Discussion:
Jérôme Rodrigues, blanc comme neige
(trop ancien pour répondre)
Toni Facha
2019-02-10 14:16:11 UTC
Permalink
http://www.leparisien.fr/faits-divers/jerome-rodrigues-le-militant-blesse-devenu-une-figure-des-gilets-jaunes-31-01-2019-8000994.php

Selon nos informations, Jérôme Rodrigues a 2 infractions inscrites au
Traitement d’antécédents judiciaires (TAJ) : un transport de stupéfiants
en 2013 à Livry Gargan et un vol simple en 2016 à Pierrelaye. Ce qui ne
veut pas dire qu’il a été forcément condamné, mais qu’il a fait l’objet
d’une procédure.

Et son dernier emploi au magasin Retif s’est mal terminé, puisqu’il a
été licencié le 18 juin 2016 pour une faute grave, comme nous l’a
confirmé son employeur. L’intéressé n’a pas contesté ce licenciement.
Selon nos informations, son éviction aurait eu lieu à la suite d’un vol
et escroquerie en flagrant délit.
a***@gmail.com
2019-02-10 15:34:12 UTC
Permalink
Des racailles macronistes font les poubelles maintenant.
Ou pire.
Toni Facha
2019-02-10 15:54:45 UTC
Permalink
Post by a***@gmail.com
Des racailles macronistes font les poubelles maintenant.
Ou pire.
Beaucoup de personnes ont fait des conneries et une fois celles-ci
payées se sont comportées correctement, mais ce qui est hypocrite c'est
de le faire passer pour un saint. l'honnêteté aurait été de faire part
de ce passé trouble dans tous les portraits médiatiques qui le font
passer pour un bisounours.
Alex Ternaute
2019-02-10 16:20:04 UTC
Permalink
Bonjour,
Post by Toni Facha
Et son dernier emploi au magasin Retif s’est mal terminé, puisqu’il a
été licencié le 18 juin 2016 pour une faute grave, comme nous l’a
confirmé son employeur. L’intéressé n’a pas contesté ce licenciement.
Selon nos informations, son éviction aurait eu lieu à la suite d’un vol
et escroquerie en flagrant délit.
Et alors ? Il n'était ni en fuite ni recherché par la police et donc, _en
principe_, pas visé en particulier. Le coup qui l'a blessé serait donc
tombé de la même manière sur l'oeil de n'importe quel quidam qui aurait
été à sa place.

Des armes pareillles entre les mains de maladroits pareil, ça devrait
être interdit, logiquement !

à +
--
Alx
Toni Facha
2019-02-10 17:05:55 UTC
Permalink
Post by Alex Ternaute
Bonjour,
Post by Toni Facha
Et son dernier emploi au magasin Retif s’est mal terminé, puisqu’il a
été licencié le 18 juin 2016 pour une faute grave, comme nous l’a
confirmé son employeur. L’intéressé n’a pas contesté ce licenciement.
Selon nos informations, son éviction aurait eu lieu à la suite d’un vol
et escroquerie en flagrant délit.
Et alors ? Il n'était ni en fuite ni recherché par la police et donc, _en
principe_, pas visé en particulier. Le coup qui l'a blessé serait donc
tombé de la même manière sur l'oeil de n'importe quel quidam qui aurait
été à sa place.
Des armes pareillles entre les mains de maladroits pareil, ça devrait
être interdit, logiquement !
à +
Allez lire le portrait de libération paru le 3 février :
https://www.liberation.fr/france/2019/02/03/jerome-rodrigues-martyr-un-jour_1707164

Les médias ont bcq insisté sur le fait que c'était un gentil non violent
etc. C'est juste du rééquilibrage. Comme toujours n'est pas tout blanc
ou tout noir. Il y a des nuances.
Alex Ternaute
2019-02-10 17:43:20 UTC
Permalink
Bonjour,
Post by Toni Facha
https://www.liberation.fr/france/2019/02/03/jerome-rodrigues-martyr-un-
jour_1707164

Il y est écrit : « Obtus mais ouvert : [...] »
Là, faut se rappeler qu'on ne lit que le journal, une publication au jour-
le-jour.
«Toute la vérité, rien que la vérité», jure-t'on devant un tribunal ; un
journal est obligé de faire moins car à court terme il ne peut pas
débusquer toute la vérité ; quant à "rien que la vérité", c'est
effectivement le minimum syndical, AMHA.
Post by Toni Facha
Les médias ont bcq insisté sur le fait que c'était un gentil non violent
etc. C'est juste du rééquilibrage. Comme toujours n'est pas tout blanc
ou tout noir. Il y a des nuances.
Les GJ ne cherchent pas de sauveur, ce sont des citoyens qui cherchent à
influencer leur avenir par eux-mêmes.
Si un media "vend" l'un d'entre eux comme un "sauveur" à sa clientèle, ça
le regarde.
C'est de la désinformation, c'est un fait.

à +
--
Alex
Toni Facha
2019-02-10 17:48:23 UTC
Permalink
Post by Alex Ternaute
Bonjour,
Post by Toni Facha
https://www.liberation.fr/france/2019/02/03/jerome-rodrigues-martyr-un-
jour_1707164
Il y est écrit : « Obtus mais ouvert : [...] »
Là, faut se rappeler qu'on ne lit que le journal, une publication au jour-
le-jour.
«Toute la vérité, rien que la vérité», jure-t'on devant un tribunal ; un
journal est obligé de faire moins car à court terme il ne peut pas
débusquer toute la vérité ; quant à "rien que la vérité", c'est
effectivement le minimum syndical, AMHA.
Post by Toni Facha
Les médias ont bcq insisté sur le fait que c'était un gentil non violent
etc. C'est juste du rééquilibrage. Comme toujours n'est pas tout blanc
ou tout noir. Il y a des nuances.
Les GJ ne cherchent pas de sauveur, ce sont des citoyens qui cherchent à
influencer leur avenir par eux-mêmes.
Si un media "vend" l'un d'entre eux comme un "sauveur" à sa clientèle, ça
le regarde.
C'est de la désinformation, c'est un fait.
à +
Soit. Mais lui même tape à longueur de temps dans ses prises de paroles
sur les politiques. Mon propos c'est de dire : quand on a des casseroles
on peut éviter de se mettre en avant.
Alex Ternaute
2019-02-10 19:19:00 UTC
Permalink
Bonjour,

Toni Facha
Soit. Mais [jerome-rodrigues] tape à longueur de temps dans ses
quand on a des casseroles on peut éviter de se mettre en avant.
Rien d'obligatoire mais plutôt conseillé.
Ok, vu comme ça.

à +
--
Alex
Max Enfoux
2019-02-11 11:33:41 UTC
Permalink
Post by Toni Facha
Post by Alex Ternaute
Bonjour,
Post by Toni Facha
Et son dernier emploi au magasin Retif s’est mal terminé, puisqu’il a
été licencié le 18 juin 2016 pour une faute grave, comme nous l’a
confirmé son employeur. L’intéressé n’a pas contesté ce licenciement.
Selon nos informations, son éviction aurait eu lieu à la suite d’un vol
et escroquerie en flagrant délit.
Et alors ? Il n'était ni en fuite ni recherché par la police et donc, _en
principe_, pas visé en particulier. Le coup qui l'a blessé serait donc
tombé de la même manière sur l'oeil de n'importe quel quidam qui aurait
été à sa place.
Des armes pareillles entre les mains de maladroits pareil, ça devrait
être interdit, logiquement !
à +
https://www.liberation.fr/france/2019/02/03/jerome-rodrigues-martyr-un-jour_1707164
- > Les médias ont bcq insisté sur le fait que c'était un gentil non violent
- > etc. C'est juste du rééquilibrage. Comme toujours n'est pas tout blanc
- > ou tout noir.

- > Il y a des nuances.

Dans le cas présent "nuances" que tu te charges de contraster. Il n'aura échappé à personne le caractère sournois de ton euphémisme. Monsieur fait dans la nuance ?

:-)

Max
---
Max Enfoux
2019-02-11 11:48:12 UTC
Permalink
Post by Max Enfoux
Post by Toni Facha
Post by Alex Ternaute
Bonjour,
Post by Toni Facha
Et son dernier emploi au magasin Retif s’est mal terminé, puisqu’il a
été licencié le 18 juin 2016 pour une faute grave, comme nous l’a
confirmé son employeur. L’intéressé n’a pas contesté ce licenciement.
Selon nos informations, son éviction aurait eu lieu à la suite d’un vol
et escroquerie en flagrant délit.
Et alors ? Il n'était ni en fuite ni recherché par la police et donc, _en
principe_, pas visé en particulier. Le coup qui l'a blessé serait donc
tombé de la même manière sur l'oeil de n'importe quel quidam qui aurait
été à sa place.
Des armes pareillles entre les mains de maladroits pareil, ça devrait
être interdit, logiquement !
à +
https://www.liberation.fr/france/2019/02/03/jerome-rodrigues-martyr-un-jour_1707164
- > Les médias ont bcq insisté sur le fait que c'était un gentil non violent
- > etc. C'est juste du rééquilibrage. Comme toujours n'est pas tout blanc
- > ou tout noir.
- > Il y a des nuances.
Dans le cas présent "nuances" que tu te charges de contraster. Il n'aura échappé à personne le caractère sournois de ton euphémisme. Monsieur fait dans la nuance ?
:-)
Max
---
ps: Ah là là, ces macrolâtres, quels boute-en-train !

-

Loading...