Discussion:
La déportation des Chagossiens de Diego Garcia par les Britanniques à la demande des Américains
(trop ancien pour répondre)
Cardinal de Hère
2017-08-11 13:15:52 UTC
Permalink
Raw Message
Voici un crime contre l'humanité dont on ne parle pas beaucoup et
pourtant il illustre le mépris absolu des Anglo-saxons pour leurs
colonisés et je rappelle que l'UE (donc la Vrounze) est une colonie
américaine.

<https://fr.wikipedia.org/wiki/Chagossiens#D.C3.A9portation_vers_Maurice_et_les_Seychelles>

Déportation vers Maurice et les Seychelles

En plein cœur de la Guerre Froide18, les Américains s'inquiètent de leur
absence dans l'océan Indien et répèrent l'île de Diego Garcia dont
l'isolement constitue un avantage en cas d'attaque. Au début des années
1960, ils débutent des négociations avec le gouvernement britannique
qu'ils convainquent de détacher l'Archipel des Chagos de l'ancienne
colonie mauricienne pour le transformer en territoire britannique de
l'océan Indien. Ainsi, les Chagos restent britanniques malgré
l'indépendance de l'Ile Maurice. Le but de cette manœuvre est d'établir
une base navale et aérienne pour l'armée américaine. Pour y parvenir,
les Américains demandent que l'archipel soit "balayé" et "assaini",
sous-entendant qu'il doit être vidé de sa population. Un accord secret
est finalisé le 30 décembre 1966 et le gouvernement américain verse 14
millions de dollars pour organiser la déportation des Chagossiens19,20,21.

Dans les années suivantes, de 1967 à 1973, environ 2 000 Chagossiens
sont déportés22 par la force ou la ruse par le gouvernement britannique,
d'abord sur l'île de Peros Banhos, puis en 1973 vers l'Ile Maurice et
les Seychelles. À partir de 1968, les habitants qui ont quitté
temporairement l'Archipel pour partir se soigner ou aller en vacances se
voient interdire le retour sur leur île23,20. En parallèle, le
gouvernement britannique commence à restreindre l'approvisionnement en
nourriture pour encourager encore plus de Chagossiens à quitter leurs
îles20. Parmi les autres techniques employées pour pousser les habitants
à partir, les autorités britanniques et américaines s'en prennent aussi
à leurs chiens. Après avoir essayé de tirer à balles réelles sur les
animaux puis de les empoisonner, ils les attirent dans un hangar pour
les tuer et les brûler, parfois vivants selon des témoignages19,24,25.

À partir de 1971, les Américains commencent la construction de la base
et exigent l'accélération de la procédure de déportation. Les
Chagossiens encore présents sur l'île sont embarqués de force sur des
cargos de 1971 à 197320 dans une ambiance de racisme du personnel
britannique qui les désigne comme des "Tarzans" et "Hommes Vendredis"26.
Les cargos destinés à leur transport, en particulier le Norveder7, sont
surpeuplés, le voyage dure cinq jours et les passagers doivent dormir
dans la cale sur des cargaisons d'excréments d'oiseaux. À leur arrivée,
l'urine, le vomi et les excréments recouvrent le sol et au moins une
femme a fait une fausse couche. Par contraste, certains cargos
transportaient aussi des chevaux de race qui ont été installés sur le
pont27. Une fois arrivés à leur port de destination, les Chagossiens
sont laissés sur les quais, sans argent, sans travail et sans assistance
pour trouver un logement25,28, ce qui pousse le Washington Post à
affirmer dans un article de 1975 qu'ils vivent dans un état de "pauvreté
abjecte". En 1976, un officier du gouvernement reconnait qu'ils vivent
dans une "situation déplorable"28.

À la fin des années 1990, le journaliste mauricien Henri Marimootoo
consulte de nombreux documents britanniques déclassifiés et découvre que
le gouvernement a volontairement menti à l'ONU afin d'empêcher les
Chagossiens de pouvoir réclamer leurs droits. Les Britanniques avaient
affirmé que les Chagossiens étaient de simples travailleurs saisonniers
et qu'ils n'étaient pas originaires de l'archipel. En effet, en les
présentant comme des ouvriers agricoles en transit, le gouvernement
pouvait contourner le droit international qui exige qu'une population
installée ne soit pas déplacée sans son accord. Entre mai et août 1997,
Henri Marimootoo publie le résultat de ses recherches dans une série
d'articles intitulé Diego Files parus dans l'hebdomadaire mauricien
Weekend26,29,30. Le journaliste John Pilger décrit la déportation de la
population chagossienne comme « un kidnapping de masse opéré dans le
plus grand secret » et accuse les ministres des Affaires Etrangères
britanniques d'avoir « conspiré au mensonge, s'encourageant les uns et
les autres à maintenir et défendre la fiction selon laquelle les
Chagossiens n'existaient qu'en tant que population flottante »24, le mot
"fiction" ayant été effectivement utilisé par les ministres26. Le
déplacement d'une population entière n'avait encore jamais été réalisé18
et l'ancien Ministre des Affaires Etrangères britannique Robin Cook
aurait même déclaré qu'il s'agissait de « l'épisode le plus sordide et
le plus indéfendable que j'ai jamais connu. »31
"René Groumal
2017-08-11 14:05:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Voici un crime contre l'humanité dont on ne parle pas beaucoup et
pourtant il illustre le mépris absolu des Anglo-saxons pour leurs
colonisés et je rappelle que l'UE (donc la Vrounze) est une colonie
américaine.
Va baver ailleurs ta francophobie d’imbécile attardé..
On savait déjà que tu écris n'importe quoi sur ce forum que tu pollues.
On voit bien que tu ne vis plus en France depuis belle lurette mais tu
oublies que la majorité de tes lecteurs sur ce forum y vivent et sont
donc à même de repérer les conneries que tu défèques.
Herisson grognon
2017-08-11 14:36:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Voici un crime contre l'humanité dont on ne parle pas beaucoup et
pourtant il illustre le mépris absolu des Anglo-saxons pour leurs
colonisés et je rappelle que l'UE (donc la Vrounze) est une colonie
américaine.
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Chagossiens#D.C3.A9portation_vers_Maurice_e
t_les_Seychelles>
Déportation vers Maurice et les Seychelles
En plein cœur de la Guerre Froide18, les Américains s'inquiètent de leur
absence dans l'océan Indien et répèrent l'île de Diego Garcia dont
l'isolement constitue un avantage en cas d'attaque. Au début des années
1960, ils débutent des négociations avec le gouvernement britannique
qu'ils convainquent de détacher l'Archipel des Chagos de l'ancienne
colonie mauricienne pour le transformer en territoire britannique de
l'océan Indien. Ainsi, les Chagos restent britanniques malgré
l'indépendance de l'Ile Maurice. Le but de cette manœuvre est d'établir
une base navale et aérienne pour l'armée américaine. Pour y parvenir,
les Américains demandent que l'archipel soit "balayé" et "assaini",
sous-entendant qu'il doit être vidé de sa population. Un accord secret
est finalisé le 30 décembre 1966 et le gouvernement américain verse 14
millions de dollars pour organiser la déportation des Chagossiens19,20,21.
Dans les années suivantes, de 1967 à 1973, environ 2 000 Chagossiens
sont déportés22 par la force ou la ruse par le gouvernement britannique,
d'abord sur l'île de Peros Banhos, puis en 1973 vers l'Ile Maurice et
les Seychelles. À partir de 1968, les habitants qui ont quitté
temporairement l'Archipel pour partir se soigner ou aller en vacances se
voient interdire le retour sur leur île23,20. En parallèle, le
gouvernement britannique commence à restreindre l'approvisionnement en
nourriture pour encourager encore plus de Chagossiens à quitter leurs
îles20. Parmi les autres techniques employées pour pousser les habitants
à partir, les autorités britanniques et américaines s'en prennent aussi
à leurs chiens. Après avoir essayé de tirer à balles réelles sur les
animaux puis de les empoisonner, ils les attirent dans un hangar pour
les tuer et les brûler, parfois vivants selon des témoignages19,24,25.
À partir de 1971, les Américains commencent la construction de la base
et exigent l'accélération de la procédure de déportation. Les
Chagossiens encore présents sur l'île sont embarqués de force sur des
cargos de 1971 à 197320 dans une ambiance de racisme du personnel
britannique qui les désigne comme des "Tarzans" et "Hommes Vendredis"26.
Les cargos destinés à leur transport, en particulier le Norveder7, sont
surpeuplés, le voyage dure cinq jours et les passagers doivent dormir
dans la cale sur des cargaisons d'excréments d'oiseaux. À leur arrivée,
l'urine, le vomi et les excréments recouvrent le sol et au moins une
femme a fait une fausse couche. Par contraste, certains cargos
transportaient aussi des chevaux de race qui ont été installés sur le
pont27. Une fois arrivés à leur port de destination, les Chagossiens
sont laissés sur les quais, sans argent, sans travail et sans assistance
pour trouver un logement25,28, ce qui pousse le Washington Post à
affirmer dans un article de 1975 qu'ils vivent dans un état de "pauvreté
abjecte". En 1976, un officier du gouvernement reconnait qu'ils vivent
dans une "situation déplorable"28.
À la fin des années 1990, le journaliste mauricien Henri Marimootoo
consulte de nombreux documents britanniques déclassifiés et découvre que
le gouvernement a volontairement menti à l'ONU afin d'empêcher les
Chagossiens de pouvoir réclamer leurs droits. Les Britanniques avaient
affirmé que les Chagossiens étaient de simples travailleurs saisonniers
et qu'ils n'étaient pas originaires de l'archipel. En effet, en les
présentant comme des ouvriers agricoles en transit, le gouvernement
pouvait contourner le droit international qui exige qu'une population
installée ne soit pas déplacée sans son accord. Entre mai et août 1997,
Henri Marimootoo publie le résultat de ses recherches dans une série
d'articles intitulé Diego Files parus dans l'hebdomadaire mauricien
Weekend26,29,30. Le journaliste John Pilger décrit la déportation de la
population chagossienne comme « un kidnapping de masse opéré dans le
plus grand secret » et accuse les ministres des Affaires Etrangères
britanniques d'avoir « conspiré au mensonge, s'encourageant les uns et
les autres à maintenir et défendre la fiction selon laquelle les
Chagossiens n'existaient qu'en tant que population flottante »24, le mot
"fiction" ayant été effectivement utilisé par les ministres26. Le
déplacement d'une population entière n'avait encore jamais été réalisé18
et l'ancien Ministre des Affaires Etrangères britannique Robin Cook
aurait même déclaré qu'il s'agissait de « l'épisode le plus sordide et
le plus indéfendable que j'ai jamais connu. »31
Quelle belle page d'Histoire à la gloire de Washington et de l'
"occident démocratique" !

Alain
Cardinal de Hère
2017-08-11 14:39:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Herisson grognon
Quelle belle page d'Histoire à la gloire de Washington et de l'
"occident démocratique" !
A se demander pourquoi les médias n'en parlent jamais.
Calamity Jade
2017-08-12 04:41:47 UTC
Permalink
Raw Message
je rappelle que l'UE (donc la Vrounze) est une colonie américaine.
Faut vraiment arrêter la vodka, les amphétamines et le bourbon maltais...
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Google+ Jade Disco HD - https://plus.google.com/+JadeDisco/posts
G+ Jade Disco HD II - https://plus.google.com/+JadeDiscoHDII/posts
G+ Blogosphère Mara - https://plus.google.com/+JacquelineDevereaux/posts
Youtube Channel: Jade Disco HD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs & Movies II - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesII
Y+ Jade Docs & Movies III - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesIII
Cardinal de Hère
2017-08-12 05:24:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Calamity Jade
je rappelle que l'UE (donc la Vrounze) est une colonie américaine.
Faut vraiment arrêter la vodka, les amphétamines et le bourbon maltais...
Faut arrêter de prendre les Vrounzais pour des cons.
Calamity Jade
2017-08-12 12:07:13 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Calamity Jade
Faut vraiment arrêter la vodka, les amphétamines et le bourbon maltais...
Faut arrêter de prendre les Vrounzais pour des cons.
C'est pourtant ce que vous faites en permanence!
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Google+ Jade Disco HD - https://plus.google.com/+JadeDisco/posts
G+ Jade Disco HD II - https://plus.google.com/+JadeDiscoHDII/posts
G+ Blogosphère Mara - https://plus.google.com/+JacquelineDevereaux/posts
Youtube Channel: Jade Disco HD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs & Movies II - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesII
Y+ Jade Docs & Movies III - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesIII
Cardinal de Hère
2017-08-12 12:12:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Calamity Jade
Post by Cardinal de Hère
Post by Calamity Jade
Faut vraiment arrêter la vodka, les amphétamines et le bourbon maltais...
Faut arrêter de prendre les Vrounzais pour des cons.
C'est pourtant ce que vous faites en permanence!
Il faut voir qui les traite de cons, le travelo oranais notoirement
déficient sur le plan de l'intellect ou une personne intelligente,
éduquée et raisonnable.
"René Groumal
2017-08-12 16:42:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Calamity Jade
Post by Cardinal de Hère
Post by Calamity Jade
Faut vraiment arrêter la vodka, les amphétamines et le bourbon maltais...
Faut arrêter de prendre les Vrounzais pour des cons.
C'est pourtant ce que vous faites en permanence!
Il faut voir qui les traite de cons, le travelo oranais notoirement
déficient sur le plan de l'intellect ou une personne intelligente,
éduquée et raisonnable.
Mégalo en plus le Bourricot ?

Loading...