Discussion:
Bientôt un faux terrorisme anti-corona monté de toutes pièces par les services secrets allemands ?
(trop ancien pour répondre)
gloupgloup
2021-01-13 14:12:59 UTC
Permalink
http://mai68.org/spip2/spip.php?article7754

Après les Etats-Unis, l’Allemagne redoute l’assaut de son parlement

https://www.letemps.ch/monde/apres-etatsunis-lallemagne-redoute-lassaut-parlement

Publié dimanche 10 janvier 2021 à 14:29
Modifié dimanche 10 janvier 2021 à 21:31

Marc Allgöwer

L’occupation du Capitole pousse les autorités allemandes à renforcer
la sécurité autour du Reichstag. Certains élus craignent des actions
violentes mêlant extrémistes de droite et coronasceptiques

Une foule escaladant les marches du parlement et se retrouvant nez à nez
avec des policiers en sous-effectif. Avant les Américains mercredi, les
Allemands avaient déjà assisté, incrédules, à une telle scène le 29
août dernier. Ce jour-là, des manifestants hostiles aux restrictions
sanitaires liées à la pandémie avaient forcé les barrières entourant
le Reichstag à Berlin. Ils n’avaient pu pénétrer dans le bâtiment.
Mais l’insurrection qui a frappé cette semaine le Capitole alarme au
plus haut point les responsables politiques allemands.

Dans un courrier adressé à ses collègues et rendu public par Bild am
Sonntag, le président du parlement évoque un renforcement du dispositif
de protection. Wolfgang Schäuble explique avoir sollicité un compte
rendu du Ministère des affaires étrangères concernant les événements
de Washington « afin de clarifier, avec l’Etat fédéral et le land de
Berlin, les conclusions à en tirer et de sécuriser » le parlement.

Dans une Europe où les manifestations hostiles aux mesures sanitaires ne
faiblissent pas, l’Allemagne fait figure de laboratoire. Très tôt
après l’apparition de la pandémie, des rassemblements se sont
multipliés, mêlant coronasceptiques, conspirationnistes et mouvances
d’extrême droite.

Le spectre d’une « Corona-RAF »

L’inquiétude des autorités allemandes s’est aussi traduite dimanche
par les propos du ministre-président de Bavière. Dans un entretien à
Welt am Sonntag, Markus Söder alerte quant à l’émergence possible
d’une « Corona-RAF », en référence à la Fraction Armée rouge.
Cette organisation terroriste d’extrême gauche, aussi connue comme la
« bande à Baader », est à l’origine d’une série d’attentats et
d’enlèvements qui a marqué l’Allemagne entre la fin des années 1960
et le début de la décennie 1990.

« Les pensées méchantes se transforment en paroles méchantes, et, à
un moment donné, en actes », affirme Markus Söder. Il s’inquiète de
l’agressivité croissante d’un courant « qui pourrait devenir violent
» et en appelle à l’intervention de l’Office pour la protection de
la Constitution, le service de renseignement intérieur. « Nous devons
non seulement améliorer les mesures de sécurité autour des institutions
démocratiques, mais aussi observer plus fondamentalement les mouvements
sectaires comme celui des « Querdenker » [« ceux qui pensent
différemment », ndlr]. »

Apparu à Stuttgart, ce mouvement hostile aux restrictions sanitaires a
essaimé dans tout le pays. En décembre, le land du Bade-Wurtemberg a
décidé de mettre sa matrice, « Querdenken 711 », sous surveillance.
Son fondateur, l’entrepreneur Michael Ballweg, doute de l’existence de
la pandémie. En août, son appel à manifester a réuni 40 000
personnes à Berlin. Selon les autorités wurtembergeoises, les liens
entre les « Querdenker », les thèses complotistes de QAnon et certaines
mouvances d’extrême droite comme les Reichsbürger – ces « citoyens
du Reich » qui ne reconnaissent pas la République fédérale –
traduisent une « radicalisation avancée ».

Des contestataires du covid mis sous surveillance dans le Bade-Wurtemberg

https://www.letemps.ch/monde/contestataires-covid-mis-surveillance-badewurtemberg

Publié mercredi 9 décembre 2020 à 19:50
Modifié mercredi 9 décembre 2020 à 20:53

Delphine Nerbollier, Berlin

Querdenken 711, à l’origine des manifestations contre les mesures de
confinement, est-il d’extrême droite ? Un début de réponse a été
apporté hier par le land du Bade-Wurtemberg, où ce mouvement de
contestation est né, en avril dernier. Les services régionaux de
renseignement ont annoncé placer Querdenken 711 (« Penser différemment
», en français) sur la liste des objets à surveiller. Ils font part
d’« indications suffisamment importantes de tendances extrémistes ».

Le chiffre 711 correspond au code téléphonique de la ville de Stuttgart,
où a eu lieu la première manifestation et où vit le fondateur du
mouvement, Michael Ballweg. Adepte de méditation, cet entrepreneur met en
cause l’existence même de la pandémie et critique les mesures de
confinement. Ses manifestations ont attiré jusqu’à 40 000 personnes,
en août à Berlin.

Les reste est payant
Sparte
2021-01-13 15:22:13 UTC
Permalink
L’occupation du Capitole pousse les autorités allemandes à renforcer la
sécurité autour du Reichstag. Certains élus craignent des actions
violentes mêlant extrémistes de droite et coronasceptiques
les allemands ont un instinct grégaire très développé, c'est un peuple
d'un pays froid. Cela ne fait pas partie de leur culture de se rebeller
contre l'élite.
jmh
2021-01-13 15:26:41 UTC
Permalink
L’occupation du Capitole pousse les autorités allemandes à renforcer la
sécurité autour du Reichstag. Certains élus craignent des actions violentes
mêlant extrémistes de droite et coronasceptiques
les allemands ont un instinct grégaire très développé, c'est un peuple d'un
pays froid. Cela ne fait pas partie de leur culture de se rebeller contre
l'élite.
Peut être parce qu'il n'y a pas d'élite en Allemagne...
--
jmh: Docteur en politique nationale et internationale, professeur em,
dr h.c. mult, titulaire d'une chaire de politologie au Café du Commerce
olo
2021-01-13 17:17:20 UTC
Permalink
Post by Sparte
L’occupation du Capitole pousse les autorités allemandes à renforcer la
sécurité autour du Reichstag. Certains élus craignent des actions
violentes mêlant extrémistes de droite et coronasceptiques
les allemands ont un instinct grégaire très développé, c'est un peuple
d'un pays froid. Cela ne fait pas partie de leur culture de se rebeller
contre l'élite.
Ben comme la France qui ne se révolte jamais contre les litres de
https://tinyurl.com/5ycfrz
MH
2021-01-13 17:15:40 UTC
Permalink
Post by gloupgloup
http://mai68.org/spip2/spip.php?article7754
Après les Etats-Unis, l’Allemagne redoute l’assaut de son parlement
https://www.letemps.ch/monde/apres-etatsunis-lallemagne-redoute-lassaut-parlement
Publié dimanche 10 janvier 2021 à 14:29
Modifié dimanche 10 janvier 2021 à 21:31
Ces opportunistes, carriéristes et baratineurs publics de la politique,
qui se payent la tête du peuple depuis des décennies, prennent soudainement
peur?

La peur serait-elle occupée à changer de camp?

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning, Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
gazo ozga la chèvre
2021-01-13 17:22:26 UTC
Permalink
Post by MH
Post by gloupgloup
http://mai68.org/spip2/spip.php?article7754
Après les Etats-Unis, l’Allemagne redoute l’assaut de son parlement
https://www.letemps.ch/monde/apres-etatsunis-lallemagne-redoute-lassaut-parlement
Publié dimanche 10 janvier 2021 à 14:29
Modifié dimanche 10 janvier 2021 à 21:31
Ces opportunistes, carriéristes et baratineurs publics de la politique,
qui se payent la tête du peuple depuis des décennies, prennent soudainement
peur?
La peur serait-elle occupée à changer de camp?
MH
Très bonne réflexion :-)
gazo ozga la chèvre
2021-01-13 22:44:30 UTC
Permalink
Post by gloupgloup
http://mai68.org/spip2/spip.php?article7754
Après les Etats-Unis, l’Allemagne redoute l’assaut de son parlement
https://www.letemps.ch/monde/apres-etatsunis-lallemagne-redoute-lassaut-parlement
Publié dimanche 10 janvier 2021 à 14:29
Modifié dimanche 10 janvier 2021 à 21:31
Marc Allgöwer
L’occupation du Capitole pousse les autorités allemandes à renforcer la
sécurité autour du Reichstag. Certains élus craignent des actions violentes
mêlant extrémistes de droite et coronasceptiques
Une foule escaladant les marches du parlement et se retrouvant nez à nez avec
des policiers en sous-effectif. Avant les Américains mercredi, les Allemands
avaient déjà assisté, incrédules, à une telle scène le 29 août dernier. Ce
jour-là, des manifestants hostiles aux restrictions sanitaires liées à la
pandémie avaient forcé les barrières entourant le Reichstag à Berlin. Ils
n’avaient pu pénétrer dans le bâtiment. Mais l’insurrection qui a frappé
cette semaine le Capitole alarme au plus haut point les responsables
politiques allemands.
Dans un courrier adressé à ses collègues et rendu public par Bild am Sonntag,
le président du parlement évoque un renforcement du dispositif de protection.
Wolfgang Schäuble explique avoir sollicité un compte rendu du Ministère des
affaires étrangères concernant les événements de Washington « afin de
clarifier, avec l’Etat fédéral et le land de Berlin, les conclusions à en
tirer et de sécuriser » le parlement.
Dans une Europe où les manifestations hostiles aux mesures sanitaires ne
faiblissent pas, l’Allemagne fait figure de laboratoire. Très tôt après
l’apparition de la pandémie, des rassemblements se sont multipliés, mêlant
coronasceptiques, conspirationnistes et mouvances d’extrême droite.
Le spectre d’une « Corona-RAF »
L’inquiétude des autorités allemandes s’est aussi traduite dimanche par les
propos du ministre-président de Bavière. Dans un entretien à Welt am Sonntag,
Markus Söder alerte quant à l’émergence possible d’une « Corona-RAF », en
référence à la Fraction Armée rouge. Cette organisation terroriste d’extrême
gauche, aussi connue comme la « bande à Baader », est à l’origine d’une série
d’attentats et d’enlèvements qui a marqué l’Allemagne entre la fin des années
1960 et le début de la décennie 1990.
« Les pensées méchantes se transforment en paroles méchantes, et, à un moment
donné, en actes », affirme Markus Söder. Il s’inquiète de l’agressivité
croissante d’un courant « qui pourrait devenir violent » et en appelle à
l’intervention de l’Office pour la protection de la Constitution, le service
de renseignement intérieur. « Nous devons non seulement améliorer les mesures
de sécurité autour des institutions démocratiques, mais aussi observer plus
fondamentalement les mouvements sectaires comme celui des « Querdenker » [«
ceux qui pensent différemment », ndlr]. »
Apparu à Stuttgart, ce mouvement hostile aux restrictions sanitaires a
essaimé dans tout le pays. En décembre, le land du Bade-Wurtemberg a décidé
de mettre sa matrice, « Querdenken 711 », sous surveillance. Son fondateur,
l’entrepreneur Michael Ballweg, doute de l’existence de la pandémie. En août,
son appel à manifester a réuni 40 000 personnes à Berlin. Selon les autorités
wurtembergeoises, les liens entre les « Querdenker », les thèses complotistes
de QAnon et certaines mouvances d’extrême droite comme les Reichsbürger – ces
« citoyens du Reich » qui ne reconnaissent pas la République fédérale –
traduisent une « radicalisation avancée ».
Des contestataires du covid mis sous surveillance dans le Bade-Wurtemberg
https://www.letemps.ch/monde/contestataires-covid-mis-surveillance-badewurtemberg
Publié mercredi 9 décembre 2020 à 19:50
Modifié mercredi 9 décembre 2020 à 20:53
Delphine Nerbollier, Berlin
Querdenken 711, à l’origine des manifestations contre les mesures de
confinement, est-il d’extrême droite ? Un début de réponse a été apporté hier
par le land du Bade-Wurtemberg, où ce mouvement de contestation est né, en
avril dernier. Les services régionaux de renseignement ont annoncé placer
Querdenken 711 (« Penser différemment », en français) sur la liste des objets
à surveiller. Ils font part d’« indications suffisamment importantes de
tendances extrémistes ».
Le chiffre 711 correspond au code téléphonique de la ville de Stuttgart, où a
eu lieu la première manifestation et où vit le fondateur du mouvement,
Michael Ballweg. Adepte de méditation, cet entrepreneur met en cause
l’existence même de la pandémie et critique les mesures de confinement. Ses
manifestations ont attiré jusqu’à 40 000 personnes, en août à Berlin.
Les reste est payant
https://www.facebook.com/franceculture/videos/908835249935088

Continuer la lecture sur narkive:
Loading...