32000 scientifiques dont 9000 avec un doctorat (PhD)
Discussion:
32000 scientifiques dont 9000 avec un doctorat (PhD)
(trop ancien pour répondre)
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-06 18:13:32 UTC
Permalink
Raw Message
http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html

Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
climatique comme étant une supercherie !


Énonciation du grief

Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur le
réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en décembre
1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les limites
proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à l'environnement,
entraveraient le progrès de la science et de la technologie et nuiraient
à la santé et au bien-être des hommes.

Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération
humaine de dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de
serre cause ou entraînera, dans un avenir prévisible, un réchauffement
catastrophique de l'atmosphère terrestre et une perturbation du climat
terrestre. En outre, il existe des preuves scientifiques substantielles
que les augmentations du dioxyde de carbone atmosphérique produisent de
nombreux effets bénéfiques sur les environnements naturels végétaux et
animaux de la terre.


But de la pétition

Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation d'une
«science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de l'hypothèse
du réchauffement climatique causé par l'homme et des dommages
climatologiques qui en découlent est fausse. Aucun consensus ou science
établie n'existe. Comme l'indiquent le texte de la pétition et la liste
des signataires, un très grand nombre de scientifiques américains
rejettent cette hypothèse.

Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans
prétendent souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des
sceptiques qui ne sont toujours pas convaincus de l'existence d'une
urgence catastrophique causée par l'homme et causée par le réchauffement
climatique.

Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes universitaires en
sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas «quelques-uns». De plus,
d'après la déclaration de pétition claire et forte qu'ils ont signée, il
est évident que ces 31 487 scientifiques américains ne sont pas des
«sceptiques».

Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du
réchauffement de la planète causée par l'homme est sans validité
scientifique et que l'action du gouvernement sur la base de cette
hypothèse endommagerait inutilement et contre-productivement la
prospérité humaine et l'environnement naturel de la Terre.

Source:
http://www.petitionproject.org/

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
Colonial2018
2018-01-06 18:18:44 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018, Pingouins, chiens et canards en 404 a supposé :
> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>
> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
> climatique comme étant une supercherie !
>
>
> Énonciation du grief
>
> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur le
> réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en décembre 1997
> ainsi que toutes autres propositions similaires. Les limites proposées sur
> les gaz à effet de serre nuiraient à l'environnement, entraveraient le
> progrès de la science et de la technologie et nuiraient à la santé et au
> bien-être des hommes.
>
> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération humaine de
> dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de serre cause ou
> entraînera, dans un avenir prévisible, un réchauffement catastrophique de
> l'atmosphère terrestre et une perturbation du climat terrestre. En outre, il
> existe des preuves scientifiques substantielles que les augmentations du
> dioxyde de carbone atmosphérique produisent de nombreux effets bénéfiques sur
> les environnements naturels végétaux et animaux de la terre.
>
>
> But de la pétition
>
> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation d'une
> «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de l'hypothèse du
> réchauffement climatique causé par l'homme et des dommages climatologiques
> qui en découlent est fausse. Aucun consensus ou science établie n'existe.
> Comme l'indiquent le texte de la pétition et la liste des signataires, un
> très grand nombre de scientifiques américains rejettent cette hypothèse.
>
> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans prétendent
> souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des sceptiques qui ne sont
> toujours pas convaincus de l'existence d'une urgence catastrophique causée
> par l'homme et causée par le réchauffement climatique.
>
> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes universitaires en
> sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas «quelques-uns». De plus, d'après
> la déclaration de pétition claire et forte qu'ils ont signée, il est évident
> que ces 31 487 scientifiques américains ne sont pas des «sceptiques».
>
> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du réchauffement de
> la planète causée par l'homme est sans validité scientifique et que l'action
> du gouvernement sur la base de cette hypothèse endommagerait inutilement et
> contre-productivement la prospérité humaine et l'environnement naturel de la
> Terre.
>
> Source:
> http://www.petitionproject.org/
Il ne fait aucun doute qu'ils ont raison, n'en déplaise aux
écolos-neuneux...

--
----

Les Belges offensent souvent notre goût mis ils ont l'intelligence
hospitalière (Maurice Barrès. La querelle des nationalistes et
descosmopolites. 1892)
Lebref
2018-01-06 18:20:20 UTC
Permalink
Raw Message
Pingouins, chiens et canards en 404 :

> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse
> du réchauffement de la planète causée par l'homme est
> sans validité scientifique et que l'action du
> gouvernement sur la base de cette hypothèse endommagerait
> inutilement et contre-productivement la prospérité
> humaine et l'environnement naturel de la Terre.

D'autant plus qu'en matière d'environnement il y a des
urgences plus manifestes.
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-06 18:27:46 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 19:20, Lebref a écrit :

> Pingouins, chiens et canards en 404 :
>
>> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse
>> du réchauffement de la planète causée par l'homme est
>> sans validité scientifique et que l'action du
>> gouvernement sur la base de cette hypothèse endommagerait
>> inutilement et contre-productivement la prospérité
>> humaine et l'environnement naturel de la Terre.
>
> D'autant plus qu'en matière d'environnement il y a des
> urgences plus manifestes.

C'est ce que je me suis dit un jour sur un quai de RER.

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
kw
2018-01-06 19:11:19 UTC
Permalink
Raw Message
On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>
> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>
> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
> climatique comme étant une supercherie !
>

Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax

Décidément c'est dans tous les domaines que le nombre de branches
auxquelles s'accrocher s'amenuise dangereusement.

--
Cardinal de Hère
2018-01-06 19:37:13 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 20:11, kw a écrit :
> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>> climatique comme étant une supercherie !
>>
>
> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax

C'est une pétition qui circule depuis plus de 20 ans.

> Décidément c'est dans tous les domaines que le nombre de branches
> auxquelles s'accrocher s'amenuise dangereusement.

Foutaise, les sources sur le Net sont très nombreuses et variées :

<http://www.medias-presse.info/31-072-scientifiques-americains-sopposent-a-la-dictature-du-climat/33161/>
https://www.wikiberal.org/wiki/Oregon_Petition
<https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique>
<http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/changement-climatique-des-64068>
"René Groumal
2018-01-06 22:22:55 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 20:37, Cardinal de Hère a écrit :
> Le 06/01/2018 à 20:11, kw a écrit :
>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>>
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>>> climatique comme étant une supercherie !
>>>
>>
>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>
> C'est une pétition qui circule depuis plus de 20 ans.
>
>> Décidément c'est dans tous les domaines que le nombre de branches
>> auxquelles s'accrocher s'amenuise dangereusement.
>
> Foutaise, les sources sur le Net sont très nombreuses et variées :
>
> <http://www.medias-presse.info/31-072-scientifiques-americains-sopposent-a-la-dictature-du-climat/33161/>
>
> https://www.wikiberal.org/wiki/Oregon_Petition
> <https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique>
>
> <http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/changement-climatique-des-64068>
>
Tout ça : http://tinyurl.com/zl56brr du bourricotage....
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-06 19:44:47 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 20:11, kw a écrit :
> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>> climatique comme étant une supercherie !
>>
>
> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax

Essayez, mais vous n'y arriverez pas : ce n'est pas parce que quelques
zozos ont tenté de la discréditer en soumettant des noms bidons qui ont
été retirés que c'est un "hoax".

https://en.wikipedia.org/wiki/Oregon_Petition

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
roaringriri
2018-01-07 09:18:40 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 20:44, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
> Le 06/01/2018 à 20:11, kw a écrit :
>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>>
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>>> climatique comme étant une supercherie !
>>>
>>
>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>
> Essayez, mais vous n'y arriverez pas : ce n'est pas parce que quelques
> zozos ont tenté de la discréditer en soumettant des noms bidons qui ont
> été retirés que c'est un "hoax".
>
> https://en.wikipedia.org/wiki/Oregon_Petition
>

Ces gens admettent le RC, mais doutent de la cause "anthropique".
Et comme leurs adversaires, ils vous proposent la Foi à la place de la
conscience.
Ca n'est qu'une secte concurrente à la première, sur le marché de la
crédulité, et ses membres ont les mêmes arrières pensées nombrilistes et
carriéristes, que ceux qui défendent le main stream.
Il n'ont pas trouvé leur bonheur dans l'exploitation du RCA, alors ils
le fabriquent dans celle du RC non A.
Si vous ne sortez pas du Spectacle, vous ne sortez pas du Principe
Bureaucratique.
Quel que soit ce qu'il montre, quand un "sage" désigne la lune, regardez
dans l'autre sens ce qu'il voulait vous cacher.
N'allez dans son sens que lorsque vous serez totalement persuadé qu'il
ne se fout pas de vous, attendez le jour.
Paul Aubrin
2018-01-07 09:39:12 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 10:18:40 +0100, roaringriri a écrit :

> Le 06/01/2018 à 20:44, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>> Le 06/01/2018 à 20:11, kw a écrit :
>>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>>
>>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-
par-pres-de-32-000.html
>>>>
>>>>
>>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>>
>>>>
>>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>>
>> Essayez, mais vous n'y arriverez pas : ce n'est pas parce que quelques
>> zozos ont tenté de la discréditer en soumettant des noms bidons qui ont
>> été retirés que c'est un "hoax".
>>
>> https://en.wikipedia.org/wiki/Oregon_Petition
>>
>>
> Ces gens admettent le RC, mais doutent de la cause "anthropique".
> Et comme leurs adversaires, ils vous proposent la Foi à la place de la
> conscience.

Certains de ces adversaires au consensus ont des positions bien
documentées. Il est même notoire que les tenants du RCA officiel
n'acceptent pas de débattre avec eux. Officiellement parce qu'ils
estiment que le débat est réglé en leur faveur, dans la pratique parce
que les quelques débats qui ont eu lieu n'ont pas tourné à leur avantage.

En France, il y avait le site très scientifique et très bien documenté de
Pensée Unique sur le climat que son auteur a cessé de mettre à jour. Il y
a aussi le blog de la climatologue Judith Curry, le site de Pierre
Gosselin Notrickzone, celui du climatologue Roy Spencer, clisep de Ben
Pile, Geoff Chambers, Alex Cull, Jaime Jessop, Brad Keyes, Paul Matthews,
Danny Weston et Ian Woolley, et bien d'autres sites objectifs et bien
documentés.

Sur le sujet du consensus, l'article de pensée unique, bien qu'un peu
daté, vaut le détour:

http://www.pensee-unique.fr/paroles.html

L'auteur du site, collègue du prix Nobel Gilles de Gennes rapporte que ce
dernier tenait pour fallacieux et non-scientifique le consensus du GIEC.
kw
2018-01-07 09:46:59 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:

> En France, il y avait le site ...

Après les pétitions, la science de blog ?

--
Paul Aubrin
2018-01-07 09:53:26 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 09:46:59 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>
>> En France, il y avait le site ...
>
> Après les pétitions, la science de blog ?

Dans la mesure où ces blogs vulgarisent, documents à l'appui, des
publications scientifiques payantes auxquelles ces chercheurs ont accès,
ils n'ont rien de choquant. Certains sont, tout au contraire, d'une
excellente qualité scientifique.
kw
2018-01-07 10:07:55 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 09:46:59 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>
>>> En France, il y avait le site ...
>>
>> Après les pétitions, la science de blog ?
>
> Dans la mesure où ces blogs vulgarisent, documents à l'appui, des
> publications scientifiques payantes auxquelles ces chercheurs ont accès,
> ils n'ont rien de choquant. Certains sont, tout au contraire, d'une
> excellente qualité scientifique.
>

C'est très bien de vulgariser mais ça ne doit pas interférer sur le
travail des scientifiques.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 10:16:34 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 10:07:55 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:46:59 +0000, kw a écrit :
>>
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>
>>>> En France, il y avait le site ...
>>>
>>> Après les pétitions, la science de blog ?
>>
>> Dans la mesure où ces blogs vulgarisent, documents à l'appui, des
>> publications scientifiques payantes auxquelles ces chercheurs ont
>> accès,
>> ils n'ont rien de choquant. Certains sont, tout au contraire, d'une
>> excellente qualité scientifique.
>>
>>
> C'est très bien de vulgariser mais ça ne doit pas interférer sur le
> travail des scientifiques.

Que sous-entends tu par là?
kw
2018-01-07 10:32:41 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 10:07:55 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:46:59 +0000, kw a écrit :
>>>
>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>
>>>>> En France, il y avait le site ...
>>>>
>>>> Après les pétitions, la science de blog ?
>>>
>>> Dans la mesure où ces blogs vulgarisent, documents à l'appui, des
>>> publications scientifiques payantes auxquelles ces chercheurs ont
>>> accès,
>>> ils n'ont rien de choquant. Certains sont, tout au contraire, d'une
>>> excellente qualité scientifique.
>>>
>>>
>> C'est très bien de vulgariser mais ça ne doit pas interférer sur le
>> travail des scientifiques.
>
> Que sous-entends tu par là?

Quel les scientifiques doivent pouvoir travailler sereinement et se
confronter suivant des protocoles spécifiques.

Si la pression du système médiatique, blog etc. est trop forte cela peut
interférer de manière dangereuse.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 10:45:33 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 10:32:41 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 10:07:55 +0000, kw a écrit :
>>
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:46:59 +0000, kw a écrit :
>>>>
>>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>>
>>>>>> En France, il y avait le site ...
>>>>>
>>>>> Après les pétitions, la science de blog ?
>>>>
>>>> Dans la mesure où ces blogs vulgarisent, documents à l'appui, des
>>>> publications scientifiques payantes auxquelles ces chercheurs ont
>>>> accès,
>>>> ils n'ont rien de choquant. Certains sont, tout au contraire, d'une
>>>> excellente qualité scientifique.
>>>>
>>>>
>>> C'est très bien de vulgariser mais ça ne doit pas interférer sur le
>>> travail des scientifiques.
>>
>> Que sous-entends tu par là?
>
> Quel les scientifiques doivent pouvoir travailler sereinement et se
> confronter suivant des protocoles spécifiques.

Nombreux sont les blogs climatiques de très bonne tenue scientifique. Par
exemple, Judith Curry utilise le sien non seulement pour commenter les
articles scientifiques qui lui paraissent dignes d'intérêt sur le climat,
mais parfois, elle met à contribution ses lecteurs pour lui fournir des
données ou des références qu'il lui serait trop long de retrouver.


> Si la pression du système médiatique, blog etc. est trop forte cela peut
> interférer de manière dangereuse.

Dangereuse? En quoi est-ce qu'une discussion critique d'un point
particulier d'un débat scientifique pourrait être *dangereuse* pour les
chercheurs? Si un chercheur ne souhaite pas se tenir au courant de ce que
Mme Curry ou M. Lindzen disent sur leurs blogs, il peut les ignorer sans
encourir de danger. Dans une science aussi pluridisciplinaire que la
climatologie, ils perdront l'accès aux synthèses régulières, de très bon
niveau, de publications scientifiques qui paraissent sur ces sites.

Exemple:
https://judithcurry.com/2017/12/31/week-in-review-56/
kw
2018-01-07 11:04:29 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 10:32:41 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> Le Sun, 07 Jan 2018 10:07:55 +0000, kw a écrit :
>>>
>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:46:59 +0000, kw a écrit :
>>>>>
>>>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>>>
>>>>>>> En France, il y avait le site ...
>>>>>>
>>>>>> Après les pétitions, la science de blog ?
>>>>>
>>>>> Dans la mesure où ces blogs vulgarisent, documents à l'appui, des
>>>>> publications scientifiques payantes auxquelles ces chercheurs ont
>>>>> accès,
>>>>> ils n'ont rien de choquant. Certains sont, tout au contraire, d'une
>>>>> excellente qualité scientifique.
>>>>>
>>>>>
>>>> C'est très bien de vulgariser mais ça ne doit pas interférer sur le
>>>> travail des scientifiques.
>>>
>>> Que sous-entends tu par là?
>>
>> Quel les scientifiques doivent pouvoir travailler sereinement et se
>> confronter suivant des protocoles spécifiques.
>
> Nombreux sont les blogs climatiques de très bonne tenue scientifique. Par
> exemple, Judith Curry utilise le sien non seulement pour commenter les
> articles scientifiques qui lui paraissent dignes d'intérêt sur le climat,
> mais parfois, elle met à contribution ses lecteurs pour lui fournir des
> données ou des références qu'il lui serait trop long de retrouver.
>
>
>> Si la pression du système médiatique, blog etc. est trop forte cela peut
>> interférer de manière dangereuse.
>
> Dangereuse?

Il n'est pas toujours facile, voir possible, voir souhaitable, pour un
scientifique critiqué de répondre par vulgarisation.

Par exemple s'il ne répond pas ça veut dire que le premier à raison ?

Comme tu dis, la vulgarisation entraine un tri et une classification qui
est très bien pour de la vulgarisation mais très mauvaise pour une
confrontation.

C'est valable dans les deux sens d'ailleurs, tu n'es pas le dernier
à parler d'alarmistes du RCA. On est d'accord que tout ça n'est pas
propice à de sereines réactions non ?

--
Paul Aubrin
2018-01-07 11:34:48 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 11:04:29 +0000, kw a écrit :

>>> Si la pression du système médiatique, blog etc. est trop forte cela
>>> peut interférer de manière dangereuse.
>>
>> Dangereuse?
>
> Il n'est pas toujours facile, voir possible, voir souhaitable, pour un
> scientifique critiqué de répondre par vulgarisation.

Les commentaires font partie de la méthode scientifique. Maintenant le
scientifique académique n'est pas tenu de répondre aux critiques qui
paraissent sur un blog. Si la critique en question est juste, il finira
par être rattrapée par elle, comme l'a été Michael Mann par les
publications des MM qui ont prouvé que la mise en oeuvre des techniques
statistiques dans son papier MBH97 était erronée. Ce sont des
statisticiens qui le lui ont signalé. Il aurait gagné beaucoup de temps,
et la considération des autres scientifiques, en publiant ses données et
ses méthodes plutôt qu'en finassant pendant des années.

> Par exemple s'il ne répond pas ça veut dire que le premier à raison ?
>
> Comme tu dis, la vulgarisation entraine un tri et une classification qui
> est très bien pour de la vulgarisation mais très mauvaise pour une
> confrontation.

La vulgarisation, surtout celle d'excellente qualité pratiquée sur
certains blogs climatiques, permet aux citoyens de se former une opinion
critique sur des sujets qui ont des conséquences très importantes sur la
société. L'énergie, que les climato-pessimistes souhaitent rationner, est
vitale pour la bonne santé de l'économie.

Je ne vois pas en quoi il serait dangereux pour un paléo-climatologue que
les citoyens soient informés des résultats et des conséquences des
politiques climatiques. En tant que paléo-climatologue, il est dans son
rôle. En tant que citoyen doté d'une bonne culture scientifique je ne me
sens pas gêné d'être informé. Cela ne représente /aucun/ danger pour le
paléo-climatologue.

> C'est valable dans les deux sens d'ailleurs, tu n'es pas le dernier à
> parler d'alarmistes du RCA. On est d'accord que tout ça n'est pas
> propice à de sereines réactions non ?

Les réactions auraient été plus sereines si le débat scientifique n'avait
pas visiblement été étouffé pendant des années pour des raisons
politiciennes. Maintenant que le climatisme catastrophique est devenu la
politique officielle de nombreux pays dans le monde, il serait anormal
qu'il ne soit pas répondu correctement aux doutes formulés par des
scientifiques compétents. S'il est répondu correctement, les restrictions
n'en seront que mieux acceptées.

Une traduction d'une partie de la conférence sur le culte du cargo de
Richard Feynman:
"L'expérience nous a appris que la vérité sera révélée. D'autres
expérimentateurs répéteront votre expérience et découvriront si vous avez
eu tort ou raison. Les phénomènes de la nature seront d'accord ou ils
seront en désaccord avec votre théorie. Et, bien que vous pouvez gagner
une certaine renommée temporaire et l'excitation, vous ne gagnerez pas
une bonne réputation en tant que scientifique si vous n'avez pas essayé
d'être très prudent dans ce genre de travail. Et c'est ce type
d'intégrité, ce genre de soin de ne pas se tromper, qui manque dans une
large mesure dans une grande partie de la recherche dans Cargo Cult
Science."


"Les détails qui pourraient jeter le doute sur votre interprétation
doivent être donnés, si vous les connaissez. Vous devez faire de votre
mieux - si vous savez quelque chose de tout à fait faux, ou peut-être
faux - pour l'expliquer. Si vous faites une théorie, par exemple, et que
vous en faites la publicité ou l'exposez, vous devez également indiquer
tous les faits qui ne sont pas d'accord avec elle, ainsi que ceux qui
sont d'accord avec elle. Il y a aussi un problème plus subtil. Lorsque
vous avez rassemblé un grand nombre d'idées pour élaborer une théorie
élaborée, vous voulez vous assurer, en expliquant ce qu'elle convient,
que ces choses ne sont pas seulement les choses qui vous ont donné l'idée
de la théorie, mais que la théorie finie fait sortir quelque chose
d'autre correctement, en plus.

En résumé, l'idée est d'essayer de donner toute l'information nécessaire
pour aider les autres à juger de la valeur de votre contribution; pas
seulement l'information qui mène au jugement dans une direction
particulière ou une autre.

Le moyen le plus simple d'expliquer cette idée est de la mettre en
contraste, par exemple, avec la publicité. Hier soir, j'ai entendu dire
que Wesson Oil ne trempait pas dans la nourriture. Eh bien, c'est vrai.
Ce n'est pas malhonnête; mais ce dont je parle, ce n'est pas seulement de
ne pas être malhonnête, c'est une question d'intégrité scientifique, ce
qui est un autre niveau. Le fait qu'il faut ajouter à cette déclaration
publicitaire, c'est qu'aucune huile ne doit être absorbée par les
aliments si elle est utilisée à une certaine température. S'ils sont
utilisés à une autre température, ils le seront tous, y compris Wesson
Oil. C'est donc l'implication qui a été communiquée, et non le fait, ce
qui est vrai, et la différence, c'est ce à quoi nous devons faire face.



Traduit avec www.DeepL.com/Translator"
kw
2018-01-07 12:08:59 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 11:04:29 +0000, kw a écrit :
>
>>>> Si la pression du système médiatique, blog etc. est trop forte cela
>>>> peut interférer de manière dangereuse.
>>>
>>> Dangereuse?
>>
>> Il n'est pas toujours facile, voir possible, voir souhaitable, pour un
>> scientifique critiqué de répondre par vulgarisation.
>
> Les commentaires font partie de la méthode scientifique. Maintenant le
> scientifique académique n'est pas tenu de répondre aux critiques qui
> paraissent sur un blog. Si la critique en question est juste, il finira
> par être rattrapée par elle, comme l'a été Michael Mann par les
> publications des MM qui ont prouvé que la mise en oeuvre des techniques
> statistiques dans son papier MBH97 était erronée. Ce sont des
> statisticiens qui le lui ont signalé. Il aurait gagné beaucoup de temps,
> et la considération des autres scientifiques, en publiant ses données et
> ses méthodes plutôt qu'en finassant pendant des années.

Il n'est pas tenu mais il aurait du... C'est là que ça commence à sortir
du cadre scientifique.

Ce qui est vulgarisable va prendre plus d'importance que ce qui ne l'est
pas.

>
>> Par exemple s'il ne répond pas ça veut dire que le premier à raison ?
>>
>> Comme tu dis, la vulgarisation entraine un tri et une classification qui
>> est très bien pour de la vulgarisation mais très mauvaise pour une
>> confrontation.
>
> La vulgarisation, surtout celle d'excellente qualité pratiquée sur
> certains blogs climatiques, permet aux citoyens de se former une opinion
> critique sur des sujets qui ont des conséquences très importantes sur la
> société. L'énergie, que les climato-pessimistes souhaitent rationner, est
> vitale pour la bonne santé de l'économie.

Seulement il ne faut pas que sous prétexte d'information ça interfère
sur le bon déroulement d'une confrontation scientifique.

Ce n'est pas parce qu'un scientifique ne répond pas par blog, ou pire
qu'il y réponde maladroitement, qu'il a tort (ni l'autre d'ailleurs).

Donc information oui bien sûr, mais tentative de faire croire qu'on est
dans un processus scientifique contradictoire non.

Ajouté à cela quelques théories complotasses (je laisse le mot suggéré
par mon dictionnaire !) ou je ne sais quelle procès d'intentions pour
bien dissuader toute tentative de réponse.

>
> Je ne vois pas en quoi il serait dangereux pour un paléo-climatologue
> que les citoyens soient informés des résultats et des conséquences des
> politiques climatiques. En tant que paléo-climatologue, il est dans
> son rôle. En tant que citoyen doté d'une bonne culture scientifique je
> ne me sens pas gêné d'être informé. Cela ne représente /aucun/ danger
> pour le paléo-climatologue.
>
>> C'est valable dans les deux sens d'ailleurs, tu n'es pas le dernier à
>> parler d'alarmistes du RCA. On est d'accord que tout ça n'est pas
>> propice à de sereines réactions non ?
>
> Les réactions auraient été plus sereines si le débat scientifique n'avait
> pas visiblement été étouffé pendant des années pour des raisons
> politiciennes. Maintenant que le climatisme catastrophique est devenu la
> politique officielle de nombreux pays dans le monde, il serait anormal
> qu'il ne soit pas répondu correctement aux doutes formulés par des
> scientifiques compétents. S'il est répondu correctement, les restrictions
> n'en seront que mieux acceptées.

Il y est répondu correctement, c'est à dire pas par l'intermédiaire de
blogs.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 12:25:25 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 12:08:59 +0000, kw a écrit :

>>> Par exemple s'il ne répond pas ça veut dire que le premier à raison ?
>>>
>>> Comme tu dis, la vulgarisation entraine un tri et une classification
>>> qui est très bien pour de la vulgarisation mais très mauvaise pour une
>>> confrontation.
>>
>> La vulgarisation, surtout celle d'excellente qualité pratiquée sur
>> certains blogs climatiques, permet aux citoyens de se former une
>> opinion critique sur des sujets qui ont des conséquences très
>> importantes sur la société. L'énergie, que les climato-pessimistes
>> souhaitent rationner, est vitale pour la bonne santé de l'économie.
>
> Seulement il ne faut pas que sous prétexte d'information ça interfère
> sur le bon déroulement d'une confrontation scientifique.

Tant que les climato-pessimistes refuseront le débat au motif que les
rapports du GIEC seraient uniquement compilés à partir de papiers
scientifiques académiques (il ne le sont pas), que 15.000 scientifiques
les approuverait (mais 32.000 scientifiques américains dont plusieurs
climatologues de renom ne les approuve pas), ou que parce qu'il sont
climatologues aucun scientifique ne leur arrive assez au dessus de la
cheville pour avoir le droit d'examiner leurs papiers sous un angle
critique, alors il n'y aura pas de débat. Et c'est pourquoi il n'y en a
pas eu depuis vingt ans. Pendant ce temps, la réalité a refusé de se
conformer aux prédictions des modèles climatiques, le niveau des mers
continue de monter au même rythme depuis 150 ans, la banquise arctique
existe toujours, la population d'ours polaires a été multipliée par cinq,
pendant 17 ans aucun ouragan majeur n'a atterri aux USA (un record
absolu), l'énergie globale des cyclones atlantiques est sur le déclin, et
les petits enfants savent ce qu'est la neige contrairement aux
exagérations répandues il y a vingt ans au motif que "l'an prochain il
sera trop tard".
Tout porte à penser que l'attitude /prudente/ consiste à attendre que
l'attribution du réchauffement de la fin du siècle passé aux CO2
d'origine humaine soit enfin indubitablement détectée avant de passer à
l'action. Parce que les pays qui ont agit se sont rendu compte des effets
de bords catastrophiques de l'économie verte. S'il faut cinq fois plus de
monde et de capitaux pour produire la même quantité de biens, ils seront
nécessairement beaucoup plus chers.
kw
2018-01-07 13:17:24 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 12:08:59 +0000, kw a écrit :
>
>>>> Par exemple s'il ne répond pas ça veut dire que le premier à raison ?
>>>>
>>>> Comme tu dis, la vulgarisation entraine un tri et une classification
>>>> qui est très bien pour de la vulgarisation mais très mauvaise pour une
>>>> confrontation.
>>>
>>> La vulgarisation, surtout celle d'excellente qualité pratiquée sur
>>> certains blogs climatiques, permet aux citoyens de se former une
>>> opinion critique sur des sujets qui ont des conséquences très
>>> importantes sur la société. L'énergie, que les climato-pessimistes
>>> souhaitent rationner, est vitale pour la bonne santé de l'économie.
>>
>> Seulement il ne faut pas que sous prétexte d'information ça interfère
>> sur le bon déroulement d'une confrontation scientifique.
>
> Tant que les climato-pessimistes refuseront le débat au motif que les

Le débat scientifique n'a jamais cessé !!! Il n'est juste pas forcément
exposé dans les blogs.

Un des travers des blogs justement c'est de faire croire le contraire,
en ce sens ils sont profondément néfastes et ne fournissent pas
d'information ils la déforment.

> S'il faut cinq fois plus de monde et de capitaux pour produire la même
> quantité de biens, ils seront nécessairement beaucoup plus chers.

Et de meilleur qualité pour compenser le manque de quantité.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 13:47:04 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 13:17:24 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 12:08:59 +0000, kw a écrit :
>>
>>>>> Par exemple s'il ne répond pas ça veut dire que le premier à raison
>>>>> ?
>>>>>
>>>>> Comme tu dis, la vulgarisation entraine un tri et une classification
>>>>> qui est très bien pour de la vulgarisation mais très mauvaise pour
>>>>> une confrontation.
>>>>
>>>> La vulgarisation, surtout celle d'excellente qualité pratiquée sur
>>>> certains blogs climatiques, permet aux citoyens de se former une
>>>> opinion critique sur des sujets qui ont des conséquences très
>>>> importantes sur la société. L'énergie, que les climato-pessimistes
>>>> souhaitent rationner, est vitale pour la bonne santé de l'économie.
>>>
>>> Seulement il ne faut pas que sous prétexte d'information ça interfère
>>> sur le bon déroulement d'une confrontation scientifique.
>>
>> Tant que les climato-pessimistes refuseront le débat au motif que les
>
> Le débat scientifique n'a jamais cessé !!! Il n'est juste pas forcément
> exposé dans les blogs.

On ne peut trop remercier les auteurs de sites internet ou de blogs qui
ont osé conserver un esprit ouvert en dépit du harcèlement dont ils ont
été victimes. Beaucoup ont dû renoncer, Roger Pielke Junior, par exemple.
Ils n'avaient pas beaucoup de moyens, face aux grosses ONG, mais ils ont
continué l'information.
Contrairement à votre avis, plusieurs blogs climatiques, celui de Judith
Curry tout particulièrement, ont continué à analyser et à signaler des
études de tous bords, quand les media généraux se contentait d'exagérer
sa propagande.

> Un des travers des blogs justement c'est de faire croire le contraire,
> en ce sens ils sont profondément néfastes et ne fournissent pas
> d'information ils la déforment.
>
>> S'il faut cinq fois plus de monde et de capitaux pour produire la même
>> quantité de biens, ils seront nécessairement beaucoup plus chers.
>
> Et de meilleur qualité pour compenser le manque de quantité.

Malheureusement non et même, c'est souvent le contraire. A qualité égale,
une productivité accrue permet de diminuer d'autant les prix. C'est même
pour cela que la faim a reculé ces trente dernières années dans le monde.
Ce qui peut déplaire est que les produits fabriqués industriellement sont
trop homogènes, toujours identiques.
anyone
2018-01-07 13:47:59 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 14:17, kw a écrit :
> Un des travers des blogs justement c'est de faire croire le contraire,
> en ce sens ils sont profondément néfastes et ne fournissent pas
> d'information ils la déforment.

C'est aussi vrai pour celui là?

https://tinyurl.com/s8x7b
"René Groumal
2018-01-07 11:15:11 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 10:39, Paul Aubrin a écrit :
> Le Sun, 07 Jan 2018 10:18:40 +0100, roaringriri a écrit :
>
>> Le 06/01/2018 à 20:44, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>> Le 06/01/2018 à 20:11, kw a écrit :
>>>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>>>
>>>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-
> par-pres-de-32-000.html
>>>>>
>>>>>
>>>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>>>
>>>>>
>>>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>>>
>>> Essayez, mais vous n'y arriverez pas : ce n'est pas parce que quelques
>>> zozos ont tenté de la discréditer en soumettant des noms bidons qui ont
>>> été retirés que c'est un "hoax".
>>>
>>> https://en.wikipedia.org/wiki/Oregon_Petition
>>>
>>>
>> Ces gens admettent le RC, mais doutent de la cause "anthropique".
>> Et comme leurs adversaires, ils vous proposent la Foi à la place de la
>> conscience.
>
> Certains de ces adversaires au consensus ont des positions bien
> documentées. Il est même notoire que les tenants du RCA officiel
> n'acceptent pas de débattre avec eux. Officiellement parce qu'ils
> estiment que le débat est réglé en leur faveur, dans la pratique parce
> que les quelques débats qui ont eu lieu n'ont pas tourné à leur avantage.
>
> En France, il y avait le site très scientifique et très bien documenté de
> Pensée Unique sur le climat que son auteur a cessé de mettre à jour. Il y
> a aussi le blog de la climatologue Judith Curry, le site de Pierre
> Gosselin Notrickzone, celui du climatologue Roy Spencer, clisep de Ben
> Pile, Geoff Chambers, Alex Cull, Jaime Jessop, Brad Keyes, Paul Matthews,
> Danny Weston et Ian Woolley, et bien d'autres sites objectifs et bien
> documentés.
>
> Sur le sujet du consensus, l'article de pensée unique, bien qu'un peu
> daté, vaut le détour:
>
> http://www.pensee-unique.fr/paroles.html
>
> L'auteur du site, collègue du prix Nobel Gilles de Gennes rapporte que ce
> dernier tenait pour fallacieux et non-scientifique le consensus du GIEC.
>
>
Rappel : Gilles de Gennes était un physicien qui n'avait aucune
compétence particulière en climatologie.
Son avis sur ce sujet n'a donc aucune valeur.
Paul Aubrin
2018-01-07 12:28:42 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 12:15:11 +0100, "René Groumal a écrit :

> Rappel : Gilles de Gennes était un physicien qui n'avait aucune
> compétence particulière en climatologie.
> Son avis sur ce sujet n'a donc aucune valeur.

Tout d'abord, vous êtes en contradiction avec l'argument des 15.000
scientifiques "concernés" et leurs 4 ou 5 prix Nobel (de la paix).
Et ensuite, vous avez tort, un physicien comme Gilles de Gennes était
parfaitement capable de lire et de comprendre des papiers portant sur la
physique radiative, la thermodynamique, la mécanique des fluides, la
physique atomique, etc.
anyone
2018-01-07 13:56:46 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 12:15, "René Groumal a écrit :
> Le 07/01/2018 à 10:39, Paul Aubrin a écrit :
>> Le Sun, 07 Jan 2018 10:18:40 +0100, roaringriri a écrit :
>>
>>> Le 06/01/2018 à 20:44, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>>> Le 06/01/2018 à 20:11, kw a écrit :
>>>>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>>>>
>>>>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-
>> par-pres-de-32-000.html
>>>>>>
>>>>>>
>>>>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>>>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>>>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>>>>
>>>>>>
>>>>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>>>>
>>>> Essayez, mais vous n'y arriverez pas : ce n'est pas parce que quelques
>>>> zozos ont tenté de la discréditer en soumettant des noms bidons qui ont
>>>> été retirés que c'est un "hoax".
>>>>
>>>> https://en.wikipedia.org/wiki/Oregon_Petition
>>>>
>>>>
>>> Ces gens admettent le RC, mais doutent de la cause "anthropique".
>>> Et comme leurs adversaires, ils vous proposent la Foi à la place de la
>>> conscience.
>>
>> Certains de ces adversaires au consensus ont des positions bien
>> documentées. Il est même notoire que les tenants du RCA officiel
>> n'acceptent pas de débattre avec eux. Officiellement parce qu'ils
>> estiment que le débat est réglé en leur faveur, dans la pratique parce
>> que les quelques débats qui ont eu lieu n'ont pas tourné à leur avantage.
>>
>> En France, il y avait le site très scientifique et très bien documenté de
>> Pensée Unique sur le climat que son auteur a cessé de mettre à jour. Il y
>> a aussi le blog de la climatologue Judith Curry, le site de Pierre
>> Gosselin Notrickzone, celui du climatologue Roy Spencer, clisep de Ben
>> Pile, Geoff Chambers, Alex Cull, Jaime Jessop, Brad Keyes, Paul Matthews,
>> Danny Weston et Ian Woolley, et bien d'autres sites objectifs et bien
>> documentés.
>>
>> Sur le sujet du consensus, l'article de pensée unique, bien qu'un peu
>> daté, vaut le détour:
>>
>> http://www.pensee-unique.fr/paroles.html
>>
>> L'auteur du site, collègue du prix Nobel Gilles de Gennes rapporte que ce
>> dernier tenait pour fallacieux et non-scientifique le consensus du GIEC.
>>
> Rappel : Gilles de Gennes était un physicien qui n'avait aucune
> compétence particulière en climatologie.
> Son avis sur ce sujet n'a donc aucune valeur.

C'est vrai que quelqu'un qui a un CAP de Boulanger n'a probablement pas
les connaissances et compétences pour juger le travail d'un pilote de ligne.

Par contre quelqu'un qui a les compétence qu'avait Gilles de Gennes
peut, en très peu de temps, comprendre un sujet qui n'est pas sa
spécialité et exprimer un avis pertinent.

Savez vous que les équations des mouvement vibratoires ( f"(x)= -fx) )
sont universelles et communes à toutes les vibrations rencontrées en
physique. Un électricien qui maitrise les oscillations dans un circuit
LC comprendra presque instantanément les problèmes vibratoires liés un
un moteur fixé sur une poutre.
De même pour la propagation des ondes qu'elles soient électriques ou
mécaniques.
siger
2018-01-07 11:16:01 UTC
Permalink
Raw Message
kw a écrit :

> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signe
>> e-par-pres-de-32-000.html
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus
>> de 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>
>
> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax

Surtout qu'avec un peu d'intelligence et surtout de bonne foi, on voit
bien que cette pétition s'attaque à un faux problème. Réchauffement ou
pas, anthropique ou pas, peu importe, tout ce qui peut nous amener à
moins gaspiller et à moins polluer sera bénéfique.

--
siger
kw
2018-01-07 12:19:29 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, siger wrote:
> kw a écrit :
>
>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signe
>>> e-par-pres-de-32-000.html
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus
>>> de 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>
>>
>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>
> Surtout qu'avec un peu d'intelligence et surtout de bonne foi, on voit
> bien que cette pétition s'attaque à un faux problème. Réchauffement ou
> pas, anthropique ou pas, peu importe, tout ce qui peut nous amener à
> moins gaspiller et à moins polluer sera bénéfique.
>
https://www.lecho.be/opinions/general/Une-ville-agreable-a-vivre-moins-de-pollution-plus-de-bonheur/9968548?ckc=1&ts=1515327473



--
Paul Aubrin
2018-01-07 13:49:53 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 12:19:29 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, siger wrote:
>> kw a écrit :
>>
>>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>>
>>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signe
>>>> e-par-pres-de-32-000.html
>>>>
>>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>>
>>>>
>>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>>
>> Surtout qu'avec un peu d'intelligence et surtout de bonne foi, on voit
>> bien que cette pétition s'attaque à un faux problème. Réchauffement ou
>> pas, anthropique ou pas, peu importe, tout ce qui peut nous amener à
>> moins gaspiller et à moins polluer sera bénéfique.
>>
> https://www.lecho.be/opinions/general/Une-ville-agreable-a-vivre-moins-
de-pollution-plus-de-bonheur/9968548?ckc=1&ts=1515327473

A Paris, d'après les chiffres d'Airparif, la pollution a été divisée par
deux et plus alors que le trafic augmentait (à cause de l'activité
économique). Cela a dû contribuer au réchauffement, puisque les aérosols
ont pour effet de refroidir l'atmosphère.
kw
2018-01-07 14:04:05 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 12:19:29 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, siger wrote:
>>> kw a écrit :
>>>
>>>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>>>
>>>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signe
>>>>> e-par-pres-de-32-000.html
>>>>>
>>>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>>>
>>>>>
>>>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>>>
>>> Surtout qu'avec un peu d'intelligence et surtout de bonne foi, on voit
>>> bien que cette pétition s'attaque à un faux problème. Réchauffement ou
>>> pas, anthropique ou pas, peu importe, tout ce qui peut nous amener à
>>> moins gaspiller et à moins polluer sera bénéfique.
>>>
>> https://www.lecho.be/opinions/general/Une-ville-agreable-a-vivre-moins-
> de-pollution-plus-de-bonheur/9968548?ckc=1&ts=1515327473
>
> A Paris, d'après les chiffres d'Airparif, la pollution a été divisée par
> deux et plus alors que le trafic augmentait (à cause de l'activité
> économique).

Bonne nouvelle, il ne reste donc plus qu'à agir sur la baisse de trafic
pour actionner les leviers restants et améliorer de surcroit la
"promenabilité" et rendre la ville ainsi encore plus agréable comme
indiquée.

--
anyone
2018-01-07 13:58:24 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 12:16, siger a écrit :
> kw a écrit :
>
>> On 06-01-2018, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
>>>
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signe
>>> e-par-pres-de-32-000.html
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus
>>> de 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>
>>
>> Ca fait un peu pitié de ressortir ces vieux hoax
>
> Surtout qu'avec un peu d'intelligence et surtout de bonne foi, on voit
> bien que cette pétition s'attaque à un faux problème. Réchauffement ou
> pas, anthropique ou pas, peu importe, tout ce qui peut nous amener à
> moins gaspiller et à moins polluer sera bénéfique.
>
changement de sujet devant l'échec des théories réchauffistes.
Beep Beep
2018-01-06 19:23:22 UTC
Permalink
Raw Message
Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>
> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
> climatique comme étant une supercherie !
>
>
> Énonciation du grief
>
> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur le
> réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en décembre 1997
> ainsi que toutes autres propositions similaires. Les limites proposées sur
> les gaz à effet de serre nuiraient à l'environnement, entraveraient le
> progrès de la science et de la technologie et nuiraient à la santé et au
> bien-être des hommes.
>
> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération humaine de
> dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de serre cause ou
> entraînera, dans un avenir prévisible, un réchauffement catastrophique de
> l'atmosphère terrestre et une perturbation du climat terrestre. En outre, il
> existe des preuves scientifiques substantielles que les augmentations du
> dioxyde de carbone atmosphérique produisent de nombreux effets bénéfiques sur
> les environnements naturels végétaux et animaux de la terre.
>
>
> But de la pétition
>
> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation d'une
> «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de l'hypothèse du
> réchauffement climatique causé par l'homme et des dommages climatologiques
> qui en découlent est fausse. Aucun consensus ou science établie n'existe.
> Comme l'indiquent le texte de la pétition et la liste des signataires, un
> très grand nombre de scientifiques américains rejettent cette hypothèse.
>
> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans prétendent
> souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des sceptiques qui ne sont
> toujours pas convaincus de l'existence d'une urgence catastrophique causée
> par l'homme et causée par le réchauffement climatique.
>
> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes universitaires en
> sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas «quelques-uns». De plus, d'après
> la déclaration de pétition claire et forte qu'ils ont signée, il est évident
> que ces 31 487 scientifiques américains ne sont pas des «sceptiques».
>
> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du réchauffement de
> la planète causée par l'homme est sans validité scientifique et que l'action
> du gouvernement sur la base de cette hypothèse endommagerait inutilement et
> contre-productivement la prospérité humaine et l'environnement naturel de la
> Terre.
>
> Source:
> http://www.petitionproject.org/

Bon ça date de 2012, mais de plus :
[...]
Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu’il ait
une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
n’ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
évidemment, n’a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
(dans un domaine autre que la médecine). Nous n’avons malheureusement
pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s’il n’est pas sûr
qu’ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
sur mille l’est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c’est le
petit bonhomme vert en bas de l’image.
[...]

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifique-rechauffement-climatique-climatosceptiques/

--
C'est une forme de folie que de croire que celui qui est en situation
de dominer va suivre un intérêt autre que le sien.
/Jean-Jacques Rousseau/
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-06 19:51:55 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 20:23, Beep Beep a écrit :
> Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>
>>
>> Énonciation du grief
>>
>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur
>> le réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en
>> décembre 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les
>> limites proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à
>> l'environnement, entraveraient le progrès de la science et de la
>> technologie et nuiraient à la santé et au bien-être des hommes.
>>
>> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération
>> humaine de dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de
>> serre cause ou entraînera, dans un avenir prévisible, un réchauffement
>> catastrophique de l'atmosphère terrestre et une perturbation du climat
>> terrestre. En outre, il existe des preuves scientifiques
>> substantielles que les augmentations du dioxyde de carbone
>> atmosphérique produisent de nombreux effets bénéfiques sur les
>> environnements naturels végétaux et animaux de la terre.
>>
>>
>> But de la pétition
>>
>> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation d'une
>> «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de
>> l'hypothèse du réchauffement climatique causé par l'homme et des
>> dommages climatologiques qui en découlent est fausse. Aucun consensus
>> ou science établie n'existe. Comme l'indiquent le texte de la pétition
>> et la liste des signataires, un très grand nombre de scientifiques
>> américains rejettent cette hypothèse.
>>
>> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans
>> prétendent souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des
>> sceptiques qui ne sont toujours pas convaincus de l'existence d'une
>> urgence catastrophique causée par l'homme et causée par le
>> réchauffement climatique.
>>
>> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes universitaires
>> en sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas «quelques-uns». De
>> plus, d'après la déclaration de pétition claire et forte qu'ils ont
>> signée, il est évident que ces 31 487 scientifiques américains ne sont
>> pas des «sceptiques».
>>
>> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du
>> réchauffement de la planète causée par l'homme est sans validité
>> scientifique et que l'action du gouvernement sur la base de cette
>> hypothèse endommagerait inutilement et contre-productivement la
>> prospérité humaine et l'environnement naturel de la Terre.
>>
>> Source:
>> http://www.petitionproject.org/
>
> Bon ça date de 2012, mais de plus :
> [...]
> Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu’il ait
> une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
> ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
> n’ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
> évidemment, n’a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
> académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
> donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
> (dans un domaine autre que la médecine). Nous n’avons malheureusement
> pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
> personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
> signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s’il n’est pas sûr
> qu’ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
> effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
> plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
> de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
> sur mille l’est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c’est le
> petit bonhomme vert en bas de l’image.
> [...]
>
> http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifique-rechauffement-climatique-climatosceptiques/

Article stupide typique des crétins professionnels du "Monde" : comme si
les "climatologues" étaient les gens les plus doués. Il est bien évident
que Vincent Courtillot qui est passé par les Mines, Stanford, Paris 6 et
Paris 7 et a dirigé l'Institut de physique du Globe est de loin plus
qualifié qu'un imbécile comme Jouzel, qui a eu la plus petite école
d'ingénieurs disponible (disparue depuis dans un autre établissement
tout aussi inconnu) au début des années 60 et à qui on a donné un
doctorat après. Tout comme on a donné un doctorat à l'astrologue de Télé
7 jours et aux frères Bogdanoff qui n'avaient aucun diplôme en sciences,
ni Deug, ni licence, ni maîtrise, ni diplôme d'ingénieur.

C'est la même embrouille qui est à l’œuvre quand des imbéciles de fond
de la classe se décernent entre eux des diplômes sans valeur pour se
déclarer "pédagogues" en prétendant savoir mieux que des normaliens
agrégés, des X ou des littéraires de valeur comment il faut enseigner.

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
Beep Beep
2018-01-06 20:01:18 UTC
Permalink
Raw Message
Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
> Le 06/01/2018 à 20:23, Beep Beep a écrit :
>> Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>>
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>>> climatique comme étant une supercherie !
>>>
>>>
>>> Énonciation du grief
>>>
>>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur le
>>> réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en décembre
>>> 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les limites
>>> proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à l'environnement,
>>> entraveraient le progrès de la science et de la technologie et nuiraient à
>>> la santé et au bien-être des hommes.
>>>
>>> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération humaine
>>> de dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de serre cause
>>> ou entraînera, dans un avenir prévisible, un réchauffement catastrophique
>>> de l'atmosphère terrestre et une perturbation du climat terrestre. En
>>> outre, il existe des preuves scientifiques substantielles que les
>>> augmentations du dioxyde de carbone atmosphérique produisent de nombreux
>>> effets bénéfiques sur les environnements naturels végétaux et animaux de
>>> la terre.
>>>
>>>
>>> But de la pétition
>>>
>>> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation d'une
>>> «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de l'hypothèse
>>> du réchauffement climatique causé par l'homme et des dommages
>>> climatologiques qui en découlent est fausse. Aucun consensus ou science
>>> établie n'existe. Comme l'indiquent le texte de la pétition et la liste
>>> des signataires, un très grand nombre de scientifiques américains
>>> rejettent cette hypothèse.
>>>
>>> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans
>>> prétendent souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des
>>> sceptiques qui ne sont toujours pas convaincus de l'existence d'une
>>> urgence catastrophique causée par l'homme et causée par le réchauffement
>>> climatique.
>>>
>>> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes universitaires en
>>> sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas «quelques-uns». De plus,
>>> d'après la déclaration de pétition claire et forte qu'ils ont signée, il
>>> est évident que ces 31 487 scientifiques américains ne sont pas des
>>> «sceptiques».
>>>
>>> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du réchauffement
>>> de la planète causée par l'homme est sans validité scientifique et que
>>> l'action du gouvernement sur la base de cette hypothèse endommagerait
>>> inutilement et contre-productivement la prospérité humaine et
>>> l'environnement naturel de la Terre.
>>>
>>> Source:
>>> http://www.petitionproject.org/
>>
>> Bon ça date de 2012, mais de plus :
>> [...]
>> Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu’il ait une
>> valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur ces 31
>> 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers) n’ont pas
>> de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui, évidemment, n’a
>> pas pu leur ouvrir les portes de la recherche académique. Il y a également
>> 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste donc 9 029 personnes qui affirment
>> avoir passé une thèse de doctorat (dans un domaine autre que la médecine).
>> Nous n’avons malheureusement pas la répartition, suivant les domaines
>> scientifiques, de toutes ces personnes mais le site nous dit tout de même
>> que, sur les 31 487 signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s’il
>> n’est pas sûr qu’ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39
>> personnes sont effectivement des climatologues de métier, elles
>> représentent à peine plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 %
>> des signataires de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat.
>> Seulement un sur mille l’est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma :
>> c’est le petit bonhomme vert en bas de l’image.
>> [...]
>>
>> http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifique-rechauffement-climatique-climatosceptiques/
>
> Article stupide typique des crétins professionnels du "Monde" : comme si les
> "climatologues" étaient les gens les plus doués.

Dites c'est votre lien qui parles de 31 487 scientifiques américains...



> Il est bien évident que
> Vincent Courtillot qui est passé par les Mines, Stanford, Paris 6 et Paris 7
> et a dirigé l'Institut de physique du Globe est de loin plus qualifié qu'un
> imbécile comme Jouzel, qui a eu la plus petite école d'ingénieurs disponible
> (disparue depuis dans un autre établissement tout aussi inconnu) au début des
> années 60 et à qui on a donné un doctorat après. Tout comme on a donné un
> doctorat à l'astrologue de Télé 7 jours et aux frères Bogdanoff qui n'avaient
> aucun diplôme en sciences, ni Deug, ni licence, ni maîtrise, ni diplôme
> d'ingénieur.
>
> C'est la même embrouille qui est à l’œuvre quand des imbéciles de fond de la
> classe se décernent entre eux des diplômes sans valeur pour se déclarer
> "pédagogues" en prétendant savoir mieux que des normaliens agrégés, des X ou
> des littéraires de valeur comment il faut enseigner.

--
C'est une forme de folie que de croire que celui qui est en situation
de dominer va suivre un intérêt autre que le sien.
/Jean-Jacques Rousseau/
Paul Aubrin
2018-01-06 21:07:14 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sat, 06 Jan 2018 21:01:18+0100, Beep Beep a écrit :

>> Article stupide typique des crétins professionnels du "Monde" : comme
>> si les "climatologues" étaient les gens les plus doués.
>
> Dites c'est votre lien qui parles de 31 487 scientifiques américains...

Il a été une époque où les climats étaient une affaire de géographes, et
même d'historiens (comme Leroy Ladurie). Depuis quelques temps, il y a
des scientifiques qui viennent de plusieurs disciplines de physique ou de
chimie selon la partie de la climatologie qui les intéresse. Par exemple,
M. Jouzel est arrivé à la climatologie en étudiant la composition
isotopique des glaces, il était chimiste nucléaire. Le cycle du carbone
intéresse plutôt les chimistes. Les spécialistes des modèles climatiques
sont plutôt spécialiste de la mécanique des fluides, de la
thermodynamique et de la physique radiative avec une certaine maîtrise de
l'informatique (qui n'est pas à proprement parler une science). D'autres
climatologues sont des géophysiciens. Mais, comme toujours en sciences,
ce n'est pas parce que vous n'êtes pas spécialiste d'un domaine que vous
seriez dans l'incapacité de comprendre les recherches des physiciens
d'autres domaines. C'est même indispensable si l'on s'intéresse à la
climatologie qui regroupe des spécialistes de tous les horizons
scientifiques.
Donc les 31487 scientifiques américains sont, en majorité, certainement
compétent pour juger la scientificité des arguments des climatologues. Il
se trouve que nombreux sont ceux qui, quand ils ont examiné le paragraphe
"attribution" du rapport du GIEC ont senti leur déconomètre dévier.
Effectivement, ce chapitre est principalement basé sur l'argument de
l'ignorance.

Un intéressant article est d'ailleurs paru sur le blog de la climatologue
réchauffiste "douce" Judith Curry sur le sujet:

https://judithcurry.com/2018/01/03/manufacturing-consensus-the-early-
history-of-the-ipcc/
La fabrication du consensus: histoire des débuts du GIEC.

Il commente un livre documenté aux meilleurs sources de Bernie Lewin.

https://www.amazon.com/Searching-Catastrophe-Signal-Origins-
Intergovernmental-ebook/dp/B077N36Q3Z/ref=sr_1_1?
ie=UTF8&qid=1514506860&sr=8-1&keywords=bernie+lewin

"Ce livre n'aurait jamais été possible sans les documents obtenus par
l'intermédiaire de Mike MacCracken et John Zillman. Leur application à
présenter les faits d'une façon à la fois vraie et exacte ont empêché mes
recherches de s'égarer. Nombreux de ceux qui ont participé aux événements
décrits dans ce livre ont généreusement consacré du temps à répondre à
mes questions, cela inclut Ben Santer, Tim Barnett, Tom Wigley, John
Houghton, Fred Singer, John Mitchell, Pat Michaels... et bien d'autres."
Lebref
2018-01-06 20:20:40 UTC
Permalink
Raw Message
Pingouins, chiens et canards en 404 :

> Vincent Courtillot

Pas mal, merci.
Mr H.­
2018-01-06 19:52:59 UTC
Permalink
Raw Message
sam. 06 janv. 2018, Beep Beep <***@Death.Valley> disait :

> Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>
>>
>> Énonciation du grief
>>
>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur
>> le réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en
>> décembre 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les
>> limites proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à
>> l'environnement, entraveraient le progrès de la science et de la
>> technologie et nuiraient à la santé et au bien-être des hommes.
>>
>> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération
>> humaine de dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de
>> serre cause ou entraînera, dans un avenir prévisible, un
>> réchauffement catastrophique de l'atmosphère terrestre et une
>> perturbation du climat terrestre. En outre, il existe des preuves
>> scientifiques substantielles que les augmentations du dioxyde de
>> carbone atmosphérique produisent de nombreux effets bénéfiques sur
>> les environnements naturels végétaux et animaux de la terre.
>>
>>
>> But de la pétition
>>
>> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation
>> d'une «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de
>> l'hypothèse du réchauffement climatique causé par l'homme et des
>> dommages climatologiques qui en découlent est fausse. Aucun
>> consensus ou science établie n'existe. Comme l'indiquent le texte de
>> la pétition et la liste des signataires, un très grand nombre de
>> scientifiques américains rejettent cette hypothèse.
>>
>> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans
>> prétendent souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des
>> sceptiques qui ne sont toujours pas convaincus de l'existence d'une
>> urgence catastrophique causée par l'homme et causée par le
>> réchauffement climatique.
>>
>> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes
>> universitaires en sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas
>> «quelques-uns». De plus, d'après la déclaration de pétition claire
>> et forte qu'ils ont signée, il est évident que ces 31 487
>> scientifiques américains ne sont pas des «sceptiques».
>>
>> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du
>> réchauffement de la planète causée par l'homme est sans validité
>> scientifique et que l'action du gouvernement sur la base de cette
>> hypothèse endommagerait inutilement et contre-productivement la
>> prospérité humaine et l'environnement naturel de la Terre.
>>
>> Source:
>> http://www.petitionproject.org/
>
> Bon ça date de 2012, mais de plus :
> [...]
> Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu’il ait
> une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
> ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
> n’ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
> évidemment, n’a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
> académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
> donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
> (dans un domaine autre que la médecine). Nous n’avons malheureusement
> pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
> personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
> signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s’il n’est pas sûr
> qu’ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
> effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
> plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
> de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
> sur mille l’est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c’est le
> petit bonhomme vert en bas de l’image.
> [...]
>
> http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifique-rechauffement-climatique-climatosceptiques/


Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant que
l'avis de monsieur tout le monde. L'avis d'une poignée d'experts d'un
sujet donné sur ce sujet est plus important que l'avis de milliers
d'experts sur des sujets qui sont étrangers à leurs domaines de
compétence.

--
Mr H.
=====
Au nom du Seigneur, incendier, brûler, assassiner et transmettre tout au diable, au nom du Seigneur.
-+- Georg Christoph Lichtenberg -+-
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-06 20:02:19 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 20:52, Mr H.­ a écrit :
> sam. 06 janv. 2018, Beep Beep <***@Death.Valley> disait :
>
>> Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>
>>>
>>> Énonciation du grief
>>>
>>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur
>>> le réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en
>>> décembre 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les
>>> limites proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à
>>> l'environnement, entraveraient le progrès de la science et de la
>>> technologie et nuiraient à la santé et au bien-être des hommes.
>>>
>>> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération
>>> humaine de dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de
>>> serre cause ou entraînera, dans un avenir prévisible, un
>>> réchauffement catastrophique de l'atmosphère terrestre et une
>>> perturbation du climat terrestre. En outre, il existe des preuves
>>> scientifiques substantielles que les augmentations du dioxyde de
>>> carbone atmosphérique produisent de nombreux effets bénéfiques sur
>>> les environnements naturels végétaux et animaux de la terre.
>>>
>>>
>>> But de la pétition
>>>
>>> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation
>>> d'une «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de
>>> l'hypothèse du réchauffement climatique causé par l'homme et des
>>> dommages climatologiques qui en découlent est fausse. Aucun
>>> consensus ou science établie n'existe. Comme l'indiquent le texte de
>>> la pétition et la liste des signataires, un très grand nombre de
>>> scientifiques américains rejettent cette hypothèse.
>>>
>>> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans
>>> prétendent souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des
>>> sceptiques qui ne sont toujours pas convaincus de l'existence d'une
>>> urgence catastrophique causée par l'homme et causée par le
>>> réchauffement climatique.
>>>
>>> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes
>>> universitaires en sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas
>>> «quelques-uns». De plus, d'après la déclaration de pétition claire
>>> et forte qu'ils ont signée, il est évident que ces 31 487
>>> scientifiques américains ne sont pas des «sceptiques».
>>>
>>> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du
>>> réchauffement de la planète causée par l'homme est sans validité
>>> scientifique et que l'action du gouvernement sur la base de cette
>>> hypothèse endommagerait inutilement et contre-productivement la
>>> prospérité humaine et l'environnement naturel de la Terre.
>>>
>>> Source:
>>> http://www.petitionproject.org/
>>
>> Bon ça date de 2012, mais de plus :
>> [...]
>> Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu’il ait
>> une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
>> ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
>> n’ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
>> évidemment, n’a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
>> académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
>> donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
>> (dans un domaine autre que la médecine). Nous n’avons malheureusement
>> pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
>> personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
>> signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s’il n’est pas sûr
>> qu’ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
>> effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
>> plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
>> de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
>> sur mille l’est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c’est le
>> petit bonhomme vert en bas de l’image.
>> [...]
>>
>> http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifique-rechauffement-climatique-climatosceptiques/
>
>
> Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
> scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
> son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant que
> l'avis de monsieur tout le monde. L'avis d'une poignée d'experts d'un
> sujet donné sur ce sujet est plus important que l'avis de milliers
> d'experts sur des sujets qui sont étrangers à leurs domaines de
> compétence.

Quand des imbéciles en cohorte valident des données censées montrer que
A implique B parce qu'on a les deux en même temps alors qu'une analyse
sérieuse des données montre qu'à chaque fois B précède A (*), il est
évident qu'un Vincent Courtillot qui a fait des études de haut niveau,
et maîtrise les analyses statistiques, compte plus que celui d'un
imbécile comme Jouzel qui n'a réussi aucun bon concours au tout début
des années 60 et a échoué dans une petite école de troisième zone; et à
qui on a donné un doctorat sans valeur en réchauffement des pâquerettes
comme on en a donné un sans valeur en astrologie à Elisabeth Teissier,
et un autre sans valeur aux frères Bogdanoff en physique alors qu'ils
n'ont ni l'un ni l'autre de Deug, licence, maîtrise en maths ou physique
ni diplôme d'ingénieur de haut niveau.


* : A : CO2, B : température

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
Mr H.­
2018-01-06 20:26:59 UTC
Permalink
Raw Message
sam. 06 janv. 2018, "Pingouins, chiens et canards en 404" <***@gouv.pingouins> disait :

> Le 06/01/2018 à 20:52, Mr H.­ a écrit :
>> sam. 06 janv. 2018, Beep Beep <***@Death.Valley> disait :
>>
>>> Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>>>
>>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>>
>>>>
>>>> Énonciation du grief
>>>>
>>>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur
>>>> le réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en
>>>> décembre 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les
>>>> limites proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à
>>>> l'environnement, entraveraient le progrès de la science et de la
>>>> technologie et nuiraient à la santé et au bien-être des hommes.
>>>>
>>>> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération
>>>> humaine de dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de
>>>> serre cause ou entraînera, dans un avenir prévisible, un
>>>> réchauffement catastrophique de l'atmosphère terrestre et une
>>>> perturbation du climat terrestre. En outre, il existe des preuves
>>>> scientifiques substantielles que les augmentations du dioxyde de
>>>> carbone atmosphérique produisent de nombreux effets bénéfiques sur
>>>> les environnements naturels végétaux et animaux de la terre.
>>>>
>>>>
>>>> But de la pétition
>>>>
>>>> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation
>>>> d'une «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de
>>>> l'hypothèse du réchauffement climatique causé par l'homme et des
>>>> dommages climatologiques qui en découlent est fausse. Aucun
>>>> consensus ou science établie n'existe. Comme l'indiquent le texte de
>>>> la pétition et la liste des signataires, un très grand nombre de
>>>> scientifiques américains rejettent cette hypothèse.
>>>>
>>>> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans
>>>> prétendent souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des
>>>> sceptiques qui ne sont toujours pas convaincus de l'existence d'une
>>>> urgence catastrophique causée par l'homme et causée par le
>>>> réchauffement climatique.
>>>>
>>>> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes
>>>> universitaires en sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas
>>>> «quelques-uns». De plus, d'après la déclaration de pétition claire
>>>> et forte qu'ils ont signée, il est évident que ces 31 487
>>>> scientifiques américains ne sont pas des «sceptiques».
>>>>
>>>> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du
>>>> réchauffement de la planète causée par l'homme est sans validité
>>>> scientifique et que l'action du gouvernement sur la base de cette
>>>> hypothèse endommagerait inutilement et contre-productivement la
>>>> prospérité humaine et l'environnement naturel de la Terre.
>>>>
>>>> Source:
>>>> http://www.petitionproject.org/
>>>
>>> Bon ça date de 2012, mais de plus :
>>> [...]
>>> Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu’il ait
>>> une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
>>> ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
>>> n’ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
>>> évidemment, n’a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
>>> académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
>>> donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
>>> (dans un domaine autre que la médecine). Nous n’avons malheureusement
>>> pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
>>> personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
>>> signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s’il n’est pas sûr
>>> qu’ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
>>> effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
>>> plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
>>> de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
>>> sur mille l’est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c’est le
>>> petit bonhomme vert en bas de l’image.
>>> [...]
>>>
>>> http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifique-rechauffement-climatique-climatosceptiques/
>>
>>
>> Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
>> scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
>> son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant que
>> l'avis de monsieur tout le monde. L'avis d'une poignée d'experts d'un
>> sujet donné sur ce sujet est plus important que l'avis de milliers
>> d'experts sur des sujets qui sont étrangers à leurs domaines de
>> compétence.
>
> Quand des imbéciles en cohorte valident des données censées montrer
> que A implique B parce qu'on a les deux en même temps alors qu'une
> analyse sérieuse des données montre qu'à chaque fois B précède A (*),
> il est évident qu'un Vincent Courtillot qui a fait des études de haut
> niveau, et maîtrise les analyses statistiques, compte plus que celui
> d'un imbécile comme Jouzel qui n'a réussi aucun bon concours au tout
> début des années 60 et a échoué dans une petite école de troisième
> zone; et à qui on a donné un doctorat sans valeur en réchauffement des
> pâquerettes comme on en a donné un sans valeur en astrologie à
> Elisabeth Teissier, et un autre sans valeur aux frères Bogdanoff en
> physique alors qu'ils n'ont ni l'un ni l'autre de Deug, licence,
> maîtrise en maths ou physique ni diplôme d'ingénieur de haut niveau.

L'argument d'autorité, c'est le raisonnement du crétin incapable
d'analyse. On regarde la réputation du diplôme et on en déduit que ce
qui est dit est vrai ou faux, selon les cas.

--
Mr H.
=====
Les hommes ont fabriqué Dieu, sans se rendre compte que la religion n'était qu'une pièce de leur propre invention propre à lier leur société.
-+- Michel de Montaigne, Apologie de Raymond de Sebond -+-
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-06 22:11:09 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 21:26, Mr H.­ a écrit :
> sam. 06 janv. 2018, "Pingouins, chiens et canards en 404" <***@gouv.pingouins> disait :
>
>> Le 06/01/2018 à 20:52, Mr H.­ a écrit :
>>> sam. 06 janv. 2018, Beep Beep <***@Death.Valley> disait :
>>>
>>>> Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>>>>
>>>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>>>
>>>>>
>>>>> Énonciation du grief
>>>>>
>>>>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur
>>>>> le réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en
>>>>> décembre 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les
>>>>> limites proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à
>>>>> l'environnement, entraveraient le progrès de la science et de la
>>>>> technologie et nuiraient à la santé et au bien-être des hommes.
>>>>>
>>>>> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération
>>>>> humaine de dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de
>>>>> serre cause ou entraînera, dans un avenir prévisible, un
>>>>> réchauffement catastrophique de l'atmosphère terrestre et une
>>>>> perturbation du climat terrestre. En outre, il existe des preuves
>>>>> scientifiques substantielles que les augmentations du dioxyde de
>>>>> carbone atmosphérique produisent de nombreux effets bénéfiques sur
>>>>> les environnements naturels végétaux et animaux de la terre.
>>>>>
>>>>>
>>>>> But de la pétition
>>>>>
>>>>> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation
>>>>> d'une «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de
>>>>> l'hypothèse du réchauffement climatique causé par l'homme et des
>>>>> dommages climatologiques qui en découlent est fausse. Aucun
>>>>> consensus ou science établie n'existe. Comme l'indiquent le texte de
>>>>> la pétition et la liste des signataires, un très grand nombre de
>>>>> scientifiques américains rejettent cette hypothèse.
>>>>>
>>>>> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans
>>>>> prétendent souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des
>>>>> sceptiques qui ne sont toujours pas convaincus de l'existence d'une
>>>>> urgence catastrophique causée par l'homme et causée par le
>>>>> réchauffement climatique.
>>>>>
>>>>> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes
>>>>> universitaires en sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas
>>>>> «quelques-uns». De plus, d'après la déclaration de pétition claire
>>>>> et forte qu'ils ont signée, il est évident que ces 31 487
>>>>> scientifiques américains ne sont pas des «sceptiques».
>>>>>
>>>>> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du
>>>>> réchauffement de la planète causée par l'homme est sans validité
>>>>> scientifique et que l'action du gouvernement sur la base de cette
>>>>> hypothèse endommagerait inutilement et contre-productivement la
>>>>> prospérité humaine et l'environnement naturel de la Terre.
>>>>>
>>>>> Source:
>>>>> http://www.petitionproject.org/
>>>>
>>>> Bon ça date de 2012, mais de plus :
>>>> [...]
>>>> Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu’il ait
>>>> une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
>>>> ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
>>>> n’ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
>>>> évidemment, n’a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
>>>> académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
>>>> donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
>>>> (dans un domaine autre que la médecine). Nous n’avons malheureusement
>>>> pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
>>>> personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
>>>> signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s’il n’est pas sûr
>>>> qu’ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
>>>> effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
>>>> plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
>>>> de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
>>>> sur mille l’est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c’est le
>>>> petit bonhomme vert en bas de l’image.
>>>> [...]
>>>>
>>>> http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifique-rechauffement-climatique-climatosceptiques/
>>>
>>>
>>> Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
>>> scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
>>> son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant que
>>> l'avis de monsieur tout le monde. L'avis d'une poignée d'experts d'un
>>> sujet donné sur ce sujet est plus important que l'avis de milliers
>>> d'experts sur des sujets qui sont étrangers à leurs domaines de
>>> compétence.
>>
>> Quand des imbéciles en cohorte valident des données censées montrer
>> que A implique B parce qu'on a les deux en même temps alors qu'une
>> analyse sérieuse des données montre qu'à chaque fois B précède A (*),
>> il est évident qu'un Vincent Courtillot qui a fait des études de haut
>> niveau, et maîtrise les analyses statistiques, compte plus que celui
>> d'un imbécile comme Jouzel qui n'a réussi aucun bon concours au tout
>> début des années 60 et a échoué dans une petite école de troisième
>> zone; et à qui on a donné un doctorat sans valeur en réchauffement des
>> pâquerettes comme on en a donné un sans valeur en astrologie à
>> Elisabeth Teissier, et un autre sans valeur aux frères Bogdanoff en
>> physique alors qu'ils n'ont ni l'un ni l'autre de Deug, licence,
>> maîtrise en maths ou physique ni diplôme d'ingénieur de haut niveau.
>
> L'argument d'autorité, c'est le raisonnement du crétin incapable
> d'analyse.

Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2 entraîne
le réchauffement sans la moindre preuve.

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
K.
2018-01-07 05:52:39 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit :
>
> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2 entraîne
> le réchauffement sans la moindre preuve.

Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de changement
climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques suffisantes pour
savoir qui a tort et qui a raison.

Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe du
pari de Pascal.

Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains, est
une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos émissions
de CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?

Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans la
production d'énergie ?

Il s'agit juste d'anticiper des changements dont tout le monde s'accorde
à penser qu'ils sont inéluctables. Au pire, cela représentera une perte
de quelques fractions infinitésimales de croissance.

Sachant que l'humanité a vécu pendant des millénaires avec une
croissance zéro, c'est loin d'être rédhibitoire.

À l'inverse, si le GIEC a raison, nous aurons vraiment l'air bête quand
nous comprendrons - trop tard - que nous avions toutes les cartes en
main et que nous n'avons rien fait. Nos enfants et nos petits-enfants nous
maudiront et nous jetteront des pierres.

Bref, ceux qui, comme moi, ne sont pas des scientifiques de haut niveau
ou, en tout cas, pas dans le domaine de la climatologie, ont tout
intérêt à accepter le RCA comme une réalité, fût-ce au nom du
principe de précaution, fût-ce avec quelque doute.
Paul Aubrin
2018-01-07 06:33:56 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 05:52:39 +0000, K. a écrit :

> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit :
>>
>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2 entraîne
>> le réchauffement sans la moindre preuve.
>
> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de changement
> climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques suffisantes pour
> savoir qui a tort et qui a raison.

Personnellement je ne suis aucune espèce de climatologues. Mais je pense
avoir eu une formation suffisante dans un nombre important de spécialités
de physique et de chimie, le tout accompagné d'assez de familiarisation
avec la recherche pour juger que le chapitre "attribution" du résumé pour
les décideurs du GIEC repose sur des sophismes. Ce d'autant plus que le
chapitre attribution des deux premiers rapports complets ne correspondait
pas au résumé pour les décideurs.

> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe du
> pari de Pascal.

Comme le remède proposé est totalement inefficace, et que le
réchauffement réel s'avère bien plus modéré que ce qui avait été imaginé,
il parait prudent de continuer à profiter des bénéfices (hivers moins
meurtriers, reverdissement de la planète) de l'optimum climatique qui se
termine.
kw
2018-01-07 08:29:48 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, K wrote:
> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit :
>>
>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2 entraîne
>> le réchauffement sans la moindre preuve.
>
> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de changement
> climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques suffisantes pour
> savoir qui a tort et qui a raison.
>
> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe du
> pari de Pascal.
>
> Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains, est
> une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos émissions
> de CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?
>
> Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans la
> production d'énergie ?

Nous avons également à y gagner, meilleure isolation et transports moins
polluants sont tout bénéf en dehors du RCA.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 09:11:54 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 08:29:48 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, K wrote:
>> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit :
>>>
>>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2 entraîne
>>> le réchauffement sans la moindre preuve.
>>
>> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de changement
>> climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques suffisantes pour
>> savoir qui a tort et qui a raison.
>>
>> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe du
>> pari de Pascal.
>>
>> Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains, est
>> une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos émissions de
>> CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?
>>
>> Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans la
>> production d'énergie ?
>
> Nous avons également à y gagner, meilleure isolation et transports moins
> polluants sont tout bénéf en dehors du RCA.

L'isolation a une limite. Les normes en vigueur depuis une vingtaine
d'années sont déjà très efficaces. Le mieux est l'ennemi du bien. Est-ce
vraiment la peine de faire remplacer les doubles vitrages performants de
votre habitation par des triples vitrages? Au bout de combien de dizaines
d'années cela aura t-il un effet net? Peut-être jamais.
kw
2018-01-07 09:19:37 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 08:29:48 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, K wrote:
>>> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit :
>>>>
>>>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2 entraîne
>>>> le réchauffement sans la moindre preuve.
>>>
>>> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de changement
>>> climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques suffisantes pour
>>> savoir qui a tort et qui a raison.
>>>
>>> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe du
>>> pari de Pascal.
>>>
>>> Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains, est
>>> une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos émissions de
>>> CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?
>>>
>>> Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans la
>>> production d'énergie ?
>>
>> Nous avons également à y gagner, meilleure isolation et transports moins
>> polluants sont tout bénéf en dehors du RCA.
>
> L'isolation a une limite. Les normes en vigueur depuis une vingtaine
> d'années sont déjà très efficaces. Le mieux est l'ennemi du bien.

Tout à fait, la question intéressante n'est pas faut-il agir ou pas mais
tant qu'à agir ne serait-ce que par précaution, comment agir
efficacement. Et dans ce cas en tirer des bénéfices même en dehors du
RCA.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 09:48:10 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 09:19:37 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 08:29:48 +0000, kw a écrit :
>>
>>> On 07-01-2018, K wrote:
>>>> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit
>>>> :
>>>>>
>>>>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2
>>>>> entraîne le réchauffement sans la moindre preuve.
>>>>
>>>> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de
>>>> changement climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques
>>>> suffisantes pour savoir qui a tort et qui a raison.
>>>>
>>>> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe
>>>> du pari de Pascal.
>>>>
>>>> Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains,
>>>> est une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos
>>>> émissions de CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?
>>>>
>>>> Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans
>>>> la production d'énergie ?
>>>
>>> Nous avons également à y gagner, meilleure isolation et transports
>>> moins polluants sont tout bénéf en dehors du RCA.
>>
>> L'isolation a une limite. Les normes en vigueur depuis une vingtaine
>> d'années sont déjà très efficaces. Le mieux est l'ennemi du bien.
>
> Tout à fait, la question intéressante n'est pas faut-il agir ou pas mais
> tant qu'à agir ne serait-ce que par précaution, comment agir
> efficacement. Et dans ce cas en tirer des bénéfices même en dehors du
> RCA.

Le principe de précaution peut conduire, et c'est le cas ici, à des
mesures parfaitement contre-productives.
C'est par exemple l'argument, parfaitement étayé, de Bjorn Lomborg:

https://www.prageru.com/sites/default/files/courses/transcripts/lomborg-
the_paris_climate_agreement_wont_change_the_climate-transcript.pdf

Extrait:
Utilisant les mêmes modèles que ceux de l'ONU, j'ai mis en évidence que
le plan pour une énergie propre n'aboutirait à pratiquement rien. Même si
les restrictions d'émission de dioxyde de carbone convenues pour l'accord
de Paris étaient strictement appliquées, non seulement sur les 14 ans
qu'ils couvrent mais encore jusqu'à la fin du siècle, il ne réussirait à
réduire l'augmentation de la température en 2100 que de 0.0012°C.

Et ce résultat imperceptible serait obtenu en privant les pays émergeants
de sortir définitivement de la misère.
kw
2018-01-07 10:15:43 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 09:19:37 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> Le Sun, 07 Jan 2018 08:29:48 +0000, kw a écrit :
>>>
>>>> On 07-01-2018, K wrote:
>>>>> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit
>>>>> :
>>>>>>
>>>>>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2
>>>>>> entraîne le réchauffement sans la moindre preuve.
>>>>>
>>>>> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de
>>>>> changement climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques
>>>>> suffisantes pour savoir qui a tort et qui a raison.
>>>>>
>>>>> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe
>>>>> du pari de Pascal.
>>>>>
>>>>> Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains,
>>>>> est une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos
>>>>> émissions de CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?
>>>>>
>>>>> Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans
>>>>> la production d'énergie ?
>>>>
>>>> Nous avons également à y gagner, meilleure isolation et transports
>>>> moins polluants sont tout bénéf en dehors du RCA.
>>>
>>> L'isolation a une limite. Les normes en vigueur depuis une vingtaine
>>> d'années sont déjà très efficaces. Le mieux est l'ennemi du bien.
>>
>> Tout à fait, la question intéressante n'est pas faut-il agir ou pas mais
>> tant qu'à agir ne serait-ce que par précaution, comment agir
>> efficacement. Et dans ce cas en tirer des bénéfices même en dehors du
>> RCA.
>
> Le principe de précaution peut conduire, et c'est le cas ici, à des
> mesures parfaitement contre-productives.

Et inversement...

> Et ce résultat imperceptible serait obtenu en privant les pays
> émergeants de sortir définitivement de la misère.

C'est peu facile d'attribuer la misère actuelle à des mesures timides
encore jamais appliquées alors que la dite misère vient justement du
système que l'on veut changer.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 10:53:57 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 10:15:43 +0000, kw a écrit :

>>> Tout à fait, la question intéressante n'est pas faut-il agir ou pas
>>> mais tant qu'à agir ne serait-ce que par précaution, comment agir
>>> efficacement. Et dans ce cas en tirer des bénéfices même en dehors du
>>> RCA.
>>
>> Le principe de précaution peut conduire, et c'est le cas ici, à des
>> mesures parfaitement contre-productives.
>
> Et inversement...
>
>> Et ce résultat imperceptible serait obtenu en privant les pays
>> émergeants de sortir définitivement de la misère.
>
> C'est peu facile d'attribuer la misère actuelle à des mesures timides
> encore jamais appliquées alors que la dite misère vient justement du
> système que l'on veut changer.

Faux. Voilà 17 ans que l'Australie applique sa politique sa politique
énergétique et à peu près autant que l'Allemagne a lancé l'Energiewende.
Les résultats sont clairs: les prix de détail de l'électricité flambent,
et une fraction de plus en plus importante ne la population (des
centaines de milliers de pauvres) n'y a plus accès.
Plus de 80% de la population mondiale est désormais sortie de la misère:
elle a accès au niveau de vie qu'avaient les bourgeois de la fin du 18ème
siècle et son état de santé est bien meilleur que le leur. Au contraire,
les pays en guerre, où les infrastructures énergétiques et le transports
sont négligés sont restés au niveau misérable que 80% de l'humanité
connaissait il y a 70 ans.
kw
2018-01-07 11:11:53 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 10:15:43 +0000, kw a écrit :
>
>>>> Tout à fait, la question intéressante n'est pas faut-il agir ou pas
>>>> mais tant qu'à agir ne serait-ce que par précaution, comment agir
>>>> efficacement. Et dans ce cas en tirer des bénéfices même en dehors du
>>>> RCA.
>>>
>>> Le principe de précaution peut conduire, et c'est le cas ici, à des
>>> mesures parfaitement contre-productives.
>>
>> Et inversement...
>>
>>> Et ce résultat imperceptible serait obtenu en privant les pays
>>> émergeants de sortir définitivement de la misère.
>>
>> C'est peu facile d'attribuer la misère actuelle à des mesures timides
>> encore jamais appliquées alors que la dite misère vient justement du
>> système que l'on veut changer.
>
> Faux. Voilà 17 ans que l'Australie applique sa politique sa politique
> énergétique et à peu près autant que l'Allemagne a lancé l'Energiewende.
> Les résultats sont clairs: les prix de détail de l'électricité flambent,
> et une fraction de plus en plus importante ne la population (des
> centaines de milliers de pauvres) n'y a plus accès.

Si effectivement tu considères que la transition à déjà eu lieu, alors
je comprends tes réticences.
On est d'accord sur le fait que la situation actuelle doit évoluer.

> Plus de 80% de la population mondiale est désormais sortie de la misère:
> elle a accès au niveau de vie qu'avaient les bourgeois de la fin du 18ème
> siècle et son état de santé est bien meilleur que le leur. Au contraire,
> les pays en guerre, où les infrastructures énergétiques et le transports
> sont négligés sont restés au niveau misérable que 80% de l'humanité
> connaissait il y a 70 ans.

Tout à fait, et il est important que cela continue.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 13:08:39 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 11:11:53 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 10:15:43 +0000, kw a écrit :
>>
>>>>> Tout à fait, la question intéressante n'est pas faut-il agir ou pas
>>>>> mais tant qu'à agir ne serait-ce que par précaution, comment agir
>>>>> efficacement. Et dans ce cas en tirer des bénéfices même en dehors
>>>>> du RCA.
>>>>
>>>> Le principe de précaution peut conduire, et c'est le cas ici, à des
>>>> mesures parfaitement contre-productives.
>>>
>>> Et inversement...
>>>
>>>> Et ce résultat imperceptible serait obtenu en privant les pays
>>>> émergeants de sortir définitivement de la misère.
>>>
>>> C'est peu facile d'attribuer la misère actuelle à des mesures timides
>>> encore jamais appliquées alors que la dite misère vient justement du
>>> système que l'on veut changer.
>>
>> Faux. Voilà 17 ans que l'Australie applique sa politique sa politique
>> énergétique et à peu près autant que l'Allemagne a lancé
>> l'Energiewende.
>> Les résultats sont clairs: les prix de détail de l'électricité
>> flambent, et une fraction de plus en plus importante ne la population
>> (des centaines de milliers de pauvres) n'y a plus accès.
>
> Si effectivement tu considères que la transition à déjà eu lieu, alors
> je comprends tes réticences.

En Allemagne, les premières mentions de l'Energiewende remontent aux
années 1980, la transition a vraiment commencé plus tard, à première vue
vers l'an 2000, puisque le Wall Street Journal dit: "Une estimation
courante est que les entreprises et les ménages ont payé un supplément de
125 milliards d'euros entre 2000 et 2015 pour subventionner les énergies
renouvelables, en plus d'autres milliards dans d'autres développements."

En Australie, la politique de développement de l'éolien a commencé il y a
17 ans.

Dans les deux cas, les conséquences sont préoccupantes: sur les prix aux
consommateurs, qui flambent, et sur la stabilité du réseau électrique. En
Australie l'AEMO n'a pas osé publier ses marges de fonctionnement pour
les mois à venir. L'Allemagne sollicite beaucoup ses voisins, polonais,
tchèques, français, pour compenser les fluctuations de sa production
solaire et éolienne. La consommation électrique de l'Allemagne est
d'environ 80GW. La capacité solaire installée 40GW. Au mois de juin vers
midi, la préférence est donnée au solaire et les autres producteurs ne
peuvent pas vendre leur production pour payer leurs frais de
fonctionnement. En hiver, la production solaire tombe à pratiquement zéro
(1,7% de la capacité installée en décembre) et les sources
traditionnelles sont sollicitées. Elles ne disposent que peu de temps
pour rentabiliser leurs frais de fonctionnement. Tous travaillent dans de
mauvaise conditions ce qui explique que les prix de détail en Allemagne
soient les troisième plus chers au monde, immédiatement après le Danemark
et l'Australie du Sud (deux autres précurseurs des énergies vertes).
"René Groumal
2018-01-07 11:16:57 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 10:48, Paul Aubrin a écrit :
> Le Sun, 07 Jan 2018 09:19:37 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> Le Sun, 07 Jan 2018 08:29:48 +0000, kw a écrit :
>>>
>>>> On 07-01-2018, K wrote:
>>>>> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit
>>>>> :
>>>>>>
>>>>>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2
>>>>>> entraîne le réchauffement sans la moindre preuve.
>>>>>
>>>>> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de
>>>>> changement climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques
>>>>> suffisantes pour savoir qui a tort et qui a raison.
>>>>>
>>>>> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe
>>>>> du pari de Pascal.
>>>>>
>>>>> Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains,
>>>>> est une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos
>>>>> émissions de CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?
>>>>>
>>>>> Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans
>>>>> la production d'énergie ?
>>>>
>>>> Nous avons également à y gagner, meilleure isolation et transports
>>>> moins polluants sont tout bénéf en dehors du RCA.
>>>
>>> L'isolation a une limite. Les normes en vigueur depuis une vingtaine
>>> d'années sont déjà très efficaces. Le mieux est l'ennemi du bien.
>>
>> Tout à fait, la question intéressante n'est pas faut-il agir ou pas mais
>> tant qu'à agir ne serait-ce que par précaution, comment agir
>> efficacement. Et dans ce cas en tirer des bénéfices même en dehors du
>> RCA.
>
> Le principe de précaution peut conduire, et c'est le cas ici, à des
> mesures parfaitement contre-productives.
> C'est par exemple l'argument, parfaitement étayé, de Bjorn Lomborg:
>
> https://www.prageru.com/sites/default/files/courses/transcripts/lomborg-
> the_paris_climate_agreement_wont_change_the_climate-transcript.pdf
>
> Extrait:
> Utilisant les mêmes modèles que ceux de l'ONU, j'ai mis en évidence que
> le plan pour une énergie propre n'aboutirait à pratiquement rien. Même si
> les restrictions d'émission de dioxyde de carbone convenues pour l'accord
> de Paris étaient strictement appliquées, non seulement sur les 14 ans
> qu'ils couvrent mais encore jusqu'à la fin du siècle, il ne réussirait à
> réduire l'augmentation de la température en 2100 que de 0.0012°C.
>
> Et ce résultat imperceptible serait obtenu en privant les pays émergeants
> de sortir définitivement de la misère.
>
Page introuvable !
Paul Aubrin
2018-01-07 13:11:47 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 12:16:57 +0100, "René Groumal a écrit :

>> Le principe de précaution peut conduire, et c'est le cas ici, à des
>> mesures parfaitement contre-productives.
>> C'est par exemple l'argument, parfaitement étayé, de Bjorn Lomborg:
>>
>> https://www.prageru.com/sites/default/files/courses/transcripts/
lomborg-
>> the_paris_climate_agreement_wont_change_the_climate-transcript.pdf
>>
>> Extrait:
>> Utilisant les mêmes modèles que ceux de l'ONU, j'ai mis en évidence que
>> le plan pour une énergie propre n'aboutirait à pratiquement rien. Même
>> si les restrictions d'émission de dioxyde de carbone convenues pour
>> l'accord de Paris étaient strictement appliquées, non seulement sur les
>> 14 ans qu'ils couvrent mais encore jusqu'à la fin du siècle, il ne
>> réussirait à réduire l'augmentation de la température en 2100 que de
>> 0.0012°C.
>>
>> Et ce résultat imperceptible serait obtenu en privant les pays
>> émergeants de sortir définitivement de la misère.
>>
> Page introuvable !

Elle est là:

https://tinyurl.com/yboufalo

NB: certains participants de ce forum perdent leurs nerfs quand on
utilise tinyurl ou l'équivalent. Alors, j'essaie d'éviter les discussions
interminables et oiseuses avec eux.
anyone
2018-01-07 10:15:39 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 09:29, kw a écrit :
> On 07-01-2018, K wrote:
>> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit :
>>>
>>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2 entraîne
>>> le réchauffement sans la moindre preuve.
>>
>> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de changement
>> climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques suffisantes pour
>> savoir qui a tort et qui a raison.
>>
>> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe du
>> pari de Pascal.
>>
>> Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains, est
>> une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos émissions
>> de CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?
>>
>> Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans la
>> production d'énergie ?
>
> Nous avons également à y gagner, meilleure isolation et transports moins
> polluants sont tout bénéf en dehors du RCA.
>
quel est le bénéfice sachant que le cout de la sur-isolation exigée est
supérieur à l'économie?
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-07 12:45:30 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 06:52, K. a écrit :
> Le 06/01/2018 à 23:11, "Pingouins, chiens et canards en 404" a écrit :
>>
>> Le crétin incapable d'analyse c'est celui qui gobe que le CO2 entraîne
>> le réchauffement sans la moindre preuve.
>
> Moi, j'admets volontiers que je suis un crétin en matière de changement
> climatique, n'ayant pas les compétences scientifiques suffisantes pour
> savoir qui a tort et qui a raison.

C'est bien de le reconnaître.

> Mais dans le doute, je pense qu'il vaut mieux appliquer le principe du
> pari de Pascal.
> Même si le GIEC a tort, même si le RCA, comme l'affirment certains, est
> une vaste fumisterie, qu'avons-nous à perdre à réduire nos émissions de
> CO2, de méthane et d'autres gaz à effet de serre ?

Ah, mais moi je ne suis pas partisan de vider les cendriers des voitures
en pleine rue, de jeter des produits chimiques dans les ruisseaux, etc.

Mais le CO2 vous en rejetez à chaque fois que vous expirez. Déjà.

> Qu'avons-nous à perdre à diminuer la part des énergies fossiles dans la
> production d'énergie ?

A tout le moins de la flexibilité : il n'y a pas de soleil la nuit et
les possibilités de stockage de l'électricité sont encore limitées.

> Bref, ceux qui, comme moi, ne sont pas des scientifiques de haut niveau
> ou, en tout cas, pas dans le domaine de la climatologie, ont tout
> intérêt à accepter le RCA comme une réalité, fût-ce au nom du principe
> de précaution, fût-ce avec quelque doute.

Qu'a-t-on à perdre à accepter ces histoires sur des gens qui
empoisonnent des puits ? Le principe de précaution le recommande.

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
c***@gmail.com
2018-01-07 05:41:08 UTC
Permalink
Raw Message
On Saturday, January 6, 2018 at 3:02:19 PM UTC-5, Pingouins, chiens et canards en 404 wrote:
> Le 06/01/2018 à 20:52, Mr H.­ a écrit :
> > sam. 06 janv. 2018, Beep Beep <***@Death.Valley> disait :
> >
> >> Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
> >>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
> >>>
> >>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
> >>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
> >>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
> >>>
> >>>
> >>> Énonciation du grief
> >>>
> >>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur
> >>> le réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en
> >>> décembre 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les
> >>> limites proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à
> >>> l'environnement, entraveraient le progrès de la science et de la
> >>> technologie et nuiraient à la santé et au bien-être des hommes.
> >>>
> >>> Il n'y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération
> >>> humaine de dioxyde de carbone, de méthane ou d'autres gaz à effet de
> >>> serre cause ou entraînera, dans un avenir prévisible, un
> >>> réchauffement catastrophique de l'atmosphère terrestre et une
> >>> perturbation du climat terrestre. En outre, il existe des preuves
> >>> scientifiques substantielles que les augmentations du dioxyde de
> >>> carbone atmosphérique produisent de nombreux effets bénéfiques sur
> >>> les environnements naturels végétaux et animaux de la terre.
> >>>
> >>>
> >>> But de la pétition
> >>>
> >>> Le but du projet de pétition est de démontrer que l'affirmation
> >>> d'une «science établie» et d'un «consensus» accablant en faveur de
> >>> l'hypothèse du réchauffement climatique causé par l'homme et des
> >>> dommages climatologiques qui en découlent est fausse. Aucun
> >>> consensus ou science établie n'existe. Comme l'indiquent le texte de
> >>> la pétition et la liste des signataires, un très grand nombre de
> >>> scientifiques américains rejettent cette hypothèse.
> >>>
> >>> Les publicistes des Nations Unies, M. Al Gore, et leurs partisans
> >>> prétendent souvent qu'il ne reste que quelques «sceptiques», des
> >>> sceptiques qui ne sont toujours pas convaincus de l'existence d'une
> >>> urgence catastrophique causée par l'homme et causée par le
> >>> réchauffement climatique.
> >>>
> >>> Il est évident que 31.487 Américains avec des diplômes
> >>> universitaires en sciences - dont 9.029 doctorats, ne sont pas
> >>> «quelques-uns». De plus, d'après la déclaration de pétition claire
> >>> et forte qu'ils ont signée, il est évident que ces 31 487
> >>> scientifiques américains ne sont pas des «sceptiques».
> >>>
> >>> Ces scientifiques sont plutôt convaincus que l'hypothèse du
> >>> réchauffement de la planète causée par l'homme est sans validité
> >>> scientifique et que l'action du gouvernement sur la base de cette
> >>> hypothèse endommagerait inutilement et contre-productivement la
> >>> prospérité humaine et l'environnement naturel de la Terre.
> >>>
> >>> Source:
> >>> http://www.petitionproject.org/
> >>
> >> Bon ça date de 2012, mais de plus :
> >> [...]
> >> Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu’il ait
> >> une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
> >> ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
> >> n’ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
> >> évidemment, n’a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
> >> académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
> >> donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
> >> (dans un domaine autre que la médecine). Nous n’avons malheureusement
> >> pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
> >> personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
> >> signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s’il n’est pas sûr
> >> qu’ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
> >> effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
> >> plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
> >> de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
> >> sur mille l’est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c’est le
> >> petit bonhomme vert en bas de l’image.
> >> [...]
> >>
> >> http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifique-rechauffement-climatique-climatosceptiques/
> >
> >
> > Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
> > scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
> > son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant que
> > l'avis de monsieur tout le monde. L'avis d'une poignée d'experts d'un
> > sujet donné sur ce sujet est plus important que l'avis de milliers
> > d'experts sur des sujets qui sont étrangers à leurs domaines de
> > compétence.
>
> Quand des imbéciles en cohorte valident des données censées montrer que
> A implique B parce qu'on a les deux en même temps alors qu'une analyse
> sérieuse des données montre qu'à chaque fois B précède A (*), il est
> évident qu'un Vincent Courtillot qui a fait des études de haut niveau,
> et maîtrise les analyses statistiques, compte plus que celui d'un
> imbécile comme Jouzel qui n'a réussi aucun bon concours au tout début
> des années 60 et a échoué dans une petite école de troisième zone; et à
> qui on a donné un doctorat sans valeur en réchauffement des pâquerettes
> comme on en a donné un sans valeur en astrologie à Elisabeth Teissier,
> et un autre sans valeur aux frères Bogdanoff en physique alors qu'ils
> n'ont ni l'un ni l'autre de Deug, licence, maîtrise en maths ou physique
> ni diplôme d'ingénieur de haut niveau.
>
>
> * : A : CO2, B : température
>
> --
> https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U

la température monte ...depuis 10 jours il fait entre -27°C et -39°C là oú j' habite...
Philippe RAI
2018-01-06 20:19:26 UTC
Permalink
Raw Message
Mr H.? <***@jekyll.org> wrote:


> > Bon ça date de 2012, mais de plus :
> > [...]
> > Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu'il ait
> > une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
> > ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
> > n'ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
> > évidemment, n'a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
> > académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
> > donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
> > (dans un domaine autre que la médecine). Nous n'avons malheureusement
> > pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
> > personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
> > signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s'il n'est pas sûr
> > qu'ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
> > effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
> > plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
> > de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
> > sur mille l'est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c'est le
> > petit bonhomme vert en bas de l'image.
> > [...]
> >
> >
http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifiq
ue-rechauffement-climatique-climatosceptiques/
>
>
> Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
> scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
> son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant que
> l'avis de monsieur tout le monde.

Pas d'accord ! Il existe en matière de science des méthodes, des
principes, des règles qui s'appliquent à tous les domaines.

Donc n'importe quel scientifique est en mesure de juger si ces règles
sont respectées ou pas, et donc si la démonstration est acceptable ou
pas.

Il y a aussi des principes mathématiques ou physiques qui sont
évidemment immuables.

Je me souviens d'un ingénieur qui avait lu le document d'un collègue et
qui lui avait dit : je ne comprends pas bien certains points puisque ce
n'est pas mon domaine, mais j'ai vérifié tous tes calculs, il sont bons.

Une des principales règles c'est que toute démontration scientifique
doit être présentée de façon à ce qu'elle puisse être reproductible.

Or concernant le sujet du réchauffement attribué au CO2, force est de
constater que c'est loin d'être le cas.

Juste un exemple trivial : on nous annonce que tel ou tel mois est le
plus chaud depuis telle ou telle année. Et on donne une valeur au 1/10
de degré près sans aucun intervalle d'incertitude.

D'où sortent les valeurs de température qui ont permis ce calcul ? Quels
instruments ? quelle est l'incertitude de mesure ? comment ces valeurs
ont-elles été réduites à une seule ? quelle formule établie en fonction
de quoi ?

Qui a vérifié ?

On ne sait pas. Quelqu'un qui veut reprendre ce calcul ne peut pas le
faire. N'importe quel scientifique est capable d'un tel constat même
s'il ne connaît rien à la climatologie.

Idem pour les valeurs de CO2 et leur effet supposé.

Sans compter que tous les calculs (modèles) dont les résultats ont été
présentés depuis maintenant plus de 20 ans ont prouvé qu'ils avaient été
incapables de prévoir l'évolution observée de la température.

Les exemples de scientifiques qui deviennent sceptiques rien qu'en
regardant les méthodes utilisées et présentées sont légion.
kw
2018-01-07 08:19:55 UTC
Permalink
Raw Message
On 06-01-2018, Philippe RAI wrote:
> Mr H.? <***@jekyll.org> wrote:
>
>
>> > Bon ça date de 2012, mais de plus :
>> > [...]
>> > Pareil nombre est censé inciter à la réflexion… à condition qu'il ait
>> > une valeur. Le site Internet de la pétition nous dit en effet que, sur
>> > ces 31 487 scientifiques américains, 19 872 (soit près des deux tiers)
>> > n'ont pas de diplôme supérieur à la licence ou au mastère. Ce qui,
>> > évidemment, n'a pas pu leur ouvrir les portes de la recherche
>> > académique. Il y a également 2 586 médecins et vétérinaires. Il reste
>> > donc 9 029 personnes qui affirment avoir passé une thèse de doctorat
>> > (dans un domaine autre que la médecine). Nous n'avons malheureusement
>> > pas la répartition, suivant les domaines scientifiques, de toutes ces
>> > personnes mais le site nous dit tout de même que, sur les 31 487
>> > signataires, 39 ont étudié la climatologie, même s'il n'est pas sûr
>> > qu'ils aient soutenu une thèse. En admettant que ces 39 personnes sont
>> > effectivement des climatologues de métier, elles représentent à peine
>> > plus de 0,1 % du total. Pour le dire autrement, 99,9 % des signataires
>> > de cette pétition ne sont pas des spécialistes du climat. Seulement un
>> > sur mille l'est. Un sur mille, cela ressemble à ce schéma : c'est le
>> > petit bonhomme vert en bas de l'image.
>> > [...]
>> >
>> >
> http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/23/consensus-scientifiq
> ue-rechauffement-climatique-climatosceptiques/
>>
>>
>> Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
>> scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
>> son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant que
>> l'avis de monsieur tout le monde.
>
> Pas d'accord ! Il existe en matière de science des méthodes, des
> principes, des règles qui s'appliquent à tous les domaines.

Et une pétition en fait partie ?

--
Paul Aubrin
2018-01-07 08:27:41 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 08:19:55 +0000, kw a écrit :

>>> Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
>>> scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
>>> son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant
>>> que l'avis de monsieur tout le monde.
>>
>> Pas d'accord ! Il existe en matière de science des méthodes, des
>> principes, des règles qui s'appliquent à tous les domaines.
>
> Et une pétition en fait partie ?

Les climatologues du GIEC semblent considérer le consensus comme un
argument scientifique. La pétition de l’Oregon essayait de se conformer à
leur processus "scientifique".
Paul Aubrin
2018-01-06 21:10:11 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sat, 06 Jan 2018 20:52:59 +0100, Mr H.­ a écrit :

> Ça sent l'escroquerie intellectuelle à plein nez. L'avis d'un expert
> scientifique n'a de valeur que pour les questions qui sont relatives à
> son domaine d'expertise. Autrement, il n'est guère plus intéressant que
> l'avis de monsieur tout le monde.

C'est faux. Un scientifique apprend non seulement des connaissances dans
de nombreux domaines de la physique et de la chimie avant de se
spécialiser, mais en plus il apprend une manière de travailler et de
raisonner qui est identique pour l'ensemble des sciences. C'est cet outil
intellectuel qui lui permet de juger la validité des arguments dans des
domaines d'expertise différents du sien.
MAIxxxx
2018-01-06 21:22:30 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>
> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>
>
> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
> climatique comme étant une supercherie !
>
>
> Énonciation du grief
>
> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur le
> réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en décembre
> 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les limites
> proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à l'environnement,
> entraveraient le progrès de la science et de la technologie et nuiraient
> à la santé et au bien-être des hommes.
>
[snip]
>

Dans la mesure où ces pétitionnaires semblent être des citoyens US on ne
peut que douter de leur clairvoyance, ne serait-ce que quand on constate
le genre de président qu'ils ont élu "librement".

De toutes façon, les faits se moquent des pétitions, même US. On verra
dans quelque temps ce qu'il en est, mais probablement trop tard. Le pb
est que les anti-réchauffistes vont entrainer tous les autres dans la
même mélasse. Mais les USA auront alors leur part de conséquence.
RAB ?

--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
Paul Aubrin
2018-01-06 21:41:27 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sat, 06 Jan 2018 22:22:30 +0100, MAIxxxx a écrit :

> De toutes façon, les faits se moquent des pétitions, même US. On verra
> dans quelque temps ce qu'il en est, mais probablement trop tard. Le pb
> est que les anti-réchauffistes vont entrainer tous les autres dans la
> même mélasse. Mais les USA auront alors leur part de conséquence.
> RAB ?

On a commencé à voir: les prédictions des modèles du GIEC se sont avérées
fausses. Ces modèles ne sont même pas capables de reproduire les El Nino/
La Nina du passé. Ils n'ont pas été capable de prédire les El Nino/La
Nina postérieurs à leur publication. Ils ne prédisent pas les variations
"régionales". Ils ne prédisent pas correctement les précipitations ni
l'humidité de l'atmosphère. Ils ne prédisent pas correctement l'évolution
des températures.

La moyenne des modèles du GIEC prédit une tendance de température trois
fois plus élevée que ce qui a été réellement observé. En plus, la
dispersion de ces modèles est énorme et considérer leur moyenne ne repose
sur aucune considération rationnelle. Il n'y a aucune raison d'imaginer
que les quelques modèles tirés au hasard pour les rapports du GIEC soient
représentatifs, en moyenne, de l'évolution future de l'atmosphère. Aucune.

En attendant, les températures sont en quasi-stagnation depuis une
vingtaine d'années.
Maidikos
2018-01-07 01:50:24 UTC
Permalink
Raw Message
Paul Aubrin a exprimé avec précision :
> Le Sat, 06 Jan 2018 22:22:30 +0100, MAIxxxx a écrit :
>
>> De toutes façon, les faits se moquent des pétitions, même US. On verra
>> dans quelque temps ce qu'il en est, mais probablement trop tard. Le pb
>> est que les anti-réchauffistes vont entrainer tous les autres dans la
>> même mélasse. Mais les USA auront alors leur part de conséquence.
>> RAB ?
>
> On a commencé à voir: les prédictions des modèles du GIEC se sont avérées
> fausses. Ces modèles ne sont même pas capables de reproduire les El Nino/
> La Nina du passé. Ils n'ont pas été capable de prédire les El Nino/La
> Nina postérieurs à leur publication. Ils ne prédisent pas les variations
> "régionales". Ils ne prédisent pas correctement les précipitations ni
> l'humidité de l'atmosphère. Ils ne prédisent pas correctement l'évolution
> des températures.
>
> La moyenne des modèles du GIEC prédit une tendance de température trois
> fois plus élevée que ce qui a été réellement observé. En plus, la
> dispersion de ces modèles est énorme et considérer leur moyenne ne repose
> sur aucune considération rationnelle. Il n'y a aucune raison d'imaginer
> que les quelques modèles tirés au hasard pour les rapports du GIEC soient
> représentatifs, en moyenne, de l'évolution future de l'atmosphère. Aucune.
>
> En attendant, les températures sont en quasi-stagnation depuis une
> vingtaine d'années.

Ça me fait penser à ce que j'entendais dans ma jeunesse:
"Avec leur bombe atomique, ils nous détraquent le temps."

--
Plus de croquages ici =>http://leoncroqueur.canalblog.com/
Colonial2018
2018-01-07 02:39:35 UTC
Permalink
Raw Message
Après mûre réflexion, MAIxxxx a écrit :
> Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>> climatique comme étant une supercherie !
>>
>>
>> Énonciation du grief
>>
>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur le
>> réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en décembre
>> 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les limites proposées
>> sur les gaz à effet de serre nuiraient à l'environnement, entraveraient le
>> progrès de la science et de la technologie et nuiraient à la santé et au
>> bien-être des hommes.
>>
> [snip]
>>
>
> Dans la mesure où ces pétitionnaires semblent être des citoyens US on ne peut
> que douter de leur clairvoyance, ne serait-ce que quand on constate le genre
> de président qu'ils ont élu "librement".
>

Tu es si fier du tien?


> De toutes façon, les faits se moquent des pétitions, même US. On verra dans
> quelque temps ce qu'il en est, mais probablement trop tard. Le pb est que les
> anti-réchauffistes vont entrainer tous les autres dans la même mélasse. Mais
> les USA auront alors leur part de conséquence.
> RAB ?

--
----

Les Belges offensent souvent notre goût mis ils ont l'intelligence
hospitalière (Maurice Barrès. La querelle des nationalistes et
descosmopolites. 1892)
Paul Aubrin
2018-01-07 06:38:04 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 03:39:35 +0100, Colonial2018 a écrit :

>> Dans la mesure où ces pétitionnaires semblent être des citoyens US on
>> ne peut que douter de leur clairvoyance, ne serait-ce que quand on
>> constate le genre de président qu'ils ont élu "librement".
>>
>>
> Tu es si fier du tien?

Il faut ajouter qu'ils avaient le choix entre M. Trump et Mme Clinton.
La presse française en pinçait pour Mme Clinton, certes. Mais les
étasuniens l'ont dégagée.

>> De toutes façon, les faits se moquent des pétitions, même US. On verra
>> dans quelque temps ce qu'il en est, mais probablement trop tard. Le pb
>> est que les anti-réchauffistes vont entrainer tous les autres dans la
>> même mélasse. Mais les USA auront alors leur part de conséquence.
>> RAB ?
MAIxxxx
2018-01-07 08:52:55 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 03:39, Colonial2018 a écrit :
> Après mûre réflexion, MAIxxxx a écrit :
>> Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>>
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>>
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>
>>>
>>> Énonciation du grief
>>>
>>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur
>>> le réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en
>>> décembre 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les
>>> limites proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à
>>> l'environnement, entraveraient le progrès de la science et de la
>>> technologie et nuiraient à la santé et au bien-être des hommes.
>>>
>> [snip]
>>>
>>
>> Dans la mesure où ces pétitionnaires semblent être des citoyens US on
>> ne peut que douter de leur clairvoyance, ne serait-ce que quand on
>> constate le genre de président qu'ils ont élu "librement".
>>
>
> Tu es si fier du tien?
>
Un président élu par protection ? Pas trop fier d'avoir été coincé. Le
jeune homme est brillant mais manifestement bien influençable comme bien
des gens de son âge. Et puis on l'a un peu trop "fabriqué" pour que ce
soit vraiment une "rencontre d' un homme et d'un peuple" (CDG).
>
>> De toutes façon, les faits se moquent des pétitions, même US. On verra
>> dans quelque temps ce qu'il en est, mais probablement trop tard. Le pb
>> est que les anti-réchauffistes vont entrainer tous les autres dans la
>> même mélasse. Mais les USA auront alors leur part de conséquence.
>> RAB ?
>


--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
Paul Aubrin
2018-01-07 09:22:31 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 09:52:55 +0100, MAIxxxx a écrit :

> Le 07/01/2018 à 03:39, Colonial2018 a écrit :
>> Après mûre réflexion, MAIxxxx a écrit :
>>> Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>>>
>>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-
par-pres-de-32-000.html
>>>>
>>>>
>>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>>>
>>>>
>>>> Énonciation du grief
>>>>
>>>> Nous exhortons le gouvernement des États-Unis à rejeter l'accord sur
>>>> le réchauffement climatique qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en
>>>> décembre 1997 ainsi que toutes autres propositions similaires. Les
>>>> limites proposées sur les gaz à effet de serre nuiraient à
>>>> l'environnement, entraveraient le progrès de la science et de la
>>>> technologie et nuiraient à la santé et au bien-être des hommes.
>>>>
>>> [snip]
>>>>
>>>>
>>> Dans la mesure où ces pétitionnaires semblent être des citoyens US on
>>> ne peut que douter de leur clairvoyance, ne serait-ce que quand on
>>> constate le genre de président qu'ils ont élu "librement".
>>>
>>>
>> Tu es si fier du tien?
>>
> Un président élu par protection ? Pas trop fier d'avoir été coincé. Le
> jeune homme est brillant mais manifestement bien influençable comme bien
> des gens de son âge. Et puis on l'a un peu trop "fabriqué" pour que ce
> soit vraiment une "rencontre d' un homme et d'un peuple" (CDG).

Constitutionnellement, le rôle du président n'est pas celui-là.
Le premier ministre qu'il a nommé tire sa légitimité du groupe
parlementaire qu'il a réussit à faire élire. Mais c'est une majorité de
circonstances pourrait se disloquer rapidement en cas d'erreurs (comme
par exemple si on interdit l'accès aux villes aux propriétaires
d'automobiles encore en bon état, ou que l'application trop brutale de la
politique énergétique entraîne des blackouts géants du genre de celui de
2006).
kw
2018-01-07 09:45:07 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,

Pas mal l'amalgame.
Et la vignette on la colle sur le front des propriétaire d'automobiles
du coup s'ils tentaient d'accéder aux villes à pied ?

--
Paul Aubrin
2018-01-07 10:01:04 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>
> Pas mal l'amalgame.

Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.

Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats des politiques de
transition énergétiques mises en oeuvre par deux pays: l'Allemagne et
l'Australie. Dans les deux cas, elles ont conduit, contrairement aux
promesses politiciennes, à une flambée du prix de l'énergie au
consommateur, particulièrement ressentie par les plus pauvres. Elles ont
aussi mis à mal la stabilité du système de distribution électrique, mis
en faillite les producteurs d'énergie bon marché et provoqué la
délocalisation des industries. Les mêmes causes produisant les mêmes
effets, la France connaîtra les mêmes vicissitudes dans une dizaine
d'années.

> Et la vignette on la colle sur le front des propriétaire d'automobiles
> du coup s'ils tentaient d'accéder aux villes à pied ?
kw
2018-01-07 10:28:37 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>
>> Pas mal l'amalgame.
>
> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.

Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
l'être instantanément ?

Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.

>
> Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats.

On est encore loin des résultats puisqu'on est en pleine transition
à peine amorcée timidement avec un maximum de freins de toutes parts.

« Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger
ceux qui essaient »

Du reste le nucléaire n'aurait jamais vu le jour avec cette peur du
changement !

--
anyone
2018-01-07 10:46:37 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 11:28, kw a écrit :
> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>>>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>
>>> Pas mal l'amalgame.
>>
>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>
> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
> l'être instantanément ?
>
> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>
>>
>> Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats.
>
> On est encore loin des résultats puisqu'on est en pleine transition
> à peine amorcée timidement avec un maximum de freins de toutes parts.
>
> « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger
> ceux qui essaient »

Nous somme "encore" en démocratie, avec le droit de protester quand on
paye (cher) des élucubrations doctrinaires.

Ce que tu décris est le muselage de l'opposition, la dictature.


>
> Du reste le nucléaire n'aurait jamais vu le jour avec cette peur du
> changement !
>
c'est bien la peur qui demande l’arrêt du nucléaire? pas un raisonnement
rationnel..
anyone
2018-01-07 11:00:20 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 11:28, kw a écrit :
> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>>>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>
>>> Pas mal l'amalgame.
>>
>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>
> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
> l'être instantanément ?
>
> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>
>>
>> Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats.
>
> On est encore loin des résultats puisqu'on est en pleine transition
> à peine amorcée timidement avec un maximum de freins de toutes parts.
>
> « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger
> ceux qui essaient »

Nous sommes "encore" en démocratie, avec le droit de protester quand on
paye (cher) des élucubrations doctrinaires.

Ce que tu décris est le muselage de l'opposition, la dictature.


>
> Du reste le nucléaire n'aurait jamais vu le jour avec cette peur du
> changement !
>
c'est bien la peur qui demande l’arrêt du nucléaire? pas un raisonnement
rationnel..
kw
2018-01-07 11:19:44 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, anyone wrote:
> Le 07/01/2018 à 11:28, kw a écrit :
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>>
>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>>>>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>>
>>>> Pas mal l'amalgame.
>>>
>>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>>
>> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
>> l'être instantanément ?
>>
>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>
>>>
>>> Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats.
>>
>> On est encore loin des résultats puisqu'on est en pleine transition
>> à peine amorcée timidement avec un maximum de freins de toutes parts.
>>
>> « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger
>> ceux qui essaient »
>
> Nous sommes "encore" en démocratie, avec le droit de protester quand on
> paye (cher) des élucubrations doctrinaires.

Il est beaucoup plus efficace d'agir que de protester.

>
> Ce que tu décris est le muselage de l'opposition, la dictature.
>
>
>>
>> Du reste le nucléaire n'aurait jamais vu le jour avec cette peur du
>> changement !
>>
> c'est bien la peur qui demande l’arrêt du nucléaire? pas un raisonnement
> rationnel..

Et inversement (c'est la contradiction que tu n'arrives pas à admettre).

Les courbes sont entrain de s'inverser, d'où le terme de transition qui
fait de plus en plus consensus.

--
anyone
2018-01-07 12:20:42 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 12:19, kw a écrit :
> On 07-01-2018, anyone wrote:
>> Le 07/01/2018 à 11:28, kw a écrit :
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>>>
>>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>>>>>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>>>
>>>>> Pas mal l'amalgame.
>>>>
>>>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>>>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>>>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>>>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>>>
>>> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
>>> l'être instantanément ?
>>>
>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>>
>>>>
>>>> Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats.
>>>
>>> On est encore loin des résultats puisqu'on est en pleine transition
>>> à peine amorcée timidement avec un maximum de freins de toutes parts.
>>>
>>> « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger
>>> ceux qui essaient »
>>
>> Nous sommes "encore" en démocratie, avec le droit de protester quand on
>> paye (cher) des élucubrations doctrinaires.
>
> Il est beaucoup plus efficace d'agir que de protester.

aucun rapport. C'est un principe en démocratie: le droit d'exprimer
son désaccord.

Ce qui écrit conduit à la dictature, au retour des khmers verts.

Quant à l’efficacité, c'est une efficacité alléguée pas mesurée.
anyone
2018-01-07 12:51:22 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 12:19, kw a écrit :
> On 07-01-2018, anyone wrote:
>> Le 07/01/2018 à 11:28, kw a écrit :
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>>>
>>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>>>>>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>>>
>>>>> Pas mal l'amalgame.
>>>>
>>>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>>>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>>>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>>>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>>>
>>> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
>>> l'être instantanément ?
>>>
>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>>
>>>>
>>>> Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats.
>>>
>>> On est encore loin des résultats puisqu'on est en pleine transition
>>> à peine amorcée timidement avec un maximum de freins de toutes parts.
>>>
>>> « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger
>>> ceux qui essaient »
>>
>> Nous sommes "encore" en démocratie, avec le droit de protester quand on
>> paye (cher) des élucubrations doctrinaires.
>
> Il est beaucoup plus efficace d'agir que de protester.

aucun rapport. C'est un principe en démocratie: le droit d'exprimer
son désaccord.

Ce que tu écris conduit à la dictature, au retour des khmers verts.

Quant à l’efficacité, c'est une efficacité alléguée pas mesurée.
kw
2018-01-07 13:20:48 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, anyone wrote:
> Le 07/01/2018 à 12:19, kw a écrit :
>> On 07-01-2018, anyone wrote:
>>> Le 07/01/2018 à 11:28, kw a écrit :
>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>>>>
>>>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>>>>>>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>>>>
>>>>>> Pas mal l'amalgame.
>>>>>
>>>>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>>>>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>>>>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>>>>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>>>>
>>>> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
>>>> l'être instantanément ?
>>>>
>>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>>>
>>>>>
>>>>> Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats.
>>>>
>>>> On est encore loin des résultats puisqu'on est en pleine transition
>>>> à peine amorcée timidement avec un maximum de freins de toutes parts.
>>>>
>>>> « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger
>>>> ceux qui essaient »
>>>
>>> Nous sommes "encore" en démocratie, avec le droit de protester quand on
>>> paye (cher) des élucubrations doctrinaires.
>>
>> Il est beaucoup plus efficace d'agir que de protester.
>
> aucun rapport. C'est un principe en démocratie: le droit d'exprimer
> son désaccord.

Je voulais dire proposer. Proposer est plus efficace que protester.

>
> Ce que tu écris conduit à la dictature, au retour des khmers verts.

Là tu confirmes ta peur et ton refus du dialogue.

>
> Quant à l’efficacité, c'est une efficacité alléguée pas mesurée.


--
Paul Aubrin
2018-01-07 13:32:36 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 11:19:44 +0000, kw a écrit :

>> Nous sommes "encore" en démocratie, avec le droit de protester quand on
>> paye (cher) des élucubrations doctrinaires.
>
> Il est beaucoup plus efficace d'agir que de protester.

J'ai eu la chance de participer successivement à plusieurs projets qui
ont considérablement amélioré la productivité, baissé les coûts et
amélioré la qualité du service rendu dans plusieurs domaines successifs.
Je ne m'intéresse pas à la politique en tant que carrière. Mais j'estime
important d'informer mes concitoyens quand je m'aperçois que nous allons
nous fourvoyer. J'essaie de fournir les raisons qui ont emporté ma
conviction. En ce qui concerne le climat, je pense avoir reçu une
formation scientifique suffisante pour comprendre assez en détail les
attendus du débat. Les arguments du genre "seuls les climatologues
favorable au GIEC ont le droit de s'exprimer et les autres doivent la
fermer" sont intolérables. Mettre à pied du jour au lendemain monsieur
Verdier qui avait eu l'outrecuidance de mettre en doute publiquement
l'utilité des COP était une atteinte intolérable à la liberté
d'expression. Les personnes qui l'ont ordonnée ou s'en sont faites
complices sont des dictateurs et des collabos.
kw
2018-01-07 13:50:07 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 11:19:44 +0000, kw a écrit :
>
>>> Nous sommes "encore" en démocratie, avec le droit de protester quand on
>>> paye (cher) des élucubrations doctrinaires.
>>
>> Il est beaucoup plus efficace d'agir que de protester.
>
> J'ai eu la chance de participer successivement à plusieurs projets qui
> ont considérablement amélioré la productivité, baissé les coûts et
> amélioré la qualité du service rendu dans plusieurs domaines successifs.
> Je ne m'intéresse pas à la politique en tant que carrière. Mais j'estime
> important d'informer mes concitoyens quand je m'aperçois que nous allons
> nous fourvoyer. J'essaie de fournir les raisons qui ont emporté ma
> conviction. En ce qui concerne le climat, je pense avoir reçu une
> formation scientifique suffisante pour comprendre assez en détail les
> attendus du débat.

Ce qui est plus difficile c'est d'admettre que l'on est nombreux dans ce
cas sans pour autant arriver aux mêmes conclusions.
Cette part de similitude devrait nous réunir plutôt que l'inverse qui
est profondément stérile.

C'est ce que je retrouve aujourd'hui dans mon travail et c'est
franchement assez extraordinaire et peut-être assez inédit.
Plus la réaction est virulente plus je me dis qu'on a gagné :)


--
Paul Aubrin
2018-01-07 11:01:19 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 10:28:37 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux
>>>> villes aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>
>>> Pas mal l'amalgame.
>>
>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>
> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
> l'être instantanément ?

Les estimations du prix de revente de la production montrent que le
programme a été amorti il y a longtemps.
Du jour où l'éolien n'a plus de subventions et est soumis aux même règles
d'accès au marché électrique que ses contreparties qui produisent à la
demande, il ne sera pas rentable avant des siècles.

> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.

Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
résultat est connu: la gabegie.
kw
2018-01-07 11:09:15 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 10:28:37 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>>
>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux
>>>>> villes aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>>
>>>> Pas mal l'amalgame.
>>>
>>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>>
>> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
>> l'être instantanément ?
>
> Les estimations du prix de revente de la production montrent que le
> programme a été amorti il y a longtemps.
> Du jour où l'éolien n'a plus de subventions et est soumis aux même règles
> d'accès au marché électrique que ses contreparties qui produisent à la
> demande, il ne sera pas rentable avant des siècles.

Tout comme le nucléaire. A chacun de juger, on n'avance pas.

>
>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>
> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
> résultat est connu: la gabegie.

Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
mettre en avant plus souvent !
anyone
2018-01-07 12:43:59 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 12:09, kw a écrit :
> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 10:28:37 +0000, kw a écrit :
>>
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>>>
>>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux
>>>>>> villes aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>>>
>>>>> Pas mal l'amalgame.
>>>>
>>>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>>>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>>>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>>>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>>>
>>> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
>>> l'être instantanément ?
>>
>> Les estimations du prix de revente de la production montrent que le
>> programme a été amorti il y a longtemps.
>> Du jour où l'éolien n'a plus de subventions et est soumis aux même règles
>> d'accès au marché électrique que ses contreparties qui produisent à la
>> demande, il ne sera pas rentable avant des siècles.
>
> Tout comme le nucléaire. A chacun de juger, on n'avance pas.

Démonstration? Si le nucléaire est rentable. La vente de l’électricité
produite au prix du marché suffit a couvrir les couts et ce n'est pas
votre campagne de désinformation sur les couts cachés qui changera
quelque chose.


>
>>
>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>
>> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
>> résultat est connu: la gabegie.
>
> Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
> mettre en avant plus souvent !
>

Créer un emploi, c'est créer un cout, mieux vaut contenir les effectifs
pour ne pas augmenter les couts.

Créer des emplois, c'est bien quand ceux ci apportent un nouveau service
(les startups par exemple), créer des emplois pour produire de
l’électricité 3 à 6 fois plus cher que le prix du marché est une connerie.

Par ailleurs, les emplois créés par les ENR ne sont crées à l’étranger.
En France, selon l'observatoire de l’éolien (oui, ça existe!!!), en
2016, on dénombrait 14 470 emplois pour une puissance installée de 10290
MW, soit un 1,406 emploi par MW installé. Le taux de cherche étant
inférieur à 0.33 ça nous fait presque 5 emplois par MW productible.

Pas étonnant que ce soit si cher.

Centrale de Civaux 2900 MW avec 1100 personnes, personnel administratif
inclus.

Soit 0.37 emploi par MW productible.

5/0.37 = 13.5. A puissance produite équivalente, Il faut plus de 13
fois plus de personnel pour disposer d'un MW productive dans l’éolien
que dans le nucléaire.

Quel gâchis!!
anyone
2018-01-07 12:47:10 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 12:09, kw a écrit :
> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 10:28:37 +0000, kw a écrit :
>>
>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>>>
>>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux
>>>>>> villes aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>>>
>>>>> Pas mal l'amalgame.
>>>>
>>>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>>>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>>>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>>>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>>>
>>> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle devrait
>>> l'être instantanément ?
>>
>> Les estimations du prix de revente de la production montrent que le
>> programme a été amorti il y a longtemps.
>> Du jour où l'éolien n'a plus de subventions et est soumis aux même règles
>> d'accès au marché électrique que ses contreparties qui produisent à la
>> demande, il ne sera pas rentable avant des siècles.
>
> Tout comme le nucléaire. A chacun de juger, on n'avance pas.

Démonstration? Si le nucléaire est rentable. La vente de l’électricité
produite au prix du marché suffit a couvrir les couts et ce n'est pas
votre campagne de désinformation sur les couts cachés qui changera
quelque chose.


>
>>
>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>
>> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
>> résultat est connu: la gabegie.
>
> Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
> mettre en avant plus souvent !
>

Créer un emploi, c'est créer un cout, mieux vaut contenir les effectifs
pour ne pas augmenter les couts.

Créer des emplois, c'est bien quand ceux ci apportent un nouveau service
(les startups par exemple), créer des emplois pour produire de
l’électricité 3 à 6 fois plus cher que le prix du marché est une connerie.

Par ailleurs, les emplois créés par les ENR ne sont créés
majoritairement à l’étranger. En France, selon l'observatoire de
l’éolien (oui, ça existe!!!), en 2016, on dénombrait 14 470 emplois pour
une puissance installée de 10290 MW, soit un 1,406 emploi par MW
installé. Le taux de charge étant inférieur à 0.33 ça nous fait presque
5 emplois par MW productible.

Pas étonnant que ce soit si cher.

Centrale de Civaux 2900 MW avec 1100 personnes, personnel administratif
inclus.

Soit 0.37 emploi par MW productible.

5/0.37 = 13.5. A puissance produite équivalente, Il faut plus de 13
fois plus de personnel pour disposer d'un MW productive dans l’éolien
que dans le nucléaire.

Quel gâchis!!
Paul Aubrin
2018-01-07 13:59:00 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 13:47:10 +0100, anyone a écrit :

> Le 07/01/2018 à 12:09, kw a écrit :
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> Le Sun, 07 Jan 2018 10:28:37 +0000, kw a écrit :
>>>
>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>>>>>
>>>>>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>>>>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux
>>>>>>> villes aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>>>>>
>>>>>> Pas mal l'amalgame.
>>>>>
>>>>> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
>>>>> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
>>>>> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
>>>>> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons
>>>>> actuellement.
>>>>
>>>> Le nuclaire a mis 40 ans à être amorti et la transition actuelle
>>>> devrait l'être instantanément ?
>>>
>>> Les estimations du prix de revente de la production montrent que le
>>> programme a été amorti il y a longtemps.
>>> Du jour où l'éolien n'a plus de subventions et est soumis aux même
>>> règles d'accès au marché électrique que ses contreparties qui
>>> produisent à la demande, il ne sera pas rentable avant des siècles.
>>
>> Tout comme le nucléaire. A chacun de juger, on n'avance pas.
>
> Démonstration? Si le nucléaire est rentable. La vente de l’électricité
> produite au prix du marché suffit a couvrir les couts et ce n'est pas
> votre campagne de désinformation sur les couts cachés qui changera
> quelque chose.
>
>
>
>>
>>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>>
>>> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
>>> résultat est connu: la gabegie.
>>
>> Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
>> mettre en avant plus souvent !
>>
>>
> Créer un emploi, c'est créer un cout, mieux vaut contenir les effectifs
> pour ne pas augmenter les couts.
>
> Créer des emplois, c'est bien quand ceux ci apportent un nouveau service
> (les startups par exemple), créer des emplois pour produire de
> l’électricité 3 à 6 fois plus cher que le prix du marché est une
> connerie.
>
> Par ailleurs, les emplois créés par les ENR ne sont créés
> majoritairement à l’étranger. En France, selon l'observatoire de
> l’éolien (oui, ça existe!!!), en 2016, on dénombrait 14 470 emplois pour
> une puissance installée de 10290 MW, soit un 1,406 emploi par MW
> installé. Le taux de charge étant inférieur à 0.33 ça nous fait presque
> 5 emplois par MW productible.
>
> Pas étonnant que ce soit si cher.
>
> Centrale de Civaux 2900 MW avec 1100 personnes, personnel administratif
> inclus.
>
> Soit 0.37 emploi par MW productible.
>
> 5/0.37 = 13.5. A puissance produite équivalente, Il faut plus de 13
> fois plus de personnel pour disposer d'un MW productive dans l’éolien
> que dans le nucléaire.
>
> Quel gâchis!!

kw vous répondra que le mégawatt artisanal est de bien meilleure qualité.
Si on les produisait avec le moulin d'Alphonse Daudet, la qualité serait
tout simplement exceptionnelle.

"Notre pays, mon bon monsieur, n’a pas toujours été un endroit mort et
sans renom, comme il est aujourd’hui. Autre temps, il s’y faisait un
grand commerce de meunerie, et, dix lieues à la ronde, les gens des mas
nous apportaient leur blé à moudre… Tout autour du village, les collines
étaient couvertes de moulins à vent. De droite et de gauche on ne voyait
que des ailes qui viraient au mistral par-dessus les pins, des
ribambelles de petits ânes chargés de sacs, montant et dévalant le long
des chemins ; et toute la semaine c’était plaisir d’entendre sur la
hauteur le bruit des fouets, le craquement de la toile et le Dia hue !
des aides-meuniers… Le dimanche nous allions aux moulins, par bandes. Là-
haut, les meuniers payaient le muscat. Les meunières étaient belles comme
des reines, avec leurs fichus de dentelles et leurs croix d’or. Moi,
j’apportais mon fifre, et jusqu’à la noire nuit on dansait des
farandoles. Ces moulins-là, voyez-vous, faisaient la joie et la richesse
de notre pays.

Malheureusement, des Français de Paris eurent l’idée d’établir une
minoterie à vapeur, sur la route de Tarascon. Tout beau, tout nouveau !
Les gens prirent l’habitude d’envoyer leurs blés aux minotiers, et les
pauvres moulins à vent restèrent sans ouvrage."
kw
2018-01-07 14:12:31 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:

> kw vous répondra que

Ca y est, tu cèdes comme anyone et te retrouves à me faire dire ce que
tu voudrais contre-dire ?

--
anyone
2018-01-07 15:11:03 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 15:12, kw a écrit :
> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>
>> kw vous répondra que
>
> Ca y est, tu cèdes comme anyone et te retrouves à me faire dire ce que
> tu voudrais contre-dire ?
>

je n'est jamais écrit à ta place, ni fait dire quoi que ce soit.

Je repends ce que tu dis, effectivement, et je le critique quand ça n'a
ni queue ni tête , ce qui est la règle générale en ce qui te concerne.

nul besoin d'inventer ou d'imaginer tes réponses, tes mensonges
originaux suffisent à remplir ce forum.
Paul Aubrin
2018-01-07 13:16:54 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 11:09:15 +0000, kw a écrit :

>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>
>> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
>> résultat est connu: la gabegie.
>
> Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
> mettre en avant plus souvent !

Il faut choisir, acheter des panneaux solaires chinois ou produire de
l'électricité nucléaire avec une main d'oeuvre restreinte, mais bien
payées locale.
L'agriculture intensive n'emploie pas autant de main d'oeuvre misérable
qu'autrefois non plus.
kw
2018-01-07 13:27:43 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 11:09:15 +0000, kw a écrit :
>
>>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>>
>>> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
>>> résultat est connu: la gabegie.
>>
>> Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
>> mettre en avant plus souvent !
>
> Il faut choisir, acheter des panneaux solaires chinois ou produire de
> l'électricité nucléaire avec une main d'oeuvre restreinte, mais bien
> payées locale.
> L'agriculture intensive n'emploie pas autant de main d'oeuvre misérable
> qu'autrefois non plus.

En tant qu'informaticien je suis un tueur en série de travail, donc ma
remarque n'était pas du tout ironique !

Donc je répète, soyez cohérents, osez le nucléaire crée moins d'emploi !

Et comme ça on va y arriver, l'énergie la plus écologique c'est celle
qui n'est plus nécessaire.

--
Paul Aubrin
2018-01-07 14:01:35 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 13:27:43 +0000, kw a écrit :

> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 11:09:15 +0000, kw a écrit :
>>
>>>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>>>
>>>> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
>>>> résultat est connu: la gabegie.
>>>
>>> Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
>>> mettre en avant plus souvent !
>>
>> Il faut choisir, acheter des panneaux solaires chinois ou produire de
>> l'électricité nucléaire avec une main d'oeuvre restreinte, mais bien
>> payées locale.
>> L'agriculture intensive n'emploie pas autant de main d'oeuvre misérable
>> qu'autrefois non plus.
>
> En tant qu'informaticien je suis un tueur en série de travail, donc ma
> remarque n'était pas du tout ironique !
>
> Donc je répète, soyez cohérents, osez le nucléaire crée moins d'emploi !
>
> Et comme ça on va y arriver, l'énergie la plus écologique c'est celle
> qui n'est plus nécessaire.

La lutte contre le gaspillage a des limites. L'exemple des triples
vitrages, qui ne sont jamais rentabilisés, montre clairement qu'en
matière d'énergie aussi, le mieux est l'ennemi du bien. Un gaspillage,
même pour la bonne cause est néfaste pour l'environnement.
kw
2018-01-07 14:11:15 UTC
Permalink
Raw Message
On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
> Le Sun, 07 Jan 2018 13:27:43 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> Le Sun, 07 Jan 2018 11:09:15 +0000, kw a écrit :
>>>
>>>>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>>>>
>>>>> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
>>>>> résultat est connu: la gabegie.
>>>>
>>>> Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
>>>> mettre en avant plus souvent !
>>>
>>> Il faut choisir, acheter des panneaux solaires chinois ou produire de
>>> l'électricité nucléaire avec une main d'oeuvre restreinte, mais bien
>>> payées locale.
>>> L'agriculture intensive n'emploie pas autant de main d'oeuvre misérable
>>> qu'autrefois non plus.
>>
>> En tant qu'informaticien je suis un tueur en série de travail, donc ma
>> remarque n'était pas du tout ironique !
>>
>> Donc je répète, soyez cohérents, osez le nucléaire crée moins d'emploi !
>>
>> Et comme ça on va y arriver, l'énergie la plus écologique c'est celle
>> qui n'est plus nécessaire.
>
> La lutte contre le gaspillage a des limites. L'exemple des triples
> vitrages, qui ne sont jamais rentabilisés, montre clairement qu'en
> matière d'énergie aussi, le mieux est l'ennemi du bien. Un gaspillage,
> même pour la bonne cause est néfaste pour l'environnement.

C'est souvent sur les critères d'efficacité qu'on arrive à se rejoindre
sans pour autant avoir les mêmes points de vues au départ.
On est à la croisée des courbes.

--
anyone
2018-01-07 15:17:24 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 14:27, kw a écrit :
> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>> Le Sun, 07 Jan 2018 11:09:15 +0000, kw a écrit :
>>
>>>>> Cette perte de rentabilité donne du travail en attendant.
>>>>
>>>> Exactement, c'est comme les Ateliers Nationaux sous la révolution. Le
>>>> résultat est connu: la gabegie.
>>>
>>> Le nucléaire ne crée pas d'emploi. Voilà un argument qu'il faudrait
>>> mettre en avant plus souvent !
>>
>> Il faut choisir, acheter des panneaux solaires chinois ou produire de
>> l'électricité nucléaire avec une main d'oeuvre restreinte, mais bien
>> payées locale.
>> L'agriculture intensive n'emploie pas autant de main d'oeuvre misérable
>> qu'autrefois non plus.
>
> En tant qu'informaticien je suis un tueur en série de travail, donc ma
> remarque n'était pas du tout ironique !

non, tu es un mec qui est dans une chaine de production, coincé par des
normes et des procédures. Ton boulot permet de faire des choses inutiles
rendues possibles par la réduction des temps de traitement et du coup
augmenter les cout sans pour cela apporter d'amélioration.

Il y a pléthore d'exemples...

>
> Donc je répète, soyez cohérents, osez le nucléaire crée moins d'emploi !

oui, c'est ce qu'on appelai la rentabilité anciennement.
Ce sont des emploi rentables: cout très inférieur à la valeur ajoutée
produite.


>
> Et comme ça on va y arriver, l'énergie la plus écologique c'est celle
> qui n'est plus nécessaire.
>


Dogme. Croyance.
"René Groumal
2018-01-07 11:28:07 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 11:01, Paul Aubrin a écrit :
> Le Sun, 07 Jan 2018 09:45:07 +0000, kw a écrit :
>
>> On 07-01-2018, Paul Aubrin wrote:
>>> en cas d'erreurs (comme par exemple si on interdit l'accès aux villes
>>> aux propriétaires d'automobiles encore en bon état,
>>
>> Pas mal l'amalgame.
>
> Le plan énergie-climat voté par feu les gouvernements socialistes et
> repris par la majorité actuelle ont un fort potentiel dépresseur sur
> l'économie. Par exemple, la majorité des "énergies vertes" sont bien
> moins rentable à exploiter que celles que nous utilisons actuellement.
>
> Cet effet a bien été mis en évidence par les résultats des politiques de
> transition énergétiques mises en oeuvre par deux pays: l'Allemagne et
> l'Australie. Dans les deux cas, elles ont conduit, contrairement aux
> promesses politiciennes, à une flambée du prix de l'énergie au
> consommateur, particulièrement ressentie par les plus pauvres. Elles ont
> aussi mis à mal la stabilité du système de distribution électrique, mis
> en faillite les producteurs d'énergie bon marché et provoqué la
> délocalisation des industries. Les mêmes causes produisant les mêmes
> effets, la France connaîtra les mêmes vicissitudes dans une dizaine
> d'années.
>
>> Et la vignette on la colle sur le front des propriétaire d'automobiles
>> du coup s'ils tentaient d'accéder aux villes à pied ?
>
Tout est lié. Vous attaquez l'origine anthropique du réchauffement
climatique donc vous défendez les industries polluantes et pétrolières.
C'est à dire que la défense des dites industries dont les méfaits ne
sont plus à prouver est à l'origine de vos idées sur le réchauffement
que nous vivons actuellement.
Pas de lien particulier avec les dites industries ?
anyone
2018-01-07 12:55:59 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 12:28, "René Groumal a écrit :
> Pas de lien particulier avec les dites industries ?

Cet argument est, en général, celui qu'on utilise lorsqu'on a plus rien
de logique pour contrer le raisonnement du contradicteur.

Tu es déjà sec?
Paul Aubrin
2018-01-07 14:07:02 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 13:55:59 +0100, anyone a écrit :

> Le 07/01/2018 à 12:28, "René Groumal a écrit :
>> Pas de lien particulier avec les dites industries ?
>
> Cet argument est, en général, celui qu'on utilise lorsqu'on a plus rien
> de logique pour contrer le raisonnement du contradicteur.
>
> Tu es déjà sec?

Il pourrait être à sec d'arguments et éviter de se comporter de manière
méprisable. Les intervenants de ce groupe parlent très majoritairement en
leur nom et pour pas un sou. Il y a un ou deux militants verts envers qui
j'ai des doutes.
Cardinal de Hère
2018-01-07 06:40:54 UTC
Permalink
Raw Message
Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>
> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>
>
> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
> climatique comme étant une supercherie !

J'ai lu, de mes yeux lu, des rapports scientifiques entre la mort des
abeilles par des produits hautement toxiques. Jusqu'où va-t-on ?
Paul Aubrin
2018-01-07 07:44:02 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 07:40:54 +0100, Cardinal de Hère a écrit :

> Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-
par-pres-de-32-000.html
>>
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>> climatique comme étant une supercherie !
>
> J'ai lu, de mes yeux lu, des rapports scientifiques entre la mort des
> abeilles par des produits hautement toxiques. Jusqu'où va-t-on ?

http://seppi.over-blog.com/2017/07/abeilles-qui-est-le-tueur-entretien-avec-un-apiculteur.html
Extraits:
"Le slogan « mortalité des abeilles » permet à certains groupes,
à des associations et à des partis politiques de suggérer à la
population que notre abeille européenne est proche de l'extinction.
C'est manifestement une déclaration fausse."
"Ainsi, le nombre de colonies d'abeilles a augmenté dans le monde
selon la FAO de 71 millions en 2000 à 81 millions en 2013. En
Allemagne aussi, le nombre de colonies d'abeilles est en constante
augmentation depuis 10 ans."

Effectivement, d'après les chiffres de la FAO, la production de miel en
Allemagne varie fortement d'année en année, mais la tendance est plutôt
croissante.
Cardinal de Hère
2018-01-07 11:59:02 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 08:44, Paul Aubrin a écrit :
> Effectivement, d'après les chiffres de la FAO, la production de miel en
> Allemagne varie fortement d'année en année, mais la tendance est plutôt
> croissante.

Moi ça me fait froid dans le dos !
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-07 12:49:05 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 08:44, Paul Aubrin a écrit :
> Le Sun, 07 Jan 2018 07:40:54 +0100, Cardinal de Hère a écrit :
>
>> Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>>
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-
> par-pres-de-32-000.html
>>>
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>>> climatique comme étant une supercherie !
>>
>> J'ai lu, de mes yeux lu, des rapports scientifiques entre la mort des
>> abeilles par des produits hautement toxiques. Jusqu'où va-t-on ?
>
> http://seppi.over-blog.com/2017/07/abeilles-qui-est-le-tueur-entretien-avec-un-apiculteur.html
> Extraits:
> "Le slogan « mortalité des abeilles » permet à certains groupes,
> à des associations et à des partis politiques de suggérer à la
> population que notre abeille européenne est proche de l'extinction.
> C'est manifestement une déclaration fausse."
> "Ainsi, le nombre de colonies d'abeilles a augmenté dans le monde
> selon la FAO de 71 millions en 2000 à 81 millions en 2013. En
> Allemagne aussi, le nombre de colonies d'abeilles est en constante
> augmentation depuis 10 ans."

Je parie que c'est encore un coup de Merkel qui fait venir les abeilles.

> Effectivement, d'après les chiffres de la FAO, la production de miel en
> Allemagne varie fortement d'année en année, mais la tendance est plutôt
> croissante.

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
Pingouins, chiens et canards en 404
2018-01-07 12:47:46 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 07:40, Cardinal de Hère a écrit :
> Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>
> J'ai lu, de mes yeux lu, des rapports scientifiques entre la mort des
> abeilles par des produits hautement toxiques. Jusqu'où va-t-on ?

Allez dans une école.

--
https://www.youtube.com/watch?v=krErY7ORb2U
Cardinal de Hère
2018-01-07 13:14:51 UTC
Permalink
Raw Message
Le 07/01/2018 à 13:47, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
> Le 07/01/2018 à 07:40, Cardinal de Hère a écrit :
>> Le 06/01/2018 à 19:13, Pingouins, chiens et canards en 404 a écrit :
>>>
>>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>>>
>>>
>>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de
>>> 9000 docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du
>>> réchauffement climatique comme étant une supercherie !
>>
>> J'ai lu, de mes yeux lu, des rapports scientifiques entre la mort des
>> abeilles par des produits hautement toxiques. Jusqu'où va-t-on ?
>
> Allez dans une école.

Les gens rient.
sts99
2018-01-07 12:12:16 UTC
Permalink
Raw Message
"Pingouins, chiens et canards en 404" <***@gouv.pingouins> a écrit dans le
message de news:5a5111cb$0$3838$***@news.free.fr...
>
> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-par-pres-de-32-000.html
>
> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
> climatique comme étant une supercherie !


Il parle du climat quand il faudrait parler de surpopulation, les écolos
escrocs qui roulent pour les élites surpopulatistes.

Salut.


---
Cet email a fait l'objet d'une analyse antivirus par AVG.
http://www.avg.com
Paul Aubrin
2018-01-07 14:12:12 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 07 Jan 2018 13:12:16 +0100, sts99 a écrit :

> "Pingouins, chiens et canards en 404" <***@gouv.pingouins> a écrit dans
> le message de news:5a5111cb$0$3838$***@news.free.fr...
>>
>> http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/01/une-petition-signee-
par-pres-de-32-000.html
>>
>> Une pétition signée par près de 32 000 scientifiques, dont plus de 9000
>> docteurs en science (Phd), qui dénoncent la théorie du réchauffement
>> climatique comme étant une supercherie !
>
>
> Il parle du climat quand il faudrait parler de surpopulation, les écolos
> escrocs qui roulent pour les élites surpopulatistes.

Avec le développement économique et l'espérance de vie qui gagnent, les
ménages dépensent plus d'argent pour élever leurs enfants et en
produisent moins. La population mondiale va se stabiliser au cours du
siècle et commencer à diminuer. Il y a une condition: que le
développement économique ne soit pas bloqué par des politiques
malthusiennes comme la politique de rationnement de l'énergie qui résulte
des exagérations de l'hypothèse climatique anthropique.

> Salut.
>
>
> ---
> Cet email a fait l'objet d'une analyse antivirus par AVG.
> http://www.avg.com
Loading...