Discussion:
ISLAM ET NAZISME : POUR EN FINIR AVEC UN MYTHE !
(trop ancien pour répondre)
P@lp@tine
2006-02-11 21:33:15 UTC
Permalink
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id=6931&segment=16
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
P@lp@tine
2006-02-11 21:37:43 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id=6931&segment=16
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Im letzten Beitrag wird schließlich eine Thematik aufgegriffen und
kenntlich gemacht, die bislang nahezu völlig ausgeblendet blieb: das
Schicksal muslimischer Gefangener in deutschen Konzentrationslagern.
Schätzungen zufolge waren es über 1500 Personen. Die Mehrheit stammte
aus Nordafrika (Algerien, Marokko, Tunesien) und war über Frankreich
zumeist unter dem Vorwurf, der Résistance angehört bzw. ihr geholfen
zu haben, oder als ,,vertragsbrüchige" Fremdarbeiter in
Konzentrationslager verschleppt worden, vor allem nach Buchenwald und
Dachau.
Post by ***@lp@tine
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
Peppone
2006-02-11 21:44:25 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id=6931&segment=16
Tout ! Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss
et Grobba . Un article particuliérement interessant : " In the shadow
of the moon " de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés
et prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des
Nords Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
Oui pour en finir
Post by ***@lp@tine
II. Après la guerre : l’héritage du Mufti Sami al-Joundi,
l’un des fondateurs du parti Baath règnant sur la Syrie, rappelle : «
Nous étions racistes. Nous admirions les nazis. Nous étions immergés
dans la littérature nazie et ses livres... Nous fûmes les premiers à
penser à faire une traduction de Mein Kampf. Toute personne vivant à
Damas, à cette période, fut témoin de cette inclination arabe pour le
nazisme. » Ces enseignements ne cessèrent jamais tout à fait.
Actuellement, Mein Kampf tient la sixième place au palmarès des best
sellers arabes palestiniens. Luis Al-Haj, traducteur de l’édition
arabe, écrit avec fierté dans la préface comment l’ »idéologie »
d’Hitler et ses « théories du nationalisme, de la dictature, et de la
race sont en progression constante actuellement dans ‘nos’ ([leurs])
états arabes. »
Dans leur article daté du 3 octobre « l’antisémitisme arabe » publié
sur un site allemand d’internet, Thomas von der Osten-Sacken et
Thomas Uwer mettaient en évidence les liens ayant existé entre le
président égyptien Anwar al-Saddat et d’un groupe d’officiers
égyptiens auquel il avait appartenu avec les nazis. Ce groupe était
issu des fameuses « chemises vertes », groupe nazi organisé pendant
la guerre en Egypte par les nazis. Gamad Abd al-Nasser quant à lui,
déclarait dans le Deutsche National Zeitung du 1er mai 1964 que «
pendant la seconde guerre mondiale, nos sympathies allaient aux
Allemands. » (« während des Zweiten Weltkrieges unsere Sympathien den
Deutschen gehörten »). Dans la plupart des pays arabes, les anciens
nazis trouvèrent un emploi à leur mesure après la guerre, un bon
nombre d’entre eux en tant que conseillers « aux questions juives »,
d’autres comme responsables de questions touchant aux relations avec
Israël.
Tableau des nazis devenus conseillers des pays arabes
Altern Erich, alias Ali Bella
Chef régional SD, Affaires juives en Galicie Années 50 en Égypte puis
instructeur de camps palestiniens
Appler Hans, alias Salah Chaffar
Information avec Goebbels Égypte, ministère de l'information (1956)
Bartel Franz, alias el‑Hussein
Adjoint au chef de la Gestapo à Kattowitz (Pologne) Depuis 1959,
Section juive du ministère de l'Information au Caire
Baurnann, SS Standartenührer
Participe à la liquidation du Ghetto de Varsovie Ministère de la
Guerre au Caire : instructeur Front de libération de la Palestine
Bayerlein, col. Fritz
Aide‑de‑camp de Rommel Égypte Becher Hans
Section juive Gestapo, Vienne Alexandrie (Égypte) : y instruit la
police Beissner, Dr Wilhelm
Chef Section VI C 13 RSHA Égypte Bender Bernhardt, alias Béchir Ben
Salah
Gestapo, Varsovie Conseiller de la police politique au Caire Birgel
Werner, alias El‑Gamin
Officier SS Vient de RDA au Caire, au ministère de l'Information
Boeckler Wilhelm, SS Untersturmführer
Recherché en Pologne pour son rôle dans la liquidation du Ghetto de
Varsovie En Égypte depuis 1949, travaille au département Israël du
Bureau d'informations
Boerner Wilhelm, alias Ali Ben Keshir, SS Untersturmführer
Gardien du camp de Mauthausen Dépend du ministère de l'Intérieur
égyptien, instructeur du Front de libération de la Palestine
Brunner Aloïs alias Georg Fischer, Ali Mohammed
SD, responsable déportations Autriche, Tchécoslovaquie, Grèce, Chef
du camp de Drancy (France) Damas, conseiller des services spéciaux
RAU puis syriens. Résident BND Buble Friedrich, alias Ben Amman, SS
Obergruppenfùhrer
Gestapo Dir. Département égyptien des relations publiques — 1952
conseiller de la police égyptienne
Bünsch Franz Collaborateur de Goebbels à la propagande, co‑auteur
avec Eichmann de : Les Habitudes sexuelles des juifs Correspondant du
BND au Caire puis en 1958 organisateur des SR d'Arabie saoudite pour
le BND
Bunzel Erich, SA, Obersturmführer Collaborateur de Goebbels
Département Israël, ministère de l'Information au Caire
Daemling Joachim, alias Jochen Dressel ou Ibrahim Mustapha
Chef de la Gestapo de Düsseldorf Conseiller système pénitentiaire
égyptien, fait partie des services de Radio‑Le Caire Dirlewanger
Oskar, Oberführer Chef 36e Waffen SS (URSS, Pologne) Au Caire depuis
1950 selon certaines sources, d'autres affirment qu'il est décédé le
7 juin 1945 en résidence surveillée en Allemagne. Une exhumation de
son cadavre aurait eu lieu en 1960
Eisele Dr Hans
Médecin chef camp de Buchenwald Décédé au Caire, le 4 mai 1965
Farmbacher Wilhelm, LieutenantGénéral SS
Wehrmacht front Est, supervise l'armée Vlassov en France en 1944
Conseiller militaire de Nasser Gleim Leopold alias Lt‑Col. Al Nashar
Chef du SD à Varsovie Cadre de la Sécurité d'État égyptienne chargé
des détenus politiques sur la mer Rouge
Gruber, alias Aradji Recruté par Canaris en 1924; réside en Égypte
1950 : agent d'influence en direction de la Ligue arabe
Heiden Ludwig, alias el‑Hadj journaliste à l'agence antijuive
Weltdienst (NSDAP) Converti à l'Islam, traduit Mein Kampf en arabe,
résidant en Égypte vers 1950
Heim Heribert, SS Hauptsturmführer
Médecin de Mauthausen Médecin de la police égyptienne Hithofer Franz
Cadre de la Gestapo à Vienne Égypte, années 50 Leers, Dr Johannes
von, alias Omar Amin Adjoint de Goebbels, chargé de la propagande
antisémite Responsable de la propagande anti‑israélienne au Caire
depuis 1955
Luder Karl Chef des jeunesses hitlériennes, responsable de crimes
antisémites en Pologne Ministère de la Guerre au Caire Mildner
Rudolf, SS Standartenführer Chef de la Gestapo à Kattowitz, chef de
la police au Danemark Depuis 1963, vit en Égypte, membre de
l'organisation Deutscher Rat
Moser Aloïs, Gruppenführer SS Recherché en URSS pour crimes contre
les juifs Instructeur des mouvements paramilitaires de jeunesse au
Caire
Münzel Oskar Général SS blindés Conseiller militaire au Caire, années
50
Nimzek Gerd von, alias Ben Ali
En Égypte, années 50
Oltramare Georges, alias Charles Dieudonné Directeur du Pilori en
France sous l'Occupation Responsable de l'émetteur La Voix des Arabes
au Caire. Décédé en 1960
Peschnik Aehim Dieter, alias el‑Saïd
Réside en Égypte
Rademacher Franz, alias Thomé Rossel 1940‑1943, dirige la section
antijuive aux Affaires étrangères journaliste à Damas Rauff Walter
Chef du SD en Tunisie Au Moyen‑Orient (Syrie) jusqu'en 1961. Arrêté,
puis relâché au Chili, le 4 décembre 1962
Seipel, SS Sturmbannführer, alias Emmad Zuher Gestapo à Paris
Converti à l'Islam. Service de sécurité du ministère de l'Intérieur
au Caire
Sellmann Heinrich, alias Hassan Suleiman Chef de la Gestapo à Ulm
Ministère de l'Information au Caire, Services spéciaux égyptiens
Thiemann Albert, alias Amman Kader Officier SS en Tchécoslovaquie
Ministère de l'Information au Caire
Weinmann Erich, SS Standartenführer Chef SD, Prague Déclaré mort en
1949. En fait à Alexandrie conseiller de la police
Salaami AllahKouille et Sieg Zag
R Ouimet
2006-02-11 23:51:10 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Tableau des nazis devenus conseillers des pays arabes
Post by ***@lp@tine
Altern Erich, alias Ali Bella
Bonsoir,

Je ne veux pas provoquer, mais juste poser une question : n'y a-t-il pas eu
aussi des SS qui se sont enrôlés dans la Légion étrangère après la guerre ?

R. Ouimet
R.V. Gronoff
2006-02-12 04:11:40 UTC
Permalink
Post by R Ouimet
Post by ***@lp@tine
Tableau des nazis devenus conseillers des pays arabes
Post by ***@lp@tine
Altern Erich, alias Ali Bella
Bonsoir,
Je ne veux pas provoquer, mais juste poser une question : n'y a-t-il pas eu
aussi des SS qui se sont enrôlés dans la Légion étrangère après la guerre ?
Bien sûr, et qui ont fait l'Indo notemment.
On les reconnaissait à... ce qu'ils mangeaient leurs prisonniers. (!)
--
Virez Ahmadinejad pour me répondre.
Remove Ahmadinejad to reply.
abourick
2006-02-12 06:13:00 UTC
Permalink
Post by R.V. Gronoff
Post by R Ouimet
Post by ***@lp@tine
Tableau des nazis devenus conseillers des pays arabes
Post by ***@lp@tine
Altern Erich, alias Ali Bella
Bonsoir,
Je ne veux pas provoquer, mais juste poser une question : n'y a-t-il
pas eu aussi des SS qui se sont enrôlés dans la Légion étrangère
après la guerre ?
Bien sûr, et qui ont fait l'Indo notemment.
On les reconnaissait à... ce qu'ils mangeaient leurs prisonniers. (!)
Avec du Niaque-Man ou nature ? ;oD
Peppone
2006-02-12 04:35:18 UTC
Permalink
Post by R Ouimet
Post by ***@lp@tine
Tableau des nazis devenus conseillers des pays arabes
Post by ***@lp@tine
Altern Erich, alias Ali Bella
Bonsoir,
Je ne veux pas provoquer, mais juste poser une question : n'y a-t-il pas eu
aussi des SS qui se sont enrôlés dans la Légion étrangère après la guerre ?
R. Ouimet
Francais par le sang verse comme nos amis Harkis


Et l'immense majorite etait composee de Waffen-SS non de Totenkopf
Verband et de toutes facons ils ne nuisaient pas a l'humanite et
s'etaient trasnformes en archanges de l'elimination des ennemis de la
France.

Pas des salopards qui continainent leur projects d'Holocauste avec les
bandits islamistes arabes et genocidaires.

Il y a aussi eu Papon, Si on l'avait aujourd'hui on serait pas autant
emmerdes par ces raclures de banlieues.

Apres tout avec on serpent on peut utiliser le venin pour faire du serum
ou on peur elver d'autres erpents pour mordre le fermier.

Les Islamistes fous, il le publie leur projet genocidaire
Nico°2 [V22-TEAM]
2006-02-12 08:26:02 UTC
Permalink
Post by Peppone
Il y a aussi eu Papon, Si on l'avait aujourd'hui on serait pas autant
emmerdes par ces raclures de banlieues.
Euh oui... Par contre j'espère que des proches des victimes de Papon ne
traînent pas sur le NG :-/
Post by Peppone
Apres tout avec on serpent on peut utiliser le venin pour faire du serum
ou on peur elver d'autres erpents pour mordre le fermier.
Exact, on traite le mal par le mal en général.
Post by Peppone
Les Islamistes fous, ils le publient leur projet genocidaire.
Ca prouve qu'en plus d'être fous, ils sont idiots, mais bon ils pensent la
même chose sur nous.

Le cinglé iranien Ahmadinejad a remercié Dieu "que [ses] ennemis {cad nous
je traduis pour les gauchistes un peu las} soient des idiots".

@+
--
+++++Nico#2
"Flying the MV-22 OSPREY is comparable to trading in your old clunker for a
sports car." {USAF Lt. Col. Ron "Curly" Culp}
jmh
2006-02-12 10:23:55 UTC
Permalink
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
Post by Peppone
Il y a aussi eu Papon, Si on l'avait aujourd'hui on serait pas autant
emmerdes par ces raclures de banlieues.
Euh oui... Par contre j'espère que des proches des victimes de Papon ne
traînent pas sur le NG :-/
papon a fait juste son boulot de fonctionnaire, dans une France qui
était trtès différente de celle d'aujourd'hui

jmh
--
"A dog is the only thing on earth that loves you more than he loves
himself."
Billings
Alain L'Huissier
2006-02-12 10:27:55 UTC
Permalink
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
Post by Peppone
Il y a aussi eu Papon, Si on l'avait aujourd'hui on serait pas autant
emmerdes par ces raclures de banlieues.
Euh oui... Par contre j'espère que des proches des victimes de Papon ne
traînent pas sur le NG :-/
papon a fait juste son boulot de fonctionnaire, dans une France qui était
trtès différente de celle d'aujourd'hui
jmh
Vous avez un humour noir décapant, jmh.
Je ne vous ferai pas l'injure de prendre ce genre de déclaration au
premier degré.


A.
jmh
2006-02-12 12:17:31 UTC
Permalink
Post by Alain L'Huissier
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
Post by Peppone
Il y a aussi eu Papon, Si on l'avait aujourd'hui on serait pas autant
emmerdes par ces raclures de banlieues.
Euh oui... Par contre j'espère que des proches des victimes de Papon ne
traînent pas sur le NG :-/
papon a fait juste son boulot de fonctionnaire, dans une France qui était
trtès différente de celle d'aujourd'hui
jmh
Vous avez un humour noir décapant, jmh.
Je ne vous ferai pas l'injure de prendre ce genre de déclaration au premier
degré.
Vous avez bien raison...la france était tout a fait la même en Octobre
1961.

jmh
--
Il n'est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu, ni César, ni tribun
Producteurs, sauvons nous nous-mêmes
Décrétons le salut commun
Sigomatix
2006-02-12 18:23:29 UTC
Permalink
d'autant que jmh ne plaisante pas avec les huissiers
Alain L'Huissier
2006-02-12 18:29:01 UTC
Permalink
Post by Sigomatix
d'autant que jmh ne plaisante pas avec les huissiers
Désolé pour lui, c'est le nom que je porte depuis l'âge de 15 ans.

A.
jmh
2006-02-12 19:16:44 UTC
Permalink
Post by Alain L'Huissier
Post by Sigomatix
d'autant que jmh ne plaisante pas avec les huissiers
Désolé pour lui, c'est le nom que je porte depuis l'âge de 15 ans.
A.
Vous n'en êtes pas responsable...

jmh
--
Mais si les corbeaux, les vautours
Un de ces matins disparaissent
Le soleil brillera toujours.
Alain L'Huissier
2006-02-12 21:19:29 UTC
Permalink
Post by jmh
Post by Alain L'Huissier
Post by Sigomatix
d'autant que jmh ne plaisante pas avec les huissiers
Désolé pour lui, c'est le nom que je porte depuis l'âge de 15 ans.
A.
Vous n'en êtes pas responsable...
jmh
Si mais qu'importe.

A.
jmh
2006-02-12 21:28:18 UTC
Permalink
Post by Alain L'Huissier
Post by jmh
Post by Alain L'Huissier
Post by Sigomatix
d'autant que jmh ne plaisante pas avec les huissiers
Désolé pour lui, c'est le nom que je porte depuis l'âge de 15 ans.
A.
Vous n'en êtes pas responsable...
jmh
Si mais qu'importe.
A.
Expliquez moi en quoi vous etes responsable de votre patronyme?

jmh
--
C'est la lutte finale
Groupons nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
Alain L'Huissier
2006-02-12 21:40:57 UTC
Permalink
Post by jmh
Post by Alain L'Huissier
Post by jmh
Post by Alain L'Huissier
Post by Sigomatix
d'autant que jmh ne plaisante pas avec les huissiers
Désolé pour lui, c'est le nom que je porte depuis l'âge de 15 ans.
A.
Vous n'en êtes pas responsable...
jmh
Si mais qu'importe.
A.
Expliquez moi en quoi vous etes responsable de votre patronyme?
jmh
Je l'ai choisi à 15 ans.
Le précédent me posait, à l'époque, un problème.
Voir la wiki.

A.
jmh
2006-02-12 21:47:05 UTC
Permalink
Post by Alain L'Huissier
Post by jmh
Post by Alain L'Huissier
Post by jmh
Post by Alain L'Huissier
Post by Sigomatix
d'autant que jmh ne plaisante pas avec les huissiers
Désolé pour lui, c'est le nom que je porte depuis l'âge de 15 ans.
A.
Vous n'en êtes pas responsable...
jmh
Si mais qu'importe.
A.
Expliquez moi en quoi vous etes responsable de votre patronyme?
jmh
Je l'ai choisi à 15 ans.
Le précédent me posait, à l'époque, un problème.
Voir la wiki.
A.
Ok

jmh
--
C'est assez, languir en tutelle
L'égalité veut d'autres lois
Pas de droits sans devoirs dit-elle
Égaux, pas de devoirs sans droits!
abourick
2006-02-12 05:48:59 UTC
Permalink
Post by R Ouimet
Post by ***@lp@tine
Tableau des nazis devenus conseillers des pays arabes
Post by ***@lp@tine
Altern Erich, alias Ali Bella
Bonsoir,
Je ne veux pas provoquer, mais juste poser une question : n'y a-t-il
pas eu aussi des SS qui se sont enrôlés dans la Légion étrangère
après la guerre ?
Pas en tant que nazi. Pas plus d'ailleurs chez les Ricains que chez les
Popofs. Les seuls qui aient employé les nazis es qualité, c'est-à-dire en
tant que nazis, sont les nationalistes arabes et plus tard les islamistes.
Alain L'Huissier
2006-02-12 07:45:05 UTC
Permalink
Post by R Ouimet
Post by ***@lp@tine
Tableau des nazis devenus conseillers des pays arabes
Post by ***@lp@tine
Altern Erich, alias Ali Bella
Bonsoir,
Je ne veux pas provoquer, mais juste poser une question : n'y a-t-il pas eu
aussi des SS qui se sont enrôlés dans la Légion étrangère après la guerre ?
R. Ouimet
Ce n'est pas particulièrement provoquant.
Si, en effet. Il y en a eu.

A.
P@lp@tine
2006-02-12 14:10:59 UTC
Permalink
Post by R Ouimet
Post by ***@lp@tine
Tableau des nazis devenus conseillers des pays arabes
Post by ***@lp@tine
Altern Erich, alias Ali Bella
Bonsoir,
Je ne veux pas provoquer, mais juste poser une question : n'y a-t-il pas eu
aussi des SS qui se sont enrôlés dans la Légion étrangère après la guerre ?
R. Ouimet
Wi !
C'étaient d'ailleurs , pour la plupart , des criminels de guerre
recherchés et exfiltrés par les autorités d'occupation Françaises
qui leur ont promis l'impunité .
MAM en a même décoré quelque uns lors du 50 eme aniverssaire de la
bataille de DBP ! .............................................
Sur la fin ( 52 - 54 ) , il ne s'agissait plus de SS mais de jeunes
Allemands désirant fuir la misére en s'engageant dans l'Armée
Française .
Le recrutement se faisait alors de manière clandestine en Rfa
.............
Il y eut des " frictions " entre le gvt Allemand et le gvt Français à
leur sujet aprés l'interception de convois de " volontaires " à la
"frontière " Germano -Sarroise .

Ces SS se sont rendus responsables d'atrocités en Indochine , surtout
dans la période 46-49.
Il faut aussi signaler que pas mal ont déserté pour rejoindre les
rangs du Viet Minh .
Ils ont contribué à la formation du Vm et donnaient des indications
sur le systéme défensif ( organisation des postes , des patrouilles ,
chaîne de commandement , ...... ) mis en place par l'Armée Farnçaise
.
Quelquefois , ils appellaient à la desertion leurs camarades .
Alain191
2006-02-12 15:19:27 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Post by R Ouimet
Je ne veux pas provoquer, mais juste poser une question : n'y a-t-il pas eu
aussi des SS qui se sont enrôlés dans la Légion étrangère après la guerre ?
Wi !
C'étaient d'ailleurs , pour la plupart , des criminels de guerre
recherchés et exfiltrés par les autorités d'occupation Françaises
qui leur ont promis l'impunité .
MAM en a même décoré quelque uns lors du 50 eme aniverssaire de la
bataille de DBP ! .............................................
Sur la fin ( 52 - 54 ) , il ne s'agissait plus de SS mais de jeunes
Allemands désirant fuir la misére en s'engageant dans l'Armée
Française .
Le recrutement se faisait alors de manière clandestine en Rfa
.............
Il y eut des " frictions " entre le gvt Allemand et le gvt Français à
leur sujet aprés l'interception de convois de " volontaires " à la
"frontière " Germano -Sarroise .
Ces SS se sont rendus responsables d'atrocités en Indochine , surtout
dans la période 46-49.
Il faut aussi signaler que pas mal ont déserté pour rejoindre les
rangs du Viet Minh .
Ils ont contribué à la formation du Vm et donnaient des indications
sur le systéme défensif ( organisation des postes , des patrouilles ,
chaîne de commandement , ...... ) mis en place par l'Armée Farnçaise
.
Quelquefois , ils appellaient à la desertion leurs camarades .
Sympa de donner les coord de livres à lire à ce sujet.

Alain
P@lp@tine
2006-02-13 00:35:51 UTC
Permalink
Je vous les cherche !
ARTE a diffusé une émission dans le cadre des " Mercredis de
l'Histoire " sur ce sujet , avec nottement le témoignage d'anciens
deserteurs réfugiés par la suite en ........Rda !
J'ai également lu un bouquin datant des années 70 ou la présence de
ces SS était évoquée .
Alain191
2006-02-13 21:50:19 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Je vous les cherche !
ARTE a diffusé une émission dans le cadre des " Mercredis de
l'Histoire " sur ce sujet , avec nottement le témoignage d'anciens
deserteurs réfugiés par la suite en ........Rda !
J'ai également lu un bouquin datant des années 70 ou la présence de
ces SS était évoquée .
Merci, avoir une vue plus précise sur cette sombre page d'histoire me
semble indispensable.

Alain
P@lp@tine
2006-02-13 00:35:53 UTC
Permalink
Je vous les cherche !
ARTE a diffusé une émission dans le cadre des " Mercredis de
l'Histoire " sur ce sujet , avec nottement le témoignage d'anciens
deserteurs réfugiés par la suite en ........Rda !
J'ai également lu un bouquin datant des années 70 ou la présence de
ces SS était évoquée .
Nico°2 [V22-TEAM]
2006-02-11 21:54:43 UTC
Permalink
C'est pas gagné :-/
--
+++++Nico#2
"Flying the MV-22 OSPREY is comparable to trading in your old clunker for a
sports car." {USAF Lt. Col. Ron "Curly" Culp}
P@lp@tine
2006-02-11 22:11:29 UTC
Permalink
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
C'est pas gagné :-/
--
Vous devriez lire " Histoire de Vichy " de Robert Aron !
Il raconte , par exemple , comment parmis les suppliciés de Tulle il y
eut 3 algériens
qui recurent , à leurs coprs defendant , les sacrements d'un prêtre
avant leur execution !
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
+++++Nico#2
"Flying the MV-22 OSPREY is comparable to trading in your old clunker for a
sports car." {USAF Lt. Col. Ron "Curly" Culp}
® ¥
2006-02-11 22:57:43 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Vous devriez lire " Histoire de Vichy " de Robert Aron !
Bof !
Post by ***@lp@tine
Il raconte , par exemple , comment parmis les suppliciés de Tulle il y
eut 3 algériens
Voici la liste des suppliciés de Tulle, je n'y vois qu'un seul Algérien,
surnommé Gaspard :

99 hommes pendus à Tulle, le 9 juin 1944 (Cinq d’entre eux seront
mitraillés en allant à la pendaison)

Albert Charles
Armand Léon
Ballet Camille
Beaufils André
Blanchard Victor-Antoine
Blondel Paul
Boissier Yves
Bonjour Jean
Bonnet Georges
Bossavy Léon-Robert
Bouchetel Pierre-élie
Bourg François
Bouyssoux Albert
Briat Roger
Broustassoux Maurice-Roger
Brudieux Julien-Jean-Louis
Buchmuller Alexandre dit "lambert"
Buzy Benjamin-François
Caquot Maurice
Cazin Georges-Sébastien
Chagnard Fortuné
Chalaux Antoine
Chastagnol Albert-Daniel
Chichard Roger-Georges
Chieze Louis dit ³Loulou²
Communier Paul-Marie-François
Coutechier Marcel-André
Cueille Raymond
Curabet Jean-Simon
Demaux Marcel
Druliole Louis
Dumaitre Jean
Farge Maurice-André
Faurie Pierre-Charles
Fioux Marcel
Fourquet Georges-Paul
Gamblin André-Fernand
Ganne Lucien
Gaspard (nom de guerre d'un algérien né à Oran)
Gay André
Gherchon Raphaël
Girard Gaston
Girard Jacques-Pierre-Marie
Gladi Henri-Albert-Paul
Gloria Georges
Godillon Charles
Guirande Lucien
Henriet Bernard
Heckler Henri
Heckler Lucien
Humbert Paul
Hurst Joseph-Edmond-Albert
Jougounoux Léon
Juille Lucien
Labesse Paul
Laborde étienne
Lacour Henri-Edmond-Louis
Lagarde André-Raymond
Laguionie Jean
Lalitte Henri-Antoine
Lamarre Michel-Marcel
Larchez Jean-Pierre-Eugène
Lasseron Alphonse
Laurent Robert-Hélen
Lefèvre Aimé-Charles-Léandre
Le Quilliec René-Michel
Le Souef Raymond
Lestrade Pierre-Jean-édouard
Manolesco Lionel
Marcilloux Armand
Mari Marius
Mas Antoine
Maugein Jean
Maury Henri
Mestre Adolphe-Pierre
Mohamed Ben Ahmed
Mons Henri-Julien
Moussours Alfred
Neyrat Maurice
Nunez-Martin Joseph
Palatsi Maurice
Pastor Maxime
Peuch André
Peuch Guy
Picard Jean-Martial
Pierre Auguste-Ernest
Reddon Georges
Reginensi Pierre
Rochedix Jean-Marius-Joseph
Roussarie Jacques
Roussarie Pierre
Roux Amédée-Louis
Souletie Jean-Pierre
Soulier Auguste-Marcel-Denis
Teillé François
Toulemon Jean-Pierre
Tourneix Marcel-René
Vieillefond Jean-François
Vitalis Pierre-Louis

101 déportés le 10 juin 1944 morts en déportation :

Allogne Clément-Sylvain
André Gilbert
Barbazanges Pierre
Barrat Louis
Barret Jean-Marie
Baudiffier Marcel
Bazaugour Léo
Bernardie Léonard-Antoine
Bertrand René
Blommaers Albert
Bon Georges
Bordes Noël
Borely Pierre
Bouillaguet Jean-Jacques
Boulant Jules
Bourges Francis
Brice Raymond
Bruat Antoine
Brunet Georges
Bussières Lucien
Cérandon Marcel
Césat Henri-Pierre
Chastel Antoine
Chaumeil Jean-René
Chaumeil Pierre-George
Clair Henri-émile
Coissac Henri
Costes Jean-Louis
Coudert Lucien
Cramoix Léopold-Louis
Craste Joseph-Marius
Danthony François
Daubernard André
David Léon
Demathieu Jean
Didelot Léon-Henri
Diederichs Noël-Alfred
Dubreuil Georges
Dufaure Léonard
Dumas Jean-Albert
Dupeyroux Simon-Maurice
Eloy Henri-René
Fargearel Daniel,
Faugère Raymond-Joseph,
Garroux Marcel
Géraudie Pierre
Goeres Marcel
Jacques Jean
Jaffre Emmanuel
Lachaud Jean
Lagnoux Antoine
Laporte Joseph
Laporte Léon, dit ³Antoine²
Larnaud Georges
Laval Jean
Machemy émile
Malaquin René
Malès Robert
Martel Jean-Louis
Ménard Gaston
Meneyrol Henri
Meyer Paul
Migot Georges
Moinet Pierre-Maurice
Monamy Louis-Marie
Monéger Jean-Léonard
Monjanel Léon,
Morlanne Louis
Mouly Antoine-Marius
Neyrat Henri-Pierre
Pailhès Georges
Pajot Lucien
Peuch Paul-Jean
Peuch Raymond
Plas Léopold
Plas Léon
Pouradier Aimé
Priem Albert-Maurice
Prieto Joseph
Raynouard Serge-Léon
Ricono Roger
Riol Pierre
Rosier Jean-Georges
Rougerie René
Sagnot Maurice
Sautet Henri-Jean
Sellenet Fernand
Sellenet Pierre
Soulier Marc
Surdol Henri
Tallet Pierre
Thévenot Robert
Toskici Jean
Tresallet Louis
Valade Henri-André
Verdier Pierre
Verlhac Albert
Vidalie Raymond
Vigne Jean-Martial
Wetta André
Wetta René
P@lp@tine
2006-02-12 12:59:30 UTC
Permalink
Petite précision ; il ne s'agit pas de " l"Histoire de Vichy " mais de
" l"Histoire de la libération de la France " du même Robert ARON ,
P°560-561 ( Edition Anthème Fayard ) , je l'ai sous les yeux , et du
témoignage de l'Abbé Lespinasse qui accompagne les suplliciés dont
les DEUX Algériens à qui il vient de donner l'absolution .

" Tous se mettent à genoux , pendant que je trace sur eux le signe de
croix de l'absolution , exeptés deux Algériens qui se mettent à
crier avec des sanglots dans la voix et forces gestes : " Nous bons
Français , bons Algériens ".Mais il n' ya plus rien à faire .L'ordre
est donné et les malheureux vont vers leur sort dont ils ignorent
encore la dureté . Je marche à leur côté en continuant de prier "
" Nous rrivons ainsi jusau' à la rue du 4 septembre ; c'est là que
commencent les pendaisons "
® ¥
2006-02-12 13:42:52 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Petite précision ; il ne s'agit pas de " l"Histoire de Vichy " mais de
" l"Histoire de la libération de la France " du même Robert ARON ,
Re-bof...
Post by ***@lp@tine
P°560-561 ( Edition Anthème Fayard ) , je l'ai sous les yeux , et du
témoignage de l'Abbé Lespinasse qui accompagne les suplliciés dont
les DEUX Algériens à qui il vient de donner l'absolution .
Tiens, tu es passé de trois à deux en l'espace d'un post; encore un effort
et tu conviendras à la lecture de la liste des victimes que tu racontais
n'importe quoi, surtout quand on compare ton propos au titre que tu as mis
en majuscule.
P@lp@tine
2006-02-12 13:51:36 UTC
Permalink
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
Petite précision ; il ne s'agit pas de " l"Histoire de Vichy " mais de
" l"Histoire de la libération de la France " du même Robert ARON ,
Re-bof...
Post by ***@lp@tine
P°560-561 ( Edition Anthème Fayard ) , je l'ai sous les yeux , et du
témoignage de l'Abbé Lespinasse qui accompagne les suplliciés dont
les DEUX Algériens à qui il vient de donner l'absolution .
Tiens, tu es passé de trois à deux en l'espace d'un post; encore un effort
et tu conviendras à la lecture de la liste des victimes que tu racontais
n'importe quoi,
Je vous cite mes sources !
Ce bouquin est en vente libre .................................
L'Abbé Lespinasse parle de DEUX , un Historia , que je vais vous
rechercher évoque le cas de TROIS !




surtout quand on compare ton propos au titre que tu as mis
Post by ® ¥
en majuscule.
® ¥
2006-02-12 14:33:34 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Post by ® ¥
Tiens, tu es passé de trois à deux en l'espace d'un post; encore un
effort et tu conviendras à la lecture de la liste des victimes que tu
racontais n'importe quoi,
Je vous cite mes sources !
La liste exhautive des otages de Tulle éxécutés le 9 juin 1944 ou
déportés le 10 et morts dans les camps nazis ne laisse aucun doute
possible, tes sources ne sont pas fiables.
Post by ***@lp@tine
Ce bouquin est en vente libre ...
Robert Aron n'est pas à mes yeux une source fiable, et tu viens d'en
donner la preuve éclatante, un auteur qui invente des faits n'est pas un
historien. D'ailleurs Robert Aron reprenait en 1954 les thèses des
défenseurs de Pétain

http://crdp.ac-reims.fr/memoire/enseigner/memoire_vichy/03memoires.htm

Or, pendant les années 30, nombre de groupes et d'intellectuels, Esprit
et Ordre nouveau, Emmanuel Mounier, Arnaud Dandieu et Robert Aron,
menaient campagne contre les démocraties capitalistes, alors que
montaient, à travers tout l'Europe, les régimes autoritaires ou
totalitaires.
Post by ***@lp@tine
L'Abbé Lespinasse parle de DEUX , un Historia , que je vais vous
rechercher évoque le cas de TROIS !
Bref, tu publies un titre en majuscule que rien dans tes arguments ne
vient expliquer, tu n'es sûr de rien, trois, ou deux ou un seul, quelle
importance, cela ne change absolument rien à la réalité de la politique
étrangère des nazis au Moyen Orient entre 1933 et 1945.
UBUjean-jacques viala
2006-02-12 19:38:46 UTC
Permalink
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
Post by ® ¥
Tiens, tu es passé de trois à deux en l'espace d'un post; encore un
effort et tu conviendras à la lecture de la liste des victimes que tu
racontais n'importe quoi,
Je vous cite mes sources !
La liste exhautive des otages de Tulle éxécutés le 9 juin 1944 ou
déportés le 10 et morts dans les camps nazis ne laisse aucun doute
possible, tes sources ne sont pas fiables.
ben il vous suffisait de lire votre liste.

outre gaspard vous trouvez dans l'ordre alphabetique un mohamed ben
ahmed, visiblement sinon français d'algerie comme le dit Aron, en tout
cas maghrebin.

mais bon.

devriez consulter, vos troubles empirent.

Voici la liste des suppliciés de Tulle, je n'y vois qu'un seul Algérien,
surnommé Gaspard :

99 hommes pendus à Tulle, le 9 juin 1944 (Cinq d’entre eux seront
mitraillés en allant à la pendaison)

Albert Charles
Armand Léon
Ballet Camille
Beaufils André
Blanchard Victor-Antoine
Blondel Paul
Boissier Yves
Bonjour Jean
Bonnet Georges
Bossavy Léon-Robert
Bouchetel Pierre-élie
Bourg François
Bouyssoux Albert
Briat Roger
Broustassoux Maurice-Roger
Brudieux Julien-Jean-Louis
Buchmuller Alexandre dit "lambert"
Buzy Benjamin-François
Caquot Maurice
Cazin Georges-Sébastien
Chagnard Fortuné
Chalaux Antoine
Chastagnol Albert-Daniel
Chichard Roger-Georges
Chieze Louis dit ³Loulou²
Communier Paul-Marie-François
Coutechier Marcel-André
Cueille Raymond
Curabet Jean-Simon
Demaux Marcel
Druliole Louis
Dumaitre Jean
Farge Maurice-André
Faurie Pierre-Charles
Fioux Marcel
Fourquet Georges-Paul
Gamblin André-Fernand
Ganne Lucien
Gaspard (nom de guerre d'un algérien né à Oran)
Gay André
Gherchon Raphaël
Girard Gaston
Girard Jacques-Pierre-Marie
Gladi Henri-Albert-Paul
Gloria Georges
Godillon Charles
Guirande Lucien
Henriet Bernard
Heckler Henri
Heckler Lucien
Humbert Paul
Hurst Joseph-Edmond-Albert
Jougounoux Léon
Juille Lucien
Labesse Paul
Laborde étienne
Lacour Henri-Edmond-Louis
Lagarde André-Raymond
Laguionie Jean
Lalitte Henri-Antoine
Lamarre Michel-Marcel
Larchez Jean-Pierre-Eugène
Lasseron Alphonse
Laurent Robert-Hélen
Lefèvre Aimé-Charles-Léandre
Le Quilliec René-Michel
Le Souef Raymond
Lestrade Pierre-Jean-édouard
Manolesco Lionel
Marcilloux Armand
Mari Marius
Mas Antoine
Maugein Jean
Maury Henri
Mestre Adolphe-Pierre
Mohamed Ben Ahmed
Mons Henri-Julien
Moussours Alfred
Neyrat Maurice
Nunez-Martin Joseph
Palatsi Maurice
Pastor Maxime
Peuch André
Peuch Guy
Picard Jean-Martial
Pierre Auguste-Ernest
Reddon Georges
Reginensi Pierre
Rochedix Jean-Marius-Joseph
Roussarie Jacques
Roussarie Pierre
Roux Amédée-Louis
Souletie Jean-Pierre
Soulier Auguste-Marcel-Denis
Teillé François
Toulemon Jean-Pierre
Tourneix Marcel-René
Vieillefond Jean-François
Vitalis Pierre-Louis

101 déportés le 10 juin 1944 morts en déportation :
(...)
--
UBU
L'acte le plus charitable qu'une famille nombreuse puisse faire
pour l'un de ses enfants en bas âge c'est de le tuer.
Margaret Sanger (1879-1966)est la fondatrice du planning familial.
® ¥
2006-02-12 20:38:39 UTC
Permalink
Post by UBUjean-jacques viala
ben il vous suffisait de lire votre liste.
Exact, et j'attendais avec impatience votre intervention pour conclure.
Il y avait en effet deux musulmans parmi les victimes du nazisme à Tulle et
non trois. Il y avait aussi des résistants allemands et des kapos juifs.
Reste à savoir si cela autorise à titrer "ISLAM ET NAZISME : POUR EN FINIR
AVEC UN MYTHE !"...
Reste à savoir si cela suffit à occulter les liens tissés entre islamisme
et nazisme.
UBUjean-jacques viala
2006-02-13 19:43:32 UTC
Permalink
Post by ® ¥
Post by UBUjean-jacques viala
ben il vous suffisait de lire votre liste.
Exact, et j'attendais avec impatience votre intervention pour conclure.
Il y avait en effet deux musulmans parmi les victimes du nazisme à Tulle
en somme tout le cinéma à la con (comme toujours) que vous avez fait sur
le fait qu'il n'y en avait qu'un c'était exprés?

nous n'arretez pas de battre vos propres records.
--
UBU
L'acte le plus charitable qu'une famille nombreuse puisse faire
pour l'un de ses enfants en bas âge c'est de le tuer.
Margaret Sanger (1879-1966)est la fondatrice du planning familial.
Peppone
2006-02-12 04:45:02 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
C'est pas gagné :-/
--
Vous devriez lire " Histoire de Vichy " de Robert Aron !
Il raconte , par exemple , comment parmis les suppliciés de Tulle il y
eut 3 algériens
qui recurent , à leurs coprs defendant , les sacrements d'un prêtre
avant leur execution !
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
+++++Nico#2
"Flying the MV-22 OSPREY is comparable to trading in your old clunker for a
sports car." {USAF Lt. Col. Ron "Curly" Culp}
Je n'ai jamais dit que TOUS les arabes etaient des salauds. Je n'ai
jamais dit que je detestais les Arabes.

Je deteste les bandits, les salauds et les racailles, arabes, danois ou
monegasques.

J'ai meme jamais dit que je detestais les musulmans.
Je deteste les fous, les forcenes, les dictateurs les emules de Hitler,
Musso, et Hiro.

Je pourrais meme te dire, en deux mots, l'histoire d'un seigneur, son
nom Ali, je n'ai jamais su son nom de famille, j'etais un tout petit
gosse et mes parents le connaissaient a la suite d'evenements relies a
des affaires de Resistance. En bref, Ali avait ete fait prisonnier par
les Boches en 40, Evade, il fut vendu par un fermier francais et arrete
par de gendarmes bien francais. De nouveau evade, il gagna d'une facon
ou d'une autre l'ile ou des patriotes le cacherent jusqu'a la Liberation.
Monsieur Ali etait toujours servi a notre table parmi d'autres au village.

Un bon cas ou les racailles et les raclures etaient le fermier et les
gendarmes BIEN FRANCAIS.

Dans mes "excursions" dans le djebel, on avait un Lieutenant Kabyle, cet
homme, un gentleman, un patriote, un PRINCE


C'EST PAS CE QU'ILS SONT, C'EST CE QU'ILS FONT !!!!!!!!!!!!!!!!!



CAPISCE ??????????????????????????????????
julien vancraenbroeck
2006-02-12 10:28:33 UTC
Permalink
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
C'est pas gagné :-/
--
Vous devriez lire " Histoire de Vichy " de Robert Aron !
Il raconte , par exemple , comment parmis les suppliciés de Tulle il y
eut 3 algériens
qui recurent , à leurs coprs defendant , les sacrements d'un prêtre
avant leur execution !
=========================================
Je possède ce livre édité par le Livre de Poche(1966), et
suppose qu'il s'agit du tome 2. Quelle page svp ?
Entretemps, mon commentaire : dans de telles tragiques circonstances,
qu'aurait pu faire d'autre un prêtre catholique? Il y avait-il une mosqué à
Tulle ? Un imam ?
Cordialement.
Julien
Post by Nico°2 [V22-TEAM]
+++++Nico#2
"Flying the MV-22 OSPREY is comparable to trading in your old clunker for a
sports car." {USAF Lt. Col. Ron "Curly" Culp}
P@lp@tine
2006-02-12 18:11:24 UTC
Permalink
J'ai corrigé ! Il s'agit de " Histoire de la libération de la France
" Chez Anthème Fayard .
Elie Arié
2006-02-12 18:18:26 UTC
Permalink
"***@lp@tine" <***@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
***@g44g2000cwa.googlegroups.com...
J'ai corrigé ! Il s'agit de " Histoire de la libération de la France
" Chez Anthème Fayard .

Encore un effort...
® ¥
2006-02-12 18:22:51 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
J'ai corrigé ! Il s'agit de " Histoire de la libération de la France
" Chez Anthème Fayard .
Bref, t'as encore brassé du vent.
® ¥
2006-02-11 23:14:11 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance
Perhaps the most interesting article, but also the most controversial,
is the late Gerhard Hoepp’s "In the Shadow of the Moon." Hoepp asks why
there has been so much intensive coverage of the collaboration of Arab
politicians with Nazi Germany and why Arab victims of Nazism have
received no attention. But there has been little, if anything, written
on the academic level about such collaboration because much of the
relevant source material was not available until recently. As for the
forgotten victims, Hoepp, on the basis of his research, reaches the
conclusion that some 1,500 Arabs were sent to concentration camps. It is
true that Nazi sources report the presence of prisoners of "Islamic
faith" in the camps; among them were five Egyptians, four Iraqis, four
Palestinians and one each from Syria and Lebanon. The rest, the
overwhelming majority, were French residents or non-Arab citizens of
North African origin.
Why had they been sent to concentration camps in the first place? There
is no breakdown, but it would appear that many had volunteered for work
in Germany or France or were drafted (Organization Todt), like hundreds
of thousands of others, and - given the working conditions, the payment,
the general treatment - they had absconded and were thus in breach of
contract. Others were political prisoners who, according to Hoepp, had
in some ways been connected with the French resistance. If so, their
names should appear in the annals of the French resistance; however,
with a few exceptions, they do not. The reasons for their arrest, in
brief, remains something of a riddle.
How many of them survived? Again, there are no statistics. But, given
the fact that most of them were sent not to extermination camps but to
concentration camps (a difference Hoepp might have made a little
clearer), there is reason to assume that many, probably the majority,
survived. The attempt to draw attention to the existence of these
victims of Nazi persecution is praiseworthy (and has been given due
publicity by Al-Jazeera TV). It would have been even more convincing if
the author had been a little more precise concerning their identity.

Whether all this will lead to a revision of existing views on German-
Arab relations between 1933 and 1945, as Hoepp seems to believe, is yet
another question. The sympathies for the Axis in the 1930s and early
’40s among Arab nationalist circles were in many ways only natural. They
were based on the assumption that the enemy of our enemies (Britain and
the Jews) must be our political friends. However, those looking for
antifascist sentiments (let alone activities) in these circumstances
have their work cut out for them.

Altogether this volume is a valuable contribution to our knowledge about
German foreign policy and the Middle East.

http://www.mepc.org/public_asp/journal_vol12/0512_laqueur.asp
abourick
2006-02-12 05:48:44 UTC
Permalink
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance
Perhaps the most interesting article, but also the most controversial,
is the late Gerhard Hoepp’s "In the Shadow of the Moon." Hoepp asks
why there has been so much intensive coverage of the collaboration of
Arab politicians with Nazi Germany and why Arab victims of Nazism have
received no attention. But there has been little, if anything, written
on the academic level about such collaboration because much of the
relevant source material was not available until recently. As for the
forgotten victims, Hoepp, on the basis of his research, reaches the
conclusion that some 1,500 Arabs were sent to concentration camps. It
is true that Nazi sources report the presence of prisoners of "Islamic
faith" in the camps; among them were five Egyptians, four Iraqis, four
Palestinians and one each from Syria and Lebanon. The rest, the
overwhelming majority, were French residents or non-Arab citizens of
North African origin.
Why had they been sent to concentration camps in the first place?
There is no breakdown, but it would appear that many had volunteered
for work in Germany or France or were drafted (Organization Todt),
like hundreds of thousands of others, and - given the working
conditions, the payment, the general treatment - they had absconded
and were thus in breach of contract.
Quel cachottier ce pâle patine. Un fils naturel de Georges Marchais ?
Post by ® ¥
Others were political prisoners
who, according to Hoepp, had in some ways been connected with the
French resistance. If so, their names should appear in the annals of
the French resistance; however, with a few exceptions, they do not.
Voilà qui est clair : presque pas de cas d'internement pour fait de
résistance.
Post by ® ¥
The reasons for their arrest, in brief, remains something of a riddle.
How many of them survived? Again, there are no statistics. But, given
the fact that most of them were sent not to extermination camps but to
concentration camps (a difference Hoepp might have made a little
clearer), there is reason to assume that many, probably the majority,
survived. The attempt to draw attention to the existence of these
victims of Nazi persecution is praiseworthy (and has been given due
publicity by Al-Jazeera TV). It would have been even more convincing
if the author had been a little more precise concerning their
identity.
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira ! Quelle
surprise que de n'être pas surpris !
Post by ® ¥
Whether all this will lead to a revision of existing views on German-
Arab relations between 1933 and 1945, as Hoepp seems to believe, is
yet another question. The sympathies for the Axis in the 1930s and
early ’40s among Arab nationalist circles were in many ways only
natural. They were based on the assumption that the enemy of our
enemies (Britain and the Jews) must be our political friends.
However, those looking for antifascist sentiments (let alone
activities) in these circumstances have their work cut out for them.
Altogether this volume is a valuable contribution to our knowledge
about German foreign policy and the Middle East.
http://www.mepc.org/public_asp/journal_vol12/0512_laqueur.asp
P@lp@tine
2006-02-12 13:28:18 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance
Perhaps the most interesting article, but also the most controversial,
is the late Gerhard Hoepp's "In the Shadow of the Moon." Hoepp asks
why there has been so much intensive coverage of the collaboration of
Arab politicians with Nazi Germany and why Arab victims of Nazism have
received no attention. But there has been little, if anything, written
on the academic level about such collaboration because much of the
relevant source material was not available until recently. As for the
forgotten victims, Hoepp, on the basis of his research, reaches the
conclusion that some 1,500 Arabs were sent to concentration camps. It
is true that Nazi sources report the presence of prisoners of "Islamic
faith" in the camps; among them were five Egyptians, four Iraqis, four
Palestinians and one each from Syria and Lebanon. The rest, the
overwhelming majority, were French residents or non-Arab citizens of
North African origin.
Why had they been sent to concentration camps in the first place?
There is no breakdown, but it would appear that many had volunteered
for work in Germany or France or were drafted (Organization Todt),
like hundreds of thousands of others, and - given the working
conditions, the payment, the general treatment - they had absconded
and were thus in breach of contract.
Quel cachottier ce pâle patine. Un fils naturel de Georges Marchais ?
Post by ® ¥
Others were political prisoners
who, according to Hoepp, had in some ways been connected with the
French resistance. If so, their names should appear in the annals of
the French resistance; however, with a few exceptions, they do not.
Voilà qui est clair : presque pas de cas d'internement pour fait de
résistance.
Le " digest " , come tous les digest ne réfléte que de manière
imprécise le contenu de l'article , celui ci de plus commente
l'article en question .
Un article de prés de 30 pages , ne se résume pas en quelqus lignes
cher Abourick !
L'auteur cite effectivement le cas des travailleurs de l'organisation
Todt , des Marocains pour la plupart employés avant la guerre par des
sociétés du Btp Françaises dont la" Societé de construction
routiére du Limousin " qui deviendra aprés la guerre une Sté ayant
aujourd'hui " pignon sur rue " , et même sur route , et qui servira de
filère d'évasion pour des ingénieurs et des officiels Nazis .
Ce fait est d'ailleurs " connu " puisque filmé en long et large par
les actualités Françaises de l'époque qui évoquen,t le cas de ces
travailleurs marocains .
Je crois que c'est le N°8 , à vérifier !

http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/mondiales/40-16.fr.html !

1 Ina: Archives de guerre: Index thematique
... Garde Républicaine, France [ 18 Décembre 1940 (11) ] >>
Gendarmerie, GMR, Obsèques, Vichy [ 11 Février 1944 (2) ] >> Génie,
Organisation Todt [ 4 Avril 1941 (3) ] [ 27 Février 1942 (9) ] [ 8 Mai
1942 (11) ] [ 20 Novembre 1942 (11) ] [ 30 Avril 1943 (12) ] [ 28 Mai
1943 (12) ] >> Hôpital ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/index_thema/A.fr.html - 17.01.2006
- 97 Ko

2 Ina: Archives de guerre: Index thematique
... 1941 (2) ] >> Obsèques, Huntziger, Vichy [ 21 Novembre 1941 (1) ]
Post by abourick
Post by ® ¥
Obsèques, Soldat [ 23 Octobre 1940 (10) * ] >> Obsèques, Todt, Berlin [ 27 Février 1942 (9) ] >> Obsèques, Van Herreveche, Vichy [ 7 Avril 1944 (13) ] >> Pompiers, Paris [ 11 Juin 1943 (4) * ] >> ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/index_thema/C.fr.html - 17.01.2006
- 118 Ko

3 Ina: Archives de guerre: Index des personnalites
... Mars 1943 (1) * ] [ 25 Juin 1943 (5) ]
····································································································
Post by abourick
Post by ® ¥
TODT Fritz ( général ) [ 27 Février 1942 (9) ] ···································································································· > ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/index_perso/T.fr.html - 17.01.2006
- 52 Ko

4 Ina: Archives de guerre 1940 - 1944
... . 37 sec ] > mots clefs : [ Chantier ( Bassin de radoub, Cadix ) ]
.................................................... Obsèques du
général Todt Allemagne Berlin [ Hitler et Gœring assistent aux
funérailles nationales du responsable de l'organisation Todt, victime
d'un accident d'avion. Rétrospective ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/mondiales/42-83.fr.html -
17.01.2006 - 31 Ko

5 Ina: Archives de guerre 1940 - 1944
... ) ] ....................................................
Reconstruction France Ardennes [ Sur le canal des Ardennes, des membres
de l'organisation Todt réparent un petit pont détruit par une
explosion. 1 min 14 sec ] > mots clefs : [ Armée ( Génie,
Organisation Todt ) - Chantier ( Pont, Ardennes ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/mondiales/41-36.fr.html -
17.01.2006 - 30 Ko

6 Ina: Archives de guerre 1940 - 1944
... , Poltava ) - Météorologie ( Dégel, Front de de l'Est ) ]
.................................................... Front de l'est
Urss [ L'organisation Todt construit une voie ferrée et unifie
l'écartement des roues des boggies. Un convoi de matériel traverse le
secteur allemand, un train sanitaire transporte ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/mondiales/42-93.fr.html -
17.01.2006 - 34 Ko

7 Ina: Archives de guerre 1940 - 1944
... ] [ Arts plastiques ( Van Dongen, Paris ) ]
.................................................... Front de l'est
Urss Laponie Laponie [ L'organisation Todt construit des routes, des
voies ferrées, des ponts de bois. 1 min 57 sec ] > mots clefs : [
Armée ( Génie, Organisation Todt ) - Chantier ( Travaux ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/france/42-14.fr.html - 17.01.2006
- 31 Ko

8 Ina: Archives de guerre 1940 - 1944
... ...................................... Le mur de l'atlantique
Océan atlantique [ Le rempart de l'Atlantique se termine. Les soldats
de l'organisation Todt terminent les travaux, installent les canons et
les testent. Exercice d'alerte. 3 min 02 sec ] > mots clefs : [ Armée
( Génie, Organisation Todt ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/france/43-17.fr.html - 17.01.2006
- 29 Ko

9 Ina: Archives de guerre 1940 - 1944
... , hérissons de barbelés et blockhaus sont installés sur les
plages. Le ministre Dorsch inspecte ces fortifications construites par
l'organisation Todt. Dans le canal de Corinthe, un convoi de matériel
de défense militaire est attaqué par des torpilleurs britanniques.
Les canons de DCA ripostent. 2 min ...
http://www.ina.fr/voir_revoir/guerre/france/43-21.fr.html - 17.01.2006
- 30 Ko


Le lien entre l'organisation Todt et la résistance est " facile " à
établir car des travailleurs Français furent dépoortés pour
*sabotage *!
Post by abourick
Post by ® ¥
The reasons for their arrest, in brief, remains something of a riddle.
How many of them survived? Again, there are no statistics. But, given
the fact that most of them were sent not to extermination camps but to
concentration camps (a difference Hoepp might have made a little
clearer), there is reason to assume that many, probably the majority,
survived. The attempt to draw attention to the existence of these
victims of Nazi persecution is praiseworthy (and has been given due
publicity by Al-Jazeera TV). It would have been even more convincing
if the author had been a little more precise concerning their
identity.
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira ! Quelle
surprise que de n'être pas surpris !
Post by ® ¥
Whether all this will lead to a revision of existing views on German-
Arab relations between 1933 and 1945, as Hoepp seems to believe, is
yet another question. The sympathies for the Axis in the 1930s and
early '40s among Arab nationalist circles were in many ways only
natural. They were based on the assumption that the enemy of our
enemies (Britain and the Jews) must be our political friends.
However, those looking for antifascist sentiments (let alone
activities) in these circumstances have their work cut out for them.
Altogether this volume is a valuable contribution to our knowledge
about German foreign policy and the Middle East.
http://www.mepc.org/public_asp/journal_vol12/0512_laqueur.asp
® ¥
2006-02-12 14:10:28 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Le " digest " , come tous les digest ne réfléte que de manière
imprécise le contenu de l'article , celui ci de plus commente
l'article en question .
On y lit clairement que l'article, déjà très controversé, ne contient
absolument pas ce que prétends y trouver...
Déjà le chiffre de Hoepp de 1500 Arabes en camps de concentration est très
loin d'être avéré, Hoepp ne citant aucune source.
Combien y sont mort ? Hoepp ne le dit pas non plus...
Mais surtout, et c'est là que le bât blesse, Hoepp utilise cet argument peu
fiable pour tenter d'occulter les faits (whether all this will lead to a
revision of existing views on German-Arab relations between 1933 and 1945,
as Hoepp seems to believe, is yet another question).
P@lp@tine
2006-02-12 15:31:21 UTC
Permalink
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
Le " digest " , come tous les digest ne réfléte que de manière
imprécise le contenu de l'article , celui ci de plus commente
l'article en question .
On y lit clairement que l'article, déjà très controversé, ne contient
absolument pas ce que prétends y trouver...
Déjà le chiffre de Hoepp de 1500 Arabes en camps de concentration est très
loin d'être avéré, Hoepp ne citant aucune source.
Combien y sont mort ? Hoepp ne le dit pas non plus...
Mais surtout, et c'est là que le bât blesse, Hoepp utilise cet argument peu
fiable pour tenter d'occulter les faits (whether all this will lead to a
revision of existing views on German-Arab relations between 1933 and 1945,
as Hoepp seems to believe, is yet another question).
A aucun moment Hoepp ne cherche à travestir quoi que ce soit !
Il montre juste un fait passé sous silence jusqu' à présent : Que
les musulmans n'ont pas été " privilégiés " par le régime Nazi
quand à la déportation .
Il est clair que l'on s'est plus interréssé au sort des Juifs qu' à
celui des musulmans ou des noirs ..............
Personnellement , je peux vous citer le cas de E........S ......... né
le 03 -01 - 21 à Ankara , déporté Mle. 39... , sous la dénomination
de " Polit. Türke - Mus. " ; mort en déportation .
Il faisait parti du même convoi qu'un de mes parents !
Fait interessant : Ce convoi est parti de Compiégne et donc E.S. a
été certainement arrêté en France .
La " source " est la liste des détenus de ce convoi que je me suis
procurré auprés d'archives Allemandes !
® ¥
2006-02-12 15:41:25 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
A aucun moment Hoepp ne cherche à travestir quoi que ce soit !
Il semble bien au contraire, et ton titre ici tend à le confirmer, qu'il
cherche à travestir les rapports entre le nazisme et l'islamisme radical.
Post by ***@lp@tine
Il montre juste un fait passé sous silence jusqu' à présent : Que
les musulmans n'ont pas été " privilégiés " par le régime Nazi
quand à la déportation .
Cela n'a absolument pas été passé sous silence.
Mais il faut dire que Hoepp n'est pas convaincant quand il recense
péniblement 1500 "Arabes" (il veut sans doute parler des musulmans dans
leur ensemble) dans les camps de concentration.
Post by ***@lp@tine
Il est clair que l'on s'est plus interréssé au sort des Juifs qu' à
celui des musulmans ou des noirs ..
Les Juifs, les Tsiganes, ont été l'objet d'une tentative d'extermination
totale, cela n'a pas été le cas des 1500 déportés musulmans péniblement
recensés par ton article...
P@lp@tine
2006-02-12 18:30:26 UTC
Permalink
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
A aucun moment Hoepp ne cherche à travestir quoi que ce soit !
Il semble bien au contraire, et ton titre ici tend à le confirmer, qu'il
cherche à travestir les rapports entre le nazisme et l'islamisme radical.
Le livre dans son ensemble évoque les relations entre l'"Allemagne " (
Prusse - Empire Allemand - Rep.de Weimar - III Reich ) et le Monde
musulman .
Cela commence avec le projet du " Berlin - Bagdad " et finit par la
déportation d'Arabo-musulmans .
C'est dans ce "contexte " qu'il faut replacer les liens établis entre
le régime nazi et certains musulmans à contrario de ce que
prétendent certains sur la * spécificité * des relations entre le
Nazisme et l'Islam .
Au même titre d'ailleurs que le pacte Germano-Sovietique , dont la
genêse est à rechercher dans la convention de Taurrogen entre la
Prusse et l'Empire Russe conttre Napoléon !

Von Papen a par exemple , et on l'oublie , probablement financé Pancho
Villa au cours de la pgm .
Cela fait il de TOUS les révolutionnaires Mexicains des nazis ? (
certains ont pourtant soutenu des mvts " fascist like " durant les
années 20-30 ) .
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
Il montre juste un fait passé sous silence jusqu' à présent : Que
les musulmans n'ont pas été " privilégiés " par le régime Nazi
quand à la déportation .
Cela n'a absolument pas été passé sous silence.
Si ! La preuve !
Post by ® ¥
Mais il faut dire que Hoepp n'est pas convaincant quand il recense
péniblement 1500 "Arabes" (il veut sans doute parler des musulmans dans
leur ensemble) dans les camps de concentration.
Post by ***@lp@tine
Il est clair que l'on s'est plus interréssé au sort des Juifs qu' à
celui des musulmans ou des noirs ..
Les Juifs, les Tsiganes, ont été l'objet d'une tentative d'extermination
totale, cela n'a pas été le cas des 1500 déportés musulmans péniblement
recensés par ton article...
On oublie aussi les dizaines de milliers ( certainement plus ) de
prisonniers de guerre Soviétiques de confession musulmane !
Mais
- Ils étaient Soviétqiues
- Musulmans
- la plupart du temps " mongoloïdes "
® ¥
2006-02-12 19:55:53 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
C'est dans ce "contexte " qu'il faut replacer les liens établis entre
le régime nazi et certains musulmans à contrario de ce que
prétendent certains sur la * spécificité * des relations entre le
Nazisme et l'Islam .
Oui, oui, on a compris, un millier de déporté non exterminés suffisent à
ton bonheur, tu en déduis aussi sec : "POUR EN FINIR AVEC UN MYTHE" (sic).
Post by ***@lp@tine
On oublie aussi les dizaines de milliers ( certainement plus ) de
prisonniers de guerre Soviétiques de confession musulmane !
Ils n'ont pas été emprisonné *parce que* musulmans.
P@lp@tine
2006-02-12 13:40:41 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance
Perhaps the most interesting article, but also the most controversial,
is the late Gerhard Hoepp's "In the Shadow of the Moon." Hoepp asks
why there has been so much intensive coverage of the collaboration of
Arab politicians with Nazi Germany and why Arab victims of Nazism have
received no attention. But there has been little, if anything, written
on the academic level about such collaboration because much of the
relevant source material was not available until recently. As for the
forgotten victims, Hoepp, on the basis of his research, reaches the
conclusion that some 1,500 Arabs were sent to concentration camps. It
is true that Nazi sources report the presence of prisoners of "Islamic
faith" in the camps; among them were five Egyptians, four Iraqis, four
Palestinians and one each from Syria and Lebanon. The rest, the
overwhelming majority, were French residents or non-Arab citizens of
North African origin.
Why had they been sent to concentration camps in the first place?
There is no breakdown, but it would appear that many had volunteered
for work in Germany or France or were drafted (Organization Todt),
like hundreds of thousands of others, and - given the working
conditions, the payment, the general treatment - they had absconded
and were thus in breach of contract.
Quel cachottier ce pâle patine. Un fils naturel de Georges Marchais ?
Post by ® ¥
Others were political prisoners
who, according to Hoepp, had in some ways been connected with the
French resistance. If so, their names should appear in the annals of
the French resistance; however, with a few exceptions, they do not.
Voilà qui est clair : presque pas de cas d'internement pour fait de
résistance.
Post by ® ¥
The reasons for their arrest, in brief, remains something of a riddle.
How many of them survived? Again, there are no statistics. But, given
the fact that most of them were sent not to extermination camps but to
concentration camps (a difference Hoepp might have made a little
clearer), there is reason to assume that many, probably the majority,
survived. The attempt to draw attention to the existence of these
victims of Nazi persecution is praiseworthy (and has been given due
publicity by Al-Jazeera TV). It would have been even more convincing
if the author had been a little more precise concerning their
identity.
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira ! Quelle
surprise que de n'être pas surpris !
DUCON ! Il s'agit de travaux universitaires à l'origine !
Du même genre que celui sur les " demi -juifs " ayant servi le grand
Reich !
Post by abourick
Post by ® ¥
Whether all this will lead to a revision of existing views on German-
Arab relations between 1933 and 1945, as Hoepp seems to believe, is
yet another question. The sympathies for the Axis in the 1930s and
early '40s among Arab nationalist circles were in many ways only
natural. They were based on the assumption that the enemy of our
enemies (Britain and the Jews) must be our political friends.
However, those looking for antifascist sentiments (let alone
activities) in these circumstances have their work cut out for them.
Altogether this volume is a valuable contribution to our knowledge
about German foreign policy and the Middle East.
http://www.mepc.org/public_asp/journal_vol12/0512_laqueur.asp
abourick
2006-02-13 18:15:23 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Post by abourick
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira !
Quelle surprise que de n'être pas surpris !
DUCON ! Il s'agit de travaux universitaires à l'origine !
Toujours heureux de te fourrer le nez dans ta merde.
Post by ***@lp@tine
Du même genre que celui sur les " demi -juifs " ayant servi le grand
Reich !
Les nazis étaient des gens pragmatiques quand il s'agissait de réaliser ce
que leur délire racial leur dictait. L'un des buts des nazis étaient de
réaliser l'unité de la race aryenne et de la nation germanique purifiées par
l'élimination de ceux qu'ils considéraient comme "tarés" (les fous, les
porteurs d'anomalies génétiques), socialement et racialement pervertis (les
Tziganes) ou intrinsèquement mauvais (les juifs). Quand ces objectifs de
"purification de la race aryenne" divisaient les Allemands ils préféraient y
renoncer plutôt que d'attiser des foyers de mécontentement. Et c'est ainsi
que devant les protestations véhémentes d'Allemands de "race pure" ils ont
cessé de déporter et d'exterminer les malades mentaux, les porteurs
d'anomalies génétiques, les demi-juifs (uniquement de sang demi-allemand) et
même des juifs quand leur conjoint "aryen" soutenu par l'ensemble de la
famille "aryenne" s'y opposaient. Bien évidement ce n'était là que partie
remise et l'on peut penser qu'une fois la guerre achevée ils auraient fourni
la prochaine "fournée" pour les camps de la mort. Bien entendu les
demi-juifs et les juifs temporairement graciés n'avaient guère d'autre choix
que de collaborer avec les nazis ou de mourir. Leur courage n'a finalement
pas été plus grand que celui de la majorité des Allemands puisque en dehors
de la Rose Blanche, bénie soit-elle, qui parmi les Allemands a préféré la
mort à l'anti-nazisme. Que celui qui est prêt à donner sa vie contre la
barbarie leurs jettent la première pierre.

Peut-on en tirer comme conclusion que ces juifs étaient des partisans des
nazis ? Dans l'immense majorité des cas certainement pas et les quelques
demi-juifs qui ont été de fervents nazis ne changent rien au fait les juifs
ont été les principales victimes des nazis.


Peut-on dire que les quelques musulmans qui ont été déportés en camp de
concentration et non pas en camp d'extermination font des musulmans des
ennemis abhorrés des nazis ? Voyons ce qu'en disent les nazis eux-mêmes :


http://www.voxnr.com/cc/d_allemagne/EpZEuVkZAVHSMhdcea.shtml

Le nazisme et l'islam
Claudio Mutti Histoire :: Allemagne

Claudio Mutti, est connu des lecteurs des chroniques judiciaires pour avoir
été plusieurs fois arrêté, la dernière fois sous l'accusation d'être
«favorable à l'islamisme » et d'avoir établis des contacts avec « des
organisations terroristes iraniennes ».

Se consacrant depuis de nombreuses années à la philologie finno-ougrienne
(il fut assistant à l'Université de Bologne, dont il a été «
démocratiquement » épuré), il est l'auteur d'une trentaine d'articles et
d'essais sur le folklore magyar et sur la littérature hongroise; brillant
connaisseur de la langue et de la culture roumaine (il fut titulaire d'un
poste de professeur à l'Institut culturel italien de Bucarest, dont il a été
révoqué à la suite d'une enquête parlementaire), il a traduit et présenté de
nombreux documents de la Garde de fer ; intéressé par les questions
musulmanes, il collabore à la revue Jihad et il traduit des textes
concernant l'Islam.

Il dirige les Edizioni all'insegna del Veltro, chez lesquelles il a publié
quelques études sur le symbolisme traditionnel et traduit des commentaires
de textes grecs.

Le nazisme et l'islam

Nous n'avons pas pour but de nous occuper des orientations spirituelles
d'Hitler et de sa position vis à vis de la religion ; nous nous limiterons
seulement à dire avec Léon Degrelle, que « contrairement à tout ce qu'on a
pu raconter, Hitler n'était pas du tout un païen » et nous renverrons le
lecteur aux nombreuses pages de Bormmann-Vermerke dans lesquelles le Führer
manifestait à un cercle restreint d'intime sa conception du divin.

Nous noterons ici, citant encore le général Degrelle, que «Hitler avait
indiscutablement un faible pour la religion islamique. Lui qui était
d'origine catholique et comme enfant avait chanté dans le chour de la
paroisse, montrait un grand intérêt pour l'Islam et sa civilisation».

En effet, si on lit les « propos de table » d'Adolf Hitler, nous ne pouvons
qu'être frappés par ses appréciations enthousiastes relatives à l'Islam.
Dans la conversation du 5 juin 1942, par exemple, le Führer affirme
l'infériorité du christianisme par rapport aux autres religions, parmi
lesquelles l'Islam : « Et cette fois nous éprouvons une violente sensation
de colère à la pensée que des Allemands ont pu s'enliser dans des doctrines
théologiques privées d'une quelconque profondeur quand sur la vaste terre il
y en a d'autres, comme celle de Confucius, de Bouddha et de Mahomet, qui à
l'inquiétude religieuse offrent un aliment d'une bien autre valeur. »

On retrouve la comparaison entre l'Islam et le christianisme, à l'avantage
du premier, dans une autre conversation, le 1 août 1942 : « Nous ne
comprenons pas que les prêtres s'imaginent Dieu à la ressemblance d'un
homme. De ce point de vue, les disciples de Mahomet sont, de loin,
supérieurs aux prêtres, parce qu'ils n'éprouvent pas le besoin de se figurer
Allah physiquement ! ». Dédaigné et repoussé par les aspects
anthropomorphiques du christianisme, Hitler admirait la manière purement
intellectuelle avec laquelle les Musulmans pensaient à Dieu : « il le
fascinait donc, lui aussi, cet Allah jamais vu, jamais représenté par
personne, un mystère constant ».

Dans les mêmes circonstances, Hitler exalta la civilisation musulmane de
l'Espagne et vit dans la Reconquista catholique l'empreinte du sectarisme et
de la barbarie : « L'époque arabe fut l'âge d'or de l'Espagne la plus
civilisée. Puis vint l'époque des persécutions toujours recommencées ». Le
sujet fut repris le 18 août 1942 : « La civilisation a été un des éléments
constitutifs de la puissance de l'Empire romain. La même chose se produisit
en Espagne sous la domination des arabes. La civilisation y atteint un
niveau rarement atteint. Une époque, indiscutablement, d'humanisme intégral,
dans laquelle régna le plus pur esprit chevaleresque. L'intrusion du
christianisme y a apporté le triomphe de la barbarie. L'esprit chevaleresque
des Castillans est en effet un héritage des Arabes ».

Et, nous rencontrons alors, chez Adolf Hitler, la plus fervente expression
de sympathies pour l'Islam qu'un Européen non musulman puisse prononcer :
« Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, le monde aurait changé de
face. Puisque le monde était déjà condamné à l'influence judaïque (et son
sous-produit le christianisme est une chose si insipide !), il aurait mieux
valu que l'Islam triomphe. Cette religion récompense l'héroïsme, promet au
guerrier les joies du septième ciel. Animé d'un esprit semblable, les
Germains auraient conquis le monde. Ils en ont été empêchés par le
christianisme.».

Hitler aurait voulu reprendre, au XXème siècle, la politique de Frédéric II
avec monde musulman; parmi les obstacles qui empêchèrent la réalisation d'un
tel dessein, il y eut l'alliance avec l'Italie, laquelle était, malgré tout,
une puissance coloniale asservissant des populations musulmanes. A ce
propos, cherchant à comprendre les motifs de son échec, Hitler affirmait en
février 1945 : « L'allié italien nous a mis des bâtons dans les roues
presque partout. Par exemple il nous a empêché de conduire une politique
révolutionnaire en Afrique du Nord, parce que nos amis musulmans soudain ont
vu en nous les complices, volontaires ou involontaires, de leurs
oppresseurs. Les souvenirs de la répression barbares à l'égard des Senoussis
était toujours dans leur mémoire. Comme si ça ne suffisait pas, la
prétention ridicule du Duce, d'être considéré comme « l'épée de l'Islam »,
était objet de moquerie. Ce titre, qui est dû à Mahomet et à un grand
conquérant comme Omar, Mussolini se l'est fait attribuer par certaines
tristes figures soudoyées ou terrorisées par lui. Nous avions la possibilité
de faire une politique de longue haleine à l'égard de l'Islam ; elle a été
gâchée, comme du reste beaucoup de chose, que nous avons dû abandonner en
raison de notre fidélité à notre alliance avec l'Italie. ».

Grand admirateur de l'Islam et ami sincère des musulmans, informé du fait
que l'ummah musulmane l'appelait hajji et priait pour la victoire des armées
du Reich , Hitler conserve toujours la conscience des justes limites
individuelles et de la juste position à l'égard de l'islam, pour lequel non
seulement il ne prétendit jamais à aucun titre du genre de celui que se fit
attribuer Mussolini, mais il ne voulut pas non plus favoriser un certain
enthousiasme messianique : « Il y a des enthousiastes qui éprouvent le
besoin de me déifier - de faire de moi un prophète, un nouveau Mahomet, un
second messie. Eh bien, cela ne me convient pas du tout. Je n'ai l'âme ni
d'un prophète ni d'un messie ».

Il est un geste emblématique, dans lequel se reflète l'attitude d'Hitler à
l'égard de l'islam. Degrelle témoigne que le Führer envoya en cadeau « à
chacun des soixante milles volontaires musulmans de la Waffen SS une petite
chaîne en or à laquelle était attachée un minuscule Coran ».

A la position philoislamique de Hitler correspond, dans les milieux
nationaux-socialistes, une sympathie diffuse pour l'islam, qui donna lieu
dans les années 30, à de nombreuses conversions d'Allemands. En novembre
1938, le journal L'Univers, se référent à un article parut dans Der
Arbeitsmann, écrivait : « L'essentiel de l'article consiste à faire l'éloge
du concept islamique de fatum, comme conception exemplaire de l'idée du
destin, et dans l'opposition d'une telle conception au christianisme
craintif et efféminé ». C'est pourquoi se référant à l'hebdomadaire
berlinois Fridericus, la revue française écrivait que « le nombre de
conversion à l'islam ne cesse d'augmenter en Allemagne ». Aussi Fridéricus
attribuait le succès de l'islam dans le Troisième Reich au fait que l'islam
« proclame des principes vitaux d'une éthique assez élevée, à laquelle il
est très possible de se conformer ». Harmonisant les idées de justice et de
miséricorde, écrivait Fridericus, l'islam s'impose comme une religion
active, supérieure au christianisme et à sa « charité », raison pour
laquelle c'«est surtout l'homme nordique qui se sent attiré vers cette foi
libératrice et vers cette idée". L'Univers concluait donc : « Les
Autrichiens rendus au Reich doivent apprendre que dans leur nouvelle
capitale, les sphères dirigeantes préfèrent la religion de Mahomet au
christianisme et que cette religion voit croître le nombre de ses adhérents
dans les registres officiels, tandis que la propagande en faveur de
l'abandon des églises chrétiennes s'étend toujours plus ».

Parmi les témoignages relatifs à la sympathie et à la confiance que le monde
musulman accorda à l'Allemagne nationale-socialiste et à sa lutte, il est
nécessaire de citer, en résumant l'essentiel, l'essai d'une femme écrivain
musulmane de l'Inde, Saïda Savitri, sorti à Paris sous le titre L'Islam
devant le national-socialisme. L'auteur pense pouvoir reconnaître dans
l'Allemagne une structure dont Dieu se sert pour abattre la civilisation
matérialiste et exhorter les musulmans à ne pas laisser l'occasion
s'échapper : « Ce n'est pas seulement sur leurs ceinturons que les soldats
du grand mystique Hitler portent la devise Gott mit uns. Il est gravé dans
leur âme de héros. Ils avancent, avancent toujours, pour abattre les
superstitions et le matérialisme. Ces victoires répétées ne peuvent pas se
produire sans la permission de Dieu. (.) Grâce à l'Allemagne, nos pires
ennemis sont réduits à l'impuissance. Bientôt ils ne seront plus en état de
faire obstacle. Si nous laissons passer ce moment, unique dans l'histoire
mondiale moderne, nous commettrons un acte d'authentique félonie à l'égard
de Dieu, qui nous a confié une mission d'équilibre et de civilisation ».

L'Allemagne national-socialiste est, pour Saida Savitri, l'unique nation
occidentale avec laquelle le monde musulman peut entretenir des relations
sans crainte de subir des corruptions et des contaminations : « l'Allemagne
hitlérienne est la seule nation occidentale dont le contact ne risque pas de
nous déformer. Elle est notre sour par son fanatisme (j'use ce terme à bon
escient, car nous en sommes gratifiés tous les deux). Quant à moi, je
donnerais à cette disposition spirituelle le nom d'idéalisme».

Le national-socialisme présente d'autre part, pour elle, une série de point
en commun avec l'islam : « A première vue sans entrer dans les détails, nous
trouvons, à treize siècles de distance, devant deux révolutions sociales
quasi identiques ». Voulant montrer des aspects semblables des deux
doctrines, l'auteur cite un large choix de passages des écrits d'Hitler,
faisant ressortir comment le Führer exprime souvent des notions et des
conceptions bien connues de l'islam : « On pourrait croire entendre parler
nos premiers califes ».

L'Allemagne national-socialiste, affirme entre autres l'auteur indienne, a
compris la menace représentée par l'usurocratie juive et cela la place
résolument au côté des musulmans : « L'Islam depuis toujours, l'Allemagne
aujourd'hui, ont compris ce danger. C'est pour ceci que j'estime urgent une
alliance étroite entre ces deux mentalités, dans le but de lutter contre un
danger commun que nous ne devons pas sous-estimer ».

Les mêmes idées que celles exprimées par Saida Savitri inspirèrent la
conférence tenue par le professeur Abû's-Su'ûd le 6 juillet 1942 à
l'Académie des sciences de Berlin. Abû's-Su'ûd affirme que les principes de
l'islam n'admettent pas la démocratie, parce qu'un tel régime consiste dans
la suprématie d'une oligarchie capitaliste laquelle, au moyen du mensonge et
de la tromperie, tend à asservir les êtres humains, à en assujettir l'âme et
à exploiter leur travail et leurs richesses. L'organisation islamique,
soutenait Abû's-Su'ûd, ressemble au contraire au système
national-socialiste, parce que la responsabilité du gouvernement est donnée
à un chef qui nomme ses propres conseillers et fonctionnaires. En fait dans
l'islam la consultation n'oblige pas le gouvernement : celui-ci peut
consulter qui il veut et agir selon le conseil qu'on lui donne ou selon son
propre avis ; c'est lui le responsable et c'est sa voix qui prévaut. D'autre
part, le droit du chef de choisir ses propres conseillers libère la nation
de l'escroquerie électorale, dans laquelle ce n'est jamais le meilleur qui
gagne, mais le plus rusé, le plus habile dans l'art de la tromperie. Cela
était précisément le critère au temps de Mahomet et des quatre premiers
califes. Le choix de ceux-ci d'autre part, eut lieu au moyen de systèmes
divers, parmi lesquels prévalut celui de la désignation du successeur
(istikhlâf) : le chef d'Etat désignant par nomination celui qui devait lui
succéder.

Mais la personnalité de l'Islam qui mieux que toute autre représenta
activement la convergence de vue et la solidarité entre le Troisième Reich
et le monde musulman fut le Grand Mufti de Jérusalem al-Hâj Muhammad Amîn
al-Hussaynî.

Né en 1897, à Jérusalem, d'une noble famille descendant du prophète qui se
vantait d'avoir occupé durant les deux derniers siècles la charge de Mufti
dans la Ville sainte, Muhammad Amîn fit ses premières études en Palestine ;
puis à l'âge de dix-sept ans, il entra à l'université islamique al-Azhar, au
Caire. En Egypte, le jeune al-Hussaynî fréquenta le mouvement
anti-britannique dont il devint un des animateurs et des organisateurs.
Après la première guerre mondiale, il devint l'inspirateur de la lutte des
Palestiniens contre les prédateurs sionistes et contre les troupes
d'occupation anglaises. Il échappa à la police militaire britannique et il
se réfugia en Transjordanie où - condamné à dix années de prisons par
contumace - il continua son action en approvisionnant les Palestiniens en
armes. Devenu Grand Mufti de Jérusalem et président du Conseil suprême
musulman, al-Hussaynî intensifia son activité en organisant les soulèvements
de 1929 et de 1936, qui virent les Palestiniens s'insurger contre les
occupants anglo-sionistes. Par la suite il continua son action dans la Syrie
occupée par les Français ; puis, en 1939, il passa en Irak.

Le peuple de ce pays, ne supportant pas les positions anglophiles du
gouvernement réserva au Grand Mufti et à ses gens un accueil triomphal. En
Irak, la sympathie pour l'Allemagne était vive, des groupes étaient actifs
comme al-Futuwwab, qui l'année précédente avait envoyé à Nuremberg une
délégation de dix-sept militants, tandis que le chef de l'organisation,
Mahmûd Fadhil al-Janabî, avait été reçu par Hitler. La présence du Grand
Mufti en Irak renforça donc les positions anti-britanniques, au point que le
21 mars 1940 un nouveau gouvernement, présidé par Rashîd Alî al-Gailânî,
s'installa à Bagdad. Il proclama vouloir maintenir la neutralité du pays
dans le conflit qui venait d'éclater en Europe. Londres réagit en sommant le
gouvernement irakien de rompre les relations diplomatiques avec l'Allemagne
et l'Italie, mais al-Gailânî, bénéficiant de l'appui du Grand Mufti, refusa.

En janvier 1941, dans un long message, al-Hussaynî avait écrit à Hitler :
« Les chaleureuses sympathies que les Arabes nourrissent à l'égard de l'Axe
et de l'Allemagne sont et seront déterminantes ». Le Führer lui répondra :
« L'Allemagne national-socialiste reconnaît la totale indépendance des
nations arabes et pour celles qui ne l'ont pas encore obtenu, reconnaît le
plein droit à l'obtenir. Les Allemands et les Arabes ont comme ennemis
communs les Anglais et les Juifs ».

En avril et mai 1941, eut lieu l'agression britannique contre l'Irak. Il y
eut une mobilisation générale dans le pays : les membres des organisations
initiatiques Naqshbandiyya et Qâdiriyya donnèrent l'exemple en s'enrôlant
comme volontaires, immédiatement imités par de vastes couches de la
population, y compris de nombreuses femmes. Le Grand Mufti appela à la lutte
au côté des frères irakiens des milliers de volontaires syriens,
transjordaniens, et palestiniens ; mais ni le combat des Arabes, ni
l'intervention des aviations allemandes et italiennes, ne réussirent à
empêcher que la supériorité matérielle des envahisseurs leur permette de
rétablir la situation à leur avantage.

Le Grand Mufti, Rashid al-Gailânî et les ministres du gouvernement irakiens
durent se réfugier en Iran ; mais à la fin d'août il y eut une intervention
militaire anglo-soviétique, qui plaça sur le « trône du Paon » Muhammad Rezâ
Shâh. Le Grand Mufti et al-Gaîlâni jugèrent alors plus opportun de chercher
un refuge en Europe.

Après un voyage rocambolesque à travers le Proche-Orient et les Balkans,
al-Hussaynî se retrouva en Italie. A Radio Rome il lança un appel aux
peuples musulmans les exhortant de soutenir le combat de l'Axe. Il rejoignit
ensuite l'Allemagne et rencontra Adolf Hitler, dont al-Gailâni avait déjà
fait la connaissance en mars 1941. Hitler fut fasciné par la personnalité de
al-Hussaynî et par la « supériorité de son intelligence » et accorda au haut
dignitaire de l'islam un privilège jamais accordé à personne précédemment en
Allemagne : il le logea dans le Palais impérial de Berlin et il donna des
instructions afin que, sur cet édifice, le drapeau de la Palestine flotte
plus haut que celui du Reich.

Aux micros de la Deutscher Rundfunk, qui émettait en langue arabe, le Mufti
déclara que la victoire de l'Allemagne signifierait non seulement la
libération de la Palestine, mais de tout le monde arabe, jusqu'au Maroc. De
la sorte, une intervention rectificative sur la politique étrangère
allemande, orientée jusqu'alors par rapport à la présence coloniale
française en Afrique, prend forme. Voici un passage significatif du discours
que tint al-Hussayni à la radio allemande à l'occasion de la Fête des
sacrifices ('Id al-Adhâ) : « Aujourd'hui le monde musulman se trouve
davantage devant le problème de la lutte pour l'indépendance. Seulement un
effort inconditionné et un sacrifice généreux justifient la liberté de
l'existence. Aux ennemis qui ont fait tout pour humilier les Arabes et
assujettir l'islam, il faut opposer le maximum de résistance. Parmi les
éternels ennemis de l'islam et des Arabes il y a, en premier lieu, les Juifs
; ceux-ci s'opposent à l'islam depuis ses débuts et afin de réaliser leur
dessein d'hégémonie mondiale, ils ont déchaîné contre les peuples une guerre
qui décidera de leur existence même. Les Juifs veulent, en outre,
contraindre le peuple arabe à affronter cette lutte pour son existence,
tentant, avec tous les moyens suggérés chez eux par la haine de notre
peuple, d'expulser et d'exterminer la population arabe de Palestine, qui est
aussi la Terre Sainte pour l'islam. Déjà, jadis, le chef sioniste Chaim
Weismann a déclaré qu'un jour l'Afrique du Nord serait un pont entre les
deux principaux centres juifs : New York et Jérusalem. Les Etats-Unis et la
Grande-Bretagne appuient de toute façon les desseins juifs, étouffant par la
terreur, par le sang et le feu, toutes les protestations des Arabes et des
musulmans. D'un bout à l'autre du monde islamique quatre cents millions de
musulmans subissent la domination des puissances alliées, auxquelles s'unit
d'ailleurs le bolchevisme athée et destructeur, lequel opprime cruellement
quarante millions de musulmans. Lieux de prière et mosquées ont été
détruites, des personnalités ont été sauvagement assassinées. Ainsi, la
politique anglo-saxonne a moissonné de nombreuses victimes parmi les
musulmans : hommes, femme, enfants. Tous ces frères, éliminés dans l'intérêt
du capitalisme judaïque en Palestine, en Hadramout, en Irak, en Egypte et
dans l'Union soviétique, ne seront jamais oubliés, ni par les Arabes, ni par
les musulmans. La guerre actuelle déchaînée par les juifs est l'occasion qui
se présente aux musulmans pour se libérer de la persécution et de la terreur
qui plane continuellement sur la terre de leurs ancêtres. Que la Fête des
sacrifices rappelle à chacun de vous qu'il faut combattre dans cette lutte
pour la liberté avec un esprit de sacrifice toujours en accroissement ».

Au cours du conflit mondial l'activité du Grand Mufti fut incessante. Il
renouvela continuellement ses appels aux peuples arabes afin qu'ils
soutiennent de toutes leurs forces la guerre de l'Axe contre l'ennemi commun
; il exhorta les musulmans du sous-continent indien à s'opposer résolument à
l'impérialisme britannique ; il suggéra à Subhas Chandra Bose l'idée
d'organiser une Légion indienne qui combattit aux côtés de l'Axe ; il
réussit à obtenir la libération de nombreux Arabes fait prisonniers sous
l'uniforme
de l'armée anglo-française et les exhorta à s'engager dans la Légion arabe
libre, qui combattait sur le front oriental ; il participa à la conférence
de Wannsee, dans le cours de laquelle fut élaboré la « solution finale » du
problème juif, qui consistait dans le transfert des Juifs à l'est.

En avril 1943 le Grand Mufti se rendit personnellement en Croatie pour
inviter les musulmans de cette région à mener le jihâd dans les rangs de la
Kroatische SS-Freiwilligen-Division, créée en février de cette même année.
La division, forte de vingt mille Bosniaques et de quelques centaines
d'Albanais, fut transférée au Puy, à soixante kilomètre au Sud-Ouest de
Saint Etienne pour recevoir son entraînement.

Le 6 août, Hitler promulgua les dispositions suivantes : « On doit garantir
à tous les membres musulmans des Waffen-SS et de la police le droit
indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc
et à ne pas boire de boissons alcooliques. Il faudra leur garantir des menus
équivalents. (.) Je ne veux pas que, par la stupidité et l'étroitesse
d'esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires
eut à ressentir une gêne et à se croire privé des droits qui leurs ont été
assurés. (.) J'ordonne que chaque infraction à ces dispositions soit punie
sans la moindre hésitation et qu'on m'en rende compte ».

Au Puy, la division des musulmans croates s'entraîna sous les ordres du SS
Obersturmbannführer Husein-Beg Biscevic ; en novembre 1943, elle fut
transférée en Silésie, en décembre nous la trouvons en Autriche. En février
1944, la division musulmane se trouve en Bosnie septentrionale ; le nombre
de volontaire qui accoururent pour s'enrôler dans ses rangs est si élevé,
qu'il devient nécessaire de constituer une seconde division croate. A côté
de la division entraînée au Puy, qui le 15 mai 1944 reçut la dénomination
définitive de 13. Waffen-Gebirgs-Division der SS « Handshar » (kroatische
Nr. 1), naît ainsi la 23. Waffen-Gebirgs-Division der SS (kroatische Nr.2)
qui sera ensuite appelée « Kama » ; en septembre, les deux divisions croates
sont réunies dans le IX. Waffen-Gebirgs-Korps der SS, tandis que les
éléments albanais sont embrigadés dans une nouvelle division: la 21.
Waffen-Gebirgs-Division der SS « Skanderbeg » (albanische Nr. 1).

Vers le milieu d'octobre 1944 fut formé un régiment (Rgt, Gr. 13.
SS-Gebirgs-Division « Handschar ») qui combattit contre les troupes
soviétiques. Quand, à la fin de mars 1945, la Margarethe-Stellung entre la
Drave et le Balaton dût être abandonnée suite à l'effondrement de la
frontière au Nord du Balaton, les restes de la Handschar continuèrent à se
battre en Autriche jusqu'au 7 mai 1945. Capturés par les Anglais, ils furent
livrés aux partisans de Tito et ensuite massacré par ces derniers à Maribor,
sur la Drave, au sud de la frontière autrichienne.

En Albanie, les motifs qui poussèrent les musulmans à se ranger du côté de
l'Axe, après l'annexion du pays par l'Italie en avril 1939, furent
multiples. Avant tout les autorités fascistes avaient dû renoncer à la
politique de latinisation, concédant aux Albanais une autonomie culturelle
et administrative toujours plus large ; puis, avec la campagne de
Yougoslavie, le Kosovo avait été annexé à l'Albanie, qui le revendiquait
comme territoire irrédent ; enfin, la guerre prenait toujours plus l'aspect
d'un conflit de civilisation et le monde patriarcal albanais ne pouvait
assurément pas adhérer au front plouto-marxiste. Ce fut ainsi, qu'après la
chute du fascisme et après l'armistice du 8 septembre 1943, les forces
nationales albanaises proclamèrent l'indépendance de pays et se rangèrent au
côté du Reich. Aux troupes régulières se joignirent les volontaires du
Kosovo, de nombreux nationalistes du Balli Kombetar, des monarchistes de
l'organisation Legaliteti, divers groupes de guérilleros, des bataillons de
fascistes albanais, les sept mille Waffen-SS de la Skanderbeg commandé par
Mustafa Bey Frashëri. Au total, près de quarante mille hommes, dont
vraisemblablement les deux tiers de musulmans.

Dans les pays du Moyen-Orient, les sympathies des musulmans pour le combat
de l'Axe n'étaient pas moins vives : on l'a vu en parlant de l'insurrection
irakienne de 1941.

Au Liban, le PNSS était entré en scène en 1937. Il préconisait la naissance
d'une « Grande Syrie » du Taurus à Suez et de la Méditerranée au désert ; un
tel organisme, qui avait aussi adopté les signes extérieurs du nazisme,
prônait cependant la séparation entre l'Etat et la religion, cela même si
ses militants étaient en grande partie musulmans - à la différence du
fondateur Antûn Sa'âdah, qui était de foi orthodoxe. Quand les alliés
envahirent la Syrie, en juin 1941, les forces du gouvernement de Vichy
engagées dans la défense du pays comprenaient outre des troupes françaises,
huit bataillons syriens et trois libanais.

En Iran, l'hostilité populaire à l'égard des Anglais facilita, après 1933,
les relations avec l'Allemagne et l'influence allemande dans le pays. Suite
à l'agression anglo-soviétique de 1941 et à la décision de Rîza Shâh de se
soumettre à la volonté des envahisseurs, un bon nombre d'officiers se
prononcèrent pour la continuation de la lutte au côté de l'Axe. Ainsi, après
l'abdication de Rîzâ Shâh, une partie de la population continua à combattre
contre les occupants, un groupe d'agents allemands fut parachuté en Iran
avec la tâche de maintenir la liaison entre les rebelles et l'Allemagne.

En Egypte aussi, on rencontrait de grandes sympathies pour l'Allemagne. Un
témoignage tangible en était l'existence d'un fort Parti nationaliste arabe,
qui constituait un front anti-britannique avec les Frères musulmans et une
grande partie des cadres de l'armée. Ce fut ainsi que, confiante dans la
victoire de l'Axe en Afrique du Nord, l'armée égyptienne resta l'arme au
pied lors de l'avance des troupes italo-allemandes, tandis que dans tout le
pays avaient lieu des manifestations populaires en faveur de Rommel. Les
Anglais réagirent en imposant au Roi Farouk, un premier ministre
pro-britannique et en incarcérant comme agents de l'Axe six mille Egytiens.
Cela n'empêcha pas que pendant toute la durée du conflit les Chemises vertes
opérent activement en faveur du Reich. En 1945, encore, les Frères musulmans
éliminèrent une haute personnalité égyptienne qui s'était déclarée favorable
à l'entrée en guerre de l'Egypte contre l'Allemagne.

Quant à l'Afrique du Nord colonisée par les Français, il faut mentionner les
Deutsche-Arabische Truppen (trois mille volontaires tunisiens enrôlés à la
fin de 1942), la Phalange africaine (trois cent musulmans et colons
français, embrigadés dans la 334a division d'infanterie de la Wermacht) et
un nombre non précisé de volontaires agrégé à la MVSN italienne. Parmi les
Algériens et les cinq à six cent volontaires, regroupés dans une Légion
nord-africaine qui opéra contre les partisans. D'autres volontaires
nord-africains, diversement encadrés, combattirent sur le front de l'Est ;
d'autres encore menèrent à terme des missions de sabotage dans l'Algérie
occupée par les Français (parmi ces derniers citons Muhammad Sa'îd, qui fut
ensuite un chef militaire du FLN et un ministre de l'Algérie indépendante).

La contribution des populations musulmanes de l'URSS ne manqua pas aux
Waffen-SS : Tartares de Crimée, Caucasien, Kirghizes, Ouzbeks et autres
groupes ethniques turco-orientaux donnèrent environ cinquante mille
combattants, incorporés dans diverses unités militaires : la Hârûn
ar-Rashid, la Turkestan, etc. Les détachements qui, durant l'été de 1944,
opérèrent à côté des Allemands au sud du Pô contre les partisans de l'Emilie
étaient précisément constitués d'éléments turcs orientaux, aussi on les
appelait communément les « Mongols ».

Nous avons déjà évoqué la Légion indienne, fondée par Chandra Bose en accord
avec al-Husseynî. La Indische Legion, créée en Allemagne le 23 septembre
1943, regroupait cinq mille hommes, hindous, musulmans et sikhs. Elle fut le
premier noyau de l'Armée nationale indienne, qui accueillit dans ses rangs,
en Asie, trente mille volontaires. La Légion fut intégrée plus tard dans la
Waffen-SS avec le nom de Freies Indien. D'autres Indiens (hindous et
musulmans) combattirent dans la 18. SS Freiwilligen Panzer Grenadierdivision
« Horst Wessel ». Des groupes de guérilleros musulmans, enfin, soutinrent la
bataille de l'Axe en opérant contre les Anglais en territoire indien.

De même, dans le reste de l'Asie musulmane, l'Axe jouissait d'une vaste
sympathie populaire, d'autant plus que l'Allié extrême-oriental de
l'Allemagne, professait un grand respect pour l'islam que ce soit en
Malaisie ou en Indonésie, où courrait la rumeur que le Tennô serait devenu
musulman et aurait restauré le Califat ; de nombreux Japonais avaient
d'ailleurs étudiés l'arabe et s'étaient initiés à l'islam. Les Indonésiens
n'opposèrent donc presque aucune résistance aux Japonais, lesquels furent au
contraire accueillis comme des libérateurs. Les chefs du Sarek Islam et des
mouvements nationalistes incarcérés par les Hollandais, furent libérés par
les Japonais et collaborèrent avec ces derniers dans la perspective de la
« Grande Asie Orientale ». Rassemblés dans la ligue Masjumi, dont dépendait
l'organisation paramilitaire Hizbullâh, les musulmans constituèrent à Java,
à Sumatra et à Bornéo, une armée volontaire qui aurait dû affronter, à côté
des Japonais, l'invasion alliée que l'on craignait. Après l'écroulement du
Japon, ces forces armées musulmanes rendirent possible l'indépendance de
leur pays.

Une démonstration emblématique de l'influence que l'islam exerça sur des
représentants de premier plan de la culture et de la politique
national-socialiste est fournie par la conversion de Ludwig Ferdinand Clauss
(1891-1974), chercheur en linguistique indo-européenne et en philologie
germanique. Dans le domaine des études raciales, il élabora une théorie «
psicanthropologique » qui s'impose comme une alternative à la conception
biologique. Clauss vécu longtemps chez les musulmans du Moyen-Orient et
publia une série de livres qui firent connaître au public allemand la vie et
les coutumes de ces populations : Als Beduine unter Beduinen (1931), Semiten
der Wüste unter sich (1937), Araber des Ostens (1943).

Des cas de ce genre se multiplièrent dans les années qui suivirent la fin du
second conflit mondial, quand de nombreux militants nationaux-socialistes
embrassèrent l'islam et exercèrent des fonctions de différents genres dans
certains pays musulmans, comme l'Irak, la Syrie et surtout l'Egypte.

Le cas de Johann von Leers est exemplaire à ce sujet. Membre dirigeant de la
NSDAP à la fin de 1929, colonel SS, rédacteur de Der Angriff, auteur de
différentes études d'anthropologie, le professeur d'université von Leers fut
l'intime collaborateur de Goebels, lequel lui confia la direction du
Nordische Welt, organe de la Société pour la préhistoire et la protohistoire
germanique. Après dix-huit mois d'internement dans un Lager anglo-américain,
Von Leers réussit à fuir en Argentine, où il dirigea un journal en langue
allemande. A la chute de Péron, il se mit à l'abri en Egypte ; ici il entra
en islam avec le nom de Omar Amin. Von Leers organisa au Caire l'Institut de
recherche sur le sionisme, dirigea des émissions radiophoniques écoutées
dans tout le monde arabe, se chargea d'une importante collection de textes
islamiques destinés au public allemand et donna vie à diverse initiatives
éditoriales et de propagande.

Des centaines de nationaux-socialistes rejoignirent l'Egypte entre 1948 et
1951. Parmi ceux qui devinrent musulmans et qui exercèrent des fonctions
d'un certain niveau dans l'Etat égyptien, citons : Joachim Daeumling,
ex-chef de la Gestapo de Düsseldorf, qui réorganisa les forces de police en
Egypte ; William Boeckler (Abd el-Karîm), ex-capitaine de la Gestapo, qui
assuma une charge au service d'information; l'ex-SS Wilhem Berner qui
entraîna les fedayin palestiniens ; l'ex-SS-Gruppenführer A Moser (Hasan
Suleymâm), qui occupa un poste d'instructeur militaire; l'ex-commandant de
la garde du corps de Hitler Léopold Gleim (an-Nâsir), qui alla former les
cadres des services de sécurité ; Louis Heiden (al-Hâj), ex-membre de
l'Office central de sécurité du Reich, qui traduisit Mein Kampf en arabe ;
Heinrich Sellman (Muhammad Sulaymân), ex-fonctionnaire de la Gestapo à Ulm ;
Heinrich Willermann (Na'îm Fahum), ex-officier SS ; Erich Altern (Alî
Bella), ex-commissaire de la Gestapo ; l'ex-officier SS Balmann ('Alî Ben
Khader), Ludwig Zind (Muhammad Sâleh) ; Gerd von Ninzek ( Ben 'Alî), Achim
Dieter Pelschnik (al-Sa'îd), Ulrik Klaus (Mohammad Akbar), etc.

Tous ceux-ci trouvèrent dans l'islam et dans le potentiel humain représenté
par l'ummah musulmane la seule force spirituelle et politique en mesure de
contrecarrer l'usurocratie mondiale sortie victorieuse du conflit contre
l'Axe.

fin du copié-collé


Il est évident à la lecture de ce texte que le nazisme s'est trouvé de
grandes affinités avec l'islam. J'ai expliqué ce phénomène d'attraction et
même de fusion partielle entre les religions dualistes tant de fois que
j'épargnerai à l'improbable lecteur une nième publication de mon texte sur
le dualisme.
P@lp@tine
2006-02-13 19:46:54 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by ***@lp@tine
Post by abourick
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira !
Quelle surprise que de n'être pas surpris !
DUCON ! Il s'agit de travaux universitaires à l'origine !
Toujours heureux de te fourrer le nez dans ta merde.
Post by ***@lp@tine
Du même genre que celui sur les " demi -juifs " ayant servi le grand
Reich !
Les nazis étaient des gens pragmatiques quand il s'agissait de réaliser ce
que leur délire racial leur dictait. L'un des buts des nazis étaient de
réaliser l'unité de la race aryenne et de la nation germanique purifiées par
l'élimination de ceux qu'ils considéraient comme "tarés" (les fous, les
porteurs d'anomalies génétiques), socialement et racialement pervertis (les
On coupe ici , ca economise de la bande passante !
Avant de commencer à parler du sujet , je te conseille de potasser :
http://www.kansaspress.ku.edu/righitpix.html
Marié à une *demi-juive* :
http://www.geocities.com/integral_tradition/haushofer.html
....................................
® ¥
2006-02-13 22:55:47 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
http://www.kansaspress.ku.edu/righitpix.html
Je ne vois pas ce que tu cherches à démontrer....

http://www.kansaspress.ku.edu/righit.html

"On the murderous road to "racial purity" Hitler encountered
unexpected detours, largely due to his own crazed views and
inconsistent policies regarding Jewish identity. After centuries of
Jewish assimilation and intermarriage in German society, he
discovered that eliminating Jews from the rest of the population was
more difficult than he'd anticipated. As Bryan Mark Rigg shows in
this provocative new study, nowhere was that heinous process more
fraught with contradiction and confusion than in the German
military.

Contrary to conventional views, Rigg reveals that a startlingly large
number of German military men were classified by the Nazis as Jews or
"partial-Jews" (Mischlinge), in the wake of racial laws first enacted
in the mid-1930s. Rigg demonstrates that the actual number was much
higher than previously thought--perhaps as many as 150,000 men,
including decorated veterans and high-ranking officers, even generals
and admirals."
P@lp@tine
2006-02-14 01:19:17 UTC
Permalink
P@lp@tine
2006-02-14 01:19:32 UTC
Permalink
P@lp@tine
2006-02-14 02:17:53 UTC
Permalink
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
http://www.kansaspress.ku.edu/righitpix.html
Je ne vois pas ce que tu cherches à démontrer....
http://www.kansaspress.ku.edu/righit.html
"On the murderous road to "racial purity" Hitler encountered
unexpected detours, largely due to his own crazed views and
inconsistent policies regarding Jewish identity. After centuries of
Jewish assimilation and intermarriage in German society, he
discovered that eliminating Jews from the rest of the population was
more difficult than he'd anticipated. As Bryan Mark Rigg shows in
this provocative new study, nowhere was that heinous process more
fraught with contradiction and confusion than in the German
military.
Contrary to conventional views, Rigg reveals that a startlingly large
number of German military men were classified by the Nazis as Jews or
"partial-Jews" (Mischlinge), in the wake of racial laws first enacted
in the mid-1930s. Rigg demonstrates that the actual number was much
higher than previously thought--perhaps as many as 150,000 men,
including decorated veterans and high-ranking officers, even generals
and admirals."
Je commence a en avoir marre des délires de l'Abourick !
Au debut cela fait rire mais aprés cela finit par lasser .
Il est clair que la thèse selon laquelle les relations entre l'Islam
et le Nazisme s'inscrivent dans le cadre plus larges des relations
Germano-moyen orientales depuis alors prés de 60 ans ne lui sied pas
! C'est son problème !
Mais qu'il exprime un point de vue clair débarassé de ses salmigondis
de lectures mal digérés sur le judaïsme et le christianisme .
En évoquant le cas des " Mischlinge " , je voulais juste faire le
parraléle entre l'originalité en son temps de la publication supra et
celle sur les déportés musulmans mais cezigue s'est lancé dans une
plaidoirie en faveur des " Mischlinge " !
Apparement il a des idées toutes faites sur le sujet , qu'il a deja
éxposé sur l'attitude des juifs Venezueliens face aux declarations
de Chavez , et je l'ai donc renvoyé sur LA référence en ce qui
concerne les " Mischlinge ".
Je ne parle pas du reste de son post , bien que je connaisse le texte
en question .
On peut mesurer cependant sa capacité de raisonnement :
- Certains nazis admiraient l'Islam
- Certains musulmans admiraient les nazis
DONC
Islam = Nazisme .

Mais puisqu'il veut se lancer dans ce type de débat , lançons nous !
Il , et beaucoup d'autres aussi , oublient que le fascisme Italien , le
nazisme Allemand , le militarisme Japonais ou le Bolchevisme Sovietique
ont veritablemment connu une vague de sympathie SUR LA TERRE ENTIERE ,
et pas uniquement dans le monde islamique , durant les années 20-30 .
Lorsque je parle de la " Terre Entiére " , c'est presque TOUS LES
PEUPLES colonisés
ou vivant sous la protection du " voisin du nord " en Amerique Latine .
Il serait bon de se poser la question de savoir pourquoi des
Indigenistes Bresiliens , des Catholiques Mexicains , des musulmans
Egyptiens ou des Sikhs Indiens ont suivi un Plinio Salgado , un Jose
Vasconcelos , un Al Husseini ou un Subhas Chandra Bose plutôt que de
se tourner vers des partis désireux de composer avec les *
démocraties occidentales * , limitées à la France , la Grande
Bretagne et les Etazunis !
Ah ! J'oubliais la Belgique et la Hollande .
Ne connaissant pas à fond le sujet , je ne ferais que mentionner aussi
le cas de nos tres catholiques cousins Quebecois dont l'attitude ne fut
pas trés " claire " entre 1933 et 1945 et qui ne voulaient pas "
entendre japper au Canada la chienne juive sur la queue de laquelle
marche Mr Hitler ! "
Il serait également interressant , mais les études sont plus que
rares sur le sujet , de parler d'un eventuel " fascisme Africain " ou
d'un " nazisme Africain " , je parle d'un " fascisme noir " ( SIC ! )
car les Sud Africains blancs appréciaent eux aussi Mr Hitler .
Pourquoi au fait ?????
abourick
2006-02-14 20:01:51 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Post by ® ¥
Post by ***@lp@tine
http://www.kansaspress.ku.edu/righitpix.html
Je ne vois pas ce que tu cherches à démontrer....
http://www.kansaspress.ku.edu/righit.html
"On the murderous road to "racial purity" Hitler encountered
unexpected detours, largely due to his own crazed views and
inconsistent policies regarding Jewish identity. After centuries
of Jewish assimilation and intermarriage in German society, he
discovered that eliminating Jews from the rest of the population
was more difficult than he'd anticipated. As Bryan Mark Rigg
shows in this provocative new study, nowhere was that heinous
process more fraught with contradiction and confusion than in the
German military.
Contrary to conventional views, Rigg reveals that a startlingly
large number of German military men were classified by the Nazis
as Jews or "partial-Jews" (Mischlinge), in the wake of racial
laws first enacted in the mid-1930s. Rigg demonstrates that the
actual number was much higher than previously thought--perhaps as
many as 150,000 men, including decorated veterans and
high-ranking officers, even generals and admirals."
Je commence a en avoir marre des délires de l'Abourick !
Au debut cela fait rire mais aprés cela finit par lasser .
Il est clair que la thèse selon laquelle les relations entre l'Islam
et le Nazisme s'inscrivent dans le cadre plus larges des relations
Germano-moyen orientales depuis alors prés de 60 ans ne lui sied pas
! C'est son problème !
Mais qu'il exprime un point de vue clair débarassé de ses salmigondis
de lectures mal digérés sur le judaïsme et le christianisme .
En évoquant le cas des " Mischlinge " , je voulais juste faire le
parraléle entre l'originalité en son temps de la publication supra et
celle sur les déportés musulmans mais cezigue s'est lancé dans une
plaidoirie en faveur des " Mischlinge " !
Quelle plaidoirie ? J'ai simplement exposé les faits, uniquement les faits :
le but des nazis étaient de restaurer la race aryenne dans "sa pureté
originale" et de réaliser l'unité de la nation germanique autours des
objectifs nazis de conquête territoriale et de domination des "races" jugées
inférieures. Or il se trouve que leur désir de "purifier la race aryenne"
est entré en contradiction avec le second objectif, plus politique, de
réaliser l'union la plus étroite des Allemands autours de leur führer afin
de réaliser sa volonté de conquête. Et chaque fois que des Allemands jugés
"bons aryens" ont protesté contre l'extermination des malades mentaux, des
porteurs de tares génétiques, des demi-juifs ou même des juifs les nazis ont
stoppé net leur persécution. L'objectif de réaliser la pureté raciale des
"Aryens" passait après l'objectif politique et militaire qui demandait la
plus grande union et solidarité des Allemands dans l'effort de guerre. Il
s'agit bien entendu d'une attitude pragmatique et nullement d'une soudaine
conversion à l'amour envers la "juiverie nationale ou internationale". La
preuve en est que les nazis ne faisaient aucune distinction entre juifs,
demi-juifs, quart de juifs dans les pays occupés d'Europe Centrale et
Orientale. C'est donc bien l'unité allemande autours des objectifs
militaires et de conquête du IIIe Reich qu'il s'agissait de préserver. Il
est donc certain que les juifs, demi-juifs, malades mentaux et porteurs de
tares génétiques temporairement épargnés aurait été "épurés" après la
victoire militaire du nazisme si elle avait eu lieu.

Je me demande ce qui t'a mis tellement en pétard, que je te traite de
connard ou que j'explique que les juifs et demi-juifs épargnés par Hitler
n'étaient pas plus courageux que l'immense majorité des Allemands.
D'ailleurs tu connaîtras bientôt un dilemme similaire : mourir pour tes
idées ou te convertir à l'islam. Nous verrons alors à quel prix tu estimes
tes délires haineux.
Post by ***@lp@tine
Apparement il a des idées toutes faites sur le sujet , qu'il a deja
éxposé sur l'attitude des juifs Venezueliens face aux declarations
de Chavez , et je l'ai donc renvoyé sur LA référence en ce qui
concerne les " Mischlinge ".
C'est un phénomène connu et les historiens sérieux fournissent l'explication
que j'ai donnée puisque c'est la leur.
Post by ***@lp@tine
Je ne parle pas du reste de son post , bien que je connaisse le texte
en question .
- Certains nazis admiraient l'Islam
- Certains musulmans admiraient les nazis
DONC
Islam = Nazisme .
C'est gentil de me prêter ta connerie mais vraiment je n'en ai que faire.

Je n'ai jamais dit que "islam=nazisme" mais que l'islam et le nazisme sont
des religions dualistes qui ont partiellement fusionné. Du côté musulman le
résultat de cette fusion porte le nom de nazislam. Cela fait bientôt 2 ans
que je répète cette thèse et publie régulièrement l'analyse théorique qui
justifie l'utilisation du concept de nazislam. Cette analyse est corroborée
par les faits historiques de collaboration entre le nationalisme arabe,
tchétchène, balkano-musulman et l'islam d'une part et le nazisme de l'autre
:

http://www.alliancefr.com/actualite/desinformat/nazispalestiniens2.htm


ainsi que par les témoignages nazis sur l'estime que Hitler portait à
l'islam :

http://www.voxnr.com/cc/d_allemagne/EpZEuVkZAVHSMhdcea.shtml


Mais cette analyse est relativement indépendante des faits historiques
puisqu'elle est avant tout une analyse métaphysique des croyances dualistes
qui structurent l'islam et le nazisme. C'est une analyse que j'ai publiée
régulièrement depuis 2 ans. Visiblement Vador n'est pas qu'un pâle patine :
c'est aussi un sombre crétin qui n'a rien compris depuis ce temps. Mais
franchement, qui en doutait...



Qu'est-ce que le dualisme ?



a. La métaphysique dualiste :

Le dualisme est un système métaphysique qui pose l'existence de deux
principes incréés, éternels, opposés : le principe du bien et le principe du
mal. Au début les deux principes sont séparés. Puis, par envie et jalousie
le principe du mal (assimilable à la matière mauvaise des métaphysiques
grecques) assaille le principe du bien (assimilable à l'Un des métaphysiques
indiennes ou grecques). Pour se sauver de cet assaut le principe du bien
abandonne une partie de sa substance au principe du mal. Le monde est né du
mélange de ces deux principes. La matière informe et mauvaise retient
captives des parcelles de l'Un qui lui confèrent la forme. Les métaphysiques
dualistes partagent avec les métaphysiques de l'Un cette croyance que tous
les êtres sont constitués de l'aliénation des parcelles divines de l'Un
égarées dans la matière mauvaise. Le but du dualisme est de restaurer l'Un
dans sa pureté originelle de deux manières : par l'ascèse intérieure, qui
est purification et détachement de l'âme de la matière mauvaise ; par la
guerre contre le principe du mal et par sa destruction qui est purification
du monde. A la fin de cette guerre les deux principes seront à nouveau
séparés et l'Un sera restauré dans sa pureté originelle.



b. Les dualismes dans l'histoire :

Au cours du temps le dualisme (officiellement né en Perse avec le
Zoroastrisme, en réalité aussi vieux que le péché originel puisqu'on le
retrouve dans presque tous les paganismes) a évolué. La structure reste
presque inchangée (deux principes, l'assaut du bien par le mal, suivi de la
guerre et de l'ascèse purificatrices débouchant sur la restauration du
principe du bien dans sa pureté originelle) mais les principes du bien et du
mal ont pu changer.


Le premier changement s'est produit quand le dualisme a rencontré le
monothéisme hébreu. Le Dieu révélé dans la bible et incarné en Jésus est le
créateur du monde et de tous ce qu'il contient, en particulier de la
matière. Or la matière est le principe du mal du dualisme. Le Dieu des juifs
et des chrétiens est tout naturellement devenu le principe du mal du
dualisme. Et c'est pourquoi presque tous les dualismes considèrent les juifs
comme l'incarnation du principe du mal. C'est peut-être le cas du
manichéisme (en tout cas de nombreux manichéens) mais aussi des hérésies
chrétiennes de Valentin et de Marcion qui considéraient que le Dieu de Jésus
et le Dieu des juifs n'étaient pas le même Dieu. C'est le cas également des
hérésies bogomiles et cathares.


Un deuxième changement s'est produit quand le dualisme a rencontré
l'athéisme. Il a alors donné naissance à une floraison de systèmes dualistes
athées qui diffèrent par les principes du bien qu'ils vénèrent mais qui
souvent ont des principes du mal qu'ils exècrent très similaires.
Détaillons-en quelques uns :


Le marxisme :

Principe du bien : la classe ouvrière et son avant-garde le parti
communiste.

Principe du mal : le capitaliste, le bourgeois, le parasite social (il
s'agit bien sûr du juif dans la terminologie marxiste - voir la «Question
juive» de Karl Marx), l'ennemi de classe.

La guerre entre les deux principes est la lutte des classes qui est à la
fois lutte idéologique (l'ascèse) et lutte militaire (la révolution). Son
but est de restaurer le communisme primitif (un mythe marxiste bien sûr)
d'avant l'exploitation de l'homme par l'homme.


Le nazisme :

Principe du bien : la race aryenne.

Principe du mal : la race juive.

Au début la race aryenne est pure. Puis elle est assaillie par le corrupteur
universel, le juif. Et c'est du mélange de ces deux races que naissent
toutes les autres. Le but du nazisme est de restaurer la pureté originelle
de la race aryenne par la lutte contre les idées juives (l'ascèse) et la
guerre d'élimination des juifs, de ceux que les nazis considèrent comme
génétiquement tarés (Tziganes, homosexuels, porteurs d'anomalies génétiques,
fous.) et l'asservissement des races inférieures pour servir les maîtres
aryens (c'est la purification du monde).


L'islamisme :

(relève à la fois de la rencontre entre le dualisme et le monothéisme hébreu
et plus récemment de la rencontre de l'islam traditionnel, lui-même
dualiste, avec l'athéisme)

Principe du bien : l'oumma, la mythique communauté des croyants des
origines, celle d'Abraham encore pure.

Principe du mal : les idolâtres, les juifs considérés comme idolâtres et
par-dessus tout corrupteur de l'oumma (voir la deuxième sourate dite la
Vache - c'est en fait le veau d'or que les juifs sont censés adorer), les
chrétiens considérés comme encore pires que les juifs puisqu'ils sont
coupables du péché suprême (celui de mélanger, d'associer des faux dieux au
vrai Dieu et c'est pourquoi le coran les appelle des associateurs).

Au début la communauté des croyants d'Abraham est parfaite et la pierre de
la Mecque est blanche. Puis par jalousie les ancêtres des juifs sont accusés
de la diviser, de la mélanger au paganisme. Et c'est ainsi que Ismaël et sa
mère sont renvoyés au désert sous l'injonction de la femme d'Abraham. A
cause des juifs, des idolâtres et de leurs péchés la pierre de la Mecque
devient noire. Le but de l'islam est de retrouver la pureté originelle de
l'oumma par le djihad intérieur (qui est ascèse et purification de l'âme de
toutes ses souillures juives, chrétiennes, occidentales, idolâtres) et le
djihad extérieur (qui est guerre de purification et de conquête du monde par
l'extermination, l'asservissement, le viol, la conversion). A la fin des
temps quand le monde entier sera purifié et soumis (muslim=soumis) à l'oumma
alors la pierre de la Mecque redeviendra blanche. Les deux djihads,
l'intérieur ou ascèse et l'extérieur ou guerre d'extermination du mal (juif,
chrétien.) fusionnent pour n'en faire qu'un seul chez le martyr qui sacrifie
sa vie en exterminant le mal. On retrouve ici la haine primitive du dualisme
pour la matière mauvaise : le martyr en se tuant se purifie de cette matière
mauvaise et en même temps il purifie le monde du principe du mal que sont
les juifs, les chrétiens et les idolâtres. Et c'est pourquoi il accède
directement au paradis d'allah qui est l'Un de la métaphysique de l'islam.


L'écologisme :

Principe du bien : la nature pure des origines avant que l'homme
judéo-chrétien ne vienne la souiller par son industrie.

Principe du mal : le juif qui corrompt et souille la nature par son
industrie polluante, sa finance accaparatrice et prévaricatrice, ses idées
et son Dieu.

Le but de l'écologisme est de retrouver la pureté originelle du monde en le
purgeant du juif et du chrétien corrupteurs, en revenant au paganisme des
peuples premiers censés être en harmonie avec « Mère ou Dame Nature ». Le
moyen pour réaliser ce programme est la lutte idéologique contre l'idée
juive de création, contre le Dieu des juifs et la guerre contre l'occident
judéo-chrétien (d'où l'extrême violence des écologistes).


Il existe bien d'autres dualismes dont le racisme, l'antiracisme, le
nationalisme, tout aussi dangereux et meurtriers que les précédents. Mais
l'islam est celui qui a la plus grande durée historique (plus de 1400 ans)
et qui représente aujourd'hui le danger majeur pour l'humanité.



c. Les rapports entre les dualismes et l'universalisme islamiste :

Les dualismes ont cette capacité de nouer des alliances entre eux et même de
fusionner. Nous avons vu que s'ils adorent souvent des principes du bien
différents, ils exècrent presque tous le même principe du mal : le juif,
Israël. L'alliance voire la fusion entre deux ou plusieurs dualismes se fait
sur la base de cette exécration commune du juif. C'est ce qui se produit
aujourd'hui sous nos yeux : le nazisme et l'islam ont fusionné. Cette fusion
s'est faite par un mécanisme qui existe déjà chez les virus : le transfert
et l'échange d'information entre deux virus. L'islam a assimilé une partie
de l'information antijuive du nazisme et l'a incorporée à son patrimoine
génétique. En incorporant l'antisémitisme racial des nazis à son propre
antisémitisme l'islam s'est transformé et est devenu le nazislam.

En général le mécanisme de fusion entre deux ou plusieurs dualismes
s'effectue par l'échange, la mise en commun de fragments d'information sur
le principe du mal que le dualisme exècre, chacun des dualismes incorporant
à son propre code génétique l'information sur le principe du mal fournie par
les autres dualismes. C'est ainsi que se construit l'universalisme et la
"tolérance" dualiste puisque les principes du bien coexistent en paix grâce
à la fusion et à la communion dans l'exécration et l'extermination du
principe du mal.
P@lp@tine
2006-02-14 23:04:07 UTC
Permalink
Post by abourick
le but des nazis étaient de restaurer la race aryenne dans "sa pureté
originale" et de réaliser l'unité de la nation germanique autours des
objectifs nazis de conquête territoriale et de domination des "races" jugées
inférieures. Or il se trouve que leur désir de "purifier la race aryenne"
est entré en contradiction avec le second objectif, plus politique, de
réaliser l'union la plus étroite des Allemands autours de leur führer afin
de réaliser sa volonté de conquête. Et chaque fois que des Allemands jugés
"bons aryens" ont protesté contre l'extermination des malades mentaux, des
porteurs de tares génétiques, des demi-juifs ou même des juifs les nazis ont
stoppé net leur persécution. L'objectif de réaliser la pureté raciale des
"Aryens" passait après l'objectif politique et militaire qui demandait la
plus grande union et solidarité des Allemands dans l'effort de guerre. Il
s'agit bien entendu d'une attitude pragmatique et nullement d'une soudaine
conversion à l'amour envers la "juiverie nationale ou internationale".
Excellent exposé . Toutafé d'accord .

La
Post by abourick
preuve en est que les nazis ne faisaient aucune distinction entre juifs,
demi-juifs, quart de juifs dans les pays occupés d'Europe Centrale et
Orientale.
Si ........

C'est donc bien l'unité allemande autours des objectifs
Post by abourick
militaires et de conquête du IIIe Reich qu'il s'agissait de préserver. Il
est donc certain que les juifs, demi-juifs, malades mentaux et porteurs de
tares génétiques temporairement épargnés aurait été "épurés" après la
victoire militaire du nazisme si elle avait eu lieu.
Oui ! C'est fort possible .
Bon exposé .

[snip ]

ou que j'explique que les juifs et demi-juifs épargnés par Hitler
Post by abourick
n'étaient pas plus courageux que l'immense majorité des Allemands.
Non mais ils étaient patriotes , voir " plus " patriotes parfois que
de vrais " aryens " !!!!!!
Ils croyaient à l'intégration au sein de la " Volksgemeinschaft " par
le sang versé , de même que certains de leurs officiers .
C'était un mythe répandu parmis beaucoup d'anciens combattants juifs
de la pgm .






[SNIP ]

.
[ S
N
I
P ]


Non ! Le Nazisme a pris le relais de contacts établis bien avant !
Fritz Grobba , celui de l'insurrection de Rachid Ali en Irak *, par
exemple commence ses contacts avec le Moyen Orient sous la république
de Weimar .
Il est nommé ambassadeur en 1932 alors qu'il n'est pas membre du parti
Nazi .

La Turquie était l'allié de l'Empire Allemand et le premier Jihad du
XX eme siécle ( 1915 ou 1916 ) a necessité des contorsions
incroyables pour différencier les " Chrétiens Allemands " des
Chrétiens Français , Anglais ou Russes !
Rien à voir avec le Nazisme à cette époque , or celui ci a été
planifié dés 1913 par les Sr Allemands , au cas ou ............
En perdant le contrôle des lieux Saints , la Turquie perdait son
statut de " Nation de l'Islam " au profit de Chérif Hussein Ben Ali ,
gardien des lieux saints et marionette des britiches jusqu' à la prise
du Hedjaz par Ibn Seoud .
Durant cette période Chérif Hussein se comporte avec les Anglais de
la même maniére que Al Husseini avec les Nazis ! Et vice versa ......

L'Islam était aussi sur le point de " collaborer " avec les Japonais ,
en Indonésie par exemple , et le seul point sur lequel l'accord n' a
pas pu se faire fut le satut divin de l'Emprereur .

Le second Jihad est lancé par le conseil des muftis d'Urss , deux
jours après le déclenchement de Barbarossa et il qualifie le Nazisme
' d'impie " !

....................


* Il ne l'oraganise pas , il l'apprend par son valet de chambre !
abourick
2006-02-17 18:23:39 UTC
Permalink
Post by abourick
ou que j'explique que les juifs et demi-juifs épargnés par Hitler
Post by abourick
n'étaient pas plus courageux que l'immense majorité des Allemands.
Non mais ils étaient patriotes , voir " plus " patriotes parfois que
de vrais " aryens " !!!!!!
Ils croyaient à l'intégration au sein de la " Volksgemeinschaft " par
le sang versé , de même que certains de leurs officiers .
C'était un mythe répandu parmis beaucoup d'anciens combattants juifs
de la pgm .
Ce qui est vrai de la première guerre mondiale ne l'est plus de la seconde
puisqu'il devient clair pour les juifs que jamais ils ne pourront s'intégrer
dans la nation germanique des nazis puisqu'elle n'est pas fondée sur la
culture ou l'adhésion volontaire mais sur la pureté raciale.
Post by abourick
Non ! Le Nazisme a pris le relais de contacts établis bien avant !
Fritz Grobba , celui de l'insurrection de Rachid Ali en Irak *, par
exemple commence ses contacts avec le Moyen Orient sous la république
de Weimar .
Il est nommé ambassadeur en 1932 alors qu'il n'est pas membre du parti
Nazi .
La Turquie était l'allié de l'Empire Allemand et le premier Jihad du
XX eme siécle ( 1915 ou 1916 ) a necessité des contorsions
incroyables pour différencier les " Chrétiens Allemands " des
Chrétiens Français , Anglais ou Russes !
Rien à voir avec le Nazisme à cette époque , or celui ci a été
planifié dés 1913 par les Sr Allemands , au cas ou ............
En perdant le contrôle des lieux Saints , la Turquie perdait son
statut de " Nation de l'Islam " au profit de Chérif Hussein Ben Ali ,
gardien des lieux saints et marionette des britiches jusqu' à la prise
du Hedjaz par Ibn Seoud .
Durant cette période Chérif Hussein se comporte avec les Anglais de
la même maniére que Al Husseini avec les Nazis ! Et vice versa ......
L'Islam était aussi sur le point de " collaborer " avec les Japonais ,
en Indonésie par exemple , et le seul point sur lequel l'accord n' a
pas pu se faire fut le satut divin de l'Emprereur .
Le second Jihad est lancé par le conseil des muftis d'Urss , deux
jours après le déclenchement de Barbarossa et il qualifie le Nazisme
' d'impie " !
....................
* Il ne l'oraganise pas , il l'apprend par son valet de chambre !
Ça ne change rien à la parenté métaphysique et religieuse du nazisme et de
l'islam pas plus qu'à leur fusion partielle dans ce qui est le nazislam.
Alain L'Huissier
2006-02-14 06:03:15 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by ***@lp@tine
Post by abourick
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira !
Quelle surprise que de n'être pas surpris !
DUCON ! Il s'agit de travaux universitaires à l'origine !
Toujours heureux de te fourrer le nez dans ta merde.
Post by ***@lp@tine
Du même genre que celui sur les " demi -juifs " ayant servi le grand
Reich !
Les nazis étaient des gens pragmatiques quand il s'agissait de réaliser ce
que leur délire racial leur dictait. L'un des buts des nazis étaient de
réaliser l'unité de la race aryenne et de la nation germanique purifiées par
l'élimination de ceux qu'ils considéraient comme "tarés" (les fous, les
porteurs d'anomalies génétiques), socialement et racialement pervertis (les
Très pragmatiques voire la réponse de Goebbels à Fritz Lang :)

Alain
abourick
2006-02-14 22:10:51 UTC
Permalink
Post by Alain L'Huissier
Post by abourick
Post by ***@lp@tine
Post by abourick
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira !
Quelle surprise que de n'être pas surpris !
DUCON ! Il s'agit de travaux universitaires à l'origine !
Toujours heureux de te fourrer le nez dans ta merde.
Post by ***@lp@tine
Du même genre que celui sur les " demi -juifs " ayant servi le
grand Reich !
Les nazis étaient des gens pragmatiques quand il s'agissait de
réaliser ce que leur délire racial leur dictait. L'un des buts des
nazis étaient de réaliser l'unité de la race aryenne et de la
nation germanique purifiées par l'élimination de ceux qu'ils
considéraient comme "tarés" (les fous, les porteurs d'anomalies
génétiques), socialement et racialement pervertis (les
Très pragmatiques voire la réponse de Goebbels à Fritz Lang :)
Alain
"C'est nous qui décrétons qui est ou n'est pas juif" ou quelque chose comme
ça.
Alain L'Huissier
2006-02-15 05:48:30 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Alain L'Huissier
Post by abourick
Post by ***@lp@tine
Post by abourick
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira !
Quelle surprise que de n'être pas surpris !
DUCON ! Il s'agit de travaux universitaires à l'origine !
Toujours heureux de te fourrer le nez dans ta merde.
Post by ***@lp@tine
Du même genre que celui sur les " demi -juifs " ayant servi le
grand Reich !
Les nazis étaient des gens pragmatiques quand il s'agissait de
réaliser ce que leur délire racial leur dictait. L'un des buts des
nazis étaient de réaliser l'unité de la race aryenne et de la
nation germanique purifiées par l'élimination de ceux qu'ils
considéraient comme "tarés" (les fous, les porteurs d'anomalies
génétiques), socialement et racialement pervertis (les
Très pragmatiques voire la réponse de Goebbels à Fritz Lang :)
Alain
"C'est nous qui décrétons qui est ou n'est pas juif" ou quelque chose comme
ça.
exactement.

A.
Alain L'Huissier
2006-02-15 05:55:58 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Alain L'Huissier
Post by abourick
Post by ***@lp@tine
Post by abourick
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira !
Quelle surprise que de n'être pas surpris !
DUCON ! Il s'agit de travaux universitaires à l'origine !
Toujours heureux de te fourrer le nez dans ta merde.
Post by ***@lp@tine
Du même genre que celui sur les " demi -juifs " ayant servi le
grand Reich !
Les nazis étaient des gens pragmatiques quand il s'agissait de
réaliser ce que leur délire racial leur dictait. L'un des buts des
nazis étaient de réaliser l'unité de la race aryenne et de la
nation germanique purifiées par l'élimination de ceux qu'ils
considéraient comme "tarés" (les fous, les porteurs d'anomalies
génétiques), socialement et racialement pervertis (les
Très pragmatiques voire la réponse de Goebbels à Fritz Lang :)
Alain
"C'est nous qui décrétons qui est ou n'est pas juif" ou quelque chose comme
ça.
Ce qui est étonnant, dans toute cette histoire, c'est que des personnes
instruites aient marché derrière ce mythe aryen.
Car en fait, et c'était déjà connu à l'époque, il n'y a rien d'un race
dans la notion d'aryen. Le prétexte raciste a toujours suffi à faire
perdre aux hommes (et aux femmes) leur lucidité pour des raisons qui
mériteraient un long débat.

http://perso.wanadoo.fr/spqr/indo_europeens.htm

A.
abourick
2006-02-17 18:23:44 UTC
Permalink
Post by Alain L'Huissier
Post by abourick
Post by Alain L'Huissier
Post by abourick
Post by ***@lp@tine
Post by abourick
Tiens ! Tiens ! Pâle patine relaie les campagnes de Al-Jazira !
Quelle surprise que de n'être pas surpris !
DUCON ! Il s'agit de travaux universitaires à l'origine !
Toujours heureux de te fourrer le nez dans ta merde.
Post by ***@lp@tine
Du même genre que celui sur les " demi -juifs " ayant servi le
grand Reich !
Les nazis étaient des gens pragmatiques quand il s'agissait de
réaliser ce que leur délire racial leur dictait. L'un des buts des
nazis étaient de réaliser l'unité de la race aryenne et de la
nation germanique purifiées par l'élimination de ceux qu'ils
considéraient comme "tarés" (les fous, les porteurs d'anomalies
génétiques), socialement et racialement pervertis (les
Très pragmatiques voire la réponse de Goebbels à Fritz Lang :)
Alain
"C'est nous qui décrétons qui est ou n'est pas juif" ou quelque
chose comme ça.
Ce qui est étonnant, dans toute cette histoire, c'est que des
personnes instruites aient marché derrière ce mythe aryen.
Car en fait, et c'était déjà connu à l'époque, il n'y a rien d'un race
dans la notion d'aryen. Le prétexte raciste a toujours suffi à faire
perdre aux hommes (et aux femmes) leur lucidité pour des raisons qui
mériteraient un long débat.
http://perso.wanadoo.fr/spqr/indo_europeens.htm
A.
Le racisme est un mal. Mais ce n'est pas le seul. Il faut éviter le piège
dualiste qui consiste à faire du racisme le mal par excellence, l'archétype
du mal, la source du mal dont il convient de purger le monde car en agissant
ainsi on adopte le même système métaphysique et religieux que celui des
racistes.
Jean-Charles
2006-02-12 02:05:07 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id
=6931&segment=16
Post by ***@lp@tine
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
Est-ce que pour ce prix on explique qui tirent les ficelles ?
--
JC
abourick
2006-02-12 06:12:37 UTC
Permalink
Post by Jean-Charles
Post by ***@lp@tine
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id
=6931&segment=16 Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
Est-ce que pour ce prix on explique qui tirent les ficelles ?
C'est expliqué pour pas un rond dans le post de ¥ : c'est al-jezira. Et
derrière al-jezira...
Jean-Charles
2006-02-12 14:01:34 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Jean-Charles
Post by ***@lp@tine
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher
&id=6931&segment=16 Tout !
Post by abourick
Post by Jean-Charles
Post by ***@lp@tine
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
Est-ce que pour ce prix on explique qui tirent les ficelles ?
C'est expliqué pour pas un rond dans le post de ¥ : c'est al-jezira. Et
derrière al-jezira...
Oui. Derrière il y a qui ?
--
JC
abourick
2006-02-12 05:48:19 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id=6931&segment=16
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
Tu t'es fait salement moucher par ¥, connard !
P@lp@tine
2006-02-12 14:01:22 UTC
Permalink
Tu liras mes compléments DUCON !
Si tu en es capable ........................................
abourick
2006-02-13 18:15:18 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Tu liras mes compléments DUCON !
Si tu en es capable ........................................
Tes compléments valent ce que vaut ton texte : moins que tripette nnardco !
Sigomatix
2006-02-12 18:20:55 UTC
Permalink
y'a ausi des juifs et des allemands qui ont fait la résistance... ceci
étant c'est pas la légion de rommel qui a traversé le maghreb sans
recontrer grande résistance de la part des maghrebins...
en outre je me pose la question sur la technique employé par les ss et
autres nazis pour faire la différence entre des circoncis juifs et
circoncis mahométans...
si on avait passé le mot de faire dire aux juifs arrêtés qu'il
était mahométans et donc qu'il ne devait pas aller aux camps de
concentration, ça aurait été trop simple... n'est-il pas !

la guerre c'est avant tout dans le mental que ça se joue...
P@lp@tine
2006-02-12 18:59:09 UTC
Permalink
Post by Sigomatix
y'a ausi des juifs et des allemands qui ont fait la résistance... ceci
étant c'est pas la légion de rommel qui a traversé le maghreb sans
recontrer grande résistance de la part des maghrebins...
en outre je me pose la question sur la technique employé par les ss et
autres nazis pour faire la différence entre des circoncis juifs et
circoncis mahométans...
si on avait passé le mot de faire dire aux juifs arrêtés qu'il
était mahométans et donc qu'il ne devait pas aller aux camps de
concentration, ça aurait été trop simple... n'est-il pas !
la guerre c'est avant tout dans le mental que ça se joue...
Rommel , dont les troupes ont commis des exactions à l'encontre de
tirailleurs Senegalais durant la campagne de France , a adopté la
politique suivante :
-¨Pas d'exactions contre le juifs ( Il existe des temoignages de juifs
sur ce sujet )
- Pas de supplétifs locaux dans les unités de l'Afrika Korps ( il y
en eut , mais trés trés peu , à peine quelque dizaine )
Les documents et films Allemands destinés aux troupes ayant à
combattre en Afrique invitaient à limiter les contacts avec la
population locale " pour des raisons d'hygiéne " !
Je vous conseile de visionner à ce sujet " Précautions sanitaires
pour les pays chauds "
qui est un petit " chef d'oeuvre " et montre trés bien la manière
dont les Nazis " considéraient " les Nord-Africains .
- Pas d'attaques contre des objectifs civils , même ceux susceptibles
d'abriter des forces Britiches .

Les Arabes ont par la suite fait le distingo entre les unités de
l'Afrika Korps et les Anglais qui n'hésitaient pas à bombarder des
civils pour atteindre des objectifs de la Dak situés dans des mechtas
!

Khadafi a lui demandé des réparations à la fois aux Allemands et aux
Anglais dans les années 80 pour les domages , et nottement les mines ,
subis encore par les bédouins .


Les Sr de Rommel sont entrés en contact avec des officiers Egyptiens ,
dont Sadate , pour préparer une insurrection au Caire .
Fait interressant : Des officiers arabes se sont portés volontaires
pour jouer le rôle de " prostitués " au " Kit Kat club " , une
péniche sur le Nil ou les officiers de sa trés gracieuse majesté
étaient à la recherche d'* étalons " , afin de recueillir des
informations sur les mvts des forces britiches !
imogène
2006-02-16 10:41:56 UTC
Permalink
je viens d'arriver sur ce forum; j'ai lu tous vos message sur le sujet
"Islam et Nazisme" vous melangez allegrement religion et nation.
Quand vous parlez des musulmans vous amalgamez les arabes du moyen orient ,
les berberes d'afrique du nord, les senegalais ...etc... pour vous les
nations europeennes ont l'air bien définies...(bien-qu'elles baignent toutes
dans la culture chretienne) pour le reste de la planette ça n'a pas l'ai
d'etre le cas .

Es-ce des restes du bon vieux colonialisme français?

"***@lp@tine" <***@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
***@o13g2000cwo.googlegroups.com...
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id=6931&segment=16
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
P@lp@tine
2006-02-16 10:48:05 UTC
Permalink
Post by imogène
je viens d'arriver sur ce forum; j'ai lu tous vos message sur le sujet
"Islam et Nazisme" vous melangez allegrement religion et nation.
Quand vous parlez des musulmans vous amalgamez les arabes du moyen orient ,
les berberes d'afrique du nord, les senegalais ...etc... pour vous les
nations europeennes ont l'air bien définies...(bien-qu'elles baignent toutes
dans la culture chretienne) pour le reste de la planette ça n'a pas l'ai
d'etre le cas .
Es-ce des restes du bon vieux colonialisme français?
Il s'agit tout simplement de la * classification * de l'époque !
Vous remarquerez que je distingue par la suite :
- Les *arabes musulmans* ( Maghreb , moyen orient )
- Les musulmans d'Indonésie , alors colonie Hollandaise !
Post by imogène
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id=6931&segment=16
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
imogène
2006-02-16 12:30:26 UTC
Permalink
Post by imogène
je viens d'arriver sur ce forum; j'ai lu tous vos message sur le sujet
"Islam et Nazisme" vous melangez allegrement religion et nation.
Quand vous parlez des musulmans vous amalgamez les arabes du moyen orient ,
les berberes d'afrique du nord, les senegalais ...etc... pour vous les
nations europeennes ont l'air bien définies...(bien-qu'elles baignent toutes
dans la culture chretienne) pour le reste de la planette ça n'a pas l'ai
d'etre le cas .
Es-ce des restes du bon vieux colonialisme français?
Il s'agit tout simplement de la * classification * de l'époque !
Vous remarquerez que je distingue par la suite :
- Les *arabes musulmans* ( Maghreb , moyen orient )
- Les musulmans d'Indonésie , alors colonie Hollandaise !



nous sommes en 2006, on doit faire attention aux mots qu'on utilise surtout
sur des sujets sensibles. il faut eviter les amalgames
P@lp@tine
2006-02-16 11:06:05 UTC
Permalink
Post by imogène
je viens d'arriver sur ce forum; j'ai lu tous vos message sur le sujet
"Islam et Nazisme" vous melangez allegrement religion et nation.
Quand vous parlez des musulmans vous amalgamez les arabes du moyen orient ,
les berberes d'afrique du nord, les senegalais ...etc... pour vous les
nations europeennes ont l'air bien définies...(bien-qu'elles baignent toutes
dans la culture chretienne) pour le reste de la planette ça n'a pas l'ai
d'etre le cas .
Es-ce des restes du bon vieux colonialisme français?
Adendum : Jusqu ' à l' abolition du califat le 3 mars 1924 , votre
considération sur la nationalité était purement un point de vue "
occidental " ! Tout musulman , qu'il soit Senegalais ( Français ) ,
Arabe ( Français , Anglais ou Ottoman ) , Indonésien ( Hollandais ) ,
Indien ( Anglais ) , Azeri ( Russe puis Sovietique ) devant obéissance
au calife .
C'est par la suite qu'on ( Français avec Lyautey , Anglais , Italiens
avec Musso , Nazis ) s'est préoccupé de " reprendre l'épée de
l'Islam " !
Post by imogène
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&idi31&segment
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
imogène
2006-02-16 12:52:50 UTC
Permalink
Post by imogène
je viens d'arriver sur ce forum; j'ai lu tous vos message sur le sujet
"Islam et Nazisme" vous melangez allegrement religion et nation.
Quand vous parlez des musulmans vous amalgamez les arabes du moyen orient ,
les berberes d'afrique du nord, les senegalais ...etc... pour vous les
nations europeennes ont l'air bien définies...(bien-qu'elles baignent toutes
dans la culture chretienne) pour le reste de la planette ça n'a pas l'ai
d'etre le cas .
Es-ce des restes du bon vieux colonialisme français?
Adendum : Jusqu ' à l' abolition du califat le 3 mars 1924 , votre
considération sur la nationalité était purement un point de vue "
occidental " ! Tout musulman , qu'il soit Senegalais ( Français ) ,
Arabe ( Français , Anglais ou Ottoman ) , Indonésien ( Hollandais ) ,
Indien ( Anglais ) , Azeri ( Russe puis Sovietique ) devant obéissance
au calife .
C'est par la suite qu'on ( Français avec Lyautey , Anglais , Italiens
avec Musso , Nazis ) s'est préoccupé de " reprendre l'épée de
l'Islam " !

Certes, je ne veux pas discuter sur l'influence relle de "la sublime porte"
sur son immensité territoriale,
dès le 17° certaines provinces affirment leur autonomie (moyen orient)
au 18° c'est les provinces du Magreb qui sont pratiquement independantes.
je ne crois pas qu'il y ait jamais eu de califa au sénegal.

Certains pays muslmans n'ont jamais eté intergrés dans l'empire Turc


Malgrés les empire oppressifs, il y a une realité de terrain, une langue ,
une culture locale, une identité qui font que l'islam n'est pas "un" malgrés
ce que veulent nous faire croire les integristes. et je ne parle pas
uniquement de differences entre Sunites et Chiites.
Post by imogène
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&idi31&segment
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
P@lp@tine
2006-02-22 20:32:16 UTC
Permalink
Post by ***@lp@tine
Post by imogène
je viens d'arriver sur ce forum; j'ai lu tous vos message sur le sujet
"Islam et Nazisme" vous melangez allegrement religion et nation.
Quand vous parlez des musulmans vous amalgamez les arabes du moyen orient ,
les berberes d'afrique du nord, les senegalais ...etc... pour vous les
nations europeennes ont l'air bien définies...(bien-qu'elles baignent toutes
dans la culture chretienne) pour le reste de la planette ça n'a pas l'ai
d'etre le cas .
Es-ce des restes du bon vieux colonialisme français?
Adendum : Jusqu ' à l' abolition du califat le 3 mars 1924 , votre
considération sur la nationalité était purement un point de vue "
occidental " ! Tout musulman , qu'il soit Senegalais ( Français ) ,
Arabe ( Français , Anglais ou Ottoman ) , Indonésien ( Hollandais ) ,
Indien ( Anglais ) , Azeri ( Russe puis Sovietique ) devant obéissance
au calife .
C'est par la suite qu'on ( Français avec Lyautey , Anglais , Italiens
avec Musso , Nazis ) s'est préoccupé de " reprendre l'épée de
l'Islam " !
Certes, je ne veux pas discuter sur l'influence relle de "la sublime porte"
sur son immensité territoriale,
dès le 17° certaines provinces affirment leur autonomie (moyen orient)
au 18° c'est les provinces du Magreb qui sont pratiquement independantes.
je ne crois pas qu'il y ait jamais eu de califa au sénegal.
Certains pays muslmans n'ont jamais eté intergrés dans l'empire Turc
Malgrés les empire oppressifs, il y a une realité de terrain, une langue ,
une culture locale, une identité qui font que l'islam n'est pas "un" malgrés
ce que veulent nous faire croire les integristes. et je ne parle pas
uniquement de differences entre Sunites et Chiites.
Je reviens sur le fil aprés une petite absence .

Mais là dessus nous sommes parfaitement d'accord !............
C'est d'ailleurs le sens de mon post concernant le Nazisme et* l' *
Islam .
Vous avez raison de signaler l'influence relative de la " Sublime porte
" sur le monde Islamique .
Toutefois à la veille de la première guerre les " espoirs " des Sr
Allemands de soulever les troupes coloniales Françaises ou *les*
musulmans des Indes étaient réels , et l'échec de l'appel au Djihad
lancé par le Cheikh - Ul - Islam Haïri ( plus 12 oulémas , .... ) le
3 Moharem 1333 ( à vérifier, pour ne pas avoir un point de vue *
occidental * ) ) :

" O musulmans ....groupez vous autour du trône impérial , Obéissez
aux ordres du Tout- Puissant , et comprenez que l'Etat est en guerre
avec la Russie , l'Angleterre et la France et leurs alliés , et que
c'est pays sont sont les enemis de l'Islam .Le commandeur des croyants
, le Calife , vous appelle sous sa bannière pour la guerre sainte " *
montre la déliquescence de son pouvoir !
Je parlais des * Azeris * , à l'époque sujets musulmans du Turkestan
Russe , car beaucoup d' " espoirs " étaient fondés sur leur
soulévement qui n'est jamais intervenu ......
Ils ont d'ailleurs comabttu , aux côtés d' Alemands de la Volga ,
avec brio contre les troupes ottomanes !


Aprés la guerre et la déposition du Calife , Lyautey voyait au
travers du protectorat sur le Maroc , l'occasion pour la France de
devenir une * puissance Islamique * en reprennant " L'épée de *l'*
Islam " , idem pour Musso par la suite !
Post by ***@lp@tine
Post by imogène
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&idi31&segment
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
* Traduction de Paul Chack in " La route des Indes sauvée par la
France "
Editions de France
Collection " Marins à la bataille " - 1937

menfin
2006-02-16 20:27:46 UTC
Permalink
ta gueule crétin de collabo
Post by imogène
je viens d'arriver sur ce forum; j'ai lu tous vos message sur le sujet
"Islam et Nazisme" vous melangez allegrement religion et nation.
Quand vous parlez des musulmans vous amalgamez les arabes du moyen orient
, les berberes d'afrique du nord, les senegalais ...etc... pour vous les
nations europeennes ont l'air bien définies...(bien-qu'elles baignent
toutes dans la culture chretienne) pour le reste de la planette ça n'a pas
l'ai d'etre le cas .
Es-ce des restes du bon vieux colonialisme français?
Un ouvrage collectif qui vient d'arriver chez Mr Mezigue ce matin !
http://geschichte-transnational.clio-online.net/rezensionen/type=rezbuecher&id=6931&segment=16
Tout !
Depuis la visite du Kaiser à Tanger en passant par Wassmuss et Grobba
.
Un article particuliérement interessant : " In the shadow of the moon
" de Gerhard Hoepp , qui raconte l'histoire des déportés et
prisonniers de guerre arabes musulmans ( en grande partie des Nords
Africains arrêtés en France pour faits de résistance , des "
politiques " livrés par Vichy et des pg de l'armée Britiche )
Evidement : Il faut débourser 75 euros soit 500 balles , mais
rappellons le , le journal de Goebbels coute 35 Euros !
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...