Discussion:
Pour Forbes le Brexit peut renforcer l'UE !
Add Reply
"René Groumal
2020-02-13 14:09:07 UTC
Réponse
Permalink
En ce sens, le retrait britannique pourrait être une opportunité pour
renforcer l’intégration au sein de l’Union Européenne.

L’opportunité sera avant tout d’ordre institutionnel. Ce retrait
pourrait faciliter la prise de décision et donc favoriser l’adoption des
réformes. La participation du Royaume-Uni au sein des instances
européennes a structurellement recherché à diluer l’unité politique, en
soutenant l’adhésion de nouveaux États-membres, et ralentir l’obtention
de consensus pour reporter le modèle fédéraliste européen.

Par exemple, l’adoption unanime de la monnaie unique n’a jamais été
obtenue et a encouragé d’autres pays, comme le Danemark ou la Suède à
solliciter une dérogation. En 2011, le projet de renforcer la discipline
budgétaire en Europe a rencontré une seule opposition parmi les 27 états
membres : celle britannique. Dans l’urgence, l’accord européen s’est
alors traduit par un simple accord intergouvernemental de la part des 26
autres États membres. Enfin, le projet d’une armée européenne, toujours
discuté, était impossible sans l’accord d’une de ses trois principales
puissances militaires.

Mais l’opportunité sera aussi d’ordre économique. L’intégration
monétaire sera renforcée : 85% de l’activité européenne utilisera
dorénavant l’euro en 2021 contre 72% jusqu’à présent. Surtout, l’Europe
pourrait tirer bénéfice du ralentissement des investissements
britanniques en augmentant ses parts de marché sur le commerce mondial.

Selon le Trésor britannique, le PIB britannique pourrait se réduire de
6% sur la prochaine décennie, en raison d’accords commerciaux moins
favorables, d’une croissance moins forte de sa demande intérieure et de
la faiblesse durable des investissements. Depuis 2016, l’investissement
privé dans les pays du G7 hors Royaume-Uni a ainsi augmenté de 9%,
tandis qu’il a stagné outre-Manche.

https://www.forbes.fr/business/brexit-une-opportunite-pour-integration-europe/cn-reloaded1
MH
2020-02-13 15:38:34 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
En ce sens, le retrait britannique pourrait être une opportunité pour
renforcer l’intégration au sein de l’Union Européenne.
L’opportunité sera avant tout d’ordre institutionnel. Ce retrait pourrait
faciliter la prise de décision et donc favoriser l’adoption des réformes.
Là, on nous a déjà fait le coup. En 2007, avec le référendum sur la
constitution. Interroger la population européenne... Du balais.

https://www.cjoint.com/c/JBnpMdjuvTl

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning , Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/Otan reforment et réarment la 2e division SS Das Reich
pour y organiser un coup d'état.
Canta Galet
2020-02-13 23:28:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by MH
Post by "René Groumal
En ce sens, le retrait britannique pourrait être une opportunité pour
renforcer l’intégration au sein de l’Union Européenne.
L’opportunité sera avant tout d’ordre institutionnel. Ce retrait pourrait
faciliter la prise de décision et donc favoriser l’adoption des réformes.
Là, on nous a déjà fait le coup. En 2007, avec le référendum sur la
constitution. Interroger la population européenne... Du balais.
Faut dire que pour des élus RN te rouler dans la semoule avec l'histoire du référendum de 2005 est d'autant plus facile que tu n'as toujours rien compris.

Effectivement grâce aux abrutis de ton acabit ils ont bien réussi leur coup.
MH
2020-02-15 13:18:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by Canta Galet
Post by MH
Post by "René Groumal
En ce sens, le retrait britannique pourrait être une opportunité pour
renforcer l’intégration au sein de l’Union Européenne.
L’opportunité sera avant tout d’ordre institutionnel. Ce retrait pourrait
faciliter la prise de décision et donc favoriser l’adoption des réformes.
Là, on nous a déjà fait le coup. En 2007, avec le référendum sur la
constitution. Interroger la population européenne... Du balais.
Faut dire que pour des élus RN te rouler dans la semoule avec l'histoire du
référendum de 2005 est d'autant plus facile que tu n'as toujours rien
compris.
Ah?

1) Quel a été le résultat de ce référendum?

2) Combien de pays européens ont pu voter sur un total de combien? Histoire de
se faire une opinion sur le coté "démocratique" d'euromerde?
Post by Canta Galet
Effectivement grâce aux abrutis de ton acabit ils ont bien réussi leur coup.
Quel coup? Falsifier le référendum? falsifier le référendum européen?

MH
--
- 360.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la CIA,
israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la croatie, la
jordanie, le qatar et l'arabie saoudite.
- Chelsea Manning , Edward Snowden, Julian Assange, 3 héros face au terrorisme
d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/Otan reforment et réarment la 2e division SS Das Reich
pour y organiser un coup d'état.
Dobb
2020-02-13 23:41:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
https://www.forbes.fr/business/brexit-une-opportunite-pour-integration-europe/cn-reloaded1
Rhôôô Groumalaucul, tu n'as pas honte de recopier "les torchons
d'extrême droite du genre Forbes", comme tu disais ici :

https://groups.google.com/forum/#!msg/fr.soc.politique/6k3cslW0IIw/ABzmi86IAgAJ

Hein Groumalaucul ?

Dobb
"René Groumal
2020-02-14 09:50:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by Dobb
Post by "René Groumal
https://www.forbes.fr/business/brexit-une-opportunite-pour-integration-europe/cn-reloaded1
Rhôôô Groumalaucul, tu n'as pas honte de recopier "les torchons
https://groups.google.com/forum/#!msg/fr.soc.politique/6k3cslW0IIw/ABzmi86IAgAJ
Hein Groumalaucul ?
Mais non . Il faut avec les cons faire flèche de tout bois.
Maintenant, à la niche Dobberman !

--
Max Enfoux
2020-02-15 15:14:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by "René Groumal
En ce sens, le retrait britannique pourrait être une opportunité pour
renforcer l’intégration au sein de l’Union Européenne.
L’opportunité sera avant tout d’ordre institutionnel. Ce retrait
pourrait faciliter la prise de décision et donc favoriser l’adoption des
réformes. La participation du Royaume-Uni au sein des instances
européennes a structurellement recherché à diluer l’unité politique, en
soutenant l’adhésion de nouveaux États-membres, et ralentir l’obtention
de consensus pour reporter le modèle fédéraliste européen.
Par exemple, l’adoption unanime de la monnaie unique n’a jamais été
obtenue et a encouragé d’autres pays, comme le Danemark ou la Suède à
solliciter une dérogation. En 2011, le projet de renforcer la discipline
budgétaire en Europe a rencontré une seule opposition parmi les 27 états
membres : celle britannique. Dans l’urgence, l’accord européen s’est
alors traduit par un simple accord intergouvernemental de la part des 26
autres États membres. Enfin, le projet d’une armée européenne, toujours
discuté, était impossible sans l’accord d’une de ses trois principales
puissances militaires.
Mais l’opportunité sera aussi d’ordre économique. L’intégration
monétaire sera renforcée : 85% de l’activité européenne utilisera
dorénavant l’euro en 2021 contre 72% jusqu’à présent. Surtout, l’Europe
pourrait tirer bénéfice du ralentissement des investissements
britanniques en augmentant ses parts de marché sur le commerce mondial.
Selon le Trésor britannique, le PIB britannique pourrait se réduire de
6% sur la prochaine décennie, en raison d’accords commerciaux moins
favorables, d’une croissance moins forte de sa demande intérieure et de
la faiblesse durable des investissements. Depuis 2016, l’investissement
privé dans les pays du G7 hors Royaume-Uni a ainsi augmenté de 9%,
tandis qu’il a stagné outre-Manche.
https://www.forbes.fr/business/brexit-une-opportunite-pour-integration-europe/cn-reloaded1
-
Mais qu'on fait donc les ultra-européistes qui voulaient empécher le Brexit en prédisant l'apocalypse et qui disent, maintenant qu'il est acté, conditionnel obligé, que ça pourrait renforcer l'U.E ?

Max
---

Loading...