Discussion:
Après Macron au tour de Theresa May de se faire rosser !
Add Reply
Cardinal de Hère
2018-12-06 17:53:31 UTC
Réponse
Permalink
Il paraît que la chambre des députés du RU ne votera pas le Brexit de
lopette voulu par Theresa May ! :)

Bravo les députés britanniques, il faut humilier et mépriser l'UE, il
faut lui faire du mal, il faut la détruire !

<https://www.lesechos.fr/monde/europe/0600285189937-brexit-les-chances-de-feu-vert-des-deputes-britanniques-samenuisent-2227557.php>

Brexit : les chances de feu vert des députés britanniques s'amenuisent

La partie semble si mal engagée pour la Première ministre que les
observateurs s'interrogent moins, désormais, sur ses chances de gagner
le vote de mardi que sur l'ampleur de sa future défaite.
Les chances pour Theresa May d'obtenir un feu vert des députés
britanniques à l'accord conclu sur le Brexit avec Bruxelles étaient déjà
bien minces , au début de la semaine. Deux jours après l'ouverture
d'âpres débats à la Chambre des communes, elles se sont encore réduites.
Au point qu'on voit mal, désormais, comment la Première ministre
conservatrice pourrait remporter le vote crucial qui doit intervenir
mardi prochain.

Alors que le « Daily Mirror » la donnait « faible et chancelante », et
le « Guardian » même « titubante », à l'issue d'une journée de débats
calamiteuse pour elle mardi, Theresa May a encore vu sa situation se
dégrader dans la journée de mercredi.

Reprise en main du Parlement

Contrainte par les députés de publier in extenso l'avis juridique sur
l'accord que lui avait remis le General Attorney du gouvernement,
Goeffrey Cox, elle s'est, bon gré mal gré, exécutée. Une seule chose est
ressortie de l'avis : le Royaume-Uni risque, effectivement, de rester
bloqué indéfiniment dans une Union douanière avec l'UE si devait
s'appliquer la clause de « backstop ». Une période tampon qui doit
s'ouvrir à la fin de la période de transition afin d'assurer la fluidité
des échanges entre les deux Irlande, si Londres et Bruxelles tardaient à
trouver un accord sur l'après-Brexit.

Du petit-lait pour les hard Brexiters du parti conservateur, dont les
critiques, comme l'ont de nouveau montré les débats de mercredi, se sont
précisément focalisées sur ce point.

Encouragement à voter contre

L'autre grande défaite de lundi, l'adoption d'un amendement donnant au
Parlement voix au chapitre sur la suite des événements, dans le cas où
il rejetterait l'accord conclu avec Bruxelles - là où le seul
gouvernement devait initialement indiquer la marche à suivre -, est pour
la Première ministre une mauvaise nouvelle à double titre.

Non seulement ce revers prouve à ceux qui en doutaient qu'elle n'aura
plus totalement le contrôle de la situation en cas de défaite mardi. «
Le Parlement a commencé à reprendre le contrôle », s'est félicité le
député conservateur pro-Remain Dominic Grieve, à l'initiative de
l'amendement. Mais un tel mécanisme réduit aussi le risque de « no deal
», où le Royaume-Uni divorcerait sans accord à l'amiable avec l'UE. Car
les députés auront désormais les moyens de peser pour l'éviter.

Ampleur de l'écart de voix

Cela ne pourra qu'encourager à voter contre l'accord les « MPs » qui
redoutaient de provoquer ainsi un tel scénario catastrophe. Or, ce sont
les plus nombreux. « Le nombre de députés qui sont prêts à un no deal se
compte sur les doigts des deux mains », estime un lobbyiste qui connaît
bien les arcanes du Palais de Westminster.

La partie semble si mal engagée pour la Première ministre que les
observateurs s'interrogent moins, désormais, sur ses chances de gagner
le vote de mardi que sur l'ampleur de sa future défaite. Si le score est
sans appel, elle risque fort d'être rapidement poussée vers la sortie.
Mais si elle perd avec un faible écart de voix, certains sont convaincus
qu'elle pourra réclamer la réouverture des négociations à Bruxelles, à
l'occasion du Sommet européen de la fin de la semaine prochaine. Rien de
moins sûr néanmoins : les Européens ont pour l'instant formellement
exclu la reprise de tels pourparlers.
Fang
2018-12-06 17:58:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Il paraît que la chambre des députés du RU ne votera pas le Brexit de
lopette voulu par Theresa May ! :)
Bravo les députés britanniques, il faut humilier et mépriser l'UE, il
faut lui faire du mal, il faut la détruire !
Un bon programme.
Post by Cardinal de Hère
<https://www.lesechos.fr/monde/europe/0600285189937-brexit-les-chances-de-feu-vert-des-deputes-britanniques-samenuisent-2227557.php>
Brexit : les chances de feu vert des députés britanniques s'amenuisent
La partie semble si mal engagée pour la Première ministre que les
observateurs s'interrogent moins, désormais, sur ses chances de gagner
le vote de mardi que sur l'ampleur de sa future défaite.
Les chances pour Theresa May d'obtenir un feu vert des députés
britanniques à l'accord conclu sur le Brexit avec Bruxelles étaient déjà
bien minces , au début de la semaine. Deux jours après l'ouverture
d'âpres débats à la Chambre des communes, elles se sont encore réduites.
Au point qu'on voit mal, désormais, comment la Première ministre
conservatrice pourrait remporter le vote crucial qui doit intervenir
mardi prochain.
Alors que le « Daily Mirror » la donnait « faible et chancelante », et
le « Guardian » même « titubante », à l'issue d'une journée de débats
calamiteuse pour elle mardi, Theresa May a encore vu sa situation se
dégrader dans la journée de mercredi.
Reprise en main du Parlement
Contrainte par les députés de publier in extenso l'avis juridique sur
l'accord que lui avait remis le General Attorney du gouvernement,
Goeffrey Cox, elle s'est, bon gré mal gré, exécutée. Une seule chose est
ressortie de l'avis : le Royaume-Uni risque, effectivement, de rester
bloqué indéfiniment dans une Union douanière avec l'UE si devait
s'appliquer la clause de « backstop ». Une période tampon qui doit
s'ouvrir à la fin de la période de transition afin d'assurer la fluidité
des échanges entre les deux Irlande, si Londres et Bruxelles tardaient à
trouver un accord sur l'après-Brexit.
Du petit-lait pour les hard Brexiters du parti conservateur, dont les
critiques, comme l'ont de nouveau montré les débats de mercredi, se sont
précisément focalisées sur ce point.
Encouragement à voter contre
L'autre grande défaite de lundi, l'adoption d'un amendement donnant au
Parlement voix au chapitre sur la suite des événements, dans le cas où
il rejetterait l'accord conclu avec Bruxelles - là où le seul
gouvernement devait initialement indiquer la marche à suivre -, est pour
la Première ministre une mauvaise nouvelle à double titre.
Non seulement ce revers prouve à ceux qui en doutaient qu'elle n'aura
plus totalement le contrôle de la situation en cas de défaite mardi. «
Le Parlement a commencé à reprendre le contrôle », s'est félicité le
député conservateur pro-Remain Dominic Grieve, à l'initiative de
l'amendement. Mais un tel mécanisme réduit aussi le risque de « no deal
», où le Royaume-Uni divorcerait sans accord à l'amiable avec l'UE. Car
les députés auront désormais les moyens de peser pour l'éviter.
Ampleur de l'écart de voix
Cela ne pourra qu'encourager à voter contre l'accord les « MPs » qui
redoutaient de provoquer ainsi un tel scénario catastrophe. Or, ce sont
les plus nombreux. « Le nombre de députés qui sont prêts à un no deal se
compte sur les doigts des deux mains », estime un lobbyiste qui connaît
bien les arcanes du Palais de Westminster.
La partie semble si mal engagée pour la Première ministre que les
observateurs s'interrogent moins, désormais, sur ses chances de gagner
le vote de mardi que sur l'ampleur de sa future défaite. Si le score est
sans appel, elle risque fort d'être rapidement poussée vers la sortie.
Mais si elle perd avec un faible écart de voix, certains sont convaincus
qu'elle pourra réclamer la réouverture des négociations à Bruxelles, à
l'occasion du Sommet européen de la fin de la semaine prochaine. Rien de
moins sûr néanmoins : les Européens ont pour l'instant formellement
exclu la reprise de tels pourparlers.
--

Duzz'
2018-12-06 18:17:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
Il paraît que la chambre des députés du RU ne votera pas le Brexit de
lopette voulu par Theresa May ! :)
Bravo les députés britanniques, il faut humilier et mépriser l'UE, il
faut lui faire du mal, il faut la détruire !
<https://www.lesechos.fr/monde/europe/0600285189937-brexit-les-chances-de-feu-vert-des-deputes-britanniques-samenuisent-2227557.php>
En attendant, c'est Theresa May qui se fait détruire et l'UE qui se marre.
Dobb
2018-12-06 19:32:19 UTC
Réponse
Permalink
Post by Cardinal de Hère
La partie semble si mal engagée pour la Première ministre que les
observateurs s'interrogent moins, désormais, sur ses chances de gagner le
vote de mardi que sur l'ampleur de sa future défaite. Si le score est sans
appel, elle risque fort d'être rapidement poussée vers la sortie.
Justement, non, et c'est là que réside l'ultime quenelle
à ceux qui rêvent d'un 2ème référendum.

Si la taupe est battue, et humiliée comme jamais on
n'a osé humilier une bête de cirque, alors seulement
elle pourra conserver son poste.

La tête sortie de la cuvette des chiottes, elle obtiendra
alors la confiance des parlementaires du DUP, et sans
doute des partisans conservateurs d'un hard Brexit pour
une raison très simple : elle a promis-juré-craché que
jamais elle n'ira piétiner le choix de la population, et
n'organisera un 2ème, ni un 3ème, ni un 4ème référendum.
La laisser végéter en place - quitte à ce qu'elle soit encore
plus humiliée - est la meilleure façon d'aboutir à un Brexit
sans accord.

Alors que si la confiance lui est retirée, les conservateurs
anti-Brexit sont assurés de se ramasser la raclée électorale
de leur vie, et c'est finalement le fourbe Corbyn qui risque
de se retrouver aux manettes. Antisémite non assumé,
anti-Brexiteur non assumé, anti-tout non assumé, Corbyn se
vend juste au plus offrant. Le risque existe donc bien que,
avec une belle liasse de billets dans sa poche, il accepte
de ne pas respecter les résultats du référendum.

Avec May, ce risque est moindre, d'autant plus qu'à la
moindre incartade, on lui dira "et alors taupinette, tu
regrettes déjà ta cuvette des chiottes ?"

Dobb
Cardinal de Hère
2018-12-06 21:17:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
Post by Cardinal de Hère
La partie semble si mal engagée pour la Première ministre que les
observateurs s'interrogent moins, désormais, sur ses chances de gagner
le vote de mardi que sur l'ampleur de sa future défaite. Si le score
est sans appel, elle risque fort d'être rapidement poussée vers la
sortie.
Justement, non, et c'est là que réside l'ultime quenelle
à ceux qui rêvent d'un 2ème référendum.
Si la taupe est battue, et humiliée comme jamais on
n'a osé humilier une bête de cirque, alors seulement
elle pourra conserver son poste.
La tête sortie de la cuvette des chiottes, elle obtiendra
alors la confiance des parlementaires du DUP, et sans
doute des partisans conservateurs d'un hard Brexit pour
une raison très simple : elle a promis-juré-craché que
jamais elle n'ira piétiner le choix de la population, et
n'organisera un 2ème, ni un 3ème, ni un 4ème référendum.
La laisser végéter en place - quitte à ce qu'elle soit encore
plus humiliée - est la meilleure façon d'aboutir à un Brexit
sans accord.
Alors que si la confiance lui est retirée, les conservateurs
anti-Brexit sont assurés de se ramasser la raclée électorale
de leur vie, et c'est finalement le fourbe Corbyn qui risque
de se retrouver aux manettes. Antisémite non assumé,
anti-Brexiteur non assumé, anti-tout non assumé, Corbyn se
vend juste au plus offrant. Le risque existe donc bien que,
avec une belle liasse de billets dans sa poche, il accepte
de ne pas respecter les résultats du référendum.
Avec May, ce risque est moindre, d'autant plus qu'à la
moindre incartade, on lui dira "et alors taupinette, tu
regrettes déjà ta cuvette des chiottes ?"
Espérons donc que tout se passe comme tu le dis : la proposition de
Brexit de May sera rejetée mais elle conservera la confiance des
conservateurs qui lui imposeront un Brexit dur ou même sans accord.
Fang
2018-12-06 22:24:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
Post by Cardinal de Hère
La partie semble si mal engagée pour la Première ministre que les
observateurs s'interrogent moins, désormais, sur ses chances de gagner
le vote de mardi que sur l'ampleur de sa future défaite. Si le score
est sans appel, elle risque fort d'être rapidement poussée vers la
sortie.
Justement, non, et c'est là que réside l'ultime quenelle
à ceux qui rêvent d'un 2ème référendum.
Si la taupe est battue, et humiliée comme jamais on
n'a osé humilier une bête de cirque, alors seulement
elle pourra conserver son poste.
La tête sortie de la cuvette des chiottes, elle obtiendra
alors la confiance des parlementaires du DUP, et sans
doute des partisans conservateurs d'un hard Brexit pour
une raison très simple : elle a promis-juré-craché que
jamais elle n'ira piétiner le choix de la population, et
n'organisera un 2ème, ni un 3ème, ni un 4ème référendum.
La laisser végéter en place - quitte à ce qu'elle soit encore
plus humiliée - est la meilleure façon d'aboutir à un Brexit
sans accord.
Alors que si la confiance lui est retirée, les conservateurs
anti-Brexit sont assurés de se ramasser la raclée électorale
de leur vie, et c'est finalement le fourbe Corbyn qui risque
de se retrouver aux manettes. Antisémite non assumé,
anti-Brexiteur non assumé, anti-tout non assumé, Corbyn se
vend juste au plus offrant. Le risque existe donc bien que,
avec une belle liasse de billets dans sa poche, il accepte
de ne pas respecter les résultats du référendum.
Avec May, ce risque est moindre, d'autant plus qu'à la
moindre incartade, on lui dira "et alors taupinette, tu
regrettes déjà ta cuvette des chiottes ?"
Attention, ne dites pas de mal des taupins. De même que la chenille se
transforme en beau papillon, le taupin se transforme en sympathique
ingénieur.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
German news1
2018-12-06 21:38:39 UTC
Réponse
Permalink
may est une femme formidable ! elle en a dans le jupon !

elle incarne un rechange, une tentative de comprendre comment
saisir une chance. franchement c'est un miracle que l'UK tienne.

le Commonwealth c'est grand...la france c'est petit.
--
a+

German

http://wwww.upload-and-print.org
Cardinal de Hère
2018-12-07 10:29:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by German news1
may est une femme formidable ! elle en a dans le jupon !
Hideuse de May !
Post by German news1
elle incarne un rechange, une tentative de comprendre comment
saisir une chance. franchement c'est un miracle que l'UK tienne.
May est une putasoros.
Post by German news1
le Commonwealth c'est grand...la france c'est petit.
Goliath, David, toussa...

Loading...