Discussion:
La Russie dénonce le «numéro de cirque» de Theresa May sur l'empoisonnement de Sergueï Skripal
(trop ancien pour répondre)
Lyly
2018-03-12 22:55:39 UTC
Permalink
Raw Message
Au cours d’une allocution prononcée au Parlement le 12 mars, le
Premier ministre britannique a estimé qu’il était «très probable» que
Moscou soit responsable de l’empoisonnement de l’ex-agent double russe
Sergueï Skripal et de sa fille Youlia.

Devant les parlementaires britanniques, Theresa May a déclaré le 12
mars qu'il était «très probable que la Russie soit responsable» de
l’empoisonnement de Sergueï Skripal, ex-agent double russe et de sa
fille Youlia. Qualifiant l’agression d’attaque «aveugle et imprudente
contre le Royaume-Uni», le Premier ministre britannique a toutefois
précisé que deux scénarios étaient à envisager. Selon elle,
l’empoisonnement relève soit d’un «acte ciblé» de la Russie soit d'une
«perte de contrôle» de l'agent innervant (le poison) par les autorités
russes.
Le chef du gouvernement britannique a en outre annoncé que
l'ambassadeur de Russie au Royaume-Uni avait été convoqué au Foreign
Office et qu'il devrait fournir des explications. S'il ne donne pas une
«réponse crédible» dans un délai de 24h, le Royaume-Uni conclura que
l'attaque implique «un usage illégal de la force par l'Etat russe
contre le Royaume-Uni», a-t-elle précisé. Dans ce cas, elle a fait
savoir qu'elle soumettrait des propositions de représailles à la
Chambre des communes (la chambre basse du Parlement britannique).

Dans le registre des menaces toujours, Theresa May s'est dite «prête à
prendre des mesures plus importantes», rappelant dans la foulée que les
troupes britanniques étaient stationnées sur une base de l'OTAN située
en Estonie, pays frontalier de la Russie.
«Un numéro de cirque devant le Parlement britannique»

Accusé sans preuve tangible, Moscou a rejeté en bloc les accusations de
Theresa May. «C'est un numéro de cirque devant le Parlement
britannique», s'est indignée la porte-parole du ministère russe des
Affaires étrangères, Maria Zakharova, citée par des agences de presse
russes. Pour elle, il ne s’agit ni plus ni moins d’une «campagne
politique fondée sur la provocation».

De son côté, le général des services de sécurité russes (FSB), Vladimir
Djhabarov, a estimé dans une déclaration à l'AFP que l'empoisonnement
de l'ex-agent double pourrait avoir été commis par le Royaume-Uni ou un
pays tiers afin de «blâmer et noircir la Russie».
Vladimir Poutine : «Tirez les choses au clair de votre côté, et après
nous en parlerons avec vous»

Plus tôt dans la journée, Vladimir Poutine, alors en déplacement dans
la région russe de Krasnodar, avait répondu à un journaliste de la BBC,
qui l'avait questionné sur une potentielle responsabilité de la Russie
dans l’empoisonnement de Sergueï Skripal. «Tirez les choses au clair de
votre côté, et après nous en parlerons avec vous», avait répondu le
président russe.

Sergueï Skripal, âgé de 66 ans et sa fille de 33 ans sont hospitalisés
en soins intensifs depuis le 4 mars, date à laquelle ils ont été
retrouvés inconscients sur un banc devant un centre commercial à
Salisbury (sud de l'Angleterre). Le 7 mars, la police avait identifié
un agent innervant, «très rare» selon la ministre de l'Intérieur Amber
Rudd, excluant donc les plus connus tels le gaz sarin ou l'agent VX,
qui a tué l'an dernier en Malaisie un demi-frère de Kim Jong-un. Ce 12
mars, Theresa May a assuré qu'il s'agissait d'un agent innervant de
«type militaire», du groupe des agents «Novichok».

Si l'affaire reste enveloppée de mystère et que les inconnues sont
nombreuses, la presse britannique avait rapidement établi un lien avec
le Kremlin lui-même. Devenue diplomatique, l'affaire Skripal avait déjà
conduit Maria Zakharova à réagir. Déplorant des commentaires «sauvages»
liant l'empoisonnement de l'espion à Moscou, elle avait rappelé que
l'ambassade de Russie au Royaume-Uni avait démenti toute implication de
son pays dans cette affaire, prétexte à une nouvelle «diabolisation» de
la Russie.
Auster
2018-03-12 23:07:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Lyly
Accusé sans preuve tangible, Moscou a rejeté en bloc les
accusations de Theresa May. «C'est un numéro de cirque
devant le Parlement britannique», s'est indignée la
porte-parole du ministère russe des Affaires
étrangères, Maria Zakharova, citée par des agences de
presse russes. Pour elle, il ne s’agit ni plus ni moins
d’une «campagne politique fondée sur la provocation».
Campagne de déstabilisation à quelques jours des élections
présidentielles russes. Et ensuite l'Occident se plaindra
d'ingérence dans ses propres élections.
Calamity CIA of Langley
2018-03-13 09:06:54 UTC
Permalink
Raw Message
Dans le registre des menaces toujours, Theresa May s'est dite «prête à prendre
des mesures plus importantes», rappelant dans la foulée que les troupes
britanniques étaient stationnées sur une base de l'OTAN située en Estonie,
pays frontalier de la Russie.
Bravo Theresa! D'autant plus que cette méthode d'empoisonnement,
le KGB, dont Poutine le maquereau est son représentant, n'en est pas
à son coup d'essai: c'est sa marque de fabrique!
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Youtube JadeDiscoHD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs&Movies III - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesIII
Google+ Jade DiscoHD - https://plus.google.com/+JadeDisco
G+ Jade Docs & Movies III - https://plus.google.com/+JadeDocsMoviesIII
Jade Porn Channel - https://www.pornhub.com/users/disco-jade/videos
P'tit coup de déprime? - Loading Image...
Herisson grognon
2018-03-13 09:11:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Calamity CIA of Langley
Post by Lyly
Dans le registre des menaces toujours, Theresa May s'est dite «prête à
prendre des mesures plus importantes», rappelant dans la foulée que les
troupes britanniques étaient stationnées sur une base de l'OTAN située
en Estonie, pays frontalier de la Russie.
Bravo Theresa! D'autant plus que cette méthode d'empoisonnement,
le KGB, dont Poutine le maquereau est son représentant, n'en est pas
à son coup d'essai: c'est sa marque de fabrique!
La methode de manipulation de Washington est grossière, à quelques jours
d'une élection importante en Russie Washington accuse, sans fournir de
preuves, Moscou d'empoisonner un agent en Angleterre, et de laisser
Assad utiliser l'arme chimique en Syrie, vous êtes tellement naïf que
vous êtes le premier à vous laisser berner.

Alain
MAIxxxx
2018-03-13 09:38:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Herisson grognon
Post by Calamity CIA of Langley
Post by Lyly
Dans le registre des menaces toujours, Theresa May s'est dite «prête à
prendre des mesures plus importantes», rappelant dans la foulée que les
troupes britanniques étaient stationnées sur une base de l'OTAN située
en Estonie, pays frontalier de la Russie.
Bravo Theresa! D'autant plus que cette méthode d'empoisonnement,
le KGB, dont Poutine le maquereau est son représentant, n'en est pas
à son coup d'essai: c'est sa marque de fabrique!
La methode de manipulation de Washington est grossière, à quelques jours
d'une élection importante en Russie Washington accuse, sans fournir de
preuves, Moscou d'empoisonner un agent en Angleterre, et de laisser
Assad utiliser l'arme chimique en Syrie, vous êtes tellement naïf que
vous êtes le premier à vous laisser berner.
Alain
C'est du false flag gros comme une maison. L'agent double russe qui a
"donné " un réseau n'est probablement plus utilisable par les
occidentraux qui l'ont "remercié" d'une façon un peu curieuse, dans le
but de créer un incident avec Moscou. Ça ne serait pas la première fois
qu'ils font le coup.

Bon, l'affaire peut s'arrêter là, et il sera sans doute impossible de
savoir qui a "arrosé" le gus et sa fille. Alors la Thérésa May n'est pas
vraiment crédible quand elle n'a aucune certitude, et ce ne sont pas les
commanditaires du truc qui l'affranchiront, ou si c'est le cas elle sera
bouche cousue.

Mais où va-t-on, avec ces fake sur fake?
Et puis il y a un tas de gens qui veulent em.....der les Russes qui font
ce qu'ils peuvent pour se défendre.
Comment les services de IS peuvent-ils savoir que l'agent neurotoxique
utilisé est russe s'ils ne s'en sont pas déjà procuré ? Et donc été
capable de l'utiliser sur une "personne sensible".
Agent double, ce n'est pas un bon métier, on meut rarement dans son lit.
Noter qu'il est possible que le fsb sache comment ça s'est passé et
qu'ils peuvent divulguer le mode opératoire de responsables qui ne sont
pas de chez eux.
Néanmoins il y a un risque de faire tomber des taupes FSB dans l'IS/MI5
et CIA.

Salopiaux !
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
Duzz'
2018-03-13 09:43:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxxx
Mais où va-t-on, avec ces fake sur fake?
Les historiens ne manqueront pas de s'appuyer sur les analyses des experts
en fakes de fsp.
MAIxxxx
2018-03-13 09:52:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Post by MAIxxxx
Mais où va-t-on, avec ces fake sur fake?
Les historiens ne manqueront pas de s'appuyer sur les analyses des experts
en fakes de fsp.
Bah, il y aura toujours des négationnistes.
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
jmh
2018-03-13 10:06:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Herisson grognon
Post by Calamity CIA of Langley
Post by Lyly
Dans le registre des menaces toujours, Theresa May s'est dite «prête à
prendre des mesures plus importantes», rappelant dans la foulée que les
troupes britanniques étaient stationnées sur une base de l'OTAN située
en Estonie, pays frontalier de la Russie.
Bravo Theresa! D'autant plus que cette méthode d'empoisonnement,
le KGB, dont Poutine le maquereau est son représentant, n'en est pas
à son coup d'essai: c'est sa marque de fabrique!
La methode de manipulation de Washington est grossière, à quelques jours
d'une élection importante en Russie Washington accuse, sans fournir de
preuves,
Whashington n'a jamais besoin de preuves
Lyly
2018-03-13 17:39:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Calamity CIA of Langley
Post by Lyly
Dans le registre des menaces toujours, Theresa May s'est dite «prête à
prendre des mesures plus importantes», rappelant dans la foulée que les
troupes britanniques étaient stationnées sur une base de l'OTAN située en
Estonie, pays frontalier de la Russie.
Bravo Theresa! D'autant plus que cette méthode d'empoisonnement,
le KGB, dont Poutine le maquereau est son représentant, n'en est pas
à son coup d'essai: c'est sa marque de fabrique!
Autre chose que vos épouvantails anglos ricains
Loading Image...
Calamity CIA of Langley
2018-03-14 02:43:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Lyly
Autre chose que vos épouvantails anglos ricains
https://www.pornhub.com/view_video.php?viewkey=ph5a64461002298
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Youtube JadeDiscoHD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs&Movies III - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesIII
Google+ Jade DiscoHD - https://plus.google.com/+JadeDisco
G+ Jade Docs & Movies III - https://plus.google.com/+JadeDocsMoviesIII
Jade Porn Channel - https://www.pornhub.com/users/disco-jade/videos
P'tit coup de déprime? - https://s20.postimg.org/rgju0ydf1/Bachar-crying.jpg
Lyly
2018-03-13 17:42:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Calamity CIA of Langley
Post by Lyly
Dans le registre des menaces toujours, Theresa May s'est dite «prête à
prendre des mesures plus importantes», rappelant dans la foulée que les
troupes britanniques étaient stationnées sur une base de l'OTAN située en
Estonie, pays frontalier de la Russie.
Bravo Theresa! D'autant plus que cette méthode d'empoisonnement,
le KGB, dont Poutine le maquereau est son représentant, n'en est pas
à son coup d'essai: c'est sa marque de fabrique!
Loading Image...
Loading...