algérie
mise en doute par rathon sinpa ou l'un de ses clones est documenté par un
Comme vous voulez Bourrique.
Post by abourick
A plus, chère princesse japonaise.
Pas vraiment non ....
Mais ce n'est pas important de toute façon (à part pour
elle bien entendu !)

Cordialement,
sinpa
2006-08-27 08:16:38 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Girouette
Post by sinpa
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
En effet. Pas une once de crédibilité.
Si vous avez suivi le fil j'ai prouvé que les faits mis en doute par votre
rathon sinpa étaient avérés. La liste a été établie de manière scrupuleuse
et ce qu'il dénonçait comme erreur est un fait avéré.
Eh oui, les faits sont les faits : voir ma réponse ci-dessus : PAS DE POGROM
abourick
2006-08-27 10:58:05 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by Girouette
Post by sinpa
www.atheisme.org/listeislam n'est pas une source reconnue...
En effet. Pas une once de crédibilité.
Si vous avez suivi le fil j'ai prouvé que les faits mis en doute par
votre rathon sinpa étaient avérés. La liste a été établie de manière
scrupuleuse et ce qu'il dénonçait comme erreur est un fait avéré.
Eh oui, les faits sont les faits : voir ma réponse ci-dessus : PAS DE POGROM
LOL

Voici la mienne petit roquet sinpa :

Voici les sites qui parlent des victimes tuées pendant le pogrom de
Constantine de 1934 :


a. Ce site ne fait que mentionner l'existence de victimes assassinées sans
plus de précision :

http://www.zlabia.com/histoire.htm

C'est dans ce conteC'est dans ce contexte,qu'en 1934,un pogrom meurtrier va
eclater a Constantine.



b. Sur le site :
http://www.sefarad.org/publication/lm/028/leslie.html
on trouve un curieux couac. Alors que ce site fait état de blessés et d'une
victime musulmane on trouve un morceau de phrase égaré qui dit :

"juifs furent incendiés et des familles juives furent égorgées dans leurs
maisons. On guettait les véhicules qui circulaient sur les artères
principales de la ville, ainsi que par ses issues, afin d'attraper des Juifs
qui tâchaient d'échapper au carnage. "

Est-ce le reste d'une rédaction antérieure qui aurait échappée à la censure
de quelque juif islamophile et antisémite (nous savons qu'il en existe de
redoutables comme Israël Shamir, Charles Enderlin, Esther Benbassa, Rony
Brauman...) ? Nous verrons l'explication de ce couac plus loin. Elle n'est
pas glorieuse pour les auteurs de ce site.


c. Voicile témoignage de René-Samuel Sirat, grand rabbin des Sépharades de
France :

http://www.col.fr/arche/article.php3?id_article=380

J'ai présent à l'esprit ce que l'on m'a raconté à propos du pogrom de 1934.
Alors que des dizaines de Juifs étaient assassinés par des Musulmans à
Constantine, rien ne s'était passé à Bône. Il se trouve en effet que le
grand rabbin Naouri et son ami le mufti de Bône avaient, la veille du
pogrom, parcouru bras-dessus bras-dessous les rues où habitaient les Juifs
et les Musulmans. La population, voyant que le grand rabbin et le mufti
continuaient leurs promenades amicales comme par le passé, est rentrée chez
elle et il n'y a pas eu de sang versé. C'est cela, le rôle d'un dirigeant
religieux : envers et contre tout, donner l'exemple et prêcher en faveur de
la paix.



d. Comme je l'ai dit précedemment, en cherchant on finit toujours par
trouver : j'ai même trouvé le même texte que sur
http://www.sefarad.org/publication/lm/028/leslie.html avec le passage
censuré dans son intégralité. Moralité, si l'on peut dire, le site
sefarad.org se comporte envers les juifs sépharades constantinois comme
Judas envers son rabbi. Honte et mépris sur les juifs renégats qui vendent
leur âme au pires ennemis du peuple juif.
Voici le site et le texte non expurgé avec sa référence bibliographique,
celle d'un témoin occulaire des faits Paul Leslie qui les relate dans son
ouvrage "Les Juifs de Constantine

http://www.constantine.free.fr/LaVille/histoire.htm

3 et 5 août 1934 : Pogrom de Constantine

" A première vue, il n'y avait aucune raison de craindre les suites d'une
dispute intervenue le soir de vendredi 3 août 1934 entre Eliaou Khalifa, un
zouave juif pris de boisson, et un petit groupe de Musulmans, rassemblés
dans la cour d'une mosquée de Constantine assez célèbre, Sidi Lakhdar.[.]
Même inventée par des militants antisémites venus de la métropole ou par des
anti-juifs issus de la population coloniale, la propagande antisémite
pouvait influencer un nombre assez considérable des habitants les plus
défavorisés ou les plus mécontents - qui n'étaient pas rares à nourrir de
vives rancours nationalistes et religieuses. Les propagandistes jugeaient
souvent utile de simuler une certaine " arabophilie ". Aussi des Musulmans
furent-ils amenés à regarder les communautés juives de leur pays d'un oil
jaloux et à leur envier le mieux-être économique (relatif) qui découlait de
leur statut de citoyen français.[.]
Les désordres qui s'ensuivirent - foules d'émeutiers de plus en plus
nombreuses, attroupements menaçants dans le quartier juif, de façon à "
assiéger " plusieurs habitants juifs dans leurs logements, agressions sur
des passants juifs, bon nombre de magasins juifs saccagés - durèrent presque
toute la nuit du 3 au 4 août, jusqu'à la répression sévère des violences par
les forces de l'armée et de la police. Le bilan des conséquences
immédiates - 15 blessés, un Musulman mort après avoir été grièvement blessé
par balle.[.]
Le lendemain, on vit des personnages marquants juifs et musulmans s'activer
à prêcher la modération à leurs coreligionnaires - d'un côté, M. Lellouche,
président du Consistoire et conseiller général, et le Grand Rabbin Halimi;
de l'autre côté, le Grand Mufti de Constantine, le Cheikh Ben Badis, grand
réformiste religieux, et le Docteur Bendjelloul, conseiller général et un
des chefs du mouvement nationaliste du Constantinois.[.]
L'afflux important aussi bien d'habitants de la région environnante que de
Constantine elle-même vers le quartier du Marché et en particulier vers la
Place des Galettes n'avait rien d'inhabituel en soi. Néanmoins, comme pour
distinguer le dimanche 5 août des jours de marché normaux, de nombreux
hommes jeunes étaient armés, le plus souvent de couteaux, de rasoirs ou de
matraques; certains portaient même des armes à feu, malgré l'interdiction
légale qui visait les indigènes musulmans.[.]
Des rixes judéo-musulmanes qui éclatèrent au quartier du Marché ne tardèrent
pas à prendre de l'ampleur. Au cours de la première phase des troubles du 5
août, deux groupes de Juifs tirèrent de nombreux coups de feu par les
fenêtres de leurs appartements - actes imprudents d'autodéfense préventive
? - ne manquant pas ainsi d'enflammer les passions des émeutiers.[.]
Les magasins juifs furent incendiés et des familles juives furent égorgées
dans leurs maisons. On guettait les véhicules qui circulaient sur les
artères principales de la ville, ainsi que par ses issues, afin d'attraper
des Juifs qui tâchaient d'échapper au carnage.[.]
Suivant des consignes de non-intervention, soldats et officiers (à de rares
exceptions près) ne firent que jouer le rôle de spectateurs, ne disposant
d'ailleurs que d'armes dépourvues de cartouches.
Environ quatre heures après le retour du député-maire Morinaud à
Constantine, au début de l'après-midi, on fit distribuer aux troupes les
munitions nécessaires pour rétablir l'ordre. Ces consignes nouvelles ne
purent rien changer aux conséquences tragiques des atrocités déjà
perpétrées - les vingt-huit morts - pour la plupart des femmes, des enfants
et des vieillards, ainsi que les dizaines de blessés, de victimes de toute
sorte de violences barbares. Les habitants français et européens s'étaient
bien gardés d'intervenir de quelque façon que ce fut. Par contre, certains
rescapés du massacre avaient la vie sauve grâce au dévouement et au courage
de quelques Constantinois musulmans, qui les avaient cachés et protégés. Les
dommages s'élevant à 150 millions de francs-Poincaré environ, le total de
sinistrés à Constantine fut évalué à 1777. "
Extraits d'un texte de Paul Leslie "Les Juifs de Constantine"

Une de mes correspondante tient à préciser ce qui suit :
" Le 8 aout 1934, des chrétiens ont aussi sauvé des juifs. J'ai à ce sujet
un témoignage de 1er ordre. Ma grand-mère maternelle qui a 91 ans etait
présente ce jour là dans la ville. Elle a vu des gens massacrés, des
magasins pillés. Elle a vu son patron chrétien cacher une famille de
commercants. "

fin du texte

Je rappelle le bilan des pogroms de Constantine : vingt-huit morts - pour la
plupart des femmes, des enfants et des vieillards, ainsi que les dizaines de
blessés



e. Encore un autre témoignage. Il s'agit de la recension du livre d'un
témoin qui a échappé au massacre :

version PDF :
<http://assr.revues.org/docannexe2171.html#search=%22pogrom%2Bconstantine%22>

version html :
<http://72.14.221.104/search?q=cache:tpNs9UHUMuUJ:assr.revues.org/docannexe2171.html+pogrom%2Bconstantine&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=4>

ATTAL (Robert).

Les Émeutes de Constantine. 5 aôut 1934.

Paris, Romillat, 2002, 215 p. (bibliogr., cartes, photos) (coll. « Terra
Hebraïca »).

Le 5 août 1934, un pogrom exécuté par une foule musulmane fanatisée, déferle
sur le quartier juif de Constantine, alors chef-lieu d'un département
français. La foule égorge, pille impunément pendant toute une journée. On
dénombrera 27 morts, dont 25 citoyens français de religion juive : parmi eux
5 enfants (âgés de quelques mois à 10 ans), 6 femmes, 14 hommes.

L'auteur, professeur d'histoire, président un temps de la Société d'Histoire
et d'Archéologie du Soissonnais, est un survivant de ce pogrom (il avait 8
ans) dans lequel une partie de sa famille disparut. Tout en étant un ouvrage
d'historien, fondé sur des sources, des archives indiscutables, l'A. ne
censure pas ses propres souvenirs, ses émotions, lorsqu'il relate le
massacre de sa propre famille dans le chapitre V, "le Pogrom", qui s'ouvre
sur 4 pages bouleversantes : "en guise de prologue : un enfant devant le
mal".

Comment en est-on arrivé là ? L'A. rappelle la place des juifs en terre
d'islam, les conséquences de la conquête française en 1830 sur les
populations autochtones, les relations des juifs d'Algérie avec la France,
les inter-relations des juifs, des musulmans, des Français en Algérie. On
peut dire que l'antisémitisme dans l'Algérie coloniale était un fait de
société. Territoire, puis département français, l'Algérie coloniale était
une société profondément hiérarchisée selon des clivages ethnico-religieux :
en haut de l'échelle, se trouvaient "les Français métropolitains", au bas de
l'échelle la masse indigène, ceux que l'on appelait indistinctement "les
arabes".
Entre les deux, deux catégories de citoyens français : les "petits blancs
chrétiens" : Espagnols, Italiens, Maltais, naturalisés, formaient une couche
populaire, souvent pauvre, et les juifs, d'origine "indigène", naturalisés
collectivement en 1870, mais dans leur majorité acquis aux valeurs de la
République française dès les débuts de la conquête. Cette population qui
s'élevait de 15 à 17 000 personnes en 1830 (à côté d'une population de 2
millions de musulmans), atteignait 130 000 personnes (à côté d'une
population de 8 millions et demi de musulmans, et 900 000 "pieds noirs") en
1962, au moment de l'indépendance de l'Algérie

Avant la conquête, comme sur toute terre musulmane, les juifs étaient des
dhimmi, soumis plus que protégés, tolérés, objets de tous les arbitraires.
Les juifs d'Algérie habitaient le pays bien avant la conquête arabe,
probablement avant le début de l'ère commune, avant même que ce nom soit
donné à ces territoires du Maghreb sous domination ottomane : mais ils
n'avaient aucun droit. Au moment de la conquête française (1830), c'était
une communauté vivant, dans l'ensemble, dans une grande pauvreté. Ils
représentaient alors la dernière marche de l'échelle sociale, interdits de
posséder une terre, une monture, ou même un âne. Ils étaient humiliés à tout
moment dans leur vie quotidienne, ne bénéficiant d'aucune protection,
toujours condamnés si un litige les opposait à un musulman, voire même
exposés par intermittence aux violences des foules. Leur "marche vers
l'Occident" fit des dhimmis des citoyens égaux en droits et en devoirs. À
l'instar des autres communautés juives, ils entrèrent dans le "mouvement
d'Émancipation" qui signa leur sortie des ghettos et leur entrée dans la
modernité : ils firent de leur appartenance juive une affaire privée. Comme
les juifs de France avant eux, ils acceptèrent l'abandon de leur statut
personnel, l'abandon du statut de "Nation juive". Ils acceptèrent d'être
régis par la loi française. Dès 1830, ils envoyèrent leurs enfants à l'école
"française", troquèrent peu à peu leurs vêtements traditionnels pour des
vêtements occidentaux, apprirent à parler français et reléguèrent, avant de
l'abandonner, leur langue (le judéo-arabe) à la sphère privée. Beaucoup
devinrent
médecins, enseignants, journalistes, quittant leurs échoppes de marchands de
tissus ou de bijoutiers indigènes. Cet amour des juifs d'Algérie pour la
République française et les valeurs républicaines ne fut guère payé de
retour par les autres Français d'Algérie, qui leur manifestèrent de manière
quasi constante une haine anti-juive. Elle se traduisit par de nombreuses
exactions physiques contre eux. Des partis "anti-juifs" se développèrent par
ailleurs, et permirent l'élection de nombreux maires anti-juifs, notamment
dans les grandes villes. Drumont, l'auteur du pamphlet antisémite "la France
juive" fut élu député. Ainsi des crises anti-juives fomentées par les
politiciens de droite soutenus souvent par l'administration coloniale,
farouchement antisémite, secouèrent périodiquement l'Algérie, parfois
intensément, comme lors de la promulgation du décret Crémieux, ou pendant
l'Affaire Dreyfus.

Dans les années vingt, de grandes villes sont dirigées par des maires élus
pour leurs positions antijuives : l'abbé Lambert à Oran, Émile Morinaud à
Constantine, où il crée "une organisation de défense contre les juifs",
Lucien Bellat à Sidi bel Abbès, où il raye des listes électorales une partie
des électeurs juifs, soupçonnés de voter "à gauche". La propagande antijuive
se déchaîne, stimulée par les importantes sections que gèrent en Algérie les
partis d'extrême droite (le Parti populaire français, le Parti social
français, les Croix de feu). De ces mouvements politiques et idéologiques,
les musulmans dans leur immense majorité, sont absents. Mais dans le climat
de haine créé et entretenu par cette propagande éclate, à travers le pays,
une série d'émeutes sanglantes, dont les arabes seront les instruments, et
les juifs les victimes. Dans la seule ville de Constantine, on dénombre
entre 1871 et 1934 une dizaine d'émeutes violentes de ce type : toutes ont
pour dénominateur commun l'attitude indulgente d'une partie de l'armée et
des édiles municipaux envers les émeutiers, et le rejet de la responsabilité
des désordres sur les juifs eux-mêmes.

Constantine et les villages alentour, seront les seuls territoires (alors)
français qui connaîtront en 1934, la même explosion de violence sanglante
antisémite qui caractérisa les sociétés européennes de la fin du XIXe siècle
et de la première moitié du XXe. Dans un climat de crise économique
mondiale, le chômage, la misère atteignent de plein fouet les plus pauvres,
essentiellement les musulmans. La propagande antijuive les influencera
d'autant plus que les propagandistes manifestaient une apparente arabophilie
Post by sinpa
ainsi depuis plusieurs mois le quotidien local menait une campagne
haineuse contre les juifs d'Algérie suspectés d'être les responsables de
tous les maux du pays, et en particulier des souffrances de la population
musulmane.

Que s'est-il passé ? Le 3 août des rumeurs incontrôlables mettent en cause
un soldat juif ivre qui aurait uriné contre une mosquée, et diffusent la
nouvelle de l'assassinat d'un chef nationaliste arabe par des juifs : le
chef en question, le Dr Bendjelloul était en fait absent de la ville, mais
bel et bien vivant.... Entre le 3 et le 5 août, une foule d'émeutiers
arabes, venus des environs de Constantine, déferlent sur le quartier juif de
la ville, pillent un grand nombre de magasins, cambriolent des logements,
assiègent et égorgent dans leur maison des familles juives et blessent à
l'arme blanche des dizaines de juifs qui tentent d'échapper au massacre.

Pendant tout le temps de l'émeute, l'administration française n'intervient
pas, ou peu. Soldats et officiers, en nombre plus faible que d'habitude
(beaucoup étaient en permission) munis d'armes dépourvues de cartouches,
jouèrent les spectateurs... L'officier le plus gradé pendant la durée de
l'émeute, est un sous-officier, qui ne peut donner l'ordre de tirer cela
relevant, dans l'armée française, du pouvoir des seuls officiers. Le maire,
Émile Morinaud, était fort opportunément absent de la ville, ainsi que le
commissaire principal. Le carnage ne s'arrêta qu'après le retour du maire et
la reprise en main de la situation par l'armée. L'administration mit en
cause des "provocations juives" (des groupes d'autodéfense juifs avaient
tenté de s'interposer entre les émeutiers et la population), le gouverneur
général de l'Algérie n'assista pas aux obsèques des victimes (dont plusieurs
enfants en bas âge), le pouvoir colonial ordonna à la population juive de
"s'abstenir de toute provocation et de montrer moins de morgue".

Très rapidement, dès le lendemain du 5 août, quelques notables musulmans
condamnèrent vigoureusement ce qui venait de se passer, désapprouvant
publiquement le pogrom. Avec des notables juifs, ils unirent leurs efforts
pour éviter de nouveaux affrontements. Au plus fort de l'émeute, nombre de
juifs furent sauvés par des arabes, qui les cachèrent. Cette émeute a
profondément marqué les juifs d'Algérie. À Constantine, pendant plusieurs
mois, les relations entre les juifs et les arabes restèrent tendues.
Pourtant, en 1940, lorsque les dirigeants pétainistes appliquèrent avec un
zèle tout particulier les lois raciales liées "au statut des juifs" en
Algérie : abrogation du Décret Crémieux (les juifs d'Algérie redevenaient
"indigènes"), renvoi des élèves et des enseignants juifs des établissements
publics, mise sous tutelle des biens juifs, ils ne rencontrèrent pas
l'enthousiasme attendu des populations musulmanes.

On aura compris l'ambiguïté des relations entre juifs et arabes en Algérie :
non seulement en raison du passé au cours duquel des périodes de
coexistence, inégalitaire mais sans affrontement, ont alterné avec des
périodes d'affrontements violents, mais encore à cause de la situation
coloniale. Aux yeux du colonisateur, juifs et arabes sont des "indigènes" :
ils parlent quasiment la même langue, portent des vêtements de même type,
partagent une même cuisine, ont des comportements et des coutumes proches.
Mais sur le plan juridique, le décret Crémieux délivrera les juifs de leur
statut d'indigène, qui plus est dhimmi, pas de la haine, "qui conduisit une
population musulmane exaspérée par la sujétion coloniale à succomber à
l'intoxication anti-juive".

Pour l'A, ce pogrom n'est en rien fortuit. Il est le résultat de l'histoire
de l'Algérie, avant et après la conquête : pour lui "l' histoire de
l'Afrique du Nord est éclaboussée de sang juif...la conquête arabe avec sa
religion triomphante, a relégué le juif dans une position subalterne, non
exempte de violence. La France, du moins dans sa projection outre-mer, n'a
pu empêcher les communautés juives d'être en butte à l'hostilité et à la
discrimination". Le pogrom, conclut-il dans cet ouvrage passionnant et
lucide, "s'inscrit dans le droit fil de cette double tentation".

Joëlle Allouche Benayoun.


f. Et encore :

http://www.algerie-dz.com/article862.html

Entre juifs et musulmans, la cohabitation obligée est depuis longtemps
acceptée. Mais l'harmonie a été brisée par les émeutes du 5 août 1934. Ce
jour-là, un pogrom a déferlé sur Constantine et ses environs, sans
intervention de la police ou de l'armée. On releva 27 morts, dont 25 juifs,
et parmi eux 5 enfants, 6 femmes et 14 hommes.



g. Et encore :

http://korkos.club.fr/romans1bis.htm



Mes connaissances étant largement insuffisantes, il m'a fallu lire de
nombreux ouvrages historiques, ethnologiques, etc. C'est ainsi que j'ai
découvert qu'avait eu lieu à Constantine un pogrom qui fit vingt-cinq morts
et quatre-vingt-un blessés en août 1934.




Pourquoi les ordures "sinpa" tentent-elles par tous les moyens de nier les
faits ? Parce que leur but est de transformer les bourreaux en victimes et
les victimes en bourreaux. C'est ce que fait avec le génocide rwandais une
ordure nommée al Galloz qui sert de vil pin à Chirac. C'est ce que font les
génocidaires nazislamistes qui jouent au bourreau geignard et larmoyant.
C'est ce que font les génocidaires nazis lorsqu'ils se présentent comme
victimes de ceux qu'ils ont exterminés.

Quant à Nora n'est-ce pas un pote à Mitterrand le boucher du Rwanda,
celui-là même qui fut avec Védrine, Dijoud et Villepin responsable de la
mort de plus d'un million d'Africains ?

Que du beau monde, que de belles et précieuses ordures qui n'ont que le
devoir de mémoire à la bouche pour mieux détourner les hommes et les femmes
de la connaissance de leur passé.
sinpa
2006-08-27 12:28:44 UTC
Permalink
LOL
Voir ci-dessus.
NB : c'est pas bon pour la santé de s'énerver pour rien...
abourick
2006-08-27 12:43:06 UTC
Permalink
Post by abourick
LOL
Voir ci-dessus.
NB : c'est pas bon pour la santé de s'énerver pour rien...
Pourquoi serais-je énervé, petit roquet sinpa ?
sinpa
2006-08-27 14:02:57 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by abourick
LOL
Voir ci-dessus.
NB : c'est pas bon pour la santé de s'énerver pour rien...
Pourquoi serais-je énervé, petit roquet sinpa ?
relis toi...
abourick
2006-08-27 14:40:24 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Post by abourick
LOL
Voir ci-dessus.
NB : c'est pas bon pour la santé de s'énerver pour rien...
Pourquoi serais-je énervé, petit roquet sinpa ?
relis toi...
Pourquoi donc petit roquet sinpa ?
sinpa
2006-08-27 18:19:08 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by sinpa
Post by abourick
Post by abourick
LOL
Voir ci-dessus.
NB : c'est pas bon pour la santé de s'énerver pour rien...
Pourquoi serais-je énervé, petit roquet sinpa ?
relis toi...
Pourquoi donc petit roquet sinpa ?
Moi, je ne m'énerve pas...
abourick
2006-08-27 20:31:59 UTC
Permalink
Post by sinpa
Post by abourick
Pourquoi donc petit roquet sinpa ?
Moi, je ne m'énerve pas...
C'est bieeeen ! Susucre petit roquet sinpa !
MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
2006-08-25 20:46:30 UTC
Permalink
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs
C'est très choquant de dire ça.
La Shoa est un drame pour l'humanité, elle représente ec que l'homme
est capable de s'infliger.
La Shoa est sacrée.
Seulement elle n'est pas la propriété des Juifs...elle est notre honte
et notre espoir à tous.
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.

http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/
___________________________
/ )| MOUHOUBI Kamel |( \
/ / | ***@hotmail.com | \ \
_( (_ | PGP Key ID 0xBAC2CA5B | _) )_
(((\ \)|_/ )___________________( \_|(/ /)))
(\\\\ \_/ / \ \_/ ////)
\ / \ /
\ _/ \_ /
/ / \ \
Tonton69
2006-08-25 21:14:30 UTC
Permalink
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs
C'est très choquant de dire ça.
La Shoa est un drame pour l'humanité, elle représente ec que l'homme
est capable de s'infliger.
La Shoa est sacrée.
Seulement elle n'est pas la propriété des Juifs...elle est notre honte
et notre espoir à tous.
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.
bien dit.
Et ne pas oublier, à mon humble avis, que le terme Shoa, implique aussi
le massacre d'autres (tsiganes en autres).
webmaster
2006-08-26 04:41:33 UTC
Permalink
Post by Tonton69
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs
C'est très choquant de dire ça.
La Shoa est un drame pour l'humanité, elle représente ec que l'homme
est capable de s'infliger.
La Shoa est sacrée.
Seulement elle n'est pas la propriété des Juifs...elle est notre honte
et notre espoir à tous.
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.
bien dit.
Et ne pas oublier, à mon humble avis, que le terme Shoa, implique aussi
le massacre d'autres (tsiganes en autres).
Handicapés, homosexuels...etc
Il y a 76 ans, vous en auriez fait partis!
Tonton69
2006-08-26 10:58:16 UTC
Permalink
Post by webmaster
Post by Tonton69
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs
C'est très choquant de dire ça.
La Shoa est un drame pour l'humanité, elle représente ec que l'homme
est capable de s'infliger.
La Shoa est sacrée.
Seulement elle n'est pas la propriété des Juifs...elle est notre honte
et notre espoir à tous.
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.
bien dit.
Et ne pas oublier, à mon humble avis, que le terme Shoa, implique aussi
le massacre d'autres (tsiganes en autres).
Handicapés, homosexuels...etc
Il y a 76 ans, vous en auriez fait partis!
Et vous vous basez sur quoi pour dire ça ?
c***@mailvault.com
2006-08-26 11:48:00 UTC
Permalink
Post by Tonton69
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.
bien dit.
Et ne pas oublier, à mon humble avis, que le terme Shoa, implique aussi
le massacre d'autres (tsiganes en autres).
Non. C'est faux.
Autrefois, lorsqu'on parlait de génocide ou d'holocauste, votre
raisonnement tenait debout.

Aujourd'hui on utilise un mot juif, volontairement pour minimiser les
autres victimes.
R.Etienne
2006-08-26 12:21:51 UTC
Permalink
Post by c***@mailvault.com
Post by Tonton69
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.
bien dit.
Et ne pas oublier, à mon humble avis, que le terme Shoa, implique aussi
le massacre d'autres (tsiganes en autres).
Non. C'est faux.
Autrefois, lorsqu'on parlait de génocide ou d'holocauste, votre
raisonnement tenait debout.
Aujourd'hui on utilise un mot juif, volontairement pour minimiser les
autres victimes.
Je vous prierai de parler de la Shoa avec un peu plus de componction !
--
Robert Etienne.
" Bush est hanté par la haine du monde arabo-musulman
parce qu'il est incapable de le comprendre et encore
moins de le respecter." - Tahar Ben Jelloun
Berurier
2006-08-25 22:34:47 UTC
Permalink
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs
C'est très choquant de dire ça.
La Shoa est un drame pour l'humanité, elle représente ec que l'homme
est capable de s'infliger.
La Shoa est sacrée.
Seulement elle n'est pas la propriété des Juifs...elle est notre honte
et notre espoir à tous.
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.
Ben non c'est avec de tels recueillements qu'on
n'arrive jamais à la paix. Comme si on avait besoin de la Shoa
pour savoir ce que l'homme peut faire. Gros naïf
le mou du houbi. Et pour quoi privilégier les morts juifs
qui somme tout ne sont que minoritaires et de loin
par rapport à tous les morts de la guerre. A bas
les commémorations et autres repentances qui ne
servent à rien et n'ont jamiais servi à rien ! Bien au contraire
la Shoa sert de justificatif au comportement délirant
des juifs israéliens. A bas les états confessionnels !
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/
___________________________
/ )| MOUHOUBI Kamel |( \
_( (_ | PGP Key ID 0xBAC2CA5B | _) )_
(((\ \)|_/ )___________________( \_|(/ /)))
(\\\\ \_/ / \ \_/ ////)
\ / \ /
\ _/ \_ /
/ / \ \
MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
2006-08-25 23:39:12 UTC
Permalink
Le Sat, 26 Aug 2006 00:34:47 +0200, "Berurier" <Berurier
Post by Berurier
Ben non c'est avec de tels recueillements qu'on
n'arrive jamais à la paix. Comme si on avait besoin de la Shoa
pour savoir ce que l'homme peut faire. Gros naïf
le mou du houbi.
Eh grosse bouse antisémite tu m'en diras autant à Auschwitz...
C'est facile de parler quand on a rien dans la cervelle comme
toi...regarder les choses c'est différent...les comprendre c'est du
domaine de la prouesse pour un imbécile comme toi...
T'as rien dans la cervelle mais je sais une chose : tu fermeras ta
gueule devant l'innomable, ouai tu feras comme tous les pauvres types
de ton calibre incapable de faire face, face à l'indescriptible et à
l'abject tu fermeras ta gueule et t'auras honte.
Ne parle pas sans savoir.
Boucle la.


http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/
___________________________
/ )| MOUHOUBI Kamel |( \
/ / | ***@hotmail.com | \ \
_( (_ | PGP Key ID 0xBAC2CA5B | _) )_
(((\ \)|_/ )___________________( \_|(/ /)))
(\\\\ \_/ / \ \_/ ////)
\ / \ /
\ _/ \_ /
/ / \ \
Beru
2006-08-26 09:02:02 UTC
Permalink
Post by Berurier
Comme si on avait besoin de la Shoa
pour savoir ce que l'homme peut faire. Gros naïf
le mou du houbi. Et pour quoi privilégier les morts juifs
qui somme tout ne sont que minoritaires et de loin
Dans la mesure ou il absolument hors de question que l'on me confonde
avec cet individu, je vous signale que mon pseudo sera désormais Acajou.
Uly
2006-08-26 01:54:02 UTC
Permalink
"MOUHOUBI" <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
..............
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
C'est très choquant de dire ça.
La Shoa est un drame pour l'humanité, elle représente ec que l'homme
est capable de s'infliger.
La Shoa est sacrée.
Seulement elle n'est pas la propriété des Juifs...elle est notre honte
et notre espoir à tous.
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.
Quelle hypocrisie ! C'est tellement faccile de pleurer les morts. Mais qui
pleure ceux qu'on massacre en ce moment ? Et le génocide du RWANDA sous le
regard indifférent de la terre entière. Là au moins on savait et tout le
monde a laissé faire........
Girouette
2006-08-26 05:11:35 UTC
Permalink
Post by Uly
..............
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
C'est très choquant de dire ça.
La Shoa est un drame pour l'humanité, elle représente ec que l'homme
est capable de s'infliger.
La Shoa est sacrée.
Seulement elle n'est pas la propriété des Juifs...elle est notre honte
et notre espoir à tous.
Tous les hommes devraient se receuillir devant la Shoa.
Quelle hypocrisie ! C'est tellement faccile de pleurer les morts. Mais qui
pleure ceux qu'on massacre en ce moment ? Et le génocide du RWANDA sous le
regard indifférent de la terre entière. Là au moins on savait et tout le
monde a laissé faire........
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
Je crois que c'est simplement dû au fait qu'ils n'ont pas compris
que c'etait l'homme qui etait capable de ça, et qu'il l'est encore
aujourd'hui,
s'il se laisse aller à penser que celui-là finalement (et quel qu'il
soit)
on peut bien s'en passer, la société n'en ira que mieux.
Ce n'est pas de condamner le passé ou de se receuillir devant les
victimes de l'holocauste qui est le plus important mais d'en tirer la
terrible leçon pour
soi, aujourd'hui. Mais c'est nettement plus difficile evidemment.
Uly
2006-08-26 14:36:09 UTC
Permalink
"Girouette" <anne-***@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news:
***@p79g2000cwp.googlegroups.com...
................
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
---------------------------------------------
C'est la même démarche qu'un catholique qui va faire des saloperies toute la
semaine et qui va ensuite se blanchir en allant 1/2 h à la messe.
Girouette
2006-08-26 16:20:57 UTC
Permalink
Post by Uly
................
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
---------------------------------------------
C'est la même démarche qu'un catholique qui va faire des saloperies toute la
semaine et qui va ensuite se blanchir en allant 1/2 h à la messe.
Ce "serait" la même démarche si ça "pouvait" être le cas.
Mais comme vous ne savez de ce dont vous parlez que ce vous
en a dit la concierge j'imagine que c'est comme pour les autres
intervenants (je ne vous ai pas encore suivie pour voir ce que vous
defendiez) c'est juste pour votre propagande auprès de gens qui
n'en sachant pas plus que vous n'y verront que du feu.
Je ne dirais pas que c'est "de bonne guerre" puisque toute
guerre est mauvaise mais que c'est disons .... essentiel à certains
êtres.
Uly
2006-08-27 01:00:44 UTC
Permalink
"Girouette" <anne-***@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news:
***@m73g2000cwd.googlegroups.com...
............
Ce "serait" la même démarche si ça "pouvait" être le cas.
Mais comme vous ne savez de ce dont vous parlez
---------------------------------------------------

Pauvre con je connais mieux ces hypocrites que toi pour des raisons très
précises que je préfère ne pas évoquer ici.
Girouette
2006-08-27 05:40:32 UTC
Permalink
Post by Uly
............
Ce "serait" la même démarche si ça "pouvait" être le cas.
Mais comme vous ne savez de ce dont vous parlez
---------------------------------------------------
Pauvre con
Ce rêve d'avoir un lance-flamme entre les mains
à la place d'un clavier .... ça doit quand même pas être
tous les jours facile à vivre. Enfin bon, c'est leur problème.
Rachida
2006-08-26 17:28:22 UTC
Permalink
Post by Uly
................
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
---------------------------------------------
C'est la même démarche qu'un catholique qui va faire des saloperies toute
la semaine et qui va ensuite se blanchir en allant 1/2 h à la messe.
:-)
Uly
2006-08-27 01:01:29 UTC
Permalink
"Rachida" <Rachida ***@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news:
44f084b9$0$27403$***@news.orange.fr...
........
:-)
C'est pour apprécier ma réponse honnête ?
Girouette
2006-08-27 05:33:36 UTC
Permalink
Post by Uly
........
:-)
C'est pour apprécier ma réponse honnête ?
C'est plutôt que quand on se trouve beau, rien ne vaut un miroir.
Rachida
2006-08-27 06:43:43 UTC
Permalink
Post by Uly
........
:-)
C'est pour apprécier ma réponse honnête ?
euh, je crois;
Uly
2006-08-28 01:34:05 UTC
Permalink
"Rachida" <Rachida ***@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news:
44f13f22$0$25935$***@news.orange.fr...
..........
Post by Rachida
euh, je crois;
Merci ça fait plaisir et ça ne coute pas cher :o)
none
2006-08-27 07:42:42 UTC
Permalink
Post by Uly
................
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
---------------------------------------------
C'est la même démarche qu'un catholique qui va faire des saloperies toute la
semaine et qui va ensuite se blanchir en allant 1/2 h à la messe.
Et vous pensez réellement que ce catholique se sentira "blanchi" au bout
d'une demi heure de messe ???
Qu'il repartira tout guilleret pour une nouvelle semaine de "saloperies"
???

mdr

Prenez-vous les catholiques pour des imbéciles ou êtes-vous d'une
naïveté hors norme ????

On vous a dit quand vous étiez petite que la messe lavait plus blanc que
blanc ???

Et vous êtes restée profondement traumatisée ?

Je ne vois pas d'autre explication à la légereté de votre commentaire ...
Girouette
2006-08-27 08:48:37 UTC
Permalink
Post by none
Post by Uly
................
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
---------------------------------------------
C'est la même démarche qu'un catholique qui va faire des saloperies toute la
semaine et qui va ensuite se blanchir en allant 1/2 h à la messe.
Et vous pensez réellement que ce catholique se sentira "blanchi" au bout
d'une demi heure de messe ???
Qu'il repartira tout guilleret pour une nouvelle semaine de "saloperies"
???
mdr
Prenez-vous les catholiques pour des imbéciles ou êtes-vous d'une
naïveté hors norme ????
On vous a dit quand vous étiez petite que la messe lavait plus blanc que
blanc ???
Et vous êtes restée profondement traumatisée ?
Je ne vois pas d'autre explication à la légereté de votre commentaire ...
L'ignorance volontaire est la meilleure des raisons qui soit,
et la quantité d'absurdités que l'on peut lire à ce sujet sur les
forums est absolument phénoménale.
Rachida
2006-08-27 11:41:26 UTC
Permalink
Post by none
Post by Uly
................
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
---------------------------------------------
C'est la même démarche qu'un catholique qui va faire des saloperies toute
la semaine et qui va ensuite se blanchir en allant 1/2 h à la messe.
Et vous pensez réellement que ce catholique se sentira "blanchi" au bout
d'une demi heure de messe ???
Qu'il repartira tout guilleret pour une nouvelle semaine de "saloperies"
???
mdr
Prenez-vous les catholiques pour des imbéciles ou êtes-vous d'une naïveté
hors norme ????
On vous a dit quand vous étiez petite que la messe lavait plus blanc que
blanc ???
Et vous êtes restée profondement traumatisée ?
Je ne vois pas d'autre explication à la légereté de votre commentaire ...
C'est pourtant ce qu'ils s'imaginent les cathos, je les trouve légers aussi.
none
2006-08-27 13:50:03 UTC
Permalink
Post by Rachida
Post by none
Post by Uly
................
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
---------------------------------------------
C'est la même démarche qu'un catholique qui va faire des saloperies toute
la semaine et qui va ensuite se blanchir en allant 1/2 h à la messe.
Et vous pensez réellement que ce catholique se sentira "blanchi" au bout
d'une demi heure de messe ???
Qu'il repartira tout guilleret pour une nouvelle semaine de "saloperies"
???
mdr
Prenez-vous les catholiques pour des imbéciles ou êtes-vous d'une naïveté
hors norme ????
On vous a dit quand vous étiez petite que la messe lavait plus blanc que
blanc ???
Et vous êtes restée profondement traumatisée ?
Je ne vois pas d'autre explication à la légereté de votre commentaire ...
C'est pourtant ce qu'ils s'imaginent les cathos, je les trouve légers aussi.
Au nom du ciel ! :-)

Non, Rachida, les "cathos" ne s'imaginent pas ça.

Je ne sais pas qui vous a mis cette idée en tête, mais elle est fausse.

Les catholiques sont des gens comme vous et moi.

Ni plus, et surtout ni moins.
Rachida
2006-08-27 17:44:53 UTC
Permalink
Post by none
Post by Rachida
Post by none
Post by Uly
................
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible à
tout ce qui a "amené" l'homme à cette abomination et nous
le faire rejeter avec force dés les prémisses.
Helas, quand on voit ce qu'il en est réellement, il est evident que
la majorité des gens se contente de se dire "moi j'aurais été contre
à l'époque"
pour se dedouaner de tout avec une bonne conscience absolument
ahurissante.
---------------------------------------------
C'est la même démarche qu'un catholique qui va faire des saloperies
toute la semaine et qui va ensuite se blanchir en allant 1/2 h à la
messe.
Et vous pensez réellement que ce catholique se sentira "blanchi" au bout
d'une demi heure de messe ???
Qu'il repartira tout guilleret pour une nouvelle semaine de "saloperies"
???
mdr
Prenez-vous les catholiques pour des imbéciles ou êtes-vous d'une
naïveté hors norme ????
On vous a dit quand vous étiez petite que la messe lavait plus blanc que
blanc ???
Et vous êtes restée profondement traumatisée ?
Je ne vois pas d'autre explication à la légereté de votre commentaire ...
C'est pourtant ce qu'ils s'imaginent les cathos, je les trouve légers aussi.
Au nom du ciel ! :-)
Non, Rachida, les "cathos" ne s'imaginent pas ça.
Je ne sais pas qui vous a mis cette idée en tête, mais elle est fausse.
Les catholiques sont des gens comme vous et moi.
Moi, je les connais mais je vomis surtout les intégristes
comme il en traîne sur de forum, du reste, je vomis tous les intégristes :
cathos, musulmans et juifs.

Ceux là n'ont toujours apporté que haine et guerres.
Uly
2006-08-28 01:40:44 UTC
Permalink
"Rachida" <Rachida ***@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news:
44f1da18$0$5077$***@news.orange.fr...
.........
Post by Rachida
Moi, je les connais mais je vomis surtout les intégristes
cathos, musulmans et juifs.
Vous pourriez ajouter la bande à BUSH et tous les ultra libéraux qui ont
fait de l'argent leur dieu, leur seule raison de vivre.
Uly
2006-08-28 01:39:16 UTC
Permalink
"none" <""claude\"@(none)"> a écrit dans le message de news:
44f1a30c$0$27420$***@news.free.fr...
............
Post by none
Les catholiques sont des gens comme vous et moi.
Non 99,9 % sont des hypocrites. Dans ma vie je n'ai rencontré qu'un vrai
catholique qui accordait strictement ses discours à ses actes. J'envie et
respecte ces hommes rares. Pour les politiques c'est excatement la même
chose : tous des hypocrites qui profitent de la bêtises de l'immense
majorité.
Uly
2006-08-28 01:35:31 UTC
Permalink
"none" <""claude\"@(none)"> a écrit dans le message de news:
44f14cf2$0$12428$***@news.free.fr...
...........
Post by none
Prenez-vous les catholiques pour des imbéciles ou êtes-vous d'une naïveté
hors norme ????
Le biut la confession n'est pas celui là pour ces hypocrites ? Manifestement
vous parlez d'un sujet que vous ne connaissez pas !
MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
2006-08-28 02:06:36 UTC
Permalink
Post by Girouette
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible
Cette même sensibilité qui te fais vibrer pour les victimes libanaises
ou Palestiniennes comme tu l'as si souvent démontré sur ce forum...


http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/
___________________________
/ )| MOUHOUBI Kamel |( \
/ / | ***@hotmail.com | \ \
_( (_ | PGP Key ID 0xBAC2CA5B | _) )_
(((\ \)|_/ )___________________( \_|(/ /)))
(\\\\ \_/ / \ \_/ ////)
\ / \ /
\ _/ \_ /
/ / \ \
Girouette
2006-08-28 03:14:18 UTC
Permalink
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Post by Girouette
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible
Cette même sensibilité qui te fais vibrer pour les victimes libanaises
ou Palestiniennes comme tu l'as si souvent démontré sur ce forum...
Pauvre Mouhoubi ....
Je ne commenterai pas.
Je suis fatiguée de tant de crasse.
Sans moi.
Girouette
2006-08-28 03:26:23 UTC
Permalink
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Post by Girouette
Absolument. Ce souvenir devrait nous rendre sensible
Cette même sensibilité qui te fais vibrer pour les victimes libanaises
ou Palestiniennes comme tu l'as si souvent démontré sur ce forum...
Que de pauvres gens sur ce forum ...
Je ne commenterais pas.
Je suis fatiguée de la crasse et des vomissures.
Sans moi.

MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
2006-08-26 09:23:49 UTC
Permalink
Post by Uly
Quelle hypocrisie ! C'est tellement faccile de pleurer les morts.
Se souvenir de la Shoa ce n'est pas pleurer les morts, c'ets
comprendre les leçons de l'histoire.
Post by Uly
Mais qui
pleure ceux qu'on massacre en ce moment ?
Personnes ! Nous n'avons pas retenu la leçon !
Post by Uly
Et le génocide du RWANDA sous le
regard indifférent de la terre entière. Là au moins on savait et tout le
monde a laissé faire........
Ben ouai et que veux tu que je te dise ?
Tu dois aller dire tout ça à clinton, eltsin et cie...

Nous avons les dirigeants que nous méritons.
Tu sembles croire que les génocides sont des accidents de notre
histoire or tu dois savoir que des génocides sont perpétrés
quotidiennement, notre civilisation est génocidaire, elle se construit
sur la destruction de l'autre.
Après des millénaire d'évolution nous n'avons pas encore été capable
d'inventer un système collaboratif qui donnerait à tous la possibilité
de vivre...
Que faisons nous à l'Afrique ? que faisons nous à l'Asie ? que faisons
nous aux animaux et aux génération future si ce n'est préparer les
génocides de demain...
Nous ne savons que détruire et piller.
L'amerique pays de la "liberté" s'est construit sur des génocides.
L'europe à perpétré des génocides.
Et ça continue mais de manière dissimulée...
L'affaire des sans papiers est une illustration du mepris dans lequel
nous entretenons ceux que l'on considère comme différent car étranger.
Nous dénions à ces gens le droit de vivre en ce bas monde.
Pour moi c'est l'expression même du fascisme.


http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/
___________________________
/ )| MOUHOUBI Kamel |( \
/ / | ***@hotmail.com | \ \
_( (_ | PGP Key ID 0xBAC2CA5B | _) )_
(((\ \)|_/ )___________________( \_|(/ /)))
(\\\\ \_/ / \ \_/ ////)
\ / \ /
\ _/ \_ /
/ / \ \
c***@mailvault.com
2006-08-26 11:54:52 UTC
Permalink
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
L'affaire des sans papiers est une illustration du mepris dans lequel
nous entretenons ceux que l'on considère comme différent car étranger.
Nous dénions à ces gens le droit de vivre en ce bas monde.
N'importe quoi. Qui leur dénie le droit de vivre ?
Uly
2006-08-26 14:41:17 UTC
Permalink
"MOUHOUBI" <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
.............
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Personnes ! Nous n'avons pas retenu la leçon !
Bien sûr que si ! Mais l'humanité est composée de la même merde qu'à ces
horribles époques. L'homme est une espèce maudite. C'est la seule qui se
massacre entre elle avec comme seul objectif : le plaisir de se vautrer dans
toutes les horreurs qui accompagnent toutes les guerres. Mais chut il ne
faut pas dire la vérité vraie car la multitude des hypocrites va nous tomber
sur le râble.
MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
2006-08-26 16:55:46 UTC
Permalink
Post by Uly
Bien sûr que si !
La bêtise est tenace.
Post by Uly
toutes les horreurs qui accompagnent toutes les guerres.
Le problème c'est ce qui se passe en temps de paix...les guerres ne
sont que brusques réajustements.

http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/
___________________________
/ )| MOUHOUBI Kamel |( \
/ / | ***@hotmail.com | \ \
_( (_ | PGP Key ID 0xBAC2CA5B | _) )_
(((\ \)|_/ )___________________( \_|(/ /)))
(\\\\ \_/ / \ \_/ ////)
\ / \ /
\ _/ \_ /
/ / \ \
Uly
2006-08-26 14:46:44 UTC
Permalink
"MOUHOUBI" <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
.............
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
L'affaire des sans papiers est une illustration du mepris dans lequel
nous entretenons ceux que l'on considère comme différent car étranger.
Nous dénions à ces gens le droit de vivre en ce bas monde.
Pour moi c'est l'expression même du fascisme.
Quel hypocrite vous êtes ! Personne de dénie au sans papier de vivre. La
majorité des personnes sensées leur dénie le droit de vivre chez contre
notre volonté. Comment l'idiot que vous êtes réagirait si j'allais occuper
votre logement sans que vous m'y invitiez ? Commencez par donner l'exemple
en abritant chez vous ces immigrés clandestins.
Uly
2006-08-26 14:50:21 UTC
Permalink
"MOUHOUBI" <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
................
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
L'affaire des sans papiers est une illustration du mepris dans lequel
nous entretenons ceux que l'on considère comme différent car étranger.
Nous dénions à ces gens le droit de vivre en ce bas monde.
Pour moi c'est l'expression même du fascisme.
Quel hypocrite vous êtes ! Personne ne dénie aux sans papierx de vivre. La
majorité des personnes sensées et honnêtes leur dénie le droit de vivre chez
contre
notre volonté. Comment l'idiot que vous êtes réagirait si j'allais occuper
son logement sans que vous m'y invitiez ? Commencez par donner l'exemple en
abritant chez vous ces immigrés clandestins.
dominique
2006-08-26 15:09:37 UTC
Permalink
Post by Uly
................
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
L'affaire des sans papiers est une illustration du mepris dans lequel
nous entretenons ceux que l'on considère comme différent car étranger.
Nous dénions à ces gens le droit de vivre en ce bas monde.
Pour moi c'est l'expression même du fascisme.
Quel hypocrite vous êtes ! Personne ne dénie aux sans papierx de vivre. La
majorité des personnes sensées et honnêtes leur dénie le droit de vivre chez
contre
notre volonté. Comment l'idiot que vous êtes réagirait si j'allais occuper
son logement sans que vous m'y invitiez ? Commencez par donner l'exemple en
abritant chez vous ces immigrés clandestins.
y a quand même un truc que je pige pas
tu es chez toi et tu refuses les sans papiers soit ,
mais lui est chez lui aussi alors il a autant le droit de les accepter
que toi de les refuser
--
"La liberté comme base, l’égalité comme moyen, la fraternité comme but".RM
Uly
2006-08-27 01:04:07 UTC
Permalink
"dominique" <***@cacakaki.com> a écrit dans le message de news:
***@enews4.newsguy.com...
............
Post by dominique
y a quand même un truc que je pige pas
tu es chez toi et tu refuses les sans papiers soit ,
mais lui est chez lui aussi alors il a autant le droit de les accepter que
toi de les refuser
La seule diffrérence mon petit neuneu c'est que je ne suis pas un hypocrite
et que j'essaie d'accorer mes actes à mes propos.
dominique
2006-08-27 13:07:58 UTC
Permalink
Post by Uly
............
Post by dominique
y a quand même un truc que je pige pas
tu es chez toi et tu refuses les sans papiers soit ,
mais lui est chez lui aussi alors il a autant le droit de les accepter que
toi de les refuser
La seule diffrérence mon petit neuneu c'est que je ne suis pas un hypocrite
et que j'essaie d'accorer mes actes à mes propos.
c'est ce qu'il fait
il est chez lui accepte les autres
môsieur le chêne
--
"La liberté comme base, l’égalité comme moyen, la fraternité comme but".RM
dominique
2006-08-26 15:16:14 UTC
Permalink
Post by Uly
................
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
L'affaire des sans papiers est une illustration du mepris dans lequel
nous entretenons ceux que l'on considère comme différent car étranger.
Nous dénions à ces gens le droit de vivre en ce bas monde.
Pour moi c'est l'expression même du fascisme.
Quel hypocrite vous êtes ! Personne ne dénie aux sans papierx de vivre. La
majorité des personnes sensées et honnêtes leur dénie le droit de vivre chez
contre
notre volonté. Comment l'idiot que vous êtes réagirait si j'allais occuper
son logement sans que vous m'y invitiez ? Commencez par donner l'exemple en
abritant chez vous ces immigrés clandestins.
et de plus je ne te reconnais pas le droit de te faire le porte
paroles de gens que tu ne connais pas
--
"La liberté comme base, l’égalité comme moyen, la fraternité comme but".RM
Uly
2006-08-27 01:06:18 UTC
Permalink
"dominique" <***@cacakaki.com> a écrit dans le message de news:
***@enews4.newsguy.com...
.........
Post by dominique
et de plus je ne te reconnais pas le droit de te faire le porte
paroles de gens que tu ne connais pas
Je faisais allusion aux comportementx responsablex des actuels repésentants
du peuple avec lesquels je suis en parfaite harmonie sur ce sujet.
dominique
2006-08-27 13:14:28 UTC
Permalink
Post by Uly
.........
Post by dominique
et de plus je ne te reconnais pas le droit de te faire le porte
paroles de gens que tu ne connais pas
Je faisais allusion aux comportementx responsablex des actuels repésentants
du peuple avec lesquels je suis en parfaite harmonie sur ce sujet.
non ça c'est toi qui le dis :

" La
majorité des personnes sensées et honnêtes leur dénie le droit de vivre
chez "

ce ne sont pas les autres et de ce fait tu te prends pour le porte
paroles de cette soit disant majorité

et en celà je ne te dénie le droit de parler en leur nom

en ce qui concerne les représentants du peuple
ils n'ont jamais réprésenté qu'eux mêmes si c'est d'eus que tu veux parler
et de ce fait je leur dénie le droit de parler en mon nom
--
"La liberté comme base, l’égalité comme moyen, la fraternité comme but".RM
MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
2006-08-26 16:59:14 UTC
Permalink
Post by Uly
Quel hypocrite vous êtes ! Personne ne dénie aux sans papierx de vivre.
Si on leur interdit de vivre.
Post by Uly
majorité des personnes sensées et honnêtes leur dénie le droit de vivre chez
contre notre volonté.
Notre volonté ou TA volonté ?
Moi ils me posent pas de problème.
Post by Uly
Comment l'idiot que vous êtes réagirait si j'allais occuper
Ta comparaison est particulièrement maladroite est stupide.
Tu n'es qu'un ane...si encore tu avais un peu de coeur et de
compassion...mais même pas !
Tu as mon mépris mais ça tu le sais déjà !

http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/
___________________________
/ )| MOUHOUBI Kamel |( \
/ / | ***@hotmail.com | \ \
_( (_ | PGP Key ID 0xBAC2CA5B | _) )_
(((\ \)|_/ )___________________( \_|(/ /)))
(\\\\ \_/ / \ \_/ ////)
\ / \ /
\ _/ \_ /
/ / \ \
Rachida
2006-08-26 17:31:33 UTC
Permalink
Post by Uly
................
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
L'affaire des sans papiers est une illustration du mepris dans lequel
nous entretenons ceux que l'on considère comme différent car étranger.
Nous dénions à ces gens le droit de vivre en ce bas monde.
Pour moi c'est l'expression même du fascisme.
Quel hypocrite vous êtes ! Personne ne dénie aux sans papierx de vivre. La
majorité des personnes sensées et honnêtes leur dénie le droit de vivre
chez contre
notre volonté. Comment l'idiot que vous êtes réagirait si j'allais occuper
son logement sans que vous m'y invitiez ? Commencez par donner l'exemple
en abritant chez vous ces immigrés clandestins.
ils occupent ton logement ?
Uly
2006-08-27 01:09:41 UTC
Permalink
"Rachida" <Rachida ***@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news:
44f08578$1$5085$***@news.orange.fr...
............
Post by Rachida
ils occupent ton logement ?
Non mais ils nous coutent cher et je préfère que mes impôts soient utilisés
plus intelligemment. En tant que citoyen français j'ai quand même le droit
d'émettre une opinion mais si des idiots ne la comprennent pas.
Girouette
2006-08-27 03:58:00 UTC
Permalink
Post by Uly
............
Non mais ils nous coutent cher et je préfère que mes impôts soient utilisés
plus intelligemment. En tant que citoyen français j'ai quand même le droit
d'émettre une opinion mais si des idiots ne la comprennent pas.
On peut aussi comprendre et ne pas approuver.
Il semble que certaines choses vous echappent méchamment.
Que vous le vouliez ou non le monde change et j'estime pour
ma part que les gens des pays pauvres ont droit à de l'aide.
J'ai bien dit "droit".
La seule question qui se pose aux personnes qui ne sont pas
aveuglées par la haine ou l'egoïsme c'est "comment " le faire
et non pas est-ce qu'll faut le faire.
Rachida
2006-08-27 06:50:18 UTC
Permalink
Post by Uly
............
Post by Rachida
ils occupent ton logement ?
Non mais ils nous coutent cher
pas plus que tous les bâtiments officiels aux trois quart innoccupés de la
Ville de Paris.
Gérard Cojot
2006-08-27 07:26:42 UTC
Permalink
Post by Rachida
Post by Uly
............
Post by Rachida
ils occupent ton logement ?
Non mais ils nous coutent cher
pas plus que tous les bâtiments officiels aux trois quart innoccupés de la
Ville de Paris.
Un are, un hectare, un Gaymard.
--
Amitiés, Gérard Cojot
'Bienheureux les fêlés, ils laisseront passer ma lumière'[M.Audiard]
http://perso.orange.fr/gerard.cojot/
Rachida
2006-08-27 11:40:00 UTC
Permalink
Post by Gérard Cojot
Post by Rachida
Post by Uly
............
Post by Rachida
ils occupent ton logement ?
Non mais ils nous coutent cher
pas plus que tous les bâtiments officiels aux trois quart innoccupés de la
Ville de Paris.
Un are, un hectare, un Gaymard.
Plusieurs gaymard...
sts99
2006-08-27 11:24:31 UTC
Permalink
Post by Rachida
Post by Uly
............
Post by Rachida
ils occupent ton logement ?
Non mais ils nous coutent cher
pas plus que tous les bâtiments officiels aux trois quart innoccupés de la
Ville de Paris.
Les stars si immigrationistes généreuses, vont refiler leurs nombreuses
résidences secondaires à leurs chances sans toit, c' est sur.

Salut.
Uly
2006-08-28 01:46:06 UTC
Permalink
"Rachida" <Rachida ***@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news:
44f140ad$0$5103$***@news.orange.fr...
..........
Post by Rachida
pas plus que tous les bâtiments officiels aux trois quart innoccupés de la
Ville de Paris.
Je vais approndir ma précédente réponse.
-1- Un clandestion viole nos lois il doit être expulsé de chez nous.
-2- Accueillir malgré nous une multitude de miséreux n'est pas la solution.
La solution est faire en sorte que ces pauvres bougres n'aient pas besoin de
venir chez nous, de s'expatrier. La solution est l'aide au développement
économique des pays pauvres.
c***@mailvault.com
2006-08-26 11:45:08 UTC
Permalink
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs
C'est très choquant de dire ça.
Ce qui me choque moi, c'est que les morts juives comptent plus que les
autres.
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les vendéens exterminés
pendant la révolution française.
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les quelques 700.000 femmes
allemandes, de 7 à 77 ans, violées par les soudards de l'armée rouge
(qui portait bien son nom).
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les 20 millions de morts du
judéo-communisme dans la seule Russie.
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les centaines de victimes
civiles des bombardements de Hambourg, de Dresdes, de Tokyo, sans
parler des bombardements atomiques.
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les civils vietnamiens
victimes des bombes au phosphore américaines et aujourd'hui juives au
Liban.

Il n'y a de "devoir de mémoire" que pour les juifs.
Rien n'est comparable à la Shoa.
Surtout quand que la vie d'un millier de non-juifs ne vaut pas l'ongle
d'un juif.
sts99
2006-08-26 12:19:38 UTC
Permalink
Post by MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Post by c***@mailvault.com
Encore cette après midi sur France Intox, la rengaine avec en fond la
musique qui va avec pour faire pleurer dans les chaumières.
6 millions de juifs
C'est très choquant de dire ça.
Ce qui me choque moi, c'est que les morts juives comptent plus que les
autres.
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les vendéens exterminés
pendant la révolution française.
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les quelques 700.000 femmes
allemandes, de 7 à 77 ans, violées par les soudards de l'armée rouge
(qui portait bien son nom).
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les 20 millions de morts du
judéo-communisme dans la seule Russie.
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les centaines de victimes
civiles des bombardements de Hambourg, de Dresdes, de Tokyo, sans
parler des bombardements atomiques.
Il n'y a pas de "devoir de mémoire" pour les civils vietnamiens
victimes des bombes au phosphore américaines et aujourd'hui juives au
Liban.

Il n'y a de "devoir de mémoire" que pour les juifs.
Rien n'est comparable à la Shoa.
Surtout quand que la vie d'un millier de non-juifs ne vaut pas l'ongle
d'un juif.


On voit bien qui c' est la race supérieure dans la mort.

Salut.
Continuer la lecture sur narkive:
Résultats de la recherche pour 'Il nous font ch... avec leur Shoa' (groupes de discussion et listes de diffusion)
117
réponses
environnement planétaire
démarré 2010-06-28 09:16:26 UTC
fr.soc.environnement
61
réponses
Nous sommes tous des (descendants de) juifs Normands ! (Sionisme et racisme)
démarré 2007-04-05 17:38:40 UTC
fr.soc.religion
61
réponses
Nous sommes tous des (descendants de) juifs Normands ! (Sionisme et racisme)
démarré 2007-04-05 17:38:40 UTC
fr.soc.histoire
109
réponses
Le Seigneur est mon berger rien ne saurait me manquer
démarré 2004-05-07 07:54:55 UTC
fr.soc.politique
91
réponses
L?Onu attaque Bush sur Guantanamo
démarré 2005-06-28 18:50:58 UTC
fr.misc.actualite
Résultats de recherche pour 'Il nous font ch... avec leur Shoa' (Questions et réponses)
5
réponses
Un tube de direction de fourche Reynolds 753 Aero peut-il être déplié?
démarré 2011-09-15 00:52:06 UTC
vélos
9
réponses
Est-il possible de créer un tout nouveau genre de musique
démarré 2014-09-18 19:49:21 UTC
la musique
11
réponses
Effets et instruments VST gratuits
démarré 2011-05-31 15:19:28 UTC
du son
4
réponses
Bibliothèque d'algorithmes génétiques parallèles pour C / C ++
démarré 2014-03-17 20:19:32 UTC
recommandations de logiciels
4
réponses
Que dois-je manger avant de me coucher pour ne pas me réveiller d'avoir faim?
démarré 2016-02-26 11:41:14 UTC
santé
Sujets non liés mais intéressants
7
réponses
Code de la route UK, piétons
démarré 2019-05-31 08:05:11 UTC
7
réponses
Les compagnies aériennes peuvent-elles ouvrir vos bagages enregistrés sans vous en informer?
démarré 2017-04-12 08:56:57 UTC
6
réponses
Puis-je payer avec HKD à Macao ou à Shenzhen?
démarré 2019-07-23 09:03:52 UTC
8
réponses
Où conserver le passeport lors d'une excursion d'une journée dans un pays étranger
démarré 2020-02-16 03:06:54 UTC
7
réponses
Comment quitter légalement les États-Unis sans un passeport américain pour un citoyen américain
démarré 2020-05-25 09:27:32 UTC
Loading...