Discussion:
Le Blasphème est licite en France
Add Reply
"René Groumal
2020-02-11 14:01:22 UTC
Réponse
Permalink
Comme dans toutes les democraties....


Lire dans l'exellent article de L. Joffrin sur Libération :
"Personne ou presque ne recommandera l’usage d’invectives vulgaires dans
la légitime critique de telle ou telle religion. Dans une société
civilisée, on évite autant que possible d’injurier les convictions
religieuses de ses voisins. Mais au pays de la satire anticléricale, du
surréalisme transgressif, de la traditionnelle moquerie envers les
religions impérieuses, on mesure la régression que ces lynchages en
ligne (affaire Mila) risquent d’entraîner pour la liberté d’expression.
Au rebours de l’insigne maladresse démontrée par la ministre de la
Justice, Nicole Belloubet, dans sa première réaction, le blasphème est
*licite* en France, comme dans la grande majorité des démocraties .."

Il est vrai que l'on ne vit pas dans une théocratie catholique ou
musulmane..
--
Dobb
2020-02-11 14:19:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
Comme dans toutes les democraties....
"Personne ou presque ne recommandera l’usage d’invectives vulgaires dans
la légitime critique de telle ou telle religion. Dans une société
civilisée, on évite autant que possible d’injurier les convictions
religieuses de ses voisins. Mais au pays de la satire anticléricale, du
surréalisme transgressif, de la traditionnelle moquerie envers les
religions impérieuses, on mesure la régression que ces lynchages en
ligne (affaire Mila) risquent d’entraîner pour la liberté d’expression.
Au rebours de l’insigne maladresse démontrée par la ministre de la
Justice, Nicole Belloubet, dans sa première réaction, le blasphème est
*licite* en France, comme dans la grande majorité des démocraties .."
Il est vrai que l'on ne vit pas dans une théocratie catholique ou
musulmane..
Bobards habituels de la petite pute du régime.

En réalité, le Frouzistan a fait allégeance à la CEDH, la
Cour Européenne des Droits de l'Homme. Et la jurisprudence
de la CEDH dit explicitement qu'il convient de condamner
les propos qui heurtent les croyances des musulmans, et
que les condamnations pour blasphème étaient légitimes,
car elles correspondent à un « besoin social impérieux ».

Ici, l'arrêt de la CEDH sur le cas d'un athée turc qui avait
osé publié, au Frouzistan, un bouquin où il expliquait les
fondements de son athéisme, et qui avait été condamné par
la justice islamiste turque :

"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des
propos qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice »,
mais également une attaque injurieuse contre la personne du prophète de
l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein de
la société turque, profondément attachée au principe de laïcité,
lorsqu'il s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants
peuvent légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et
offensante par les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont
d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras
d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport
sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas le
rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant. »

30. En conséquence, la Cour considère que la mesure litigieuse visait à
fournir une protection contre des attaques offensantes concernant des
questions jugées sacrées par les musulmans. Elle estime sur ce point que
la prise d'une mesure à l'encontre des propos incriminés pouvait
raisonnablement répondre à un « besoin social impérieux ».
[...]"

https://www.doctrine.fr/d/CEDH/HFJUD/CHAMBER/2005/CEDH001-70112

Dobb
"René Groumal
2020-02-11 17:00:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
Post by "René Groumal
Comme dans toutes les democraties....
"Personne ou presque ne recommandera l’usage d’invectives vulgaires
dans la légitime critique de telle ou telle religion. Dans une société
civilisée, on évite autant que possible d’injurier les convictions
religieuses de ses voisins. Mais au pays de la satire anticléricale,
du surréalisme transgressif, de la traditionnelle moquerie envers les
religions impérieuses, on mesure la régression que ces lynchages en
ligne (affaire Mila) risquent d’entraîner pour la liberté
d’expression. Au rebours de l’insigne maladresse démontrée par la
ministre de la Justice, Nicole Belloubet, dans sa première réaction,
le blasphème est *licite* en France, comme dans la grande majorité des
démocraties .."
Il est vrai que l'on ne vit pas dans une théocratie catholique ou
musulmane..
Bobards habituels de la petite pute du régime.
En réalité, le Frouzistan a fait allégeance à la CEDH, la
Cour Européenne des Droits de l'Homme. Et la jurisprudence
de la CEDH dit explicitement qu'il convient de condamner
les propos qui heurtent les croyances des musulmans, et
que les condamnations pour blasphème étaient légitimes,
car elles correspondent à un « besoin social impérieux ».
Ici, l'arrêt de la CEDH sur le cas d'un athée turc qui avait
osé publié, au Frouzistan, un bouquin où il expliquait les
fondements de son athéisme, et qui avait été condamné par
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des
propos qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice »,
mais également une attaque injurieuse contre la personne du prophète de
l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein de
la société turque, profondément attachée au principe de laïcité,
lorsqu'il s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants
peuvent légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et
offensante par les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont
d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras
d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport
sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas le
rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant. »
30. En conséquence, la Cour considère que la mesure litigieuse visait à
fournir une protection contre des attaques offensantes concernant des
questions jugées sacrées par les musulmans. Elle estime sur ce point que
la prise d'une mesure à l'encontre des propos incriminés pouvait
raisonnablement répondre à un « besoin social impérieux ».
[...]"
https://www.doctrine.fr/d/CEDH/HFJUD/CHAMBER/2005/CEDH001-70112
Dobb
Tu nous cites un arrêt de la CDEH et non d'un tribunal français .
Va te coucher pour digérer tes frites et reviens ensuite, Neuneu
--
Dobb
2020-02-11 17:46:28 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
Post by Dobb
Bobards habituels de la petite pute du régime.
En réalité, le Frouzistan a fait allégeance à la CEDH, la
Cour Européenne des Droits de l'Homme. Et la jurisprudence
de la CEDH dit explicitement qu'il convient de condamner
les propos qui heurtent les croyances des musulmans, et
que les condamnations pour blasphème étaient légitimes,
car elles correspondent à un « besoin social impérieux ».
Ici, l'arrêt de la CEDH sur le cas d'un athée turc qui avait
osé publié, au Frouzistan, un bouquin où il expliquait les
fondements de son athéisme, et qui avait été condamné par
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des
propos qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice »,
mais également une attaque injurieuse contre la personne du prophète
de l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein
de la société turque, profondément attachée au principe de laïcité,
lorsqu'il s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants
peuvent légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et
offensante par les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont
d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras
d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport
sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas
le rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant. »
30. En conséquence, la Cour considère que la mesure litigieuse visait
à fournir une protection contre des attaques offensantes concernant
des questions jugées sacrées par les musulmans. Elle estime sur ce
point que la prise d'une mesure à l'encontre des propos incriminés
pouvait raisonnablement répondre à un « besoin social impérieux ».
[...]"
https://www.doctrine.fr/d/CEDH/HFJUD/CHAMBER/2005/CEDH001-70112
Dobb
Tu nous cites un arrêt de la CDEH et non d'un tribunal français .
Va te coucher pour digérer tes frites  et reviens ensuite, Neuneu
Ta béance anale fait la promotion continuelle d'Euromerde, et tu
ignores même le principe de primauté du droit européen sur tes
petits tribunaux frouzes !

Faut pas demander à quoi tes fonks t'ont abreuvé !

Dobb
🏡Mamamouchi🍒de🌿Ripoublique 🌱 Française 🐝 ∴
2020-02-12 09:04:28 UTC
Réponse
Permalink
ouais il est grave ce groumal, avec ce genre d'energumene lecheur de babouches nazislamistes c'est le retour du gouvernement de vichy en mille fois pire
"René Groumal
2020-02-12 13:29:36 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
Post by "René Groumal
Post by Dobb
Bobards habituels de la petite pute du régime.
En réalité, le Frouzistan a fait allégeance à la CEDH, la
Cour Européenne des Droits de l'Homme. Et la jurisprudence
de la CEDH dit explicitement qu'il convient de condamner
les propos qui heurtent les croyances des musulmans, et
que les condamnations pour blasphème étaient légitimes,
car elles correspondent à un « besoin social impérieux ».
Ici, l'arrêt de la CEDH sur le cas d'un athée turc qui avait
osé publié, au Frouzistan, un bouquin où il expliquait les
fondements de son athéisme, et qui avait été condamné par
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des
propos qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice »,
mais également une attaque injurieuse contre la personne du prophète
de l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au
sein de la société turque, profondément attachée au principe de
laïcité, lorsqu'il s'agit de la critique des dogmes religieux, les
croyants peuvent légitimement se sentir attaqués de manière
injustifiée et offensante par les passages suivants : « Certaines de
ces paroles ont d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation,
dans les bras d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par
un rapport sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed
n'interdisait pas le rapport sexuel avec une personne morte ou un
animal vivant. »
30. En conséquence, la Cour considère que la mesure litigieuse visait
à fournir une protection contre des attaques offensantes concernant
des questions jugées sacrées par les musulmans. Elle estime sur ce
point que la prise d'une mesure à l'encontre des propos incriminés
pouvait raisonnablement répondre à un « besoin social impérieux ».
[...]"
https://www.doctrine.fr/d/CEDH/HFJUD/CHAMBER/2005/CEDH001-70112
Dobb
Tu nous cites un arrêt de la CDEH et non d'un tribunal français .
Va te coucher pour digérer tes frites  et reviens ensuite, Neuneu
Ta béance anale fait la promotion continuelle d'Euromerde, et tu
ignores même le principe de primauté du droit européen sur tes
petits tribunaux frouzes !
Faut pas demander à quoi tes fonks t'ont abreuvé !
Dobb
Grossièreté et agressivité sont toujours au RV sur tes posts.
A propos il paraît que ton prénom est le joli prénom flamand :Hermann .

Comme ça te va bien : Dobb Hermann ....

--
MH
2020-02-11 17:40:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
Post by "René Groumal
Comme dans toutes les democraties....
"Personne ou presque ne recommandera l’usage d’invectives vulgaires dans la
légitime critique de telle ou telle religion. Dans une société civilisée,
on évite autant que possible d’injurier les convictions religieuses de ses
voisins. Mais au pays de la satire anticléricale, du surréalisme
transgressif, de la traditionnelle moquerie envers les religions
impérieuses, on mesure la régression que ces lynchages en ligne (affaire
Mila) risquent d’entraîner pour la liberté d’expression. Au rebours de
l’insigne maladresse démontrée par la ministre de la Justice, Nicole
Belloubet, dans sa première réaction, le blasphème est *licite* en France,
comme dans la grande majorité des démocraties .."
Il est vrai que l'on ne vit pas dans une théocratie catholique ou
musulmane..
Bobards habituels de la petite pute du régime.
En réalité, le Frouzistan a fait allégeance à la CEDH, la
Cour Européenne des Droits de l'Homme. Et la jurisprudence
de la CEDH dit explicitement qu'il convient de condamner
les propos qui heurtent les croyances des musulmans, et
que les condamnations pour blasphème étaient légitimes,
car elles correspondent à un « besoin social impérieux ».
Ici, l'arrêt de la CEDH sur le cas d'un athée turc qui avait
osé publié, au Frouzistan, un bouquin où il expliquait les
fondements de son athéisme, et qui avait été condamné par
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des propos qui
heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice », mais également une
attaque injurieuse contre la personne du prophète de l'islam. Nonobstant le
fait qu'une certaine tolérance règne au sein de la société turque,
profondément attachée au principe de laïcité, lorsqu'il s'agit de la critique
des dogmes religieux, les croyants peuvent légitimement se sentir attaqués de
manière injustifiée et offensante par les passages suivants : « Certaines de
ces paroles ont d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation, dans les
bras d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport
sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas le
rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant. »
Tiens, je ne la connaissais pas celle là "Mohammed n'interdisait pas le
rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant.»

Put... le gars était vraiment un obsédé sexuel totalement déviant, ce qui
transpirait déjà avec son "histoire d'amuuuur" avec une gamine de 6 ans.

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning , Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/Otan reforment et réarment la 2e division SS Das Reich
pour y organiser un coup d'état.
Dobb
2020-02-11 18:05:20 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des
propos qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice »,
mais également une attaque injurieuse contre la personne du prophète
de l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein
de la société turque, profondément attachée au principe de laïcité,
lorsqu'il s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants
peuvent légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et
offensante par les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont
d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras
d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport
sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas
le rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant. »
    Tiens, je ne la connaissais pas celle là "Mohammed n'interdisait
pas le rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant.»
    Put... le gars était vraiment un obsédé sexuel totalement déviant,
ce qui transpirait déjà avec son "histoire d'amuuuur" avec une gamine de
6 ans.
Attention, la jurisprudence imposée par la dictature d'Euromerde
n'autorise pas à dire que coucher avec une gamine de 6 ans, c'est
de la pédophilie !

Voir ici :
https://www.marianne.net/societe/nouveau-coup-d-epee-de-la-cedh-l-encontre-de-la-libre-critique-des-religions

Du coup évidemment, Gabriel Matzneff ne comprend pas ce qu'on lui
veut...

Pour l'original de l'arrêt qui concerne la condamnation pour
blasphème de l'athée turc, il est disponible en pdf ici :

https://hudoc.echr.coe.int/app/conversion/pdf/?library=ECHR&id=001-70112&filename=001-70112.pdf

Dobb
jmh
2020-02-11 18:07:45 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
Post by Dobb
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des propos
qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice », mais
également une attaque injurieuse contre la personne du prophète de
l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein de la
société turque, profondément attachée au principe de laïcité, lorsqu'il
s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants peuvent
légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et offensante par
les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont d'ailleurs été
inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras d'Ayşe. (...) Le
messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport sexuel, après le dîner et
avant la prière. Mohammed n'interdisait pas le rapport sexuel avec une
personne morte ou un animal vivant. »
    Tiens, je ne la connaissais pas celle là "Mohammed n'interdisait pas
le rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant.»
    Put... le gars était vraiment un obsédé sexuel totalement déviant, ce
qui transpirait déjà avec son "histoire d'amuuuur" avec une gamine de 6
ans.
Attention, la jurisprudence imposée par la dictature d'Euromerde
n'autorise pas à dire que coucher avec une gamine de 6 ans, c'est
de la pédophilie !
https://www.marianne.net/societe/nouveau-coup-d-epee-de-la-cedh-l-encontre-de-la-libre-critique-des-religions
Du coup évidemment, Gabriel Matzneff ne comprend pas ce qu'on lui
veut...
Pour l'original de l'arrêt qui concerne la condamnation pour
https://hudoc.echr.coe.int/app/conversion/pdf/?library=ECHR&id=001-70112&filename=001-70112.pdf
Dobb
Article intéressant:

https://www.causeur.fr/waleed-al-husseini-mila-blaspheme-liberte-france-172504
sts99
2020-02-12 10:23:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
Post by MH
Post by Dobb
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des
propos qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice »,
mais également une attaque injurieuse contre la personne du prophète de
l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein de
la société turque, profondément attachée au principe de laïcité,
lorsqu'il s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants
peuvent légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et
offensante par les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont
d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras
d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport
sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas le
rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant. »
Tiens, je ne la connaissais pas celle là "Mohammed n'interdisait pas le
rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant.»
Moi aussi je découvre, plus on en sait plus on est effrayé de tant de
conneries qu'il faudrait prendre au sérieux.
Post by Dobb
Post by MH
Put... le gars était vraiment un obsédé sexuel totalement déviant, ce
qui transpirait déjà avec son "histoire d'amuuuur" avec une gamine de 6
ans.
Quand on suit son exemple d'obsédé sexuel sadique et taré, on va en prison,
aujourd'hui, normalement.
Post by Dobb
Attention, la jurisprudence imposée par la dictature d'Euromerde
n'autorise pas à dire que coucher avec une gamine de 6 ans, c'est
de la pédophilie !
Qu'on nous fasse un télé cochon de 48 heures sur toutes les idées débiles et
haineuses du Coran, propagées par le coran et même pour toutes les grandes
religions, éclairez les citoyens sur les conneries qu'on veut faire avaler
aux gens pour les exploiter, tous des sectes pour faire de l'argent et faire
des hommes leurs esclaves.
Post by Dobb
https://www.marianne.net/societe/nouveau-coup-d-epee-de-la-cedh-l-encontre-de-la-libre-critique-des-religions
Du coup évidemment, Gabriel Matzneff ne comprend pas ce qu'on lui
veut...
J'ai rien fait, tout le monde savait, on a d'ailleurs toujours aveuglement
collectif sur cette société secrète qui fait tourner les enfants, en ce
moment, on n'en parle pas, de cet aveuglement qui dure.
Post by Dobb
Pour l'original de l'arrêt qui concerne la condamnation pour
https://hudoc.echr.coe.int/app/conversion/pdf/?library=ECHR&id=001-70112&filename=001-70112.pdf
On ne peut même pas l'extrader d'Italie, très grosses protections le pédo
précieux de luxe, ce n'est pas un citoyen comme un autre, étonnant qu'il
n'ait pas la légion du déshonneur.

Salut.
MH
2020-02-13 15:29:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by sts99
Post by MH
Post by Dobb
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des propos
qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice », mais
également une attaque injurieuse contre la personne du prophète de
l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein de la
société turque, profondément attachée au principe de laïcité, lorsqu'il
s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants peuvent
légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et offensante par
les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont d'ailleurs été
inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras d'Ayşe. (...) Le
messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport sexuel, après le dîner
et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas le rapport sexuel avec une
personne morte ou un animal vivant. »
Tiens, je ne la connaissais pas celle là "Mohammed n'interdisait pas le
rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant.»
Moi aussi je découvre, plus on en sait plus on est effrayé de tant de
conneries qu'il faudrait prendre au sérieux.
Post by MH
Put... le gars était vraiment un obsédé sexuel totalement déviant, ce qui
transpirait déjà avec son "histoire d'amuuuur" avec une gamine de 6 ans.
Quand on suit son exemple d'obsédé sexuel sadique et taré, on va en prison,
aujourd'hui, normalement.
Sauf si on s'engage à voter socialaud. Là, la gauchiasse va sortir tous
ses psy pour faire de "on" une victime.

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning , Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/Otan reforment et réarment la 2e division SS Das Reich
pour y organiser un coup d'état.
sts99
2020-02-14 09:21:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by MH
Post by sts99
Post by MH
Post by Dobb
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des
propos qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice »,
mais également une attaque injurieuse contre la personne du prophète
de l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein
de la société turque, profondément attachée au principe de laïcité,
lorsqu'il s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants
peuvent légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et
offensante par les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont
d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras
d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport
sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas
le rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant. »
Tiens, je ne la connaissais pas celle là "Mohammed n'interdisait pas
le rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant.»
Moi aussi je découvre, plus on en sait plus on est effrayé de tant de
conneries qu'il faudrait prendre au sérieux.
Post by MH
Put... le gars était vraiment un obsédé sexuel totalement déviant, ce
qui transpirait déjà avec son "histoire d'amuuuur" avec une gamine de 6
ans.
Quand on suit son exemple d'obsédé sexuel sadique et taré, on va en
prison, aujourd'hui, normalement.
Sauf si on s'engage à voter socialaud. Là, la gauchiasse va sortir
tous ses psy pour faire de "on" une victime.
Il ne faut pas agresser la liberté de conscience des croyants, Belloubet
démission et toujours mon doigt dans le cul du prophète.

Salut.
MH
2020-02-15 13:06:05 UTC
Réponse
Permalink
Post by sts99
Post by MH
Post by sts99
Post by MH
Post by Dobb
"[...]
29. En l'espèce, toutefois, se trouvent en cause non seulement des
propos qui heurtent ou qui choquent, ou une opinion « provocatrice »,
mais également une attaque injurieuse contre la personne du prophète de
l'islam. Nonobstant le fait qu'une certaine tolérance règne au sein de
la société turque, profondément attachée au principe de laïcité,
lorsqu'il s'agit de la critique des dogmes religieux, les croyants
peuvent légitimement se sentir attaqués de manière injustifiée et
offensante par les passages suivants : « Certaines de ces paroles ont
d'ailleurs été inspirées dans un élan d'exultation, dans les bras
d'Ayşe. (...) Le messager de Dieu rompait le jeûne par un rapport
sexuel, après le dîner et avant la prière. Mohammed n'interdisait pas
le rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant. »
Tiens, je ne la connaissais pas celle là "Mohammed n'interdisait pas le
rapport sexuel avec une personne morte ou un animal vivant.»
Moi aussi je découvre, plus on en sait plus on est effrayé de tant de
conneries qu'il faudrait prendre au sérieux.
Post by MH
Put... le gars était vraiment un obsédé sexuel totalement déviant, ce
qui transpirait déjà avec son "histoire d'amuuuur" avec une gamine de 6
ans.
Quand on suit son exemple d'obsédé sexuel sadique et taré, on va en
prison, aujourd'hui, normalement.
Sauf si on s'engage à voter socialaud. Là, la gauchiasse va sortir tous
ses psy pour faire de "on" une victime.
Il ne faut pas agresser la liberté de conscience des croyants, Belloubet
démission et toujours mon doigt dans le cul du prophète.
En fait de prophète les textes d'époque laissent plutôt entendre un
chamane.

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning , Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/Otan reforment et réarment la 2e division SS Das Reich
pour y organiser un coup d'état.
Joe Rodriguez, CMP
2020-02-11 14:47:19 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
Comme dans toutes les democraties....
"Personne ou presque ne recommandera l’usage d’invectives vulgaires dans
la légitime critique de telle ou telle religion. Dans une société
civilisée, on évite autant que possible d’injurier les convictions
religieuses de ses voisins. Mais au pays de la satire anticléricale, du
surréalisme transgressif, de la traditionnelle moquerie envers les
religions impérieuses, on mesure la régression que ces lynchages en
ligne (affaire Mila) risquent d’entraîner pour la liberté d’expression.
Au rebours de l’insigne maladresse démontrée par la ministre de la
Justice, Nicole Belloubet, dans sa première réaction, le blasphème est
*licite* en France, comme dans la grande majorité des démocraties .."
Il est vrai que l'on ne vit pas dans une théocratie catholique ou
musulmane..
En effet, c'est dans une autre, où on peut tout dire sauf "Ils sont fous
ces Romains"(*)

* : le nom a été changé.

Des progressistes qui adorent transgresser :
Loading Image...

On peut tout dire, tout, le pouvoir adore :
https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcSPvjUwyDOO2Mg3JI1FsTp2eWImQMWEFoPcFgTfARJhvGMA8aNZ

Bon, en fait, il y a un truc qu'on ne peut pas dire, un gros tabou :
Loading Image...
--

CMP : chevalier du Mérite palmipède
Zulu
2020-02-11 14:21:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
Comme dans toutes les democraties....
Non, on ne peut pas blasphémer la religion de la chôah.

Demandez à Reynouard.

1 an de taule et 40 000 € d'amende plus diverses prébendes aux assoces
suceuses habituelles.

La loi Gayssot est une loi anti-blasphème.

Si tu dis qu'il n'y a pas de trous t'es très grave un blasphémateur
antisémite.

Même si les trous n'y sont pas.

La réalité n'est pas un moyen de défense.

https://blogue-sc.com/2019/11/a-la-recherche-des-trous-perdus
MH
2020-02-11 17:34:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
Comme dans toutes les democraties....
"Personne ou presque ne recommandera l’usage d’invectives vulgaires dans la
légitime critique de telle ou telle religion. Dans une société civilisée, on
évite autant que possible d’injurier les convictions religieuses de ses
voisins. Mais au pays de la satire anticléricale, du surréalisme
transgressif, de la traditionnelle moquerie envers les religions impérieuses,
on mesure la régression que ces lynchages en ligne (affaire Mila) risquent
d’entraîner pour la liberté d’expression. Au rebours de l’insigne maladresse
démontrée par la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, dans sa première
réaction, le blasphème est *licite* en France, comme dans la grande majorité
des démocraties .."
Il est vrai que l'on ne vit pas dans une théocratie catholique ou musulmane..
Mais dans une théocratie gauchiste.

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning , Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/Otan reforment et réarment la 2e division SS Das Reich
pour y organiser un coup d'état.
Hannibal
2020-02-12 09:30:00 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
Comme dans toutes les democraties....
Evitez quand même de blasphémer contre la Shoah, ce sera plus prudent.
MAIxxxx
2020-02-15 14:21:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
Comme dans toutes les democraties....
"Personne ou presque ne recommandera l’usage d’invectives vulgaires dans
la légitime critique de telle ou telle religion. Dans une société
civilisée, on évite autant que possible d’injurier les convictions
religieuses de ses voisins. Mais au pays de la satire anticléricale, du
surréalisme transgressif, de la traditionnelle moquerie envers les
religions impérieuses, on mesure la régression que ces lynchages en
ligne (affaire Mila) risquent d’entraîner pour la liberté d’expression.
Au rebours de l’insigne maladresse démontrée par la ministre de la
Justice, Nicole Belloubet, dans sa première réaction, le blasphème est
*licite* en France, comme dans la grande majorité des démocraties .."
Il est vrai que l'on ne vit pas dans une théocratie catholique ou
musulmane..
Quelle autorité ou juridiction est capable de dire "ceci est un
blasphème" dans notre république "laïque". Ce serait donc une affaire
privée qui n'est ni reconnue ni sanctionnée par l'état de droit.

Par contre l'appel au crime - la menace de mort- me semble déjà être un
délit sinon plus et devrait être sanctionnée comme tel. Parler contre
les convictions, religieuses ou non, de quelqu'un n'est évidemment pas
une atteinte à la liberté de conscience, et ne peut pas être considéré
comme un délit et encore moins un crime.
Ce sont bien des crimes qui ont été commis cotre Charlie et les
spectateurs du Bataclan, quelle que soit la justification "de
conscience" qu'on puisse en donner.

Si l'insulte privée contre une personne est sanctionnable, le déni
public d'une opinion ne devrait pas l'être. Les lois mémorielles sont
d'ailleurs très discutables sauf peut-être quand il s'agit d'apologie
de fait de crimes par négationnisme en prétendant qu'ils n'ont pas eu
lieu.

Si je me promène dans la rue avec une inscription blasphématoire, je ne
vois pas en quoi j'attaque la liberté de conscience de quelqu'un qui
pourrait toujours dire que je suis un mécréant, mais n'a pas de ce fait
le droit de m'attaquer ni physiquement ni en justice.

Imaginez une campagne de publicité dans le métro avec "allah n'existe
pas, achetez plutôt une bible".

Quant à l'islamophobie, on s'en branle comme pourrait dire Grivaux (???)
La cathophobie ne gêne pas grand'monde et pourtant il y a en France un
tas d'actes cathophobes, et les cathos dans le monde sont persécutés
dans beaucoup de pays.
--
Quand on veut tuer son chien ces temps-ci, on dit qu'il est antisémite.
Loading...