Discussion:
La crise économique provoquée par le coronavirus pourrait être la plus dévastatrice depuis 150 ans
(trop ancien pour répondre)
Canta Galet
2020-06-09 07:01:56 UTC
Permalink
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se contracter de 5,2 % en 2020.


C’est le grand bond en arrière. Le produit intérieur brut (PIB) mondial devrait se contracter de 5,2 % en 2020, selon les dernières prévisions de la Banque mondiale, publiées lundi 8 juin. C’est dans la zone euro que le recul, attendu à − 9,1 %, sera le plus marqué au monde. Jamais autant de pays n’ont connu simultanément une telle récession depuis 1870. « C’est un coup dévastateur porté à l’économie mondiale », affirme le président de la Banque mondiale, David Malpass. En avril, le Fonds monétaire international (FMI) tablait sur un recul de 3 % du PIB mondial.

La récession dans les pays pauvres et émergents ne devrait pas dépasser les – 2,5 % en 2020, contre – 7 % dans les pays développés. Mais la crise dans ces économies largement informelles sera plus difficile à combattre, faute de moyens budgétaires suffisants et à cause d’une faible capacité administrative pour distribuer l’aide comme les indemnités de chômage.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/08/la-crise-economique-provoquee-par-le-coronavirus-pourrait-etre-la-plus-vaste-depuis-cent-cinquante-ans_6042176_3234.html
Roaringriri
2020-06-09 09:20:55 UTC
Permalink
Post by Canta Galet
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se contracter de 5,2 % en 2020.
C’est le grand bond en arrière. Le produit intérieur brut (PIB) mondial devrait se contracter de 5,2 % en 2020, selon les dernières prévisions de la Banque mondiale, publiées lundi 8 juin. C’est dans la zone euro que le recul, attendu à − 9,1 %, sera le plus marqué au monde. Jamais autant de pays n’ont connu simultanément une telle récession depuis 1870. « C’est un coup dévastateur porté à l’économie mondiale », affirme le président de la Banque mondiale, David Malpass. En avril, le Fonds monétaire international (FMI) tablait sur un recul de 3 % du PIB mondial.
La récession dans les pays pauvres et émergents ne devrait pas dépasser les – 2,5 % en 2020, contre – 7 % dans les pays développés. Mais la crise dans ces économies largement informelles sera plus difficile à combattre, faute de moyens budgétaires suffisants et à cause d’une faible capacité administrative pour distribuer l’aide comme les indemnités de chômage.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/08/la-crise-economique-provoquee-par-le-coronavirus-pourrait-etre-la-plus-vaste-depuis-cent-cinquante-ans_6042176_3234.html
Il ne s'agit pas d'une crise, mais d'un Hold Up, et, hors guerres
mondiales, c'est en effet le plus formidable transfert de fonds vers
l'industrie financière depuis 150 ans.
Wall Street ne s'y est pas trompé qui a retrouvé son niveau d'avant lock
Out économique.
jmh
2020-06-09 09:26:10 UTC
Permalink
Post by Canta Galet
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se contracter de 5,2 % en 2020.
C’est le grand bond en arrière. Le produit intérieur brut (PIB) mondial
devrait se contracter de 5,2 % en 2020, selon les dernières prévisions de
la Banque mondiale, publiées lundi 8 juin. C’est dans la zone euro que le
recul, attendu à − 9,1 %, sera le plus marqué au monde. Jamais autant de
pays n’ont connu simultanément une telle récession depuis 1870. « C’est un
coup dévastateur porté à l’économie mondiale », affirme le président de la
Banque mondiale, David Malpass. En avril, le Fonds monétaire international
(FMI) tablait sur un recul de 3 % du PIB mondial.
La récession dans les pays pauvres et émergents ne devrait pas dépasser les
– 2,5 % en 2020, contre – 7 % dans les pays développés. Mais la crise dans
ces économies largement informelles sera plus difficile à combattre, faute
de moyens budgétaires suffisants et à cause d’une faible capacité
administrative pour distribuer l’aide comme les indemnités de chômage.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/08/la-crise-economique-provoquee-par-le-coronavirus-pourrait-etre-la-plus-vaste-depuis-cent-cinquante-ans_6042176_3234.html
Il ne s'agit pas d'une crise, mais d'un Hold Up, et, hors guerres mondiales,
c'est en effet le plus formidable transfert de fonds vers l'industrie
financière depuis 150 ans.
Alors tâchons d'en profiter financièrement
Wall Street ne s'y est pas trompé qui a retrouvé son niveau d'avant lock Out
économique.
Oui !!
--
jmh: Docteur en politique nationale et internationale, professeur em,
dr h.c. mult, titulaire d'une chaire de politologie au Café du Commerce
Herisson grognon
2020-06-09 10:44:55 UTC
Permalink
Post by jmh
Post by Canta Galet
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se contracter de 5,2 % en 2020.
C’est le grand bond en arrière. Le produit intérieur brut (PIB) mondial
devrait se contracter de 5,2 % en 2020, selon les dernières prévisions de
la Banque mondiale, publiées lundi 8 juin. C’est dans la zone euro que le
recul, attendu à − 9,1 %, sera le plus marqué au monde. Jamais autant de
pays n’ont connu simultanément une telle récession depuis 1870. « C’est un
coup dévastateur porté à l’économie mondiale », affirme le président de la
Banque mondiale, David Malpass. En avril, le Fonds monétaire international
(FMI) tablait sur un recul de 3 % du PIB mondial.
La récession dans les pays pauvres et émergents ne devrait pas dépasser les
– 2,5 % en 2020, contre – 7 % dans les pays développés. Mais la crise dans
ces économies largement informelles sera plus difficile à combattre, faute
de moyens budgétaires suffisants et à cause d’une faible capacité
administrative pour distribuer l’aide comme les indemnités de chômage.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/08/la-crise-economique-provoquee-par-le-coronavirus-pourrait-etre-la-plus-vaste-depuis-cent-cinquante-ans_6042176_3234.html
Il ne s'agit pas d'une crise, mais d'un Hold Up, et, hors guerres mondiales,
c'est en effet le plus formidable transfert de fonds vers l'industrie
financière depuis 150 ans.
Alors tâchons d'en profiter financièrement
Vous aurez peut-être quelques cacahouètes pendant que des milliards iront
dans leurs poches, tâchez, tachez...

Alain
Post by jmh
Wall Street ne s'y est pas trompé qui a retrouvé son niveau d'avant lock Out
économique.
Oui !!
jmh
2020-06-09 10:58:39 UTC
Permalink
Post by Herisson grognon
Post by jmh
Post by Roaringriri
Post by Canta Galet
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se contracter de 5,2
% en 2020.
C’est le grand bond en arrière. Le produit intérieur brut (PIB) mondial
devrait se contracter de 5,2 % en 2020, selon les dernières prévisions de
la Banque mondiale, publiées lundi 8 juin. C’est dans la zone euro que le
recul, attendu à − 9,1 %, sera le plus marqué au monde. Jamais autant de
pays n’ont connu simultanément une telle récession depuis 1870. « C’est un
coup dévastateur porté à l’économie mondiale », affirme le président de la
Banque mondiale, David Malpass. En avril, le Fonds monétaire international
(FMI) tablait sur un recul de 3 % du PIB mondial.
La récession dans les pays pauvres et émergents ne devrait pas dépasser
les – 2,5 % en 2020, contre – 7 % dans les pays développés. Mais la crise
dans ces économies largement informelles sera plus difficile à combattre,
faute de moyens budgétaires suffisants et à cause d’une faible capacité
administrative pour distribuer l’aide comme les indemnités de chômage.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/08/la-crise-economique-provoquee-par-le-coronavirus-pourrait-etre-la-plus-vaste-depuis-cent-cinquante-ans_6042176_3234.html
Il ne s'agit pas d'une crise, mais d'un Hold Up, et, hors guerres
mondiales, c'est en effet le plus formidable transfert de fonds vers
l'industrie financière depuis 150 ans.
Alors tâchons d'en profiter financièrement
Vous aurez peut-être quelques cacahouètes pendant que des milliards iront
dans leurs poches, tâchez, tachez...
Je vis avec "quelques cacahouètes"..je ne suis pas exigeant!!

Vous vivez de quoi, vous?
--
jmh: Docteur en politique nationale et internationale, professeur em,
dr h.c. mult, titulaire d'une chaire de politologie au Café du Commerce
nc
2020-06-09 09:58:43 UTC
Permalink
Post by Roaringriri
Wall Street ne s'y est pas trompé qui a retrouvé son
niveau d'avant lock Out économique.
Comment voulez-vous que les bourses ne montent pas avec tous
ces billets imprimés par les photocopieuses des banques
centrales.
Cardinal de Hère
2020-06-09 11:44:41 UTC
Permalink
Post by Canta Galet
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se contracter de 5,2 % en 2020.
La crise économique n'a pas été provoqué par le coronavirus mais les
neocons dont Macron est le piteux et sordide larbin. Cette crise a
commencé au milieu des années 90 avec la décision prise par William
Clinton et John Major de transformer radicalement l'économie de
production qui assurait alors la supériorité scientifique,
technologique, industrielle, militaire et commerciale du capitalisme
occidental en capitalisme financiarisé.

La négociation fut menée par deux personnes d’origine juive dont l’une
au moins appartenait à coup sûr à cette secte antinomiste connue pour sa
dépravation et sa haine forcenée de ce qu’elle appelait et sans doute
appelle encore « le judaïsme talmudique ». Je donne ces précisions pour
que les malheureux juifs ne soient pas accusés pour les crimes perpétrés
par certains de leurs pires renégats. Qui irait faire porter le crime de
Judas sur le Christ ? La négociation fut donc menée pour les États-Unis
par le fonctionnaire Mickey Kantor, représentant Clinton, l’état profond
américain et Wall Street, et par le commissaire européen et
« bédéphile » notoire Leon Brittan, officiellement pour John Major et
Bruxelles, en réalité pour la City et Francfort. Décision fut prise
d’ouvrir de manière unilatérale les frontières, d’abolir de manière
également unilatérale le contrôle des mouvements de capitaux. La
conséquence immédiate a été que les capitalistes pouvaient désormais
investir où ils le voulaient, à condition bien sûr que les pays du
tiers-monde acceptent leurs capitaux. Les capitalistes ont donc calculé
les taux de profits pour chaque pays, pour chaque région du monde. Et
tout naturellement les capitaux se sont investis là où le taux de
rentabilité était le plus élevé. Ça a été le début des délocalisations,
du transfert des technologies, des savoir-faire, de l’outil productif,
des emplois industriels vers les pays du tiers-monde tandis que les
classes moyennes occidentales perdaient leurs bons jobs pour sombrer
dans le chômage (cas de la France, de l’Espagne, des pays du sud en
général) et les petits boulots précaires et mal payés (cas des USA et du
RU). Les états occidentaux ont dû emprunter pour faire face à leur
déficit budgétaire lié à la chute de la production et par conséquent à
la baisse des rentrées fiscales. Et l’Occident a procédé durant la
décennie des 90 et jusqu’en 2007 à des injections monétaires massives
afin de financer la production en Asie et la consommation en Occident.
L’Occident a pratiqué une politique keynésienne qui a profité sur le
plan industriel et économique aux pays les plus compétitifs, les pays
asiatiques mais aussi à quelques canards boiteux comme le Brésil,
l’Argentine, le Mexique…

Normalement les injections monétaires sont faites dans une économie
fermée afin de développer la production ainsi que le pouvoir d’achat de
la population du pays qui pratique la relance keynésienne. Dans une
économie ouverte et peu compétitive comme par exemple la France les
injections monétaires produisent de l’inflation (les prix augmentent
parce que la production nationale ne suit pas) et du déficit commercial
(les gens se ruent sur les produits asiatiques moins chers). C’est ce
qui s’est produit en France entre 1981 et 1983 quand ce crétin de
Mitterrand a procédé à une relance keynésienne sans politique
industrielle (il faut investir dans l’outil de production) et dans une
économie ouverte.

Malgré cela le PIB des pays occidentaux a continué de croître alors même
que la production industrielle stagnait voire même régressait à partir
de la crise de 2007-2008. Comment cela a-t-il été possible ? C’est le
miracle de la financiarisation ! En voici le fonctionnement.

Que signifie la financiarisation de l'économie ? Dans une économie
financiarisée l'investissement se fait non pas dans l'appareil productif
mais dans le marché de l'occasion.

Quand on investit dans l'appareil productif on accroît la production
donc la valeur ajoutée et par conséquent on accroît le PIB qui n'est
jamais que l’agrégat, la somme de toute la valeur ajoutée produite dans
le pays.

Quand on investit dans le marché de l'occasion (actions, immobilier, or,
diamants, tableaux, etc) on n'accroît pas la production. Par contre
toutes les transactions sur le marché de l'occasion donnent lieu à des
taxes et à des commissions qui elles sont incluses dans le PIB. Si les
cours sur les marchés de l’occasion ne cessent de grimper et la
fréquence des transactions de croître alors les taxes et commissions
aussi et par conséquent le PIB également. Mais c'est une croissance sans
production. Et cette croissance apportée par le marché de l'occasion ne
peut pas être redistribuée car si elle parvenait à l'économie réelle
alors elle engendrerait de l'inflation. C'est pourquoi l'état redonne à
la finance cette croissance artificielle du PIB sous la forme de baisse
des impôts.

Bien entendu la finance réinjecte l’argent que lui reverse l’état dans
le marché de l'occasion. Parfois même il sert à racheter le patrimoine
public bradé. Cet afflux de capitaux engendre une forte inflation
financière sous la forme de bulles immobilières et boursières qui à leur
tour contribuent à accroître de manière artificielle le PIB. C'est un
cercle vicieux au sens propre comme figuré ! Mais le problème c'est que
le PIB réel, le PIB qui correspond à la production réelle, ne cesse de
baisser, du moins en France, probablement aussi au RU, en Italie, en
Espagne, au Portugal, en Grèce, etc. Et les travailleurs ne comprennent
pas pourquoi les riches deviennent chaque fois plus riches alors qu'eux
non seulement ne profitent pas mais voient leur niveau de vie baisser.
En fait les riches ne deviennent pas plus riches, du moins la plupart
d’entre eux. Ils ont toujours le même nombre d'actions sur les mêmes
entreprises, les mêmes biens immobiliers, les mêmes tableaux, etc. La
seule chose qui change c'est le cours ou la valeur de leurs biens.

Il arrive un moment où le brave populo se fâche tout rouge parce qu'il
ne comprend pas ce qui se passe. Et comme le peuple ne pige pas ça donne
les Gilets Jaunes, la crise des retraites, etc.

Pour éviter l’explosion sociale il faut donc une purge afin de faire
chuter les cours du marché de l'occasion et dégonfler le PIB. C’est ce
qui vient de se produire avec l’épidémie de C-19, tombée à point nommé !

Notons que les états occidentaux ont amorcé le processus de
financiarisation accélérée après la crise des subprimes par les Quantive
Easings qui sont de la création monétaire qui sert à racheter des titres
des dettes publiques sur le marché secondaire. La finance s’est
débarrassée de créances impossibles à recouvrer et s’est empressée de
réinjecter l’argent ainsi « libéré » dans le secteur financier, ce qui a
relancé les bulles financières au lendemain de la purge de 2007-2008.
Bien entendu les dettes acquises par les banques centrales sont payées
sous forme d’inflation et de baisse du pouvoir d’achat par les peuples
de la zone euro, des USA ou du Japon.
Duzz'
2020-06-09 12:05:27 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Canta Galet
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se contracter de 5,2 % en 2020.
La crise économique n'a pas été provoqué par le coronavirus mais les
neocons dont Macron est le piteux et sordide larbin. Cette crise a
commencé au milieu des années 90 avec la décision prise par William
Clinton et John Major de transformer radicalement l'économie de
production qui assurait alors la supériorité scientifique,
technologique, industrielle, militaire et commerciale du capitalisme
occidental en capitalisme financiarisé.
Tu radotes, pépé.
nc
2020-06-09 13:20:23 UTC
Permalink
Post by Duzz'
Post by Cardinal de Hère
Post by Canta Galet
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se
contracter de 5,2 % en 2020.
La crise économique n'a pas été provoqué par le
coronavirus mais les neocons dont Macron est le piteux
et sordide larbin. Cette crise a commencé au milieu des
années 90 avec la décision prise par William Clinton et
John Major de transformer radicalement l'économie de
production qui assurait alors la supériorité
scientifique, technologique, industrielle, militaire et
commerciale du capitalisme occidental en capitalisme
financiarisé.
Tu radotes, pépé.
C'est une conspiration au long cours qui commence pendant
les pharaons avec l'exode hors d'Egypte et s'achève avec le
capitalisme financier - Rothschild et Blank Fein, en
passant par l'invention du christianisme - avatar du
judaïsme - pour aboutir à la révolution française, puis au
stalinisme et à l'hitlérisme, avant la victoire définitive
des Rothschild et de Goldman Sachs suite au 11/9. Tout a
été soigneusement planifié au moins 1 500 ans avant la
naissance du rabbi galiléen.
Duzz'
2020-06-09 13:40:33 UTC
Permalink
Post by nc
C'est une conspiration au long cours qui commence pendant
les pharaons avec l'exode hors d'Egypte et s'achève avec le
capitalisme financier - Rothschild et Blank Fein, en
passant par l'invention du christianisme - avatar du
judaïsme - pour aboutir à la révolution française, puis au
stalinisme et à l'hitlérisme, avant la victoire définitive
des Rothschild et de Goldman Sachs suite au 11/9. Tout a
été soigneusement planifié au moins 1 500 ans avant la
naissance du rabbi galiléen.
Ces neuf lignes constituent l'exploit de résumer vingt années de
logorrhées cardinalesques.
Duck lives matter
2020-06-09 13:43:10 UTC
Permalink
Post by Duzz'
Post by nc
C'est une conspiration au long cours qui commence pendant
les pharaons avec l'exode hors d'Egypte et s'achève avec le
capitalisme financier - Rothschild et Blank Fein, en
passant par l'invention du christianisme - avatar du
judaïsme - pour aboutir à la révolution française, puis au
stalinisme et à l'hitlérisme, avant la victoire définitive
des Rothschild et de Goldman Sachs suite au 11/9. Tout a
été soigneusement planifié au moins 1 500 ans avant la
naissance du rabbi galiléen.
Ces neuf lignes constituent l'exploit de résumer vingt années de
logorrhées cardinalesques.
Non, il n'y a pas de bouc.
--

Cardinal de Hère
2020-06-09 14:41:56 UTC
Permalink
Post by Duck lives matter
Post by Duzz'
Post by nc
C'est une conspiration au long cours qui commence pendant
les pharaons avec l'exode hors d'Egypte et s'achève avec le
capitalisme financier - Rothschild et Blank Fein, en
passant par l'invention du christianisme - avatar du
judaïsme - pour aboutir à la révolution française, puis au
stalinisme et à l'hitlérisme, avant la victoire définitive
des Rothschild et de Goldman Sachs suite au 11/9. Tout a
été soigneusement planifié au moins 1 500 ans avant la
naissance du rabbi galiléen.
Ces neuf lignes constituent l'exploit de résumer vingt années de
logorrhées cardinalesques.
Non, il n'y a pas de bouc.
Et le Fillon du Comité ?
nc
2020-06-09 16:49:20 UTC
Permalink
Post by Duck lives matter
Post by Duzz'
Post by nc
C'est une conspiration au long cours qui commence
pendant les pharaons avec l'exode hors d'Egypte et
s'achève avec le capitalisme financier - Rothschild et
Blank Fein, en passant par l'invention du christianisme
- avatar du judaïsme - pour aboutir à la révolution
française, puis au stalinisme et à l'hitlérisme, avant
la victoire définitive des Rothschild et de Goldman
Sachs suite au 11/9. Tout a été soigneusement planifié
au moins 1 500 ans avant la naissance du rabbi
galiléen.
Ces neuf lignes constituent l'exploit de résumer vingt
années de logorrhées cardinalesques.
Non, il n'y a pas de bouc.
Ah oui, Girard et la main des frankistes dans la culotte des
matriochkas, ça manque.
Duck lives matter
2020-06-09 17:47:47 UTC
Permalink
Post by nc
Post by Duck lives matter
Post by Duzz'
Post by nc
C'est une conspiration au long cours qui commence
pendant les pharaons avec l'exode hors d'Egypte et
s'achève avec le capitalisme financier - Rothschild et
Blank Fein, en passant par l'invention du christianisme
- avatar du judaïsme - pour aboutir à la révolution
française, puis au stalinisme et à l'hitlérisme, avant
la victoire définitive des Rothschild et de Goldman
Sachs suite au 11/9. Tout a été soigneusement planifié
au moins 1 500 ans avant la naissance du rabbi
galiléen.
Ces neuf lignes constituent l'exploit de résumer vingt
années de logorrhées cardinalesques.
Non, il n'y a pas de bouc.
Ah oui, Girard et la main des frankistes dans la culotte des
matriochkas, ça manque.
Surtout quand les frankistes go to Hollywood :


--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Cardinal de Hère
2020-06-09 14:40:12 UTC
Permalink
Post by nc
Post by Duzz'
Post by Cardinal de Hère
Post by Canta Galet
Selon la Banque mondiale, le PIB planétaire pourrait se
contracter de 5,2 % en 2020.
La crise économique n'a pas été provoqué par le
coronavirus mais les neocons dont Macron est le piteux
et sordide larbin. Cette crise a commencé au milieu des
années 90 avec la décision prise par William Clinton et
John Major de transformer radicalement l'économie de
production qui assurait alors la supériorité
scientifique, technologique, industrielle, militaire et
commerciale du capitalisme occidental en capitalisme
financiarisé.
Tu radotes, pépé.
C'est une conspiration au long cours qui commence pendant
les pharaons avec l'exode hors d'Egypte et s'achève avec le
capitalisme financier - Rothschild et Blank Fein, en
passant par l'invention du christianisme - avatar du
judaïsme - pour aboutir à la révolution française, puis au
stalinisme et à l'hitlérisme, avant la victoire définitive
des Rothschild et de Goldman Sachs suite au 11/9. Tout a
été soigneusement planifié au moins 1 500 ans avant la
naissance du rabbi galiléen.
Le comité radote.
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...