La grande pédale Juppé est derrière le mensonge sur l’assassinat des moines Tibhirine à Médéa en 1996 »
Discussion:
La grande pédale Juppé est derrière le mensonge sur l’assassinat des moines Tibhirine à Médéa en 1996 »
(trop ancien pour répondre)
LeCaporalSousChef
2018-04-09 13:00:36 UTC
Permalink
Raw Message
Yves Bonnet : « Juppé est derrière
le mensonge sur l’assassinat des moines »

– L’ancien responsable de la DST Yves Bonnet accuse clairement l’ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé d’avoir été derrière le « gros mensonge » sur l’assassinat des moines de Tibhirine à Médéa en 1996.

Interrogé par le site Ennahar suite au dernier rapport d’enquête de la justice française écartant définitivement la thèse d’une bavure de l’armée algérienne, Yves Bonnet tient pour responsable Alain Juppé de la mort des moines et de toute la confusion semée sur les circonstances de leur mort. Comme il l’a déjà fait à maintes fois sur nos colonnes, cet ancien responsable de la sécurité intérieure française assure que l’ANP n’avait aucune responsabilité dans l’assassinat de ces moines revendiqué par le Groupe islamique armé (GIA). « L’implication de l’armée algérienne dans l’assassinat des moins de Tibhirine est le plus gros mensonge que les autorités françaises ont tenté de faire passer auprès de l’opinion française et internationale », relève-t-il non sans désolation, lui qui a réussi à démentir toutes les thèses et hypothèses les plus farfelues des « qui tue qui ».

Yves Bonnet poursuit en précisant que les forces de sécurité algériennes étaient très engagées dans la lutte contre le terrorisme, estimant qu’il était « honteux » d’accuser l’armée algérienne d’avoir été derrière l’assassinat des moines de Tibhirine. « L’armée algérienne a perdu 50 soldats le lendemain de l’enterrement des moines de Tibhirine », ajoute-t-il, soulignant la gravité de la menace terroriste mais aussi les sacrifices des forces de sécurité pour contrer les attaques terroristes et assurer la sécurité des biens et des personnes.

L’ancien responsable de la DST accuse également Alain Juppé d’avoir refusé de coordonner le renseignement avec les autorités militaires algériennes. Ce n’est pas la première fois qu’Yves Bonnet impute aux responsables politiques français l’entière responsabilité dans l’assassinat des moines de Tibhirine. Et jamais les responsables mis en cause n’ont réagi.

et ouiii, entre pédales néolibérales on se soutient...
Cardinal de Hère
2018-04-09 13:36:51 UTC
Permalink
Raw Message
Post by LeCaporalSousChef
Yves Bonnet : « Juppé est derrière
le mensonge sur l’assassinat des moines »
– L’ancien responsable de la DST Yves Bonnet accuse clairement l’ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé d’avoir été derrière le « gros mensonge » sur l’assassinat des moines de Tibhirine à Médéa en 1996.
Interrogé par le site Ennahar suite au dernier rapport d’enquête de la justice française écartant définitivement la thèse d’une bavure de l’armée algérienne, Yves Bonnet tient pour responsable Alain Juppé de la mort des moines et de toute la confusion semée sur les circonstances de leur mort. Comme il l’a déjà fait à maintes fois sur nos colonnes, cet ancien responsable de la sécurité intérieure française assure que l’ANP n’avait aucune responsabilité dans l’assassinat de ces moines revendiqué par le Groupe islamique armé (GIA). « L’implication de l’armée algérienne dans l’assassinat des moins de Tibhirine est le plus gros mensonge que les autorités françaises ont tenté de faire passer auprès de l’opinion française et internationale », relève-t-il non sans désolation, lui qui a réussi à démentir toutes les thèses et hypothèses les plus farfelues des « qui tue qui ».
Yves Bonnet poursuit en précisant que les forces de sécurité algériennes étaient très engagées dans la lutte contre le terrorisme, estimant qu’il était « honteux » d’accuser l’armée algérienne d’avoir été derrière l’assassinat des moines de Tibhirine. « L’armée algérienne a perdu 50 soldats le lendemain de l’enterrement des moines de Tibhirine », ajoute-t-il, soulignant la gravité de la menace terroriste mais aussi les sacrifices des forces de sécurité pour contrer les attaques terroristes et assurer la sécurité des biens et des personnes.
L’ancien responsable de la DST accuse également Alain Juppé d’avoir refusé de coordonner le renseignement avec les autorités militaires algériennes. Ce n’est pas la première fois qu’Yves Bonnet impute aux responsables politiques français l’entière responsabilité dans l’assassinat des moines de Tibhirine. Et jamais les responsables mis en cause n’ont réagi.
et ouiii, entre pédales néolibérales on se soutient...
Juppé a fait partie de la première fournée des Young Leaders de la FAF
en 1981. C'est dire à quel point il est vil, traître, fourbe et misérable.
Quidam le chien
2018-04-09 13:42:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by LeCaporalSousChef
Yves Bonnet : « Juppé est derrière
le mensonge sur l’assassinat des moines »
– L’ancien responsable de la DST Yves Bonnet accuse clairement
l’ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé d’avoir été
derrière le « gros mensonge » sur l’assassinat des moines de Tibhirine
à Médéa en 1996.
Interrogé par le site Ennahar suite au dernier rapport d’enquête de la
justice française écartant définitivement la thèse d’une bavure de
l’armée algérienne, Yves Bonnet tient pour responsable Alain Juppé de
la mort des moines et de toute la confusion semée sur les
circonstances de leur mort. Comme il l’a déjà fait à maintes fois sur
nos colonnes, cet ancien responsable de la sécurité intérieure
française assure que l’ANP n’avait aucune responsabilité dans
l’assassinat de ces moines revendiqué par le Groupe islamique armé
(GIA). « L’implication de l’armée algérienne dans l’assassinat des
moins de Tibhirine est le plus gros mensonge que les autorités
françaises ont tenté de faire passer auprès de l’opinion française et
internationale », relève-t-il non sans désolation, lui qui a réussi à
démentir toutes les thèses et hypothèses les plus farfelues des « qui
tue qui ».
Yves Bonnet poursuit en précisant que les forces de sécurité
algériennes étaient très engagées dans la lutte contre le terrorisme,
estimant qu’il était « honteux » d’accuser l’armée algérienne d’avoir
été derrière l’assassinat des moines de Tibhirine. « L’armée
algérienne a perdu 50 soldats le lendemain de l’enterrement des moines
de Tibhirine », ajoute-t-il, soulignant la gravité de la menace
terroriste mais aussi les sacrifices des forces de sécurité pour
contrer les attaques terroristes et assurer la sécurité des biens et
des personnes.
L’ancien responsable de la DST accuse également Alain Juppé d’avoir
refusé de coordonner le renseignement avec les autorités militaires
algériennes. Ce n’est pas la première fois qu’Yves Bonnet impute aux
responsables politiques français l’entière responsabilité dans
l’assassinat des moines de Tibhirine. Et jamais les responsables mis
en cause n’ont réagi.
et ouiii, entre pédales néolibérales on se soutient...
Juppé a fait partie de la première fournée des Young Leaders de la FAF
en 1981. C'est dire à quel point il est vil, traître, fourbe et misérable.
Et moche.
--

Savio
2018-04-09 16:11:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Quidam le chien
Post by Cardinal de Hère
Juppé a fait partie de la première fournée des Young Leaders de la FAF
en 1981. C'est dire à quel point il est vil, traître, fourbe et misérable.
Et moche.
Et quand on sait, selon Chirac, que c'était "le meilleur d'entre eux" on
peut imaginer quel niveau de décrépitude présentaient les autres !
Quidam le chien
2018-04-09 16:25:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Savio
Post by Quidam le chien
Post by Cardinal de Hère
Juppé a fait partie de la première fournée des Young Leaders de la FAF
en 1981. C'est dire à quel point il est vil, traître, fourbe et misérable.
Et moche.
Et quand on sait, selon Chirac, que c'était "le meilleur d'entre eux" on
peut imaginer quel niveau de décrépitude présentaient les autres !
Le meilleur, c'était Raymond Marcellin.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
"René Groumal
2018-04-09 13:44:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by LeCaporalSousChef
Yves Bonnet : « Juppé est derrière
le mensonge sur l’assassinat des moines »
– L’ancien responsable de la DST Yves Bonnet accuse clairement
l’ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé d’avoir été
derrière le « gros mensonge » sur l’assassinat des moines de Tibhirine
à Médéa en 1996.
Interrogé par le site Ennahar suite au dernier rapport d’enquête de la
justice française écartant définitivement la thèse d’une bavure de
l’armée algérienne, Yves Bonnet tient pour responsable Alain Juppé de
la mort des moines et de toute la confusion semée sur les
circonstances de leur mort. Comme il l’a déjà fait à maintes fois sur
nos colonnes, cet ancien responsable de la sécurité intérieure
française assure que l’ANP n’avait aucune responsabilité dans
l’assassinat de ces moines revendiqué par le Groupe islamique armé
(GIA). « L’implication de l’armée algérienne dans l’assassinat des
moins de Tibhirine est le plus gros mensonge que les autorités
françaises ont tenté de faire passer auprès de l’opinion française et
internationale », relève-t-il non sans désolation, lui qui a réussi à
démentir toutes les thèses et hypothèses les plus farfelues des « qui
tue qui ».
Yves Bonnet poursuit en précisant que les forces de sécurité
algériennes étaient très engagées dans la lutte contre le terrorisme,
estimant qu’il était « honteux » d’accuser l’armée algérienne d’avoir
été derrière l’assassinat des moines de Tibhirine. « L’armée
algérienne a perdu 50 soldats le lendemain de l’enterrement des moines
de Tibhirine », ajoute-t-il, soulignant la gravité de la menace
terroriste mais aussi les sacrifices des forces de sécurité pour
contrer les attaques terroristes et assurer la sécurité des biens et
des personnes.
L’ancien responsable de la DST accuse également Alain Juppé d’avoir
refusé de coordonner le renseignement avec les autorités militaires
algériennes. Ce n’est pas la première fois qu’Yves Bonnet impute aux
responsables politiques français l’entière responsabilité dans
l’assassinat des moines de Tibhirine. Et jamais les responsables mis
en cause n’ont réagi.
et ouiii, entre pédales néolibérales on se soutient...
Juppé a fait partie de la première fournée des Young Leaders de la FAF
en 1981. C'est dire à quel point il est vil, traître, fourbe et misérable.
C'est tout ?
Il n'est pas franc-maçon, sataniste, juif messianiste ?
Bon alors il n'est pas si mal....
--
Faisons l'Europe confédérale et sortons de cette UE qui en est la
caricature.
Loading...