Discussion:
Venezuela: guerre sino-russe contre les USA?
(trop ancien pour répondre)
Gaby
2019-04-05 20:51:09 UTC
Permalink
Les conseillers militaires chinoises et russes commencent à être
déployés au Venezuela avec du matériel lourd. Les missiles S-300
protègent les principaux aéroports. L'affrontement militaire avec les
États-Unis est-il possible?, s’interroge le rédacteur en chef de Rai
al-Youm Abdel Bari Atwan dans un article consacré aux évolutions en
cours au Venezuela.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré hier que son pays
mobiliserait une « coalition internationale » contre le gouvernement du
président vénézuélien, Nicolas Maduro afin de contraindre ce dernier à
quitter le pouvoir. Ces propos nous rappellent le scénario appliqué par
les USA et leurs alliés arabes et européens en Syrie au début de la
crise syrienne en 2011. L’objectif caché était aussi de renverser le
président syrien Bachar Assad. Quand bien même ! Il ne semble pas que
les États-Unis aient plus de chance au Venezuela qu’en Syrie…même s’ils
reproduisent le même scénario.

Le président américain Donald Trump qui a nommé le sioniste Elliott
Abrams comme son envoyé spécial au Venezuela, veut faire plonger ce
pays dans une guerre civile. Cela sonne bien le début d’une
intervention militaire en faveur des forces de l'opposition
vénézuélienne financées par le Trésor américain, qui veulent attaquer
le pays depuis la Colombie pour le faire sombrer dans le chaos, dans le
simple espoir que Juan Guido, limogé de ses fonctions pour corruption,
puisse prendre les rênes du pouvoir.

D’après l’auteur de l’article, le problème avec Trump est que ce
dernier ne comprend rien à ce qui sort du domaine des transactions
immobilières et financières. En ce qui concerne les affaires
internationales et les grands changements dans les rapports de force
mondiaux, son expérience est quasi nulle.

Atwan nous explique ensuite que « Trump n’a jamais imaginé que ses
tentatives d’intervention et de "changement de régime" au Venezuela ne
resteraient pas sans réponse et que celle-ci pourrait notamment venir
et très vite des deux autres puissances mondiales, la Russie et la
Chine ».

Et en effet, mardi 2 avril, le premier contingent de troupes chinoises
est arrivé à l'aéroport de Caracas, accompagné d'un deuxième
avion-cargo chargé de tonnes d'équipements militaires. Il s’agit d’une
action inédite du temps de la présidence Xi qui n’avait jamais envoyé
de troupes à l’étranger, qui plus est, aussi loin, en Amérique latine.

Les deux avions chinois sont arrivés quelques jours après l'arrivée de
deux avions russes ayant eu à leurs bords 99 soldats russes, parmi
lesquels, le colonel général Vasily Tonkoshkurov, premier commandant en
chef adjoint des forces terrestres russes.

Nous ne pensons pas que ces soldats, qu'ils soient Chinois ou Russes,
soient allés au Venezuela pour profiter de ses magnifiques paysages. Il
s’agit plutôt d’envoyer un message fort au président Trump, pour lui
signifier qu’ils réagiraient rapidement contre ses conspirations au
Venezuela. Nous avons vu aussi selon Atwan, d’autres messages du même
genre pour empêcher la chute du gouvernement syrien et pour aider le
président Assad à récupérer plus de 80% des territoires qu'il avait
perdus à cause de l'intervention militaire américaine en soutien aux
groupes terroristes et opposants armés sévissant sur le sol syrien.

Le commandement russe a envoyé à Caracas des avions de guerre capables
de transporter des missiles nucléaires tout en ayant fourni à l'armée
vénézuélienne des missiles S-300 afin de protéger les sites sensibles
tels que les aéroports.

Atwan précise aussi que le projet de "changement de régime" de Trump au
Venezuela fait actuellement face à un échec majeur et que ceci
expliquerait aussi son nouveau plan pour fermer la frontière avec le
Mexique. Il ouvre comme à l’accoutumée un nouveau front pour dissimuler
sa défaite sur l’ancien.

Enfin le rédacteur en chef de Rai al-Youm rappelle que Trump sera
vaincu au Venezuela, tout comme il l’a été en Syrie ; tout comme son
annonce hasardeuse de la reconnaissance de la souveraineté israélienne
sur le Golan qui a emporté très peu de succès auprès de la communauté
internationale.

Lire aussi: S-300 à Caracas: le Venezuela intégrera-t-il le C3 russe ?
--
Gaby, les ti poings sur les zI

"Quatre espèces d'hommes se mêlent dans le monde : les rusés et les
simples, les circonspects et les agités. Tous suivent leur manière
d'être jusqu'à la fin de leur vie sans se comprendre. Et chacun estime
qu'il atteint la plus profonde sagesse." Lie Tseu.

https://www.facebook.com/InvestigAction/videos/201934457401142/
Herisson grognon
2019-04-05 21:34:36 UTC
Permalink
Post by Gaby
Les conseillers militaires chinoises et russes commencent à être
déployés au Venezuela avec du matériel lourd. Les missiles S-300
protègent les principaux aéroports. L'affrontement militaire avec les
États-Unis est-il possible?, s'interroge le rédacteur en chef de Rai
al-Youm Abdel Bari Atwan dans un article consacré aux évolutions en
cours au Venezuela.
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré hier que son pays
mobiliserait une « coalition internationale » contre le gouvernement du
président vénézuélien, Nicolas Maduro afin de contraindre ce dernier à
quitter le pouvoir.
Washington a voulu renverser S.Hussein, son ancien allié, guerre...

Washington a voulu renverser Kadhafi, ancien allié ou copain de
magouille, guerre,

Washingtonn a voulu renverser Assad, guerre,

C'est qui l'état voyou de la planète ?

Alain
Post by Gaby
Ces propos nous rappellent le scénario appliqué par
les USA et leurs alliés arabes et européens en Syrie au début de la
crise syrienne en 2011. L'objectif caché était aussi de renverser le
président syrien Bachar Assad. Quand bien même ! Il ne semble pas que
les États-Unis aient plus de chance au Venezuela qu'en Syrie…même s'ils
reproduisent le même scénario.
Le président américain Donald Trump qui a nommé le sioniste Elliott
Abrams comme son envoyé spécial au Venezuela, veut faire plonger ce
pays dans une guerre civile. Cela sonne bien le début d'une
intervention militaire en faveur des forces de l'opposition
vénézuélienne financées par le Trésor américain, qui veulent attaquer
le pays depuis la Colombie pour le faire sombrer dans le chaos, dans le
simple espoir que Juan Guido, limogé de ses fonctions pour corruption,
puisse prendre les rênes du pouvoir.
D'après l'auteur de l'article, le problème avec Trump est que ce
dernier ne comprend rien à ce qui sort du domaine des transactions
immobilières et financières. En ce qui concerne les affaires
internationales et les grands changements dans les rapports de force
mondiaux, son expérience est quasi nulle.
Atwan nous explique ensuite que « Trump n'a jamais imaginé que ses
tentatives d'intervention et de "changement de régime" au Venezuela ne
resteraient pas sans réponse et que celle-ci pourrait notamment venir
et très vite des deux autres puissances mondiales, la Russie et la
Chine ».
Et en effet, mardi 2 avril, le premier contingent de troupes chinoises
est arrivé à l'aéroport de Caracas, accompagné d'un deuxième
avion-cargo chargé de tonnes d'équipements militaires. Il s'agit d'une
action inédite du temps de la présidence Xi qui n'avait jamais envoyé
de troupes à l'étranger, qui plus est, aussi loin, en Amérique latine.
Les deux avions chinois sont arrivés quelques jours après l'arrivée de
deux avions russes ayant eu à leurs bords 99 soldats russes, parmi
lesquels, le colonel général Vasily Tonkoshkurov, premier commandant en
chef adjoint des forces terrestres russes.
Nous ne pensons pas que ces soldats, qu'ils soient Chinois ou Russes,
soient allés au Venezuela pour profiter de ses magnifiques paysages. Il
s'agit plutôt d'envoyer un message fort au président Trump, pour lui
signifier qu'ils réagiraient rapidement contre ses conspirations au
Venezuela. Nous avons vu aussi selon Atwan, d'autres messages du même
genre pour empêcher la chute du gouvernement syrien et pour aider le
président Assad à récupérer plus de 80% des territoires qu'il avait
perdus à cause de l'intervention militaire américaine en soutien aux
groupes terroristes et opposants armés sévissant sur le sol syrien.
Le commandement russe a envoyé à Caracas des avions de guerre capables
de transporter des missiles nucléaires tout en ayant fourni à l'armée
vénézuélienne des missiles S-300 afin de protéger les sites sensibles
tels que les aéroports.
Atwan précise aussi que le projet de "changement de régime" de Trump au
Venezuela fait actuellement face à un échec majeur et que ceci
expliquerait aussi son nouveau plan pour fermer la frontière avec le
Mexique. Il ouvre comme à l'accoutumée un nouveau front pour dissimuler
sa défaite sur l'ancien.
Enfin le rédacteur en chef de Rai al-Youm rappelle que Trump sera
vaincu au Venezuela, tout comme il l'a été en Syrie ; tout comme son
annonce hasardeuse de la reconnaissance de la souveraineté israélienne
sur le Golan qui a emporté très peu de succès auprès de la communauté
internationale.
Lire aussi: S-300 à Caracas: le Venezuela intégrera-t-il le C3 russe ?
p***@prout.net
2019-04-06 03:35:38 UTC
Permalink
Post by Herisson grognon
Post by Gaby
Les conseillers militaires chinoises et russes commencent à être
déployés au Venezuela avec du matériel lourd. Les missiles S-300
protègent les principaux aéroports. L'affrontement militaire avec les
États-Unis est-il possible?, s'interroge le rédacteur en chef de Rai
al-Youm Abdel Bari Atwan dans un article consacré aux évolutions en
cours au Venezuela.
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré hier que son pays
mobiliserait une « coalition internationale » contre le gouvernement du
président vénézuélien, Nicolas Maduro afin de contraindre ce dernier à
quitter le pouvoir.
Washington a voulu renverser S.Hussein, son ancien allié, guerre...
Washington a voulu renverser Kadhafi, ancien allié ou copain de
magouille, guerre,
Washingtonn a voulu renverser Assad, guerre,
C'est qui l'état voyou de la planète ?
L'islam.
Post by Herisson grognon
Alain
Gaby
2019-04-06 04:52:25 UTC
Permalink
Post by p***@prout.net
Post by Herisson grognon
Post by Gaby
Les conseillers militaires chinoises et russes commencent à être
déployés au Venezuela avec du matériel lourd. Les missiles S-300
protègent les principaux aéroports. L'affrontement militaire avec les
États-Unis est-il possible?, s'interroge le rédacteur en chef de Rai
al-Youm Abdel Bari Atwan dans un article consacré aux évolutions en
cours au Venezuela.
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré hier que son pays
mobiliserait une « coalition internationale » contre le gouvernement du
président vénézuélien, Nicolas Maduro afin de contraindre ce dernier à
quitter le pouvoir.
Washington a voulu renverser S.Hussein, son ancien allié, guerre...
Washington a voulu renverser Kadhafi, ancien allié ou copain de
magouille, guerre,
Washingtonn a voulu renverser Assad, guerre,
C'est qui l'état voyou de la planète ?
L'islam.
Menteur et connard? La trouille de dire les etats-Unis? Lâche en plus?
Le proutprout c'est vraiment la chiasse.
Post by p***@prout.net
Post by Herisson grognon
Alain
--
Gaby, les ti poings sur les zI

"Quatre espèces d'hommes se mêlent dans le monde : les rusés et les
simples, les circonspects et les agités. Tous suivent leur manière
d'être jusqu'à la fin de leur vie sans se comprendre. Et chacun estime
qu'il atteint la plus profonde sagesse." Lie Tseu.

https://www.facebook.com/InvestigAction/videos/201934457401142/
Gaby
2019-04-06 04:53:40 UTC
Permalink
Post by Gaby
Post by p***@prout.net
Post by Herisson grognon
Post by Gaby
Les conseillers militaires chinoises et russes commencent à être
déployés au Venezuela avec du matériel lourd. Les missiles S-300
protègent les principaux aéroports. L'affrontement militaire avec les
États-Unis est-il possible?, s'interroge le rédacteur en chef de Rai
al-Youm Abdel Bari Atwan dans un article consacré aux évolutions en
cours au Venezuela.
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré hier que son pays
mobiliserait une « coalition internationale » contre le gouvernement du
président vénézuélien, Nicolas Maduro afin de contraindre ce dernier à
quitter le pouvoir.
Washington a voulu renverser S.Hussein, son ancien allié, guerre...
Washington a voulu renverser Kadhafi, ancien allié ou copain de
magouille, guerre,
Washingtonn a voulu renverser Assad, guerre,
C'est qui l'état voyou de la planète ?
L'islam.
Menteur et connard? La trouille de dire les etats-Unis? Lâche en plus?
Le proutprout c'est vraiment la chiasse.
Ps.: et pas oublier les nazis d'israel.
Post by Gaby
Post by p***@prout.net
Post by Herisson grognon
Alain
--
Gaby, les ti poings sur les zI

"Quatre espèces d'hommes se mêlent dans le monde : les rusés et les
simples, les circonspects et les agités. Tous suivent leur manière
d'être jusqu'à la fin de leur vie sans se comprendre. Et chacun estime
qu'il atteint la plus profonde sagesse." Lie Tseu.

https://www.facebook.com/InvestigAction/videos/201934457401142/
Calamity Jade
2019-04-06 06:18:52 UTC
Permalink
Post by Herisson grognon
C'est qui l'état voyou de la planète ?
https://www.lorientlejour.com/article/554131/La_Russie%252C_nouvel_Etat_voyou_.html

En décidant cette semaine d’adopter une "nouvelle doctrine militaire"
pour contrer le "renforcement" des forces militaires des pays de l’OTAN,
le Conseil russe de sécurité confirme la politique de Vladimir Poutine
de s’opposer de plus en plus au camp occidental. Cette décision intervient
alors que le chef du Kremlin s'est livré le mois dernier à un réquisitoire sans
précédent contre la politique américaine qualifiée "d'unilatéraliste", prônant
ainsi un "monde multipolaire" où la Russie jouerait un rôle de premier plan
sur la scène internationale.

Conscient toutefois de l’impossibilité matérielle de s'ériger en puissance
militaire face aux Etats-Unis, et n'ayant pas actuellement les moyens
économiques de mener une guerre, Moscou joue les trouble-fêtes
en mettant des bâtons dans les roues de Washington à chaque fois
que l'opportunité se présente.

On avait cru à un certain moment au rapprochement entre les pays
occidentaux et l'ex-URSS, surtout avec la politique d'ouverture initiée
par Boris Eltsine et la convergence d'intérêts autour de la guerre contre
le terrorisme, mais l’arrivée au pouvoir de M. Poutine, un ancien membre
du KGB, semble avoir stoppé ce processus. Le nouveau maître du Kremlin
confirme ainsi clairement le retour de la politique de "containment" jadis
d'usage entre le bloc occidental et le monde communiste, en multipliant
son assistance aux pays mis en disgrâce par Washington.

De Damas à Pyongyang, en passant par Téhéran et le Hamas, la Russie
essaie de revenir sur le devant de la scène en protégeant des régimes
ou des mouvements opposés aux Etats-Unis. Menace de veto à l’ONU,
ventes d’armes, appui politique… les méthodes sont multiples pour
contrarier les desseins de la Maison-Blanche.

Par ailleurs, la polémique russe sur le projet américain de déploiement
d'un bouclier antimissile en Europe centrale, combinée au chantage
économique et énergétique utilisé par Moscou pour asservir les anciens
satellites de l'URSS en Europe orientale et dans le Caucase pèsent de
plus en plus sur les relations entre la Russie et l'Occident. Même l'Union
européenne est irritée par la position du Kremlin envers les pays ayant
réalisé leur transition démocratique et quitté le giron de Moscou.

Une stratégie qui renforce l’impression que la Russie craint comme
la peste l'émergence de régimes démocratiques à sa frontière. Cette
attitude se matérialise également sur le plan interne, où l'opposition
russe a été complètement balayée. Assassinats de journalistes ou
d'anciens espions, emprisonnement d'oligarques intéressés par
la politique… tous les moyens sont bons pour écarter les adversaires
du Kremlin. L’instrumentalisation de la justice et des institutions étatiques
au profit du pouvoir en place laisse ainsi augurer la mise en place
d'un régime autoritaire et dictatorial à Moscou. On peut donc se demander
si la politique étrangère et intérieure du président Poutine ne transforme
peu à peu la Russie en un nouvel Etat voyou.


Mara
Ma réponse est OUI, la Russie redevient un Etat voyou et impérialiste,
digne de l'ex-URSS.
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Youtube JadeDiscoHD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs&Movies I - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesI
Y+ Jade Docs&Movies II - https://www.youtube.com/channel/UCsORK4ilOTk60JFFrVs-hQg
Calamity Jade Pornhub - https://www.pornhub.com/users/mara-jade
PostImages Gallery Jade - https://postimg.cc/gallery/ikhwdv9m/
US Amerindian Art Jade - https://postimg.cc/gallery/1pdfx0n5m/
Mensonges de Poutine - https://www.stopfake.org/fr/accueil/
Gaby
2019-04-06 09:12:19 UTC
Permalink
Post by Calamity Jade
Post by Herisson grognon
C'est qui l'état voyou de la planète ?
https://www.lorientlejour.com/article/554131/La_Russie%252C_nouvel_Etat_voyou_.html
En décidant cette semaine d’adopter une "nouvelle doctrine militaire"
pour contrer le "renforcement" des forces militaires des pays de l’OTAN,
le Conseil russe de sécurité confirme la politique de Vladimir Poutine
de s’opposer de plus en plus au camp occidental. Cette décision intervient
alors que le chef du Kremlin s'est livré le mois dernier à un réquisitoire sans
précédent contre la politique américaine qualifiée "d'unilatéraliste", prônant
ainsi un "monde multipolaire" où la Russie jouerait un rôle de premier plan
sur la scène internationale.
Conscient toutefois de l’impossibilité matérielle de s'ériger en puissance
militaire face aux Etats-Unis, et n'ayant pas actuellement les moyens
économiques de mener une guerre, Moscou joue les trouble-fêtes
en mettant des bâtons dans les roues de Washington à chaque fois
que l'opportunité se présente.
On avait cru à un certain moment au rapprochement entre les pays
occidentaux et l'ex-URSS, surtout avec la politique d'ouverture initiée
par Boris Eltsine et la convergence d'intérêts autour de la guerre contre
le terrorisme, mais l’arrivée au pouvoir de M. Poutine, un ancien membre
du KGB, semble avoir stoppé ce processus. Le nouveau maître du Kremlin
confirme ainsi clairement le retour de la politique de "containment" jadis
d'usage entre le bloc occidental et le monde communiste, en multipliant
son assistance aux pays mis en disgrâce par Washington.
De Damas à Pyongyang, en passant par Téhéran et le Hamas, la Russie
essaie de revenir sur le devant de la scène en protégeant des régimes
ou des mouvements opposés aux Etats-Unis. Menace de veto à l’ONU,
ventes d’armes, appui politique… les méthodes sont multiples pour
contrarier les desseins de la Maison-Blanche.
Par ailleurs, la polémique russe sur le projet américain de déploiement
d'un bouclier antimissile en Europe centrale, combinée au chantage
économique et énergétique utilisé par Moscou pour asservir les anciens
satellites de l'URSS en Europe orientale et dans le Caucase pèsent de
plus en plus sur les relations entre la Russie et l'Occident. Même l'Union
européenne est irritée par la position du Kremlin envers les pays ayant
réalisé leur transition démocratique et quitté le giron de Moscou.
Une stratégie qui renforce l’impression que la Russie craint comme
la peste l'émergence de régimes démocratiques à sa frontière. Cette
attitude se matérialise également sur le plan interne, où l'opposition
russe a été complètement balayée. Assassinats de journalistes ou
d'anciens espions, emprisonnement d'oligarques intéressés par
la politique… tous les moyens sont bons pour écarter les adversaires
du Kremlin. L’instrumentalisation de la justice et des institutions étatiques
au profit du pouvoir en place laisse ainsi augurer la mise en place
d'un régime autoritaire et dictatorial à Moscou. On peut donc se demander
si la politique étrangère et intérieure du président Poutine ne transforme
peu à peu la Russie en un nouvel Etat voyou.
Mara
Ma réponse est OUI, la Russie redevient un Etat voyou et impérialiste,
digne de l'ex-URSS.
Dans ce domaine elle n'arrivera jamais a rattraper ton pays de merde
les etats-unis. De loin elle n'arrivera jamais pas a sa cheville.
--
Gaby, les ti poings sur les zI

"Quatre espèces d'hommes se mêlent dans le monde : les rusés et les
simples, les circonspects et les agités. Tous suivent leur manière
d'être jusqu'à la fin de leur vie sans se comprendre. Et chacun estime
qu'il atteint la plus profonde sagesse." Lie Tseu.

https://www.facebook.com/InvestigAction/videos/201934457401142/
Gaby
2019-04-06 09:20:53 UTC
Permalink
Post by Calamity Jade
Post by Herisson grognon
C'est qui l'état voyou de la planète ?
https://www.lorientlejour.com/article/554131/La_Russie%252C_nouvel_Etat_voyou_.html
En décidant cette semaine d’adopter une "nouvelle doctrine militaire"
pour contrer le "renforcement" des forces militaires des pays de l’OTAN,
le Conseil russe de sécurité confirme la politique de Vladimir Poutine
de s’opposer de plus en plus au camp occidental. Cette décision intervient
alors que le chef du Kremlin s'est livré le mois dernier à un réquisitoire sans
précédent contre la politique américaine qualifiée "d'unilatéraliste", prônant
ainsi un "monde multipolaire" où la Russie jouerait un rôle de premier plan
sur la scène internationale.
Conscient toutefois de l’impossibilité matérielle de s'ériger en puissance
militaire face aux Etats-Unis, et n'ayant pas actuellement les moyens
économiques de mener une guerre, Moscou joue les trouble-fêtes
en mettant des bâtons dans les roues de Washington à chaque fois
que l'opportunité se présente.
On avait cru à un certain moment au rapprochement entre les pays
occidentaux et l'ex-URSS, surtout avec la politique d'ouverture initiée
par Boris Eltsine et la convergence d'intérêts autour de la guerre contre
le terrorisme, mais l’arrivée au pouvoir de M. Poutine, un ancien membre
du KGB, semble avoir stoppé ce processus. Le nouveau maître du Kremlin
confirme ainsi clairement le retour de la politique de "containment" jadis
d'usage entre le bloc occidental et le monde communiste, en multipliant
son assistance aux pays mis en disgrâce par Washington.
De Damas à Pyongyang, en passant par Téhéran et le Hamas, la Russie
essaie de revenir sur le devant de la scène en protégeant des régimes
ou des mouvements opposés aux Etats-Unis. Menace de veto à l’ONU,
ventes d’armes, appui politique… les méthodes sont multiples pour
contrarier les desseins de la Maison-Blanche.
Par ailleurs, la polémique russe sur le projet américain de déploiement
d'un bouclier antimissile en Europe centrale, combinée au chantage
économique et énergétique utilisé par Moscou pour asservir les anciens
satellites de l'URSS en Europe orientale et dans le Caucase pèsent de
plus en plus sur les relations entre la Russie et l'Occident. Même l'Union
européenne est irritée par la position du Kremlin envers les pays ayant
réalisé leur transition démocratique et quitté le giron de Moscou.
Une stratégie qui renforce l’impression que la Russie craint comme
la peste l'émergence de régimes démocratiques à sa frontière. Cette
attitude se matérialise également sur le plan interne, où l'opposition
russe a été complètement balayée. Assassinats de journalistes ou
d'anciens espions, emprisonnement d'oligarques intéressés par
la politique… tous les moyens sont bons pour écarter les adversaires
du Kremlin. L’instrumentalisation de la justice et des institutions étatiques
au profit du pouvoir en place laisse ainsi augurer la mise en place
d'un régime autoritaire et dictatorial à Moscou. On peut donc se demander
si la politique étrangère et intérieure du président Poutine ne transforme
peu à peu la Russie en un nouvel Etat voyou.
Mara
Ma réponse est OUI, la Russie redevient un Etat voyou et impérialiste,
digne de l'ex-URSS.
https://reseauinternational.net/une-base-russe-dans-les-caraibes/
lol de quoi te faire chier.
--
Gaby, les ti poings sur les zI

"Quatre espèces d'hommes se mêlent dans le monde : les rusés et les
simples, les circonspects et les agités. Tous suivent leur manière
d'être jusqu'à la fin de leur vie sans se comprendre. Et chacun estime
qu'il atteint la plus profonde sagesse." Lie Tseu.

https://www.facebook.com/InvestigAction/videos/201934457401142/
Gaby
2019-04-06 09:21:36 UTC
Permalink
Post by Calamity Jade
Post by Herisson grognon
C'est qui l'état voyou de la planète ?
https://www.lorientlejour.com/article/554131/La_Russie%252C_nouvel_Etat_voyou_.html
En décidant cette semaine d’adopter une "nouvelle doctrine militaire"
pour contrer le "renforcement" des forces militaires des pays de l’OTAN,
le Conseil russe de sécurité confirme la politique de Vladimir Poutine
de s’opposer de plus en plus au camp occidental. Cette décision intervient
alors que le chef du Kremlin s'est livré le mois dernier à un réquisitoire sans
précédent contre la politique américaine qualifiée "d'unilatéraliste", prônant
ainsi un "monde multipolaire" où la Russie jouerait un rôle de premier plan
sur la scène internationale.
Conscient toutefois de l’impossibilité matérielle de s'ériger en puissance
militaire face aux Etats-Unis, et n'ayant pas actuellement les moyens
économiques de mener une guerre, Moscou joue les trouble-fêtes
en mettant des bâtons dans les roues de Washington à chaque fois
que l'opportunité se présente.
On avait cru à un certain moment au rapprochement entre les pays
occidentaux et l'ex-URSS, surtout avec la politique d'ouverture initiée
par Boris Eltsine et la convergence d'intérêts autour de la guerre contre
le terrorisme, mais l’arrivée au pouvoir de M. Poutine, un ancien membre
du KGB, semble avoir stoppé ce processus. Le nouveau maître du Kremlin
confirme ainsi clairement le retour de la politique de "containment" jadis
d'usage entre le bloc occidental et le monde communiste, en multipliant
son assistance aux pays mis en disgrâce par Washington.
De Damas à Pyongyang, en passant par Téhéran et le Hamas, la Russie
essaie de revenir sur le devant de la scène en protégeant des régimes
ou des mouvements opposés aux Etats-Unis. Menace de veto à l’ONU,
ventes d’armes, appui politique… les méthodes sont multiples pour
contrarier les desseins de la Maison-Blanche.
Par ailleurs, la polémique russe sur le projet américain de déploiement
d'un bouclier antimissile en Europe centrale, combinée au chantage
économique et énergétique utilisé par Moscou pour asservir les anciens
satellites de l'URSS en Europe orientale et dans le Caucase pèsent de
plus en plus sur les relations entre la Russie et l'Occident. Même l'Union
européenne est irritée par la position du Kremlin envers les pays ayant
réalisé leur transition démocratique et quitté le giron de Moscou.
Une stratégie qui renforce l’impression que la Russie craint comme
la peste l'émergence de régimes démocratiques à sa frontière. Cette
attitude se matérialise également sur le plan interne, où l'opposition
russe a été complètement balayée. Assassinats de journalistes ou
d'anciens espions, emprisonnement d'oligarques intéressés par
la politique… tous les moyens sont bons pour écarter les adversaires
du Kremlin. L’instrumentalisation de la justice et des institutions étatiques
au profit du pouvoir en place laisse ainsi augurer la mise en place
d'un régime autoritaire et dictatorial à Moscou. On peut donc se demander
si la politique étrangère et intérieure du président Poutine ne transforme
peu à peu la Russie en un nouvel Etat voyou.
Mara
Ma réponse est OUI, la Russie redevient un Etat voyou et impérialiste,
digne de l'ex-URSS.
https://fr.sputniknews.com/defense/201812201039372111-base-russe-venezuela-orchila-the-drive/
--
Gaby, les ti poings sur les zI

"Quatre espèces d'hommes se mêlent dans le monde : les rusés et les
simples, les circonspects et les agités. Tous suivent leur manière
d'être jusqu'à la fin de leur vie sans se comprendre. Et chacun estime
qu'il atteint la plus profonde sagesse." Lie Tseu.

https://www.facebook.com/InvestigAction/videos/201934457401142/
laridondaire
2019-04-06 09:29:29 UTC
Permalink
Post by Calamity Jade
Post by Herisson grognon
C'est qui l'état voyou de la planète ?
https://www.lorientlejour.com/article/554131/La_Russie%252C_nouvel_Etat_voyou_.html
En décidant cette semaine d’adopter une "nouvelle doctrine militaire"
pour contrer le "renforcement" des forces militaires des pays de l’OTAN,
le Conseil russe de sécurité confirme la politique de Vladimir Poutine
de s’opposer de plus en plus au camp occidental. Cette décision intervient
alors que le chef du Kremlin s'est livré le mois dernier à un réquisitoire sans
précédent contre la politique américaine qualifiée "d'unilatéraliste", prônant
ainsi un "monde multipolaire" où la Russie jouerait un rôle de premier plan
sur la scène internationale.
Conscient toutefois de l’impossibilité matérielle de s'ériger en puissance
militaire face aux Etats-Unis, et n'ayant pas actuellement les moyens
économiques de mener une guerre, Moscou joue les trouble-fêtes
en mettant des bâtons dans les roues de Washington à chaque fois
que l'opportunité se présente.
On avait cru à un certain moment au rapprochement entre les pays
occidentaux et l'ex-URSS, surtout avec la politique d'ouverture initiée
par Boris Eltsine et la convergence d'intérêts autour de la guerre contre
le terrorisme, mais l’arrivée au pouvoir de M. Poutine, un ancien membre
du KGB, semble avoir stoppé ce processus. Le nouveau maître du Kremlin
confirme ainsi clairement le retour de la politique de "containment" jadis
d'usage entre le bloc occidental et le monde communiste, en multipliant
son assistance aux pays mis en disgrâce par Washington.
De Damas à Pyongyang, en passant par Téhéran et le Hamas, la Russie
essaie de revenir sur le devant de la scène en protégeant des régimes
ou des mouvements opposés aux Etats-Unis. Menace de veto à l’ONU,
ventes d’armes, appui politique… les méthodes sont multiples pour
contrarier les desseins de la Maison-Blanche.
Par ailleurs, la polémique russe sur le projet américain de déploiement
d'un bouclier antimissile en Europe centrale, combinée au chantage
économique et énergétique utilisé par Moscou pour asservir les anciens
satellites de l'URSS en Europe orientale et dans le Caucase pèsent de
plus en plus sur les relations entre la Russie et l'Occident. Même l'Union
européenne est irritée par la position du Kremlin envers les pays ayant
réalisé leur transition démocratique et quitté le giron de Moscou.
Une stratégie qui renforce l’impression que la Russie craint comme
la peste l'émergence de régimes démocratiques à sa frontière. Cette
attitude se matérialise également sur le plan interne, où l'opposition
russe a été complètement balayée. Assassinats de journalistes ou
d'anciens espions, emprisonnement d'oligarques intéressés par
la politique… tous les moyens sont bons pour écarter les adversaires
du Kremlin. L’instrumentalisation de la justice et des institutions étatiques
au profit du pouvoir en place laisse ainsi augurer la mise en place
d'un régime autoritaire et dictatorial à Moscou. On peut donc se demander
si la politique étrangère et intérieure du président Poutine ne transforme
peu à peu la Russie en un nouvel Etat voyou.
Mara
Ma réponse est OUI, la Russie redevient un Etat voyou et impérialiste,
digne de l'ex-URSS.
Loading Image...
Continuer la lecture sur narkive:
Résultats de la recherche pour 'Venezuela: guerre sino-russe contre les USA?' (groupes de discussion et listes de diffusion)
22
réponses
Pourquoi la Chine est-elle décrite comme «capitaliste» par la propagande occidentale?
démarré 2020-07-04 21:20:39 UTC
fr.soc.politique
44
réponses
intentions initiales et criminelles de M. Pinochet
démarré 2006-11-04 11:55:09 UTC
fr.soc.politique
Résultats de recherche pour 'Venezuela: guerre sino-russe contre les USA?' (Questions et réponses)
4
réponses
La guerre froide est-elle toujours en cours?
démarré 2011-10-14 03:04:26 UTC
l'histoire
3
réponses
Service gratuit de publication croisée programmée sur les principaux réseaux sociaux
démarré 2014-02-13 14:06:06 UTC
recommandations de logiciels
3
réponses
Quand, le cas échéant, est-il sécuritaire d'utiliser des gants avec des outils électriques?
démarré 2015-03-17 23:21:46 UTC
travail du bois
2
réponses
Quels sont les processus biologiques derrière la sensation d '«avoir faim»?
démarré 2011-03-23 11:39:00 UTC
aptitude
7
réponses
Guerre hispano-américaine du point de vue de l'Espagne?
démarré 2013-06-25 08:14:59 UTC
l'histoire
Sujets non liés mais intéressants
6
réponses
Comment rendre le son de ma guitare aussi fluide que possible?
démarré 2011-02-03 20:16:06 UTC
6
réponses
Mélanger avec le client - comment gérer les choses sérieuses
démarré 2011-05-09 20:31:41 UTC
10
réponses
Les pédales d'effets d'instruments peuvent-elles être utilisées pour les voix (en direct)? Soit au niveau micro ou au niveau ligne?
démarré 2010-07-26 00:59:07 UTC
6
réponses
Comment supprimer le bruit de clic de la souris
démarré 2011-06-08 01:10:33 UTC
13
réponses
Réflexions sur Ableton Live?
démarré 2011-08-07 20:39:26 UTC
Loading...