Discussion:
Hamon a rencontré Hollande, sans recueillir son soutien
Add Reply
Canta Galet
2017-02-02 14:31:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Hollande qui ment a peu près aussi souvent qu'il respire, va rendre à Hamon la monnaie de sa pièce en soutenant son poulain Macron.

Le candidat à l'élection présidentielle a échangé plusieurs fois avec le chef de l'État depuis sa victoire à la primaire. Il a été reçu à l'Élysée pendant une heure, jeudi matin.

Ambiance retrouvailles entre l'ancien ministre et le président de la République. Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la Belle alliance populaire, avait demandé à s'entretenir avec François Hollande, dès le soir de son élection. Le chef de l'État, qui a renoncé à briguer un second mandat en décembre, a reçu le frondeur pendant une heure, à l'Élysée, jeudi matin. Comme le répétait l'équipe du candidat, il n'était pas question d'aller recueillir un quelconque soutien. «C'est dans l'ordre des choses que le président de la République socialiste reçoive le candidat de sa famille politique», faisait-on savoir mercredi. «Nous avons parlé de ce qui relève aujourd'hui des grands sujets», a commenté Benoît Hamon dans la cour de l'Élysée. Les deux responsables politiques auraient échangé notamment sur les relations internationales. Hollande aurait évoqué l'importance du «rassemblement».

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/02/35003-20170202ARTFIG00166-hamon-a-rencontre-hollande-sans-recueillir-son-soutien.php
rogergonnet
2017-02-02 16:51:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"Canta Galet" <***@free.fr> a écrit dans le message de news:
64bc8e8b-73d1-45ad-b6bf-***@googlegroups.com...

Hollande qui ment a peu près aussi souvent qu'il respire, va rendre à Hamon
la monnaie de sa pièce en soutenant son poulain Macron.

<<<hollande ne peut lus rien dire, il se feraoit tuer par cex qui ne sont
plus de son avis, à l'exception, c'est même pas certain, de son premier
ministre

Le candidat à l'élection présidentielle a échangé plusieurs fois avec le
chef de l'État depuis sa victoire à la primaire. Il a été reçu à l'Élysée
pendant une heure, jeudi matin.

Ambiance retrouvailles entre l'ancien ministre et le président de la
République. Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la Belle alliance
populaire, avait demandé à s'entretenir avec François Hollande, dès le soir
de son élection. Le chef de l'État, qui a renoncé à briguer un second mandat
en décembre, a reçu le frondeur pendant une heure, à l'Élysée, jeudi matin.
Comme le répétait l'équipe du candidat, il n'était pas question d'aller
recueillir un quelconque soutien. «C'est dans l'ordre des choses que le
président de la République socialiste reçoive le candidat de sa famille
politique», faisait-on savoir mercredi. «Nous avons parlé de ce qui relève
aujourd'hui des grands sujets», a commenté Benoît Hamon dans la cour de
l'Élysée. Les deux responsables politiques auraient échangé notamment sur
les relations internationales. Hollande aurait évoqué l'importance du
«rassemblement».

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/02/35003-20170202ARTFIG00166-hamon-a-rencontre-hollande-sans-recueillir-son-soutien.php
Beep Beep
2017-02-02 17:14:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Canta Galet
Hollande qui ment a peu près aussi souvent qu'il respire, va rendre à Hamon
la monnaie de sa pièce en soutenant son poulain Macron.
Le candidat à l'élection présidentielle a échangé plusieurs fois avec le chef
de l'État depuis sa victoire à la primaire. Il a été reçu à l'Élysée pendant
une heure, jeudi matin.
Ambiance retrouvailles entre l'ancien ministre et le président de la
République. Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la Belle alliance
populaire, avait demandé à s'entretenir avec François Hollande, dès le soir
de son élection. Le chef de l'État, qui a renoncé à briguer un second mandat
en décembre, a reçu le frondeur pendant une heure, à l'Élysée, jeudi matin.
Comme le répétait l'équipe du candidat, il n'était pas question d'aller
recueillir un quelconque soutien. «C'est dans l'ordre des choses que le
président de la République socialiste reçoive le candidat de sa famille
politique», faisait-on savoir mercredi. «Nous avons parlé de ce qui relève
aujourd'hui des grands sujets», a commenté Benoît Hamon dans la cour de
l'Élysée. Les deux responsables politiques auraient échangé notamment sur les
relations internationales. Hollande aurait évoqué l'importance du
«rassemblement».
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/02/35003-20170202ARTFIG00166-hamon-a-rencontre-hollande-sans-recueillir-son-soutien.php
Hamon ne dira donc rien sur ce quinquénat, rien. Il a bien obéi aux
consignes de ne pas critiquer le bilan du gvt et acter ainsi la fronde
de pacotille qu'il représente... "Je regarde l'avenir" dit-il...
Etonnant non ? Non. Ces quelques non-dits suffisent amplement à
comprendre qu'il n'y aura jamais rien de possible avec ces gens, tout
n'est qu'esbroufe et illusions, mensonges et manipulations, ils sont
les doigts d'une même main. Donc, voilà, Hamon prend juste tout le
monde pour des imbéciles et n'est bien qu'un leurre...
--
"Si voter devait changer le système ce serait illégal."
/Theodor Ludwig Wiesengrund-Adorno/
Mr H.
2017-02-02 17:30:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
Post by Canta Galet
Hollande qui ment a peu près aussi souvent qu'il respire, va rendre
à Hamon la monnaie de sa pièce en soutenant son poulain Macron.
Le candidat à l'élection présidentielle a échangé plusieurs fois
avec le chef de l'État depuis sa victoire à la primaire. Il a été
reçu à l'Élysée pendant une heure, jeudi matin.
Ambiance retrouvailles entre l'ancien ministre et le président de la
République. Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la Belle
alliance populaire, avait demandé à s'entretenir avec François
Hollande, dès le soir de son élection. Le chef de l'État, qui a
renoncé à briguer un second mandat en décembre, a reçu le frondeur
pendant une heure, à l'Élysée, jeudi matin. Comme le répétait
l'équipe du candidat, il n'était pas question d'aller recueillir un
quelconque soutien. «C'est dans l'ordre des choses que le président
de la République socialiste reçoive le candidat de sa famille
politique», faisait-on savoir mercredi. «Nous avons parlé de ce qui
relève aujourd'hui des grands sujets», a commenté Benoît Hamon dans
la cour de l'Élysée. Les deux responsables politiques auraient
échangé notamment sur les relations internationales. Hollande aurait
évoqué l'importance du «rassemblement».
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/02/35003-20170202ARTFIG00166-hamon-a-rencontre-hollande-sans-recueillir-son-soutien.php
Hamon ne dira donc rien sur ce quinquénat, rien. Il a bien obéi aux
consignes de ne pas critiquer le bilan du gvt et acter ainsi la fronde
de pacotille qu'il représente... "Je regarde l'avenir"
dit-il... Etonnant non ? Non. Ces quelques non-dits suffisent
amplement à comprendre qu'il n'y aura jamais rien de possible avec ces
gens, tout n'est qu'esbroufe et illusions, mensonges et manipulations,
ils sont les doigts d'une même main. Donc, voilà, Hamon prend juste
tout le monde pour des imbéciles et n'est bien qu'un leurre...
A supposer que Hamon gagne l'élection présidentielle, il devra composer
avec une éventuelle chambre des députés qui le soutiendrait. Or les
candidatures sont strictement contrôlées par l'appareil du parti
socialiste, resté identique à lui-même. Dans mon département, la
bureaucratie socialiste est un soutien très ferme du camp
hollandais. Les primaires ont démontré que cet appareil ne représente en
rien la base qui a voté comme à peu près partout à 60% pour Hamon. Ça
démontre que le parti socialiste est sous le contrôle d'une bureaucratie
droitière, appuyée par une clique médiatique du même métal.
--
Mr H.
=====
La foi soulève des montagnes, mais les laisse joyeusement retomber sur les têtes de ceux qui ne l'ont pas. À quoi bon soulever des montagnes quand il est si simple de passer par dessous ?
-+- Boris Vian -+-
Austere
2017-02-02 17:32:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Ça démontre que le parti socialiste est sous le contrôle d'une
bureaucratie droitière, appuyée par une clique médiatique du même
métal.
Le libéralisme est de gauche, il a été déporté sur la droite par le
communisme, il revient simplement dans sa famille naturelle.
"Ugly Barrow &$*"@!
2017-02-02 17:39:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Austere
Ça démontre que le parti socialiste est sous le contrôle d'une
bureaucratie droitière, appuyée par une clique médiatique du même
métal.
Le libéralisme est de gauche, il a été déporté sur la droite par le
communisme, il revient simplement dans sa famille naturelle.
La gauche, c'est la Banque depuis 1717.
Beep Beep
2017-02-02 18:01:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Mr H.
Post by Beep Beep
Post by Canta Galet
Hollande qui ment a peu près aussi souvent qu'il respire, va rendre
à Hamon la monnaie de sa pièce en soutenant son poulain Macron.
Le candidat à l'élection présidentielle a échangé plusieurs fois
avec le chef de l'État depuis sa victoire à la primaire. Il a été
reçu à l'Élysée pendant une heure, jeudi matin.
Ambiance retrouvailles entre l'ancien ministre et le président de la
République. Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la Belle
alliance populaire, avait demandé à s'entretenir avec François
Hollande, dès le soir de son élection. Le chef de l'État, qui a
renoncé à briguer un second mandat en décembre, a reçu le frondeur
pendant une heure, à l'Élysée, jeudi matin. Comme le répétait
l'équipe du candidat, il n'était pas question d'aller recueillir un
quelconque soutien. «C'est dans l'ordre des choses que le président
de la République socialiste reçoive le candidat de sa famille
politique», faisait-on savoir mercredi. «Nous avons parlé de ce qui
relève aujourd'hui des grands sujets», a commenté Benoît Hamon dans
la cour de l'Élysée. Les deux responsables politiques auraient
échangé notamment sur les relations internationales. Hollande aurait
évoqué l'importance du «rassemblement».
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/02/35003-20170202ARTFIG00166-hamon-a-rencontre-hollande-sans-recueillir-son-soutien.php
Hamon ne dira donc rien sur ce quinquénat, rien. Il a bien obéi aux
consignes de ne pas critiquer le bilan du gvt et acter ainsi la fronde
de pacotille qu'il représente... "Je regarde l'avenir"
dit-il... Etonnant non ? Non. Ces quelques non-dits suffisent
amplement à comprendre qu'il n'y aura jamais rien de possible avec ces
gens, tout n'est qu'esbroufe et illusions, mensonges et manipulations,
ils sont les doigts d'une même main. Donc, voilà, Hamon prend juste
tout le monde pour des imbéciles et n'est bien qu'un leurre...
A supposer que Hamon gagne l'élection présidentielle, il devra composer
avec une éventuelle chambre des députés qui le soutiendrait. Or les
candidatures sont strictement contrôlées par l'appareil du parti
socialiste, resté identique à lui-même. Dans mon département, la
bureaucratie socialiste est un soutien très ferme du camp
hollandais. Les primaires ont démontré que cet appareil ne représente en
rien la base qui a voté comme à peu près partout à 60% pour Hamon. Ça
démontre que le parti socialiste est sous le contrôle d'une bureaucratie
droitière, appuyée par une clique médiatique du même métal.
Aussi oui !
--
"Si voter devait changer le système ce serait illégal."
/Theodor Ludwig Wiesengrund-Adorno/
Canta Galet
2017-02-02 17:38:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Beep Beep
Post by Canta Galet
Hollande qui ment a peu près aussi souvent qu'il respire, va rendre à Hamon
la monnaie de sa pièce en soutenant son poulain Macron.
Le candidat à l'élection présidentielle a échangé plusieurs fois avec le chef
de l'État depuis sa victoire à la primaire. Il a été reçu à l'Élysée pendant
une heure, jeudi matin.
Ambiance retrouvailles entre l'ancien ministre et le président de la
République. Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la Belle alliance
populaire, avait demandé à s'entretenir avec François Hollande, dès le soir
de son élection. Le chef de l'État, qui a renoncé à briguer un second mandat
en décembre, a reçu le frondeur pendant une heure, à l'Élysée, jeudi matin.
Comme le répétait l'équipe du candidat, il n'était pas question d'aller
recueillir un quelconque soutien. «C'est dans l'ordre des choses que le
président de la République socialiste reçoive le candidat de sa famille
politique», faisait-on savoir mercredi. «Nous avons parlé de ce qui relève
aujourd'hui des grands sujets», a commenté Benoît Hamon dans la cour de
l'Élysée. Les deux responsables politiques auraient échangé notamment sur les
relations internationales. Hollande aurait évoqué l'importance du
«rassemblement».
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/02/35003-20170202ARTFIG00166-hamon-a-rencontre-hollande-sans-recueillir-son-soutien.php
Hamon ne dira donc rien sur ce quinquénat, rien. Il a bien obéi aux
consignes de ne pas critiquer le bilan du gvt et acter ainsi la fronde
de pacotille qu'il représente... "Je regarde l'avenir" dit-il...
Etonnant non ? Non. Ces quelques non-dits suffisent amplement à
comprendre qu'il n'y aura jamais rien de possible avec ces gens, tout
n'est qu'esbroufe et illusions, mensonges et manipulations, ils sont
les doigts d'une même main. Donc, voilà, Hamon prend juste tout le
monde pour des imbéciles et n'est bien qu'un leurre...
Il a quand même réussi le tour de force d'imposer dans la campagne une idée qui ne tient pas la route basée sur une argumentation à géométrie variable.
Loading...