Discussion:
C'est mirvelous !
(trop ancien pour répondre)
Cardinal de Hère
2019-03-14 23:57:40 UTC
Permalink
Pour les intelligents, les autres passez votre chemin :

Alysse de Brizet
2019-03-15 05:04:58 UTC
Permalink
averah goreret ...
Cardinal de Hère
2019-03-15 08:40:30 UTC
Permalink
Post by Alysse de Brizet
averah goreret ...
Ça me rappelle Tresmontant qui parlait souvent de Pirkei Avot. Après
avoir rencontré plusieurs fois cette étrange expression j'ai fini par me
renseigner. C'est la seule partie du talmud qu'il ait jamais commentée
ou citée et ce à plusieurs reprises dans son oeuvre prolifique. Par
exemple ici dans son Enquête sur l'Apocalypse relue il y a peu :

"Jean 15, 26 : Lorsqu'il viendra l'avocat de la défense (grec
paraklètos, transcription en caractères hébreux peraqelit, hébreu des
rabbins) que moi je vais vous envoyer, issu du père [= de Dieu],
l'esprit de la vérité qui est issu du père [= de Dieu]...

Le verbe grec ekporeuetai, ek-poreuô, traduit le verbe hébreu iatza,
sortir. Le sens est donc clair : l'Esprit de Dieu, qui est Dieu
lui-même, car Dieu et son propre Esprit ne font pas deux individus, —
l'Esprit de Dieu est issu de Dieu et il vient dans l'homme créé,
librement, et sans aucune nécessité.

A partir du moment où, à la suite de Philon d'Alexandrie, d'Origène
d'Alexandrie, et de beaucoup d'autres, on a décidé d'appeler fils de
Dieu le propre logos de Dieu, comme s'il était un individu divin, le
problème s'est embrouillé puisque dans tous les textes des livres de la
Nouvelle Alliance (= Nouveau Testament), le terme de fils de Dieu
désigne celui qui s'appelait lui-même le fils de l'Homme (l'hébreu ben
adam), et non pas le logos de Dieu envisagé en son éternité.

Le verbe grec ekporeuetai a été traduit en latin par le verbe procedere,
et c'est ainsi qu'on en est venu à parler de la procession du
Saint-Esprit. Cette procession n'a évidemment aucun rapport avec ce que
les traductions françaises de Plotin appellent procession.

Le mot hébreu tiré du grec, peraqelit, se lit Pirqei Abôt IV, 13 :

Rabbi Eliezer ben Iaaqôb disait : Celui qui fait un commandement unique,
il acquiert pour lui un peraqelit. Celui qui transgresse une seule
transgression acquiert pour lui-même un accusateur (hébreu qate-gôr,
transcription en caractères hébreux du grec katègôr, katègoros,
l'accusateur)."

Comme quoi l'hébreu rabbinique était influencé par le grec.
Alysse de Brizet
2019-03-15 11:33:03 UTC
Permalink
Et l’hébreu moderne est une langue européenne mais avec un vocabulaire emprunté à l’ancienne langue sémitique.
Cardinal de Hère
2019-03-15 11:37:36 UTC
Permalink
Post by Alysse de Brizet
Et l’hébreu moderne est une langue européenne mais avec un vocabulaire emprunté à l’ancienne langue sémitique.
Les juifs européens ne sont plus très nombreux à parler l'hébreu. Si
Israël n'existait pas la langue ne serait quasiment plus parlée.
jmh
2019-03-15 11:40:04 UTC
Permalink
Post by Alysse de Brizet
Et l’hébreu moderne est une langue européenne mais avec un vocabulaire
emprunté
A quel taux?
Alysse de Brizet
2019-03-15 12:15:49 UTC
Permalink
C’est une langue recrée artificiellement.

Les ashkénazes parlaient yiddish et / ou d’ autres langues de l’ Europe comme le polonais ou le russe ou le français.

En Afrique du Nord et dans les autres pays arabes ils parlaient les langues locales : arabe et où aussi berbères.
Alysse de Brizet
2019-03-15 12:19:43 UTC
Permalink
Langue reconstruite avec ordre SVO influencé par des langues non allemandes ;

https://en.wikipedia.org/wiki/Modern_Hebrew#Word_order
Cardinal de Hère
2019-03-15 13:05:31 UTC
Permalink
Post by Alysse de Brizet
Langue reconstruite avec ordre SVO influencé par des langues non allemandes ;
https://en.wikipedia.org/wiki/Modern_Hebrew#Word_order
Exemple classique donné par Tresmontant :

hébreu biblique : Il mange le chat la souris
français : Le chat mange la souris
hébreu biblique : Ils mangent le lion, les lionnes le gnou
français : Le lion et les lionnes mangent le gnou
Bang
2019-03-15 13:11:41 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Alysse de Brizet
Langue reconstruite avec ordre SVO influencé par des langues non allemandes ;
https://en.wikipedia.org/wiki/Modern_Hebrew#Word_order
hébreu biblique : Il mange le chat la souris
français : Le chat mange la souris
hébreu biblique : Ils mangent le lion, les lionnes le gnou
français : Le lion et les lionnes mangent le gnou
breton : j'entends le loup, le renard et la belette
--

Cardinal de Hère
2019-03-15 13:17:59 UTC
Permalink
Post by Bang
Post by Cardinal de Hère
Post by Alysse de Brizet
Langue reconstruite avec ordre SVO influencé par des langues non allemandes ;
https://en.wikipedia.org/wiki/Modern_Hebrew#Word_order
hébreu biblique : Il mange le chat la souris
français : Le chat mange la souris
hébreu biblique : Ils mangent le lion, les lionnes le gnou
français : Le lion et les lionnes mangent le gnou
breton : j'entends le loup, le renard et la belette
Baragouin !
"René Groumal
2019-03-15 13:32:45 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Bang
Post by Cardinal de Hère
Post by Alysse de Brizet
Langue reconstruite avec ordre SVO influencé par des langues non allemandes ;
https://en.wikipedia.org/wiki/Modern_Hebrew#Word_order
hébreu biblique : Il mange le chat la souris
français : Le chat mange la souris
hébreu biblique : Ils mangent le lion, les lionnes le gnou
français : Le lion et les lionnes mangent le gnou
breton : j'entends le loup, le renard et la belette
Baragouin !
Toute la Bible est du baragouin quelle que soit la langue ou elle s'exprime.

--
Bang
2019-03-15 13:44:39 UTC
Permalink
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
Post by Bang
Post by Cardinal de Hère
Post by Alysse de Brizet
Langue reconstruite avec ordre SVO influencé par des langues non allemandes ;
https://en.wikipedia.org/wiki/Modern_Hebrew#Word_order
hébreu biblique : Il mange le chat la souris
français : Le chat mange la souris
hébreu biblique : Ils mangent le lion, les lionnes le gnou
français : Le lion et les lionnes mangent le gnou
breton : j'entends le loup, le renard et la belette
Baragouin !
Toute la Bible est du baragouin quelle que soit la langue ou elle s'exprime.
Vous ne savez sans doute pas que vous dites vrai : "baragouiner", ça
veut dire "savoir assez d'une langue pour demander du pain de du vin".

http://www.cnrtl.fr/definition/baragouin

« Orig. controversée; prob. composé du bret. bara « pain » et gwin « vin
», étymon proposé par Mén., repris par A. Dauzat dans Fr. mod., t. 8, p.
102 et dans Festschrift für Ernst Tappolet, Bâle, 1935, pp. 66-70,
Elwert dans R. Ling. rom., t. 23, pp. 64-79, EWFS2et FEW t. 20, p. 1 et
2. Différents faits confirment cette hyp. : ce mot apparaît dans l'ouest
de la France et s'est vulgarisé un siècle après la réunion de la
Bretagne à la France; il est en 1391 opposé à chrestian et françois et
est appliqué à un habitant de Guyenne par un homme d'Ingré, Loiret
(Dauzat, Festschrift für Ernst Tappolet, supra); prob. à l'orig.
sobriquet désignant les Bretons, tiré de leur expression favorite « pain
vin » entendue dans les auberges fr.; cf. le nom de famille Painvin
relevé par Dauzat dans Fr. mod., t. 17, p. 162, en Loire inférieure; cf.
aussi la chanson citée par le Dict. de bas-bret. de Villemarqué, p. XL
dans Littré : Baragouinez, guas De basse Bretagne, Baragouinez, guas,
Tant qu'il vous plaira »

Or, le pain et le vin, c'est la Cène, et, dans l'Ancien testament,
Melchisédech.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Cardinal de Hère
2019-03-15 14:35:11 UTC
Permalink
Post by Bang
Post by "René Groumal
Toute la Bible est du baragouin quelle que soit la langue ou elle s'exprime.
Vous ne savez sans doute pas que vous dites vrai : "baragouiner", ça
veut dire "savoir assez d'une langue pour demander du pain de du vin".
C'est l'histoire du "burro flautista", de l'âne flutiste. C'est une
expression consacrée castillane qui signifie faire une chose sans
l'avoir préméditée, par hasard, et, éventuellement, s'en vanter. L'âne
se trouvait dans un pré à paître en paix lorsque son museau heurta une
flûte qui traînait là. Il poussa un cri de surprise qui pénétrant dans
la flûte se mua en un son velouté. Et depuis il parcourt le monde
proclamant sous tous les cieux qu'il est un grand concertiste !
Post by Bang
http://www.cnrtl.fr/definition/baragouin
« Orig. controversée; prob. composé du bret. bara « pain » et gwin « vin
», étymon proposé par Mén., repris par A. Dauzat dans Fr. mod., t. 8, p.
102 et dans Festschrift für Ernst Tappolet, Bâle, 1935, pp. 66-70,
Elwert dans R. Ling. rom., t. 23, pp. 64-79, EWFS2et FEW t. 20, p. 1 et
2. Différents faits confirment cette hyp. : ce mot apparaît dans l'ouest
de la France et s'est vulgarisé un siècle après la réunion de la
Bretagne à la France; il est en 1391 opposé à chrestian et françois et
est appliqué à un habitant de Guyenne par un homme d'Ingré, Loiret
(Dauzat, Festschrift für Ernst Tappolet, supra); prob. à l'orig.
sobriquet désignant les Bretons, tiré de leur expression favorite « pain
vin » entendue dans les auberges fr.; cf. le nom de famille Painvin
relevé par Dauzat dans Fr. mod., t. 17, p. 162, en Loire inférieure; cf.
aussi la chanson citée par le Dict. de bas-bret. de Villemarqué, p. XL
dans Littré : Baragouinez, guas De basse Bretagne, Baragouinez, guas,
Tant qu'il vous plaira »
Or, le pain et le vin, c'est la Cène, et, dans l'Ancien testament,
Melchisédech.
Grand prêtre qui n'était pas hébreu et à qui Abram, pas encore Abraham,
versa la dime.

Le Christ est le pain descendu du Ciel pour nourrir l'esprit humain et
donner sa vie à ceux qui veulent bien l'accepter. Pour les Hébreux le
sang était le symbole de la vie et le Christ a établi la correspondance
entre sa vie et le vin bu lors de la dernière Cène par les disciples.

Jean 6,53-58
53 et il leur a dit ieschoua amèn amèn je vous le dis si vous ne mangez
pas la chair du fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang elle
n’est pas la vie au-dedans de vous
54 celui qui dévore ma chair et qui boit mon sang elle est à lui la vie
de la durée à venir et moi je le relèverai dans le jour à venir
55 car ma chair est en vérité nourriture et mon sang est en vérité boisson
56 et celui qui dévore ma chair et qui boit mon sang en moi il demeure
et moi en lui
57 de même qu’il m’a envoyé le père qui est vivant ainsi moi je vis par
le père et celui qui me dévore celui-là aussi vivra par moi
58 le voilà le pain qui est descendu des cieux mais ce n’est pas comme
ils ont mangé vos pères le manna dans le désert et puis ils sont morts
celui qui dévore ce pain-là il vivra dans la durée éternelle à venir
"René Groumal
2019-03-15 17:10:33 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Bang
Post by "René Groumal
Toute la Bible est du baragouin quelle que soit la langue ou elle s'exprime.
Vous ne savez sans doute pas que vous dites vrai : "baragouiner", ça
veut dire "savoir assez d'une langue pour demander du pain de du vin".
C'est l'histoire du "burro flautista", de l'âne flutiste. C'est une
expression consacrée castillane qui signifie faire une chose sans
l'avoir préméditée, par hasard, et, éventuellement, s'en vanter. L'âne
se trouvait dans un pré à paître en paix lorsque son museau heurta une
flûte qui traînait là. Il poussa un cri de surprise qui pénétrant dans
la flûte se mua en un son velouté. Et depuis il parcourt le monde
proclamant sous tous les cieux qu'il est un grand concertiste !
Post by Bang
http://www.cnrtl.fr/definition/baragouin
« Orig. controversée; prob. composé du bret. bara « pain » et gwin «
vin », étymon proposé par Mén., repris par A. Dauzat dans Fr. mod., t.
8, p. 102 et dans Festschrift für Ernst Tappolet, Bâle, 1935, pp.
66-70, Elwert dans R. Ling. rom., t. 23, pp. 64-79, EWFS2et FEW t. 20,
p. 1 et 2. Différents faits confirment cette hyp. : ce mot apparaît
dans l'ouest de la France et s'est vulgarisé un siècle après la
réunion de la Bretagne à la France; il est en 1391 opposé à chrestian
et françois et est appliqué à un habitant de Guyenne par un homme
d'Ingré, Loiret (Dauzat, Festschrift für Ernst Tappolet, supra); prob.
à l'orig. sobriquet désignant les Bretons, tiré de leur expression
favorite « pain vin » entendue dans les auberges fr.; cf. le nom de
famille Painvin relevé par Dauzat dans Fr. mod., t. 17, p. 162, en
Loire inférieure; cf. aussi la chanson citée par le Dict. de bas-bret.
de Villemarqué, p. XL dans Littré : Baragouinez, guas De basse
Bretagne, Baragouinez, guas, Tant qu'il vous plaira »
Or, le pain et le vin, c'est la Cène, et, dans l'Ancien testament,
Melchisédech.
Grand prêtre qui n'était pas hébreu et à qui Abram, pas encore Abraham,
versa la dime.
Le Christ est le pain descendu du Ciel pour nourrir l'esprit humain et
donner sa vie à ceux qui veulent bien l'accepter. Pour les Hébreux le
sang était le symbole de la vie et le Christ a établi la correspondance
entre sa vie et le vin bu lors de la dernière Cène par les disciples.
Jean 6,53-58
53  et il leur a dit ieschoua amèn amèn je vous le dis si vous ne mangez
pas la chair du fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang elle
n’est pas la vie au-dedans de vous
54  celui qui dévore ma chair et qui boit mon sang elle est à lui la vie
de la durée à venir et moi je le relèverai dans le jour à venir
55  car ma chair est en vérité nourriture et mon sang est en vérité boisson
56  et celui qui dévore ma chair et qui boit mon sang en moi il demeure
et moi en lui
57  de même qu’il m’a envoyé le père qui est vivant ainsi moi je vis par
le père et celui qui me dévore celui-là aussi vivra par moi
58  le voilà le pain qui est descendu des cieux mais ce n’est pas comme
ils ont mangé vos pères le manna dans le désert et puis ils sont morts
celui qui dévore ce pain-là il vivra dans la durée éternelle à venir
Bondieuseries débiles rédigées en charabia obscur.
Pendant des siècles des crétins intéressés ont amusé les gogos crédules
avec des récits de ce type et puis...la Science et la recherche
historique ont balayé tout cela.

--

JMH
2019-03-15 06:15:54 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
http://youtu.be/bMa6NaRZcqA
Je ne clique pas
Alysse de Brizet
2019-03-15 06:55:54 UTC
Permalink
Sutton
Lebref
2019-03-15 10:46:06 UTC
Permalink
Post by Alysse de Brizet
Sutton
Merci.
Cardinal de Hère
2019-03-15 10:49:40 UTC
Permalink
Post by Lebref
Post by Alysse de Brizet
Sutton
Merci.
3m43s
Loading...