Discussion:
Centrafrique: La religion, qui fut la cause de la guerre, passe maintenant derrière la soif de pillage
(trop ancien pour répondre)
rogergonnet
2017-08-12 13:39:25 UTC
Permalink
Raw Message
La Religion, qui fut la cause de ka guerre, passe maintenant derrière la
soif de pillage

Le rapport publié jeudi 10 août par Enough Project, un groupe de réflexion
sur les crises humanitaires, montre l’évolution des groupes présents en
Centrafrique (RCA), et de leurs préoccupations.

Quand la religion laisse place à l’économie
Alors qu’on résumait jusqu’alors le conflit à une opposition entre
combattants ex-Seleka (majoritairement musulmans) et anti-balaka
(majoritairement chrétiens), le nouvel état des lieux des belligérants
montre que cette opposition religieuse, souvent exagérée, a été relayée au
second plan.

Après les affrontements à caractère ethnique et religieux qui avaient
ensanglanté le pays de 2013 à 2016, la priorité des groupes armés est
désormais le contrôle des ressources et donc du territoire, sous les yeux d’une
armée moribonde.


http://www.la-croix.com/Monde/Afrique/En-Centrafrique-religion-nest-pretexte-violences-2017-08-11-1200869121
Herisson grognon
2017-08-12 16:17:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by rogergonnet
La Religion, qui fut la cause de ka guerre, passe maintenant derrière la
soif de pillage
Le rapport publié jeudi 10 août par Enough Project, un groupe de réflexion
sur les crises humanitaires, montre l'évolution des groupes présents en
Centrafrique (RCA), et de leurs préoccupations.
Quand la religion laisse place à l'économie Alors qu'on résumait
jusqu'alors le conflit à une opposition entre combattants ex-Seleka
(majoritairement musulmans) et anti-balaka (majoritairement chrétiens), le
nouvel état des lieux des belligérants montre que cette opposition
religieuse, souvent exagérée, a été relayée au second plan.
Après les affrontements à caractère ethnique et religieux qui avaient
ensanglanté le pays de 2013 à 2016, la priorité des groupes armés est
désormais le contrôle des ressources et donc du territoire, sous les yeux
d'une armée moribonde.
http://www.la-croix.com/Monde/Afrique/En-Centrafrique-religion-nest-pretex
te-violences-2017-08-11-1200869121
Ce pays a été sous la botte coloniale française jusqu'en 1960 il connut
six coups d'état puis un dernier, soutenu par Paris, mit Bozizé au
pouvoi, il s'y maintint en truquant les élections mais a du fuir en 2013
et Dahiyya / Djotodia s'imposa. En décembre 2013 l'onu a confié aux bons
soins de la france le maintien de l'ordre, pas de problème elle s'y
connait, particulièrement en Afrique... Et Paris voit ses avantages
diminuer face à la Chine et l'Afrique du sud, comment s'étonner de voir
là un état failli de plus, merci au colonialisme et au pillage des
richesses.

Alain
ici içi-git
2017-08-12 19:20:32 UTC
Permalink
Raw Message
La Religion, qui fut la cause de ka guerre, passe maintenant derrière la soif
de pillage
Les religions sont un pillage.
Le rapport publié jeudi 10 août par Enough Project, un groupe de réflexion
sur les crises humanitaires, montre l’évolution des groupes présents en
Centrafrique (RCA), et de leurs préoccupations.
Quand la religion laisse place à l’économie
Alors qu’on résumait jusqu’alors le conflit à une opposition entre
combattants ex-Seleka (majoritairement musulmans) et anti-balaka
(majoritairement chrétiens), le nouvel état des lieux des belligérants montre
que cette opposition religieuse, souvent exagérée, a été relayée au second
plan.
Après les affrontements à caractère ethnique et religieux qui avaient
ensanglanté le pays de 2013 à 2016, la priorité des groupes armés est
désormais le contrôle des ressources et donc du territoire, sous les yeux
d’une armée moribonde.
http://www.la-croix.com/Monde/Afrique/En-Centrafrique-religion-nest-pretexte-violences-2017-08-11-1200869121
Loading...