Discussion:
Matzneff ami de Jean-Marie Le Pen
(trop ancien pour répondre)
Toni Facha
2020-07-31 12:56:39 UTC
Permalink
Pour rappel, Gabriel Matzneff a écrit dans plusieurs journaux proches de
la Nouvelle droite et de l'extrême droite nationaliste-révolutionnaire :
L'Idiot International, Le Choc du mois ou Matulu. Et comme le rappelle
très bien cet article de L'Opinion
https://www.lopinion.fr/edition/politique/amities-particulieres-gabriel-matzneff-l-extreme-droite-207230
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec une
partie de l’extrême droite."
Le très gentil Luciole135
2020-07-31 12:58:29 UTC
Permalink
Post by Toni Facha
Pour rappel, Gabriel Matzneff a écrit dans plusieurs journaux proches de
L'Idiot International, Le Choc du mois ou Matulu. Et comme le rappelle
très bien cet article de L'Opinion
https://www.lopinion.fr/edition/politique/amities-particulieres-gabriel-matzneff-l-extreme-droite-207230
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec une
partie de l’extrême droite."
Il a eu des liens privilégiés avec tous les partis politiques non ?
jmh
2020-07-31 16:28:21 UTC
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Toni Facha
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec une
partie de l’extrême droite."
Il a eu des liens privilégiés avec tous les partis politiques non ?
Oui mais les autres comptent pour du beur
--
jmh: Docteur en politique nationale et internationale, professeur em,
dr h.c. mult, titulaire d'une chaire de politologie au Café du Commerce
Savio
2020-07-31 16:58:26 UTC
Permalink
Post by jmh
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Toni Facha
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec
une partie de l’extrême droite."
Il a eu des liens privilégiés avec tous les partis politiques non ?
Oui mais les autres comptent pour du beur
La gauche compte surtout sur les beurs !
Gloops
2020-07-31 18:13:16 UTC
Permalink
Post by Savio
Post by jmh
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Toni Facha
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec
une partie de l’extrême droite."
Il a eu des liens privilégiés avec tous les partis politiques non ?
Oui mais les autres comptent pour du beur
La gauche compte surtout sur les beurs !
Et Marine Le Pen aussi.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Savio
2020-08-01 06:13:32 UTC
Permalink
Post by Gloops
Post by Savio
Post by jmh
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Toni Facha
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec
une partie de l’extrême droite."
Il a eu des liens privilégiés avec tous les partis politiques non ?
Oui mais les autres comptent pour du beur
La gauche compte surtout sur les beurs !
Et Marine Le Pen aussi.
Pour la gauche ce sont ses "valeurs" !
Pour MLP ce sont ses faire valoir !
Gloops
2020-08-01 08:51:59 UTC
Permalink
Post by Savio
Post by Gloops
Post by Savio
Post by jmh
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Toni Facha
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec
une partie de l’extrême droite."
Il a eu des liens privilégiés avec tous les partis politiques non ?
Oui mais les autres comptent pour du beur
La gauche compte surtout sur les beurs !
Et Marine Le Pen aussi.
Pour la gauche ce sont ses "valeurs" !
Ah oui, la gauche a des valeurs ?
Post by Savio
Pour MLP ce sont ses faire valoir !
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Savio
2020-08-01 09:05:23 UTC
Permalink
Post by Gloops
Post by Savio
Pour la gauche ce sont ses "valeurs" !
Ah oui, la gauche a des valeurs ?
Elle le prétend !
Gloops
2020-08-01 11:56:25 UTC
Permalink
Post by Savio
Post by Gloops
Post by Savio
Pour la gauche ce sont ses "valeurs" !
Ah oui, la gauche a des valeurs ?
Elle le prétend !
D'ailleurs au début c'était sympa.
C'est poussé à l'extrême que ça devient l'enfer.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Mr H
2020-08-01 13:44:43 UTC
Permalink
Post by Gloops
Post by Savio
Post by Gloops
Post by Savio
Pour la gauche ce sont ses "valeurs" !
Ah oui, la gauche a des valeurs ?
Elle le prétend !
D'ailleurs au début c'était sympa.
C'est poussé à l'extrême que ça devient l'enfer.
Ah oui, les extrémistes... Ceux qui dans les années cinquante se
battaient contre le colonialisme, tandis que les partis centristes
envoyaient la jeunesse française essayer de maintenir l'ordre colonial
injuste au prix de la vie de nombre d'entre eux.
Mais qui étaient vraiment les extrémistes ?

Mr H.
=====
Le clergé est une compagnie qui a le privilège exclusif de voler par la séduction.
-+- Claude-Hadrien Helvetius (1715-1771) -+-
Gloops
2020-08-01 18:39:15 UTC
Permalink
Post by Mr H
Post by Gloops
Post by Savio
Post by Gloops
Post by Savio
Pour la gauche ce sont ses "valeurs" !
Ah oui, la gauche a des valeurs ?
Elle le prétend !
D'ailleurs au début c'était sympa.
C'est poussé à l'extrême que ça devient l'enfer.
Ah oui, les extrémistes... Ceux qui dans les années cinquante se
battaient contre le colonialisme, tandis que les partis centristes
envoyaient la jeunesse française essayer de maintenir l'ordre colonial
injuste au prix de la vie de nombre d'entre eux.
Mais qui étaient vraiment les extrémistes ?
Mr H.
=====
Le clergé est une compagnie qui a le privilège exclusif de voler par la séduction.
-+- Claude-Hadrien Helvetius (1715-1771) -+-
Non non, on peut rester sur le sujet ...
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
sts99
2020-08-04 08:07:11 UTC
Permalink
Post by Le très gentil Luciole135
Post by Toni Facha
Pour rappel, Gabriel Matzneff a écrit dans plusieurs journaux proches de
L'Idiot International, Le Choc du mois ou Matulu. Et comme le rappelle
très bien cet article de L'Opinion
https://www.lopinion.fr/edition/politique/amities-particulieres-gabriel-matzneff-l-extreme-droite-207230 ,
"Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec une
partie de l’extrême droite."
Il a eu des liens privilégiés avec tous les partis politiques non ?
L'aveuglement collectif des politiciens et des médias concernant les
pédophiles de France, ce n'est pas du tout de l'extrême droite, ils
n'étaient pas au pouvoir, il faut chercher ailleurs, du coté des FM, le
gouvernement parallèle de la France.

Salut.

Gloops
2020-07-31 13:07:17 UTC
Permalink
Post by Toni Facha
Pour rappel, Gabriel Matzneff a écrit dans plusieurs journaux proches de
L'Idiot International, Le Choc du mois ou Matulu. Et comme le rappelle
très bien cet article de L'Opinion
https://www.lopinion.fr/edition/politique/amities-particulieres-gabriel-matzneff-l-extreme-droite-207230
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec une
partie de l’extrême droite."
Ben oui d'accord mais Le Pen, comme référence ...
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
jmh
2020-07-31 16:29:07 UTC
Permalink
Post by Gloops
Pour rappel, Gabriel Matzneff a écrit dans plusieurs journaux proches de la
L'Idiot International, Le Choc du mois ou Matulu. Et comme le rappelle très
bien cet article de L'Opinion
https://www.lopinion.fr/edition/politique/amities-particulieres-gabriel-matzneff-l-extreme-droite-207230
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec une
partie de l’extrême droite."
Ben oui d'accord mais Le Pen, comme référence ...
Ah, le père quand même c'est autchose.
--
jmh: Docteur en politique nationale et internationale, professeur em,
dr h.c. mult, titulaire d'une chaire de politologie au Café du Commerce
Gloops
2020-07-31 18:11:39 UTC
Permalink
Post by jmh
Post by Gloops
Post by Toni Facha
Pour rappel, Gabriel Matzneff a écrit dans plusieurs journaux proches
de la Nouvelle droite et de l'extrême droite
nationaliste-révolutionnaire : L'Idiot International, Le Choc du mois
ou Matulu. Et comme le rappelle très bien cet article de L'Opinion
https://www.lopinion.fr/edition/politique/amities-particulieres-gabriel-matzneff-l-extreme-droite-207230
, "Gabriel Matzneff a toujours entretenu des liens privilégiés avec
une partie de l’extrême droite."
Ben oui d'accord mais Le Pen, comme référence ...
Ah, le père quand même c'est autchose.
Aut'chose, oui.
Quelqu'un a assuré sur fsp qu'il faisait exprès d'en rajouter parce
qu'il ne voulait pas être élu.
Il a fallu attendre sa fille pour en avoir la démonstration.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Dobb
2020-07-31 20:51:22 UTC
Permalink
Post by Toni Facha
Pour rappel, Gabriel Matzneff a écrit dans plusieurs journaux proches de
L'Idiot International, Le Choc du mois ou Matulu.
"
L'Idiot international est un journal pamphlétaire français
fondé en octobre 1969 et dirigé par Jean-Edern Hallier. Son
cofondateur est Bernard Thomas. Patronné à ses débuts par
Simone de Beauvoir et largement financé par Sylvina
Boissonnas (mécène des mouvements gauchistes), ce journal
avant tout polémique, se déclarant indépendant de toute
idéologie, a disparu en février 1994, à la suite de
nombreuses condamnations judiciaires et financières.

De 1969 à 1972, le journal se situe dans la mouvance
gauchiste. [...] Celui-ci cesse de paraître en février
1972, avec une ardoise de 15 millions de centimes.

Lors de la création du quotidien Libération, en 1973,
celui-ci récupère une grande partie de l'équipe de
L'Idiot International.

Puis, après une première tentative de renaissance en
octobre 1984, avortée en raison des pressions des
services de François Mitterrand (cf. La Mise à mort
de Jean-Edern Hallier de Ch. Lançon et D. Lacout),
L'Idiot international est relancé en 1989. La
réalisation du journal est assurée par Marc Cohen,
alors membre du Parti communiste
"

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Idiot_international

Pour un journal "proche de l'extrême-droite",
se faire sponsoriser par des gauchiottes et
Simone de Beauvoir, fonder le torchon Libération,
pour se voir ensuite dirigé par un communiste,
c'est fort !

"
Le titre « Matulu » a été inventé par Jean Cocteau
(à l'époque des pâtes Lustucru) et légué par l'un
de ses exécuteurs testamentaires, André Fraigneau,
à Michel Mourlet, qui en demeure le seul propriétaire.

Jusqu'à l'arrêt de sa parution en 1974, la rédaction
en chef et la direction effective du magazine ont été
assurées par Michel Mourlet, qui en confia la
responsabilité juridique de directeur de la publication
à J.-P. Martinet. De nombreux collaborateurs réguliers
ou épisodiques de Matulu y firent leurs premières armes
et se firent connaître par la suite, soit dans le
journalisme, soit dans d’autres domaines de la culture.
Jacqueline Ury, qui devait diriger la page gastronomique
du Parisien, Alfred Eibel, Jacques Lourcelles, Jean-Pierre
Martinet et Michel Marmin (qui venaient de l’audiovisuel),
Alain Ferrari (qui y demeura), Yves Martin le poète,
Roland Duval, le cinéphile (qui devait travailler comme
Lourcelles avec Pascal Thomas), Philippe Beaussant,
beaucoup d’autres. Des journalistes chevronnés participèrent
à l’aventure : Gilbert Chateau, du Progrès de Lyon, titulaire
de la chronique théâtrale, Jean-Pierre Dorian, chroniqueur
mondain, Anne Germain de La Dépêche du Midi, chef des pages
féminines et de loisirs, Bernard Gavoty du Figaro; des
artistes : Roger Chapelain-Midy, Henri Héraut, Savignac,
Michel Ciry, Pierre Fresnay, une cantatrice de l’Opéra de
Paris qui, sous un pseudonyme ionescien, critiquait sa
propre Maison sans vergogne. Abel Gance donna des inédits.
Le président Bourguiba s’y fit le chantre d’une
« Francophonie sans complexe » et Edgar Faure de Paul Valéry.
Enfin, parmi les écrivains de l’époque, nombreux furent
ceux qui collaborèrent à Matulu : François Billetdoux, Jean
Dutourd, Roger Caillois, Jean Cau, Joseph Delteil, Michel Déon,
Guy Dupré, Étiemble, André Fraigneau, Pierre Grimal, Pierre
Gripari, Roger Judrin, Ernst Jünger, Jacques Laurent, Gabriel
Matzneff, Henry de Montherlant, Paul Morand, Georges Perros,
Francis Ponge, etc.
"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Matulu

Grâce au petit pois de Toni Facho, le monde entier
sait maintenant que Jean Cocteau, le président tunisien
Bourguiba, l'Opéra de Paris, Edgar Faure, de même que
toute la floppée des journalistes du Progrès de Lyon,
de La Dépêche du Midi, du Figaro ont formé un groupe
de complotistes d'extrême-droite qui ont invité Gabriel
Matzneff à écrire dans leur journal qui rappelait les
heures les plus sombres de notre histoire !

Tout le monde applaudit le petit pois de Toni Facho.

Clap-clap-clap !

Mais le petit Tony Facho a oublié plein de journaux
complotistes d'extrême-droite dans sa maigrichonne
petite liste !

Pourquoi donc le petit Tony Facho a-t-il donc oublié
qu'avant de vider les caisses de la mairie de Pédolande
avec ses tickets de restaurant en compagnie de l'adjoint
à la culture d'Anne Hidalgo, le pédophile Matzneff
s'était entouré d'un vaste réseau d'extrême-
droite, regroupant Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon
(pour lequel il votait), Nicolas Sarkozy, Bertrand
Delanoë, François Mitterrand, François Fillon, ainsi
bien sûr que les journaux d'extrême-droite Le Monde,
Le Quotidien de Paris et Le Point ?

" [...] À compter de cette période, Matzneff ne cesse
d’écrire pour de nombreux organes de presse aux opinions
politiques très contrastées : Aux écoutes, Notre République,
La Nation française, Pariscope, Les Nouvelles littéraires,
Matulu, Le Nouvel Adam, Le Quotidien de Paris, Le Figaro,
Le Monde (de 1977 à 1982), Impact Médecin, la Revue des
Deux Mondes, Newmen, L'Idiot international, Le Choc du mois.
De 2013 à décembre 2019, il tient une chronique irrégulière
sur le site du Point.

Relations et positions politiques

D'un tempérament mondain et sans ancrage idéologique, Gabriel
Matzneff affiche, dans ses chroniques et au fil des volumes
publiés de son Journal, des relations avec des personnalités
politiques de tous bords : dans les années 2000 et 2010, il
rend visite au maire de Paris, Bertrand Delanoë, puis il
déjeune avec Jean-Marie Le Pen en 2017.

Dans les années 1960, il dit de François Mitterrand qu'il
est « le seul homme d'État de la gauche », alors qu'en 2002,
lors d'un entretien publié dans L'Humanité, il déclare avoir
« le plus grand respect pour le ministre de l'Intérieur »
et être « dévoué corps et âme à M. Sarkozy ». Le 27 mars
2017, il profite de sa chronique du Point pour assurer de
son soutien François Fillon, accusé d'avoir reçu en cadeau
des costumes très coûteux : « Un président de la République
peut avoir des goûts de luxe », et fustige « les ploucs
jaloux […] qui crient haro » sur le candidat à l'élection
présidentielle. Gabriel Matzneff annonce voter pour Jean-Luc
Mélenchon en 2012 et 2017. [...]
"

Que peuvent bien avoir tous les amis de Matzneff en commun,
à part le fait qu'ils sont tous des gélatines molles
européistes ?

Dobb
"René Groumal
2020-08-01 08:33:58 UTC
Permalink
Post by Dobb
Post by Toni Facha
Pour rappel, Gabriel Matzneff a écrit dans plusieurs journaux proches
de la Nouvelle droite et de l'extrême droite
nationaliste-révolutionnaire : L'Idiot International, Le Choc du mois
ou Matulu.
"
L'Idiot international est un journal pamphlétaire français
fondé en octobre 1969 et dirigé par Jean-Edern Hallier. Son
cofondateur est Bernard Thomas. Patronné à ses débuts par
Simone de Beauvoir et largement financé par Sylvina
Boissonnas (mécène des mouvements gauchistes), ce journal
avant tout polémique, se déclarant indépendant de toute
idéologie, a disparu en février 1994, à la suite de
nombreuses condamnations judiciaires et financières.
De 1969 à 1972, le journal se situe dans la mouvance
gauchiste. [...] Celui-ci cesse de paraître en février
1972, avec une ardoise de 15 millions de centimes.
Lors de la création du quotidien Libération, en 1973,
celui-ci récupère une grande partie de l'équipe de
L'Idiot International.
Puis, après une première tentative de renaissance en
octobre 1984, avortée en raison des pressions des
services de François Mitterrand (cf. La Mise à mort
de Jean-Edern Hallier de Ch. Lançon et D. Lacout),
L'Idiot international est relancé en 1989. La
réalisation du journal est assurée par Marc Cohen,
alors membre du Parti communiste
"
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Idiot_international
Pour un journal "proche de l'extrême-droite",
se faire sponsoriser par des gauchiottes et
Simone de Beauvoir, fonder le torchon Libération,
pour se voir ensuite dirigé par un communiste,
c'est fort !
"
Le titre « Matulu » a été inventé par Jean Cocteau
(à l'époque des pâtes Lustucru) et légué par l'un
de ses exécuteurs testamentaires, André Fraigneau,
à Michel Mourlet, qui en demeure le seul propriétaire.
Jusqu'à l'arrêt de sa parution en 1974, la rédaction
en chef et la direction effective du magazine ont été
assurées par Michel Mourlet, qui en confia la
responsabilité juridique de directeur de la publication
à J.-P. Martinet. De nombreux collaborateurs réguliers
ou épisodiques de Matulu y firent leurs premières armes
et se firent connaître par la suite, soit dans le
journalisme, soit dans d’autres domaines de la culture.
Jacqueline Ury, qui devait diriger la page gastronomique
du Parisien, Alfred Eibel, Jacques Lourcelles, Jean-Pierre
Martinet et Michel Marmin (qui venaient de l’audiovisuel),
Alain Ferrari (qui y demeura), Yves Martin le poète,
Roland Duval, le cinéphile (qui devait travailler comme
Lourcelles avec Pascal Thomas), Philippe Beaussant,
beaucoup d’autres. Des journalistes chevronnés participèrent
à l’aventure : Gilbert Chateau, du Progrès de Lyon, titulaire
de la chronique théâtrale, Jean-Pierre Dorian, chroniqueur
mondain, Anne Germain de La Dépêche du Midi, chef des pages
féminines et de loisirs, Bernard Gavoty du Figaro; des
artistes : Roger Chapelain-Midy, Henri Héraut, Savignac,
Michel Ciry, Pierre Fresnay, une cantatrice de l’Opéra de
Paris qui, sous un pseudonyme ionescien, critiquait sa
propre Maison sans vergogne. Abel Gance donna des inédits.
Le président Bourguiba s’y fit le chantre d’une
« Francophonie sans complexe » et Edgar Faure de Paul Valéry.
Enfin, parmi les écrivains de l’époque, nombreux furent
ceux qui collaborèrent à Matulu : François Billetdoux, Jean
Dutourd, Roger Caillois, Jean Cau, Joseph Delteil, Michel Déon,
Guy Dupré, Étiemble, André Fraigneau, Pierre Grimal, Pierre
Gripari, Roger Judrin, Ernst Jünger, Jacques Laurent, Gabriel
Matzneff, Henry de Montherlant, Paul Morand, Georges Perros,
Francis Ponge, etc.
"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Matulu
Grâce au petit pois de Toni Facho, le monde entier
sait maintenant que Jean Cocteau, le président tunisien
Bourguiba, l'Opéra de Paris, Edgar Faure, de même que
toute la floppée des journalistes du Progrès de Lyon,
de La Dépêche du Midi, du Figaro ont formé un groupe
de complotistes d'extrême-droite qui ont invité Gabriel
Matzneff à écrire dans leur journal qui rappelait les
heures les plus sombres de notre histoire !
Tout le monde applaudit le petit pois de Toni Facho.
Clap-clap-clap !
Mais le petit Tony Facho a oublié plein de journaux
complotistes d'extrême-droite dans sa maigrichonne
petite liste !
Pourquoi donc le petit Tony Facho a-t-il donc oublié
qu'avant de vider les caisses de la mairie de Pédolande
avec ses tickets de restaurant en compagnie de l'adjoint
à la culture d'Anne Hidalgo, le pédophile Matzneff
s'était entouré d'un vaste réseau d'extrême-
droite, regroupant Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon
(pour lequel il votait), Nicolas Sarkozy, Bertrand
Delanoë, François Mitterrand, François Fillon, ainsi
bien sûr que les journaux d'extrême-droite Le Monde,
Le Quotidien de Paris et Le Point ?
" [...] À compter de cette période, Matzneff ne cesse
d’écrire pour de nombreux organes de presse aux opinions
politiques très contrastées : Aux écoutes, Notre République,
La Nation française, Pariscope, Les Nouvelles littéraires,
Matulu, Le Nouvel Adam, Le Quotidien de Paris, Le Figaro,
Le Monde (de 1977 à 1982), Impact Médecin, la Revue des
Deux Mondes, Newmen, L'Idiot international, Le Choc du mois.
De 2013 à décembre 2019, il tient une chronique irrégulière
sur le site du Point.
Relations et positions politiques
D'un tempérament mondain et sans ancrage idéologique, Gabriel
Matzneff affiche, dans ses chroniques et au fil des volumes
publiés de son Journal, des relations avec des personnalités
politiques de tous bords : dans les années 2000 et 2010, il
rend visite au maire de Paris, Bertrand Delanoë, puis il
déjeune avec Jean-Marie Le Pen en 2017.
Dans les années 1960, il dit de François Mitterrand qu'il
est « le seul homme d'État de la gauche », alors qu'en 2002,
lors d'un entretien publié dans L'Humanité, il déclare avoir
« le plus grand respect pour le ministre de l'Intérieur »
et être « dévoué corps et âme à M. Sarkozy ». Le 27 mars
2017, il profite de sa chronique du Point pour assurer de
son soutien François Fillon, accusé d'avoir reçu en cadeau
des costumes très coûteux : « Un président de la République
peut avoir des goûts de luxe », et fustige « les ploucs
jaloux […] qui crient haro » sur le candidat à l'élection
présidentielle. Gabriel Matzneff annonce voter pour Jean-Luc
Mélenchon en 2012 et 2017. [...]
"
Que peuvent bien avoir tous les amis de Matzneff en commun,
à part le fait qu'ils sont tous des gélatines molles
européistes ?
Dobb
Ils ont en commun d'être attaqués par un troll baveux et calomniateur
belge d’extrême droite plus connu sous son surnom de

C R E T I N
--
--
Loading...