Discussion:
Nombres d'immigrés et de musulmans sur les deux dernières générations
(trop ancien pour répondre)
Cardinal de Hère
2018-02-11 15:37:40 UTC
Permalink
Raw Message
Attention, les chiffres fournis dans l'article ne concernent que les
deux dernières générations. Si l'on remonte à la troisième, quatrième ou
cinquième sans doute faudrait-il les multiplier par 2, ce qui donne une
idée de l'ampleur de la débâcle démographique.

<http://www.contre-info.com/lancien-directeur-de-linstitut-detudes-demographiques-affirme-que-la-france-compte-84-millions-de-musulmans>

L’ancien directeur de l’Institut d’études démographiques affirme que la
France compte un quart d’immigrés et 8,4 millions de « musulmans »

En 2017, François Héran, directeur de l’Institut national d’études
démographiques (INED) de 1999 à 2009, estime que le nombre de personnes
ayant une « origine musulmane » (sur une ou deux générations) représente
un huitième de la population totale.

Dans son livre « Avec l’immigration : Mesurer, débattre, agir » paru en
2017, on peut lire à la page 20 :

« Parce qu’un quart de la population est lié à l’immigration sur une ou
deux générations, dont une moitié environ, soit le huitième de la
population, a une origine musulmane (ce qui ne veut pas dire
nécessairement une pratique religieuse). Dès lors qu’on atteint de
telles proportions, il devient absurde de soutenir qu’un quart ou même
un huitième de la population vivant en France, française dans sa grande
majorité, ne serait pas intégré. »

Avec près de 67 millions d’habitants en 2017, un « huitième »
d’habitants d’« origine musulmane » représentent donc 8,4 millions de
personnes, et les immigrés récents 17 millions. Il faut noter que ce
chiffre de François Héran ne considère que l’immigration sur une ou deux
générations (ce qui exclue donc l’immigration moins récente), et que la
moyenne d’âge de cette catégorie doit être beaucoup plus jeune que la
moyenne nationale.

Alors qu’une conspiration du silence est organisée autour des chiffres
de l’immigration, ceux de ce chercheur – une référence officielle dans
son domaine – confirment l’étude parue dans le numéro 11 de la « revue
d’études nationales »
sts99
2018-02-11 16:18:35 UTC
Permalink
Raw Message
Attention, les chiffres fournis dans l'article ne concernent que les deux
dernières générations. Si l'on remonte à la troisième, quatrième ou
cinquième sans doute faudrait-il les multiplier par 2, ce qui donne une
idée de l'ampleur de la débâcle démographique.
<http://www.contre-info.com/lancien-directeur-de-linstitut-detudes-demographiques-affirme-que-la-france-compte-84-millions-de-musulmans>
L’ancien directeur de l’Institut d’études démographiques affirme que la
France compte un quart d’immigrés et 8,4 millions de « musulmans »
En 2017, François Héran, directeur de l’Institut national d’études
démographiques (INED) de 1999 à 2009, estime que le nombre de personnes
ayant une « origine musulmane » (sur une ou deux générations) représente
un huitième de la population totale.
Dans son livre « Avec l’immigration : Mesurer, débattre, agir » paru en
« Parce qu’un quart de la population est lié à l’immigration sur une ou
deux générations, dont une moitié environ, soit le huitième de la
population, a une origine musulmane (ce qui ne veut pas dire
nécessairement une pratique religieuse). Dès lors qu’on atteint de telles
proportions, il devient absurde de soutenir qu’un quart ou même un
huitième de la population vivant en France, française dans sa grande
majorité, ne serait pas intégré. »
Avec près de 67 millions d’habitants en 2017, un « huitième » d’habitants
d’« origine musulmane » représentent donc 8,4 millions de personnes, et
les immigrés récents 17 millions. Il faut noter que ce chiffre de François
Héran ne considère que l’immigration sur une ou deux générations (ce qui
exclue donc l’immigration moins récente), et que la moyenne d’âge de cette
catégorie doit être beaucoup plus jeune que la moyenne nationale.
Alors qu’une conspiration du silence est organisée autour des chiffres de
l’immigration, ceux de ce chercheur – une référence officielle dans son
domaine – confirment l’étude parue dans le numéro 11 de la « revue d’études
nationales »
Les immigrationistes ne peuvent pas laisser sortir des chiffres qui
prouveraient une immigration d'invasion et de remplacement, une immigration
de guerre, ils sont obligés de camoufler tout ça aux peuples Européens
visés, place à l'illusion.

Salut.








---
Cet email a fait l'objet d'une analyse antivirus par AVG.
http://www.avg.com
"René Groumal
2018-02-11 18:31:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Attention, les chiffres fournis dans l'article ne concernent que les
deux dernières générations. Si l'on remonte à la troisième, quatrième ou
cinquième sans doute faudrait-il les multiplier par 2, ce qui donne une
idée de l'ampleur de la débâcle démographique.
<http://www.contre-info.com/lancien-directeur-de-linstitut-detudes-demographiques-affirme-que-la-france-compte-84-millions-de-musulmans>
Ce que dit F. Héran est plutôt différent de ce que disent les fachos de
"contre-info"

"A la grande peur de l'immigration le démographe François Héran oppose
la rationalité des chiffres, la relativité du temps long et les
bienfaits de la comparaison. Il démonte les idées toutes faites et les
slogans faciles. Interview.

A l'échelle européenne, les Etats n'en finissent plus de se quereller
sur la répartition des demandeurs d'asile. En France, l'examen du projet
de loi sur le droit des étrangers, fin juillet, à l'Assemblée nationale
donne lieu à des surenchères, de la droite et de l'extrême droite.

Pour le démographe François Héran, la France n'est pas aussi généreuse
qu'elle le croit... ou le redoute. Non, il n'est pas si simple de
réduire les flux migratoires, comme en rêvent nombre de responsables
politiques. Mais oui, au fil du temps, les arrivées successives changent
la société française.

Après des mois de crise en Méditerranée, la France et l'Allemagne ont
accepté d'accueillir respectivement *9100* et 12100 réfugiés,
essentiellement syriens, *sur deux ans*. Est-ce à la hauteur de l'enjeu?

Il faut rapporter ces chiffres au dernier bilan du Haut-Commissariat des
Nations unies pour les réfugiés : après cinq ans de guerre, plus de 4
millions de Syriens ont fui leur pays, surtout vers les Etats limitrophes.
En 2014, l'Union européenne a reçu 122 000 demandes d'asile.
L'Allemagne a accordé sa protection à 26 000 Syriens, la Suède, à 17
000, tandis que la France se contentait de *2 000* et le Royaume-Uni, de
1 500. La disproportion est flagrante. Cessons de brandir des chiffres
absolus pour prétendre que la France est "le pays d'Europe le plus
généreux pour l'asile". Nous sommes loin dans le classement lorsque l'on
observe les décisions positives d'accueil. Et davantage encore lorsque
l'on tient compte de la population et de la richesse du pays.

L'idée selon laquelle il y a trop d'immigrés en France est pourtant
répandue...

Entre la Finlande, qui compte seulement 4% d'immigrés dans sa
population, et le Luxembourg, qui en compte 37%, quelle est la bonne
proportion? En France, nous sommes à 12%. Il n'existe aucun critère
scientifique pour décider si c'est peu ou trop. Faut-il se fier à
l'opinion? Le résultat des sondages effectués à l'échelle européenne est
frappant : la plupart des pays sont persuadés de "recevoir plus de
migrants que les autres", ce qui est impossible! La surestimation est
très nette en France et au Royaume-Uni, alors que les Allemands et les
Nordiques ont une vision plus réaliste.

Comment l'expliquez-vous?

Trop de démagogie, pas assez de pédagogie. La démographie, c'est comme
la musique : il y a *beaucoup d'amateurs*, mais combien savent lire une
partition ? Alors que le sujet des migrations leur tient à coeur, rares
sont les politiques qui font l'effort de raisonner en proportion ou en
distribution. On préfère impressionner l'électeur par des chiffres
absolus. Pour suggérer la pression migratoire, Claude Guéant aimait dire
que les 200 000 migrants non européens qui obtiennent chaque année un
titre de séjour en France équivalaient à la population de la ville de
Rennes. Mais à l'échelle du pays, ces nouveaux venus représentent
seulement un accroissement de 0,3%, un taux si faible que les
démographes disent "3 pour 1 000".

Parler de flux massifs d'entrées est donc une erreur?

Regardez nos grands voisins : l'Allemagne a reçu des contingents
importants dans les années 1990, l'Espagne et l'Italie, dans les années
2000. Dans ces pays, qui ont plus de décès que de naissances, la
migration assure 100% de la croissance de la population. En France, dans
les vingt dernières années, elle a contribué pour *un quart seulement* à
la hausse annuelle.

Assez peu, finalement...

C'est vrai, mais voilà le paradoxe : si cet apport modéré dure des
décennies, il suffit à modifier en profondeur les origines de la
population. Aujourd'hui, un quart de la population vivant en France est
soit immigrée, soit enfant d'au moins un parent immigré. Je résume la
situation en disant que le modèle migratoire de la France n'est pas
celui de l' "intrusion massive", mais de l'"infusion durable". Du coup,
nous sommes le pays d'Europe qui a proportionnellement le plus de
"seconde génération", c'est-à-dire de personnes nées en France d'un ou
deux migrants.

L'immigration est-elle l'unique cause de croissance de la population
depuis la guerre, comme l'affirme le Front national?

Non, *c'est faux*. Comme la France ne fait que frôler le taux de
fécondité nécessaire pour assurer le renouvellement des générations
(2,01 enfants par femme), on s'imagine que le pays serait passé depuis
la guerre de 45 à 65 millions d'habitants du seul fait de l'immigration.
C'est oublier deux autres facteurs : le baby-boom, qui a eu des effets
sur plusieurs générations, et le vieillissement de la population, qui a
ajouté un nouvel étage à la pyramide des âges. Depuis quarante ans,
notre espérance de vie augmente chaque année de trois mois, soit... six
heures par jour! Chacun de ces facteurs a compté également. Un tiers de
la croissance démographique lié à l'immigration depuis soixante-dix ans,
c'est important, mais très loin de 100%. Et, comme je l'ai dit, sur les
vingt dernières années, c'est le quart.

A lire et méditer...
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/francois-heran-vouloir-reduire-l-immigration-est-un-deni-de-realite_1703090.html
Erich Hartmann
2018-02-11 18:37:44 UTC
Permalink
Raw Message
Attention, les chiffres fournis dans l'article ne concernent que les deux
dernières générations. Si l'on remonte à la troisième, quatrième ou
cinquième sans doute faudrait-il les multiplier par 2, ce qui donne une
idée de l'ampleur de la débâcle démographique.
Fake news de la Facho-sphère internet, intérêt et crédibilité nulle ...
Autres chose ?

Erich
Cardinal de Hère
2018-02-12 01:46:13 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Erich Hartmann
Post by Cardinal de Hère
Attention, les chiffres fournis dans l'article ne concernent que les
deux dernières générations. Si l'on remonte à la troisième, quatrième
ou cinquième sans doute faudrait-il les multiplier par 2, ce qui donne
une idée de l'ampleur de la débâcle démographique.
Fake news de la Facho-sphère internet, intérêt et crédibilité nulle ...
Autres chose ?
François Héran a été directeur de l’Institut national d’études
démographiques (INED) de 1999 à 2009. Il constitue donc une source fiable.
"René Groumal
2018-02-12 06:47:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Erich Hartmann
Post by Cardinal de Hère
Attention, les chiffres fournis dans l'article ne concernent que les
deux dernières générations. Si l'on remonte à la troisième, quatrième
ou cinquième sans doute faudrait-il les multiplier par 2, ce qui
donne une idée de l'ampleur de la débâcle démographique.
Fake news de la Facho-sphère internet, intérêt et crédibilité nulle ...
Autres chose ?
François Héran a été directeur de l’Institut national d’études
démographiques (INED) de 1999 à 2009. Il constitue donc une source fiable.
Mais il ne dit pas tout à fait ce que tu racontes, petit faussaire.....
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/francois-heran-vouloir-reduire-l-immigration-est-un-deni-de-realite_1703090.html
Duzz'
2018-02-11 18:44:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Dans son livre « Avec l’immigration : Mesurer, débattre, agir » paru en
Phrase sortie de son contexte par un manipulateur de niveau maternelle, à
l'usage de lecteurs de niveau maternelle.
Loading...