Discussion:
La taxe de l'audiovisuel bientôt obligatoire pour tous
Add Reply
Cardinal de Hère
2018-09-14 11:14:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Non content d'augmenter les impôts, les taxes et les tarifs publics,
voici que Macron vient d'inventer de rendre la taxe de l'audiovisuel
obligatoire pour tous, y compris pour ceux qui n'ont pas de téléviseur.
Pourquoi s'arrêter en si bon chemin et ne pas rendre obligatoire pour
tous l'impôt sur la fortune, même pour ceux qui n'ont pas de fortune !
Décidément Macron fait petite bite avec ses mesurettes en demi-teinte !

<http://www.europe1.fr/culture/francoise-nyssen-veut-que-la-redevance-tv-soit-deconnectee-de-la-detention-dun-televiseur-en-2020-3755495>


Françoise Nyssen veut que la redevance TV soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020

Dans un souci de modernisation et d'adaptation aux nouveaux usages
numériques, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé
vendredi qu'elle souhaitait que la redevance soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020.
La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé vendredi vouloir
réformer la contribution à l'audiovisuel public, la redevance qui
finance France Télévisions et Radio France, pour qu'elle soit
"déconnectée de la détention d'un téléviseur".

Moderniser la contribution "sans tabou". "Je souhaite qu'un débat soit
ouvert sur la contribution à l'audiovisuel public", pour la moderniser
et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a indiqué la ministre, lors
du Festival de la fiction audiovisuelle de La Rochelle. C'est une
question "de rendement et d'équité", et elle doit être abordée "sans
tabou", a-t-elle souligné.

Pour les consommateurs de programmes télés sur ordinateurs. Cela vise à
s'adapter aux changements d'usages des téléspectateurs, dont beaucoup se
passent désormais de téléviseur mais consomment des programmes
audiovisuels sur d'autres types d'écrans, ordinateurs, tablettes ou
téléphones.

En outre, le service public développe désormais des programmes à
diffusion 100% numérique. L'objectif est que cette réforme soit adoptée
dans "le projet de loi de finances pour 2020", qui sera présenté dans un an.

Une demande des acteurs de l'audiovisuel public. La "contribution à
l'audiovisuel public", plus connu sous ancien nom de redevance télé, est
liée à la détention d'un téléviseur et prélevée en même temps que la
taxe d'habitation. Françoise Nyssen avait déjà évoqué la perspective
d'une réforme de cette contribution, notamment au vu du projet de
suppression à terme de la taxe d'habitation. Les acteurs de
l'audiovisuel public sont eux mêmes demandeurs d'une modernisation. L'ex
patron de Radio France, Mathieu Gallet, avait ainsi proposé qu'elle soit
élargie à tous les foyers fiscaux, mais en réduisant légèrement son
montant (139 euros actuellement).
Mr H.­
2018-09-14 12:58:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Non content d'augmenter les impôts, les taxes et les tarifs publics,
voici que Macron vient d'inventer de rendre la taxe de l'audiovisuel
obligatoire pour tous, y compris pour ceux qui n'ont pas de
téléviseur. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin et ne pas rendre
obligatoire pour tous l'impôt sur la fortune, même pour ceux qui n'ont
pas de fortune ! Décidément Macron fait petite bite avec ses
mesurettes en demi-teinte !
<http://www.europe1.fr/culture/francoise-nyssen-veut-que-la-redevance-tv-soit-deconnectee-de-la-detention-dun-televiseur-en-2020-3755495>
Françoise Nyssen veut que la redevance TV soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020
Dans un souci de modernisation et d'adaptation aux nouveaux usages
numériques, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé
vendredi qu'elle souhaitait que la redevance soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020.
La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé vendredi vouloir
réformer la contribution à l'audiovisuel public, la redevance qui
finance France Télévisions et Radio France, pour qu'elle soit
"déconnectée de la détention d'un téléviseur".
Moderniser la contribution "sans tabou". "Je souhaite qu'un débat soit
ouvert sur la contribution à l'audiovisuel public", pour la moderniser
et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a indiqué la ministre,
lors du Festival de la fiction audiovisuelle de La Rochelle. C'est une
question "de rendement et d'équité", et elle doit être abordée "sans
tabou", a-t-elle souligné.
Pour les consommateurs de programmes télés sur ordinateurs. Cela vise
à s'adapter aux changements d'usages des téléspectateurs, dont
beaucoup se passent désormais de téléviseur mais consomment des
programmes audiovisuels sur d'autres types d'écrans, ordinateurs,
tablettes ou téléphones.
En outre, le service public développe désormais des programmes à
diffusion 100% numérique. L'objectif est que cette réforme soit
adoptée dans "le projet de loi de finances pour 2020", qui sera
présenté dans un an.
Une demande des acteurs de l'audiovisuel public. La "contribution à
l'audiovisuel public", plus connu sous ancien nom de redevance télé,
est liée à la détention d'un téléviseur et prélevée en même temps que
la taxe d'habitation. Françoise Nyssen avait déjà évoqué la
perspective d'une réforme de cette contribution, notamment au vu du
projet de suppression à terme de la taxe d'habitation. Les acteurs de
l'audiovisuel public sont eux mêmes demandeurs d'une
modernisation. L'ex patron de Radio France, Mathieu Gallet, avait
ainsi proposé qu'elle soit élargie à tous les foyers fiscaux, mais en
réduisant légèrement son montant (139 euros actuellement).
C'est une escroquerie manifeste. Ainsi une personne qui ne regarde pas
la télé va pouvoir payer deux fois pour la financer. Une première fois
en payant pour sa connexion internet (je suppose que le FAI ne diffuse
pas gratuitement les programmes de télé et le répercute dans son
forfait) et une deuxième fois par nouvelle taxe. Bien entendu, seule la
minorité qui ne regarde pas la télé sera victime de cette escroquerie et
la protestation risque de ne pas avoir beaucoup d'ampleur. Le principe
est scandaleux et ceux qui ne se sentent pas victime devraient y
réfléchir à deux fois : la méthode pourrait s'appliquer à d'autres
secteurs. Par exemple faire payer les autoroutes à tous, y compris à
ceux qui ne se déplacent qu'à bicyclette. Il y a sûrement d'autres
cas. L'imagination de Macron pour faire payer le petit peuple semble
inépuisable.
--
Mr H.
=====
Ces textes ne s'adressent pas au commun des mortels... L'aperception gnostique est réservée à une élite... Car, selon les paroles de la Bible : ne jetez pas vos perles aux pourceaux.
-+- Kamal Jumblatt -+-
Cardinal de Hère
2018-09-14 13:05:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Mr H.­
C'est une escroquerie manifeste. Ainsi une personne qui ne regarde pas
la télé va pouvoir payer deux fois pour la financer. Une première fois
en payant pour sa connexion internet (je suppose que le FAI ne diffuse
pas gratuitement les programmes de télé et le répercute dans son
forfait) et une deuxième fois par nouvelle taxe. Bien entendu, seule la
minorité qui ne regarde pas la télé sera victime de cette escroquerie et
la protestation risque de ne pas avoir beaucoup d'ampleur. Le principe
est scandaleux et ceux qui ne se sentent pas victime devraient y
réfléchir à deux fois : la méthode pourrait s'appliquer à d'autres
secteurs. Par exemple faire payer les autoroutes à tous, y compris à
ceux qui ne se déplacent qu'à bicyclette. Il y a sûrement d'autres
cas. L'imagination de Macron pour faire payer le petit peuple semble
inépuisable.
C'est un scandale ! Macron enlève à ceux qui n'ont pas de téléviseur
pour donner à ceux qui ont un téléviseur ! Il faut un esprit de vile et
basse crapule pour imaginer une escroquerie aussi révoltante.
Maidikos
2018-09-15 01:11:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Mr H.­
C'est une escroquerie manifeste. Ainsi une personne qui ne regarde pas
la télé va pouvoir payer deux fois pour la financer. Une première fois
en payant pour sa connexion internet (je suppose que le FAI ne diffuse
pas gratuitement les programmes de télé et le répercute dans son
forfait) et une deuxième fois par nouvelle taxe. Bien entendu, seule la
minorité qui ne regarde pas la télé sera victime de cette escroquerie et
la protestation risque de ne pas avoir beaucoup d'ampleur. Le principe
est scandaleux et ceux qui ne se sentent pas victime devraient y
réfléchir à deux fois : la méthode pourrait s'appliquer à d'autres
secteurs. Par exemple faire payer les autoroutes à tous, y compris à
ceux qui ne se déplacent qu'à bicyclette. Il y a sûrement d'autres
cas. L'imagination de Macron pour faire payer le petit peuple semble
inépuisable.
C'est un scandale ! Macron enlève à ceux qui n'ont pas de téléviseur pour
donner à ceux qui ont un téléviseur ! Il faut un esprit de vile et basse
crapule pour imaginer une escroquerie aussi révoltante.
Et bien, je ne suis pas étonné.
Je pense qu'on a encore rien vu...
Herisson grognon
2018-09-17 10:30:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Mr H.­
Post by Cardinal de Hère
Non content d'augmenter les impôts, les taxes et les tarifs publics,
voici que Macron vient d'inventer de rendre la taxe de l'audiovisuel
obligatoire pour tous, y compris pour ceux qui n'ont pas de
téléviseur. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin et ne pas rendre
obligatoire pour tous l'impôt sur la fortune, même pour ceux qui n'ont
pas de fortune ! Décidément Macron fait petite bite avec ses
mesurettes en demi-teinte !
<http://www.europe1.fr/culture/francoise-nyssen-veut-que-la-redevance-tv-
soit-deconnectee-de-la-detention-dun-televiseur-en-2020-3755495>
Françoise Nyssen veut que la redevance TV soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020
Dans un souci de modernisation et d'adaptation aux nouveaux usages
numériques, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé
vendredi qu'elle souhaitait que la redevance soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020.
La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé vendredi vouloir
réformer la contribution à l'audiovisuel public, la redevance qui
finance France Télévisions et Radio France, pour qu'elle soit
"déconnectée de la détention d'un téléviseur".
Moderniser la contribution "sans tabou". "Je souhaite qu'un débat soit
ouvert sur la contribution à l'audiovisuel public", pour la moderniser
et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a indiqué la ministre,
lors du Festival de la fiction audiovisuelle de La Rochelle. C'est une
question "de rendement et d'équité", et elle doit être abordée "sans
tabou", a-t-elle souligné.
Pour les consommateurs de programmes télés sur ordinateurs. Cela vise
à s'adapter aux changements d'usages des téléspectateurs, dont
beaucoup se passent désormais de téléviseur mais consomment des
programmes audiovisuels sur d'autres types d'écrans, ordinateurs,
tablettes ou téléphones.
En outre, le service public développe désormais des programmes à
diffusion 100% numérique. L'objectif est que cette réforme soit
adoptée dans "le projet de loi de finances pour 2020", qui sera
présenté dans un an.
Une demande des acteurs de l'audiovisuel public. La "contribution à
l'audiovisuel public", plus connu sous ancien nom de redevance télé,
est liée à la détention d'un téléviseur et prélevée en même temps que
la taxe d'habitation. Françoise Nyssen avait déjà évoqué la
perspective d'une réforme de cette contribution, notamment au vu du
projet de suppression à terme de la taxe d'habitation. Les acteurs de
l'audiovisuel public sont eux mêmes demandeurs d'une
modernisation. L'ex patron de Radio France, Mathieu Gallet, avait
ainsi proposé qu'elle soit élargie à tous les foyers fiscaux, mais en
réduisant légèrement son montant (139 euros actuellement).
C'est une escroquerie manifeste. Ainsi une personne qui ne regarde pas
la télé va pouvoir payer deux fois pour la financer. Une première fois
en payant pour sa connexion internet (je suppose que le FAI ne diffuse
pas gratuitement les programmes de télé et le répercute dans son
forfait) et une deuxième fois par nouvelle taxe. Bien entendu, seule la
minorité qui ne regarde pas la télé sera victime de cette escroquerie et
la protestation risque de ne pas avoir beaucoup d'ampleur. Le principe
est scandaleux et ceux qui ne se sentent pas victime devraient y
réfléchir à deux fois : la méthode pourrait s'appliquer à d'autres
secteurs. Par exemple faire payer les autoroutes à tous, y compris à
ceux qui ne se déplacent qu'à bicyclette. Il y a sûrement d'autres
cas. L'imagination de Macron pour faire payer le petit peuple semble
inépuisable.
C'est jsute une bonne mesure de défense du service public, que toute la
population paye pour l'approvisionnement en eau potable et l'évacuation
des égouts est indispensable, par respect de la santé alimentaire et de
l'hygiène, de même toute la population doit payer pour LE service
mediatique, service par lequel chaque individu voit sa formation
intellectuelle, psychique et idéologique assurée, ce n'est que justice.

Alain
Mr H.­
2018-09-17 12:03:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Herisson grognon
Post by Mr H.­
Post by Cardinal de Hère
Non content d'augmenter les impôts, les taxes et les tarifs publics,
voici que Macron vient d'inventer de rendre la taxe de l'audiovisuel
obligatoire pour tous, y compris pour ceux qui n'ont pas de
téléviseur. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin et ne pas rendre
obligatoire pour tous l'impôt sur la fortune, même pour ceux qui n'ont
pas de fortune ! Décidément Macron fait petite bite avec ses
mesurettes en demi-teinte !
<http://www.europe1.fr/culture/francoise-nyssen-veut-que-la-redevance-tv-
soit-deconnectee-de-la-detention-dun-televiseur-en-2020-3755495>
Françoise Nyssen veut que la redevance TV soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020
Dans un souci de modernisation et d'adaptation aux nouveaux usages
numériques, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé
vendredi qu'elle souhaitait que la redevance soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020.
La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé vendredi vouloir
réformer la contribution à l'audiovisuel public, la redevance qui
finance France Télévisions et Radio France, pour qu'elle soit
"déconnectée de la détention d'un téléviseur".
Moderniser la contribution "sans tabou". "Je souhaite qu'un débat soit
ouvert sur la contribution à l'audiovisuel public", pour la moderniser
et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a indiqué la ministre,
lors du Festival de la fiction audiovisuelle de La Rochelle. C'est une
question "de rendement et d'équité", et elle doit être abordée "sans
tabou", a-t-elle souligné.
Pour les consommateurs de programmes télés sur ordinateurs. Cela vise
à s'adapter aux changements d'usages des téléspectateurs, dont
beaucoup se passent désormais de téléviseur mais consomment des
programmes audiovisuels sur d'autres types d'écrans, ordinateurs,
tablettes ou téléphones.
En outre, le service public développe désormais des programmes à
diffusion 100% numérique. L'objectif est que cette réforme soit
adoptée dans "le projet de loi de finances pour 2020", qui sera
présenté dans un an.
Une demande des acteurs de l'audiovisuel public. La "contribution à
l'audiovisuel public", plus connu sous ancien nom de redevance télé,
est liée à la détention d'un téléviseur et prélevée en même temps que
la taxe d'habitation. Françoise Nyssen avait déjà évoqué la
perspective d'une réforme de cette contribution, notamment au vu du
projet de suppression à terme de la taxe d'habitation. Les acteurs de
l'audiovisuel public sont eux mêmes demandeurs d'une
modernisation. L'ex patron de Radio France, Mathieu Gallet, avait
ainsi proposé qu'elle soit élargie à tous les foyers fiscaux, mais en
réduisant légèrement son montant (139 euros actuellement).
C'est une escroquerie manifeste. Ainsi une personne qui ne regarde pas
la télé va pouvoir payer deux fois pour la financer. Une première fois
en payant pour sa connexion internet (je suppose que le FAI ne diffuse
pas gratuitement les programmes de télé et le répercute dans son
forfait) et une deuxième fois par nouvelle taxe. Bien entendu, seule la
minorité qui ne regarde pas la télé sera victime de cette escroquerie et
la protestation risque de ne pas avoir beaucoup d'ampleur. Le principe
est scandaleux et ceux qui ne se sentent pas victime devraient y
réfléchir à deux fois : la méthode pourrait s'appliquer à d'autres
secteurs. Par exemple faire payer les autoroutes à tous, y compris à
ceux qui ne se déplacent qu'à bicyclette. Il y a sûrement d'autres
cas. L'imagination de Macron pour faire payer le petit peuple semble
inépuisable.
C'est jsute une bonne mesure de défense du service public, que toute la
population paye pour l'approvisionnement en eau potable et l'évacuation
des égouts est indispensable, par respect de la santé alimentaire et de
l'hygiène, de même toute la population doit payer pour LE service
mediatique, service par lequel chaque individu voit sa formation
intellectuelle, psychique et idéologique assurée, ce n'est que justice.
Certes, mais pourquoi faudrait-il payer deux fois (quand on est abonné
d'un FAI à qui on paye le droit de regarder la télé).
--
Mr H.
=====
Si je recevais la toute-puissance, avec des millions d'années pour expérimenter, je ne penserais pas à me vanter de l'Homme comme résultat de mes efforts.
-+- Bertrand Russell, Science et religion -+-
Maidikos
2018-09-15 01:08:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"Je souhaite qu'un débat soit ouvert sur la contribution à l'audiovisuel
public", pour la moderniser et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a
indiqué la ministre, lors du Festival de la fiction audiovisuelle de La
Rochelle.."
lol

Festival de la fiction!
Jpp!
m***@gmail.com
2018-09-15 08:20:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le vendredi 14 septembre 2018 13:14:57 UTC+2, Cardinal de Hère a écrit :
- > Non content d'augmenter les impôts, les taxes et les tarifs publics,
- > voici que Macron vient d'inventer de rendre la taxe de l'audiovisuel
- > obligatoire pour tous, y compris pour ceux qui n'ont pas de téléviseur.
- >
- > ...
- >

-
Notre bon président Macron proposera-t-il une dérogation pour les sourds non-voyants ?

Max
---
Post by Cardinal de Hère
Pourquoi s'arrêter en si bon chemin et ne pas rendre obligatoire pour
tous l'impôt sur la fortune, même pour ceux qui n'ont pas de fortune !
Décidément Macron fait petite bite avec ses mesurettes en demi-teinte !
<http://www.europe1.fr/culture/francoise-nyssen-veut-que-la-redevance-tv-soit-deconnectee-de-la-detention-dun-televiseur-en-2020-3755495>
Françoise Nyssen veut que la redevance TV soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020
Dans un souci de modernisation et d'adaptation aux nouveaux usages
numériques, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé
vendredi qu'elle souhaitait que la redevance soit "déconnectée de la
détention d'un téléviseur" en 2020.
La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé vendredi vouloir
réformer la contribution à l'audiovisuel public, la redevance qui
finance France Télévisions et Radio France, pour qu'elle soit
"déconnectée de la détention d'un téléviseur".
Moderniser la contribution "sans tabou". "Je souhaite qu'un débat soit
ouvert sur la contribution à l'audiovisuel public", pour la moderniser
et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a indiqué la ministre, lors
du Festival de la fiction audiovisuelle de La Rochelle. C'est une
question "de rendement et d'équité", et elle doit être abordée "sans
tabou", a-t-elle souligné.
Pour les consommateurs de programmes télés sur ordinateurs. Cela vise à
s'adapter aux changements d'usages des téléspectateurs, dont beaucoup se
passent désormais de téléviseur mais consomment des programmes
audiovisuels sur d'autres types d'écrans, ordinateurs, tablettes ou
téléphones.
En outre, le service public développe désormais des programmes à
diffusion 100% numérique. L'objectif est que cette réforme soit adoptée
dans "le projet de loi de finances pour 2020", qui sera présenté dans un an.
Une demande des acteurs de l'audiovisuel public. La "contribution à
l'audiovisuel public", plus connu sous ancien nom de redevance télé, est
liée à la détention d'un téléviseur et prélevée en même temps que la
taxe d'habitation. Françoise Nyssen avait déjà évoqué la perspective
d'une réforme de cette contribution, notamment au vu du projet de
suppression à terme de la taxe d'habitation. Les acteurs de
l'audiovisuel public sont eux mêmes demandeurs d'une modernisation. L'ex
patron de Radio France, Mathieu Gallet, avait ainsi proposé qu'elle soit
élargie à tous les foyers fiscaux, mais en réduisant légèrement son
montant (139 euros actuellement).
Loading...