Discussion:
Dans un pays sans pesticides, les abeilles cubaines sont en pleine forme !
(trop ancien pour répondre)
Beep Beep
2017-01-30 11:12:59 UTC
Permalink
Raw Message
Menacées à peu près partout dans le monde par des pesticides ravageurs,
les abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Pourquoi Cuba ? Parce que ce pays a précisément abandonné les
pesticides dans les années 1990 ! Sachant que tout notre écosystème
repose en grande partie sur la survie des abeilles, voici sans doute le
modèle à suivre. Explications !

http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068

Il faut remarquer que ce ne fut pas un choix :
[...]
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
--
"Si voter devait changer le système ce serait illégal."
/Theodor Ludwig Wiesengrund-Adorno/
Roaringriri
2017-01-30 11:56:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
Menacées à peu près partout dans le monde par des pesticides ravageurs,
les abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Pourquoi Cuba ? Parce que ce pays a précisément abandonné les pesticides
dans les années 1990 ! Sachant que tout notre écosystème repose en
grande partie sur la survie des abeilles, voici sans doute le modèle à
suivre. Explications !
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
[...]
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Les abeilles sont loin de crever des seuls pesticides.
Elles crèvent tout autant là ou il n'y en a pas.
Elles crèvent surtout de faim.
Les paysages agricoles ont été bouleversés, plus de fleurs, des champs
immenses de plantes non mellifères, de très grandes concentrations de
ruches, et dans le même temps, les races rustiques ont été remplacées
par des races "sélectionnées", beaucoup plus productives, mais,
forcément, beaucoup plus exigeantes.
Ce qui n'a pas changé par contre, c'est l'appétit des apiculteurs, qui
leur fauchent les deux tiers de leur récolte, et complémentent, avec des
mélasses de plus en plus dégueulasses, composées uniquement de sucres.
Cuba utilise très peu de pesticides, mais surtout, à vu disparaître la
monoculture, faute de pays ou exporter, et n'est pas concerné par la
migration des "abeilles tueuses".
Ce n'est pas la main d'œuvre qui manque à Cuba, et les abeilles n'ont
pas à hiverner.
grass
2017-01-30 11:58:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Roaringriri
Les abeilles sont loin de crever des seuls pesticides.
Elles crèvent tout autant là ou il n'y en a pas.
Elles crèvent surtout de faim.
Les paysages agricoles ont été bouleversés, plus de fleurs, des champs
immenses de plantes non mellifères, de très grandes concentrations de
ruches, et dans le même temps, les races rustiques ont été remplacées
par des races "sélectionnées", beaucoup plus productives, mais,
forcément, beaucoup plus exigeantes.
Ce qui n'a pas changé par contre, c'est l'appétit des apiculteurs, qui
leur fauchent les deux tiers de leur récolte, et complémentent, avec des
mélasses de plus en plus dégueulasses, composées uniquement de sucres.
+1
Post by Roaringriri
Cuba utilise très peu de pesticides, mais surtout, à vu disparaître la
monoculture, faute de pays ou exporter, et n'est pas concerné par la
migration des "abeilles tueuses".
Ce n'est pas la main d'œuvre qui manque à Cuba, et les abeilles n'ont
pas à hiverner.
Zulu
2017-01-30 12:57:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
Menacées à peu près partout dans le monde par des pesticides ravageurs,
les abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Pourquoi Cuba ? Parce que ce pays a précisément abandonné les pesticides
dans les années 1990 ! Sachant que tout notre écosystème repose en
grande partie sur la survie des abeilles, voici sans doute le modèle à
suivre. Explications !
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
[...]
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Du temps où j'avais encore quelques velléités entrepreneuriales, j'ai
pu, au cours d'un séjour à Cuba, échanger quelques idées avec des
responsables économiques locaux.

Étant donné la situation de carence dans laquelle se trouve ce pays sur
le plan agricole, il y avait cependant un créneau intéressant qui
pouvait être exploité en misant sur l'avantage écologique que l'absence
de pesticides procurait.

Un gros marché potentiel pour l'exportation, qui existe encore
aujourd'hui, avis aux amateurs, est la production et transformation de
produits bios artisanaux.

Miel, jus de fruits tropicaux, confitures, herbes à tisanes, volailles,
etc...

En ce sens, le gouvernement cubain aurait intérêt à exploiter une image
en ce sens; une île protégée, une sorte de paradis écologique qui n'a
pas subi la dégradation provoquée par l'usage intensif des agents
chimiques tellement décriés ailleurs.
Roaringriri
2017-01-30 14:23:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Zulu
Post by Beep Beep
Menacées à peu près partout dans le monde par des pesticides ravageurs,
les abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Pourquoi Cuba ? Parce que ce pays a précisément abandonné les pesticides
dans les années 1990 ! Sachant que tout notre écosystème repose en
grande partie sur la survie des abeilles, voici sans doute le modèle à
suivre. Explications !
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
[...]
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Du temps où j'avais encore quelques velléités entrepreneuriales, j'ai
pu, au cours d'un séjour à Cuba, échanger quelques idées avec des
responsables économiques locaux.
Étant donné la situation de carence dans laquelle se trouve ce pays sur
le plan agricole, il y avait cependant un créneau intéressant qui
pouvait être exploité en misant sur l'avantage écologique que l'absence
de pesticides procurait.
Un gros marché potentiel pour l'exportation, qui existe encore
aujourd'hui, avis aux amateurs, est la production et transformation de
produits bios artisanaux.
Miel, jus de fruits tropicaux, confitures, herbes à tisanes, volailles,
etc...
En ce sens, le gouvernement cubain aurait intérêt à exploiter une image
en ce sens; une île protégée, une sorte de paradis écologique qui n'a
pas subi la dégradation provoquée par l'usage intensif des agents
chimiques tellement décriés ailleurs.
Les vertus de la pénurie ...
Cuba se relève lentement de la période de tutelle de l'impérialisme
soviétique, qui les a plombé presque autant que l'embargo US.
Cf le discours de Che Guevara à Alger.
Les immenses plantations industrielles de canne à sucre ont été
abandonnées, et elles sont actuellement en voie d'être reboisées.
Ils ont un petit coté ONF assez antipathique, et vous traversez des
forêts mono espèce, qui finiront par terre dès le prochain mega cyclone.
Ceci dit l'intention y est, les ressources en eau, dans la partie sêche
aussi, grâce aux immenses réservoirs construits par les Russes au centre
le l'île.
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
Autrement bien sur Vignales c'est assez bien conservé, ça fait un peu
Disneyland écolo, mais à la Cubaine.
Pour la mer c'est pareil, ils reconstituent une mangrove géante au nord
est de l'ile, ils ont construit une digue basse, d'une quarantaine de
kilomètre, avec des entrées contrôlables tous les kilomètres, et ils
financent ça avec des concessions hôtelières pour touristes friqués.
"Ugly Barrow &$*"@!
2017-01-30 14:25:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Roaringriri
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
C'est l'avantage du communisme tropical : la confiance qui est faite à
l'initiative privée et individuelle porte des fruits, contrairement à la
bureaucratie capitaliste d'Europe du nord.
Roaringriri
2017-01-30 14:47:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by "Ugly Barrow &$*"@!
Post by Roaringriri
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
C'est l'avantage du communisme tropical : la confiance qui est faite à
l'initiative privée et individuelle porte des fruits, contrairement à la
bureaucratie capitaliste d'Europe du nord.
Le "communisme" à Cuba, ça ne concerne que les endroits ou il est
impossible de faire du fric avec la mine d'or touristique, ailleurs
l'idéologie dominante c'est plutôt le démerdisme.
Le socialisme Cubain ne concerne que l'indispensable, et c'est déjà
énorme, si on compare ça aux îles voisines, et pour le reste la consigne
est claire: Démerdez vous.
Les USA leur ont rendu un service formidable en les persécutant depuis
50 ans, ils ont du tout faire par eux mêmes, sans le moindre
financement, et pour l'instant ont l'extrême chance de ne pas avoir un
internet utilisable.
Rien ne peut anéantir les cubains, individuellement ou collectivement,
ils savent tout réparer ou fabriquer, ça doit être absolument impossible
de les faire bosser pour des clopinettes, le rendement doit être
désastreux, mais chez eux ils se bougent.
Comportement à rapprocher avec celui des français, qui pleurnichent
toute la journée, et qui dans leur très grosses majorité, sont
globalement incapables de faire quoique ce soit de leurs dix doigts.
Selakelos
2017-02-02 15:14:00 UTC
Permalink
Raw Message
ils ont du tout faire par eux mêmes, sans le moindre financement, et
pour l'instant ont l'extrême chance de ne pas avoir un internet utilisable.
Lorsqye l'on songera à un bêtisier usenet, la moitié sera consacrée aux
fulgurances de riri.
Zulu
2017-01-30 14:50:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by "Ugly Barrow &$*"@!
Post by Roaringriri
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
C'est l'avantage du communisme tropical : la confiance qui est faite à
l'initiative privée et individuelle porte des fruits, contrairement à la
bureaucratie capitaliste d'Europe du nord.
Pour Cuba, ce serait plutôt la bureaucratie communiste qui serait le frein.
Il est difficile d'intégrer la volontarisme entrepreneurial dans ce
contexte.

Par exemple, il y a 4 ans, les "casas particulares" croulaient sous les
taxes. IL semble qu'il y ait quelque amélioration ces derniers temps.
Roaringriri
2017-01-30 15:23:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Zulu
Post by "Ugly Barrow &$*"@!
Post by Roaringriri
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
C'est l'avantage du communisme tropical : la confiance qui est faite à
l'initiative privée et individuelle porte des fruits, contrairement à la
bureaucratie capitaliste d'Europe du nord.
Pour Cuba, ce serait plutôt la bureaucratie communiste qui serait le frein.
Il est difficile d'intégrer la volontarisme entrepreneurial dans ce
contexte.
Par exemple, il y a 4 ans, les "casas particulares" croulaient sous les
taxes. IL semble qu'il y ait quelque amélioration ces derniers temps.
Ils payent beaucoup de taxes, par ce qu'ils gagnent beaucoup d'argent./
Et ça se bouscule pour payer ces taxes, 40000 casas particulares
autorisées de plus cette année.
Spartacus boute boum boum!
2017-01-30 15:25:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Roaringriri
Post by Zulu
Post by "Ugly Barrow &$*"@!
Post by Roaringriri
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
C'est l'avantage du communisme tropical : la confiance qui est faite à
l'initiative privée et individuelle porte des fruits, contrairement à la
bureaucratie capitaliste d'Europe du nord.
Pour Cuba, ce serait plutôt la bureaucratie communiste qui serait le frein.
Il est difficile d'intégrer la volontarisme entrepreneurial dans ce
contexte.
Par exemple, il y a 4 ans, les "casas particulares" croulaient sous les
taxes. IL semble qu'il y ait quelque amélioration ces derniers temps.
Ils payent beaucoup de taxes, par ce qu'ils gagnent beaucoup d'argent./
Et ça se bouscule pour payer ces taxes, 40000 casas particulares autorisées
de plus cette année.
Dans un pays ou la vie est bon marché et les services gratuits, gagner
beaucoup est une honte. Surtout en important des connards de touristes
polluants. Donc ça se paye.
roaringriri
2017-01-30 16:46:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Spartacus boute boum boum!
Post by Roaringriri
Post by Zulu
Post by "Ugly Barrow &$*"@!
Post by Roaringriri
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
C'est l'avantage du communisme tropical : la confiance qui est faite à
l'initiative privée et individuelle porte des fruits, contrairement à la
bureaucratie capitaliste d'Europe du nord.
Pour Cuba, ce serait plutôt la bureaucratie communiste qui serait le frein.
Il est difficile d'intégrer la volontarisme entrepreneurial dans ce
contexte.
Par exemple, il y a 4 ans, les "casas particulares" croulaient sous les
taxes. IL semble qu'il y ait quelque amélioration ces derniers temps.
Ils payent beaucoup de taxes, par ce qu'ils gagnent beaucoup d'argent./
Et ça se bouscule pour payer ces taxes, 40000 casas particulares
autorisées de plus cette année.
Dans un pays ou la vie est bon marché et les services gratuits, gagner
beaucoup est une honte. Surtout en important des connards de touristes
polluants. Donc ça se paye.
Le tourisme est vital pour Cuba.
Quand à "beaucoup", c'est relativement au salaire moyen de l'ile.
A priori, ils l'acceptent plutôt bien.
La seule fois ou je les ai vu râler c'est quand l'état a baissé le prix
officiel du riz, là ça allait, et malheureusement augmenté celui du rhum.
Une des conditions pour ouvrir une CP, outre le confort minimum, c'est
de se servir localement pour la nourriture, ce qui fait que pas mal de
gens en profitent indirectement.
Zulu
2017-01-30 17:05:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by roaringriri
Post by Spartacus boute boum boum!
Post by Roaringriri
Post by Zulu
Post by "Ugly Barrow &$*"@!
Post by Roaringriri
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
C'est l'avantage du communisme tropical : la confiance qui est faite à
l'initiative privée et individuelle porte des fruits, contrairement à la
bureaucratie capitaliste d'Europe du nord.
Pour Cuba, ce serait plutôt la bureaucratie communiste qui serait le frein.
Il est difficile d'intégrer la volontarisme entrepreneurial dans ce
contexte.
Par exemple, il y a 4 ans, les "casas particulares" croulaient sous les
taxes. IL semble qu'il y ait quelque amélioration ces derniers temps.
Ils payent beaucoup de taxes, par ce qu'ils gagnent beaucoup d'argent./
Et ça se bouscule pour payer ces taxes, 40000 casas particulares
autorisées de plus cette année.
Dans un pays ou la vie est bon marché et les services gratuits, gagner
beaucoup est une honte. Surtout en important des connards de touristes
polluants. Donc ça se paye.
Le tourisme est vital pour Cuba.
Quand à "beaucoup", c'est relativement au salaire moyen de l'ile.
A priori, ils l'acceptent plutôt bien.
C'est surtout que les CPs facturent en CUCs ce qui les place tout de
suite à un nouveau bien supérieur en pouvoir d'achat à ceux qui gagnent
des salaires en pesos.
Post by roaringriri
La seule fois ou je les ai vu râler c'est quand l'état a baissé le prix
officiel du riz, là ça allait, et malheureusement augmenté celui du rhum.
Une des conditions pour ouvrir une CP, outre le confort minimum, c'est
de se servir localement pour la nourriture, ce qui fait que pas mal de
gens en profitent indirectement.
En effet, je me souviens même d'avoir mangé de la langouste à Trinidad
dans un "Paladar", sorte de restau clandestin hors des institutions de
tourisme qui régissent la restauration officielle.
Les restaus à touristes n'en servaient pas parce que, "normalement, "
toute la pêche de la langouste est réservée à l'exportation.
Dans ce cas, le pêcheur y gagne car son prix de vente est très supérieur
à celui offert par l'état.
J'ai dégusté de grosses écrevisses dans une CP à Viñales, une rareté.
Zulu
2017-01-30 15:45:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Roaringriri
Post by Zulu
Post by "Ugly Barrow &$*"@!
Post by Roaringriri
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de
"repeuplement", à l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé,
ils ont dit aux candidats, on vous finance (à la cubaine, ça
fait pas lourd), on vous prête le matériel lourd, loyer et
matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a marché, il y a
des villages qui servent de camps de vacance, au milieu de
forêts reconstituées avec des espèces multiples.
C'est l'avantage du communisme tropical : la confiance qui est
faite à l'initiative privée et individuelle porte des fruits,
contrairement à la bureaucratie capitaliste d'Europe du nord.
Pour Cuba, ce serait plutôt la bureaucratie communiste qui serait
le frein. Il est difficile d'intégrer la volontarisme
entrepreneurial dans ce contexte.
Par exemple, il y a 4 ans, les "casas particulares" croulaient sous
les taxes. IL semble qu'il y ait quelque amélioration ces derniers
temps.
Ils payent beaucoup de taxes, par ce qu'ils gagnent beaucoup
d'argent./
Non, en ce temps c'était à la limite de la ruine.
Post by Roaringriri
Et ça se bouscule pour payer ces taxes, 40000 casas particulares
autorisées de plus cette année.
Oui parce que les taxes ont fortement baissé et que c'est un type
d'entreprise qui ne nécessite pas beaucoup d'investissement ni de
connaissances économiques pour ceux qui ont la chance d'avoir une belle
maison. Un moyen pas trop difficile pour faire des CUCs.
Zulu
2017-01-30 14:31:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Roaringriri
Post by Zulu
Post by Beep Beep
Menacées à peu près partout dans le monde par des pesticides ravageurs,
les abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Pourquoi Cuba ? Parce que ce pays a précisément abandonné les pesticides
dans les années 1990 ! Sachant que tout notre écosystème repose en
grande partie sur la survie des abeilles, voici sans doute le modèle à
suivre. Explications !
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
[...]
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Du temps où j'avais encore quelques velléités entrepreneuriales, j'ai
pu, au cours d'un séjour à Cuba, échanger quelques idées avec des
responsables économiques locaux.
Étant donné la situation de carence dans laquelle se trouve ce pays sur
le plan agricole, il y avait cependant un créneau intéressant qui
pouvait être exploité en misant sur l'avantage écologique que l'absence
de pesticides procurait.
Un gros marché potentiel pour l'exportation, qui existe encore
aujourd'hui, avis aux amateurs, est la production et transformation de
produits bios artisanaux.
Miel, jus de fruits tropicaux, confitures, herbes à tisanes, volailles,
etc...
En ce sens, le gouvernement cubain aurait intérêt à exploiter une image
en ce sens; une île protégée, une sorte de paradis écologique qui n'a
pas subi la dégradation provoquée par l'usage intensif des agents
chimiques tellement décriés ailleurs.
Les vertus de la pénurie ...
Cuba se relève lentement de la période de tutelle de l'impérialisme
soviétique, qui les a plombé presque autant que l'embargo US.
Cf le discours de Che Guevara à Alger.
Oui, mais tu oublies qu'ils n'avait pas le choix.
Cela les a obligé a se lancer dans la monoculture de la canne à sucre
car c'était leur seule monnaie d'échange pour s'en sortir.
Un vrai désastre pour le secteur agricole.
Post by Roaringriri
Les immenses plantations industrielles de canne à sucre ont été
abandonnées, et elles sont actuellement en voie d'être reboisées.
Ils ont un petit coté ONF assez antipathique, et vous traversez des
forêts mono espèce, qui finiront par terre dès le prochain mega cyclone.
Ceci dit l'intention y est, les ressources en eau, dans la partie sêche
aussi, grâce aux immenses réservoirs construits par les Russes au centre
le l'île.
A noter aussi des "expériences" plutôt réussies, de "repeuplement", à
l'intérieur de l'île, qui avait été déboisé, ils ont dit aux candidats,
on vous finance (à la cubaine, ça fait pas lourd), on vous prête le
matériel lourd, loyer et matériaux gratuits, et vous vous démerdez. Ca a
marché, il y a des villages qui servent de camps de vacance, au milieu
de forêts reconstituées avec des espèces multiples.
Autrement bien sur Vignales c'est assez bien conservé, ça fait un peu
Disneyland écolo, mais à la Cubaine.
Pour la mer c'est pareil, ils reconstituent une mangrove géante au nord
est de l'ile, ils ont construit une digue basse, d'une quarantaine de
kilomètre, avec des entrées contrôlables tous les kilomètres, et ils
financent ça avec des concessions hôtelières pour touristes friqués.
Un univers écologique, c'est un atout pour les touristes, d'autant plus
qu'il faut les nourrir.

Dans le genre, je pense aussi à Madagascar.
François Guillet
2017-01-30 17:29:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
les
abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Le contraire des hommes, quoi.
Selakelos
2017-01-30 18:50:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
"Le miel biologique [est] le quatrième produit d’exportation cubain."



Avec...23,3 millions de dollars. lol



C'est dire où ils en sont.
Zulu
2017-01-30 18:56:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by Beep Beep
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
"Le miel biologique [est] le quatrième produit d’exportation cubain."
Avec...23,3 millions de dollars. lol
C'est dire où ils en sont.
C'est dire qu'il y a un gros potentiel de développement.
Zulu
2017-01-30 19:03:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Zulu
Post by Selakelos
Post by Beep Beep
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
"Le miel biologique [est] le quatrième produit d’exportation cubain."
Avec...23,3 millions de dollars. lol
C'est dire où ils en sont.
C'est dire qu'il y a un gros potentiel de développement.
On est mal barrés sur ce produit en France. Un marché intéressant pour
le bio de Cuba.

La production de Miel en France

En 2016, la production de miel en France est de 9.000 tonnes.

En 2014, la production de miel en France est inférieure à celle de 2013
avec 14.000 tonnes.

Miel : le déficit commercial se creuse

31 .000 tonnes de miel ont été importées en 2016


29 .000 tonnes de miel ont été importées en 2013 (pour 85 millions
d'euros) (source : Douanes)

Les importations de miel proviennent des pays voisins de l'Union
Européenne, mais aussi de Chine, d'Argentine...

http://www.planetoscope.com/agriculture-alimentation/922-production-de-miel-en-france.html
zw
2017-01-30 21:47:11 UTC
Permalink
Raw Message
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
Post by Selakelos
"Le miel biologique [est] le quatrième produit d’exportation cubain."
Avec...23,3 millions de dollars. lol
C'est dire où ils en sont.
L'économie Cubaine est une économie de subsistance, elle est très peu
capitalisée, les gens font des heures et des heures pour produire trois
fois rien.

Cela s'explique par le fait que la politique économique rejette la
dette, ne recourt pas à l'activité financière. A partir de là, la
productivité est quasi nulle et les gus travaillent dur pour avoir 3
pommes de terre à la fin de la journée.

C'est le socialisme, c'est triste pour ce peuple.
--
“Those who surrender freedom for security will not have, nor do they
deserve, either one.”
Benjamin Franklin

"Socialism is a philosophy of failure, the creed of ignorance, and the
gospel of envy, its inherent virtue is the equal sharing of misery."
Winston Churchill
grass
2017-01-30 21:54:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by zw
L'économie Cubaine est une économie de subsistance, elle est très peu
capitalisée, les gens font des heures et des heures pour produire trois
fois rien.
Cela s'explique par le fait que la politique économique rejette la
dette, ne recourt pas à l'activité financière. A partir de là, la
productivité est quasi nulle et les gus travaillent dur pour avoir 3
pommes de terre à la fin de la journée.
C'est le socialisme, c'est triste pour ce peuple.
tu as loupé un épisode dans l'Histoire de ce pays ?
roaringriri
2017-01-31 03:22:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by grass
Post by zw
L'économie Cubaine est une économie de subsistance, elle est très peu
capitalisée, les gens font des heures et des heures pour produire trois
fois rien.
Cela s'explique par le fait que la politique économique rejette la
dette, ne recourt pas à l'activité financière. A partir de là, la
productivité est quasi nulle et les gus travaillent dur pour avoir 3
pommes de terre à la fin de la journée.
C'est le socialisme, c'est triste pour ce peuple.
tu as loupé un épisode dans l'Histoire de ce pays ?
C'est vrai que c'est assez mignon.
Selakelos
2017-01-31 05:51:16 UTC
Permalink
Raw Message
Beep Beep avait écrit le 30/01/2017 :


"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète et, de ce fait, il est à l’origine d’une
grande partie de tout ce que nous mangeons et, donc, de notre survie
sur Terre !"


Depuis le temps qu'ils ressassent cette bêtise, les écoloneuneux
auraient quand même pu s'apercevoir que les rendements agricoles n'ont
en rien chuté.

S'ils sortaient un peu plus dans la nature, ils observeraient aussi
qu'il y a bien d'autres insectes pollinisateurs que les abeilles.
Roaringriri
2017-01-31 06:15:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète et, de ce fait, il est à l’origine d’une
grande partie de tout ce que nous mangeons et, donc, de notre survie sur
Terre !"
Depuis le temps qu'ils ressassent cette bêtise, les écoloneuneux
auraient quand même pu s'apercevoir que les rendements agricoles n'ont
en rien chuté.
S'ils sortaient un peu plus dans la nature, ils observeraient aussi
qu'il y a bien d'autres insectes pollinisateurs que les abeilles.
C'est tout à fait vrai.
Il y a aussi le chinois.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/23/dans-les-vergers-du-sichuan-les-hommes-font-le-travail-des-abeilles_4405686_3244.html
Selakelos
2017-01-31 06:23:58 UTC
Permalink
Raw Message
Roaringriri me plonke mais comme il est con, il a cependant exposé le
Post by Roaringriri
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète et, de ce fait, il est à l’origine d’une
grande partie de tout ce que nous mangeons et, donc, de notre survie sur
Terre !"
Depuis le temps qu'ils ressassent cette bêtise, les écoloneuneux
auraient quand même pu s'apercevoir que les rendements agricoles n'ont
en rien chuté.
S'ils sortaient un peu plus dans la nature, ils observeraient aussi
qu'il y a bien d'autres insectes pollinisateurs que les abeilles.
C'est tout à fait vrai.
Il y a aussi le chinois.
L'Européen ne se donne pas cette peine. Ça doit donc être l'excès
d'insecticides au Sichuan.
Roaringriri
2017-01-31 15:02:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Roaringriri me plonke mais comme il est con, il a cependant exposé le
Post by Roaringriri
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète et, de ce fait, il est à l’origine d’une
grande partie de tout ce que nous mangeons et, donc, de notre survie sur
Terre !"
Depuis le temps qu'ils ressassent cette bêtise, les écoloneuneux
auraient quand même pu s'apercevoir que les rendements agricoles n'ont
en rien chuté.
S'ils sortaient un peu plus dans la nature, ils observeraient aussi
qu'il y a bien d'autres insectes pollinisateurs que les abeilles.
C'est tout à fait vrai.
Il y a aussi le chinois.
L'Européen ne se donne pas cette peine. Ça doit donc être l'excès
d'insecticides au Sichuan.
Pas que dans le Sichuan.
Quand tu te balades dans la campagne Sichuan ou Guangxi, tu croises en
permanence des types avec un pulvérisateur.
Il y a un mélange de pratiques ancestrales, et du pire des techniques
modernes.
Le PQ y est interdit, les types récupèrent les fosses sceptiques et s'en
servent d'engrais, ils inondent les champs pour y faire croitre des
poissons, qui bouffent les bestioles et font de l'engrais gratos, et un
mois après ils t'arrosent tout ça de saloperies interdites partout sauf
chez eux.
luciole135
2017-01-31 06:21:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète et, de ce fait, il est à l’origine d’une
grande partie de tout ce que nous mangeons et, donc, de notre survie sur
Terre !"
Depuis le temps qu'ils ressassent cette bêtise, les écoloneuneux
auraient quand même pu s'apercevoir que les rendements agricoles n'ont
en rien chuté.
S'ils sortaient un peu plus dans la nature, ils observeraient aussi
qu'il y a bien d'autres insectes pollinisateurs que les abeilles.
Les veganes disent la même chose :
« L’apiculture ne peut pas se substituer au travail des autres
pollinisateurs que les abeilles. Il y a en France plus de 4000 espèces
de plantes à fleurs, dont 1/10 seulement est visité par les abeilles. La
fritillaire par exemple, dont le nectar ne contient que 5 % de sucre, ne
les attire pas. Le pollen d’un grand nombre d’espèces ne suscite pas non
plus leur intérêt. De plus, en fonction des caractéristiques des
essaims, certaines plantes peuvent ne pas être visitées du tout par les
abeilles »
http://www.societevegane.fr/documentation/ethique/le-miel-cest-du-vol/
Selakelos
2017-01-31 06:34:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète et, de ce fait, il est à l’origine d’une
grande partie de tout ce que nous mangeons et, donc, de notre survie sur
Terre !"
Depuis le temps qu'ils ressassent cette bêtise, les écoloneuneux
auraient quand même pu s'apercevoir que les rendements agricoles n'ont
en rien chuté.
S'ils sortaient un peu plus dans la nature, ils observeraient aussi
qu'il y a bien d'autres insectes pollinisateurs que les abeilles.
« L’apiculture ne peut pas se substituer au travail des autres pollinisateurs
que les abeilles. Il y a en France plus de 4000 espèces de plantes à fleurs,
dont 1/10 seulement est visité par les abeilles. La fritillaire par exemple,
dont le nectar ne contient que 5 % de sucre, ne les attire pas. Le pollen
d’un grand nombre d’espèces ne suscite pas non plus leur intérêt. De plus, en
fonction des caractéristiques des essaims, certaines plantes peuvent ne pas
être visitées du tout par les abeilles »
http://www.societevegane.fr/documentation/ethique/le-miel-cest-du-vol/
Enfumage, nitrate d’ammonium, vol de réserves nutritives...

Les vrais emmerdeurs d'abeilles mellifères sont les apiculteurs, qu'ils
soient bio ou non.
Roaringriri
2017-01-31 15:04:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by luciole135
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète et, de ce fait, il est à l’origine d’une
grande partie de tout ce que nous mangeons et, donc, de notre survie sur
Terre !"
Depuis le temps qu'ils ressassent cette bêtise, les écoloneuneux
auraient quand même pu s'apercevoir que les rendements agricoles n'ont
en rien chuté.
S'ils sortaient un peu plus dans la nature, ils observeraient aussi
qu'il y a bien d'autres insectes pollinisateurs que les abeilles.
« L’apiculture ne peut pas se substituer au travail des autres
pollinisateurs que les abeilles. Il y a en France plus de 4000 espèces
de plantes à fleurs, dont 1/10 seulement est visité par les abeilles.
La fritillaire par exemple, dont le nectar ne contient que 5 % de
sucre, ne les attire pas. Le pollen d’un grand nombre d’espèces ne
suscite pas non plus leur intérêt. De plus, en fonction des
caractéristiques des essaims, certaines plantes peuvent ne pas être
visitées du tout par les abeilles »
http://www.societevegane.fr/documentation/ethique/le-miel-cest-du-vol/
Enfumage, nitrate d’ammonium, vol de réserves nutritives...
Les vrais emmerdeurs d'abeilles mellifères sont les apiculteurs, qu'ils
soient bio ou non.
Il y a des apiculteurs depuis des milliers d'années et c'est seulement
maintenant que ça se gatte.
C'est le mélange de tout un tas de trucs qui nuit aux abeilles, dont la
rapacité des apiculteurs, mais qui est à peine supérieure à celle de
leurs ancêtres.
François Guillet
2017-01-31 11:05:04 UTC
Permalink
Raw Message
Selakelos a utilisé son clavier pour écrire :
...
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides peut
sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte pollinisateur de
la planète
C'est faux. Il y en a plein d'autres :
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
roaringriri
2017-01-31 21:04:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Négation sans intérêt.
Les insectes pollinisateurs sont largement spécialisés, et les plantes
ont évolué en fonction de leur assistance.
Les abeilles ne vont que sur certaines fleurs, et les fleurs en question
ont adapté leur "offre" à ce type de pollinisateur.
Ce qui veut dire que s'il disparaît, les plantes en question vont
disparaître avec. Notre alimentation ne dépend que très partiellement
des plantes dont les abeilles sont des symbiotes.
Alors si c'est vrai que la disparition des abeilles n'est pas le
désastre immédiat que les gogos annoncent, c'est quand même un vrai
désastre. L'homme n'est pas le centre du monde, il peut se passer de
plein de choses, et même les remplacer.
Faut juste savoir jusqu'à ou il peut se foutre totalement de ce que
détruit l'économie, et ce que va lui coûter son indifférence.
François Guillet
2017-02-01 11:17:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by roaringriri
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Négation sans intérêt.
Contrairement à ce qui était affirmé, l'abeille N'est PAS le "principal
pollinisateur de la planète".
Contrer la désinformation, les mensonges ou les erreurs est d'intérêt
pour tout le monde, question d'honnêteté et de validation des
connaissances, tous les gens intelligents et de bonne volonté le
comprennent, donc pas roaringard et on sait pourquoi, ce sont ses
méthodes.
siger
2017-02-01 12:04:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by roaringriri
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Négation sans intérêt.
En effet.
Post by François Guillet
Contrairement à ce qui était affirmé, l'abeille N'est PAS le "principal
pollinisateur de la planète".
Voilà deux joli exemples de manipulation des mots : ce "c'est faux" et ici
"l'oubli" du mot insecte.

Et même si c'est un simple oubli, il n'y a rien dans la page citée qui
réfute l'affirmation première.
Post by François Guillet
(éructations habituelles)
François Guillet
2017-02-01 12:26:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by François Guillet
Post by roaringriri
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Négation sans intérêt.
En effet.
Post by François Guillet
Contrairement à ce qui était affirmé, l'abeille N'est PAS le "principal
pollinisateur de la planète".
Voilà deux joli exemples de manipulation des mots : ce "c'est faux" et ici
"l'oubli" du mot insecte.
Le crétin inculte en faire-valoir de son mentor roaringard, ça vaut son
pesant de cacahuètes.
Selakelos
2017-02-01 22:26:54 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by François Guillet
Post by roaringriri
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux pesticides
peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal insecte
pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Négation sans intérêt.
En effet.
Post by François Guillet
Contrairement à ce qui était affirmé, l'abeille N'est PAS le "principal
pollinisateur de la planète".
Voilà deux joli exemples de manipulation des mots : ce "c'est faux" et ici
"l'oubli" du mot insecte.
Et même si c'est un simple oubli, il n'y a rien dans la page citée qui
réfute l'affirmation première.
Mais si, il y a. Au demeurant, votre mauvaise foi vous conduit
naturellement à être nettement moins critique avec la fadaise première,
celle qui devrait pourtant faire l'objet de la charge de la preuve:

"l'abeille est le principal insecte pollinisateur de la planète"

C'est faux. Point barre.
siger
2017-02-01 22:44:13 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by siger
Post by François Guillet
Post by François Guillet
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Contrairement à ce qui était affirmé, l'abeille N'est PAS le "principal
pollinisateur de la planète".
Voilà deux joli exemples de manipulation des mots : ce "c'est faux" et ici
"l'oubli" du mot insecte.
Et même si c'est un simple oubli, il n'y a rien dans la page citée qui
réfute l'affirmation première.
Mais si, il y a.
Une citation ?
Post by Selakelos
Au demeurant, votre mauvaise foi vous conduit
naturellement à être nettement moins critique avec la fadaise première,
"l'abeille est le principal insecte pollinisateur de la planète"
C'est juste que je n'en sais rien.
Post by Selakelos
C'est faux. Point barre.
en se basant sur un article qui ne dit pas ça, c'est une erreur.

Vous venez une fois de plus de montrer que l'épidémie de
forumusmalcomprenus qui sévit sur les forums est toujours une menace pour
l'intelligence, car vous aussi, parmi les nombreux atteints, vous avez
confondu une critique sur la forme avec une critique sur le fond.

Je n'ai absolument aucune idée de l'importance des abeilles dans la
pollénisation, je n'en ai d'ailleurs pas parlé, pourtant vous l'avez
lu...
Selakelos
2017-02-01 23:00:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by Selakelos
Au demeurant, votre mauvaise foi vous conduit
naturellement à être nettement moins critique avec la fadaise première,
"l'abeille est le principal insecte pollinisateur de la planète"
C'est juste que je n'en sais rien.
Ce qui ne vous empêche pas de poser seulement les questions qui vous
arrangent.
Post by siger
Post by Selakelos
C'est faux. Point barre.
en se basant sur un article qui ne dit pas ça, c'est une erreur.
Non, ce n'est pas en se basant sur un article qui ne dit pas ça. Vous
voyez, c'est vous qui êtes dans l'erreur.
siger
2017-02-01 23:23:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by siger
C'est juste que je n'en sais rien.
Ce qui ne vous empêche pas de poser seulement les questions qui vous
arrangent.
Il faudrait que je questionne chaque affirmation gratuite ? C'est un boulot
à temps plein que vous me proposez.
Post by Selakelos
Post by siger
Post by Selakelos
C'est faux. Point barre.
en se basant sur un article qui ne dit pas ça, c'est une erreur.
Non, ce n'est pas en se basant sur un article qui ne dit pas ça. Vous
voyez, c'est vous qui êtes dans l'erreur.
C'est possible, mais tant que vous ne dites rien de plus, je ne le suis
pas.
anyone.
2017-02-01 23:29:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
Il faudrait que je questionne chaque affirmation gratuite ?
ceci est aussi une affirmation gratuite.

Vous ne montrez vraiment pas l'exemple.
Selakelos
2017-02-02 08:43:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by Selakelos
Post by siger
C'est juste que je n'en sais rien.
Ce qui ne vous empêche pas de poser seulement les questions qui vous
arrangent.
Il faudrait que je questionne chaque affirmation gratuite ? C'est un boulot
à temps plein que vous me proposez.
Post by Selakelos
Post by siger
Post by Selakelos
C'est faux. Point barre.
en se basant sur un article qui ne dit pas ça, c'est une erreur.
Non, ce n'est pas en se basant sur un article qui ne dit pas ça. Vous
voyez, c'est vous qui êtes dans l'erreur.
C'est possible, mais tant que vous ne dites rien de plus, je ne le suis
pas.
Mais si, parce qu'il n'y a rien à dire. Principe d'Euclide:
Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve.

Quand un zozo sort cette énormité:
"l'abeille est le principal insecte pollinisateur de la planète"

...il suffit de lui demander d'où il sort cette idée. Il devrait quand
même exister quelques sources scientifiques à l'appui. Mais faites
l'expérience: il ne saura simplement pas répondre. Il colporte
seulement cette fadaise lue ici et là, imaginant sans doute qu'une
bétise répétée 100 fois devient une vérité.

Donc il a tort. POINT.
siger
2017-02-02 11:54:34 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by siger
Post by Selakelos
Post by siger
C'est juste que je n'en sais rien.
Ce qui ne vous empêche pas de poser seulement les questions qui vous
arrangent.
Il faudrait que je questionne chaque affirmation gratuite ? C'est un boulot
à temps plein que vous me proposez.
Post by Selakelos
Post by siger
Post by Selakelos
C'est faux. Point barre.
en se basant sur un article qui ne dit pas ça, c'est une erreur.
Non, ce n'est pas en se basant sur un article qui ne dit pas ça. Vous
voyez, c'est vous qui êtes dans l'erreur.
C'est possible, mais tant que vous ne dites rien de plus, je ne le suis
pas.
Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve.
C'est de la foutaise, du baratin de pseudoscientifique.
Post by Selakelos
"l'abeille est le principal insecte pollinisateur de la planète"
...il suffit de lui demander d'où il sort cette idée.
On peut aussi d'en foutre.

Mais dire "c'est faux" quand on ne peut pas le prouver est une erreur. Et
donner un lien vers un texte pour argumenter le "c'est faux" en espérant
que personne n'ira voir que l'info n'y est pas est malhonnête.
Roaringriri
2017-02-02 12:01:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by Selakelos
Post by siger
Post by Selakelos
Post by siger
C'est juste que je n'en sais rien.
Ce qui ne vous empêche pas de poser seulement les questions qui vous
arrangent.
Il faudrait que je questionne chaque affirmation gratuite ? C'est un boulot
à temps plein que vous me proposez.
Post by Selakelos
Post by siger
Post by Selakelos
C'est faux. Point barre.
en se basant sur un article qui ne dit pas ça, c'est une erreur.
Non, ce n'est pas en se basant sur un article qui ne dit pas ça. Vous
voyez, c'est vous qui êtes dans l'erreur.
C'est possible, mais tant que vous ne dites rien de plus, je ne le suis
pas.
Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve.
C'est de la foutaise, du baratin de pseudoscientifique.
Post by Selakelos
"l'abeille est le principal insecte pollinisateur de la planète"
...il suffit de lui demander d'où il sort cette idée.
On peut aussi d'en foutre.
Mais dire "c'est faux" quand on ne peut pas le prouver est une erreur. Et
donner un lien vers un texte pour argumenter le "c'est faux" en espérant
que personne n'ira voir que l'info n'y est pas est malhonnête.
Cet abruti ignore tout de la coévolution, alors il la nie, et "demande
des sources".
anyone.
2017-02-02 12:07:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by Selakelos
Post by siger
Post by Selakelos
Post by siger
C'est juste que je n'en sais rien.
Ce qui ne vous empêche pas de poser seulement les questions qui vous
arrangent.
Il faudrait que je questionne chaque affirmation gratuite ? C'est un boulot
à temps plein que vous me proposez.
Post by Selakelos
Post by siger
Post by Selakelos
C'est faux. Point barre.
en se basant sur un article qui ne dit pas ça, c'est une erreur.
Non, ce n'est pas en se basant sur un article qui ne dit pas ça. Vous
voyez, c'est vous qui êtes dans l'erreur.
C'est possible, mais tant que vous ne dites rien de plus, je ne le suis
pas.
Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve.
C'est de la foutaise, du baratin de pseudoscientifique.
Post by Selakelos
"l'abeille est le principal insecte pollinisateur de la planète"
...il suffit de lui demander d'où il sort cette idée.
On peut aussi d'en foutre.
Mais dire "c'est faux" quand on ne peut pas le prouver est une erreur.
C'est pourtant ce que vous pratiquez assidument, et quand on vous
demande de vous justifier, vous fuyez..

Et
Post by siger
donner un lien vers un texte pour argumenter le "c'est faux" en espérant
que personne n'ira voir que l'info n'y est pas est malhonnête.
Opinion injustifiée. Où avez vu qu'il est écrit/dit: " en espérant
que personne n'ira voir que l'info n'y est pas "? Vous brodez, vous
interprétez.

Ce serait pardonnable pour quiconque, mais de votre part, le donneur de
leçons, le maitre du forum et le distributeur de bons points, qu'en penser?

Qu'en réalité vous n'êtes qu'un pseudo "rigoureux" , quelqu'un qui
ressort des concepts qu'il n'a pas assimilé, voire pire: un troll.
Selakelos
2017-02-01 22:13:01 UTC
Permalink
Raw Message
Les abeilles ne vont que sur certaines fleurs, et les fleurs en question ont
adapté leur "offre" à ce type de pollinisateur.
Ce qui veut dire que s'il disparaît, les plantes en question vont disparaître
avec.
Tu parles. riri la crapule invente simplement au fur et à mesure.
roaringriri
2017-02-02 05:11:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Les abeilles ne vont que sur certaines fleurs, et les fleurs en
question ont adapté leur "offre" à ce type de pollinisateur.
Ce qui veut dire que s'il disparaît, les plantes en question vont
disparaître avec.
Tu parles. riri la crapule invente simplement au fur et à mesure.
Du niveau habituel de connaissance de ce crétin.
Pas de surprise.
Selakelos
2017-02-02 07:43:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by roaringriri
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Les abeilles ne vont que sur certaines fleurs, et les fleurs en
question ont adapté leur "offre" à ce type de pollinisateur.
Ce qui veut dire que s'il disparaît, les plantes en question vont
disparaître avec.
Tu parles. riri la crapule invente simplement au fur et à mesure.
Du niveau habituel de connaissance de ce crétin.
Pas de surprise.
On attendra éternellement tes sources, connard.
Roaringriri
2017-02-02 08:40:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Les abeilles ne vont que sur certaines fleurs, et les fleurs en
question ont adapté leur "offre" à ce type de pollinisateur.
Ce qui veut dire que s'il disparaît, les plantes en question vont
disparaître avec.
Tu parles. riri la crapule invente simplement au fur et à mesure.
Du niveau habituel de connaissance de ce crétin.
Pas de surprise.
On attendra éternellement tes sources, connard.
Sans même parler de connaissances spécialisées, n'importe qui ayant un
minimum de culture générale sait que l'évolution des plantes qui
utilisent des agents pollinisation, est liée à celle de leurs
pollinisateurs.
C'est toi qui nie cette évidence, c'est donc à toi de prouver que tu ne
raconte pas n'importe quoi.
Je ne vois d'ailleurs pourquoi je perd mon temps à répondre à une burne
dans ton genre.
Selakelos
2017-02-02 08:45:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Roaringriri
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Les abeilles ne vont que sur certaines fleurs, et les fleurs en
question ont adapté leur "offre" à ce type de pollinisateur.
Ce qui veut dire que s'il disparaît, les plantes en question vont
disparaître avec.
Tu parles. riri la crapule invente simplement au fur et à mesure.
Du niveau habituel de connaissance de ce crétin.
Pas de surprise.
On attendra éternellement tes sources, connard.
Sans même parler de connaissances spécialisées, n'importe qui ayant un
minimum de culture générale sait que blablabla
Tes sources, sinon:
ta gueule.
Roaringriri
2017-02-02 09:30:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by Roaringriri
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Les abeilles ne vont que sur certaines fleurs, et les fleurs en
question ont adapté leur "offre" à ce type de pollinisateur.
Ce qui veut dire que s'il disparaît, les plantes en question vont
disparaître avec.
Tu parles. riri la crapule invente simplement au fur et à mesure.
Du niveau habituel de connaissance de ce crétin.
Pas de surprise.
On attendra éternellement tes sources, connard.
Sans même parler de connaissances spécialisées, n'importe qui ayant un
minimum de culture générale sait que blablabla
ta gueule.
Plonk.
Lire tes déjections n'a aucun intérêt.
Roaringriri
2017-02-02 08:42:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by roaringriri
Les abeilles ne vont que sur certaines fleurs, et les fleurs en
question ont adapté leur "offre" à ce type de pollinisateur.
Ce qui veut dire que s'il disparaît, les plantes en question vont
disparaître avec.
Tu parles. riri la crapule invente simplement au fur et à mesure.
Et au passage, riri à 40 ruches, dont une douzaine de production.
Mr H.
2017-02-02 08:14:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux
pesticides peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal
insecte pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Bien sûr qu'il y a d'autres espèces pollenisatrices, mais si les pesticides
n'agiraient que sur l'abeille domestique ?

N'importe qui un tant soit peu observateur peut constater la dramatique
disparition des insectes.
La disparition ou la raréfaction des insectes aura des conséquences
infiniment plus graves que celle des girafes ou des pandas.
--
Mr H.
=====
Si l'on regarde attentivement une hostie à contre-jour, on peut voir distinctement quel morceau de Jésus-Christ on va déguster.
-+- Cavanna, François -+-
Selakelos
2017-02-02 08:35:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mr H.
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux
pesticides peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal
insecte pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Bien sûr qu'il y a d'autres espèces pollenisatrices, mais si les pesticides
n'agiraient que sur l'abeille domestique ?
C'est le cas ?
Post by Mr H.
N'importe qui un tant soit peu observateur peut constater la dramatique
disparition des insectes.
Non, justement.
Post by Mr H.
La disparition ou la raréfaction des insectes aura des conséquences
infiniment plus graves que celle des girafes ou des pandas.
Ça dépend lesquels.
Mr H.
2017-02-02 10:03:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by Mr H.
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux
pesticides peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal
insecte pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Bien sûr qu'il y a d'autres espèces pollenisatrices, mais si les pesticides
n'agiraient que sur l'abeille domestique ?
C'est le cas ?
Post by Mr H.
N'importe qui un tant soit peu observateur peut constater la dramatique
disparition des insectes.
Non, justement.
Je n'ai rien dit pour quelqu'un qui était incapable d'observations.
--
Mr H.
=====
Le catholicisme est le tombeau de l'intelligence, de la pensée, du cerveau ; le protestantisme, le tombeau de la conscience, du sentiment,du coeur.
-+- Auguste Blanqui -+-
Selakelos
2017-02-02 21:08:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mr H.
Post by Selakelos
Post by Mr H.
Post by François Guillet
...
Post by Selakelos
"L’exemple cubain prouve en effet que ne plus recourir aux
pesticides peut sauver les abeilles. Or, cet animal est le principal
insecte pollinisateur de la planète
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/propos-des-insectes-pollinisateurs/les-quatre-principaux-ordres-d-insectes
Bien sûr qu'il y a d'autres espèces pollenisatrices, mais si les pesticides
n'agiraient que sur l'abeille domestique ?
C'est le cas ?
Post by Mr H.
N'importe qui un tant soit peu observateur peut constater la dramatique
disparition des insectes.
Non, justement.
Je n'ai rien dit pour quelqu'un qui était incapable d'observations.
Vos trips ne regardent que vous.
--
"Les Cubains ont du tout faire par eux mêmes, sans le moindre
financement, et pour l'instant ont l'extrême chance de ne pas avoir un
internet utilisable."
(Roaringriri, usenaute, 2017).
Paul Aubrin
2017-02-02 09:58:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
Menacées à peu près partout dans le monde par des pesticides ravageurs,
les abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Pourquoi Cuba ? Parce que ce pays a précisément abandonné les pesticides
dans les années 1990 ! Sachant que tout notre écosystème repose en
grande partie sur la survie des abeilles, voici sans doute le modèle à
suivre. Explications !
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?
mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
Post by Beep Beep
[...]
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Cet importateur cubain de produits chimiques, indique qu'il concentre les
demandes d'achat de fertilisants, pesticides, gaz réfrigérants, et de
produits chimiques organiques et inorganiques de tout le pays. Ils
travaillent avec des fournisseurs et des entreprises de pays situés
Europe, Asie, Amérique Latine et dans les Caraïbes.

http://www.gecomex.cu/index.php/es/site/verEntidad.html?sigla=QUIMIMPORT
Adresse:
Calle 23 No.55, 5to. Piso, Plaza de la Revolución, La Habana. Cuba. (CP
10400)
" Cartera de productos:
Producto Detalle
Plaguicidas
Fertilizantes
Pesticidas
Gases refrigerantes
Productos químicos orgánicos e inorgánicos
Otros"
Roaringriri
2017-02-02 11:33:51 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
Post by Beep Beep
Menacées à peu près partout dans le monde par des pesticides ravageurs,
les abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Pourquoi Cuba ? Parce que ce pays a précisément abandonné les pesticides
dans les années 1990 ! Sachant que tout notre écosystème repose en
grande partie sur la survie des abeilles, voici sans doute le modèle à
suivre. Explications !
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?
mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
Post by Beep Beep
[...]
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Cet importateur cubain de produits chimiques, indique qu'il concentre les
demandes d'achat de fertilisants, pesticides, gaz réfrigérants, et de
produits chimiques organiques et inorganiques de tout le pays. Ils
travaillent avec des fournisseurs et des entreprises de pays situés
Europe, Asie, Amérique Latine et dans les Caraïbes.
http://www.gecomex.cu/index.php/es/site/verEntidad.html?sigla=QUIMIMPORT
Calle 23 No.55, 5to. Piso, Plaza de la Revolución, La Habana. Cuba. (CP
10400)
Producto Detalle
Plaguicidas
Fertilizantes
Pesticidas
Gases refrigerantes
Productos químicos orgánicos e inorgánicos
Otros"
Oui, et ?
Paul Aubrin
2017-02-02 14:29:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by Beep Beep
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Cet importateur cubain de produits chimiques, indique qu'il concentre
les demandes d'achat de fertilisants, pesticides, gaz réfrigérants, et
de produits chimiques organiques et inorganiques de tout le pays. Ils
travaillent avec des fournisseurs et des entreprises de pays situés
Europe, Asie, Amérique Latine et dans les Caraïbes.
http://www.gecomex.cu/index.php/es/site/verEntidad.html?
sigla=QUIMIMPORT
Post by Roaringriri
Post by Paul Aubrin
Calle 23 No.55, 5to. Piso, Plaza de la Revolución, La Habana. Cuba. (CP
10400)
Producto Detalle Plaguicidas Fertilizantes Pesticidas Gases
refrigerantes Productos químicos orgánicos e inorgánicos Otros"
Oui, et ?
Voila que cette "île [qui] a été contrainte de se passer des pesticides
au début des années 90" a un importateur pesticides et des fournisseurs
sur tous les continents (même si l'URSS n'était plus en mesure de lui
fournir les produits).

http://bvs.sld.cu/revistas/ali/vol11_2_97/ali07297.htm
"Des informations sont fournies sur l'utilisation des insecticides à
Cuba, les niveaux de résidus dans les différentes cultures, ainsi qu'une
évaluation sur les données d'intoxications aiguës entre 1987 et 1995 [la
fin des années 80 et le début des années 90, donc]."
"Il subsiste des concentrations qui dépassent les normes autorisées
d'éthylène bisditiocarbamates (?) dans des échantillons de tomates,
oignons et pommes de terre."
Mais les traitements de pesticides n'ont pas atteint les cultures
butinées par les abeilles cubaines, bien sûr.
Roaringriri
2017-02-02 15:09:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by Beep Beep
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Cet importateur cubain de produits chimiques, indique qu'il concentre
les demandes d'achat de fertilisants, pesticides, gaz réfrigérants, et
de produits chimiques organiques et inorganiques de tout le pays. Ils
travaillent avec des fournisseurs et des entreprises de pays situés
Europe, Asie, Amérique Latine et dans les Caraïbes.
http://www.gecomex.cu/index.php/es/site/verEntidad.html?
sigla=QUIMIMPORT
Post by Roaringriri
Post by Paul Aubrin
Calle 23 No.55, 5to. Piso, Plaza de la Revolución, La Habana. Cuba. (CP
10400)
Producto Detalle Plaguicidas Fertilizantes Pesticidas Gases
refrigerantes Productos químicos orgánicos e inorgánicos Otros"
Oui, et ?
Voila que cette "île [qui] a été contrainte de se passer des pesticides
au début des années 90" a un importateur pesticides et des fournisseurs
sur tous les continents (même si l'URSS n'était plus en mesure de lui
fournir les produits).
Tu connais bien mal la réalité économique cubaine.
Qu'il y ait un importateur à Cuba, ne va pas donner aux paysans les
moyens d'acheter des pesticides.
Hors les 5 ou 6 grandes villes, les productions vivrières sont cultivées
et consommées sur place. Le niveau de production, l'état des routes et
des moyens de transport ne permettent de toute façon pas qu'elles soient
vendues ailleurs.
Post by Paul Aubrin
http://bvs.sld.cu/revistas/ali/vol11_2_97/ali07297.htm
"Des informations sont fournies sur l'utilisation des insecticides à
Cuba, les niveaux de résidus dans les différentes cultures, ainsi qu'une
évaluation sur les données d'intoxications aiguës entre 1987 et 1995 [la
fin des années 80 et le début des années 90, donc]."
"Il subsiste des concentrations qui dépassent les normes autorisées
d'éthylène bisditiocarbamates (?) dans des échantillons de tomates,
oignons et pommes de terre."
Mais les traitements de pesticides n'ont pas atteint les cultures
butinées par les abeilles cubaines, bien sûr.
Cuba fait pas loin de 1250 km de long, l'agriculture intensive,
concernait les plaines du nord et du centre, soit moins de 200 km.
La durée de vie d'une abeille est de quelques semaines, son "rayon
d'action" de 2 ou 3 km.

Cuba est un pays ou la médecine est un enjeu national.
Le médecin cubain est un produit d'exportation, on en trouve dans toute
l'Amérique centrale et du Sud.
Ils développent d'ailleurs des "vaccins" contre certains cancers (en
tout cas ils s'en vantent).
Le rapport date de 1995, ça recommande l'interdiction du produit.
Les mesures datent des années 90 et il n'y a quasiment plus
d'agriculture extensive à Cuba.
Paul Aubrin
2017-02-02 15:14:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Roaringriri
http://bvs.sld.cu/revistas/ali/vol11_2_97/ali07297.htm "Des
informations sont fournies sur l'utilisation des insecticides à Cuba,
les niveaux de résidus dans les différentes cultures, ainsi qu'une
évaluation sur les données d'intoxications aiguës entre 1987 et 1995
[la fin des années 80 et le début des années 90, donc]."
"Il subsiste des concentrations qui dépassent les normes autorisées
d'éthylène bisditiocarbamates (?) dans des échantillons de tomates,
oignons et pommes de terre."
Mais les traitements de pesticides n'ont pas atteint les cultures
butinées par les abeilles cubaines, bien sûr.
Cuba fait pas loin de 1250 km de long, l'agriculture intensive,
concernait les plaines du nord et du centre, soit moins de 200 km.
La durée de vie d'une abeille est de quelques semaines, son "rayon
d'action" de 2 ou 3 km.
Cuba est un pays ou la médecine est un enjeu national.
Le médecin cubain est un produit d'exportation, on en trouve dans toute
l'Amérique centrale et du Sud.
Ils développent d'ailleurs des "vaccins" contre certains cancers (en
tout cas ils s'en vantent).
Le rapport date de 1995, ça recommande l'interdiction du produit.
Les mesures datent des années 90 et il n'y a quasiment plus
d'agriculture extensive à Cuba.
Je ne connais absolument pas Cuba. Mais les deux rapports que j'ai
trouvés montrent bien que Cuba importe des pesticides, et qu'il en
importait à l'époque où l'article original disait que cela ne se faisait
plus (et ajoutait que c'était grâce à ce problème d'importation que les
abeilles cubaines étaient en meilleure santé).
Roaringriri
2017-02-02 15:23:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Roaringriri
http://bvs.sld.cu/revistas/ali/vol11_2_97/ali07297.htm "Des
informations sont fournies sur l'utilisation des insecticides à Cuba,
les niveaux de résidus dans les différentes cultures, ainsi qu'une
évaluation sur les données d'intoxications aiguës entre 1987 et 1995
[la fin des années 80 et le début des années 90, donc]."
"Il subsiste des concentrations qui dépassent les normes autorisées
d'éthylène bisditiocarbamates (?) dans des échantillons de tomates,
oignons et pommes de terre."
Mais les traitements de pesticides n'ont pas atteint les cultures
butinées par les abeilles cubaines, bien sûr.
Cuba fait pas loin de 1250 km de long, l'agriculture intensive,
concernait les plaines du nord et du centre, soit moins de 200 km.
La durée de vie d'une abeille est de quelques semaines, son "rayon
d'action" de 2 ou 3 km.
Cuba est un pays ou la médecine est un enjeu national.
Le médecin cubain est un produit d'exportation, on en trouve dans toute
l'Amérique centrale et du Sud.
Ils développent d'ailleurs des "vaccins" contre certains cancers (en
tout cas ils s'en vantent).
Le rapport date de 1995, ça recommande l'interdiction du produit.
Les mesures datent des années 90 et il n'y a quasiment plus
d'agriculture extensive à Cuba.
Je ne connais absolument pas Cuba. Mais les deux rapports que j'ai
trouvés montrent bien que Cuba importe des pesticides, et qu'il en
importait à l'époque où l'article original disait que cela ne se faisait
plus (et ajoutait que c'était grâce à ce problème d'importation que les
abeilles cubaines étaient en meilleure santé).
J'ai déjà répondu, dans ce fil, que les pesticides étaient loin d'être
le seul problème des abeilles.
Je connais un petit peu Cuba, et son régime, que j'apprécie très
moyennement, même si je leur trouve quelques excuses.
La consigne gouvernementale actuelle de tout axer sur le local et le
"bio", elle date de 25 ans, et est la conséquence de leurs ennuis, mais
elle est suivie. Ils n'ont pas le choix, les infrastructures sont en
ruine, et ils n'ont aucun moyen d'acheter des intrants.
Zulu
2017-02-04 21:02:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Roaringriri
http://bvs.sld.cu/revistas/ali/vol11_2_97/ali07297.htm "Des
informations sont fournies sur l'utilisation des insecticides à Cuba,
les niveaux de résidus dans les différentes cultures, ainsi qu'une
évaluation sur les données d'intoxications aiguës entre 1987 et 1995
[la fin des années 80 et le début des années 90, donc]."
"Il subsiste des concentrations qui dépassent les normes autorisées
d'éthylène bisditiocarbamates (?) dans des échantillons de tomates,
oignons et pommes de terre."
Mais les traitements de pesticides n'ont pas atteint les cultures
butinées par les abeilles cubaines, bien sûr.
Cuba fait pas loin de 1250 km de long, l'agriculture intensive,
concernait les plaines du nord et du centre, soit moins de 200 km.
La durée de vie d'une abeille est de quelques semaines, son "rayon
d'action" de 2 ou 3 km.
Cuba est un pays ou la médecine est un enjeu national.
Le médecin cubain est un produit d'exportation, on en trouve dans toute
l'Amérique centrale et du Sud.
Ils développent d'ailleurs des "vaccins" contre certains cancers (en
tout cas ils s'en vantent).
Le rapport date de 1995, ça recommande l'interdiction du produit.
Les mesures datent des années 90 et il n'y a quasiment plus
d'agriculture extensive à Cuba.
Je ne connais absolument pas Cuba. Mais les deux rapports que j'ai
trouvés montrent bien que Cuba importe des pesticides, et qu'il en
importait à l'époque où l'article original disait que cela ne se faisait
plus (et ajoutait que c'était grâce à ce problème d'importation que les
abeilles cubaines étaient en meilleure santé).
Il semble que ça ait changé depuis. Le gouvernement a adopté pour toute
l'île, une politique de contrôle biologique des cultures.

Ce site fait état d'une réduction de 77% de la consommation de
pesticides de 1990 à 2005.

En 2007 l'article mentionne une réduction de 50%. Est-ce depuis 2005 ?
http://rap-al.org/index.php?seccion=8&f=news_view.php&id=207


A mon avis, la seule expérience de ce genre à l'échelle d'un état.

Des publications intéressantes mais je n'ai pas encore trouvé d'articles
plus récents que 2004.

Vázquez, L. L. Experiencia de Cuba en la inserción del control biológico
al Manejo Integrado de Plagas. En: Manejo Integrado de Plagas en una
Agricultura Sostenible. Intercambio de experiencias entre Cuba y Perú.
Eds.: A. Lizzarraga, M.C. Castellón y D. Mallqui. RAAA Lima, Perú. pp.
167-187. 2004.
https://www.researchgate.net/publication/286626658_Vazquez_L_L_Experiencia_de_Cuba_en_la_insercion_del_control_biologico_al_Manejo_Integrado_de_Plagas_En_Manejo_Integrado_de_Plagas_en_una_Agricultura_Sostenible_Intercambio_de_experiencias_entre_Cuba_y

Experiencias Cuba Manejo Agroecológico Plagas Café. LUIS VAZQUEZ
Simposio Mexico 2005.
http://www.actaf.co.cu/index.php?option=com_mtree&task=att_download&link_id=780&cf_id=24

Pérez, N. Y L. L. Vázquez. Manejo ecológico de plagas. En: Transformando
el campo cubano. Avances de la Agricultura Sostenible. Ed. ACTAF. La
Habana. Pp. 191-223. 2001
https://www.researchgate.net/publication/286626657_Perez_N_Y_L_L_Vazquez_Manejo_ecologico_de_plagas_En_Transformando_el_campo_cubano_Avances_de_la_Agricultura_Sostenible_Ed_ACTAF_La_Habana_Pp_191-223_2001
Zulu
2017-02-04 21:20:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Zulu
Post by Paul Aubrin
Post by Roaringriri
http://bvs.sld.cu/revistas/ali/vol11_2_97/ali07297.htm "Des
informations sont fournies sur l'utilisation des insecticides à Cuba,
les niveaux de résidus dans les différentes cultures, ainsi qu'une
évaluation sur les données d'intoxications aiguës entre 1987 et 1995
[la fin des années 80 et le début des années 90, donc]."
"Il subsiste des concentrations qui dépassent les normes autorisées
d'éthylène bisditiocarbamates (?) dans des échantillons de tomates,
oignons et pommes de terre."
Mais les traitements de pesticides n'ont pas atteint les cultures
butinées par les abeilles cubaines, bien sûr.
Cuba fait pas loin de 1250 km de long, l'agriculture intensive,
concernait les plaines du nord et du centre, soit moins de 200 km.
La durée de vie d'une abeille est de quelques semaines, son "rayon
d'action" de 2 ou 3 km.
Cuba est un pays ou la médecine est un enjeu national.
Le médecin cubain est un produit d'exportation, on en trouve dans toute
l'Amérique centrale et du Sud.
Ils développent d'ailleurs des "vaccins" contre certains cancers (en
tout cas ils s'en vantent).
Le rapport date de 1995, ça recommande l'interdiction du produit.
Les mesures datent des années 90 et il n'y a quasiment plus
d'agriculture extensive à Cuba.
Je ne connais absolument pas Cuba. Mais les deux rapports que j'ai
trouvés montrent bien que Cuba importe des pesticides, et qu'il en
importait à l'époque où l'article original disait que cela ne se faisait
plus (et ajoutait que c'était grâce à ce problème d'importation que les
abeilles cubaines étaient en meilleure santé).
Il semble que ça ait changé depuis. Le gouvernement a adopté pour toute
l'île, une politique de contrôle biologique des cultures.
Ce site fait état d'une réduction de 77% de la consommation de
pesticides de 1990 à 2005.
En 2007 l'article mentionne une réduction de 50%. Est-ce depuis 2005 ?
http://rap-al.org/index.php?seccion=8&f=news_view.php&id=207
A mon avis, la seule expérience de ce genre à l'échelle d'un état.
Des publications intéressantes mais je n'ai pas encore trouvé d'articles
plus récents que 2004.
Vázquez, L. L. Experiencia de Cuba en la inserción del control biológico
al Manejo Integrado de Plagas. En: Manejo Integrado de Plagas en una
Agricultura Sostenible. Intercambio de experiencias entre Cuba y Perú.
Eds.: A. Lizzarraga, M.C. Castellón y D. Mallqui. RAAA Lima, Perú. pp.
167-187. 2004.
https://www.researchgate.net/publication/286626658_Vazquez_L_L_Experiencia_de_Cuba_en_la_insercion_del_control_biologico_al_Manejo_Integrado_de_Plagas_En_Manejo_Integrado_de_Plagas_en_una_Agricultura_Sostenible_Intercambio_de_experiencias_entre_Cuba_y
Experiencias Cuba Manejo Agroecológico Plagas Café. LUIS VAZQUEZ
Simposio Mexico 2005.
http://www.actaf.co.cu/index.php?option=com_mtree&task=att_download&link_id=780&cf_id=24
Pérez, N. Y L. L. Vázquez. Manejo ecológico de plagas. En: Transformando
el campo cubano. Avances de la Agricultura Sostenible. Ed. ACTAF. La
Habana. Pp. 191-223. 2001
https://www.researchgate.net/publication/286626657_Perez_N_Y_L_L_Vazquez_Manejo_ecologico_de_plagas_En_Transformando_el_campo_cubano_Avances_de_la_Agricultura_Sostenible_Ed_ACTAF_La_Habana_Pp_191-223_2001
2007. Passé, présent et futur du contrôle biologique à Cuba

Ce que je retiens c'est un plafonnement des surfaces traités à 1 million
d'ha avec 2 pics à cette valeur en 1992 et 2006.

La production d'agents biologiques de contrôle est passé du stade labo
entre 1983 et 1987 à une production industrielle de
- 1672,7 t/an de 1988 à 1990
- 2561,5 t/an de 1991 à 1995
- 1700,0 t/an de 1996 à 2006


PASADO, PRESENTE Y FUTURO DEL CONTROL
BIOLÓGICO EN CUBA

Orietta Fernández-Larrea Vega
Instituto de Investigaciones de Sanidad Vegetal.
***@inisav.cu

ABSTRACT
The development of biological pest control in Cuba, since its inception
in the early decades of the last century is described, the introduction
of natural enemies, as well as the evaluation of a group of technologies
for reproducing entomopathogenic fungi and massive
:breeding of
entomophagous, initially based on handicraft procedures, which
allowed the development of products from different microorganisms
and some small amounts of entomphatogen nematodes. These results
established the basis for the creation of a network of biolaboratories
or Entomophagous and Entomophatogens Reproduction Centers
(CREE). A group of Integrated Pest Management (IPM) programs are
implemented in the country in which biological control has a major
participation

RESUMEN
Se expone el desarrollo del control biológico de plagas en Cuba
desde sus inicios en las primeras décadas del pasado siglo, la intro-
ducción de enemigos naturales, así como la evaluación de un grupo
de tecnologías de reproducción de hongos entomopatógenos y para
las crías masivas de entomófagos, primeramente basados en proce-
dimientos artesanales, lo cual permitió el desarrollo de produccio-
nes de diferentes microorganismos y algunas pequeñas cantidades
de nematodos entompatógenos. Estos resultados constituyeron la
base para la creación de una red de biolaboratorios o centros de
reproducción de entomófagos y entomopatógenos (CREE). Se en-
cuentran implementados en el país un grupo de programas de Mane-
jo Integrado de Plagas (MIP), en los cuales el control biológico tiene
una participación importante



http://www.redalyc.org/html/2091/209116023009/index.html
Zulu
2017-02-04 21:41:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Zulu
Post by Zulu
Post by Paul Aubrin
Post by Roaringriri
http://bvs.sld.cu/revistas/ali/vol11_2_97/ali07297.htm "Des
informations sont fournies sur l'utilisation des insecticides à Cuba,
les niveaux de résidus dans les différentes cultures, ainsi qu'une
évaluation sur les données d'intoxications aiguës entre 1987 et 1995
[la fin des années 80 et le début des années 90, donc]."
"Il subsiste des concentrations qui dépassent les normes autorisées
d'éthylène bisditiocarbamates (?) dans des échantillons de tomates,
oignons et pommes de terre."
Mais les traitements de pesticides n'ont pas atteint les cultures
butinées par les abeilles cubaines, bien sûr.
Cuba fait pas loin de 1250 km de long, l'agriculture intensive,
concernait les plaines du nord et du centre, soit moins de 200 km.
La durée de vie d'une abeille est de quelques semaines, son "rayon
d'action" de 2 ou 3 km.
Cuba est un pays ou la médecine est un enjeu national.
Le médecin cubain est un produit d'exportation, on en trouve dans toute
l'Amérique centrale et du Sud.
Ils développent d'ailleurs des "vaccins" contre certains cancers (en
tout cas ils s'en vantent).
Le rapport date de 1995, ça recommande l'interdiction du produit.
Les mesures datent des années 90 et il n'y a quasiment plus
d'agriculture extensive à Cuba.
Je ne connais absolument pas Cuba. Mais les deux rapports que j'ai
trouvés montrent bien que Cuba importe des pesticides, et qu'il en
importait à l'époque où l'article original disait que cela ne se faisait
plus (et ajoutait que c'était grâce à ce problème d'importation que les
abeilles cubaines étaient en meilleure santé).
Il semble que ça ait changé depuis. Le gouvernement a adopté pour toute
l'île, une politique de contrôle biologique des cultures.
Ce site fait état d'une réduction de 77% de la consommation de
pesticides de 1990 à 2005.
En 2007 l'article mentionne une réduction de 50%. Est-ce depuis 2005 ?
http://rap-al.org/index.php?seccion=8&f=news_view.php&id=207
A mon avis, la seule expérience de ce genre à l'échelle d'un état.
Des publications intéressantes mais je n'ai pas encore trouvé d'articles
plus récents que 2004.
Vázquez, L. L. Experiencia de Cuba en la inserción del control biológico
al Manejo Integrado de Plagas. En: Manejo Integrado de Plagas en una
Agricultura Sostenible. Intercambio de experiencias entre Cuba y Perú.
Eds.: A. Lizzarraga, M.C. Castellón y D. Mallqui. RAAA Lima, Perú. pp.
167-187. 2004.
https://www.researchgate.net/publication/286626658_Vazquez_L_L_Experiencia_de_Cuba_en_la_insercion_del_control_biologico_al_Manejo_Integrado_de_Plagas_En_Manejo_Integrado_de_Plagas_en_una_Agricultura_Sostenible_Intercambio_de_experiencias_entre_Cuba_y
Experiencias Cuba Manejo Agroecológico Plagas Café. LUIS VAZQUEZ
Simposio Mexico 2005.
http://www.actaf.co.cu/index.php?option=com_mtree&task=att_download&link_id=780&cf_id=24
Pérez, N. Y L. L. Vázquez. Manejo ecológico de plagas. En: Transformando
el campo cubano. Avances de la Agricultura Sostenible. Ed. ACTAF. La
Habana. Pp. 191-223. 2001
https://www.researchgate.net/publication/286626657_Perez_N_Y_L_L_Vazquez_Manejo_ecologico_de_plagas_En_Transformando_el_campo_cubano_Avances_de_la_Agricultura_Sostenible_Ed_ACTAF_La_Habana_Pp_191-223_2001
2007. Passé, présent et futur du contrôle biologique à Cuba
Ce que je retiens c'est un plafonnement des surfaces traités à 1 million
d'ha avec 2 pics à cette valeur en 1992 et 2006.
La production d'agents biologiques de contrôle est passé du stade labo
entre 1983 et 1987 à une production industrielle de
- 1672,7 t/an de 1988 à 1990
- 2561,5 t/an de 1991 à 1995
- 1700,0 t/an de 1996 à 2006
PASADO, PRESENTE Y FUTURO DEL CONTROL
BIOLÓGICO EN CUBA
Orietta Fernández-Larrea Vega
Instituto de Investigaciones de Sanidad Vegetal.
ABSTRACT
The development of biological pest control in Cuba, since its inception
in the early decades of the last century is described, the introduction
of natural enemies, as well as the evaluation of a group of technologies
for reproducing entomopathogenic fungi and massive
:breeding of
entomophagous, initially based on handicraft procedures, which
allowed the development of products from different microorganisms
and some small amounts of entomphatogen nematodes. These results
established the basis for the creation of a network of biolaboratories
or Entomophagous and Entomophatogens Reproduction Centers
(CREE). A group of Integrated Pest Management (IPM) programs are
implemented in the country in which biological control has a major
participation
RESUMEN
Se expone el desarrollo del control biológico de plagas en Cuba
desde sus inicios en las primeras décadas del pasado siglo, la intro-
ducción de enemigos naturales, así como la evaluación de un grupo
de tecnologías de reproducción de hongos entomopatógenos y para
las crías masivas de entomófagos, primeramente basados en proce-
dimientos artesanales, lo cual permitió el desarrollo de produccio-
nes de diferentes microorganismos y algunas pequeñas cantidades
de nematodos entompatógenos. Estos resultados constituyeron la
base para la creación de una red de biolaboratorios o centros de
reproducción de entomófagos y entomopatógenos (CREE). Se en-
cuentran implementados en el país un grupo de programas de Mane-
jo Integrado de Plagas (MIP), en los cuales el control biológico tiene
una participación importante
http://www.redalyc.org/html/2091/209116023009/index.html
C'est tout chaud. Un article qui mentionne les abeilles.

Un rapport d'Inter Press Service, daté de 2002, mentionne que Cuba avait
réduit l'usage de pesticides chimiques durant les dernières deux
décades, de 40.000 à 10.000 t par an, « au moyen d'un système de gestion
intégrée d'agents nuisibles qui s'appliquait depuis 1982 pour le
contrôle de quelques 90 espèces nocives pour l'agriculture »

Le Bureau National de Statistiques révèle qu'en 2005 il s'importait
6.642 t d'herbicides, produits antigerminants y autres régulateurs de
croissance des plantes.

En 2001, plus de 60% des agriculteurs cubains réalisaient des
associations de cultures, essentiellement avec du maïs; près de 75%
intégraient des pratiques de conservation des sols et, sur plus de
900.000 ha par an, substituaient les pesticides synthétiques par des
biopesticides, selon une enquête réalisée dans plusieurs provinces
représentatives du pays.

<>

Cuban agroecologist proposes alternatives to pesticides use during COP 13
By Elaine Diaz Rodriguez, 15 December 2016

SUMMARY: For twenty years, a group of women in the Los Chenes community
in the state of Campeche have joined forces to start rescuing the honey
bee, a species that is in danger of extinction due to the indiscriminate
use of pesticides in the plantations of soybean transgenic crops, among
other factors. Leydi Pech Martin, leader of the Mayan group that works
for the conservation of this species, denounced in one of the side
events of the United Nations Conference on Biodiversity (COP13) in
Cancun, Mexico, that "it is regrettable that we are talking about
commitments on biodiversity when no government or institution is doing
anything to stop the affectation that the Maya are suffering in the region."


http://earthjournalism.net/stories/cuban-agroecologist-proposes-alternatives-to-pesticides-use-during-cop-13
Zulu
2017-02-02 13:52:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
Post by Beep Beep
Menacées à peu près partout dans le monde par des pesticides ravageurs,
les abeilles ont peut-être trouvé leur petit coin de paradis : Cuba.
Pourquoi Cuba ? Parce que ce pays a précisément abandonné les pesticides
dans les années 1990 ! Sachant que tout notre écosystème repose en
grande partie sur la survie des abeilles, voici sans doute le modèle à
suivre. Explications !
http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/?
mc_cid=d58f6a1020&mc_eid=ebf6fb5068
Post by Beep Beep
[...]
Si Cuba connaît aujourd’hui de tels résultats, c’est que l’île a été
contrainte de se passer des pesticides au début des années 90. À
l’époque, *l’URSS n’était plus en mesure de lui fournir les produits* .
Résultat : les colonies d’abeilles ont peu à peu repris un maximum de
vigueur ! Un mal pour un bien en somme…
[...]
Cet importateur cubain de produits chimiques, indique qu'il concentre les
demandes d'achat de fertilisants, pesticides, gaz réfrigérants, et de
produits chimiques organiques et inorganiques de tout le pays. Ils
travaillent avec des fournisseurs et des entreprises de pays situés
Europe, Asie, Amérique Latine et dans les Caraïbes.
http://www.gecomex.cu/index.php/es/site/verEntidad.html?sigla=QUIMIMPORT
Calle 23 No.55, 5to. Piso, Plaza de la Revolución, La Habana. Cuba. (CP
10400)
Producto Detalle
Plaguicidas
Fertilizantes
Pesticidas
Gases refrigerantes
Productos químicos orgánicos e inorgánicos
Otros"
IL y a quelques d'entreprises importatrices qui sont sous contrôle du
gouvernement.
Gecomex donne comme sites d'intérêt sur une de ses pages la liste des
sites d'info contrôlés par le parti.
http://www.gecomex.cu/index.php/es/site/actualidad.html

Pour être plus précis, il faudrait avoir une idée du volume et de la
nature des pesticides importés.

Gecomex dit réaliser 36% des importations et 16 % de l'export du pays,
ce qui est donc très important.

Pour le moment, il semblerait que seule la canne à sucre et le café
soient des cultures réellement extensives et industrialisées à Cuba,
essentiellement pour l'export, donc les seule susceptibles de recevoir
des traitements chimiques.

Cubazucar qui exporte les du sucre, et CUBAEXPORT le café, font partie
du groupe Gecomex.
Paul Aubrin
2017-02-02 18:40:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Zulu
Pour être plus précis, il faudrait avoir une idée du volume et de la
nature des pesticides importés.
J'ai déjà cité cette deuxième référence:
http://bvs.sld.cu/revistas/ali/vol11_2_97/ali07297.htm
Elle dit, entre autres choses:
Avec le développement à Cuba des industries sucrières, des agrumes, du
tabac, du café, du riz et la production de viande et de végétaux,
l'utilisation de ces produits a augmenté substantiellement jusqu'à
atteindre la moyenne annuelle de 30.000t pendant la période 1980-1989. La
majeure partie des fongicides se concentre dans les cultures de tabac, de
café, d'agrumes et de bananes.
Un peu plus loin, le tableau 1 donne le nombre de décès par intoxication
aiguës liés à ces produits entre 1987 et 1995.
On est donc pile dans le début des années 1990 où, d'après Beep Beep, il
y avait pénurie et où les abeilles se portaient si bien.
Loading...