Discussion:
EDF va investir 25 milliards d'euros dans le photovoltaïque
Add Reply
Harp
2018-01-10 15:13:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le Figaro
11/12/2017

EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France
entre 2020 et 2035.

C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante
ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a
profité du sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il
investira 25 milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que
dans l'Hexagone. Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de
80% - qui n'exploite aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de
production d'électricité, c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard
Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il
n'y aura pas de transition énergétique s'il n'y a pas de solaire en
France».


Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
Cardinal de Hère
2018-01-10 16:51:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Le Figaro
11/12/2017
EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France
entre 2020 et 2035.
C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante
ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a
profité du sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il
investira 25 milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que
dans l'Hexagone. Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de 80%
- qui n'exploite aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de
production d'électricité, c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard
Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il
n'y aura pas de transition énergétique s'il n'y a pas de solaire en
France».
Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
L'arrêt total de toutes les centrales nucléaires et l'enfouissement des
déchets à très grande profondeur est une étape nécessaire vers le chaos
dont le gouvernement mondial est censé sortir. Il ne faudrait pas qu'à
l'occasion de ce chaos des déchets nucléaires contaminent le monde
entier. Le génocide prévu par les élites mondialistes doit leur laisser
une terre certes très peu peuplée (quelques millions d'individus humains
tout au plus, dont 90% à l'état sauvage des chasseurs-cueilleurs) mais
surtout propre.
Se_jam
2018-01-12 19:16:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Harp
Le Figaro
11/12/2017
EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France
entre 2020 et 2035.
C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante
ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a
profité du sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il
investira 25 milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que
dans l'Hexagone. Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de 80%
- qui n'exploite aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de
production d'électricité, c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard
Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il
n'y aura pas de transition énergétique s'il n'y a pas de solaire en
France».
Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
L'arrêt total de toutes les centrales nucléaires et l'enfouissement des
déchets à très grande profondeur est une étape nécessaire vers le chaos
dont le gouvernement mondial est censé sortir. Il ne faudrait pas qu'à
l'occasion de ce chaos des déchets nucléaires contaminent le monde
entier. Le génocide prévu par les élites mondialistes doit leur laisser
une terre certes très peu peuplée (quelques millions d'individus humains
tout au plus, dont 90% à l'état sauvage des chasseurs-cueilleurs) mais
surtout propre.
Sauvage, sauvage ? Des femmes habillées de peaux de bêtes qui soufflent sur les cendres du feu ?

Je suis né trop tôt.

Sejam
Cardinal de Hère
2018-01-13 08:41:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
Post by Harp
Le Figaro
11/12/2017
EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France
entre 2020 et 2035.
C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante
ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a
profité du sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il
investira 25 milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que
dans l'Hexagone. Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de 80%
- qui n'exploite aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de
production d'électricité, c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard
Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il
n'y aura pas de transition énergétique s'il n'y a pas de solaire en
France».
Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
L'arrêt total de toutes les centrales nucléaires et l'enfouissement des
déchets à très grande profondeur est une étape nécessaire vers le chaos
dont le gouvernement mondial est censé sortir. Il ne faudrait pas qu'à
l'occasion de ce chaos des déchets nucléaires contaminent le monde
entier. Le génocide prévu par les élites mondialistes doit leur laisser
une terre certes très peu peuplée (quelques millions d'individus humains
tout au plus, dont 90% à l'état sauvage des chasseurs-cueilleurs) mais
surtout propre.
Sauvage, sauvage ? Des femmes habillées de peaux de bêtes qui soufflent sur les cendres du feu ?
Je suis né trop tôt.
Avec des seins qui descendent jusqu'au genou dès le deuxième enfant soit
dès 18 ans.
Se_jam
2018-01-14 17:48:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
Post by Harp
Le Figaro
11/12/2017
EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France
entre 2020 et 2035.
C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante
ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a
profité du sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il
investira 25 milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que
dans l'Hexagone. Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de 80%
- qui n'exploite aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de
production d'électricité, c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard
Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il
n'y aura pas de transition énergétique s'il n'y a pas de solaire en
France».
Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
L'arrêt total de toutes les centrales nucléaires et l'enfouissement des
déchets à très grande profondeur est une étape nécessaire vers le chaos
dont le gouvernement mondial est censé sortir. Il ne faudrait pas qu'à
l'occasion de ce chaos des déchets nucléaires contaminent le monde
entier. Le génocide prévu par les élites mondialistes doit leur laisser
une terre certes très peu peuplée (quelques millions d'individus humains
tout au plus, dont 90% à l'état sauvage des chasseurs-cueilleurs) mais
surtout propre.
Sauvage, sauvage ? Des femmes habillées de peaux de bêtes qui soufflent sur les cendres du feu ?
Je suis né trop tôt.
Avec des seins qui descendent jusqu'au genou dès le deuxième enfant soit
dès 18 ans.
Faudra faire réparer tes fantasmes ! Tu vas pas finir tes jours avec des trucs pareils. Une pilule à base d'alun et hop on en parle plus.

Sejam
Cardinal de Hère
2018-01-14 18:15:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
Post by Harp
Le Figaro
11/12/2017
EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France
entre 2020 et 2035.
C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante
ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a
profité du sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il
investira 25 milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que
dans l'Hexagone. Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de 80%
- qui n'exploite aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de
production d'électricité, c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard
Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il
n'y aura pas de transition énergétique s'il n'y a pas de solaire en
France».
Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
L'arrêt total de toutes les centrales nucléaires et l'enfouissement des
déchets à très grande profondeur est une étape nécessaire vers le chaos
dont le gouvernement mondial est censé sortir. Il ne faudrait pas qu'à
l'occasion de ce chaos des déchets nucléaires contaminent le monde
entier. Le génocide prévu par les élites mondialistes doit leur laisser
une terre certes très peu peuplée (quelques millions d'individus humains
tout au plus, dont 90% à l'état sauvage des chasseurs-cueilleurs) mais
surtout propre.
Sauvage, sauvage ? Des femmes habillées de peaux de bêtes qui soufflent sur les cendres du feu ?
Je suis né trop tôt.
Avec des seins qui descendent jusqu'au genou dès le deuxième enfant soit
dès 18 ans.
Faudra faire réparer tes fantasmes ! Tu vas pas finir tes jours avec des trucs pareils. Une pilule à base d'alun et hop on en parle plus.
Désolé d'avoir douché ton enthousiasme en ruinant ton fantasme de femmes
primitives nues sous des peaux de bêtes. Chez les chasseurs-cueilleurs
et chez les agriculteurs très primitifs, sans moyens de contraception,
les seins des femmes servent avant tout à nourrir leur nombreuse
progéniture. Et je sais, pour l'avoir noté chez les femmes noires
marrons (normalement on dit "femmes nègres marrons" mais vu ton
ignorance et tes préjugés tu risques de mal le prendre) ou
amérindiennes, qu'après la seconde couche leurs seins dégringolent. Ce
n'est pas un fantasme, mais la dure loi de la gravitation.
Se_jam
2018-01-14 19:50:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
Post by Se_jam
Post by Cardinal de Hère
Post by Harp
Le Figaro
11/12/2017
EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France
entre 2020 et 2035.
C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante
ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a
profité du sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il
investira 25 milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que
dans l'Hexagone. Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de 80%
- qui n'exploite aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de
production d'électricité, c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard
Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il
n'y aura pas de transition énergétique s'il n'y a pas de solaire en
France».
Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
L'arrêt total de toutes les centrales nucléaires et l'enfouissement des
déchets à très grande profondeur est une étape nécessaire vers le chaos
dont le gouvernement mondial est censé sortir. Il ne faudrait pas qu'à
l'occasion de ce chaos des déchets nucléaires contaminent le monde
entier. Le génocide prévu par les élites mondialistes doit leur laisser
une terre certes très peu peuplée (quelques millions d'individus humains
tout au plus, dont 90% à l'état sauvage des chasseurs-cueilleurs) mais
surtout propre.
Sauvage, sauvage ? Des femmes habillées de peaux de bêtes qui soufflent sur les cendres du feu ?
Je suis né trop tôt.
Avec des seins qui descendent jusqu'au genou dès le deuxième enfant soit
dès 18 ans.
Faudra faire réparer tes fantasmes ! Tu vas pas finir tes jours avec des trucs pareils. Une pilule à base d'alun et hop on en parle plus.
Désolé d'avoir douché ton enthousiasme en ruinant ton fantasme de femmes
primitives nues sous des peaux de bêtes. Chez les chasseurs-cueilleurs
et chez les agriculteurs très primitifs, sans moyens de contraception,
les seins des femmes servent avant tout à nourrir leur nombreuse
progéniture. Et je sais, pour l'avoir noté chez les femmes noires
marrons (normalement on dit "femmes nègres marrons" mais vu ton
ignorance et tes préjugés tu risques de mal le prendre) ou
amérindiennes, qu'après la seconde couche leurs seins dégringolent. Ce
n'est pas un fantasme, mais la dure loi de la gravitation.
Tu penses que se serait mieux en apesanteur ?

Tristes Tropiques !

Jusqu'aux genoux après le deuxième enfant ! Une maternité de plus et elles se prennent les pieds dedans. T'as rien là dessus ? Dans les mémoires de Nicolas, Jacques-Yves, Paul-Emile, Master-Johnson, ..., ou dans Congo-Nil, un truc comme "Accident à GangGala na Bodio" ?

Sejam
Cardinal de Hère
2018-01-14 21:09:46 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Se_jam
Tristes Tropiques !
Jusqu'aux genoux après le deuxième enfant ! Une maternité de plus et elles se prennent les pieds dedans. T'as rien là dessus ? Dans les mémoires de Nicolas, Jacques-Yves, Paul-Emile, Master-Johnson, ..., ou dans Congo-Nil, un truc comme "Accident à GangGala na Bodio" ?
Se_jam farceur caché dans l'arbre :

Loading Image...
jc_lavau
2018-01-12 19:02:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
Même que tu vas retirer l'élastique de sa petite culotte, et que tu en
feras une fronde pour tirer sur les oiseaux !
--
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/Microphysique_contee.pdf
http://deontologic.org/quantic
http://deontologic.org/geom_syntax_gyr
MAIxxxx
2018-01-13 09:58:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Le Figaro
11/12/2017
EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France
entre 2020 et 2035.
C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante
ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a
profité du sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il
investira 25 milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que
dans l'Hexagone. Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de 80%
- qui n'exploite aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de
production d'électricité, c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard
Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il
n'y aura pas de transition énergétique s'il n'y a pas de solaire en
France».
Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de
40 ans.
C'est une très bonne idée d'investir dans le solaire, même si tous les
problèmes posés par l'intermittence jour/nuit et été/hiver ne sont pas
AMA encore résolus. Il reste que moi-même habitant un lieu ensoleillé,
je me sens mal quand je vois que toute la bonne énergie du soleil repart
en très grand partie vers l'espace sans avoir dégagé aucune "énergie
libre" mais seulement un peu de chaleur (et de vent aussi, et un peu de
pluie).

Au delà d'un certain niveau d'équipement photovoltaïque (mondial?)
est-il possible d'avoir assez d'énergie pour produire ces fameux
panneaux sans appel à l'énergie carbonée ? Volonté politique ? Histoire
de marché ? Lobbies pétroliers ? Ce problème gît dans une grande marmite
où bouillent des intérêts contradictoires et quelques sottises
économiques bien ancrées, sans compter les complotistes à l'affut.
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
Cardinal de Hère
2018-01-13 13:24:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Ce problème gît dans une grande marmite où bouillent des intérêts contradictoires et quelques sottises économiques bien ancrées, sans compter les complotistes à l'affut.
Il faut une loi qui interdise les complots contre le complotisme.
Harp
2018-01-16 12:17:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxxx
Post by Harp
Le Figaro
11/12/2017
EDF a annoncé lundi le lancement d'un «plan solaire» prévoyant le
développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France entre
2020 et 2035.
C'est du jamais vu chez EDF. L'électricien qui a fait depuis quarante ans
son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs a profité du
sommet «One Planet» sur le climat pour annoncer qu'il investira 25
milliards d'euros dans l'énergie photovoltaïque. Rien que dans l'Hexagone.
Pour une maison - qui appartient à l'État à plus de 80% - qui n'exploite
aujourd'hui que 300 MWc dans cette technologie de production d'électricité,
c'est un virage significatif. Et Jean-Bernard Levy, PDG d'EDF, n'hésite pas
aujourd'hui à en vanter les mérites: «Il n'y aura pas de transition
énergétique s'il n'y a pas de solaire en France».
Excellente contribution à la transition énergétique. Elle devrait permettre
de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus de 40 ans.
C'est une très bonne idée d'investir dans le solaire, même si tous les
problèmes posés par l'intermittence jour/nuit et été/hiver ne sont pas AMA
encore résolus. Il reste que moi-même habitant un lieu ensoleillé, je me sens
mal quand je vois que toute la bonne énergie du soleil repart en très grand
partie vers l'espace sans avoir dégagé aucune "énergie libre" mais seulement
un peu de chaleur (et de vent aussi, et un peu de pluie).
Au delà d'un certain niveau d'équipement photovoltaïque (mondial?) est-il
possible d'avoir assez d'énergie pour produire ces fameux panneaux sans appel
à l'énergie carbonée ? Volonté politique ? Histoire de marché ? Lobbies
pétroliers ? Ce problème gît dans une grande marmite où bouillent des
intérêts contradictoires et quelques sottises économiques bien ancrées, sans
compter les complotistes à l'affut.
L'annonce de ce plan à 25 milliards indique que l'avenir des EPR est
des plus sombres. 25 milliards consacrés au photovoltaïque, c'est 25
milliards de moins pour relancer le nucléaire. C'est bien d'une
transition énergétique dont parle explicitement le PDG d'EDF.




Une analyse qui confirme le nouveau paradigme énergétique:


"Il n'y a pas d'avenir industriel pour l'EPR parce qu'il n'y pas de
marché pour ce type de machine. Trop grande, trop chère et, surtout,
trop lente à mettre en route.

Le secteur énergétique est en pleine révolution. C'est le chamboulement
de la logique de l'intégration verticale avec les grandes unités de
production, le transport du courant sur des centaines de kilomètres et
la distribution au consommateur final.

La logique de l'avenir est basée sur l'intégration horizontale, comme
l'Internet, avec des millions de producteurs décentralisés (en
Australie, par exemple, il y a déjà deux millions de générateurs
d'électricité solaire), des flux d'électricité multidirectionnels, et
des nœuds de connexion intermédiaires.

Dans ce nouveau décor, l’EPR fait, à mes yeux, figure de dinosaure.
Surtout qu’il est hors de prix : les estimations de coût ont été
multipliées par quatre depuis la décision de 2005 de le construire à
Flamanville. La mise en service de l’EPR Olkiluoto en Finlande prévue
initialement pour 2009 est aujourd’hui annoncée pour 2018.

Pendant ce temps, les coûts de l’éolien ont, eux, baissé de plus de 60%
et ceux du solaire de plus de 80%."

https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-strategie-nucleaire-francaise-basee-sur-l-epr-n-a-pas-d-avenir-1158832
Cardinal de Hère
2018-01-16 12:41:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
L'annonce de ce plan à 25 milliards indique que l'avenir des EPR est des
plus sombres. 25 milliards consacrés au photovoltaïque, c'est 25
milliards de moins pour relancer le nucléaire. C'est bien d'une
transition énergétique dont parle explicitement le PDG d'EDF.
"Il n'y a pas d'avenir industriel pour l'EPR parce qu'il n'y pas de
marché pour ce type de machine. Trop grande, trop chère et, surtout,
trop lente à mettre en route.
Le secteur énergétique est en pleine révolution. C'est le chamboulement
de la logique de l'intégration verticale avec les grandes unités de
production, le transport du courant sur des centaines de kilomètres et
la distribution au consommateur final.
La logique de l'avenir est basée sur l'intégration horizontale, comme
l'Internet, avec des millions de producteurs décentralisés (en
Australie, par exemple, il y a déjà deux millions de générateurs
d'électricité solaire), des flux d'électricité multidirectionnels, et
des nœuds de connexion intermédiaires.
Dans ce nouveau décor, l’EPR fait, à mes yeux, figure de dinosaure.
Surtout qu’il est hors de prix : les estimations de coût ont été
multipliées par quatre depuis la décision de 2005 de le construire à
Flamanville. La mise en service de l’EPR Olkiluoto en Finlande prévue
initialement pour 2009 est aujourd’hui annoncée pour 2018.
Pendant ce temps, les coûts de l’éolien ont, eux, baissé de plus de 60%
et ceux du solaire de plus de 80%."
https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-strategie-nucleaire-francaise-basee-sur-l-epr-n-a-pas-d-avenir-1158832
Le gros problème de la France c'est son incapacité à aller contre le
consensus. Le Français se chie littéralement de trouille à l'idée de ne
pas être dans le coup, de ne pas être à la mode, d'être considéré comme
ringard et dépassé. Et c'est justement la raison pour laquelle il est
ringard et dépassé, incapable d'adopter un point de vue novateur qui
correspond à son intérêt. Or justement l'intérêt du Français c'est de
laisser tomber cette vieillerie d'énergie solaire et éolienne,
totalement dépassée, inepte, trop chère pour un pays en voie de
sous-développement accéléré comme le nôtre, afin d'adopter la véritable
avant-garde, l'énergie de demain : le nucléaire de quatrième génération
avec le MSFR conçu par le CNRS. Mais comme personne ne s'emballe pour le
MSFR et que tout le monde désigne les énergies intermittentes mon
Bofranchouille avec sa connerie usuelle se met à trépigner "solaire,
solaire, éolien, éolien !". Eh les gars, vous êtes tellement prévisibles
et faciles à manipuler avec la pub et le tamtam médiatique que c'en est
risible ! La pub dit "Europe !", le tamtam médiatique dit "Europe !" et
Bofranchouille saute "Europe, Europe !", la pub dit "Europe fédérale !",
le tamtam médiatique dit "Europe fédérale !" et mon Bof saute "Europe
fédérale, Europe fédérale !", la pub dit "solaire, éolien !", le tamtam
médiatique dit "solaire, éolien !" et Bofinou Lafranchouille saute "
solaire, éolien, solaire, éolien !". C'est trop rigolo !
Paul Aubrin
2018-01-16 13:53:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxxx
Post by Harp
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus
de 40 ans.
C'est une très bonne idée d'investir dans le solaire, même si tous les
problèmes posés par l'intermittence jour/nuit et été/hiver ne sont pas
AMA encore résolus. Il reste que moi-même habitant un lieu ensoleillé,
je me sens mal quand je vois que toute la bonne énergie du soleil
repart en très grand partie vers l'espace sans avoir dégagé aucune
"énergie libre" mais seulement un peu de chaleur (et de vent aussi, et
un peu de pluie).
Au delà d'un certain niveau d'équipement photovoltaïque (mondial?)
est-il possible d'avoir assez d'énergie pour produire ces fameux
panneaux sans appel à l'énergie carbonée ? Volonté politique ? Histoire
de marché ? Lobbies pétroliers ? Ce problème gît dans une grande
marmite où bouillent des intérêts contradictoires et quelques sottises
économiques bien ancrées, sans compter les complotistes à l'affut.
L'annonce de ce plan à 25 milliards indique que l'avenir des EPR est des
plus sombres. 25 milliards consacrés au photovoltaïque, c'est 25
milliards de moins pour relancer le nucléaire. C'est bien d'une
transition énergétique dont parle explicitement le PDG d'EDF.
Je lisais il y a quelques jours un article dans lequel l'auteur affirmait
que les projets photovoltaïques qui ont emportés de récents appels
d'offres à des prix très bas ne sont finalement jamais construits: ils
n'arrivent pas à réunir les capitaux pour les financer.

Autre exemple (greentechmedia):
"Les records très bas des appels d'offre indiens ne seraient pas
soutenables.
De nombreux développeurs répondent aux appels d'offre en faisant des
suppositions irréalistes sur le prix des équipements."
any.one
2018-01-16 16:26:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by MAIxxxx
Post by Harp
permettre de fermer progressivement des réacteurs nucléaires de plus
de 40 ans.
C'est une très bonne idée d'investir dans le solaire, même si tous les
problèmes posés par l'intermittence jour/nuit et été/hiver ne sont pas
AMA encore résolus. Il reste que moi-même habitant un lieu ensoleillé,
je me sens mal quand je vois que toute la bonne énergie du soleil
repart en très grand partie vers l'espace sans avoir dégagé aucune
"énergie libre" mais seulement un peu de chaleur (et de vent aussi, et
un peu de pluie).
Au delà d'un certain niveau d'équipement photovoltaïque (mondial?)
est-il possible d'avoir assez d'énergie pour produire ces fameux
panneaux sans appel à l'énergie carbonée ? Volonté politique ? Histoire
de marché ? Lobbies pétroliers ? Ce problème gît dans une grande
marmite où bouillent des intérêts contradictoires et quelques sottises
économiques bien ancrées, sans compter les complotistes à l'affut.
L'annonce de ce plan à 25 milliards indique que l'avenir des EPR est des
plus sombres. 25 milliards consacrés au photovoltaïque, c'est 25
milliards de moins pour relancer le nucléaire. C'est bien d'une
transition énergétique dont parle explicitement le PDG d'EDF.
Je lisais il y a quelques jours un article dans lequel l'auteur affirmait
que les projets photovoltaïques qui ont emportés de récents appels
d'offres à des prix très bas ne sont finalement jamais construits: ils
n'arrivent pas à réunir les capitaux pour les financer.
"Les records très bas des appels d'offre indiens ne seraient pas
soutenables.
De nombreux développeurs répondent aux appels d'offre en faisant des
suppositions irréalistes sur le prix des équipements."
les neuneus n'ont pas tout compris.

, EDF *dit* qu'elle va investir.

Les plus malins comprendront la nuance. Pour l'instant EDF essaye de
trouver les terrains et ce n'est pas gagné...

Loading...