Discussion:
Le Combat Final qui voit la mise à Mort de l’Establishment Américain par les Élites Mondialistes
(trop ancien pour répondre)
akabe
2016-10-03 17:38:57 UTC
Permalink
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.

JP Algarath


Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.

Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.

En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.

Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.

Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.

Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.

La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.

Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.

Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.

Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.

Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.

La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.

En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.

En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.

Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.

Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.

Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.

La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.

Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.

Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.

C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.

L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.

Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.

Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.

La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.

Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.

De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.

La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.

C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.

Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.

L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.

Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !

L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.

Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.

Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».

http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
akabe
2016-10-09 09:44:20 UTC
Permalink
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Je suis étonné que personne n'ai réagi à cet article!?
Duzz'
2016-10-09 09:54:20 UTC
Permalink
Post by akabe
Je suis étonné que personne n'ai réagi à cet article!?
Pas moi.
roaringriri
2016-10-09 10:02:42 UTC
Permalink
Post by akabe
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Je suis étonné que personne n'ai réagi à cet article!?
Pourquoi réagir à ce tissus de conneries fascisantes, qui nous a déjà
été servi des dizaines de fois depuis la fin du XIX siècle, adapté à
chaque situation que vous ne comprenez pas. ?
akabe
2016-10-09 11:42:44 UTC
Permalink
Post by roaringriri
Post by akabe
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Je suis étonné que personne n'ai réagi à cet article!?
Pourquoi réagir à ce tissus de conneries fascisantes, qui nous a déjà
été servi des dizaines de fois depuis la fin du XIX siècle, adapté à
chaque situation que vous ne comprenez pas. ?
" Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
Max Enfoux
2016-10-09 12:23:32 UTC
Permalink
Post by akabe
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Je suis étonné que personne n'ai réagi à cet article!?
- > Pourquoi réagir à ce tissus de conneries fascisantes, qui nous a déjà
- > été servi des dizaines de fois depuis la fin du XIX siècle, adapté à
- > chaque situation que vous ne comprenez pas. ?


---
Je ne dirais pas que cet articles est un tissue de "conneries". Au contraire, il suit précisèment le déroulement des évènements historiques qui ont contribué à faire du dollars le système de paiement mondial actuel (de fait, financièrement, le plan Marshal, qui en était un maillon, était une belle réussite puisque les américain payaient en monnaie de singes ce qui allait leur être remboursé plus tard par du solide). L'article renvoie ainsi au paradoxe de Triffin qui est, à mon sens, un des points clé ( https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dilemme_de_Triffin ). Concernant les acteurs que cites Algarath, il faudrait les définir exactement.
- Une élite mondiale, c'est quoi ? Quelle forme elle aurait. Sont-ce des individus se rencontrant la nuit dans des lieux secrets pour décider du sort du monde selon leurs intérêts ? Il est vraie que l'argent n'a pas patrie. Ce qui implique que ces deux entitées défini dans l'article (élite mondiale et élite américaine) ne sont pas aussi distincts ; les deus s'interpénétrant selon les dynamiques de l'histoire et des intérêts propres. Cela me rappelle cette blague de deux hommes d'affaires discutant. L'un dit : "Je préfère faire des affaires avec mes amis car les autres se méfie de moi". Ce à quoi l'autre répond : "Moi, je ne peux pas faire d'affaires avec mes amis. Ils me connaissent trop bien". Business is business.
- Assassinat de Kenedy parce qu'il avait voulu enlever à la FED ( qui n'est pas une banque fédéral mais une banque d'intérêts privé - La plus belle escroquerie du siècle dernier ) le pouvoir d'imprimer du dollars comme bon lui semblait lorsque les USA demandaient un emprunt ? C'est possible mais hautement spéculatif.
- Reste le titre et le fond de l'article : "Le Combat Final qui voit la mise à Mort de l’Establishment Américain par les Élites Mondialistes". Pourquoi il utilise les termes de "combat final" et de "mise à mort" si ce n'est par parti pris subjectif qui impose ces images stylistiques exagérées et décalées ? Cependant, dans les faits, il est indéniable que toutes grandes puissances ayant domination sur le "monde" passent par une période de croissance, de stabilisation et de declin. C'est incontournable (où alors, faire mentir l'histoire). L'étude de ce phénomène de déclin s'appelle la collapsologie.

Et pour terminer, tous points de vue différents m'interressent ; Les rejetter d'emblé, c'est se condamner à n'en avoir indéfiniment qu'un seul.

Max

---
sedenion
2016-10-09 11:53:27 UTC
Permalink
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Théorie intéressante... mais dire que Trump est le candidat mondialiste
ça parait un peu capillotracté (pour le moment en tous cas)
Max Enfoux
2016-10-09 13:44:56 UTC
Permalink
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
- > > http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
- >
- > Théorie intéressante... mais dire que Trump est le candidat mondialiste
- > ça parait un peu capillotracté (pour le moment en tous cas)

---

Je suis d'accord avec toi. Trump, dont toutes les erreurs de langage sont du pain bénie pour la presse américaine, fait office d'épouvantail face à la "gentille" Clinton :-) Il n'est pas mondialiste. Il sert les contradictions du peuple américains. Trump, c'est le "burning man", l'homme de paille des amériques ... "modernes" :-)

Max

---
Cardinal de Hère
2016-10-09 14:12:35 UTC
Permalink
Post by sedenion
Théorie intéressante... mais dire que Trump est le candidat mondialiste
ça parait un peu capillotracté (pour le moment en tous cas)
C'est l'inverse : Trump est le candidat de l'impérialisme US tandis que
Clinton représente les élites anglo-saxonnes partisanes du gouvernement
mondial et de la destruction des nations, de toutes les nations.

Je n'ai pas lu le texte dans le détail mais il y a de fortes chances
pour qu'il est été rédigé par un enfumeur juif ou au service du lobby
sioniste.
*René Groumal*
2016-10-09 17:41:52 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by sedenion
Théorie intéressante... mais dire que Trump est le candidat mondialiste
ça parait un peu capillotracté (pour le moment en tous cas)
C'est l'inverse : Trump est le candidat de l'impérialisme US tandis que
Clinton représente les élites anglo-saxonnes partisanes du gouvernement
mondial et de la destruction des nations, de toutes les nations.
Je n'ai pas lu le texte dans le détail mais il y a de fortes chances
pour qu'il est été rédigé par un enfumeur juif ou au service du lobby
sioniste.
Tous les deux sont les candidats du système capitaliste libéral qui
craque de toutes parts.
Clinton ou Trump c'est kif-kif bourricot (oh, pardon votre éminence)
Duzz'
2016-10-09 17:41:34 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Je n'ai pas lu le texte dans le détail mais il y a de fortes chances
pour qu'il est été rédigé par un enfumeur juif ou au service du lobby
sioniste.
Je n'ai pas lu ton commentaire dans le détail, mais il y a de fortes
chances pour qu'il ait été rédigé par un sataniste judéo-maçonnique
ou un feucheton rabique.
Max Enfoux
2016-10-09 18:37:36 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by sedenion
Théorie intéressante... mais dire que Trump est le candidat mondialiste
ça parait un peu capillotracté (pour le moment en tous cas)
C'est l'inverse : Trump est le candidat de l'impérialisme US tandis que
Clinton représente les élites anglo-saxonnes partisanes du gouvernement
mondial et de la destruction des nations, de toutes les nations.
- > Je n'ai pas lu le texte dans le détail mais il y a de fortes chances
- > pour qu'il est été rédigé par un enfumeur juif ou au service du lobby
- > sioniste.*

---

:-)

Si tu n'as pas lu le texte dans le détail mais que tu pense q'il ... "y a une forte chance pour que ...", ça pose plutôt une capacité à réfléchir, non ?

Max

---
Cardinal de Hère
2016-10-09 19:40:16 UTC
Permalink
Post by Max Enfoux
Post by Cardinal de Hère
Post by sedenion
Théorie intéressante... mais dire que Trump est le candidat mondialiste
ça parait un peu capillotracté (pour le moment en tous cas)
C'est l'inverse : Trump est le candidat de l'impérialisme US tandis que
Clinton représente les élites anglo-saxonnes partisanes du gouvernement
mondial et de la destruction des nations, de toutes les nations.
- > Je n'ai pas lu le texte dans le détail mais il y a de fortes chances
- > pour qu'il est été rédigé par un enfumeur juif ou au service du lobby
- > sioniste.*
---
:-)
Si tu n'as pas lu le texte dans le détail mais que tu pense q'il ... "y a une forte chance pour que ...", ça pose plutôt une capacité à réfléchir, non ?
Je n'ai pas lu le détail des élucubrations sur la terre plate mais je
peux démontrer qu'elle ne l'est pas. Je n'ai pas lu le détail des
élucubrations sur Trump agent du mondialisme mais je sais que son
adversaire est soutenu par toutes les forces mondialistes
anglo-saxonnes, par tous les européistes, presque toute la finance et
les médias.
Cardinal de Hère
2016-10-09 14:08:50 UTC
Permalink
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Les choses sont plus complexes que décrites dans ce texte qui d'ailleurs
se trompe grossièrement. Trump représente la matriochka de
l'impérialisme US tandis que Clinton représente celle du gouvernement
mondial, plus interne, plus puissante, en passe de détruire la première.
Max Enfoux
2016-10-09 14:30:17 UTC
Permalink
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
- > Les choses sont plus complexes que décrites dans ce texte qui d'ailleurs
- > se trompe grossièrement. Trump représente la matriochka de
- > l'impérialisme US tandis que Clinton représente celle du gouvernement
- > mondial, plus interne, plus puissante, en passe de détruire la première.

---

Erreur ! Hilary ne sert que ses propres intérêts. Elle changera d'avis comme de chemise si ses intérêts la contraigne :



Ceci dit, elle manie le mensonge avec un tel aplomb que ça force le respect :-)


ps : En observant attentivement la vidéo de ses intervnetions, on comprend que ses réponses avaient été prévue à l'avance. J'en remercie ici l'équipe qui la brieffe et elle qui joue si bien son rôle. Mentir est un art. Dire la vérité est un courage.

Max

---
Max Enfoux
2016-10-09 14:49:54 UTC
Permalink
Post by Max Enfoux
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance, des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en 1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers internationaux chercheurs de rente et les élites américaines, l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en 1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change, toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.) les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011 se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100% pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de transition sur le remplacement du système financier mondial avec les DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux, ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules, ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre. Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela, et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte. L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
- > Les choses sont plus complexes que décrites dans ce texte qui d'ailleurs
- > se trompe grossièrement. Trump représente la matriochka de
- > l'impérialisme US tandis que Clinton représente celle du gouvernement
- > mondial, plus interne, plus puissante, en passe de détruire la première.
---
http://youtu.be/bzLm2IHFuoc
Ceci dit, elle manie le mensonge avec un tel aplomb que ça force le respect :-)
- > ps : En observant attentivement la vidéo de ses intervnetions, on comprend que ses réponses avaient été prévue à l'avance. J'en remercie ici l'équipe qui la brieffe et elle qui joue si bien son rôle. Mentir est un art. Dire la vérité est un courage.
- >
- > Max
- >
- > ---

---

On comprend donc mieux la deshérance d'une certaine frange de la société américaine qui tout en se sentant obligée de voter pour "Hilary la vat-en guerre" s'inquiète de son train de vie qui se détériore années après années.
Elle, elle s'en fout. Faire la guerre est sa priorité.

Max

---
Cardinal de Hère
2016-10-09 15:02:57 UTC
Permalink
Bill Clinton a été repéré par les mondialistes alors qu'il était encore
un jeune étudiant. Ils lui ont offert une bourse Cecil Rhodes, du nom de
ce grand prince du mondialisme qui a laissé son nom à la Rhodésie
(devenue entretemps le Zimbabwe), qui l'a propulsé dans les meilleures
université anglo-saxonne avant de lui ouvrir les portes de la brillante
carrière politique que l'on sait. Il ne fait aucun doute que lui et sa
femme sont acquis corps et âme au triomphe de la cause mondialiste.
Max Enfoux
2016-10-09 18:45:45 UTC
Permalink
- > Bill Clinton a été repéré par les mondialistes alors qu'il était encore
- > un jeune étudiant. Ils lui ont offert une bourse Cecil Rhodes, du nom de
- > ce grand prince du mondialisme qui a laissé son nom à la Rhodésie
- > (devenue entretemps le Zimbabwe), qui l'a propulsé dans les meilleures
- > université anglo-saxonne avant de lui ouvrir les portes de la brillante
- > carrière politique que l'on sait. Il ne fait aucun doute que lui et sa
- > femme sont acquis corps et âme au triomphe de la cause mondialiste.

---

NON ! Ces gens-là n'agissent que par intérêts privés. Etait-il utile de le préciser ?

Max

---
Cardinal de Hère
2016-10-09 19:41:40 UTC
Permalink
Post by Max Enfoux
- > Bill Clinton a été repéré par les mondialistes alors qu'il était encore
- > un jeune étudiant. Ils lui ont offert une bourse Cecil Rhodes, du nom de
- > ce grand prince du mondialisme qui a laissé son nom à la Rhodésie
- > (devenue entretemps le Zimbabwe), qui l'a propulsé dans les meilleures
- > université anglo-saxonne avant de lui ouvrir les portes de la brillante
- > carrière politique que l'on sait. Il ne fait aucun doute que lui et sa
- > femme sont acquis corps et âme au triomphe de la cause mondialiste.
---
NON ! Ces gens-là n'agissent que par intérêts privés. Etait-il utile de le préciser ?
L'intérêt privé des Clinton se confond avec les intérêts de la cause
mondialiste.
Se_jam
2016-10-10 00:54:23 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Max Enfoux
- > Bill Clinton a été repéré par les mondialistes alors qu'il était encore
- > un jeune étudiant. Ils lui ont offert une bourse Cecil Rhodes, du nom de
- > ce grand prince du mondialisme qui a laissé son nom à la Rhodésie
- > (devenue entretemps le Zimbabwe), qui l'a propulsé dans les meilleures
- > université anglo-saxonne avant de lui ouvrir les portes de la brillante
- > carrière politique que l'on sait. Il ne fait aucun doute que lui et sa
- > femme sont acquis corps et âme au triomphe de la cause mondialiste.
---
NON ! Ces gens-là n'agissent que par intérêts privés. Etait-il utile de le préciser ?
L'intérêt privé des Clinton se confond avec les intérêts de la cause
mondialiste.
Je vais vous mettre d'accord, ce sont des mercenaires de la COM, ils ont des intérêts et sont sans opinion, ils laissent ça aux imbéciles, aux pauvres qui ne peuvent vivre sans.

Sejam
Cardinal de Hère
2016-10-10 17:42:42 UTC
Permalink
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
Post by Max Enfoux
- > Bill Clinton a été repéré par les mondialistes alors qu'il était encore
- > un jeune étudiant. Ils lui ont offert une bourse Cecil Rhodes, du nom de
- > ce grand prince du mondialisme qui a laissé son nom à la Rhodésie
- > (devenue entretemps le Zimbabwe), qui l'a propulsé dans les meilleures
- > université anglo-saxonne avant de lui ouvrir les portes de la brillante
- > carrière politique que l'on sait. Il ne fait aucun doute que lui et sa
- > femme sont acquis corps et âme au triomphe de la cause mondialiste.
---
NON ! Ces gens-là n'agissent que par intérêts privés. Etait-il utile de le préciser ?
L'intérêt privé des Clinton se confond avec les intérêts de la cause
mondialiste.
Je vais vous mettre d'accord, ce sont des mercenaires de la COM, ils ont des intérêts et sont sans opinion, ils laissent ça aux imbéciles, aux pauvres qui ne peuvent vivre sans.
Non, pas Clinton. Obama oui, c'est un homme sans réflexion, sans idées,
sans conviction, vendu au plus offrant. Mais Clinton c'est différent, il
a obtenu une bourse Cecil Rhodes ce qui le place très haut dans la
hiérarchie mondialiste, bien plus haut qu'un crétin comme Attali ou un
pitre comme Juppé. Clinton est un homme de réflexion et je suis persuadé
que le 911 c'est lui. Cela a été décidé sous son administration, les
plans ont été fait et mis en oeuvre par ses hommes. Bush n'a fait que
reprendre le projet et assurer son exécution.

*René Groumal*
2016-10-09 21:03:40 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by Max Enfoux
Erreur ! Hilary ne sert que ses propres intérêts. Elle changera d'avis
Bill Clinton a été repéré par les mondialistes alors qu'il était encore
un jeune étudiant. Ils lui ont offert une bourse Cecil Rhodes, du nom de
ce grand prince du mondialisme qui a laissé son nom à la Rhodésie
(devenue entretemps le Zimbabwe), qui l'a propulsé dans les meilleures
université anglo-saxonne avant de lui ouvrir les portes de la brillante
carrière politique que l'on sait. Il ne fait aucun doute que lui et sa
femme sont acquis corps et âme au triomphe de la cause mondialiste.
Mais alors ils sont mieux que ce que je pensais !
--
"J'arrêterai la politique si je suis battu" (Nicolas Sarkozy, un homme
de parole)
unknown
2016-10-09 21:36:57 UTC
Permalink
Post by *René Groumal*
Mais alors ils sont mieux que ce que je pensais !
OUI!
--
Eric Dieu Pure raie ne peut plus bander, c'est Alexandra qui me l'a dit
*René Groumal*
2016-10-09 17:39:15 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur
de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart
de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe
inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde
alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été
interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment
mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de
rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel
Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec
la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance,
des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan
aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve
Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites
américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le
système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui
prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir
seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle
plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de
Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en
complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la
Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de
paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en
1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US
représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers
internationaux chercheurs de rente et les élites américaines,
l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui
s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement
des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en
1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se
sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF
Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la
FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc
aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la
prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait
pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des
banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois
après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont
donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de
concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits
gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro
industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et
incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des
quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change,
toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du
fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US
et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour
inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la
Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être
utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar
US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont
remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite
américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour
suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du
rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.)
les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les
US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les
semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a
toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du
pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011
se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc
de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des
dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites
américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui
voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se
fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B
pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI
sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le
droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui
signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en
sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs
de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de
cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100%
pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils
sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary
Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de
prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc
d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit
de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader
fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur
droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases
militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements
nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite
de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US
aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais
que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente
introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un
gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les
quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US
qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des
élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi
à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de
coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un
instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur
faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit
avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites
mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles
de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont
organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront
l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir
le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de
transition sur le remplacement du système financier mondial avec les
DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si
crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux
courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci
n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et
d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des
clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa
Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux,
ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la
laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien
n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider
à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux
élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais
l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur
satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules,
ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se
font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre.
Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas
comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre
à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il
y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des
sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous
sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et
ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre
capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela,
et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur
de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête
mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte.
L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves
conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Les choses sont plus complexes que décrites dans ce texte qui d'ailleurs
se trompe grossièrement. Trump représente la matriochka de
l'impérialisme US tandis que Clinton représente celle du gouvernement
mondial, plus interne, plus puissante, en passe de détruire la première.
Pas besoin de Clinton , cher ami.
Trump s'auto-détruit par son inculture, son racisme et ses idées de
vieux macho-facho.
sedenion
2016-10-09 17:44:44 UTC
Permalink
Post by *René Groumal*
son racisme et ses idées de
vieux macho-facho.
Il se trouve que ça revient à la mode...
*René Groumal*
2016-10-09 20:49:49 UTC
Permalink
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
son racisme et ses idées de
vieux macho-facho.
Il se trouve que ça revient à la mode...
C'est vrai. A droite.
--
"J'arrêterai la politique si je suis battu" (Nicolas Sarkozy, un homme
de parole)
sedenion
2016-10-09 20:58:57 UTC
Permalink
Post by *René Groumal*
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
son racisme et ses idées de
vieux macho-facho.
Il se trouve que ça revient à la mode...
C'est vrai. A droite.
La droite revient à la mode...
*René Groumal*
2016-10-09 21:16:35 UTC
Permalink
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
son racisme et ses idées de
vieux macho-facho.
Il se trouve que ça revient à la mode...
C'est vrai. A droite.
La droite revient à la mode...
C'est vrai depuis que les vieux macho-facho sortent de leurs tombes..
--
"J'arrêterai la politique si je suis battu" (Nicolas Sarkozy, un homme
de parole)
sedenion
2016-10-09 21:23:37 UTC
Permalink
Post by *René Groumal*
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
son racisme et ses idées de
vieux macho-facho.
Il se trouve que ça revient à la mode...
C'est vrai. A droite.
La droite revient à la mode...
C'est vrai depuis que les vieux macho-facho sortent de leurs tombes..
La droite est portée par la jeunesse, c'est vous qui êtes vieux, mon
vieux...
*René Groumal*
2016-10-09 21:29:38 UTC
Permalink
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
Post by sedenion
Post by *René Groumal*
son racisme et ses idées de
vieux macho-facho.
Il se trouve que ça revient à la mode...
C'est vrai. A droite.
La droite revient à la mode...
C'est vrai depuis que les vieux macho-facho sortent de leurs tombes..
La droite est portée par la jeunesse, c'est vous qui êtes vieux, mon
vieux...
La droite est "portée" par les jeunes !!
Diable ! Elle en est à ce point.....
Vite des béquilles et de la rééducation ....
--
"J'arrêterai la politique si je suis battu" (Nicolas Sarkozy, un homme
de parole)
Max Enfoux
2016-10-09 18:57:24 UTC
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur
de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart
de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe
inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde
alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été
interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment
mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de
rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel
Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec
la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance,
des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan
aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve
Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites
américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le
système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui
prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir
seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle
plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de
Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en
complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la
Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de
paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en
1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US
représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers
internationaux chercheurs de rente et les élites américaines,
l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui
s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement
des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en
1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se
sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF
Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la
FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc
aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la
prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait
pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des
banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois
après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont
donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de
concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits
gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro
industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et
incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des
quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change,
toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du
fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US
et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour
inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la
Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être
utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar
US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont
remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite
américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour
suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du
rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.)
les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les
US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les
semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a
toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du
pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011
se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc
de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des
dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites
américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui
voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se
fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B
pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI
sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le
droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui
signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en
sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs
de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de
cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100%
pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils
sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary
Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de
prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc
d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit
de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader
fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur
droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases
militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements
nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite
de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US
aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais
que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente
introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un
gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les
quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US
qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des
élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi
à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de
coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un
instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur
faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit
avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites
mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles
de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont
organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront
l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir
le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de
transition sur le remplacement du système financier mondial avec les
DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si
crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux
courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci
n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et
d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des
clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa
Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux,
ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la
laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien
n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider
à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux
élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais
l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur
satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules,
ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se
font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre.
Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas
comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre
à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il
y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des
sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous
sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et
ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre
capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela,
et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur
de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête
mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte.
L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves
conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Les choses sont plus complexes que décrites dans ce texte qui d'ailleurs
se trompe grossièrement. Trump représente la matriochka de
l'impérialisme US tandis que Clinton représente celle du gouvernement
mondial, plus interne, plus puissante, en passe de détruire la première.
- > Pas besoin de Clinton , cher ami.
- > Trump s'auto-détruit par son inculture, son racisme et ses idées de
- > vieux macho-facho.

---

OUI ! Mais Clinton, elle, ment comme un torchon brulé. De fait, Trump lui fait office de paratonnerre.

Max

---
Max Enfoux
2016-10-09 19:04:50 UTC
Permalink
Post by Max Enfoux
Post by Cardinal de Hère
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur
de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart
de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe
inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde
alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été
interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment
mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de
rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel
Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec
la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance,
des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan
aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve
Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites
américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le
système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui
prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir
seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle
plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de
Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en
complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la
Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de
paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en
1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US
représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers
internationaux chercheurs de rente et les élites américaines,
l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui
s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement
des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en
1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se
sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF
Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la
FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc
aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la
prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait
pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des
banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois
après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont
donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de
concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits
gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro
industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et
incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des
quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change,
toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du
fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US
et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour
inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la
Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être
utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar
US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont
remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite
américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour
suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du
rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.)
les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les
US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les
semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a
toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du
pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011
se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc
de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des
dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites
américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui
voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se
fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B
pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI
sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le
droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui
signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en
sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs
de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de
cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100%
pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils
sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary
Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de
prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc
d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit
de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader
fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur
droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases
militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements
nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite
de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US
aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais
que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente
introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un
gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les
quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US
qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des
élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi
à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de
coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un
instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur
faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit
avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites
mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles
de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont
organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront
l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir
le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de
transition sur le remplacement du système financier mondial avec les
DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si
crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux
courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci
n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et
d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des
clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa
Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux,
ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la
laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien
n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider
à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux
élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais
l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur
satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules,
ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se
font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre.
Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas
comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre
à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il
y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des
sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous
sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et
ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre
capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela,
et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur
de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête
mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte.
L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves
conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Les choses sont plus complexes que décrites dans ce texte qui d'ailleurs
se trompe grossièrement. Trump représente la matriochka de
l'impérialisme US tandis que Clinton représente celle du gouvernement
mondial, plus interne, plus puissante, en passe de détruire la première.
- > Pas besoin de Clinton , cher ami.
- > Trump s'auto-détruit par son inculture, son racisme et ses idées de
- > vieux macho-facho.
---
- > OUI ! Mais Clinton, elle, ment comme un torchon brulé... Trump lui setrt de paratonnerre.

- >
- > ...
- >

---

http://youtu.be/bzLm2IHFuoc

Max

---
*René Groumal*
2016-10-09 20:50:44 UTC
Permalink
Post by Max Enfoux
Post by Cardinal de Hère
Post by akabe
« La lutte à mort entre ces deux élites a commencé à la chute du mur
de Berlin et de l’URSS, aux environs de 1990, il y a plus d’un quart
de siècle. Elle est à la fois de proportions épiques et pourtant passe
inaperçue du grand public bien sûr, et surtout des dissidents du monde
alternatif.
JP Algarath
Cette lutte à mort a connu des épisodes qui n’ont aucunement été
interprétés par les observateurs, et elle bat son plein en ce moment
mais arrive à son point culminant.
Les élites mondialistes, les banquiers internationaux chercheurs de
rente, existent depuis le milieu du 18ème siècle avec Mayer Amschel
Bauer dit Rothschild. Cette élite a pris possession de l’Amérique avec
la guerre de sécession et a investi le monde américain de la finance,
des affaires et de l’industrie avec l’aide subordonnée de JP Morgan
aux Rothschild vers 1914 et la création inespérée de la Réserve
Fédérale Américaine, la FED.
En 1914 les élites mondiales ont choisi de s’allier avec les élites
américaines de l’establishment, l’État Profond, pour changer le
système financier mondial de la Livre anglaise au dollar US, qui
prendra une quinzaine d’années en parallèle avec la Livre pour devenir
seul maître à bord.
Avec la création de la Banque des Règlements Internationaux de Bâle
plus tard, les élites mondialistes dont le cœur est à la City de
Londres ont construit un système élaboré à Bretton-Woods en 1944, en
complétant les mécanismes économiques et financiers avec le FMI, la
Banque Mondiale, l’OMC, etc.
Ce fut le dollar américain qui fut choisi pour monnaie principale de
paiement dans le monde, d’abord adossé à l’or et ensuite avec Nixon en
1971 coupé du métal jaune. À l’époque de Bretton Wood les US
représentaient 55% du PIB mondial.
Ce fut l’histoire d’amour entre les élites mondiales des banquiers
internationaux chercheurs de rente et les élites américaines,
l’establishment de l’État profond. Avec la puissance du dollar qui
s’affirmait, compte-tenu de son utilisation exclusive pour le paiement
des ressources et donc du pétrole et du quadruplement de son prix en
1973 imposé par les US à l’Arabie Saoudite, les élites américaines se
sont démarquées des élites mondialistes de la City.
La FED, 100% aux mains de cette élite mondialiste, fut attaquée par JF
Kennedy. Le 4 Juin 1963 JFK a fait émettre des dollars non soumis à la
FED. Il a signé l’Executive Order numéro 11110 qui ôtait à la FED donc
aux élites mondialistes le pouvoir d’émettre de la monnaie et de la
prêter contre intérêts au gouvernement américain. Kennedy agissait
pour le compte de l’Establishment US contre les élites mondiales des
banquiers chercheurs de rente de la City de Londres. Quelques mois
après il était assassiné le 22 Novembre 1963 à Dallas.
Cette tentative de Kennedy fut un premier essai dans la guerre des élites.
Depuis le décrochage de l’or du dollar US les Américains s’en sont
donnés à cœur joie, avec les deux clans, les deux élites, agissant de
concert. La FED crée ex-nihilo des dollars, et les profits
gigantesques résultant des guerres (Vietnam), du complexe militaro
industriel, sont partagés entre les 2 élites.
Les Etats-Unis sont devenus au fil des années extrêmement puissants et
incontrôlables. Du point de vue du reste du monde qui détient des
quantités considérables de dollars dans leurs réserves de change,
toute création nouvelle de dollar déprécie leurs dollars à eux.
Du fait de la mise en évidence du paradoxe de Triffin vers 1960, du
fait du risque pour l’élite mondiale de perdre la préséance sur les US
et de savoir qu’avec le paradoxe de Triffin le dollar sera un jour
inopérant comme réserve de change, les élites mondiales mettent la
Chine dans les pattes de l’économie américaine.
La Chine, au fil des années, prend du pouvoir et le yuan doit être
utilisé du point de vue des élites mondiales pour contrer le dollar
US, entrer dans une monnaie mondiale, les DTS / SDR, qui vont
remplacer le dollar US et dompter de façon magistrale l’élite
américaine, l’Establishment de l’État profond.
En 2009 le gouverneur de la Banque Centrale de Chine écrit au FMI pour
suggérer l’utilisation des DTS comme monnaie mondiale. En 2010 lors du
rendez-vous du FMI qui a lieu tous les 5 ans (2010-2015-2020, etc.)
les DTS sont adoptés par tous les 186 pays du monde et aussi par les
US qui, cependant, dit que le Congrès va devoir avaliser dans les
semaines qui viennent. Rien ! Si bien que fin 2015 le Congrès n’a
toujours pas avalisé.
En Novembre 2014 les élites mondiales font exploser le prix du
pétrole, ce qui fait que cela assèche les flux en dollars. DSK en 2011
se fait enfermer par l’Establishment Américain car il est du FMI, donc
de l’élite mondiale, et veut promouvoir les DTS au détriment des
dollars. Saddam Hussein, Kaddafi se font éjecter par les élites
américaines et leur machine de guerre, et Christophe de Marjorie qui
voulait promouvoir d’autres monnaies pour payer le pétrole mondial se
fait assassiner par l’Establishment.
Fin 2015 l’Institut Petersen et le FMI publient leur fameux plan B
pour contourner le refus du Congrès de contresigner l’accord du FMI
sur les DTS. Début 2016 les Américains, poussés par Obama qui a le
droit de surpasser le Congrès, acceptent finalement les DTS, qui
signent l’arrêt de mort du dollar US et des US.
Un accord de compensation est trouvé pour que l’Establishment s’en
sorte financièrement, et les élites mondiales des banquiers chercheurs
de rente, qui ont GAGNÉ, mettent l’Establishment à sa botte.
Les US se sauvent de leurs guerres car Poutine est bien au courant de
cette issue entre la guerre des élites. Les Chinois roulent à 100%
pour l’élite mondiale à laquelle ils appartiennent corps et âme et ils
sont aussi 100% les ennemis de l’élite américaine.
La fin de la préséance de l’élite américaine est proche, et Hillary
Clinton les représente, contre Trump qui représente l’élite mondiale.
Cette semaine l’Establishment américain vient d’imposer au FMI de
prêter de l’argent en Ukraine pour des raisons politiques et donc
d’accepter que l’Ukraine fasse défaut sur sa dette aux Russes.
Le FMI, organe de l’élite mondiale mais où les US ont encore un droit
de veto et plus de 40% à dire, a menacé depuis mi 2015 de dégrader
fortement les US du FMI pour les ramener vers 10% et éliminer leur
droit de veto.
C’est le sort qui attend les US. Mais cet animal a encore 900 bases
militaires dans le monde et une quantité astronomique d’armements
nucléaire.
L’empire Russe a explosé. L’empire américain explose dans une redite
de l’Histoire.
Du point de vue de nous, les dominés, c’est superbement bon que les US
aillent devenir très vite un pays dompté. C’est superbement mauvais
que les élites mondiales des banquiers chercheurs de rente
introduisent leurs DTS, prélude à une monnaie mondiale, un
gouvernement mondial et à une population mondiale décimée pendant les
quelques dizaines d’années qui suivent.
Poutine, ce grand homme que j’admire, n’a pu mettre la branlée aux US
qu’avec l’accord formel des élites mondiales.
La guerre n’aura pas lieu. Elle n’est pas du tout dans les plans des
élites mondiales, qui règnent maintenant en maîtres et qui ont réussi
à écarter les prétentions des élites américaines.
Ferzi écrit que les élites mondiales n’auraient pas les moyens de
coercition contre les US. Les élites mondiales ne risqueront pas un
instant leur vie ou leur bien-être pour que les US s’accrochent à leur
faste d’antan et à leur dollar. Elles tueront s’il le faut. Ferzi dit
avec raison que l’ours et le dragon sont les armes que les élites
mondiales opposent à l’aigle US. Des échauffourées sont susceptibles
de se produire. Comme les élites mondialistes Rothschildiennes ont
organisé la guerre de sécession aux US, ces mêmes élites organiseront
l’enterrement de première classe des Américains s’ils osent franchir
le Rubicon.
De la même façon les élites mondiales qui sont en pleine période de
transition sur le remplacement du système financier mondial avec les
DTS ne toléreront pas une crise aigüe qui les discréditeraient. Si
crise il y aura, ce sera plus tard avec les augmentations de taux
courts qui viendront en leur temps, ruinant la moitié de l’humanité.
La grande affaire de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci
n’est pas la forme du cul de Kim Kardashian, le divorce de Brad et
d’Angelina ou les non-résultats électoraux de l’UPR.
C’est le combat de titans entre deux élites super puissantes, des
clans mafieux qui se partagent le monde comme les familles de la Cosa
Nostra se partagent Chicago, la prostitution, la drogue et les jeux,
ou comme les gouvernements, les villes et les nantis nous mangent la
laine sur le dos.
Notre destinée à nous c’est de subir jusqu’à l’os, souvent sans rien
n’y comprendre. Mon ambition en écrivant ce billet c’est de nous aider
à réfléchir ensemble.
L’élite mondiale, qui a eu le dessus haut la main, va déléguer aux
élites américaines les rôles d’armées s’il est besoin. Mais
l’establishment perd de sa superbe. Les US n’imprimeront plus leur
satané dollar à tout va.
Quant à nos politiciens tout petits tout petits, des nains ridicules,
ils savent qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce et que s’ils ne se
font pas flinguer par une élite, ils se feront émasculer par l’autre.
Alors ils filent doux et vont encore faire voter les cons pour eux !
L’élite mondiale a des liens forts avec Israël et on ne voit pas
comment ce petit pays disparaîtrait de la surface de la terre.
Le pays le plus puissant au monde, les US, viennent de se faire battre
à plate couture par les élites mondialistes et leurs SDR / DTS. Et il
y a des doux rêveurs et rêveuses parmi les forces dissidentes des
sites alternatifs pour oser croire que nous on va les éliminer ! Nous
sommes tellement quantité négligeable que ça en est sordide et
ridicule. Notre espoir n’est que de s’interposer pour satisfaire notre
capacité innée de résistance à l’agression. Nous sommes ici pour cela,
et croire le contraire confine à l’inconscience.
Cette démarche est cependant essentielle car elle marque la grandeur
de l’esprit humain encore capable de résister. Faute de quoi, la bête
mourut dans l’agonie, vidée de son âme, impuissante et inerte.
L’humanité l’avait quittée, elle rejoignait la horde des esclaves
conquis ».
http://www.alterinfo.net/Le-Combat-Final-qui-voit-la-mise-a-Mort-de-l-Establishment-Americain-par-les-Elites-Mondialistes_a125596.html
Les choses sont plus complexes que décrites dans ce texte qui d'ailleurs
se trompe grossièrement. Trump représente la matriochka de
l'impérialisme US tandis que Clinton représente celle du gouvernement
mondial, plus interne, plus puissante, en passe de détruire la première.
- > Pas besoin de Clinton , cher ami.
- > Trump s'auto-détruit par son inculture, son racisme et ses idées de
- > vieux macho-facho.
---
OUI ! Mais Clinton, elle, ment comme un torchon brulé. De fait, Trump lui fait office de paratonnerre.
Exact.
--
"J'arrêterai la politique si je suis battu" (Nicolas Sarkozy, un homme
de parole)
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...