Discussion:
Etude sur la nature des mouvements écologistes.
Add Reply
Paul Aubrin
2019-07-09 05:28:53 UTC
Réponse
Permalink
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
autres:

https://tinyurl.com/y2hmwzbj

Extrait de l'introduction:
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales nucléaires,
aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes en
général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels que
celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile Island en
1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui suivent, il
faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement bien avant son
émergence récente et même avant la naissance de leurs dirigeants actuels.
Olrik
2019-07-09 05:47:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales nucléaires,
aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes en
général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels que
celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile Island en
1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui suivent, il
faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement bien avant son
émergence récente et même avant la naissance de leurs dirigeants actuels.
L'important, c'est de chier partout, beaucoup et, si possible, sur le
terrain des autres.

C'est biblique :

<http://www.lyonvendome.adventiste.org/index.php/s-edifier/etudes-de-la-bible/5-nature-et-puissance-de-dieu>

Préserver c'est le mal, tout foutre en l'air c'est catho!

MERCI JÉSUS!

BOUMMMMMMMMMMMM!
Paul Aubrin
2019-07-09 12:07:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olrik
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales
nucléaires, aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes
en général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels
que celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile
Island en 1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui
suivent, il faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement
bien avant son émergence récente et même avant la naissance de leurs
dirigeants actuels.
L'important, c'est de chier partout, beaucoup et, si possible, sur le
terrain des autres.
Non. C'est exactement ceci:
" En fait, derrière la masse ignorante et manipulée qui scande
les slogans écologistes, on retrouve des intellectuels de diverses
provenances qui mènent ou ont mené depuis longtemps une guerre totale
contre la tradition de progrès scientifique et technologique"

Il y a 119 pages de preuves accablantes et de détails.
siger
2019-07-09 20:50:04 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
" En fait, derrière la masse ignorante et manipulée qui scande
les slogans écologistes, on retrouve des intellectuels de diverses
provenances qui mènent ou ont mené depuis longtemps une guerre totale
contre la tradition de progrès scientifique et technologique"
Il y a 119 pages de preuves accablantes et de détails.
Statistiquement, tes sources sont partisanes. Ici ça ressemble à du
populisme au sens péjoratif du terme. Mais vu que je ne lirais pas ce
qui ressemble à un torchon, tu as le bénéfice du doute.

Statistiquement encore, cette fois c'est 100 %, quand tu donnes un
extrait ou une interprétation d'un texte, on s'aperçoit en lisant le
texte entier que tu as menti, sinon dans les mots, au moins dans le
sens.

Là non plus je ne vais pas vérifier, quoi que lire un livre de
complotisme, qui met en scène des gentils industriels attaqués par une
horde de des vilains écolos qui ne veulent que du mal à la société,
pourrait être distrayant.

un suivi sur fr.soc.complot serait approprié, mais bon...
--
siger
Paul Aubrin
2019-07-10 04:56:29 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
" En fait, derrière la masse ignorante et manipulée qui
scande les slogans écologistes, on retrouve des intellectuels de
diverses provenances qui mènent ou ont mené depuis longtemps une guerre
totale contre la tradition de progrès scientifique et technologique"
Il y a 119 pages de preuves accablantes et de détails.
Statistiquement, tes sources sont partisanes. Ici ça ressemble à du
populisme au sens péjoratif du terme. Mais vu que je ne lirais pas ce
qui ressemble à un torchon, tu as le bénéfice du doute.
Statistiquement encore, cette fois c'est 100 %, quand tu donnes un
extrait ou une interprétation d'un texte, on s'aperçoit en lisant le
texte entier que tu as menti, sinon dans les mots, au moins dans le
sens.
Là non plus je ne vais pas vérifier, quoi que lire un livre de
complotisme, qui met en scène des gentils industriels attaqués par une
horde de des vilains écolos qui ne veulent que du mal à la société,
pourrait être distrayant.
Ce que j'ai lu était effectivement partisan. Ce petit livre ne s'en cache
d'ailleurs pas, à l'opposé des pratiques de la propagande écologiste qui
se prétend fondée scientifiquement. C'est aussi plein de noms, de faits
et de citations.
Post by siger
un suivi sur fr.soc.complot serait approprié, mais bon...
Mon pauvre Siger.... Décidément, on n'apprend pas grand chose en vous
lisant.
siger
2019-07-10 07:15:32 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by siger
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
" En fait, derrière la masse ignorante et manipulée qui
scande les slogans écologistes, on retrouve des intellectuels de
diverses provenances qui mènent ou ont mené depuis longtemps une guerre
totale contre la tradition de progrès scientifique et technologique"
Il y a 119 pages de preuves accablantes et de détails.
Statistiquement, tes sources sont partisanes. Ici ça ressemble à du
populisme au sens péjoratif du terme. Mais vu que je ne lirais pas ce
qui ressemble à un torchon, tu as le bénéfice du doute.
Statistiquement encore, cette fois c'est 100 %, quand tu donnes un
extrait ou une interprétation d'un texte, on s'aperçoit en lisant le
texte entier que tu as menti, sinon dans les mots, au moins dans le
sens.
Là non plus je ne vais pas vérifier, quoi que lire un livre de
complotisme, qui met en scène des gentils industriels attaqués par une
horde de des vilains écolos qui ne veulent que du mal à la société,
pourrait être distrayant.
Ce que j'ai lu était effectivement partisan. Ce petit livre ne s'en cache
d'ailleurs pas, à l'opposé des pratiques de la propagande écologiste qui
se prétend fondée scientifiquement. C'est aussi plein de noms, de faits
et de citations.
Bah, un livre partisan, qui parle de certaines personnes, contre mille
ou dix-mille livres argumentés qui montrent les magouilles des
pollueurs dans leur ensemble, ...
--
siger
Paul Aubrin
2019-07-10 11:58:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Bah, un livre partisan, qui parle de certaines personnes, contre mille
ou dix-mille livres argumentés qui montrent les magouilles des pollueurs
dans leur ensemble, ...
Tenez Siger, puisque vous aimez parler des personnes, voici quelques
renseignements sur vos amis politiques:

«Comme nous allons le voir, l'appel à une réduction massive de la
population mondiale, en particulier de celle des pays sous-
développés, sera une constante chez toutes les élites occidentales
qui ont financé et contribué à la naissance du mouvement écologiste.
Certains se réfèrent directement à Malthus, comme par exemple Dennis
Meadows, le professeur du MIT qui écrivit le fameux rapport du Club de
Rome, Limits to Growth. En 1973, recevant pour ce livre le prix des
librairies allemandes, il proposa la réduction de la population
mondiale à 1 milliard de personnes. D'autres, comme le prince
Bernhard de Hollande, ancien officier nazi qui fut le premier
président du WWF, parlent « objectivement » des « dangers de
la croissance démographique ». L'auteur de la première grande loi
américaine sur la protection de l'environnement de 1969 (le
National Environment Policy Act), Lyndon Caldwell, parlait lui de
réduire la population des États-Unis de moitié : »
siger
2019-07-10 14:54:35 UTC
Réponse
Permalink
(...) vos amis politiques (...)
et encore un mensonge...
Je n'ai pas ta force de caractère, qui te permet de t'endormir le soir,
la conscience tranquille, malgré ce que tu as fait dans la journée.
--
siger
Paul Aubrin
2019-07-10 15:49:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
(...) vos amis politiques (...)
et encore un mensonge...
Je n'ai pas ta force de caractère, qui te permet de t'endormir le soir,
la conscience tranquille, malgré ce que tu as fait dans la journée.
Cher Siger,
Je vois que quand je me permets d'utiliser le même procédé que vous, vous
êtes offusqué. N'y revenez plus. La prochaine fois, au lieu de dénigrer,
essayez de débattre. Ou abstenez vous.
Paul Aubrin
2019-07-10 16:00:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
La prochaine fois, au lieu de dénigrer,
essayez de débattre.
Débattre avec toi ? Sur la base de quoi ? Tes mensonges ne permettent
pas le débat, juste le dénigrement.
Quels mensonges Siger? Pourriez-vous être moins péremptoire et plus
explicite?
Post by Paul Aubrin
Ou abstenez vous.
voilà.
Si on a pas envie de discuter, le mieux est de s'abstenir.
Alabenne
2019-07-11 14:27:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Tenez Siger, puisque vous aimez parler des personnes, voici quelques
«Comme nous allons le voir, l'appel à une réduction massive de la
population mondiale, en particulier de celle des pays sous-
développés, sera une constante chez toutes les élites occidentales
qui ont financé et contribué à la naissance du mouvement écologiste.
Certains se réfèrent directement à Malthus, comme par exemple Dennis
Meadows, le professeur du MIT qui écrivit le fameux rapport du Club de
Rome, Limits to Growth. En 1973, recevant pour ce livre le prix des
librairies allemandes, il proposa la réduction de la population
mondiale à 1 milliard de personnes. D'autres, comme le prince
Bernhard de Hollande, ancien officier nazi qui fut le premier
président du WWF, parlent « objectivement » des « dangers de
la croissance démographique ». L'auteur de la première grande loi
américaine sur la protection de l'environnement de 1969 (le
National Environment Policy Act), Lyndon Caldwell, parlait lui de
réduire la population des États-Unis de moitié : »
Avant de réduire, si déjà on pouvait stabiliser, ce serait déjà un exploit.
"Est-ce que plus de population conduit à plus de bonheur ?" est la seule
question qui vaille.
A considérer les pays surpeuplés, on a plutôt tendance à répondre "non".
Mais peut-être est-ce une mauvaise réponse. Comme quand on voit le
soleil se lever à l'est et se coucher à l'ouest, on pense tout
naturellement que le soleil tourne autour de la terre, alors que c'est
l'inverse.
Si une étude scientifique dit "oui", alors il faut abandonner la
première réponse intuitive et augmenter massivement la population : pma,
gpa, tous les moyens sont bons.
Bon, après, faudra organiser l'éducation, éradiquer le chômage, mais ce
ne sont que des problèmes annexes et secondaires qu'on devrait pouvoir
résoudre facilement si on en prend les moyens.
Paul Aubrin
2019-07-11 15:58:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Alabenne
Avant de réduire, si déjà on pouvait stabiliser, ce serait déjà un exploit.
Non. La stabilisation devrait intervenir autour de 2050.
Post by Alabenne
"Est-ce que plus de population conduit à plus de bonheur ?" est la seule
question qui vaille.
Plus de bonheur produit une réduction du nombre d'enfants par femme.
Herisson grognon
2019-07-11 16:37:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Alabenne
Post by Paul Aubrin
Tenez Siger, puisque vous aimez parler des personnes, voici quelques
«Comme nous allons le voir, l'appel à une réduction massive de la
population mondiale, en particulier de celle des pays sous-
développés, sera une constante chez toutes les élites occidentales
qui ont financé et contribué à la naissance du mouvement écologiste.
Certains se réfèrent directement à Malthus, comme par exemple Dennis
Meadows, le professeur du MIT qui écrivit le fameux rapport du Club de
Rome, Limits to Growth. En 1973, recevant pour ce livre le prix des
librairies allemandes, il proposa la réduction de la population
mondiale à 1 milliard de personnes. D'autres, comme le prince
Bernhard de Hollande, ancien officier nazi qui fut le premier
président du WWF, parlent « objectivement » des « dangers de
la croissance démographique ». L'auteur de la première grande loi
américaine sur la protection de l'environnement de 1969 (le
National Environment Policy Act), Lyndon Caldwell, parlait lui de
réduire la population des États-Unis de moitié : »
Avant de réduire, si déjà on pouvait stabiliser, ce serait déjà un exploit.
"Est-ce que plus de population conduit à plus de bonheur ?" est la seule
question qui vaille.
A considérer les pays surpeuplés, on a plutôt tendance à répondre "non".
Mais peut-être est-ce une mauvaise réponse. Comme quand on voit le
soleil se lever à l'est et se coucher à l'ouest, on pense tout
naturellement que le soleil tourne autour de la terre, alors que c'est
l'inverse.
Si une étude scientifique dit "oui", alors il faut abandonner la
première réponse intuitive et augmenter massivement la population : pma,
gpa, tous les moyens sont bons.
Si vous pensez qu'il y a des politiciens, dans le zoo qui s'impose à
nous, qui se préoccupent du bonheur des populations, vous pensez mal.

Alain
Post by Alabenne
Bon, après, faudra organiser l'éducation, éradiquer le chômage, mais ce
ne sont que des problèmes annexes et secondaires qu'on devrait pouvoir
résoudre facilement si on en prend les moyens.
Joe Rodriguez
2019-07-09 11:10:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales nucléaires,
aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes en
général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels que
celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile Island en
1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui suivent, il
faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement bien avant son
émergence récente et même avant la naissance de leurs dirigeants actuels.
Il est évident que c'est un projet mondialiste en germe chez les
Illuminés de Bavière, le Bund, Mazzini, Pike, les commanditaires de
Lénine, d'Hitler et de Walter Hallstein, le dentiste de Mitterrand et le
tailleur de Macron.
--

Benoît
2019-07-09 11:36:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by Joe Rodriguez
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales nucléaires,
aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes en
général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels que
celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile Island en
1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui suivent, il
faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement bien avant son
émergence récente et même avant la naissance de leurs dirigeants actuels.
Il est évident que c'est un projet mondialiste en germe chez les
Illuminés de Bavière, le Bund, Mazzini, Pike, les commanditaires de
Lénine, d'Hitler et de Walter Hallstein, le dentiste de Mitterrand et le
tailleur de Macron.
Macron est ici ?
Non il est tailleur.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
Joe Rodriguez
2019-07-09 11:37:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Benoît
Post by Joe Rodriguez
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales nucléaires,
aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes en
général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels que
celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile Island en
1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui suivent, il
faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement bien avant son
émergence récente et même avant la naissance de leurs dirigeants actuels.
Il est évident que c'est un projet mondialiste en germe chez les
Illuminés de Bavière, le Bund, Mazzini, Pike, les commanditaires de
Lénine, d'Hitler et de Walter Hallstein, le dentiste de Mitterrand et le
tailleur de Macron.
Macron est ici ?
Non il est tailleur.
C'est la vérité qui est tailleur. Macron est tout sauf la vérité.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Paul Aubrin
2019-07-09 12:19:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Joe Rodriguez
C'est la vérité qui est tailleur. Macron est tout sauf la vérité.
Depuis le début, LaREM soutient les idées moisies des écolos-bobos et
s'associe à leurs grands prêtres (Hulot, De Rugy et cie). Le font-ils
parce qu'ils sont absurdes et qu'ils ne voient pas la contradiction entre
leurs objectifs économiques affichés et la décroissance écologique? Le
font-ils parce qu'ils sont des idiots utiles de la cause écolo-boboiste ?
Ou le font-ils parce que leurs sponsors leur demandent ?
Savio
2019-07-09 14:07:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Benoît
Macron est ici ?
Non il est tailleur.
C'est une entité quantique.
Paul Aubrin
2019-07-09 12:14:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by Joe Rodriguez
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales
nucléaires, aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes
en général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels
que celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile
Island en 1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui
suivent, il faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement
bien avant son émergence récente et même avant la naissance de leurs
dirigeants actuels.
Il est évident que c'est un projet mondialiste en germe chez les
Illuminés de Bavière, le Bund, Mazzini, Pike, les commanditaires de
Lénine, d'Hitler et de Walter Hallstein, le dentiste de Mitterrand et le
tailleur de Macron.
Un certain nombre de noms d'organismes onusiens engagés dans la
propagande apocalyptique la plus outrée sont cités explicitement avec
leurs fondateurs et leurs objectifs.
Notez bien que cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas des améliorations
certaines à apporter encore à la façon ne gérer l'environnement pour
augmenter le bien-être de l'humanité et l'agrément de vivre, en
particulier plus en harmonie avec la nature. Mais l'ensemble des idées
malthusiennes à la base de l'écologie qui nous est serinée du matin au
soir par les idiots utiles médiatiques est pseudo-scientifique,
réactionnaire et nauséabonde.
Joe Rodriguez
2019-07-09 13:15:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Joe Rodriguez
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales
nucléaires, aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes
en général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels
que celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile
Island en 1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui
suivent, il faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement
bien avant son émergence récente et même avant la naissance de leurs
dirigeants actuels.
Il est évident que c'est un projet mondialiste en germe chez les
Illuminés de Bavière, le Bund, Mazzini, Pike, les commanditaires de
Lénine, d'Hitler et de Walter Hallstein, le dentiste de Mitterrand et le
tailleur de Macron.
Un certain nombre de noms d'organismes onusiens engagés dans la
propagande apocalyptique la plus outrée sont cités explicitement avec > leurs fondateurs et leurs objectifs.
Il ne fallait prendre mon message qu'au second degré. Je sais bien que
Maurice Strong était une fripouille et que l'écologisme, le réchauffisme
et autres sont des socles du Credo mondialiste dont la moindre remise en
cause déclenche de plus en plus la violence d'État dans les pays encore
sous la coupe des Mondialistes associés.
Post by Paul Aubrin
Notez bien que cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas des améliorations
certaines à apporter encore à la façon ne gérer l'environnement pour
augmenter le bien-être de l'humanité et l'agrément de vivre, en
particulier plus en harmonie avec la nature. Mais l'ensemble des idées
malthusiennes à la base de l'écologie qui nous est serinée du matin au
soir par les idiots utiles médiatiques est pseudo-scientifique,
réactionnaire et nauséabonde.
Mais moi non plus je ne vide pas subrepticement le cendrier de la
voiture sur la chaussée en ouvrant la portière à côté d'un mur.
Cependant, les cochonneries jetées partout le long des autoroutes se
trouvent curieusement surtout dans les banlieues où nombre d'habitants
viennent de ce continent où fleurissent des décharges à ciel ouvert. Et
là, les "écologistes" veulent bizarrement qu'on en fasse venir plus.

L'écologie consiste de toute évidence à s'opposer à leur venue.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Se_jam
2019-07-10 10:25:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Joe Rodriguez
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales
nucléaires, aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes
en général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels
que celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile
Island en 1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui
suivent, il faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement
bien avant son émergence récente et même avant la naissance de leurs
dirigeants actuels.
Il est évident que c'est un projet mondialiste en germe chez les
Illuminés de Bavière, le Bund, Mazzini, Pike, les commanditaires de
Lénine, d'Hitler et de Walter Hallstein, le dentiste de Mitterrand et le
tailleur de Macron.
Un certain nombre de noms d'organismes onusiens engagés dans la
propagande apocalyptique la plus outrée sont cités explicitement avec
leurs fondateurs et leurs objectifs.
Notez bien que cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas des améliorations
certaines à apporter encore à la façon ne gérer l'environnement pour
augmenter le bien-être de l'humanité et l'agrément de vivre, en
particulier plus en harmonie avec la nature. Mais l'ensemble des idées
malthusiennes à la base de l'écologie qui nous est serinée du matin au
soir par les idiots utiles médiatiques est pseudo-scientifique,
réactionnaire et nauséabonde.
Faites-vous plaisir, allez écouter les collapsologues spécialistes de la collapsologie ! Pablo Servigne, si beau, la voix si douce, ... et Yves Cochet et ...

je n'ai pas écouté ???

Les masses se sont toujours accrochées à des foutaises ! L'écologie est peut-être la moins trop pire ? C'est aussi à cette sensibilité écolo qu'on doit l'épuration des eaux, le traitement des déchets, ... oui pas que eux. En écrivant ceci, je pense au socialisme auquel on devrait la sécu, les congés payés, les retraites, ... le même discours. Et le paradis, les anges, l'eau bénite, ... c'est à Dieu qu'on les doit :-).

Il roule pour qui et pour quoi Aubrin ?

Sejam
Paul Aubrin
2019-07-11 16:00:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by Se_jam
Faites-vous plaisir, allez écouter les collapsologues spécialistes de la
collapsologie ! Pablo Servigne, si beau, la voix si douce, ... et Yves
Cochet et ...
http://youtu.be/gJckUccWZ9Y je n'ai pas écouté ???
Les masses se sont toujours accrochées à des foutaises ! L'écologie est
peut-être la moins trop pire ? C'est aussi à cette sensibilité écolo
qu'on doit l'épuration des eaux, le traitement des déchets, ... oui pas
que eux. En écrivant ceci, je pense au socialisme auquel on devrait la
sécu, les congés payés, les retraites, ... le même discours. Et le
paradis, les anges, l'eau bénite, ... c'est à Dieu qu'on les doit .
Il roule pour qui et pour quoi Aubrin ?
Il ne roule pour personne.
Thierry M.
2019-07-12 08:37:16 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement
serait une réaction spontanée aux excès du développement industriel
des dernières décennies serait né d'une prise de
conscience croissante des dangers intrinsèques aux centrales nucléaires,
aux grands complexes chimiques ou aux industries lourdes en
général ; il serait issu d'une réponse émotive de l'opinion
publique, naturelle et spontanée, consécutive à des incidents tels que
celui de Tchernobyl en 1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile Island en
1979 . Comme nous allons le démontrer dans les pages qui suivent, il
faut rechercher les racines idéologiques de ce mouvement bien avant son
émergence récente et même avant la naissance de leurs dirigeants actuels.
c'est juste la reconversion des anciens coco qui se cherchaient un
nouveau cheval de bataille idéologique et ttalitaire :
"je vais te soumettre pour faire ton bonheur"
Je n'ose imaginer la catastophe d'un état totalitaire de type :
"démocratie populaire éclogique"
--
Thierry
- Ah chérie, tu nous a fait des sardines à l'huile ?
- erreur, ce sont des frites
- fais gaffe lucette !
Mor Abelian
2019-07-12 08:38:24 UTC
Réponse
Permalink
"démocratie populaire écologique"
C'est en marche.
Paul Aubrin
2019-07-12 13:06:16 UTC
Réponse
Permalink
Post by Thierry M.
c'est juste la reconversion des anciens coco qui se cherchaient un
"je vais te soumettre pour faire ton bonheur"
"démocratie populaire éclogique"
Les anciens staliniens, maoistes, trotskistes se sont alliés aux néo-
malthusiens (plutôt tendance verdâtre). Leurs motifs divergent, mais leur
objectif est le même : châtier la civilisations occidentales pour cause
de refus d'échouer contrairement aux prédictions des marchands
d'apocalypse.
Se_jam
2019-07-13 08:43:12 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Thierry M.
c'est juste la reconversion des anciens coco qui se cherchaient un
"je vais te soumettre pour faire ton bonheur"
"démocratie populaire éclogique"
Les anciens staliniens, maoistes, trotskistes se sont alliés aux néo-
malthusiens (plutôt tendance verdâtre). Leurs motifs divergent, mais leur
objectif est le même : châtier la civilisations occidentales pour cause
de refus d'échouer contrairement aux prédictions des marchands
d'apocalypse.
Tu crois qu'ils sont nés avec le gène troto-maoo-stalino-ecolo-maltusiste ?

Ce sont des religions, des raccourcis qui leur donnent dignité, respectabilité, ... ils ne sont plus cette fourmi dépendante qui demande à manger s'il vous plait beaucoup. Là, ils sont une grosse fourmi avec deux grosses couilles et on va voir ce qu'on va voir ... et c'est tout vu, comme disait Crassus.

Et toi, que crois-tu ?

Sejam

siger
2019-07-12 20:00:56 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Un article assez ancien mais qu'il vaut la peine de relire de temps à
https://tinyurl.com/y2hmwzbj
Pour retracer l'histoire du mouvement écologiste international, il faut
tout d'abord en finir avec une série de lieux communs : le mouvement serait
une réaction spontanée aux excès du développement industriel des
dernières décennies serait né d'une prise de conscience
croissante des dangers intrinsèques aux centrales nucléaires, aux grands
complexes chimiques ou aux industries lourdes en général ; il serait
issu d'une réponse émotive de l'opinion publique, naturelle et
spontanée, consécutive à des incidents tels que celui de Tchernobyl en
1986, de Seveso en 1976 ou de Three Mile Island en 1979 . Comme nous
allons le démontrer dans les pages qui suivent, il faut rechercher les
racines idéologiques de ce mouvement bien avant son émergence récente et
même avant la naissance de leurs dirigeants actuels.
c'est juste la reconversion des anciens coco qui se cherchaient un nouveau
"je vais te soumettre pour faire ton bonheur"
ça existe déjà depuis des décennies, ça s'appelle le libéralisme ou le
capitalisme. Ces noms sont bien sûr mal choisis, mais cette tromperie
fait partie de la procédure, et ça marche à merveille.
--
siger
Loading...